Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Declaration Universelle des Droits de l'Homme (tous les genres humains)
Aujourd'hui à 07:01 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 00:17 par manila

» Est-ce bien ici?
Hier à 22:38 par Disciple laïc

» Dhammapada
Sam 14 Juil 2018, 16:18 par vaygas

» Le choix ..est-il une illusion?
Sam 14 Juil 2018, 04:15 par Kleine Muis

» Les préceptes du bouddhisme: 8 pépites du bouddhisme pour gérer la colère
Ven 13 Juil 2018, 13:39 par Kleine Muis

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Ven 13 Juil 2018, 11:03 par manila

» Anniversaire de Guru Padmasambhava
Ven 13 Juil 2018, 00:02 par Puntsok Norling

» La preuve scientifique de l'existence du Dharma
Jeu 12 Juil 2018, 15:00 par indian

» Ma présentation
Lun 09 Juil 2018, 19:41 par indian

» Méditer sur le non-soi
Lun 09 Juil 2018, 18:13 par Disciple laïc

» Existence en soi
Lun 09 Juil 2018, 17:55 par Disciple laïc

» Réhabiliter le destin de l'humanité
Lun 09 Juil 2018, 16:41 par indian

» indian, David
Lun 09 Juil 2018, 14:40 par Disciple laïc

» Guérir les blessures du passé par la pratique du nouveau départ
Dim 08 Juil 2018, 20:33 par Disciple laïc

» La doctrine du non-soi :anatta
Ven 06 Juil 2018, 08:22 par Disciple laïc

» Question sur les "vies antérieures"
Jeu 05 Juil 2018, 14:16 par indian

» Quel support pour l'offrande du Mandala
Mer 04 Juil 2018, 15:58 par manila

» Bouddhisme et Science: la plus petite particule de matière indivisible
Mer 04 Juil 2018, 15:54 par indian

» Logique éco, systémique
Mar 03 Juil 2018, 15:31 par indian

» Les crises de panique: que sont-elles et comment les affronter ?
Mar 03 Juil 2018, 15:15 par indian

» Karma... des définitions?
Mar 03 Juil 2018, 13:46 par Disciple laïc

» Une oeuvre qui me parla, me parle et me parlera ...
Mar 03 Juil 2018, 13:35 par indian

» Méditation sur le son ou les sons
Jeu 28 Juin 2018, 10:42 par Disciple laïc

» Khenpo Gyurmé Tsultrim Belique et France 2018
Jeu 28 Juin 2018, 10:02 par Pema Gyaltshen

» Une piste, comment répondre à une personne énonçant une vue fausse
Jeu 28 Juin 2018, 02:46 par tindzin

» Regard des bouddhistes sur Jésus
Sam 23 Juin 2018, 23:46 par Hild-Rik

» JESUS ou SAINT ISSA: Jésus en Asie.
Sam 23 Juin 2018, 20:23 par Disciple laïc

» Présentation de MINISCALCO
Jeu 21 Juin 2018, 14:30 par manila

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 21 Juin 2018, 09:50 par Pema Gyaltshen

» Foi et compassion dans le bouddhisme
Mer 20 Juin 2018, 07:30 par Disciple laïc

» La vérité ultime selon le bouddhisme
Mer 20 Juin 2018, 07:10 par Disciple laïc

» Pauvre diable ! (Une excuse trop commode)
Mar 19 Juin 2018, 08:10 par Disciple laïc

» Rencontre avec Takloung Matrul Rimpoché 1/2 et 2/2
Dim 17 Juin 2018, 20:47 par Disciple laïc

» Présentation groupes de pratique
Mer 13 Juin 2018, 18:22 par Puntsok Norling

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2018
Mer 13 Juin 2018, 10:06 par Pema Gyaltshen

» Bande annonce : Walk with me (version française)
Mar 12 Juin 2018, 07:52 par Karma Döndrup Tsetso

» Uruvela Kassapa et le Bouddha
Dim 10 Juin 2018, 20:27 par Disciple laïc

» La compassion
Dim 10 Juin 2018, 17:08 par manila

» Les actions bienfaisantes, appelées « punna » ou mérites, dans la tradition theravada
Dim 10 Juin 2018, 09:55 par Disciple laïc

» L’aumônerie bouddhiste en milieu hospitalier
Sam 09 Juin 2018, 15:32 par Pema Gyaltshen

» Enfer et souffrances
Sam 09 Juin 2018, 07:42 par Disciple laïc

» Présentation et recherche communauté Mons, BE
Ven 08 Juin 2018, 13:37 par Neige86

» Votre regard sur l'Eveil
Jeu 07 Juin 2018, 21:00 par Disciple laïc

» Centre shingon - komyo In
Mer 06 Juin 2018, 16:34 par komyo*

»  Nagarjuna (IIe - IIIe siècle après J-C.) : Hymne à la réalité absolue !
Mar 05 Juin 2018, 10:31 par tindzin

» Les 4 Etats illimités
Lun 04 Juin 2018, 18:59 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Lun 04 Juin 2018, 18:32 par Disciple laïc

» Assaddha Sutta - Sans conviction (AN 4.202) Canon Pali
Lun 04 Juin 2018, 17:26 par Disciple laïc

» Forum Bouddhiste-L'Arbre des Refuges : Mise à jour, Règlement à lire !
Lun 04 Juin 2018, 01:57 par Nanachi

» RINGU Tulku Bruxelles 2018
Ven 01 Juin 2018, 09:18 par Pema Gyaltshen

» Un moine occidental au monastère de Menri en Inde
Jeu 31 Mai 2018, 22:18 par Disciple laïc

» "Le livre de l'Eveil"
Jeu 31 Mai 2018, 20:16 par tindzin

» Le bouddhisme et la science
Jeu 31 Mai 2018, 12:03 par Disciple laïc

» France: Quand les députés s'essaient à la "méditation de pleine conscience"
Jeu 31 Mai 2018, 11:50 par tindzin

» Présentation Disciple Laïc
Mar 29 Mai 2018, 22:07 par Disciple laïc

» La réincarnation n'est pas la renaissance d'un "moi"
Mar 29 Mai 2018, 19:50 par Disciple laïc

» Complexité du Karma
Mar 29 Mai 2018, 15:32 par Disciple laïc

» La lignée Karma Kagyu: Le 17ème Karmapa
Lun 28 Mai 2018, 19:51 par Admin

» Quelques courtes vidéos sur le bouddhisme en Thaïlande
Lun 28 Mai 2018, 17:20 par Disciple laïc

» Sur la loi du karma
Lun 28 Mai 2018, 16:12 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Lun 28 Mai 2018, 13:59 par Pema Gyaltshen

» Etre ce qui est : l’enseignement le plus profond d’Ajahn Chah
Dim 27 Mai 2018, 19:43 par Disciple laïc

» Grande interrogation
Mer 23 Mai 2018, 20:54 par Disciple laïc

» Bouddhisme et transcendance
Mer 23 Mai 2018, 16:06 par Disciple laïc

» Le corps et l'esprit
Mer 23 Mai 2018, 11:41 par Disciple laïc

» présentation
Mar 22 Mai 2018, 23:36 par Akana

» Cherche référence livre
Mar 22 Mai 2018, 08:33 par Disciple laïc

» Funérailles de robots
Lun 21 Mai 2018, 19:58 par Ortho

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Lun 21 Mai 2018, 14:37 par Disciple laïc

» meditation et pratique avec Lodoe Rinpoche
Dim 20 Mai 2018, 23:56 par Puntsok Norling

» Le programme B.A.S.E - bouddhisme, action sociale et engagement
Dim 20 Mai 2018, 19:32 par Disciple laïc

» Livre sur le bouddhisme Theravada
Dim 20 Mai 2018, 16:14 par Ortho

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Dim 20 Mai 2018, 09:37 par Pema Gyaltshen

» Christopher Dawson
Ven 18 Mai 2018, 19:55 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 17 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Disciple laïc


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 95812 messages dans 11088 sujets

Nous avons 4217 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Kleine Muis

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7472)
 
Karma Trindal (6845)
 
manila (5085)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3490)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2336)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 

"Le Bonheur et la Souffrance sont notre responsabilité"

Partagez
avatar
Karma Jimpa Dreulma
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 483
Age : 36
Contrée : Belgique
Arts & métiers : Employée
Disposition de l'Esprit : ,le bouddhisme ,lecture,la famille ,l'amitié,les enfants ,ect...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 09/02/2007

"Le Bonheur et la Souffrance sont notre responsabilité"

Message par Karma Jimpa Dreulma le Dim 02 Mar 2008, 14:27

Le bonheur et la souffrance
sont de notre responsabilité



Invité : Lama Puntso
Transcription de l'émission Voix Bouddhistes
diffusée le 10 décembre 2000

Lama Puntso, vous résidez en Dordogne, au Centre Dhagpo Kagyu Ling. Vous êtes un enseignant du Dharma et, outre les enseignements, vous vous occupez des stages d'aide aux adolescents et d'accompagnement aux personnes en fin de vie et aux personnes en deuil.

VB - Qu'est-ce-que l'esprit - Il est parfois question d'esprit en tant que nature fondamentale du bouddhisme, parfois d'esprit ordinaire. Que pouvez-vous nous en dire ?

Lama Puntso - L'esprit a deux visages, un visage de sagesse et un visage de confusion. Son visage de sagesse est que tous les êtres sans aucune exception ont en eux un potentiel de sagesse. Un esprit avec de nombreuses qualités est réellement sans limites. Il a des qualités de clarté, de lucidité, de compassion et puis, à cause de l'ignorance, le fait que nous ne reconnaissons pas ces qualités, l'esprit prend un autre visage qui est un visage de confusion, de ce qu'on appelle la saisie égoïste "l'ego" et qui se déploie sous formes de différentes émotions, et des souffrances en découlent.

VB - On dit dans les enseignements que l'esprit est la racine de toutes choses ?

Lama Puntso - Le Bouddha a très bien expliqué cela par cet exemple : lorsque l'on dort, à cause du sommeil et de l'ignorance, on rêve et on est persuadé que ce rêve est vraiment existant. On est persuadé que l'on expérimente quelque chose. Si c'est un cauchemar, on a peur, si c'est un rêve agréable, on y est attaché et lorsque l'on se réveille, on se rend compte que le rêve n'avait pas d'autre nature que l'esprit lui-même.

VB - Tout est créé par l'esprit. Il est dominé par les illusions engendrées par l'ego, quelle est la source de ces illusions ?

Lama Puntso - La source première est l'ignorance, le fait de ne pas reconnaître les qualités de l'esprit, et à cause de cette ignorance, on va réduire l'esprit à quelque chose de très limité : "moi", "moi je", l'ego à travers un corps, une parole et un esprit, et cette représentation limitée que nous avons de nous-mêmes va ensuite se décliner sous l'aspect d'attachement, de manque, de peur etc…

VB - Une précision, pourquoi est-il si important de travailler sur l'esprit ? Esprit et corps ont des incidences étroites l'un sur l'autre, et les personnes qui n'ont pas envie de suivre une discipline intérieure, on peut considérer, c'est une motivation, qu'il agit au niveau de la santé et du bien-être ?

Lama Puntso - Oui, les deux sont intimement liés, corps et esprit sont intimement liés. D'ailleurs si l'on souhaite par exemple apaiser l'esprit, il est bien d'utiliser les deux entrées, l'entrée de l'esprit à travers la détente, le lâcher-prise et l'entrée du corps à travers une position juste, par exemple dans la méditation, aussi un respect fondamental qui va amener à l'apaisement dans l'esprit.

VB - Le but de ce travail sur soi, sur l'esprit est de se libérer de la souffrance, comment y parvenir ?

Lama Puntso - Pour se libérer de la souffrance, il faut revenir à la source, à l'origine, c'est-à-dire l'ignorance. Et la façon de rentrer en contact avec l'ignorance, c'est d'abord de prendre conscience de ses émotions et de la saisie que nous opérons sur ces émotions.
Il faut développer une conscience, une vigilance de ce que nous expérimentons et puis avoir un espace suffisant pour pouvoir lacher-prise et pouvoir entrer en relation plus facilement avec les autres, il est necessaire de développer la bienveillance, comprendre que les autres sont dans la même situation que nous et donc parcourir le chemin, pas seulement pour soi-même et se libèrer de sa propre souffrance mais intégrer l'autre dans le chemin.

VB - Donc le travail que l'on fait sur la souffrance va forcément engendrer du bonheur, une certaine vacuité ?

Lama Puntso - Dès l'instant où l'on reconnaît que l'on est dans la souffrance et que l'on trouve les causes de cette souffrance, on va effectivement pouvoir petit à petit se transformer.

VB - Je suppose qu'il y a plusieurs étapes au niveau de la prise de conscience de la souffrance et d'abord accepter, reconnaître, que l'on est dans une situation douloureuse, ne pas faire la politique de l'autruche en quelque sorte, accepter et ne pas forcément lutter, combattre ?

Lama Punsto - Premièrement prendre conscience : cela veut dire qu'il y a un certain courage à avoir à se rencontrer soi-même. Et en ce sens, le courage, on le trouve aussi dans le rappel que nous avons de la nature éveillée, de la confiance et dans la bonté fondamentale. Après l'avoir reconnu, il faut l'accepter et pour accepter quelque chose il est nécessaire de lui donner un sens, donc il y a toute une écoute des enseignements donnés par le Bouddha, une réflexion, est d'essayer de comprendre ce que ces enseignements veulent dire pour nous, d'essayer de trouver un sens intérieur à partir des instructions données par le Bouddha et notre propre expérience, et enfin sur cette acceptation, le sens que l'on donne à ce que l'on vit, alors la souffrance devient comme un matériau de transformation.

VB - Tout à l'heure on parlait de lutter contre une situation donnée qui génère de la souffrance. Comment sont impliqués les enseignements, on a toujours l'impression d'être au contact de la vie active dans la société, qu'il faut faire beaucoup d'efforts, lutter contre les sentiments que l'on ressent etc… Est-ce une attitude juste ?

Lama Puntso - Dans la rencontre avec les situations de la vie quotidienne, que ce soit une situation de souffrance ou de bonheur, la première chose à faire est de changer d'état d'esprit, de changer la vision fondamentale, c'est-à-dire, apprendre petit à petit à voir la situation comme des instructions de guide spirituel. Chaque situation est comme un rappel que j'ai la possibilité de changer et comme un moyen de me permettre de voir mes limites et de les dépasser. Donc si j'ai cet état d'esprit au fond de moi-même, à ce moment-là je pourrai rencontrer les situations non plus dans une attitude de lutte, de combat, mais plutôt avec une curiosité, une envie d'aller à la rencontre des situations afin de les transformer et même si elles sont difficiles, il y aura une plus grande aise face à celles-ci.

VB - Pour parvenir à un tel état d'esprit, il y a certainement différentes méthodes à appliquer, quelles sont-elles ?

Lama Puntso - Le Bouddha a enseigné de nombreuses méditations. La plus connue est la méditation silencieuse qu'on appelle la pacification de l'esprit.
Pacifier l'esprit cela ne veut pas dire l'arrêter ou le bloquer, cela veut dire être de plus en plus à l'aise avec ses manifestations et son mouvement. Et si d'un côté je me détends et de l'autre je développe cette présence à moi-même, petit-à-petit, de lui-même, l'esprit va se pacifier. Je serai plus à l'aise avec mes émotions, c'est-à-dire moins contaminé par elles, moins manipulé par elles. Et la méditation ne demande pas un gros effort continu toute les jours… mais un entraînement quotidien de méditation formelle, assise, mais aussi dans les situations de tous les jours où je peux m'entraîner, développer cette détente et cette vigilance.

VB - La colère, on en parle beaucoup dans les enseignements bouddhistes puisque l'on considére que c'est quelque chose de très négatif au niveau des émotions, mais en même temps, on dit que si on la transforme, cela peut-être un très grand facteur d'évolution ?

Lama Puntso - Le Bouddha a expliqué qu'un instant de colère peut détruire de longues années d'accumulation positive et donc il est important d'être vigilant, de ne pas se laisser avoir par cet instant destructeur. Néanmoins si on peut apprivoiser la colère, d'abord prendre un peu de distance avec elle, ensuite arriver à utiliser certains antidotes, petit-à-petit, on va se familiariser avec elle et effectivement dans la colère il y a une grande énergie et si on arrive à lâcher la colère pour ne plus se laisser emporter par elle et reconnaître l'énergie qu'elle véhicule, à ce moment-là elle peut amener à l'ouverture mais cela demande beaucoup d'entraînement.

VB - Il est souvent question de responsabilité dans les enseignements bouddhistes. On dit que nous sommes responsables de notre bonheur et de nos souffrances. Pouvez-vous apporter quelques éclaircissements ? Dans quelle mesure sommes-nous réellement responsables de notre bonheur et de notre souffrance dès lors que nous sommes plutôt ignorants ?

Lama Puntso - Etre responsable, ça signifie répondre, répondre de …et donc ce que l'on expérimente là, maintenant, c'est répondre des actes que l'on a accompli précédemment à travers le corps, la parole et l'esprit. Et ces actes accomplis avant mûrissent. Ils sont comme des graines qui vont mûrir sous forme d'une expérience et l'expérience que l'on a maintenant, par exemple cette rencontre, ici, c'est le mûrissement d'un karma. On est effectivement responsable de ce que l'on expérimente. Le problème c'est qu'il y a un décalage entre la cause et le moment où la graine arrive à maturité.

En conclusion je dirais que les causes du bonheur sont dans l'ouverture, l'ouverture à l'autre, la compréhension de l'autre, c'est-à-dire la bienveillance à l'autre. Egalement dans un entrainement à la clarté, à la présence à ce qui se passe.

Bienveillance et présence, c'est ce qui va nous permettre
d'être heureux pour nous et pour les autres.
Source Ici

[justify]


_________________
Ne cherchez pas le passé, ne cherchez pas le futur; le passé est evanoui, le futur n'est pas encore advenu. Mais observez ici cet objet qui est maintenant. (Bouddha)
avatar
Morgan.P
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 222
Age : 26
Contrée : Dieppe
Arts & métiers : Patience
Disposition de l'Esprit : Calme
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/02/2012

Re: "Le Bonheur et la Souffrance sont notre responsabilité"

Message par Morgan.P le Sam 18 Fév 2012, 17:10



_________________
« Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. »
Bouddha

lotuszen
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 953
Age : 45
Contrée : bouddhisme zen
Arts & métiers : animatrice
Disposition de l'Esprit : les pieds sur terre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: "Le Bonheur et la Souffrance sont notre responsabilité"

Message par lotuszen le Sam 18 Fév 2012, 19:27

Et oui encore beaucoup de travail à faire : pour comprendre l'esprit, la colère : analyser cette émotion pour comprendre ce qu'elle nous pousse à faire en paroles, en actes, en pensées et essayer de la transformer en émotion positive... Je pense moi aussi qu'avec énormément de pratique et de travail sur soit : c'est tout à fait possible : c'est aussi le fruits de respect de soit et de patience et tolérance envers ses émotions....
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3353
Age : 37
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: "Le Bonheur et la Souffrance sont notre responsabilité"

Message par MionaZen le Dim 19 Fév 2012, 10:31

avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 51
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: "Le Bonheur et la Souffrance sont notre responsabilité"

Message par Karma Yéshé le Dim 19 Fév 2012, 16:02

avatar
Matt974
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 26
Contrée : Clermont ferrand
Arts & métiers : Etudiant
Disposition de l'Esprit : en quête de sagesse
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2012

Re: "Le Bonheur et la Souffrance sont notre responsabilité"

Message par Matt974 le Dim 19 Fév 2012, 19:40

La colère reflète souvent notre égo... Notre incapacité à évacuer la frustration qu'inflige une situation contraignante à nos désirs... Continuons de nous perfectionner, il en va de l'intérêt de tous..

Contenu sponsorisé

Re: "Le Bonheur et la Souffrance sont notre responsabilité"

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 16 Juil 2018, 08:30