Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» "Phase noire"
Aujourd'hui à 00:07 par Jinpa Datso

» Le tibétain?
Hier à 23:49 par Jinpa Datso

» La métamatière et les créations
Hier à 22:50 par tindzin

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 16:31 par manila

» Dhammapada
Hier à 15:59 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Ven 19 Jan 2018, 22:45 par manila

» Si c’est ceci, ceci doit être cela
Ven 19 Jan 2018, 16:41 par tindzin

» Quel est le point de vue du bouddhisme sur le problème de la Birmanie ?
Ven 19 Jan 2018, 13:34 par Disciple laïc

» La grande richesse de la tradition zen – 1ère partie
Mer 17 Jan 2018, 18:19 par Disciple laïc

» Ressentir rigpa, La nature de l'esprit
Lun 15 Jan 2018, 23:24 par Akana

» Offrir une pratique pour quelqu'un
Lun 15 Jan 2018, 20:35 par Disciple laïc

» ne nous sommes nous pas tous trompé au sujet de la vérité sur la spiritualité ?
Dim 14 Jan 2018, 07:56 par Disciple laïc

» Comment contrer certaines émotions négatives ?
Sam 13 Jan 2018, 21:59 par Ortho

» Le pervers narcissique et la spiritualité
Sam 13 Jan 2018, 19:49 par manila

» Pratique de Tchenrezi
Jeu 11 Jan 2018, 21:38 par Ortho

» N'ayez aucune fierté à pratiquer. Ni aucune honte.
Lun 08 Jan 2018, 16:39 par Disciple laïc

» Vivre en centre spirituel
Dim 07 Jan 2018, 12:32 par TantraVida

» Le bouddhisme en occident
Ven 05 Jan 2018, 14:39 par Disciple laïc

» Le centre bouddhiste Karma Ling a brûlé
Ven 05 Jan 2018, 12:01 par manila

» Présentation de Yo
Jeu 04 Jan 2018, 16:14 par Yo Prodrive

» Présentation Neisha
Jeu 04 Jan 2018, 15:51 par Karma Trindal

» Présentation de "Renaissance"
Jeu 04 Jan 2018, 15:50 par Karma Trindal

» bonjour à tous!
Jeu 04 Jan 2018, 15:48 par Karma Trindal

» Présentation Tsultrim Yeunten
Jeu 04 Jan 2018, 15:47 par Karma Trindal

» Besoin de conseils (livres pour débutants)
Jeu 04 Jan 2018, 15:24 par Karma Trindal

» Venir en aide à soi-même ?
Jeu 04 Jan 2018, 15:20 par Karma Trindal

» Une piste, comment répondre à une personne énonçant une vue fausse
Jeu 04 Jan 2018, 13:22 par Karma Trindal

» L'Arbre des Refuges: Nettoyage du Nouvel An
Jeu 04 Jan 2018, 13:12 par Karma Trindal

» Pourquoi devenir moine ou nonne ?
Jeu 04 Jan 2018, 11:29 par manila

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 04 Jan 2018, 09:31 par Pema Gyaltshen

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Lun 01 Jan 2018, 18:21 par Disciple laïc

» Les enseignements de maître Sheng Yen
Lun 01 Jan 2018, 18:03 par Disciple laïc

» Toute l'équipe de L'Arbre des Refuges vous souhaite une bonne année 2018!
Lun 01 Jan 2018, 13:24 par manila

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Dim 31 Déc 2017, 23:36 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges sur Facebook
Sam 30 Déc 2017, 14:41 par Karma Trindal

» Question sur le karma
Ven 29 Déc 2017, 16:54 par Ortho

» Les mantras peuvent guérier les maladies, etc.. ?
Jeu 28 Déc 2017, 15:40 par Ortho

» L'EXERCICE
Jeu 28 Déc 2017, 13:42 par tindzin

» Atteindre rigpa par la base
Mer 27 Déc 2017, 13:41 par tindzin

» L'intuition vient de me dicter une question
Mar 26 Déc 2017, 14:26 par tindzin

» Sem et Rigpa, les deux faces de la même pièces
Lun 25 Déc 2017, 23:23 par tindzin

» Le Singe
Lun 25 Déc 2017, 02:38 par manila

» Le Cochon
Dim 24 Déc 2017, 23:47 par petit_caillou

» Le Serpent
Dim 24 Déc 2017, 22:27 par petit_caillou

» Le Tigre
Dim 24 Déc 2017, 22:06 par petit_caillou

» Le Chien
Dim 24 Déc 2017, 21:41 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Dim 24 Déc 2017, 21:13 par petit_caillou

» Matthieu Ricard : un demi-siècle dans l'Himalaya 1/2 et 2/2
Dim 24 Déc 2017, 10:03 par Disciple laïc

» Le Dragon
Dim 24 Déc 2017, 00:18 par petit_caillou

» Le Buffle
Sam 23 Déc 2017, 22:53 par petit_caillou

» Le Coq
Sam 23 Déc 2017, 22:22 par petit_caillou

» Le Cheval
Sam 23 Déc 2017, 21:39 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Sam 23 Déc 2017, 21:15 par petit_caillou

» Le Rat
Sam 23 Déc 2017, 20:47 par petit_caillou

» Pour les menus de Noël, le Faux Gras
Mer 20 Déc 2017, 16:15 par Karma Yéshé

» La Vue Juste - une définition
Mer 20 Déc 2017, 13:01 par Yeshé Kunga

» Hommage à un petit coeur sous un blouson de cuir
Mar 19 Déc 2017, 12:15 par manila

» Accident Pyrénées orientales
Mar 19 Déc 2017, 12:03 par Disciple laïc

» Is there only one true religion?
Mar 19 Déc 2017, 11:26 par Disciple laïc

» Confessions of a Buddhist Atheist
Lun 18 Déc 2017, 06:36 par Disciple laïc

» Patique de la pleine conscience des oreilles
Jeu 14 Déc 2017, 18:13 par Disciple laïc

» L'esprit d'eveil
Mar 12 Déc 2017, 18:25 par tindzin

» L'homme n'est pas notre ennemi
Lun 11 Déc 2017, 13:48 par manila

» Aoyama Roshi, la vie d’une nonne zen – 1ère et 2ème partie
Dim 10 Déc 2017, 09:51 par Disciple laïc

» Le bien, le mal et le corps du Dharma
Jeu 07 Déc 2017, 15:16 par Disciple laïc

» Eloge du bon sens dans la quête du sens
Mer 06 Déc 2017, 13:07 par tindzin

» Nature du Samsara
Mer 06 Déc 2017, 12:20 par tindzin

» Buddhist Nun Speaks After 45 Years of Solitary Retreat
Mar 05 Déc 2017, 17:46 par manila

» From US Marine to Zen Monk
Mar 05 Déc 2017, 16:42 par Disciple laïc

» Es-ce que la ré-cognition est-elle possible?
Mar 05 Déc 2017, 01:45 par tindzin

» Esprit du Bouthan
Lun 04 Déc 2017, 13:49 par Akana

» sagesse bouddhiste , la marche inspirante
Sam 02 Déc 2017, 07:29 par Karma Yéshé

» Nous sommes remplis de violence
Mer 29 Nov 2017, 10:04 par Karma Tsultrim Jyurmé

» What is nirvana ?
Mar 28 Nov 2017, 22:27 par tindzin

» Les religions sont-elles misogynes ? - Une matinée exceptionnelle
Mar 28 Nov 2017, 13:08 par Ortho

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 32 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 31 Invités :: 1 Moteur de recherche

Jinpa Datso


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 93739 messages dans 10883 sujets

Nous avons 4126 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est philreg

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7426)
 
Karma Trindal (6807)
 
petit_caillou (4729)
 
manila (4629)
 
Karma Döndrup Tsetso (3457)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2776)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2106)
 

H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Partagez
avatar
Admin
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 749
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves. »[Bouddha]
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par Admin le Mar 06 Mai 2008, 18:54

BIRMANIE
La télévision officielle annonce un nouveau bilan de 22.000 morts
NOUVELOBS.COM | 06.05.2008 | 16:51
9 réactions
Le cyclone qui a frappé la Birmanie vendredi et samedi a déjà fait 22.000 morts tandis que 41.000 personnes sont toujours portés disparues. Les autorités birmanes ont annoncé accepter l'aide de la communauté internationale. Le référendum constitutionnel de samedi est maintenu dans le pays.



Des birmans privés de leur logement après le passage du cyclone Nargis et réfugiés dans un temple bouddhiste, le 5 mai 2008 à Rangoun (AFP)
Plus de 22.000 personnes ont été tuées et 41.000 sont portées disparues après le passage du cyclone Nargis qui a ravagé le sud de la Birmanie, selon un nouveau bilan provisoire cité mardi 6 mai par la télévision d'Etat.
"21.793 personnes ont été tuées et 40.695 sont portées disparues dans la région de l'Irrawaddy", tandis que "671 personnes ont été tuées" et "359 sont portées disparues dans la région de Rangoun", a indiqué la chaîne MRTV, contrôlée par la junte militaire au pouvoir.

Des vents soufflant 200 km/h

95% des habitations de la ville de Bogalay ont été détruites.
Le cyclone Nargis, qui venait du Golfe du Bengale avec des vents soufflant à quelque 200 km/h, a frappé de plein fouet l'Irrawaddy tard vendredi soir avant de poursuivre sa progression vers l'est samedi, provoquant des ravages considérables dans plusieurs régions du sud de la Birmanie.
Fait rare, l'épouse du président américain, Laura Bush, est intervenue en promettant davantage d'aide à la Birmanie, tout en pressant la junte d'accepter rapidement l'aide internationale et en l'accusant d'avoir failli à sa mission d'alerter la population de l'arrivée d'un cyclone.

Mobilisation de la communauté internationale

La communauté internationale s'est mobilisée, lundi et mardi, pour venir en aide aux survivants. Elle a évité toutefois, dans la plupart des cas, de la faire transiter par le régime militaire en place dans ce pays.
Les autorités "ont manifesté leur disposition à recevoir de l'aide internationale (...), mais les modalités restent à déterminer", a déclaré à l'AFP le porte-parole du Bureau pour la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), Elisabeth Byrs.
"Les Nations unies feront tout ce qu'elles pourront pour fournir une assistance d'urgence à la Birmanie", a, de son côté, assuré le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Aide des Nations unies aux victimes

"Nous distribuons (...) des bâches en plastique pour couvrir les toits (...) nous fournissons aussi 5.000 litres d'eau potable, des couvertures et des vêtements pour ceux qui en ont le plus besoin", a expliqué à Bangkok Michael Annear, le coordinateur régional de la Fédération internationale de la Croix-Rouge chargé de la gestion des catastrophes.
L'ONU va, quant à elle, envoyer en Birmanie une équipe de cinq experts, a précisé Mme Byrs.
Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a déployé lundi cinq missions d'évaluation, tandis que le Programme alimentaire mondial (PAM) a stocké 500 tonnes de nourriture à Rangoun et des générateurs au Cambodge.
L'agence de l'ONU pour la prévention des catastrophes a par ailleurs déploré l'absence d'alerte précoce qui aurait permis d'épargner de nombreuses vies humaines lorsque le cyclone Nargis a frappé la Birmanie.

Laura Bush accuse la Birmanie

Les Etats-Unis ont débloqué une aide d'urgence de 250.000 dollars pour aider la Birmanie par l'intermédiaire de leur ambassade à Rangoun et évaluent les moyens d'apporter une aide supplémentaire, a annoncé le Département d'Etat.
Les fonds transiteront par le PAM et d'autres organisations "de telle sorte que l'argent ne passe pas directement par le gouvernement", l'une des bêtes noires de Washington, a indiqué la Maison Blanche.
L'épouse du président américain, Laura Bush, a, pour sa part, promis davantage d'aide à la Birmanie, tout en pressant la junte d'accepter rapidement l'aide internationale et en l'accusant d'avoir failli à sa mission d'alerter la population de l'arrivée d'un cyclone.

Paris débloque 200.000 euros

Parallèlement, la Commission européenne a débloqué une aide de deux millions d'euros, prioritairement dirigée vers la fourniture d'abris et d'eau potable.
La Norvège a l'intention d'apporter 10 millions de couronnes (1,3 million d'euros) par le biais de l'ONU ou de la Croix-Rouge, les Pays-Bas un million d'euros, et l'Allemagne a annoncé l'octroi de 500.000 euros aux organisations humanitaires allemandes.
Paris a rendu public le déblocage de 200.000 euros et fait savoir que l'aide serait acheminée en liaison avec la Croix-Rouge ainsi qu'avec les ONG françaises.
La République tchèque a, elle, débloqué 2,5 millions de couronnes (100.000 euros) et agira également "par le biais du Comité international de la Croix-Rouge".
La Suède va fournir, via l'ONU, un soutien logistique et des équipements destinés à purifier l'eau.

L'assistance asiatique aussi au rendez-vous

L'armée thaïlandaise va acheminer des médicaments et de la nourriture, tandis que le Japon a octroyé 28 millions de yens (266.364 dollars) d'aide d'urgence et que l'Inde a dépêché sur place deux navires de guerre chargés de vivres, tentes, couvertures, médicaments et vêtements.
Pour sa part, le Canada va débloquer deux millions de dollars (canadiens et américains) pour soutenir les organisations humanitaires.
Mardi matin, l'Australie s'est déclarée prête à fournir une aide humanitaire d'urgence.
Enfin, le secrétaire général de l'Association des nations du Sud-Est asiatique (Asean), Surin Pitsuwan, a appelé "tous les membres de l'Asean à fournir d'urgence une aide aux victimes du cyclone", alors que la radio officielle birmane a appelé mardi la population à prendre des mesures de prévention face aux risques d'épidémies.

Référendum

De leur côté, les autorités militaires ont maintenu pour samedi un référendum constitutionnel, mais ont décidé de le reporter dans certaines localités affectées par le cyclone, a annoncé la télévision d'Etat birmane captée en Thaïlande.
"Le référendum (sur une nouvelle Constitution) a été reporté dans 47 localités, mais il y a un retour à la normale dans les autres zones (précédemment affectées)", a déclaré la chaîne de télévision MTRV, contrôlée par la junte militaire au pouvoir.
(Avec AP et AFP)
Source: http://tempsreel.nouvelobs.com


_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Admin
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 749
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves. »[Bouddha]
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Birmanie : la communauté internationale se mobilise

Message par Admin le Mer 07 Mai 2008, 07:13

CYCLONE

Birmanie : la communauté internationale se mobilise

NOUVELOBS.COM | 06.05.2008 | 14:52

Le régime militaire a inhabituellement accepté l'assistance internationale mais posé des conditions à l'entrée d'équipes humanitaires sur son territoire.



Yangon, le 4 mai 2008, ancienne capitale du Myanmar dévastée par le typhon Nargis qui a fait au moins 243 morts dans la région du delta d'Irrawaddy. (Reuters)


La communauté internationale s'est mobilisée, lundi 5 et mardi 6 mai, pour venir en aide aux rescapés du cyclone Nargis en Birmanie, où le régime militaire a inhabituellement accepté l'assistance internationale mais posé des conditions à l'entrée d'équipes humanitaires sur son territoire.
Selon un bilan revu à la hausse par les autorités birmanes mardi, le cyclone Nargis qui a frappé dans la nuit de vendredi à samedi la principale région rizicole du pays, a fait plus de 15.000 morts.
"Les Nations unies feront tout ce qu'elles pourront pour fournir une assistance d'urgence à la Birmanie", a assuré le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Selon l'ONU, le cyclone a fait des centaines de milliers de sans abris.

Sous condition


La junte birmane a accepté les propositions d'aide mais sous condition. "Les équipes d'experts étrangers devront négocier avec le ministère des Affaires étrangères et les plus hautes instances", a déclaré Maung Maung Swe, le ministre de la Protection sociale, depuis Rangoun, l'ex-capitale birmane. Depuis Genève, les porte-parole des agences onusiennes d'aide humanitaire ont indiqué mardi que leurs équipes étaient toujours en attente de visas.
La Chine, proche alliée du régime birman, a annoncé une aide d'urgence d'un million de dollars, sous forme d'"argent liquide et de matériel". "Nous sommes extrêmement reconnaissants aux pays amis qui nous aident", a réagi à Rangoun le ministre de l'information birman, le général Kyaw Hsan.
La Nouvelle Zélande a aussi proposé d'assister la Birmanie mais à condition que l'aide ne transite pas par le régime en place. "Nos relations avec le gouvernement birman sont réduites au minimum mais nous ne pouvons pas rester passifs face à ces gens frappés par une tragédie et sans défense", a expliqué le Premier ministre Helen Clark.
La ministre française de la Santé Roselyne Bachelot a jugé "extrêmement difficile de mener une action humanitaire qui ne soit pas pervertie" dans un pays comme la Birmanie. Paris a prévu une première aide de 200.000 euros qui sera acheminée en liaison avec la Croix Rouge et des ONG françaises présentes en Birmanie.
Le coordinateur régional de la Fédération internationale de la Croix rouge chargé de la gestion des catastrophes, Michael Annear, a annoncé depuis Bangkok la distribution de "bâches en plastique pour couvrir les toits" et la fourniture de "5.000 litres d'eau potable, des couvertures et des vêtements pour ceux qui en ont le plus besoin".
Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a déployé lundi cinq missions d'évaluation, tandis que le Programme alimentaire mondial (PAM) a stocké 500 tonnes de nourriture à Rangoun et des générateurs au Cambodge.
Les Etats-Unis ont débloqué une aide d'urgence de 250.000 dollars par l'intermédiaire de leur ambassade à Rangoun et évaluent les moyens d'apporter une aide supplémentaire.

Bête noire des Etats-Unis

Les fonds transiteront par le PAM et d'autres organisations "de telle sorte que l'argent ne passe pas directement par le gouvernement", bête noire de Washington, a indiqué la Maison Blanche.
L'épouse du président américain, Laura Bush, a promis davantage d'aide, tout en accusant la junte d'avoir failli à sa mission d'alerter la population de l'arrivée d'un cyclone.
L'agence de l'ONU pour la prévention des catastrophes a déploré l'absence d'alerte précoce qui aurait permis d'épargner de nombreuses vies humaines lorsque le cyclone a frappé la Birmanie.
Pour sa part, la Commission européenne a débloqué une aide de deux millions d'euros, prioritairement dirigée vers la fourniture d'abris et d'eau potable.
La Norvège apportera 1,3 million d'euros par le biais de l'ONU ou de la Croix-Rouge, les Pays-Bas un million d'euros, et l'Allemagne a annoncé l'octroi de 500.000 euros aux organisations humanitaires allemandes.
La République tchèque a débloqué 100.000 euros et agira également "par le biais du Comité international de la Croix-Rouge". La Suède va fournir, via l'ONU, un soutien logistique et des équipements destinés à purifier l'eau.
L'armée thaïlandaise acheminera des médicaments et de la nourriture, tandis que le Japon a octroyé 266.364 dollars d'aide d'urgence et que l'Inde a dépêché deux navires de guerre chargés de vivres, tentes, couvertures, médicaments et vêtements.
Pour sa part, le Canada va débloquer deux millions de dollars (canadiens et américains) pour soutenir les organisations humanitaires.
Mardi matin, l'Australie s'est déclarée prête à fournir une aide humanitaire d'urgence.
Enfin, le secrétaire général de l'Association des nations du Sud-Est asiatique (Asean), Surin Pitsuwan, a appelé "tous les membres de l'Asean à fournir d'urgence une aide aux victimes du cyclone", alors que la radio officielle birmane a appelé mardi la population à prendre des mesures de prévention face aux risques d'épidémies.
Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/


_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Admin
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 749
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves. »[Bouddha]
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

L'aide internationale aux victimes du cyclone Nargis

Message par Admin le Mer 07 Mai 2008, 07:17

BIRMANIE

L'aide internationale aux victimes du cyclone Nargis

NOUVELOBS.COM | 07.05.2008 | 07:04



Voici le détail de l'aide internationale en faveur des victimes du cyclone Nargis, qui a fait environ un million de sans-abri en Birmanie, en plus de celle fournie par l'ONU, la Croix-Rouge et d'autres organisations humanitaires:

- Grande-Bretagne: Londres a annoncé mardi une aide de cinq millions de livres (6,4 millions d'euros)

- Union européenne: 2 millions d'euros

- Chine: un million de dollars (640.000 euros) d'aide, dont 500.000 dollars (320.000 euros) en matériel de secours

- La France a annoncé l'octroi d'une "première aide d'urgence" de 200.000 euros

- Les Etats-Unis ont annoncé mardi une aide supplémentaire de trois millions de dollars (1,9 million d'euros), en plus des 250.000 dollars (161.000 euros) débloqués la veille

- La Norvège a annoncé qu'elle verserait jusqu'à 10 millions de couronnes norvégiennes (1,2 million d'euros)

- La Suède a proposé un soutien logistique et des systèmes de purification de l'eau

- Au Danemark, les agences humanitaires ont lancé un appel aux dons et le gouvernement a annoncé une aide de 500.000 couronnes danoises (67.000 euros)

- L'Espagne a annoncé le versement d'une aide de 500.000 euros au Programme alimentaire mondial (PAM)

- La République tchèque a octroyé 2,5 millions de couronnes tchèques (100.000 euros)

- Le président de la Russie Vladimir Poutine a proposé "l'aide et la coopération nécessaires", sans donner plus de détail

- La Suisse a annoncé une aide initiale de 500.000 francs suisses (305.900 euros), et la Croix-Rouge suisse une aide de 200.000 francs suisses (122.000 euros)

- Singapour a annoncé 200.000 dollars (129.000 euros) pour la fourniture de tentes, couvertures, sacs de couchage, matériel médical, eau potable et aide alimentaire d'urgence

- L'Allemagne a annoncé qu'elle mettait 500.000 euros à la disposition des organisations humanitaires allemandes pour aider la Birmanie à construire des abris, fournir de l'eau potable et acheter des produits de première nécessité. La Croix-Rouge allemande propose une contribution initiale de 122.000 euros. (avec AP)



Source: http://tempsreel.nouvelobs.com


_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 55
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par Karma Yönten Dolma le Mer 07 Mai 2008, 19:37

C'est vraiment affreux ce qui arrive a ce peuple ! Crying or Very sad


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
ccile
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 188
Age : 37
Contrée : nord
Arts & métiers : maman
Disposition de l'Esprit : lecture promenade et cuisine
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 25/01/2008

Re: H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par ccile le Jeu 08 Mai 2008, 13:15

aux infos ils parlent de 100 000 victimes et les militaires refusent toujours l'aide de l'europe

ils ont accepté l'aide du japon de la chine et qu'un avion américain se pose dans la capitale

les organisations européennes essaient toujours de négocier des visas
avatar
Invité
Invité

Re: H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par Invité le Jeu 08 Mai 2008, 16:33

çà ne m'etonne pas
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par Karma Trindal le Sam 10 Mai 2008, 17:11

Apparemment, la junte birmane refuse certaines aides internationales...
Je me demande bien pourquoi??? confused


_________________

avatar
Invité
Invité

Re: H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par Invité le Sam 10 Mai 2008, 17:17

tu as deja vu des regimes totalitaires accepter que la population puisse penser que les régimes democratiques sont mieux organisés qu'eux.
avatar
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1310
Age : 58
Contrée : Marais salant de Guérande
Disposition de l'Esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Re: H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par karma younten zongmo le Sam 10 Mai 2008, 18:48

Il semble que le nombre de victimes soit de 23 335

KYZ.


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité
avatar
Admin
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 749
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves. »[Bouddha]
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Birmanie/La junte militaire a confisqué deux cargaisons d'aide de l'ONU

Message par Admin le Dim 11 Mai 2008, 14:24

BIRMANIE
La junte militaire a confisqué deux cargaisons d'aide de l'ONU
NOUVELOBS.COM | 11.05.2008 | 10:19
19 réactions
C'est ce qu'a constaté le Programme alimentaire mondial de l'ONU après l'arrivée de deux avions humanitaires destinés aux sinistrés du cyclone Nargis qui a fait au moins 60.000 morts et disparus et plus d'un million de sans-abri.



Dans un village inondé près de Rangoun, les habitants tentent de reconstruire leur maison (Reuters)


La junte birmane a confisqué deux autres cargaisons d'aide des Nations unies arrivées par avion et destinées aux sinistrés du cyclone Nargis, a affirmé samedi 10 mai le Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU. Le PAM avait déjà eu vendredi deux cargaisons saisies par les autorités douanières birmanes à leur arrivée à Rangoun.
"La situation (des nouveaux arrivages) est similaire à celle des deux autres", a déclaré un porte-parole du PAM à Bangkok, Marcus Prior.
Le parti de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi a d'ailleurs affirmé que le bilan du cyclone Nargis s'alourdissait "de jour en jour" à cause des restrictions imposées par la junte à l'aide humanitaire et a appelé l'ONU à envoyer une assistance "par tous les moyens".
"Les autorités imposent de nombreuses sortes de restrictions à l'aide internationale, notamment celle des Nations unies, si bien que le nombre de morts augmente de jour en jour", a estimé la Ligue nationale pour la démocratie (LND) de la lauréate du prix Nobel de la paix.

Deux camions

Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a annoncé dans un communiqué depuis Genève que le premier convoi d'aide des Nations unies par voie terrestre en provenance de Thaïlande a atteint sans encombre la Birmanie afin d'apporter de l'aide aux victimes du cyclone Nargis, qui a fait au moins 60.000 morts et disparus et plus d'un million de sans-abri. L'arrivée de trois jours de fortes pluies prévue en fin de semaine prochaine risque encore d'aggraver la situation.
Deux camions transportant 20 tonnes de matériel dont des tentes et des bâches en plastique, ont atteint la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie à 13H07 heure locale. "Nous espérons que (ce convoi) ouvrira un corridor humanitaire pour permettre à davantage d'aide internationale de parvenir aux victimes du cyclone", a déclaré Raymon Hall, représentant du HCR en Thaïlande cité par le communiqué.
Des responsables du HCR, présents à la frontière birmane, vont superviser le chargement du matériel sur des camions birmans et accompagner le convoi jusqu'à Rangoun, a précisé le communiqué.

187 millions de $ réclamés

Alors que les Nations unies lancent un appel d'urgence pour réunir 187 millions de dollars (121 millions d'euros) afin de venir en aide aux rescapés du cyclone pendant les trois prochains mois, l'ambassadeur de la Birmanie auprès de l'ONU, Kyaw Tint Swe, a assuré que la "Birmanie compte coopérer avec la communauté internationale pour faire à face à ce grand défi". L'ambassadeur birman a toutefois stipulé que l'aide doit être apportée de "façon ordonnée et systématique".
La Maison Blanche a annoncé de son côté que les généraux avaient finalement autorisé la venue d'un avion-cargo américain, un C-130 militaire, attendu lundi en Birmanie.

"Dans la bonne direction"

Ban Ki-moon a expliqué que le personnel de l'ONU discutait avec la junte pour sortir de l'impasse même si de "façon regrettable", les généraux ne sont pas entrés en contact directement avec lui. "Cela avance dans la bonne direction", a-t-il jugé, appelant "avec force" les dirigeants birmans "à faire tout ce qu'il peuvent pour faciliter cette aide".
Auparavant, le Programme alimentaire mondial (PAM) avait brièvement suspendu son aide après la confiscation de ses deux chargements parvenus jusque-là, dont 38 tonnes de biscuits hautement énergétiques, selon le porte-parole du PAM à Bangkok, Paul Risley. Le porte-parole du gouvernement, Ye Htut, a assuré que les autorités avaient voulu distribuer l'aide "sans retard".
Les Nations unies estiment qu'un million et demi d'habitants ont été "gravement affectés" par le cyclone Nargis du 3 mai, qui a fait selon les autorités birmanes au moins 23.335 morts et 37.019 disparus. La faim et les épidémies menacent, et certaines zones sinistrées sont très difficiles d'accès.

Premiers cas d'épidémie

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait état de cas de diarrhée et de dysenterie, mais le régime militaire a campé sur son isolationnisme, à la veille d'un référendum constitutionnel contesté par l'opposition. Il a soutenu jusqu'ici que le meilleur moyen de l'aider consiste à lui dépêcher du matériel, pas des hommes, et a renvoyé à l'expéditeur un avion-cargo dans lequel l'aide était accompagnée sans autorisation préalable par une équipe de secours et des médias.
La Croix-Rouge internationale estimait vendredi que les personnels humanitaires ont pu avoir accès à 220.000 victimes de Nargis en Birmanie, sur les quelque 1,9 million de personnes affectées par le cyclone.
Le personnel birman et étranger des organisations humanitaires sur place avant le cyclone assiste déjà les sinistrés mais depuis samedi les nouvelles demandes de visa restent sans résultat. Le PAM dit en avoir déposé dix.
Des villages entiers du delta de l'Irrawaddy, la région la plus durement frappée par Nargis, se trouvent sous les eaux. "Beaucoup (de cadavres humains et animaux) ne sont pas enterrés et traînent dans l'eau. Ils ont commencé à pourrir. La puanteur dépasse tous les mots", constate Anders Ladegaard, secrétaire général de la Croix-Rouge danoise, arrivé à Rangoon vendredi.
Vingt mille sacs seront distribués à des volontaires pour ramasser les dépouilles mortelles. Ce responsable a aussi témoigné des difficultés pour "acheminer l'aide dans le pays, puis dans le delta". "Il n'y a presque pas de bateaux ou d'hélicoptères, c'est vraiment une opération cauchemardesque à organiser."

Doutes sur la récolte

Des milliers d'enfants pourraient être devenus orphelins, des milliers de victimes se serrent dans les monastères bouddhistes, et Action contre la faim s'inquiète pour les rizières. "La région du delta est connue comme étant le grenier du pays, et le cyclone a frappé avant la récolte. Si la récolte a été détruite", prévient l'organisation, "cela aura un impact dévastateur sur la sécurité alimentaire de la Birmanie".
A Rangoon, la plus grande ville du pays, le prix de l'eau a été multiplié par 500, et ceux du riz et l'huile ont grimpé de 60% en trois jours, rapporte ACF. Le référendum sur la nouvelle Constitution, qui devrait renforcer les pouvoirs des militaires, a été reporté au 24 mai dans la capitale économique et dans les zones les plus sinistrées du pays, mais sur le reste du territoire, la dictature maintient le scrutin malgré les appels lancés notamment par l'ONU.
Pendant ce temps, l'aide internationale continue de s'accumuler de l'autre côté de la frontière, en Thaïlande, où de nombreux humanitaires attendent le feu vert de la Birmanie. Des navires, des avions sont prêts à intervenir dans toute la région, mais seule une aide limitée arrive à passer.
"Croyez-moi, le gouvernement n'autorisera jamais des étrangers à pénétrer dans la zone dévastée", estimait vendredi Joseph Kyaw, commerçant à Rangoon. "Le gouvernement ne se soucie que de son maintien. Il se moque de la situation désastreuse du peuple." (avec AP)
Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/


_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Admin
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 749
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves. »[Bouddha]
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Birmanie/1,5 million de personnes sont en danger de mort, selon Oxfam

Message par Admin le Dim 11 Mai 2008, 14:27

BIRMANIE
1,5 million de personnes sont en danger de mort, selon Oxfam
NOUVELOBS.COM | 11.05.2008 | 12:05
4 réactions
Si le bilan officiel du cyclone Nargis est d'au moins 23.335 morts et 37.019 disparus, l'organisation humanitaire britannique OXfam estime que ce bilan pourrait être multiplié par 15 par une catastrophe publique massive. De son côté, la junte se félicite de la participation au référendum.



A Labutta, l'une des villes du delta de l'Irrawaddy les plus touchées par le cyclone (Reuters)


L'organisation humanitaire britannique Oxfam a estimé, dimanche 11 mai, qu'un million et demi de Birmans se trouvaient en danger de mort dans le sud du pays frappé par le cyclone Nargis le 3 mai.
Le bilan officiel du passage de Nargis sur le delta de l'Irrawaddy est d'au moins 23.335 morts et 37.019 disparus mais la responsable régional d'Oxfam, Sarah Ireland, l'a jugé probablement plus proche des 100.000 morts.
Elle a mis en garde contre une nouvelle catastrophe humanitaire qui pourrait s'y ajouter et multiplier ce chiffre jusqu'à 15 fois. "Nous pensons qu'une menace réelle de catastrophe publique massive plane sur la Birmanie", a-t-elle dit. Nombre de rescapés de Nargis sont privés de toit et manquent d'eau propre et potable, ainsi que de nourriture et de produits de première nécessité. Les organisations humanitaires redoutent des épidémies.

Les visas, "question cruciale"

Des vivres continuaient de parvenir aux victimes du cyclone dimanche grâce au déblaiement des routes encombrées jusque-là d'arbres et de débris, mais la junte militaire refusait toujours de laisser des spécialistes étrangers se charger de la distribution de l'aide humanitaire.
"Les visas pour le personnel humanitaire international restent une question cruciale", estime un rapport interne du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU.
La dictature militaire insiste pour distribuer l'aide elle-même aux quelque deux millions d'habitants sinistrés et, selon Debbie Stothard, responsable de l'organisation ALTSEAN-Burma de défense des droits de l'Homme en Asie du Sud-Est, elle choisit les bénéficiaires sans se soucier des véritables besoins. "Même dans la région de Rangoon, qui est accessible pour le régime, les gens se plaignent de ne pas recevoir d'aide. Ils ne reçoivent que du riz pourri", a-t-elle affirmé à l'Associated Press Television News à Bangkok, en Thaïlande. (avec AP)


Source: http://tempsreel.nouvelobs.com


_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Invité
Invité

Re: H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par Invité le Dim 11 Mai 2008, 15:42

c'est catastrophique
avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 55
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par Karma Yönten Dolma le Dim 11 Mai 2008, 17:20

Quelle folie !


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Birmanie: des sinistrés du cyclone chassés de leurs abris selon des ONG

Message par Karma Trindal le Sam 31 Mai 2008, 09:30



Birmanie: des sinistrés du cyclone chassés de leurs abris selon des ONG


Il y a 30 minutes

RANGOUN (AFP) — Des organisations non gouvernementales ont accusé samedi la junte birmane de forcer des survivants du cyclone Nargis à quitter les refuges provisoires et à retourner dans leurs villages dévastés, quatre semaines après la catastrophe qui a fait 2,4 millions de sinistrés.

Dans le même temps, le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a fustigé l'"obstruction" opposée par la junte à l'aide internationale, affirmant que cette attitude avait coûté "des dizaines de milliers de vies".

Depuis deux semaines, des sans-abri réfugiés dans des écoles et des monastères bouddhistes ont raconté à l'AFP que les autorités essayaient de les forcer à quitter les lieux, même s'ils n'avaient nulle part où se loger.

Samedi, l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) a affirmé que les militaires avaient commencé à chasser les rescapés des dizaines de camps de tentes dressés par les autorités après le cyclone, les laissant livrés à eux-mêmes dans les campagnes ravagées par la catastrophe.

Le cyclone Nargis, qui s'est abattu le 2 et 3 mai sur le sud de la Birmanie, a fait au moins 133.600 morts et disparus et 2,4 millions de sinistrés, selon un bilan officiel. Dans le delta de l'Irrawaddy, la région la plus affectée, les autorités birmanes estiment que 95% des bâtiments ont été détruits et que plusieurs villages isolés ont été rayés de la carte.

Après avoir longuement empêché l'accès des organisations humanitaires étrangères au delta, la junte a suggéré vendredi aux victimes du cyclone, via la presse officielle, de rentrer chez elles et de chercher à se nourrir par leurs propres moyens, notamment en attrappant poissons et grenouilles.

"Faute d'abris, d'aliments et d'eau potable, la suggestion du gouvernement revient à envoyer les gens à la mort et risque d'accroître l'ampleur du désastre", s'est indigné le directeur de HRW pour l'Asie, Brad Adams.

Les Nations unies ont indiqué qu'elles n'étaient pas en mesure de confirmer les évictions de réfugiés, mais qu'elles s'opposaient par principe à tout déplacement forcé de populations.

"Il ne s'agit pas seulement de renvoyer les gens dans leurs villages. Il s'agit aussi de leur venir en aide", a déclaré un haut responsable humanitaire de l'ONU à Bangkok, Terje Skavdal.

Plus tôt cette semaine, l'ONU avait estimé que près de 40% des sinistrés n'avaient pas eu accès à l'aide internationale.

La directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies, Josette Sheeran, s'est rendue samedi en Birmanie pour inspecter les opérations humanitaires en cours.

Le régime birman a annoncé samedi dans les médias officiels qu'un nouvel organisme de coordination des secours, qui comprend des représentants de l'ONU et de pays d'Asie du sud-est, avait commencé à fonctionner.

Même si elle a finalement commencé à ouvrir le delta de l'Irrawaddy aux humanitaires étrangers, la junte birmane a refusé catégoriquement que l'aide soit apportée par des navires militaires étrangers. Un bâtiment français, Le Mistral, a ainsi dû décharger sa cargaison humanitaire en Thaïlande. Des navires américains et britannique ont également été empêchés d'accoster.

Cette obstruction a coûté "des dizaines de milliers de vies", a dénoncé samedi le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates.

"Nous avons tendu la main, ils ont gardé les leurs dans leurs poches", a-t-il déclaré lors d'une conférence à Singapour. Mais "malgré ces obstructions nous continuons à aider la Birmanie et restons engagés à fournir plus", a-t-il ajouté.

Le refus d'accueillir des navires militaires étrangers est "la réaction d'un régime qui craint par nature l'influence étrangère. On a fait ce qu'on a pu", a déclaré pour sa part à l'AFP le ministre français de la Défense, Hervé Morin, lors d'une visite à Bangkok.

Source: http://afp.google.com/article/ALeqM5hRYD3wZYUFFGjixnz8xmcWAlcNPg


_________________

avatar
haiwei
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 920
Contrée : Nul
Arts & métiers : Nul
Disposition de l'Esprit : Nul
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/06/2007

Re: H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par haiwei le Sam 31 Mai 2008, 12:00

je suis très étonnée par les réactions du gouvernement birmane !!! comment peut on refuser l'amour et la compassion des autres ???

et j'en pleure pour les frères et soeurs birmanes qui vivent dans le froid et la douleur !
::57
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6807
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Birmanie: un an après, le triste souvenir de Nargis

Message par Karma Trindal le Lun 04 Mai 2009, 18:15



Birmanie: un an après, le triste souvenir de Nargis


Par Marie Simon, publié le 03/05/2009 10:00 - mis à jour le 04/05/2009 15:54

Le traumatisme provoqué par le passage du cyclone Nargis, les 2 et 3 mai 2008, est encore bien présent en Birmanie. Et la junte militaire semble de nouveau durcir le ton face aux ONG et à la communauté internationale.

Rizières inondées d'eau salée, maisons de bambou disloquées, enfants perdus et familles décomposées, cadavres d'animaux contaminant les mares communautaires... Les images de Birmanie, un pays dirigé d'une main de fer par la junte militaire depuis 1962, sont rares. Et l'an dernier, juste après le passage du cyclone Nargis les 2 et 3 mai, elles ont choqué l'opinion publique mondiale.

Les ONG dans l'urgence

Le désastre a fait 138 000 morts et disparus, ainsi que 2,4 millions de sinistrés dans le delta de l'Irrawaddy et la région de Rangoun. Très vite, les organisations humanitaires se sont organisées pour soulager la population meurtrie. Et ce, malgré la junte qui a attendu un mois pour, enfin, accepter d'ouvrir les portes du pays à l'aide internationale.

Abris de fortune, aide alimentaire, dialogue avec les familles dont un membre manquait à l'appel... Les ONG se sont mobilisées et adaptées à l'urgence et aux besoins immédiats des rescapés.

L'Aide Médicale Internationale (AMI), par exemple, a mis l'accent sur l'assainissement de l'eau. Chef de mission de cette ONG présente depuis 2001 en Birmanie, Philippe Hamel insiste sur l'importance des "mares communautaires qui avaient été contaminées" et sur la nécessité de reconstruire "les réservoirs d'eau ou les latrines qui ont été endommagés". "On ne s'occupe pas seulement des problèmes liés à l'eau, mais c'était l'urgence pour nous et pour eux", ajoute l'humanitaire dont LEXPRESS.fr avait déjà recueilli le témoignage en mai 2008.

Même adaptation du côté d'Enfants du Monde Droits de l'Homme (EMDH), une association qui se concentre sur les droits des enfants mais qui a élargi le champ de ses actions "toujours en lien avec les enfants, mais il le fallait, face à la catastrophe Nargis", explique Antonino Faibene, responsable de mission en Birmanie. "Dans nos espaces dédiés, il a par exemple fallu éviter que certains ne profitent de la détresse des victimes pour embaucher de la main d'oeuvre pas chère, procéder à des adoptions illégales ou trafiquer des être humains, femmes et enfants notamment".
De nombreux rescapés, comme ce petit garçon du bidonville de Labutta en avril 2009, vivent encore dans des abris de fortune et des huttes recouvertes de bâches.

La Birmanie reconstruite?

Leurs efforts ont porté des fruits. En un an, les abris de fortune et l'aide alimentaire ont peu à peu atteint les quelque 2,4 millions de sinistrés. "Visuellement, les séquelles ne sautent pas aux yeux. Il y a moins d'arbres, mais les maisons en bambou ont vite été reconstruites, par exemple", constate Antonino Faibene.

Alors que la crise alimentaire entraînait des émeutes dans le monde entier à la même époque, on craignait beaucoup que l'eau de mer qui a inondé les rizières ne nuise aux productions des années suivantes du "grenier à riz" de l'Asie. Mais, assure le responsable de l'EMDH, "les importantes pluies de la mousson, dès fin mai, l'ont rapidement évacué", limitant les dégâts, d'après lui.

L'humanitaire salue "l'incroyable résilience des habitants qui ont replanté, reconstruit, recultivé, avec une grande dignité". Cet élan de solidarité, auquel se sont aussi associés les moines birmans, le journaliste Thierry Falise en fait état dans son livre Le Châtiment des rois que L'Express chroniquait en mars dernier.

Mais des centaines de milliers de personnes vivent encore dans des huttes "recouvertes de bâches", observe Philippe Hamel de l'AMI, dans des conditions à peine meilleures qu'aux premiers mois des secours. Comme le raconte également Chris Kaye, directeur du Programme alimentaire mondial en Birmanie, sur CNN.

"Retour à la normale" avec la junte birmane?

Au début, l'aide s'est organisée "malgré" la junte, qui voit "l'aide extérieure comme une menace", expliquait Renaud Egreteau, spécialiste de la Birmanie au CERI, à LEXPRESS.fr. Pendant un mois, les militaires ont même tourné en ridicule la communauté internationale. "Les habitants de l'Irrawaddy peuvent survivre en se suffisant à eux-mêmes, sans les barres chocolatées données par des pays étrangers", écrivait un journal birman, par exemple.

"Après ce repli, lentement, la junte a accepté l'aide, raconte Antonino Faibene. Il y a même eu une explosion d'ONG pendant l'année! Nous, à l'EMDH, nous avons travaillé avec le ministère des Affaires sociales qui nous a permis de nous déplacer facilement dans le pays".

A l'AMI, de même, "on a très vite mis en place nos dispositifs, sans problème avec les autorités avec qui nous collaborons même de mieux en mieux", explique Philippe Hamel. Il évoque même un projet "proposé par les autorités avec qui nous discutons encore" pour lutter contre le sida dans une région du pays où l'AMI n'est pas encore implantée. "C'est nouveau et positif!"

Mais cette proposition semble tenir de l'exception... Antonino Faibene redoute même un "retour à la normale de la part de la junte. Nous allons devoir travailler avec des ministères plus militarisés que les Affaires sociales, ce sera de pire en pire. Nous observons aussi plus de difficultés pour obtenir des visas et circuler dans le pays".

"Nous sommes très inquiets en ce moment devant de possibles changements", renchérit Chris Kaye, directeur du Programme alimentaire mondial en Birmanie. "La question des visas semble pointer vers un resserrement de l'accès et peut-être plus de restrictions par rapport à ce que la communauté internationale peut faire".
Les militaires birmans, à la tête du pays depuis 1962, ici lors d'une parade en mars 2009, pourraient restreindre encore un peu plus les mouvements des humanitaires.

Et maintenant?

Les survivants du cyclone Nargis en Birmanie risquent d'être abandonnés un an après la catastrophe, alors que certains donateurs rechignent à s'engager davantage, selon des experts.

Selon Richard Horsey, ancien porte-parole des Nations unies, les survivants de Nargis ont reçu "environ un dixième" de ce que les habitants de la région indonésienne d'Aceh avaient obtenu après le tsunami de 2004. Bien que l'appel de l'ONU à une levée de fonds ait été financé à 66% avec 315 millions de dollars l'année dernière et que 691 millions aient été demandés pour la reconstruction dans les trois prochaines années, certains donateurs ne sont pas désireux de contribuer davantage en raison du caractère controversé du régime birman.

Or les besoins sont encore élevés. En reconstruction, en aide alimentaire, mais aussi en abris. Dans le delta de l'Irrawaddy pourtant très exposé, presque aucun village n'est protégé contre le prochain grand cyclone, malgré les appels de l'ONU à construire des refuges avant la saison des pluies.

Sans compter que la région meurtrie par le cyclone n'est pas la seule à connaître l'urgence... Antonino Faibene s'inquiète de voir l'attention du monde se concentrer sur le delta de l'Irrawaddy et la région de Rangoun "qui est l'une des zones les plus riches du pays. Dans le centre et le nord de la Birmanie, près des frontières avec le Bangladesh et l'Inde, l'urgence est chronique".

Source:


Et photos ici: http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/portfolio/2009/04/29/un-an-apres-nargis-la-birmanie-toujours-en-reconstruction_1186759_3216.html


_________________


Contenu sponsorisé

Re: H-E: Un Cyclone Mortel a causé 22.000 morts en Birmanie !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 21 Jan 2018, 00:14