Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 16:54 par Jean-François

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 08:08 par Karma Döndrup Tsetso

» Dhammapada
Jeu 24 Mai 2018, 18:49 par vaygas

» Grande interrogation
Mer 23 Mai 2018, 20:54 par Disciple laïc

» Bouddhisme et transcendance
Mer 23 Mai 2018, 16:06 par Disciple laïc

» Le corps et l'esprit
Mer 23 Mai 2018, 11:41 par Disciple laïc

» présentation
Mar 22 Mai 2018, 23:36 par Akana

» presentation groupes de pratique
Mar 22 Mai 2018, 10:57 par Puntsok Norling

» Cherche référence livre
Mar 22 Mai 2018, 08:33 par Disciple laïc

» Funérailles de robots
Lun 21 Mai 2018, 19:58 par Ortho

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Lun 21 Mai 2018, 14:37 par Disciple laïc

» meditation et pratique avec Lodoe Rinpoche
Dim 20 Mai 2018, 23:56 par Puntsok Norling

» Le programme B.A.S.E - bouddhisme, action sociale et engagement
Dim 20 Mai 2018, 19:32 par Disciple laïc

» Livre sur le bouddhisme Theravada
Dim 20 Mai 2018, 16:14 par Ortho

» Bouddhisme et Science: la plus petite particule de matière indivisible
Dim 20 Mai 2018, 15:12 par Admin

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Dim 20 Mai 2018, 09:37 par Pema Gyaltshen

» Christopher Dawson
Ven 18 Mai 2018, 19:55 par Disciple laïc

» Rencontre en cercle inter-tradition
Ven 18 Mai 2018, 15:48 par Pema Gyaltshen

» M6-Replay >Enquêtes extraordinaires: Preuve de la réincarnation ?
Mar 15 Mai 2018, 22:00 par Disciple laïc

» Khandro Rimpoché
Mar 15 Mai 2018, 19:04 par Disciple laïc

» 4 AMAZING INCIDENTS IN THE LIFE OF BUDDHA
Mar 15 Mai 2018, 14:28 par manila

» Film en diffusion ce soir le 14/05/2018
Lun 14 Mai 2018, 23:16 par manila

» Sur la loi du karma
Lun 14 Mai 2018, 18:13 par Akana

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Lun 14 Mai 2018, 14:30 par Nanachi

» Bonjour tout le monde!
Dim 13 Mai 2018, 19:46 par Karma Trindal

» Présentation rom5991
Dim 13 Mai 2018, 19:43 par Karma Trindal

» Saka Dawa Festival
Dim 13 Mai 2018, 10:58 par Puntsok Norling

» Rencontre avec Sa Sainteté le XVIIème Karmapa Trinlé Thayé Dorjé – 1/2 et 2/2
Dim 13 Mai 2018, 10:23 par Disciple laïc

» Meditation et pratique avec Lodoe RInpoche
Sam 12 Mai 2018, 11:29 par Puntsok Norling

» Présentations
Jeu 10 Mai 2018, 21:43 par Disciple laïc

» Bonjour à tous
Mar 08 Mai 2018, 01:04 par rom5991

» Amour altruiste et compassion.
Lun 07 Mai 2018, 17:56 par Disciple laïc

» Les crises de panique: que sont-elles et comment les affronter ?
Sam 05 Mai 2018, 06:21 par rom5991

» Sensation pendant et après méditation
Mer 02 Mai 2018, 13:46 par Srivatsa

» Sexisme, andocentrisme, et misogynie
Mar 01 Mai 2018, 20:42 par Disciple laïc

» Recherche de bouddhistes sur Troyes
Mar 01 Mai 2018, 10:24 par vaygas

» Réflexions sur les trois piliers de la voie du Bouddha : vertu, méditation et sagesse
Lun 30 Avr 2018, 17:35 par Disciple laïc

» Même le Bouddha fut confronté à des épreuves
Lun 30 Avr 2018, 14:27 par Disciple laïc

» Lama Puntso nous parle du bouddhisme
Lun 30 Avr 2018, 10:37 par Disciple laïc

» Complexité du Karma
Dim 29 Avr 2018, 20:00 par Disciple laïc

» Traduction et L'interprétation des écrits saints en Islam
Dim 29 Avr 2018, 18:51 par Disciple laïc

» Nos deux mains
Dim 29 Avr 2018, 13:10 par manila

» Aumônerie bouddhiste
Dim 29 Avr 2018, 10:05 par Ortho

» Meditation et Pratique avec Lodoe RInpoche
Sam 28 Avr 2018, 22:14 par Puntsok Norling

» Les bienfaits de la souffrance
Sam 28 Avr 2018, 21:20 par Disciple laïc

» En quoi se démarque « Le livre de l’Eveil » des traditions théistes et du bouddhisme, tout en y étant attaché.
Sam 28 Avr 2018, 15:41 par tindzin

» Bouddhisme et nihilisme
Jeu 26 Avr 2018, 22:37 par Disciple laïc

» le rêve dans le bouddhisme
Jeu 26 Avr 2018, 22:20 par Jean-François

» La Mort selon les bouddhistes
Mer 25 Avr 2018, 22:29 par Ortho

» Que penser de la méditation coupée de ses racines ?
Mer 25 Avr 2018, 16:26 par Pema Gyaltshen

» Je n'arrive plus à croire en mes rêves
Mer 25 Avr 2018, 08:54 par Karma Tsultrim Jyurmé

» La loi de causalité
Dim 22 Avr 2018, 20:40 par Disciple laïc

» Les enfants du Goulag
Dim 22 Avr 2018, 20:11 par Disciple laïc

» C'est tous ce qu'il y a à savoir
Dim 22 Avr 2018, 13:31 par manila

» Un bon critère pour savoir ou nous en sommes
Jeu 19 Avr 2018, 16:04 par manila

» Shantidéva (687-763)
Mar 17 Avr 2018, 21:34 par Disciple laïc

» L'illusion du temps
Mar 17 Avr 2018, 18:49 par Disciple laïc

» Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara
Mar 17 Avr 2018, 16:43 par Ortho

» L’art de la méditation
Mar 17 Avr 2018, 09:34 par Disciple laïc

» Présentation d'une petite nouvelle
Lun 16 Avr 2018, 20:27 par vaygas

» La jalousie, l'envie, des idées pour soigner ce poison?
Lun 16 Avr 2018, 15:25 par Disciple laïc

»  Un traducteur et un ami est mort , Frans Goetghebeur
Lun 16 Avr 2018, 10:11 par Disciple laïc

» Le monde de la compassion existe
Lun 16 Avr 2018, 10:10 par Disciple laïc

» Y a t'il un point commun entre Nikola Tesla, les autres scientifiques, Holywood et les Maîtres bouddhistes ?
Lun 16 Avr 2018, 08:55 par tindzin

» A ceux qui fréquentent Karma Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 14 Avr 2018, 18:01 par manila

» Me revoici
Sam 14 Avr 2018, 13:27 par Cris87

» Le syndrome d'hubris: pouvoir et démesure
Sam 14 Avr 2018, 11:55 par manila

» Le bouddhisme et la science
Ven 13 Avr 2018, 19:50 par manila

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Ven 13 Avr 2018, 19:15 par Disciple laïc

» Le bouddhisme zen "Rinzaï" au Japon
Ven 13 Avr 2018, 18:54 par Disciple laïc

» Bonjour tout le monde
Ven 13 Avr 2018, 13:13 par vaygas

» Comment réussir à surmonter une déception
Ven 13 Avr 2018, 12:42 par Disciple laïc

» Point utile sur le Village des Pruniers
Ven 13 Avr 2018, 12:15 par Disciple laïc

» Le Complexe de Dieu
Ven 13 Avr 2018, 10:54 par petit_caillou

» Film "Le Vénérable W."
Jeu 12 Avr 2018, 18:44 par Akana

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 16 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 16 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 95283 messages dans 11043 sujets

Nous avons 4201 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Amoghasiddhi

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7462)
 
Karma Trindal (6843)
 
manila (4977)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3467)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2297)
 

Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Partagez
avatar
Admin
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 782
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. » Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Message par Admin le Mer 20 Fév 2008, 17:00



Le Trésor du coeur des êtres éveillés




Namo Lokeshvaraya

Je rends hommage au suprême Souverain de l'Univers


Les imperfections de l'âge décadent


· 1. Votre nom est l'ambroisie dont une seule goutte tombée dans mon oreille y a fait tant de vies résonner le Dharma : Merveille des trois Joyaux, que votre glorieux nom augure de tout bien !


· 2. A l'image de ces kakis orangés qui, en automne, semblent mûrs au - dehors mais au-dedans ne le sont pas, je ne suis qu'un reflet de pratiquant et sur ce Dharma encore distinct de mon être, il est rare que je discoure.


· 3. Votre requête, vénérable ami, était cependant trop pressante pour que je m'y dérobe : bien que ce ne soit pas l'usage en cet âge décadent, voici des paroles bien droites que j'offre sans nulle tromperie à votre méditation.


· 4. L'homme droit par excellence, le seigneur des ermites, le dieu des dieux, parvint à la droiture parfaite au terme d'une voie toute droite, et la bonne voie toute droite, il la montra aux êtres avec droiture : Comment ne mériterait il pas ce renom d'homme droit par excellence ?


· 5. Par ces temps de décadence, hélas, la vraie noblesse de coeur a quitté l'âme des êtres et ils agissent de façon trompeuse :
La raison est tordue et le verbe retors, qui peut croire un instant à ce marché de dupes ?



· 6. A la triste vue des êtres de cet âge décadent je me sens si confus. Quel malheur ! Peut on encore se fier aux paroles d'un autre ?. Nous sommes sur une île peuplée d'horribles démons cannibales : Pensez y et accordez vous la plus grande des grâces !


· 7. Longtemps, votre principe conscient a erré, solitaire; pressé par le karma, il a pris ici renaissance. Bientôt, comme un cheveux extrait du beurre, vous partirez tout seul, laissant tout derrière vous.


· 8. Comme je ne puis que me vouloir du bien, il ne me reste plus qu'à être honnête avec moi-même; si je n'accomplis pas, pour moi-même, la quintessence du Dharma,
n'aurai-je pas, moi-même, détruit mon existence ?



· 9. Il n'est rien de plus vil que les pensées et les actes des êtres de cet âge décadent : Personne ne vous aidera; on cherchera plutôt à vous mystifier, et vous même, vous aurez grand peine à aider quiconque...
Et si vous coupiez court à toute dispersion ?



· 10. Servez les : vos supérieurs ne seront jamais satisfait; protégez-les : vos inférieurs ne seront jamais contents; Aimez-les : Jamais les gens ne se soucieront de vous.
Songez, et décidez-vous.



· 11. Les érudits ne servent plus la Doctrine et les polémiques font rage; Les maîtres accomplis ne peuvent faire le bien d'autrui et les calomnies prolifèrent; Les dirigeants n'arrivent plus à satisfaire le peuple et la révolte gronde.


Contemplez notre époque jusqu'à en être écoeuré !



· 12. Donnez leur des explications : ils ne vous croiront pas ou comprendront autre chose; Aimez les en toute sincérité : ils vous trouveront malhonnête.
A présent que les tordus voient les droits tordus aussi, ne comptez plus être utile à qui que ce soit !.



· 13. Tous les phénomènes, déclara le Vainqueur, ressemblent à une illusion magique. Mais de nos jours, l'illusion, plus illusoire encore, n'est qu'une mystification suscitée par un illusionniste :


Redoutez donc cette illusion propre à notre âge décadent !.



· 14. Les paroles, déclara le Vainqueur, ressemblent à un écho. Mais de nos jours, toute parole est l'écho d'un écho, parole-écho des lèvres hypocrites :
N'éprouvez que dégout pour ces échos trompeurs.



· 15. Ce ne sont pas des hommes que vous voyez, mais des fourbes : Ils ne vous parlent pas, ils vous mentent. Vous ne pouvez plus faire confiance à personne :
Vivez donc seul, comme bon vous semble.



· 16. En agissant selon le Dharma, vous irez à l'encontre de tous leurs agissements, en parlant droit, vous irriterez la plupart des gens. Votre bonté serait parfaitement sincère qu'ils trouveraient à redire :


Il est donc temps pour vous de garder secret ce que vous êtes.



· 17. Cachez vous physiquement, en vous retirant dans les montagnes désertes; cachez votre parole, en parlant peu, en coupant tout contact; cachez votre esprit, en y regardant vos seuls défauts en face.


Et vous serez ce qu'on appelle un <>



· 18. On ne peut avoir confiance en personne- quelle nausée!. Rien n'a le moindre sens-quelle tristesse !. Jamais nos vœux ne pourront se réaliser-c'est certain !.
Il vous serait bien utile de toujours garder ces trois points à l'esprit.



· 19. C'en est fini du bonheur-il n'est déjà plus là. On ne veut pas souffrir-que le Dharma abrège nos souffrances !. Conscient que nos peines et nos joies sont dictées par nos actes passés: Que rien ni personne ne nous inspire plus espoir ni crainte !.


· 20. Quand vous attendez beaucoup des autres, vous les gratifiez de vos plus beaux sourires; vous avez tant de besoins que pour tous les satisfaire vous espérez ceci, redoutez cela, tirant maints plans sur l'avenir.


Dorénavant, quoi qu'il arrive, n'agissez plus de la sorte.



· 21. Si vous mourez aujourd'hui, n'ayez pas de regret : ainsi tourne le samsara
Et si vous vivez centenaire, ne vous réjouissez pas : votre jeunesse aura disparue. Vivez, mourez ! A quoi bon cette vie ?
Pratiquez le Dharma en vue de la prochaine- et voilà tout ! .



La voie des soûtras



· 22. Quelle tristesse ! Ô mon unique protecteur, Trésor de Compassion, vous êtes mon maître racine; Seigneur Tchenrézi, Quintessence du Verbe, saint Dharma en six syllabes,
Je n'ai plus d'autre espoir que vous.



· 23. Tout ce que j'ai appris n'est resté que connaissances intellectuelles à présent inutiles; tout ce que j'ai fait, ayant sombré dans l'ordinaire de cette vie, est à présnt inutile; tout ce que j'ai pensé n'a été que méprise, à présent inutile;
Il est temps de passer au vraiment utile en récitant les six syllabes.



· 24. Les Tois Joyaux sont l'unique refuge durable et infaillible, et leur commune essence est Tchenrézi; avec une confiance absolue en lui et une immuable conviction,
Prenez la décision de réciter les six syllabes



La Pensée de l'Eveil


· 25. La voie du Grand Véhicule repose sur la pensée de l'Eveil, et cette pensée suprême est l'unique voie qu'empruntent tous les Vainqueurs.
Ne vous écartez plus de la bonne voie de la pensée de l'Eveil, et plein de compassion, récitez les six syllabes.



La purification


· 26. Vous errez dans le samsara depuis la nuit des temps et tout ce que vous avez fait jusqu'à ce jour, devenu négatif, vous a maintenu dans les existences. Reconnaissez donc au fond de votre coeur vos actes négatifs et tous vos voeux brisés;
Et en les confessant au sein des quatres forces, récitez les six syllabes.



L'offrande


· 27. L'intellect croit au soi et s'y attache; voilà la cause des existences. Rassemblez donc vos corps, vos biens et vos vertus et faites en l'offrande aux bienheureux en nirvana, la charité aux malheureux du samsara, et à tous dédiez les :
Défaites vous de vos chres trésors et récitez les six syllabes.



Le yoga du maître


· 28. Votre vénérable maître incarne tous les Bouddhas et de tous les Bouddhas, il est le plus bienveillant. Dans l'indistinction de votre maître et de Tchenrézi,
Plein de ferveur et de foi, récitez les six syllabes.



La voie des tantras


L'initiation


· 29. Votre maître Tchenrézi est la source des quatres initiations qui permettent de dissoudre les voiles, de pratiquer la voie et de réaliser les Quatres Corps. En reconnaissant que votre maître est votre propre esprit, vous aurez trouvé toutes les initiations.
Tout en recevant par vous même l'initiation présente en vous, récitez les six syllabes.



La perception pure


· 30. Le samsara n'est rien d'autre que votre perception des choses, en percevant le monde phénoménal comme la déité, vous parfaites le bien d'autrui, et votre perception pure transmet d'un coup les quatres initiations à tous les êtres.
En barattant ainsi l'abysse du samsara, récitez les six syllabes.



La phase de création


Le corps



· 31. Il existe une multitude de phases de création que le mental ne peut toutes embrasser, méditer sur un seul Bouddha, c'est plonger dans le continuum de tous les vainqueurs. Percevez toutes les formes comme le Corps du Grand Compatissant
Et, dans ce Corps divin, union de la forme et de la vacuité, récitez les six syllabes.



La parole


· 32. Les récitations de mantras-approche, accomplissement et activités-ne sont que des complications. Les six syllabes sont universelles, le Dharma tout entier y résonne, et tout ce qui résonne n'est en rien différent du Verbe et du sublime Tchenrézi :
Reconnaissez tous les sons comme des mantras, sonores mais vides, et récitez les six syllabes



L'esprit adamantin


· 33. Avec la fin des deux voiles et de la pensée discursive augmentent les expériences et la réalisation; en contrôlant vos perceptions, vous dompterez les ennemis et les obstructeurs. Tchenrézi est celui qui accorde dans cette vie l'accomplissement suprême et les accomplissements ordinaires :
Dans l'accomplissement spontané des quatre activités, récitez les six syllabes



La post méditation


· 34. Offrez la torma de vos pensées naissantes aux hôtes qui se libèrent en naissant; moulez en tsatsas l'union de la forme et de la vacuité avec la terre de ce qui apparaît; offrez de non duelles prosternations à votre protecteur Nature de l'Esprit;
Et, dans l'accomplissement de toutes ces oeuvres dharmiques, récitez les six syllabes.



· 35. Défaites votre ennemi, la haine, avec l'arme de l'amour; protégez vos proches, les six classes d'êtres, avec les méthodes habiles de la compassion; moissonnez expériences et réalisations dans le champ de la foi,
Et, parfaisant ainsi l'oeuvre de votre vie, récitez les six syllabes.



· 36. Brûlez le vieux cadavre de la croyance à la réalité dans les flammes du détachement; célébrez chaque semaine l'office funéraire de la vie ordinaire dans un Dharma quintessentiel; en guise d'offrande de fumée aux défunts, dédiez leur, pour toutes leurs vies, les mérites par vous accumulés :
En accomplissant toutes les pratiques vertueuses des morts, récitez les six syllabes



· 37. Placez votre enfant Dévotion à l'entrée de vos pratiques; donnez à votre fils Détachement tout pouvoir dans la maison de la vie ordinaire; offrez votre fille Compassion à votre gendre Triple Monde;


Et, en accomplissant tous les devoirs de la vie, récitez les six syllabes.



La phase de complétude


La Nature de l'Esprit



· 38. Tout ce que vous percevez est méprise et n'existe pas vraiment. Le samsara et le nirvana ne sont que des idées. Si vous savez libérer vos pensées dès qu'eles se présentent, vous parcourrez toutes les voies :
En appliquant le point crucial de cette libération, récitez les six syllabes



· 39. Votre esprit, où la conscience éveillée et la vacuité sont un, est le continuum du Corps absolu : N'y corrigez rien, laissez le dans son état naturel et, d'elle même, y poindra la luminosité. C'est dans le non agir uniquement que tout ce qui doit être fait le sera :
En laissant tout dans la nudité de la conscience éveillée et vide, récitez les six syllabes


_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Admin
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 782
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. » Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Message par Admin le Mer 20 Fév 2008, 17:02

Le yoga de la concentration en un point


· 40. Une fois en quiétude, brisez l'élan du mouvement; au sein du mouvement, dévisagez la quiétude; préservez cette conscience ordinaire où quiétude et mouvement sont un,
Et, dans l'expérience de la concentration en un point, récitez les six syllabes.



Le yoga de la simplicité


. 41. En analysant la vérité relative, établissez la vérité absolue; Dans la vérité absolue, regardez le relatif apparaître. Les deux vérités sont indistinctes dans la simplicité naturelle affranchie de l'intellect :
Dans la vue libre de toute construction, récitez les six syllabes



Le yoga de la saveur unique


· 42. Dans l'apparence, tranchez l'attachement aux perceptions, dans la perception, que s'effondre le mensonge des apparences. La non dualité de l'apparence et de la perception descelle tout dans l'état naturel :
Dans la connaissance directe de la saveur unique, récitez les six syllabes



Le yoga de la non méditation


· 43. Tout se libère dans la simplicité, consciente mais vide, de la nature de l'esprit; créativité naturelle de la conscience éveillée, les perceptions et les pensées se purifient en leur lieu propre; la non dualité des perceptions et de la conscience éveillée forme le continuum de la sphère unique :
Dans le Corps absolu qui transcende la méditation, récitez les six syllabes


Transformation des perceptions sensorielles des émotions et des agrégats
Les formes



· 44. Si vous reconnaissez la déité dans toutes les formes et les apparences, vous tenez la clé de la phase de création; votre attachement à ce que les apparences soient belles ou laides se libère en son lieu propre, et la part apparente de l'esprit détaché a le divin aspect du sublime Tchenrézi :
Dans la libération naturelle des apparences visuelles, récitez les six syllabes



Les sons
· 45. Si vous reconnaissez son mantra dans l'apparence sonore, vous tenz la clé de toutes les récitations, et votre attachement à ce que les sons soient beaux ou laids se libère en son lieu propre. Sans cet attachement, le son naturel du samsara et du nirvana est le Verbe en six syllabes:
Dans la libération naturelle de ce que vous percevez comme des sons, récitez les six syllabes.



Les odeurs


. 46. Conscient que les odeurs ne sont jamais venues à l'être, vous tenez la clé de la phase de complétude, et votre attachement à ce qu'elles soient bonnes ou mauvaises se libère en son lieu propre. Sans cet attachement, la perception olfactive est la discipline du Sublime Tchenrézi :
Dans la libération naturelle de ce que vous percevez comme des odeurs, récitez les six syllabes



Les saveurs


· 47. Conscient que les saveurs sont un festin sacré, vous tenez la clé des offrandes, et votre attachement à ce qu'elles soient bonnes ou mauvaises se libère en son lieu propre. Sans cet attachement, ce que vous mangez et buvez n'est que l'objet des délices du Sublime Tchenrézi :
Dans la libération naturelle de ce que vous percevez comme des saveurs, récitez les six syllabes.



Les sensations tactiles


· 48. Conscient de l'égalité de toutes les sensations tactiles, vous tenez la clé du gout unique, et les sensations de faim et d'assouvissement de chaud et de froid se libère en leur lieu propre. sans cet attachement, les objets tangibles intérieurs et extérieurs sont les activités de la déité :
Dans la libération naturelle des sensations tactiles, récitez les six syllabes.



L'esprit


· 49. Conscient de la vacuité de tous les phénomènes, vous tenez la clé de la vue, et vos modes d'appréhension intellectuelle du vrai et du faux se libèrent en leur lieu propre. Sans cet attachement, tout ce qui peut apparître dans le samsara et le nirvana forme le continuum du Corps absolu :
Dans la libération naturelle des pensées, récitez les six syllabes.



Les cinq émotions négatives


La haine



· 50. Ne poursuivez pas l'objet de votre haine, regardez votre esprit en colère : La colère en naissant se libère, claire et vide, et cette claire vacuité n'est autre que la sagesse pareille au miroir :
Dans la libération naturelle de la haine, récitez les six syllabes



L'orgueil


. 51. Ne courez pas après l'objet de votre orgueil: regardez l'esprit qui l'appréhende; la croyance en votre supériorité en naissant se libère, vide depuis toujours, et cette vacuité primordiale n'est autre que la sagesse de l'égalité :
Dans la libération de l'orgueil, récitez les six syllabes



Le désir


. 52. Ne vous cramponnez pas à l'objet de votre désir : regardez l'esprit qui s'attache. L'attachement en naissant se libère, félicité toute vide, et cette félicité vacuité n'est autre que la sagesse du discernement parfait :
Dans la libération naturelle du désir, récitez les six syllabes



La jalousie


· 53. Ne poursuivez pas l'objet de votre jalousie : regardez votre esprit inquisiteur. L'obsession en se présentant se libère, intellect vide, et cet intellect vide n'est autre que la sagesse tout accomplissante :
Dans la libération naturelle de la jalousie, récitez les six syllabes



L'ignorance


· 54. Ne prétendez rien par ignorance : regardez en le visage. Les pensées en se présentant se libèrent, conscience toute vide, et cette conscience vide n'est autre que la sagesse de la dimension absolue :



Dans la libération naturelle de l'ignorance, récitez les six syllabes



Les cinq agrégats


Les formes



. 55. L'agrégat des formes, toujours vide et jamais né, ressemble au ciel, et la sphère quintessentielle de la conscience éveillée de cette vacuité, c'est Tchenrézi, nul autre que le sublime Roi du Ciel :
Dans la vue de la vacuité, récitez les six syllabes



Les sensations


· 56. La sensation est un lasso qui rattache l'esprit à son objet : Connaitre leur non duelle égalité, c'est Tchenrézi, nul autre que le sublime Lasso d'Efficience :
Dans la connaissance directe de l'égale saveur, récitez les six syllabes.



Les évaluations mentales


· 57. La méprise intellectuelle consiste à croire que les évaluations mentales sont vraies; embrasser tous les êtres dans la compassion, c'est Tchenrézi, nul autre que le sublime Libérateur de l'Abysse Samsarique :
Dans la compassion sans représentations, récitez les six syllabes.



Les impulsions


· 58. Les impulsions forment les actes samsariques qui nous font tourner dans les six destinées. Reconnaître l'égalité du samsara et du nirvana, c'est Tchenrézi, nul autre que le Grand Compatissant Dompteur des Mondes :
Dans la saveur unique des actes altruistes, récitez les six syllabes



La conscience


· 59. Expression naturelle de l'esprit, la conscience se répartit en huit ensembles, mais comprendre directement que votre esprit, en sa nature, est le Corps absolu, c'est Tchenrézi, nul autre que le sublime Océan des Vainqueurs :
Conscient que votre esprit est le Bouddha, récitez les six syllabes



Quatre points essentiels


Le corps



· 60. Vous êtes enchainé parce que vous croyez à la solidité de votre apparence physique. Conscient que, visible mais vide, votre corps est divin, vous êtes Tchenrézi, nul autre que le sublime Khasarpani :
Dans le Corps apparent et vide de la déité, récitez les six syllabes.



La parole


· 61. Votre méprise a pour cause la parole, ce qui se prononce en fait de mots et de concepts. Conscient que tout cela, c'est son mantra, sonore mais vide, vous êtes Tchenrézi, nul autre que le sublime Rugissement du Lion :
En reconnaissant le mantra dans la résonnance des sons, récitez les six syllabes.



L'esprit


· 62. Le samsara a pour cause la méprise consistant à s'attacher à la réalité des perceptions mentales. Laissez votre esprit dans son état naturel dégagé de toute pensée : Voilà Tchenrézi, nul autre que le sublime Repos dans la Nature de l'Esprit.
Dans le continuum du Corps Absolu, la Nature de l'Esprit, récitez les six syllabes.





_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Admin
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 782
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. » Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Message par Admin le Mer 20 Fév 2008, 17:02

Le Corps Absolu


· 63. Le monde phénoménal est pur depuis toujours dans le continuum du Corps Absolu, et contempler le vrai visage du Corps Absolu, c'est être Tchenrézi, nul autre que le Seigneur des Mondes :
Dans l'infinie pureté, récitez les six syllabes



· 64. Une seule déité, Tchenrézi, incarne tous les Vainqueurs; Un seul mantra, les six syllabes, est la quintessence de tous les mantras; Un seul Dharma, l'esprit d'Eveil, réunit toutes les phases de création et de complétude :
Dans la connaissance d'une seule chose qui libère toutes les autres, récitez les six syllabes.



La détermination de se libérer du samsara


Les activités



· 65. A quoi bon ce que vous avez fait ? L'action engendre le samasara. Voyez l'absurdité de tout ce que vous avez fait ! Il vaut mieux désormais vous détendre dans le non agir et, Renonçant à toute activité, réciter les six syllabes



Les conversations


· 66. A quoi bon ce que vous avez dit ? Tout cela n'aura été que vain bavardage. Regardez comme il s'en est ensuivi de distraction malvenue !. Il vaut mieux désormais vous en tenir à l'inexprimable, et,
Dans le silence absolu, récitez les six syllabes.



Les déplacements


· 67. A quoi bon vos déplacements ? Les va et vient sont cause de fatigue. Voyez combien vos vagabondages vous auront éloigné du Dharma ! Il vaut mieux désormais rester tranquille, l'esprit en paix, et,
A l'aise et détendu, réciter les six syllabes.



La nourriture


· 68. A quoi bon ce que vous avez mangé ? Juste à produire des excréments. Voyez comme vous avez été insatiable ! Il vaut mieux désormais vous sustenter de la manne du recueillement profond :
Délaissez le boire et le manger pour réciter les six syllabes



Les pensées


· 69. A quoi bon ce que vous avez pensé ? Toutes ces pensées ont été la cause de votre méprise. Voyez comment vos pensées auront peu abouti ! Il vaut mieux désormais réduire vos projets pour cette vie et,
Tranchant d'un coup dans toutes vos pensées, récitez les six syllabes.



Les possessions


· 70. A quoi bon la propriété ? Consommer, c'est s'attacher. Voyez comme il vous faudra abandonner tout ce que vous avez accumulé ! Il vaut mieux désormais en finir avec les attachements nés de la croyance au soi, et,
Sans plus vous démener pour entasser encore, réciter les six syllabes



Le sommeil


· 71. A quoi bon tout ce sommeil ? Dormir n'est qu'abrutissement. Voyez comme votre vie s'est épuisée dans l'indolence ! Il vaut mieux désormais faire l'effort de tout votre être et, jour et nuit sans nulle distraction, réciter les six syllabes



L'urgence de la pratique


· 72. Vous n'avez pas le temps, pas une seconde, pas le loisir de rester là les bras ballants. La mort vous frappera sans prévenir : que ferez vous alors ? Il vaut mieux vous jeter sur le champ dans la pratique du saint Dharma :
Et maintenant, hâtez vous de récitez les six syllabes.



· 73. On compte les jours, les mois et les années : et alors ? Voyez comme tout, maintenant même, change à chaque instant. Chaque instant qui passe vous rapproche de la mort :
A présent, à cet instant précis, récitez les six syllabes.



· 74. Votre vie s'éloigne comme le soleil couchant, la mort approche comme les ombres du soir. Vous ne vivrez pas plus longtemps que ces ombres.
Vous n'avez plus le loisir de ne rien faire : récitez les six syllabes


Maitriser l'esprit


· 75. Certes, les six syllabes forment un Dharma parfait, mais les réciter la bouche et les yeux distraits n'apporte aucun effet, et s'attacher au nombre des mantras récités, c'est encore solidifier le monde :
Parfaitement concentré, regardez votre esprit et récitez les six syllabes



· 76. Si vous examinez votre esprit encore et toujours, quoi que vous fassiez, vous marcherez sur la voie authentique : Les instructions cruciales, par centaines, se ramènent toutes à un seul point précis.
Concentrez donc le sens de toutes les clés dans cette clé unique et récitez les six syllabes.



Vers de conclusions


· 77. J'ai comencé par exprimer mon dégout pour les activités de cet âge décadent dans un discours qui ne s'adressait qu'à moi, je vous fait maintenant l'offrande de mes sincères lamentations,
A vous qui me ressemblez sans doute.



· 78. Sinon, si vous avez une confiance totale dans l'attitude de votre vue et de votre méditation, si votre discernement est tel que vous menez de front la vie spirituelle et la vie ordinaire, et si vous êtes sûr de vos plans d'avenir au point d'inspirer confiance aux autres, je reconnais mon erreur et vous prie de me pardonner.


· 79. Ensuite, mon discours en vue d'établir la vue et la méditation- Car bien sûr, j'ignore tout de l'expérience de la réalisation- Ne faisait que répéter ce que j'ai cru comprendre des enseignements préservés par la précieuse lignée du père et du fils omniscients.


· 80. Enfin, je vous ai exhorté au renoncement et au Dharma, et même si cette exhortation n'était pas justifiée, elle s'est imposée à moi sans toutefois contredire les déclarations des Vainqueurs et de leurs nobles Fils :
Vous seriez si bon de les mettre en pratique.



· 81. Ce discours vertueux du début à la fin fut couché par écrit dans la grotte des siddhas du Pic de la Victoire, au Rocher Blanc, pour vous , vieil ami, dont la requête était irrésistible, par Apou la Guenille, qu'embrasent les cinq poisons.

· 82. J'ai parlé bien longtemps. Et alors ? Mon sujet était bon, sans méprise : un flot de vertus que je vous dédie, à vous, et à nous tous qui errons dans le triple monde, pour que s'accomplisse chaque vœu inspiré par le Dharma.




_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Message par Karma Trindal le Mer 20 Fév 2008, 21:34

Merci beaucoup Ignorant errant KST Smile Tout ceci remet les idées en place, je trouve...

:*Bouddhisme8:

::46:


_________________

avatar
Karma Jimpa Dreulma
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 483
Age : 36
Contrée : Belgique
Arts & métiers : Employée
Disposition de l'Esprit : ,le bouddhisme ,lecture,la famille ,l'amitié,les enfants ,ect...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 09/02/2007

Re: Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Message par Karma Jimpa Dreulma le Mer 20 Fév 2008, 22:04

OM MA NI PAD Mé HOUNG
:*Bouddhisme8:

Merçi Ignorant Errant KST .


_________________
Ne cherchez pas le passé, ne cherchez pas le futur; le passé est evanoui, le futur n'est pas encore advenu. Mais observez ici cet objet qui est maintenant. (Bouddha)
avatar
djinpa
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 555
Age : 47
Contrée : A.
Arts & métiers : ...
Disposition de l'Esprit : bouddhisme, peinture, lecture
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/07/2007

Re: Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Message par djinpa le Jeu 21 Fév 2008, 07:50

Un grand merci !

Plusieurs réactions à cette lecture:d'abord une méprise me semble possible avec les n°12 et 15,considérez les hommes comme des "fourbes" ou des "tordus",attention à l'orgueil et à l'écueil d'avoir soi raison alors que les autres ont tort!........
Ensuite, n'est ce pas une incitation à la vie monastique,voir le n°78?.........pauvres de nous les malheureux attachés à une famille...
A titre personnel,j'ai un mari et 3 enfants ,........................
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7462
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Message par Pema Gyaltshen le Jeu 21 Fév 2008, 10:20

Parfois celà s'adresse effectivement à des moines...il faut lire tout le livre.
Et les commentaires de Dilgo Khientsé Rimpoché.
C'est paru en "poche" et celà ne coûte pas cher :Editions du Seuil, 1996
Collection Points Sagesses...
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Message par Karma Trindal le Jeu 21 Fév 2008, 22:09

@djinpa a écrit:Un grand merci !

Plusieurs réactions à cette lecture:d'abord une méprise me semble possible avec les n°12 et 15,considérez les hommes comme des "fourbes" ou des "tordus",attention à l'orgueil et à l'écueil d'avoir soi raison alors que les autres ont tort!........

Je pense que c'est un moyen bien "tranchant" que le Vénérable Dilgo Khyentsé Rinpotché met à notre disposition pour intensifier notre pratique et petit à petit avancer vers l'Eveil...
Mais le fait qu'il nous rappelle de réciter "Om mani padme Houng" nous ramène à toujours garder à l'esprit les quatre Incommensurables qui sont l'Amour, la Compassion, l'Equanimité et la Joie. Smile

Amicalement :*Bouddhisme8:


_________________

avatar
Admin
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 782
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. » Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Message par Admin le Jeu 19 Juin 2008, 15:54



Interview de Matthieu Ricard
Tout ce que l'on pouvait percevoir de Dilgo Khyentse Rinpoche correspondait à ce qu'on pensait être la perfection humaine et spirituelle.
Voix bouddhistes - Matthieu, beaucoup d'occidentaux ont découvert Khyentse Rinpoche à travers ton ouvrage. Tu as partagé son intimité durant de nombreuses années ! Qu'est-ce que toutes ces années ont représenté pour toi ?

Matthieu Ricard - On ne peut pas imaginer quelque chose de plus précieux que d'avoir constamment un exemple parfait de ce que peut être le bout du chemin et de ce que peut être un être éveillé.
C'est difficile de sonder sa réalisation spirituelle, parce qu'un être ordinaire ne peut pas juger. Mais tout ce que l'on pouvait percevoir de Dilgo Khyentse Rinpoche correspondait à ce qu'on pensait être la perfection humaine et spirituelle.
Avoir cela en face de soi constamment, c'est un rappel, un exemple constant qui vous évite très subtilement de dévier dans des chemins de traverses.
C'est la retraite idéale, l'exemple idéal.



L'erreur serait de dire que qu'on n'a pas besoin de maîtres spirituels, en faisant un bouddhisme sans maître ! Cela ne tient pas debout !Voix bouddhistes - Pour les nombreux pratiquants occidentaux qui découvrent et qui pratiquent le bouddhisme tibétain, la proximité avec le maître n'est pas forcément aussi forte. Sans cette proximité, peuvent-ils malgré tout avancer sur le chemin ?

Matthieu Ricard - Ils peuvent le faire jusqu'à un certain point.
Ce n'est pas idéal de ne pas être proche d'un maître, mais que faire ? Cela n'empêche pas de voyager, de faire l'effort nécessaire.
L'erreur serait de dire que puisque c'est comme ça, on n'a pas besoin de maîtres spirituels, en faisant un bouddhisme sans maître ! Cela ne tient pas debout ! A ce moment là on sacrifie la qualité pour la facilité. Et surtout on se prive d'un moyen de transformation extrêmement puissant.
C'est désolant qu'il n'y ait pas de maîtres spirituels à tous les coins de rue. Il n'y a pas d'autre moyen pour avoir une transmission.
Il faut faire l'effort pour les rencontrer. Et ça n'est pas si difficile que ça ! Certainement moins difficile qu'à l'époque où au Tibet, à cheval ou à dos de yak, il fallait voyager pendant des mois et des années.
Les maîtres spirituels existent et c'est à chacun de trouver la détermination suffisante pour faire ce qu'il faut pour suivre un chemin authentique.

Au lieu de désacraliser les danses, on invite le public dans l'espace de la méditation.Voix bouddhistes - En février dernier, tu as accompagné une tournée de moines du monastère de Shechen en France. Comment s'est passée cette tournée ?

Matthieu Ricard - Cela a été magnifiquement accueilli. Tous les théâtres étaient pleins, il y avait beaucoup d'enthousiasme.
Je crois que les gens perçoivent que c'est un moment de paix et de tranquillité. Au lieu de désacraliser les danses, on invite le public dans l'espace de la méditation : pendant une heure et demie, ces danseurs partagent leur méditation intérieure avec ceux qui les regardent.

Source: http://www.bouddhisme-france.org/voix_bouddhistes/detail_des_emissions/010415.htm#interview


_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]

Contenu sponsorisé

Re: Le Trésor du coeur des êtres éveillés

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 26 Mai 2018, 05:56