Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» La carte au trésor
Hier à 23:36 par tindzin

» Soka Gakkai Komeito & Lois Militaires 1ère Partie
Hier à 19:39 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 16:53 par manila

» Dhammapada
Hier à 13:30 par vaygas

» Le temple Jokhang , en proie aux flammes
Hier à 09:41 par Hild-Rik

» Pèlerin Cosmique se prèsente
Dim 18 Fév 2018, 19:55 par Disciple laïc

» Toute l'équipe de L'Arbre des Refuges vous souhaite une bonne année 2018!
Dim 18 Fév 2018, 15:03 par Ortho

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Dim 18 Fév 2018, 11:01 par manila

» Où trouver son 'Lama' ?
Sam 17 Fév 2018, 20:47 par cosmiquepelerin

» Le pervers narcissique et la spiritualité
Sam 17 Fév 2018, 20:28 par cosmiquepelerin

» L’Éveil par delà les dogmes
Sam 17 Fév 2018, 20:16 par Disciple laïc

» Proposition d’un plan d’action d’élévation du niveau de conscience
Sam 17 Fév 2018, 16:03 par Akana

» Comment définir une secte en 2018
Sam 17 Fév 2018, 11:56 par Ortho

» Le royaume bouddhiste des Tangouts
Ven 16 Fév 2018, 22:59 par Disciple laïc

» Non-avoir pour soi , non-être en soi
Jeu 15 Fév 2018, 23:19 par Disciple laïc

» Meilleurs voeux pour l'année du Chien de terre , 2018
Jeu 15 Fév 2018, 18:49 par manila

» The Buddha - documentaire
Jeu 15 Fév 2018, 14:16 par Disciple laïc

» Que pensez-vous du forum ?
Jeu 15 Fév 2018, 14:08 par Disciple laïc

» Soka Gakkai Komeito & Lois Militaires 2èmè Partie
Mar 13 Fév 2018, 18:25 par cosmiquepelerin

» Echange entre Lady Gaga et le Dalaï Lama
Lun 12 Fév 2018, 09:06 par Disciple laïc

» Pema Chödrön
Lun 12 Fév 2018, 08:42 par Disciple laïc

» Buddha in Suburbia
Lun 12 Fév 2018, 08:39 par Disciple laïc

» Satti Vago - Peut-il encore ? SN 1.25
Dim 11 Fév 2018, 20:48 par Disciple laïc

» Pourquoi et comment reconnaître notre souffrance (rediffusion)
Dim 11 Fév 2018, 10:20 par Disciple laïc

» 3-6-9... Les védas
Sam 10 Fév 2018, 11:22 par tindzin

» Matthieu Ricard - "Point de vue"
Ven 09 Fév 2018, 16:16 par tindzin

» Le tibétain?
Ven 09 Fév 2018, 15:50 par Vyathita

» Point de vue d'un moine bouddhiste sur la notion de miracle
Jeu 08 Fév 2018, 08:51 par Disciple laïc

» Quel est le point de vue du bouddhisme sur le problème de la Birmanie ?
Jeu 08 Fév 2018, 00:22 par Disciple laïc

» Titthāyatanādi Sutta - Trois dogmes sectaires - Canon Pali
Dim 04 Fév 2018, 16:31 par Disciple laïc

» Non-avoir, non-être, non-soi, non-peur, non-mort
Dim 04 Fév 2018, 12:23 par Disciple laïc

» La notion de chemin spirituel dans le bouddhisme
Dim 04 Fév 2018, 11:40 par Disciple laïc

» Conscientiser le processus de sychronicité du déploiement à partir de l’incréé.
Jeu 01 Fév 2018, 15:29 par Akana

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 01 Fév 2018, 10:50 par Pema Gyaltshen

» Hypothèse : Pourquoi une fois éveillé, le Bouddha a hésité à enseigner ?
Mer 31 Jan 2018, 14:32 par tindzin

» Sutra pour mettre fin à l'irritation et à la colère - L'exemple de l'eau.
Lun 29 Jan 2018, 14:01 par Disciple laïc

» Matthieu Ricard - le bouddhisme et l'occident
Lun 29 Jan 2018, 09:28 par Disciple laïc

» Soutra du Bonheur - Canon Pali
Lun 29 Jan 2018, 09:13 par Disciple laïc

» Soutra Chanda
Dim 28 Jan 2018, 17:06 par Disciple laïc

» Le Sutra du Diamant
Dim 28 Jan 2018, 11:33 par Disciple laïc

» La naissance du bouddhisme
Sam 27 Jan 2018, 14:41 par Disciple laïc

» La grande richesse de la tradition zen – Parties 1 et 2
Sam 27 Jan 2018, 12:49 par Disciple laïc

» La Vue Juste et la Voie du Milieu
Sam 27 Jan 2018, 09:53 par vaygas

» Le centre bouddhiste Karma Ling a brûlé
Jeu 25 Jan 2018, 13:37 par Shakti

» A quoi se résume la totalité des enseignements du Bouddha
Mar 23 Jan 2018, 23:50 par Disciple laïc

» La métamatière et les créations
Mar 23 Jan 2018, 11:19 par tindzin

» "Phase noire"
Dim 21 Jan 2018, 11:39 par tindzin

» Si c’est ceci, ceci doit être cela
Ven 19 Jan 2018, 16:41 par tindzin

» Ressentir rigpa, La nature de l'esprit
Lun 15 Jan 2018, 23:24 par Akana

» Offrir une pratique pour quelqu'un
Lun 15 Jan 2018, 20:35 par Disciple laïc

» ne nous sommes nous pas tous trompé au sujet de la vérité sur la spiritualité ?
Dim 14 Jan 2018, 07:56 par Disciple laïc

» Comment contrer certaines émotions négatives ?
Sam 13 Jan 2018, 21:59 par Ortho

» Pratique de Tchenrezi
Jeu 11 Jan 2018, 21:38 par Ortho

» N'ayez aucune fierté à pratiquer. Ni aucune honte.
Lun 08 Jan 2018, 16:39 par Disciple laïc

» Vivre en centre spirituel
Dim 07 Jan 2018, 12:32 par TantraVida

» Le bouddhisme en occident
Ven 05 Jan 2018, 14:39 par Disciple laïc

» Présentation de Yo
Jeu 04 Jan 2018, 16:14 par Yo Prodrive

» Présentation Neisha
Jeu 04 Jan 2018, 15:51 par Karma Trindal

» Présentation de "Renaissance"
Jeu 04 Jan 2018, 15:50 par Karma Trindal

» bonjour à tous!
Jeu 04 Jan 2018, 15:48 par Karma Trindal

» Présentation Tsultrim Yeunten
Jeu 04 Jan 2018, 15:47 par Karma Trindal

» Besoin de conseils (livres pour débutants)
Jeu 04 Jan 2018, 15:24 par Karma Trindal

» Venir en aide à soi-même ?
Jeu 04 Jan 2018, 15:20 par Karma Trindal

» Une piste, comment répondre à une personne énonçant une vue fausse
Jeu 04 Jan 2018, 13:22 par Karma Trindal

» L'Arbre des Refuges: Nettoyage du Nouvel An
Jeu 04 Jan 2018, 13:12 par Karma Trindal

» Pourquoi devenir moine ou nonne ?
Jeu 04 Jan 2018, 11:29 par manila

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Lun 01 Jan 2018, 18:21 par Disciple laïc

» Les enseignements de maître Sheng Yen
Lun 01 Jan 2018, 18:03 par Disciple laïc

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Dim 31 Déc 2017, 23:36 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges sur Facebook
Sam 30 Déc 2017, 14:41 par Karma Trindal

» Question sur le karma
Ven 29 Déc 2017, 16:54 par Ortho

» Les mantras peuvent guérier les maladies, etc.. ?
Jeu 28 Déc 2017, 15:40 par Ortho

» L'EXERCICE
Jeu 28 Déc 2017, 13:42 par tindzin

» Atteindre rigpa par la base
Mer 27 Déc 2017, 13:41 par tindzin

» L'intuition vient de me dicter une question
Mar 26 Déc 2017, 14:26 par tindzin

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 94045 messages dans 10916 sujets

Nous avons 4129 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Lechercheur

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7429)
 
Karma Trindal (6807)
 
petit_caillou (4729)
 
manila (4689)
 
Karma Döndrup Tsetso (3457)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2157)
 

Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Partagez
avatar
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1310
Age : 58
Contrée : Marais salant de Guérande
Disposition de l'Esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par karma younten zongmo le Lun 09 Mar 2009, 20:43

Le voeu de Paix peut se dupliquer à l'infini

Je le souhaite également de tout coeur

En pensées avec ces deux femmes tibétaines,


KYZ.


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité
avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 55
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Karma Yönten Dolma le Lun 09 Mar 2009, 20:47

Solidaire également. Wink


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Lhassa cadenassée

Message par Karma Trindal le Dim 15 Mar 2009, 21:08


Lhassa cadenassée


Lhassa, capitale de la région autonome du Tibet, demeure placée sous haute surveillance samedi, à l'occasion du premier anniversaire des émeutes qui ont commencé dans cette ville le 14 mars 2008.

Des troubles avaient éclaté l'année dernière après quatre jours de manifestations pacifiques. Un an plus tard, des barrages de police ont été mis en place sur les principales routes pour refouler les indésirables. À longueur d'année, les journalistes étrangers, et même des touristes, sont tenus à l'écart.

En ce moment, les forces de sécurité sont partout, ont indiqué samedi des habitants joints par téléphone par l'Agence France-Presse.

« Il y a des policiers armés qui patrouillent dans les rues, 24 heures sur 24, tous les jours », a indiqué samedi une employée d'un hôtel du centre de la ville, qui a préféré ne pas être citée. « Nous devons prendre nos papiers d'identité et notre permis de résidence si nous voulons sortir », a-t-elle ajouté.

Un autre employé d'hôtel a indiqué pour sa part que les établissements ne recevaient plus d'étrangers depuis la fin de l'année dernière. « La plupart des magasins et des bars doivent fermer avant 23 h », a-t-il affirmé.

Les émeutes de 2008 en bref

Les affrontements de Lhassa en 2008 avaient commencé quand une quarantaine d'exilés tibétains ont entrepris une nouvelle marche vers le Tibet depuis la ville de Dehra, dans le nord de l'Inde. Ce pèlerinage marquait le 49e anniversaire de la fuite du dalaï-lama face aux forces chinoises, en 1959. L'année 2009 est d'autant plus sensible qu'elle rime avec les 50 ans d'une rébellion réprimée par la Chine, le 10 mars, au cours de laquelle le dalaï-lama s'était enfui en exil.

Ces émeutes auraient fait officiellement 19 morts, tués selon Pékin par les manifestants, une version contestée par plusieurs. Les exilés parlent plutôt de 203 morts.


Stephanie Brigden, directrice de l'association Free Tibet, basée à Londres, a dénoncé l'établissement d'une « loi martiale de facto » à Lhassa et dans les régions environnantes un an après les émeutes. Elle réclame une enquête indépendante pour faire la lumière sur les événements de 2008.

Pékin affirme de son côté que les forces de l'ordre n'ont pas tiré sur les émeutiers en mars 2008, une version démentie par les groupes protibétains en exil.

« Une Grande Muraille de stabilité »

Le chef du Parti communiste au Tibet, Zhang Qingli, a déclaré aux soldats déployés dans la région qu'ils devaient faire face à « une situation sombre et complexe », rapporte le Quotidien du Tibet, un organe officiel. « Il s'agit de déjouer une fois pour toutes les complots du dalaï-lama qui visent à démembrer la patrie et à semer le chaos au Tibet », a-t-il ajouté, sans évoquer toutefois les violences de l'an dernier.

L'agence de presse officielle chinoise, Chine nouvelle, a tancé les Occidentaux qui critiquent la politique de Pékin. « Ils peuvent pleurer les morts de l'an dernier à Lhassa, mais doivent réfléchir à deux fois avant de se mêler de ce qu'ils ne connaissent pas », souligne le service en langue anglaise de Chine nouvelle, destiné à l'étranger.

Pékin a assuré que le calme régnerait au Tibet cette année, le président Hu Jintao évoquant l'édification d'une « Grande Muraille » de stabilité dans la région.

Les parties se disent « ouvertes à des discussions »

Vendredi, le premier ministre chinois, Wen Jiabao, a déclaré que la Chine était ouverte à des discussions avec des émissaires du dalaï-lama. Il réclame du même souffle que le chef spirituel des Tibétains renonce à ce que Pékin qualifie de visées séparatistes.

Il a estimé que la politique chinoise à l'égard du Tibet était juste et que la région connaissait aujourd'hui la paix et la stabilité.

Les discussions menées entre émissaires du dalaï-lama et responsables chinois n'ont jamais marqué de progrès significatifs. À Dharamsala, siège du gouvernement tibétain en exil dans le nord de l'Inde, un collaborateur du dalaï-lama a dit que ce dernier était « toujours ouvert à des discussions ».

Le 10 mars, à l'occasion du 50e anniversaire de son exil après l'échec du soulèvement de 1959, le dalaï-lama a souhaité dans un discours prononcé en Inde que le Tibet jouisse d'une « autonomie significative ». Il a accusé Pékin d'avoir transformé sa patrie en « enfer sur Terre ».

Radio-Canada.ca avec Agence France Presse, Associated Press et Reuters et


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Tibet: la Chine appelle les USA à respecter sa position

Message par Karma Trindal le Dim 15 Mar 2009, 21:11


Tibet: la Chine appelle les USA à respecter sa position


Il y a 2 jours

WASHINGTON (AFP) — Le ministre des Affaires étrangères chinois Yang Jiechi en visite à Washington a appelé jeudi les Etats-Unis à "respecter" la position de Pékin sur le Tibet.

"Le Tibet est une partie inaliénable du territoire chinois et les affaires tibétaines sont exclusivement des affaires intérieures chinoises", a-t-il déclaré devant le Center for Strategic and International Studies (CSIS), un centre de réflexion de Washington.

Le ministre chinois a ajouté espérer que les Américains "reconnaîtront ces faits et comprendront et respecteront la position du peuple chinois sur le maintien de la souveraineté de l'Etat et de l'intégrité territoriale".

Peu avant, M. Yang a été reçu à la Maison Blanche par le président Barack Obama alors que le 50e anniversaire d'un soulèvement contre la présence chinoise au Tibet ainsi que les déclarations officielles américaines qu'il a suscitées ont provoqué un nouvel accès de tension.

Les entretiens entre M. Obama et M. Yang ont été précédés par une protestation de la Chine contre une résolution de soutien au Tibet adoptée la veille par la Chambre des représentants américains.

M. Obama a abordé le sujet avec son hôte: il a "exprimé l'espoir de voir des progrès dans le dialogue entre le gouvernement chinois et les représentants du dalaï lama", selon la Maison Blanche.

Source:


_________________

avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 55
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Karma Yönten Dolma le Dim 15 Mar 2009, 21:22

Mad Rolling Eyes../..

Merci pour l'info Karma Trindal. Smile


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Tibet: propagande chinoise à Paris

Message par Karma Trindal le Mar 17 Mar 2009, 20:27


Tibet: propagande chinoise à Paris


Par Philippe Broussard, publié le 16/03/2009 15:15 - mis à jour le 16/03/2009 16:15

L'ambassade de Chine en France a fait parvenir à L'Express une série de DVD sur le Tibet. Une vision particulière de l'histoire...

C'est un modèle de propagande, une leçon d'histoire à la chinoise. Dans un courier daté du 10 mars, l'ambassade de Chine à Paris a envoyé à L'Express une série de 5 DVD (dont un en Français) retraçant le destin du Tibet et de son peuple. Une manière, pour le service de presse de l'ambassade, de "contrer" les Tibétains en exil qui réclament l'indépendance et célèbrent cette année le cinquantième anniversaire du soulèvement de Lhassa (mars 1959) contre "l'occupant".

Ces DVD, où le Dalaï Lama - leader spirituel et politique des Tibétains - n'a pas le beau rôle, reprennent les termes habituels de la propagande sur ce sujet très sensible pour Pékin. Il est question de la "libération démocratique" de 1951, c'est à dire l'arrivée des troupes de Mao sur le Toit du monde. Le Tibet d'avant 1951 est présenté comme un pays d'injustices sociales et d'esclavage. Si ce dernier aspect n'est pas totalement inexact, la suite scandaliserait sans doute la majorité des Tibétains, qu'ils soient restés au pays ou partis rejoindre le Dalaï Lama en exil en Inde.

Au fil de ces reportages, dont le seul mérite est de proposer des images d'archives en noir et blanc, les mêmes mots reviennent sans cesse sur fond de musique classique: "réforme démocratique", "liberté", "modernisation"... Le commentaire souligne les "larges sourires" sur le visage d'une femme qui a connu l'esclavage et nous apprend que la "croyance du peuple tibétain est respectée et protégée".

Voir un extrait ci-dessous.

A aucun moment, il n'est question des destructions de temples, des moines et des nonnes condamnés à des dizaines d'années de prison pour avoir osé contester (le plus souvent pacifiquement) la présence chinoise. Mao est cité, bien sûr, mais de manière positive. Quant à la révolution culturelle (1966-1976), c'est à croire qu'elle n'a jamais existé! Les faits sont pourtant connus: 6 000 édifices religieux détruits, des tonnes de livres brûlés...

Le nombre de religieux serait passé d'environ 550 000 en 1950 (sur 6 millions d'habitants) à quelques dizaines de milliers aujourd'hui. Il faut dire que depuis un demi-siècle, des milliers d'entre eux ont connu les geôles des grandes prisons de Lhassa, comme Gutsa et Drapchi. Détenus dans des conditions inhumaines, ils ont subi les tortures, les privations, l'obligation de travailler dans des serres surchauffées ou de collecter les excréments dans les latrines. L'un d'eux, Palden Gyatso, a par exemple passé trente-trois ans derrière les barreaux avant d'être libéré en 1992 et de rallier l'Inde. Rien à voir, donc, avec le "vrai Tibet sous le soleil" présenté dans l'un de ces DVD.

Source et vidéo:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le prochain dalaï lama devra plaire à la Chine

Message par Karma Trindal le Jeu 19 Mar 2009, 21:30


Le prochain dalaï lama devra plaire à la Chine


12.03.09 - 15:57 Le gouvernement communiste chinois devra avaliser la réincarnation du successeur du dalaï lama lorsque le chef spirituel du bouddhisme tibétain sera mort, a déclaré Legqoq, un haut responsable officiel tibétain cité jeudi par la presse chinoise.

"Parallèlement aux rites religieux et aux traditions historiques, il y a une condition très importante à la réincarnation du dalaï lama, c'est l'aval du gouvernement central", a-t-il dit à l'agence Chine nouvelle.

Legqoq s'exprimait en marge de la session annuelle du Parlement chinois qui coïncide cette année avec la commémoration du 50e anniversaire du soulèvement tibétain ayant provoqué l'exil en Inde de l'actuel dalaï lama.

Legqoq a ajouté que la Commission d'Etat des affaires religieuses avait établi en 2007 des règles stipulant que la réincarnation des "Bouddhas vivants" ou des "lamas" devait être approuvée par le gouvernement. Ces règles font partie des efforts visant à renforcer le contrôle du gouvernement chinois sur le bouddhisme tibétain à la suite de décennies de violences pour réclamer une plus grande liberté religieuse.

Les Bouddhas vivants constituent un élément important du bouddhisme tibétain. Ils forment une sorte de clergé de personnages religieux influents qui se réincarnent continuellement.

Il y a souvent plus d'un candidat à la reconnaissance de chef réincarné de la communauté et il revient aux autorités de choisir le chef authentique qui détient le pouvoir réel, précise la presse chinoise. Ceci est particulièrement vrai du panchen lama, deuxième personnalité en importance au sein du bouddhisme tibétain après le dalaï lama. Le dalaï lama avait choisi en 1995 le panchen lama, né Gedhun Choekyi Nyima, alors qu'il n'avait que six ans et on n'a plus revu ce dernier en public depuis. Pour contrer le choix du dalaï lama, le régime communiste de Pékin avait également désigné en 1995 un panchen lama, nommé Gyaincain Norbu.

Le gouvernement chinois a fait "la promotion" de "son" panchen lama dans toute la Chine au cours des dernières années et il est probable que ce sera son candidat lorsque l'heure sera venue de remplacer l'actuel dalaï lama âgé de 73 ans.

(Belga)
Crédit photo: EPA

Source:


_________________

avatar
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1310
Age : 58
Contrée : Marais salant de Guérande
Disposition de l'Esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par karma younten zongmo le Jeu 02 Avr 2009, 16:47

Le président français semble renouer les liens avec la chine au cours du G 20 à Londres actuellement

Ceci me laisse à penser que les enjeux économiques et politiques passent avant les Droits Fondamentaux de l'Homme, de la Femme et de l'Enfant, au regard de ce qui se passe concrètement depuis si longtemps au Tibet comme de plus en plus partout ailleurs en Monde

Je me permets ici de rappeler le plus jeune prisonnier au Monde en Panchen Lama

KYZ.

OM MANI PEME HOUNG


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7429
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Pema Gyaltshen le Sam 04 Avr 2009, 09:33

Ceci me laisse à penser que les enjeux économiques et politiques
passent avant les Droits Fondamentaux de l'Homme, de la Femme et de
l'Enfant,

Tu en doutais vraiment ? Tu as cru le contraire ?


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Chine-France: l'humiliante normalisation

Message par Karma Trindal le Sam 04 Avr 2009, 13:58


Chine-France: l'humiliante normalisation

Par Marc Epstein, publié le 02/04/2009 19:30 - mis à jour le 02/04/2009 19:36


Nicolas Sarkozy a rencontré son homologue chinois, ce mercredi, à Londres. Signe d'un adoucissement des relations entre Pékin et Paris, très tendues à cause de la question tibétaine. Mais pourquoi la Chine ne réserve-t-elle pas le même traitement à Berlin, alors que le dalaï lama y est invité? Explications.

Après une brouille d'un an ou presque autour de la question du Tibet, les relations entre Paris et Pékin semblent en voie de normalisation: les présidents Nicolas Sarkozy et Hu Jintao se sont rencontrés durant une quarantaine de minutes, mercredi 1er avril à Londres, en marge du sommet du G20.

L'entretien, qui n'était pas prévu dans le programme officiel, a été annoncée par la présidence française le jour même, après la publication dans les deux capitales d'un communiqué que beaucoup jugeront humiliant pour la France, tant il semble dicté, par endroits, par les dirigeants chinois. On y lit, en particulier:

"La France mesure pleinement l'importance et la sensibilité de la question du Tibet et réaffirme qu'elle s'en tient à la politique d'une seule Chine et à sa position selon laquelle le Tibet fait partie intégrante du territoire chinois, conformément à la décision prise par le général de Gaulle qui n'a pas changé et ne changera pas. Dans cet esprit et dans le respect du principe de non-ingérence, la France récuse tout soutien à l'indépendance du Tibet sous quelque forme que ce soit."

Les manifestations pendant le passage, l'an dernier, de la flamme olympique à Paris, avaient déjà déplu à Pékin. Mais l'annonce par Nicolas Sarkozy de sa rencontre avec le dalaï lama, le 6 décembre 2008 en Pologne, a encore aggravé les relations entre les deux pays. La réplique de la Chine a été immédiate: outre l'annulation du sommet Chine-Union européenne, prévu le 1er décembre à Lyon, Pékin a menacé Paris de sanctions économiques.

La France occupe la place d'un pays vassal

Pourquoi la Chine vise-t-elle ainsi la France? Pourquoi Gordon Brown et Angela Merkel, par exemple, peuvent-ils inviter le dalaï lama et critiquer certains aspects de la politique chinoise, sans risquer de mettre en péril les relations commerciales de leurs pays respectifs avec la Chine?

D'abord, la France est sans doute plus vulnérable que d'autres aux menaces de boycott: nos exportations vers la Chine reposent, pour une part importante, sur de gros contrats d'entreprises liées peu ou prou à l'Etat (Airbus, etc.) Or, les exportations de la France vers la Chine ont diminué en 2008 pour la première fois depuis 10 ans. Et il n'est pas question, pour Paris, de laisser passer l'opportunité que représente le récent plan de relance de l'économie chinoise, et ses 400 milliards d'euros injectés par Pékin pour relancer l'économie du pays...

Sur le plan politique, ensuite, voilà de longues années que la France occupe, dans la diplomatie chinoise, la place d'un pays vassal. "Nous sommes persuadés qu'il faut être gentil avec les Chinois pour que les Chinois soient gentils en échange, explique Jean-Vincent Brisset, spécialiste du pays, dans un entretien au Monde. Nous sommes ainsi considérés comme un pays femelle, faible et qui change tout le temps d'avis. Or la Chine ne respecte que la force."

Humilier Paris, c'est affaiblir Bruxelles...

Sur le fond, surtout, Pékin ne cherche pas à humilier Paris pour le plaisir, mais plutôt pour semer une certaine zizanie au sein de l'Union européenne. Seule une Europe unie serait en mesure d'imposer des quotas, par exemple. Humilier Paris, c'est affaiblir Bruxelles. Et Pékin n'a jamais oublié que c'est à l'initiative de diplomates français que l'Europe impose, depuis 1989, un embargo sur les ventes de certaines armes à la Chine...

La Russie a bien compris la leçon. Alors que Pékin fait les gros yeux à Paris et menace de ranger son carnet de chèques, Moscou, pour sa part, use de ses réserves de gaz pour arracher à Berlin, en particulier, des concessions d'ordre politique. L'un et l'autre parviennent ainsi à fragilier le front européen. Stratégie un peu dérisoire, sans doute, mais payante.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Tibet: l'accord entre la Chine et la France China interdit toute rencontre avec le dalaï-lama

Message par Karma Trindal le Sam 04 Avr 2009, 14:08


Tibet: l'accord entre la Chine et la France China interdit toute rencontre avec le dalaï-lama


AP | 02.04.2009 | 11:55

La Chine a précisé jeudi les termes de l'accord trouvé avec la France après la brouille sur le Tibet prévoient que les responsables français ne doivent pas rencontre le dalaï lama.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois Qin Gang a expliqué que "la France s'est engagée solennellement". Sa "position est explicite et le sens est très clair. Nous espérons que la France pourra appliquer les principes et l'esprit définis dans le communiqué."

Mercredi, Paris s'est engagé à ne pas soutenir l'indépendance du Tibet, sous "aucune forme", alors que les deux pays ont décidé de reprendre les contacts au plus haut niveau.

Le diplomate a rappelé que Pékin restait "résolument opposé à tout contact officiel entre des responsables et (le dalaï lama) et à toute intervention d'un pays étranger dans les affaires internes de la Chine". La Chine refuse également que le leader spirituel des Tibétains se rende à l'étranger.

La Chine avait suspendu la plupart de ses contacts avec Paris et annulé un sommet important avec l'Union européenne en représailles à la rencontre entre Nicolas Sarkozy et le dalaï lama en décembre dernier. Les liens commerciaux entre la France et la Chine ont également souffert du récent coup de froid entre Paris et Pékin. Des missions chinoises d'achat et d'investissement envoyées en Europe ont ainsi fait l'impasse sur la France. AP

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le Tibet rouvert aux touristes étrangers le 5 avril

Message par Karma Trindal le Mar 07 Avr 2009, 19:33


Le Tibet rouvert aux touristes étrangers le 5 avril


NOUVELOBS.COM | 30.03.2009 | 12:26

Le Tibet et les provinces où la communauté tibétaine est importante avaient été fermés au tourisme depuis plus d'un mois.

Un responsable chinois du tourisme a annoncé dimanche 29 mars à l'agence Chine Nouvelle que les touristes étrangers pourront de nouveau se rendre au Tibet à partir du 5 avril. Ce responsable estime que la situation dans la région autonome sera "harmonieuse et sûre" à cette date. Le Tibet et les provinces où la communauté tibétaine est importante ont été fermés au tourisme depuis plus d'un mois. Les accès routiers sont surveillés et bloqués par des policiers armées. Les accès par internet et par téléphone portable à ces zones-là sont également réduits.

Autorisation spéciale

"Le Tibet recommencera à recevoir des touristes étrangers à compter du 5 avril, et nous les accueillerons chaleureusement", a expliqué dimanche le chef du département du tourisme au Tibet. Le 50e anniversaire de la fuite en exil du dalaï-lama après l'échec de l'insurrection tibétaine, et le premier anniversaire des émeutes sanglantes de mars 2008 à Lhassa puis dans d'autres villes et régions à peuplement tibétain, laissaient craindre cette année aux autorités chinoises l'éclatement de nouveaux troubles et combats. Cependant les touristes qui souhaiteront visiter le Tibet, devront obligatoirement se procurer des autorisation spéciales, en plus du visa d'entrée en Chine.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Tibet: la dernière génération

Message par Karma Trindal le Mar 07 Avr 2009, 19:39


Tibet: la dernière génération


FRANÇOIS PESANT ET KARINE GAGNÉ, MÉTRO
30 mars 2009 05:00

Le 50e anniversaire de l’exil du dalaï-lama sera souligné demain. À Jampaling, en Inde, dans une résidence pour personnes âgées tibétaines, 156 vieillards qui l’ont suivi en 1959 se meurent dans l’oubli.

Voilà déjà trois heures que des centaines de Tibétains attendent, massés au bord de la route menant à Dharamsala. Ils sont venus accueillir le dalaï-lama, comme chaque fois qu’il rentre de l’un de ses innombrables voyages.

Le convoi approche, puis «Sa» voiture passe. Les fidèles s’inclinent. Le silence est absolu, l’émotion, palpable. Le dalaï-lama les salue et disparaît. La foule se disperse.

Un groupe de vieillards regagne Jampaling. Ils y finissent leurs jours, sans proches ni famille, car le conflit leur a tout enlevé. Ils ont suivi leur chef spirituel en Inde, après la révolte de Lhassa qui culmina par le massacre de 87 000 Tibétains.

Cette génération vieillit. Chacun de ceux qui s’éteignent emporte avec lui quelques-uns des rares souvenirs d’un Tibet libre.

«Notre peuple venait de tout perdre»

Tsepa, 80 ans, se souvient de l’invasion, de la rébellion et de l’exil. Il a protégé le palais du dalaï-lama pendant la révolte de Lhassa, en 1959. Dans la nuit du 17 mars, le dalaï-lama fuit vers l’Inde. Tsepa devait continuer à défendre le palais afin que l’armée chinoise ne se doute pas de l’évasion. «J’avais le coeur brisé, se remémore-t-il. Notre peuple venait de tout perdre.»

Puis, l’armée chinoise a bombardé le palais. «C’était le chaos, il y avait des morts partout, raconte Tsepa. Les soldats chinois croyaient avoir tué Sa Sainteté et cherchaient en vain son corps parmi les cadavres des moines.» Soupçonnant l’évasion, ils ont commencé les interrogatoires. Pour sauver sa peau, Tsepa a fui en Inde, abandonnant sa bien-aimée. Des années plus tard, il a appris qu’elle était alors enceinte et avait donné naissance à une fille, décédée à l’âge de six ans.

Yunkyi, 88 ans, habitait tout près de Lhassa. «L’armée chinoise avançait vers mon village, les gens mouraient», dit-elle. Elle et son mari ont dû s’enfuir, abandonnant leurs deux enfants, qui étaient à l’extérieur du village. «Je ne les ai jamais revus.»

Plus de 80 000 Tibétains ont ainsi fui vers l’Inde. Au début, ils ont construit des routes dans le nord du pays. «Ce travail était déprimant», se rappelle Yuentin, un ex-militaire tibétain. Il avait l’impression de perdre son temps et de ne rien faire pour son pays.

Yuentin est arrivé en Inde avec le groupe de résistance paramilitaire Chushi Gangdruk, qui assurait la garde du dalaï-lama lors de son évasion. Il a ensuite participé durant six ans à des missions secrètes financées par la CIA dans l’Himalaya. Après que le financement américain eut été aboli, il s’est enrôlé dans le nouveau régiment tibétain de l’armée indienne, avec l’espoir de poursuivre son combat. «Les Indiens nous ont donné un bon entraînement, mais ils ne nous ont jamais donné la chance de combattre la Chine», regrette-t-il.

Vivre d’espoir

Ces aînés aux parcours peu communs passent leurs journées à prier pour que leur peuple recouvre sa liberté et pour que le dalaï-lama vive longtemps. Ils ont été admis à Jampaling parce qu’ils sont malades, pauvres et sans famille. La plupart d’entre eux ne se sont jamais mariés, pensant toujours qu’ils rentreraient bientôt au Tibet. Toute leur vie, ils ont cru que leur exil serait temporaire.

Plusieurs s’inquiètent du sort qui sera réservé aux Tibétains s’ils n’obtiennent pas la liberté avant la mort du dalaï-lama, aujourd’hui âgé de 73 ans. «Nous avons le soutien de la planète grâce à Sa Sainteté. Que deviendrons-nous quand il disparaîtra?» demande Yuentin.

Les vieillards de Jampaling savent qu’ils ne reverront jamais le Tibet libre dans lequel ils ont grandi, mais ils espèrent que les générations qui se battent aujourd’hui auront un jour cette occasion. Un demi-siècle d’exil n’a pas eu raison de leur désir de liberté.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Tibet: des images d'assassinats lors des émeutes de mars 2008

Message par Karma Trindal le Dim 12 Avr 2009, 17:29

Tibet: des images d'assassinats lors des émeutes de mars 2008


Cette vidéo vient juste d'être mise en ligne par Free Tibet . Ce sont les premières images montrant le supplice de quelques tibétains lors des émeutes au Tibet en mars 2008, les images y sont très dures. A l'heure ou la répression reprend au Tibet, il est important de connaître le visage de notre partenaire commercial Chinois.

Hier, le gouvernement chinois a promis une lutte "à la vie à la mort" contre les partisans du Dalaï-lama. Il faut prendre ces menaces au pied de la lettre et au premier degré comme le montre cette vidéo.

Quelles vont être les réactions du quai d'Orsay après ces images ?

Attention, les images peuvent heurter de par leur violence.



PS: la vidéo est censurée régulièrement par des utilisateurs de Youtube. Si elle est de nouveau censurée lors de votre visite, le nouvel Observateur a dupliqué ces images, vous pouvez donc aller les visionner là: http://videos.nouvelobs.com/video/iLyROoafJ_qE.html

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Dalaï-lama, solution pour le Tibet (USA)

Message par Karma Trindal le Dim 03 Mai 2009, 17:35



Dalaï-lama, solution pour le Tibet (USA)


AFP
02/05/2009 | Mise à jour : 08:21 | Commentaires 6 | Ajouter à ma sélection
La Chine devrait considérer le dalaï-lama comme "faisant partie de la solution" tibétaine plutôt que de tenter de l'isoler, a déclaré hier un conseiller du président américain Barack Obama.

Jeff Bader, directeur pour l'Asie au Conseil national de sécurité de la Maison-Blanche, a demandé au Comité des 100, un groupe de pression d'Américains d'origine chinoise, d'user de son influence pour que Pékin adopte une position différente vis-à-vis du chef spirituel du bouddhisme tibétain, exilé en Inde depuis 1959.

"J'espère que vous allez user de (votre) crédibilité et (vos) relations pour aider à convaincre les responsables chinois que le dalaï-lama n'est pas un problème mais fait plutôt partie d'une solution à la situation au Tibet", a déclaré M. Bader.
Début avril, en marge du sommet du G20 à Londres, M. Obama avait fait le pari de la main tendue à la Chine en annonçant un "dialogue" tous azimuts avec Pékin et a accepté une invitation à se rendre en Chine avant la fin de l'année.

Des responsables du département d'Etat américain avaient néamnmoins rappelé à cette occasion qu'à la faveur du dialogue les Etats-Unis ne fermeraient pas les yeux sur les questions délicates telles que les droits de l'homme.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

«Au Tibet une répression silencieuse et efficace a été mise en place»

Message par Karma Trindal le Ven 15 Mai 2009, 19:31



«Au Tibet une répression silencieuse et efficace a été mise en place»


De passage hier à lyon, où il participait à un colloque scientifique, Matthieu Ricard, moine bouddhiste et traducteur du Dalaï-Lama, est revenu pour nous sur la situation au Tibet.

« Il y a un an, la répression chinoise au Tibet avait soulevé une vive émotion. Aujourd'hui, c'est une répression différente, silencieuse mais efficace, qui a été mise en place. En multipliant les renforts militaires, Pékin a ainsi réussi à éviter que se produise la moindre manifestation en cette année qui marque, notamment, le cinquantième anniversaire du soulèvement de Lhassa.

Quant aux discussions promises qui devaient réunir le gouvernement tibétain en exil et les officiels chinois, elles sont dans une impasse complète.

À l'automne dernier, les représentants tibétains avaient proposé, comme base de discussions, un document portant sur une possible autonomie du Tibet en prenant garde que chaque point de ce document soit en accord avec les exigences de la constitution chinoise. En vain, puisque Pékin a balayé ce document et a repris ses diatribes à l'encontre du Dalaï-lama en l'accusant, à nouveau, de prêcher l'indépendance. Ce qui est non seulement faux mais aussi absurde. La situation est donc à nouveau bloquée et cela affecte beaucoup le Dalaï-lama. Bien sûr, comme je le disais, Pékin a les moyens de contrôler le pays par la troupe, mais il n'en reste pas moins que les problèmes de fonds demeurent »…

Propos recueillis par R. R.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le dalaï lama en France pour recevoir une distinction de la ville de Paris

Message par Karma Trindal le Dim 07 Juin 2009, 16:34



Le dalaï lama en France pour recevoir une distinction de la ville de Paris


Par Ingrid BAZINET

Le dalaï lama, chef spirituel en exil des Tibétains, est arrivé samedi en France pour une visite de deux jours au cours de laquelle il recevra le titre de "citoyen d'honneur" de la ville de Paris, a constaté une journaliste de l'AFP.

Avec ce séjour, le prix Nobel de la Paix, bête noire de la Chine qui l'accuse de séparatisme, alors qu'il affirme prôner seulement une autonomie du Tibet, achève une tournée européenne qui l'aura aussi mené au Danemark, en Islande et aux Pays-Bas.

Le dalaï lama a confié à des journalistes, à son arrivée à l'aéroport parisien de Roissy, être "honoré" par cette distinction, qui a suscité la réprobation des autorités chinoises. Pékin avait estimé fin mai qu'il s'agissait d'"ingérences dans les affaires intérieures chinoises".

Le dalaï lama doit recevoir dimanche ce titre de "citoyen d'honneur" des mains du maire de Paris, Bertrand Delanoë, un socialiste qui appartient à l'opposition au président français Nicolas Sarkozy.

Le chef tibétain devait aussi rencontrer samedi après-midi des Chinois de Paris, ainsi que des parlementaires français qui soutiennent la cause du Tibet.

"Le gouvernement chinois mène une politique dure, mais le peuple chinois reste ignorant de la situation" au Tibet, a expliqué le dalaï lama.

"Homme de réconciliation et de dialogue, le dalaï lama prône l'ouverture et appelle à des relations franches et amicales entre le peuple tibétain et le peuple chinois", a indiqué le Bureau du Tibet à Paris.

Depuis les émeutes au Tibet de mars 2008, "mon sentiment et mon inquiétude sont qu'une vieille nation comme le Tibet, avec son héritage et sa culture, se voit imposer une condamnation à mort", a-t-il dit.

Cette visite à Paris du chef tibetain intervient à un moment délicat des relations franco-chinoises.

Paris et Pékin viennent à peine de se remettre de quatre mois de "brouille" consécutifs à une rencontre en décembre en Pologne entre le président français Nicolas Sarkozy et le dalaï lama, qui avait ulcéré la Chine.

Début avril, la France et la Chine ont officiellement mis fin à ces tensions. Mais M. Sarkozy a nié l'existence d'un accord secret avec Pékin au terme duquel il aurait renoncé à rencontrer le dalaï lama en échange de la reprise d'un dialogue de haut niveau avec la Chine.

La France a cependant réaffirmé qu'elle "récuse tout soutien à l'indépendance du Tibet".

En dehors de sa réception dimanche à l'Hôtel de ville de Paris, la visite du dalaï lama ne comprendra aucune rencontre officielle. Aucun rendez-vous n'est prévu avec des dirigeants ou ministres français.

Selon son programme, le chef tibétain en exil doit avoir une rencontre dimanche matin avec des membres de la communauté tibétaine en France. Il donnera également une grande conférence dimanche à Paris, au Palais-omnisports de Bercy qui peut accueillir jusqu'à 12.000 personnes, sur le thème "Ethique et société".

Cette visite est une "opportunité pour rencontrer mes vieux amis parmi les hommes politiques, les hommes d'affaires, les intellectuels, et les citoyens" français, a précisé le dalaï lama.

Lors de son étape danoise, le dalaï lama a été reçu par le Premier ministre Lars Loekke Rasmussen, pour un entretien "privé". Cette rencontre a conduit la Chine à menacer de nouveau les pays qui l'accueillent d'une "grave détérioration" de leurs relations avec Pékin.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

La visite du dalaï-lama irrite Pékin

Message par Karma Trindal le Dim 07 Juin 2009, 16:42



La visite du dalaï-lama irrite Pékin


Par Jim Jarrassé, publié le 06/06/2009 11:00 - mis à jour le 06/06/2009 11:07

Le chef spirituel des Tibétains arrive ce samedi en France. Il recevra dimanche le titre de « citoyen d'honneur » de la mairie de Paris. La Chine apprécie peu.

L'agenda du dalaï-lama
Le chef tibétain arrive en France ce samedi, en fin de matinée. Il rencontre dans l'après-midi des parlementaires et des membres de la communauté chinoise de Paris. Dimanche, à 17h, il participera à une cérémonie en son honneur à la mairie de Paris. Le président du groupe UMP au conseil de Paris Jean-François Lamour a d'ores et déjà indiqué qu'il « ne s'y rendra pas ».


Le dalaï-lama va peut-être devenir citoyen d'honneur de la Ville de Paris, mais il reste avant toute chose un citoyen chinois. C'est en substance le message qu'a adressé Pékin à Bertrand Delanoë, à la veille de l'arrivée du Prix Nobel de la paix sur le sol français.

Les autorités chinoises apprécient peu - c'est un euphémisme - la tournée européenne du Tibétain, qui s'est rendu successivement au Danemark, en Islande et aux Pays-Bas. Elles ont menacé cette semaine les pays hôtes d'une « grave détérioration » de leurs relations. Et Paris n'y échappe pas. La Chine a demandé au maire de la capitale de cesser ses « ingérences dans les affaires intérieures chinoises ». « Un comble!, s'amuse Matthieu Ricard, traducteur et proche du dalaï-lama. Lorsque Delanoë a annoncé son intention de distinguer le chef spirituel des Tibétains, l'ambassade de Chine en France a envoyé 72 lettres aux élus municipaux pour les dissuader de le soutenir. En voilà, de l'ingérence! ».

Pékin répond en affirmant que le dalaï-lama vient en Europe pour « effectuer des activités séparatistes ». Le maître bouddhiste ne cesse pourtant pas de rappeler, à chacun de ses déplacements, qu'il ne milite pas pour l'indépendance du Tibet, mais pour une autonomie accrue. « Il veut juste que son peuple puisse conserver sa culture, explique Matthieu Ricard. Son objectif n'est pas de provoquer les Chinois mais d'instaurer un dialogue avec eux. Mais ils ont toujours tout refusé ».

Une erreur selon les proches du dalaï-lama, convaincus qu'un rapprochement entre les deux parties pourrait être un bon coup pour Pékin. Pour Matthieu Ricard, « si les Chinois faisaient du dalaï-lama un ambassadeur de la culture sino-tibétaine, ils amélioreraient leur image de marque auprès des démocraties occidentales ».

Une stratégie « gagnant-gagnant » qui ne sera adoptée par Hu Jintao que si la communauté internationale maintient la Chine sous pression. Mais à l'idéalisme, beaucoup préfèrent le réalisme. A commencer par la France, qui vient de récuser « tout soutien à l'indépendance du Tibet ». L'époque à laquelle Nicolas Sarkozy rencontrait le dalaï-lama - c'était en décembre dernier - est bel et bien révolue. Aujourd'hui, le président français est rentré dans le droit chemin. Reste à savoir si c'est le bon.

Source:


Le dalaï-lama citoyen d'honneur de Paris : la Chine "fort mécontente"


Par Cyriel Martin et Charlotte Chaffanjon

Les relations sino-françaises sont décidément tumultueuses. Alors que la Chine vient d'accepter les excuses de Nicolas Sarkozy formulées à Jin Jing, l'athlète chinoise handicapée malmenée par des manifestants pro-Tibet le jour du passage de la flamme olympique à Paris, Pékin a fait connaître mardi son "fort mécontentement". Motif de la grogne : la décision de la ville de Paris de faire du dalaï-lama son "citoyen d'honneur" .

L'ambassade de Chine en France a adressé aux conseillers de Paris une lettre lundi matin, avant le vote sur la proposition de Bertrand Delanoë, pour les dissuader de l'approuver. "Le peuple chinois se sent blessé par l'initiative quant au titre de citoyen d'honneur que la ville de Paris propose de décerner au dalaï-lama", écrit l'ambassadeur Kong Quan. Il juge que "cette initiative ne rendra que pire la situation au Tibet dans le sens où les sécessionnistes ne s'en trouveront que plus excités dans leur comportement de violence" ( lire l'intégralité de la lettre ). Une initiative qui a provoqué de nombreuses réactions .

"Cette décision n'intervient pas au meilleur moment" (Lamour)

Bertrand Delanoë s'est quant à lui employé à justifier sa proposition devant le Conseil de Paris lundi. "Paris souhaite par ce geste assurer de son soutien fraternel le peuple du Tibet, qui cherche à défendre les plus élémentaires de ses droits : sa dignité, sa liberté, et tout simplement sa vie. De cette lutte, Paris est solidaire." Et le maire de la capitale d'ajouter que "c'est dans cet esprit qu'à travers cette initiative, prise dans une période incertaine et troublée, la Ville de Paris souhaite adresser un message d'apaisement".
Le vote n'a pourtant pas fait l'unanimité. Seuls les élus PS et Verts ont approuvé l'idée. L'opposition n'a pas pris part au scrutin, estimant que la distinction d'un dignitaire religieux est "contraire au principe de laïcité".

Pour le président du groupe d'amitié France-Chine à l'Assemblée, Michel Herbillon, l'initiative de Bertrand Delanoë n'engage "que la mairie de Paris. Je regrette qu'il ait pris une telle décision sans avoir l'unanimité du Conseil".
De son côté, le président du groupe UMP au Conseil de Paris, Jean-François Lamour, explique au point.fr que "sans remettre en question les qualités d'homme d'église du dalaï-lama, cette décision n'intervient pas au meilleur moment". Pour l'ancien ministre, "nous sommes déjà dans une situation très complexe, et il s'agit d'une crispation qui s'ajoute à la crispation".
Le maire du 5e arrondissement de Paris, Jean Tiberi, confie pour sa part au point.fr qu'il "ne voit pas l'intérêt de jeter de l'huile sur le feu dans le contexte actuel". Enfin, Jean-Marie Cavada, du Nouveau Centre (qui s'est également abstenu), ne se dit "pas surpris" par la proposition de Bertrand Delanoë, jugeant que "chacun est dans son rôle".

"Grossière ingérence dans les affaires intérieures chinoises" (Chine)

Mardi, la Chine a critiqué beaucoup plus sèchement le geste de Paris. "Cette décision est une grossière ingérence dans les affaires intérieures chinoises, portant gravement atteinte aux relations franco-chinoises", a jugé la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Jiang Yu, qui a également appelé la France à "prendre des mesures concrètes pour sauvegarder les relations" bilatérales. L'offensive diplomatique lancée par Nicolas Sarkozy en Chine pour tenter de réchauffer le climat entre les deux pays s'avère peut-être plus compliquée que prévue.
Fin mars, déjà, la Chine avait mis en garde la France , "s'oppos[ant] fermement à toute forme de contact officiel du dalaï-lama avec n'importe quel pays". En effet, le chef spirituel tibétain sera en France du 15 au 20 août 2008 , au moment des Jeux olympiques de Pékin. La secrétaire d'État française aux Droits de l'homme, Rama Yade, s'était dite prête à le recevoir. Lors du passage mouvementé de la flamme olympique à Paris , la cérémonie prévue à l'Hôtel de Ville avait été annulée au dernier moment.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Bureau du Tibet : Le dalaï lama va rencontrer des Chinois à Paris

Message par Karma Trindal le Dim 07 Juin 2009, 16:45



Bureau du Tibet : Le dalaï lama va rencontrer des Chinois à Paris


PARIS, 4 juin 2009 (AFP) -

Le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains en exil qui effectue cette fin de semaine une visite en France, va rencontrer samedi à Paris des Chinois "de tous horizons", a annoncé jeudi le Bureau du Tibet à Paris.

"L'un des points forts de cette visite sera la rencontre le 6 juin après-midi avec des Chinois de tous horizons", a indiqué le Bureau du Tibet dans un communiqué précisant que "comme ce fut le cas en Allemagne et aux Etats-Unis, de nombreux Chinois ont sollicité une telle rencontre".

"Homme de réconciliation et de dialogue, le dalaï lama prône l'ouverture et appelle à des relations franches et amicales entre le peuple tibétain et le peuple chinois", souligne le communiqué.

Dimanche, il va aussi rencontrer "ses compatriotes établis en France" ainsi que "les populations culturellement proches des régions himalayennes", indique aussi le texte.

La Chine accuse le chef tibétain d'avoir des visées séparatistes, et critique sévèrement les pays qui le reçoivent. Le dalai lama, de son côté, affirme qu'il prône une autonomie du Tibet.

Au cours de son voyage, le chef spirituel des Tibétains recevra dimanche le titre de "citoyen d'honneur" de la ville de Paris, en présence du maire Bertrand Delanoë. La cérémonie, pour laquelle le dalaï lama s'est dit "honoré", a suscité la colère de Pékin.

Avec cette visite de deux jours en France, le dalaï lama, prix Nobel de la Paix, achève une tournée européenne qui l'aura mené au Danemark, en Islande et aux Pays-Bas.

Par Briançon05-urgence.tibet

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Emeutes au Tibet : le Dalaï Lama accuse Pékin

Message par Karma Trindal le Dim 07 Juin 2009, 16:57



Emeutes au Tibet : le Dalaï Lama accuse Pékin


NOUVELOBS.COM | 07.06.2009 | 15:40

Le dalaï lama, chef spirituel en exil des Tibétains, a évoqué une "orchestration" par la Chine des émeutes de mars 2008 au Tibet et une campagne pour le discréditer, dimanche 7 juin, alors qu'il effectue un séjour de deux jours à Paris.
Il doit recevoir le titre de "citoyen d'honneur" de la ville de Paris de Bertrand Delanoë, pour lequel il s'est dit "honoré".

Retour sur les émeutes de 2008

Samedi et dimanche, le leader spirituel est revenu sur les circonstances dans lesquelles se sont déroulées ces émeutes.
Les évènements ont débuté le 10 mars, jour anniversaire du soulèvement au Tibet contre la tutelle de Pékin de mars 1959 avant de prendre une tournure plus violente le 14 mars.
Le Prix Nobel de la paix affirme avoir reçu des témoignages selon lesquels "trois camions de Tibétains qui étaient inconnus ont été amenés le 14 (mars) au matin (à Lhassa, la capitale régionale du Tibet)". Il a ajouté soupçonner une "orchestration" du gouvernement, précisant que les évènements ont commencé le 10 mars et non pas le 14 comme les Chinois le disent, ajoutant que jusque là la police et l'armée n'étaient pas intervenues.
Il en va de même en février 2006. Les Chinois, lors d'une rencontre avec des envoyés du leader spirituel, avaient reconnu et accepté le fait que le dalaï lama ne demandait pas l'indépendance du Tibet.
Cependant quelques mois plus tard le dalaï lama était apparu comme un "séparatiste", a-t-il expliqué.
La Chine accuse le dalaï lama de séparatisme, alors qu'il affirme ne prôner qu'une large autonomie culturelle et spirituelle du Tibet.

Rencontre avec les chinois de l'étranger

Depuis un an le dalaï lama multiplie les rencontres avec les Chinois à l'étranger. Il leur explique, comme il l'a fait à Paris, qu'il "fait confiance au peuple chinois", mais pas au "gouvernement totalitaire chinois".
Marie Holzman, présidente de l'association Solidarité Chine, proche des dissidents chinois, a organisé une rencontre entre le dalaï lama et un groupe de Chinois.

Elle explique que le Tibétain souhaite "contrer la propagande de Pékin qui tend à monter les Chinois contre les Tibétains et ramener de bonnes relations entre les deux ethnies".
Dans l'après-midi, le dalaïl lama donnera une conférence de deux heures sur le thème de "l'Ethique laïque" au Palais-Omnisport de Bercy où des milliers de fidèles étaient attendus.
"Mon engagement c'est la promotion des valeurs humaines", qui sont "l'éthique laïque", "ce qui signifie le respect de toutes les origines, de toutes les religions", a-t-il expliqué.

Un contexte diplomatique tendu

Cette visite intervient à un moment délicat des relations entre la France et la Chine qui se remettent à peine de quatre mois de "brouille" consécutifs précisément à une rencontre en décembre en Pologne entre le président Nicolas Sarkozy et le dalaï lama, qui avait ulcéré la Chine.
Décernée en 2008, c'est Bertrand Delanoë, maire de Paris et membre de l'opposition socialiste à Nicolas Sarkozy qui lui remettra la distinction.
En dépit des foudres de Pékin, qui avait qualifié l'octroi de ce titre d'"ingérences dans les affaires intérieures chinoises", Bertrand Delanoë a maintenu le rendez-vous, affirmant qu'il n'entendait pas renoncer à ses convictions.
Aucun rendez-vous avec le gouvernement n'est prévu lors de cette visite de deux jours à Paris du chef tibétain. (Nouvelobs.com)

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Des Tibétains doivent exposer des photos du Dalaï-lama.

Message par Karma Trindal le Mar 28 Juil 2009, 16:08



Des Tibétains doivent exposer des photos du Dalaï-lama


D’après Voice of Tibet, les autorités gouvernementales du district de Chogro à Kardze obligent les Tibétains à exposer des photos du Dalaï-lama sur leurs autels.

Les Tibétains dans la région sont très surpris, pour ne pas dire méfiants envers cette nouvelle attitude des autorités.

Phurba, un moine du monastère de Drepung loseling (celui en Inde du sud) dit qu’il tient ses informations de sources sûres à Chogro qui se situe dans la région traditionnelle tibétaine de Trehor.

D’après Phurba, les autorités affirment que l’interdiction des photos du Dalaï-lama dans le passé ne venait pas d’un ordre gouvernemental mais d’initiatives individuelles visant à restreindre la possession des photos de celui que la Chine accuse d’inciter au séparatisme.

Phurba ajoute que pour le moment, aucun Tibétain n’a encore placé une photo du Dalaï-lama dans sa maison.

Les Tibétains sont pour le moins surpris de ce nouvel ordre et prudents par peur d’être bernés par ce que les analystes appellent “la politique de la carotte et du bâton”. Les Tibétains n’arrivent pas à croire que les autorités qui les ont forcés à abjurer le Dalaï-lama leur demandent maintenant d’afficher des photos du leader tibétain.

Dans des villes plus grandes, les autorités ont même fourni leurs propres tirages en grand format de photos du Dalaï-lama.

Les Tibétains au Tibet (en région autonome) n’ont même pas le droit de posséder ce type de photos et encore moins évidemment celui de les exposer librement. Nombreux sont les cas de Tibétains purgeant de longues peines de prison à cause de ces restrictions.

Phurba ajoute que les autorités à Tongkhor ont brûlé environ 18 sacs de photos du Dalaï-lama il y a tout juste quelques mois.

Defacto : avant les événements de 2008, les autorités étaient relativement plus tolérantes sur cette question dans le Kham et dans l’Amdo où l’on pouvait voir parfois des portraits du Dalaï-lama dans certaines maisons et (bien que de manière très discrète) dans certains monastères. Mais pas question toutefois d’exposer des photos du véritable Panchen-lama, sujet totalement tabou.

Source: Phayul et


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Pékin assure avoir libéré 1.200 Tibétains

Message par Karma Trindal le Jeu 13 Aoû 2009, 23:30



Pékin assure avoir libéré 1.200 Tibétains


AFP 10/08/2009 | Mise à jour : 17:25 | Ajouter à ma sélection
La Chine a assuré aujourd'hui devant l'ONU avoir libéré, après les avoir rééduquées, quelque 1.231 personnes qui avaient été arrêtées lors des affrontements au Tibet, il y a plus d'un an. Quelque "1.231 suspects ont été libérés après avoir été punis, soumis à une déclaration de repentance et éduqués par des autorités judiciaires au Tibet", explique Pékin dans une réponse écrite au Comité pour l'élimination de la discrimination raciale de l'ONU à Genève qui examine depuis vendredi la situation des minorités dans le pays.

Quelque 77 autres prisonniers ont été reconnus coupables notamment de cambriolage, incendie et obstruction à la justice, tandis que 7 autres ont été jugés pour espionnage, précise-t-elle. Par ailleurs, la police chinoise détient toujours 718 suspects en lien avec les violences qui ont éclaté le mois dernier au Xinjiang (nord-ouest), a ajouté le responsable de la délégation chinoise auprès de l'ONU Duan Jielong, confirmant des données diffusées par les médias chinois.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

"Le dalaï-lama nous a incités à maintenir le contact avec les Chinois"

Message par Karma Trindal le Jeu 13 Aoû 2009, 23:45

"Le dalaï-lama nous a incités à maintenir le contact avec les Chinois"

Lors de sa visite à Lausanne qui s’est achevée hier, le chef spirituel a donné une audience réservée aux Tibétains.



Tenzin Wangmo, en habits traditionnels tibétains.



Sandra Weber | 07-08-2009 | 07:40

Ils étaient deux mille à répondre à l’invitation du dalaï-lama. Soit la moitié de la communauté tibétaine installée en Suisse. Sa sainteté avait convié ses concitoyens tibétains à une audience mardi après-midi, en marge des enseignements qu’il a donnés en ce début de semaine à Lausanne. C’était également la seule apparition non payante de son programme.



Le dalaï-lama cette semaine à Malley, Lausanne.


Solidarité

Tenzin Wangmo, tibétaine, était sur place. «Le dalaï-lama s’est adressé à nous durant plus d’une demi-heure. Cela s’est passé dans le calme et la gaieté, car il a usé de son habituel sens de l’humour.» Pour elle comme pour les autres représentants de ce peuple en exil, rencontrer le plus haut responsable politique du Tibet revêt une importance particulière. «C’était un moment très émouvant. Il est comme un membre de notre famille. Le voir nous encourage énormément. Et ce d’autant plus qu’il est également notre chef spirituel.»
Le dalaï-lama avait plusieurs messages à transmettre à ses concitoyens. «Il a insisté sur l’importance de la solidarité entre nous, les ressortissants tibétaine en exil. Il nous a demandé de ne pas trop accorder d’importance à notre enrichissement matériel. Pour lui, il est primordial que son peuple ne tombe pas dans le piège du régime chinois qui cherche à éteindre l’identité tibétaine.» Le «saint homme » a donc encouragé l’assistance à sauvegarder sa culture et sa spiritualité notamment en la transmettant aux jeunes générations.

Tolérance

Fidèle à son idéal de tolérance et de pacifisme, le dalaï lama n’a pas parlé du peuple chinois comme d’un ennemi. «Il nous a incités à maintenir le contact avec les Chinois», poursuit Tenzin Wangmo. Un contact qu’il nourrit lui-même de façon très active. Il se trouve en effet depuis jeudi à Genève pour une rencontre entre intellectuels tibétains et chinois intitulée Finding common ground.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Ma Ying-jeou, président taïwanais accueille le Dalaï-lama

Message par Karma Trindal le Lun 07 Sep 2009, 20:12



Ma Ying-jeou, président taïwanais accueille le Dalaï-lama


Le président taïwanais, membre du Kuomintang (KMT), a accepté de recevoir le Dalaï-lama pour une visite de quatre jours, qui s’achève aujourd'hui.


Celle-ci est destinée à honorer par des prières la mémoire des victimes du typhon Morakot, lequel, début août, a fait au moins 571 morts dans le sud de l’île.

Taïwan est séparé de fait de la République populaire de Chine depuis soixante ans, mais après les outrances indépendantistes de ses prédécesseurs, le président Ma fait figure de modéré et de conciliateur.

Il entretient des relations plus cordiales que jamais avec Pékin.

Cependant, sa décision d’accueillir le chef religieux que la République populaire considère aussi comme un séparatiste va «nécessairement avoir une influence négative sur les relations entre la Chine continentale et Taïwan», affirme le gouvernement de Pékin.

Le dalaï-lama assure, lui, n’être qu’un moine à qui l’on a demandé de réciter des prières.

«Il ne s’agit pas ici de politique.C’est une question humanitaire», plaide-t-il. Du côté de la présidence de Formose, on veut croire aux miracles:

«Je ne pense pas que cette visite va nuire aux relations (avec la Chine), qui se sont améliorées depuis l’année dernière», affirme le porteparole de Ma Ying-jeou.

Il est certain que le président élu le 20 mai 2008 a tout fait jusqu’ici pour éviter de froisser Pékin, avec qui il entend bien développer de lucratives relations commerciales.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le chef spirituel des Tibétains en visite à Taiwan

Message par Karma Trindal le Lun 07 Sep 2009, 20:20

Le chef spirituel des Tibétains en visite à Taiwan



Le dalaï lama à Taiwan lors de la cérémonie de soutien aux victimes le 1er sept 09 à Kaoshsiung
© AFP. P.Lin


Le dalaï-lama est arrivé dimanche pour une visite auprès des victimes du typhon Morakot qui a fait 700 morts en août.

Des responsables taiwanais lui ont demandé de renoncer à prononcer des discours publics et à tenir une conférence de presse au cours de la visite qu'il effectue dans l'île, cela sous la pression de la Chine populaire furieuse de sa venue, a déclaré mercredi un proche du chef spirituel tibétain en exil.

Le dalaï-lama a évité tout propos politique au cours des prières en public et de ses rencontres avec des responsables locaux à Kaohsiung, dans le sud de l'île. Arrivé dimanche soir à Taïwan, il a répété que son voyage de cinq jours était uniquement à but humanitaire et ne revêtait aucune dimension politique.

Lundi, il a visité Hsiaolin, un village du sud de l'île où au moins 424 personnes sont mortes et a fait l'éloge de la démocratie taïwanaise, appelant les Taïwanais à "la préserver".

Mardi, il a assisté à une cérémonie dédiée aux victimes du typhon Morakot qui a fait au moins 571 morts sur l'île. "Mon but ici est d'obtenir la bénédiction des victimes du typhon et de conjurer leur malheur", a-t-il déclaré devant la foule rassemblée dans un stade de Kaohsiung, dans le sud de l'île.

Le dalaï-lama a été invité à Taïwan par le parti d'opposition démocratique progressiste (DPP), indépendantiste.

Peu après son arrivée, le gouvernement chinois a averti que cette visite allait "nécessairement avoir une influence négative sur les relations entre la Chine continentale et Taïwan". Avant son arrivée sur l'île nationaliste que la Chine considère comme une de ses provinces, Pékin avait exprimé "résolument" son opposition à ce déplacement. Mardi, la presse taïwanaise évoquait de possibles réactions de la Chine à cette visite.

Source:


_________________


Contenu sponsorisé

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 20 Fév 2018, 04:25