Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Présentation rom5991
Aujourd'hui à 02:17 par rom5991

» Un bon critère pour savoir ou nous en sommes
Hier à 19:20 par Sig35

» Dhammapada
Hier à 13:15 par vaygas

» Shantidéva (687-763)
Mar 17 Avr 2018, 21:34 par Disciple laïc

» L'illusion du temps
Mar 17 Avr 2018, 18:49 par Disciple laïc

» Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara
Mar 17 Avr 2018, 16:43 par Ortho

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Mar 17 Avr 2018, 09:47 par manila

» L’art de la méditation
Mar 17 Avr 2018, 09:34 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Lun 16 Avr 2018, 22:06 par manila

» Présentation d'une petite nouvelle
Lun 16 Avr 2018, 20:27 par vaygas

» La jalousie, l'envie, des idées pour soigner ce poison?
Lun 16 Avr 2018, 15:25 par Disciple laïc

»  Un traducteur et un ami est mort , Frans Goetghebeur
Lun 16 Avr 2018, 10:11 par Disciple laïc

» Le monde de la compassion existe
Lun 16 Avr 2018, 10:10 par Disciple laïc

» Y a t'il un point commun entre Nikola Tesla, les autres scientifiques, Holywood et les Maîtres bouddhistes ?
Lun 16 Avr 2018, 08:55 par tindzin

» A ceux qui fréquentent Karma Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 14 Avr 2018, 18:01 par manila

» Me revoici
Sam 14 Avr 2018, 13:27 par Cris87

» Le syndrome d'hubris: pouvoir et démesure
Sam 14 Avr 2018, 11:55 par manila

» Le bouddhisme et la science
Ven 13 Avr 2018, 19:50 par manila

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Ven 13 Avr 2018, 19:15 par Disciple laïc

» Le bouddhisme zen "Rinzaï" au Japon
Ven 13 Avr 2018, 18:54 par Disciple laïc

» Bonjour tout le monde
Ven 13 Avr 2018, 13:13 par vaygas

» Comment réussir à surmonter une déception
Ven 13 Avr 2018, 12:42 par Disciple laïc

» Point utile sur le Village des Pruniers
Ven 13 Avr 2018, 12:15 par Disciple laïc

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Ven 13 Avr 2018, 11:32 par manila

» Le Complexe de Dieu
Ven 13 Avr 2018, 10:54 par petit_caillou

» Film "Le Vénérable W."
Jeu 12 Avr 2018, 18:44 par Akana

» C'est un au revoir
Mer 11 Avr 2018, 15:31 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Question sur les "vies antérieures"
Lun 09 Avr 2018, 23:00 par Ortho

» Bibliothèque multi-médias: La Cité interdite révélée
Lun 09 Avr 2018, 21:58 par Admin

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Lun 09 Avr 2018, 21:37 par Admin

» Salut à tous
Lun 09 Avr 2018, 17:30 par Karma Trindal

» Bonjour à toutes et à tous
Lun 09 Avr 2018, 17:28 par Karma Trindal

» Bonjour de Bretagne
Lun 09 Avr 2018, 17:09 par Karma Trindal

» La marche inspirante
Dim 08 Avr 2018, 10:50 par Disciple laïc

» Un autre regard sur la culpabilité - 1/2
Dim 08 Avr 2018, 10:44 par Disciple laïc

» Bouddhisme engagé, écologie, interdépendance et non-discrimination
Sam 07 Avr 2018, 08:38 par Disciple laïc

» Kaccānagotta Sutta — Pour Kaccāna — SN 12.15
Ven 06 Avr 2018, 19:54 par Disciple laïc

» "Le livre de l'Eveil"
Ven 06 Avr 2018, 19:28 par tindzin

» Du bouddhisme, ou de l'islam, es-ce de l'art ou du cochon ?
Ven 06 Avr 2018, 17:40 par tindzin

» C'est tous ce qu'il y a à savoir
Ven 06 Avr 2018, 07:11 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Pour aider : identifier nos formations mentales quand elles surgissent
Jeu 05 Avr 2018, 22:37 par Karma Trindal

» Je ne suis pas bouddhiste ....
Jeu 05 Avr 2018, 22:32 par Karma Trindal

» 1959 = 666
Jeu 05 Avr 2018, 22:24 par Karma Trindal

» Problème de respiration
Jeu 05 Avr 2018, 21:55 par Karma Trindal

» Précision et clarté au sujet de mon écrit "Le livre de l'Eveil"
Jeu 05 Avr 2018, 11:23 par tindzin

» Le fou divin
Mar 03 Avr 2018, 09:26 par Pema Gyaltshen

» La loi du Karma
Mar 03 Avr 2018, 07:23 par Disciple laïc

» Sur les Bodhisattvas
Lun 02 Avr 2018, 21:28 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Lun 02 Avr 2018, 08:06 par Disciple laïc

» Le lâcher-prise
Dim 01 Avr 2018, 21:28 par Disciple laïc

» Les 3 absolus
Sam 31 Mar 2018, 10:29 par tindzin

» Je ne suis pas certain qu'il aie été juste de verrouiller le sujet je ne suis pas bouddhiste
Jeu 29 Mar 2018, 18:28 par tindzin

» Sur la conscience
Jeu 29 Mar 2018, 10:25 par Disciple laïc

» Attentat de Trèbes : la peur du changement est dans les 2 camps
Mer 28 Mar 2018, 12:45 par Ortho

» Le bouddhisme et la violence injustifiable
Mar 27 Mar 2018, 09:00 par Disciple laïc

» Ce qu'est vraiment le bouddhisme
Mar 27 Mar 2018, 08:40 par Disciple laïc

» Quelques Kôans qui ont surgit
Lun 26 Mar 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et individualisme
Lun 26 Mar 2018, 08:48 par Disciple laïc

» Nirvana - tentative de description
Ven 23 Mar 2018, 21:43 par Disciple laïc

» Stephen Hawking est mort
Ven 23 Mar 2018, 16:44 par manila

» Khenpo Tséten Bruxelles Mars 2018
Ven 23 Mar 2018, 14:13 par Pema Gyaltshen

» Les 10 mouvements en pleine conscience
Jeu 22 Mar 2018, 08:22 par Disciple laïc

» La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"
Jeu 22 Mar 2018, 08:12 par Disciple laïc

» Journal de méditation d'Urbanyogi
Mer 21 Mar 2018, 19:43 par Urbanyogi

» Quelle éthique pour un monde plus heureux - 1ère et 2ème partie
Lun 19 Mar 2018, 12:35 par Disciple laïc

» DE L'IGNORANCE A L'EVEIL
Lun 19 Mar 2018, 11:23 par tindzin

» Non-soi (indépendant) - Très important
Lun 19 Mar 2018, 10:49 par Disciple laïc

» Toutes les larmes sont salées
Dim 18 Mar 2018, 10:21 par Ortho

» Le faisan - parabole commentée
Sam 17 Mar 2018, 11:21 par manila

» What is true love?
Ven 16 Mar 2018, 13:56 par Disciple laïc

» Somā Sutta — La bhikkhouni Somā —
Jeu 15 Mar 2018, 08:13 par Disciple laïc

» Lignée ininterrompue depuis le Bouddha ?
Mer 14 Mar 2018, 21:14 par Pema Gyaltshen

» Animal Aid Unlimited, India
Mer 14 Mar 2018, 20:59 par Disciple laïc

» Non-attachement aux vues
Mer 14 Mar 2018, 20:18 par Disciple laïc

» Does hell exist ? L'Enfer existe t-il ?
Mer 14 Mar 2018, 20:08 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 35 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 33 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana, Laurent22


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 94877 messages dans 11002 sujets

Nous avons 4184 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Florescence

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7445)
 
Karma Trindal (6836)
 
manila (4856)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3457)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2251)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


Comprendre l'Arbre des Refuges

Partagez
avatar
karma détchén ningpo
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 66
Contrée : Eure & Loir
Disposition de l'Esprit : Dharma, lecture, musique
Date d'inscription : 14/01/2008

Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par karma détchén ningpo le Mer 11 Juin 2008, 10:10

Bonjour à tous,
Inscrit depuis plusieurs mois, j'ai fais très peu d'interventions sur ce site pourtant magnifique, convivial et très complet.
je suis étudiant à Dashang Kagyu Ling (Temple des Mille Bouddhas) où j'ai pris refuge.
je débute ma premières partie des préliminaires communs avec les 111 111 récitations de la prise de refuge en version longue.
Pour faciliter ma pratique, je fais celle-ci devant un poster de l'Arbre des Refuges.
La visualisation est une chose, la compréhension en est une autre.
Qui pourrait m'expliquer (le plus simplement possible) ce que représente l'Arbre des Refuges, n'ayant pas pensé à poser la
question à mon ami spirituel dans le cadre du dernier dharma.
Par avance tous mes
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6836
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par Karma Trindal le Mer 11 Juin 2008, 13:05

Bonjour Karma Détchen Ningpo,

Tu veux dire L'Arbre du Refuge comme représenté ici:


Car L'Arbre des Refuges c'est le nom du forum! Smile

Amitiés :*Bouddhisme7:


_________________

avatar
karma détchén ningpo
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 66
Contrée : Eure & Loir
Disposition de l'Esprit : Dharma, lecture, musique
Date d'inscription : 14/01/2008

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par karma détchén ningpo le Mer 11 Juin 2008, 13:23

Oui Karma Trindal, tout à fait...
Je sais que "l'Arbre" se décline un peu différemment
selon les différentes écoles mais tous se ressemblent sur le principe.
Mon poster représente l'Arbre des Refuges de Kagyupa.
Celui-ci conviendrait parfaitement pour une explication.
Merci pour votre diligence.

::58:
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7445
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par Pema Gyaltshen le Jeu 12 Juin 2008, 19:51

Allez Karma Trindal, je suis sûr que tu vas expliquer tout ça avec ton talent habituel....( je sais il y en a pour un moment...)
Pema Gyaltshen
avatar
karma détchén ningpo
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 66
Contrée : Eure & Loir
Disposition de l'Esprit : Dharma, lecture, musique
Date d'inscription : 14/01/2008

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par karma détchén ningpo le Jeu 12 Juin 2008, 21:46

Oui Pema Gyaltshen, je suis pleinement conscient de la difficulté de la tâche...
Je ne cherche pas non plus une explication très élaboré...
Je sais qu'il est question de Lamas, de Yidams et de protecteurs...
Que l'on s'adresse à moi comme à un enfant et j'en serai pleinement ravi
Excellente soirée ::24: à toutes et à tous
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6836
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par Karma Trindal le Sam 19 Juil 2008, 14:09

Bonjour Karma Détchen Ningpo,

Excuse-nous, ce message, pourtant très important, nous avait un peu "échappé" sous les nouveaux posts. Embarassed

Plutôt que d'expliquer et de risquer de me tromper, je vais retranscrire le début de "La prise de Refuge et le développement de l'esprit de l'Eveil" tiré de textes de pratiques.

Devant (moi), au milieu d'un lac, est l'arbre qui accomplit tous les désirs. Son tronc, unique à la racine, a cinq branches, et à leur croisée, est le Trône-de-lions, le Soleil et la Lune; et sur ceux-ci, le Lama Racine, Dordjé Tchang, entouré des lamas Kagyupas. Devant lui, sont les Yidams, à sa droite, les Bouddhas; derrière Lui, les Dharmas; à sa gauche, le Sangha; et au pied du Trône, les Protecteurs et les Gardiens du Dharma.
Ils sont chacun entourés d'un cortège vaste comme l'océan correspondant à leur propre lignage. Tous les êtres, nos anciennes mères, qui emplissent l'espace et moi-même sommes répandus sur le gazon des rives du lac. L'esprit concentré, nous développons la pensée de la prise du Refuge: Vous êtes en essence l'union du Corps, de la Parole, de l'Esprit, des Qualités et de l'Activité de tous les Bouddhas des dix directions et des trois temps. Vous êtes la source des quatre-vingt-quatre mille groupes d'enseignements du Dharma et le Maître du Sublime Sangha.

...

Suivi de la longue prise de Refuge.

Aussi trouvé ceci dans un texte de Lama Guendune qui peut compléter l'explication ci-dessus:


On considère, en face de soi, les Trois Joyaux, c'est-à-dire les sources de refuge principalement représentées par Dordjé Tchang qui est le lama lui-même. Dans l'arbre du refuge, la visualisation de Dordjé Tchang est la figure centrale. Il faut vraiment être conscient que Dordjé Tchang est notre lama, qu'il est l'esprit même du lama. On visualise Dordjé Tchang simplement pour éviter de polluer par nos concepts ordinaires cette manifestation de l'esprit éveillé, ce qui risquerait de se produire si l'on visualisait la forme ordinaire, humaine de notre Maître. Pour garder la vision pure, la vision de sagesse, on visualise donc Dordjé Tchang sous l'apparition symbolique, parfaite de la divinité en comprenant malgré tout que c'est l'esprit même de notre Maître. Voilà pour le champ du refuge.

Quant à nous-mêmes, nous ne sommes pas seuls dans cet acte de pratique, nous sommes entourés de tous les êtres. A notre droite est notre père, à notre gauche est notre mère, qui symbolisent les êtres qui nous ont aidés dans cette vie et, plus loin que cela, tous les êtres qui nous ont assisté dans d'innombrables existences sont également autour de nous dans cette pratique. Entre nous et l'arbre du refuge, nous plaçons les ennemis, tous ceux qui nous créent des difficultés, tous ceux qui sont des obstacles à notre pratique, qui manifestent de l'aversion à notre égard, etc. Ils sont particulièrement importants parce que ce sont les êtres qui vont nous aider à développer les qualités de patience et de compassion, etc. Pour éviter de les oublier - comme ils sont désagréables, on a plutôt la tendance à vouloir les mettre derrière soi pour ne pas y penser - on les met bien devant, comme cela on est sûr de les voir et on est sûr de penser à eux.
On est en quelque sorte le maître de chant, le maître de cérémonie, Oumzé, qui va diriger cette pratique ; les prosternations que l'on fait donnent le signal et tous les êtres en même temps font ces prosternations. Il s'élève de cette assemblée le bourdonnement de toutes les voix qui récitent la formule de refuge et de tous les êtres qui font les prosternations. Cette visualisation qui élargit complètement le champ, ne le restreignant pas à notre personne, donne une force supplémentaire et surtout une grande inspiration à notre pratique parce qu'on est porté par la masse de tous les êtres qui avec nous récitent cette prière de refuge, qui avec nous font ces prosternations. Avec cette énergie, on a davantage de confiance et de dévotion envers les Trois Joyaux; porté par cette foule, finalement on accomplit avec beaucoup de rapidité et d'enthousiasme cette pratique que sont les prosternations.

Source: http://www.jutier.net/contenu/guendu.htm

Amitiés, dans le Dharma,


_________________

avatar
Invité
Invité

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par Invité le Sam 19 Juil 2008, 14:26

Pour completer , voici le texte de la prise de refuge au village des pruniers

Puissions nous avoir pu répondre à tes questions


Je prend refuge dans le Bouddha,
celui qui me montre la voie dans cette vie.
Je prend refuge dans le Dharma,
le chemin de la compréhension et de l’amour.
Je prend refuge dans la Shanga,
la communauté qui vit en harmonie, dans la pleine conscience.

Ayant pris refuge dans le Bouddha,
j’ai une belle direction à suivre dans ma vie.
Ayant pris refuge dans le Dharma,
j’ai des méthodes de transformation à apprendre et à mettre en pratique.
Ayant pris refuge dans la Shanga,
je suis éclairé, guidé et soutenu sur la voie de la pratique.

En prenant refuge dans la Bouddha en moi-même,
je souhaite que tous les êtres touchent leur esprit d’amour et réalise leur nature d’éveil.

En prenant refuge dans la Dharma en moi-même,
je souhaite que tous les êtres maîtrisent la pratique pour avancer ensemble sur le chemin de la transformation.

En prenant refuge dans la Shanga en moi-même,
je souhaite que tous les êtres réussissent à bâtir une Shanga harmonieuse, et à embrasser et aider tout le monde.

Extrait du livre “Le coeur des enseignements du Bouddha” de Maître Thich Nhat Hanh

source : http://hsouffran.free.fr/?tag=prise-de-refuge
avatar
haiwei
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 920
Contrée : Nul
Arts & métiers : Nul
Disposition de l'Esprit : Nul
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/06/2007

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par haiwei le Lun 21 Juil 2008, 20:11

::37:
avatar
karma détchén ningpo
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 66
Contrée : Eure & Loir
Disposition de l'Esprit : Dharma, lecture, musique
Date d'inscription : 14/01/2008

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par karma détchén ningpo le Lun 21 Juil 2008, 22:23

Hé oui Chère Karma Trindal :*Bouddhisme10:

Pas facile pour moi de me représenter « en 3D » le poster au dessus de mon autel.
J’ai bien du mal à visualiser de façon correcte tout en récitant la longue Prise de Refuge.
En fait le concept de l’Arbre a quelque chose de « surréaliste » pour un esprit ordinaire comme le mien.

Un îlot au milieu duquel prônerait mon Lama Racine entouré de tous les Bouddhas et Déités….avec à ses pieds les Protecteurs … tandis que s’amasseraient sur l’herbe des rives du lac, parents, amis, ennemis, anonymes, animaux et moi-même venus développer la Prise de Refuge… m’aiderait davantage à me concentrer. Mais puis-je me permettre cette liberté !?

Merci en tout cas pour les explications issues des textes de pratiques. J’avais lu celui du Flambeau de la Certitude qui m’apparaissait très érudit, celui-ci est quand même un peu plus abordable. Le complément apporté par le texte de Lama Guendune est encore plus parlant pour le néophyte que je suis.

Quant à la Prise de Refuge du Village des Pruniers communiquée par Michel1955,…. je la trouve tellement belle que je vais l’apprendre par cœur.

Merci à tous pour votre précieux concours, ce site est une vraie mine d’or…
Mes Amitiés dans le Dharma….
KDN

« Nos problèmes sont comme des nuages, ils semblent troubler la sérénité du ciel, cependant ils contiennent l’humidité fertile qui nourrit la croissance »
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6836
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par Karma Trindal le Lun 21 Juil 2008, 22:26

@karma détchén ningpo a écrit:
Un îlot au milieu duquel prônerait mon Lama Racine entouré de tous les Bouddhas et Déités….avec à ses pieds les Protecteurs … tandis que s’amasseraient sur l’herbe des rives du lac, parents, amis, ennemis, anonymes, animaux et moi-même venus développer la Prise de Refuge… m’aiderait davantage à me concentrer. Mais puis-je me permettre cette liberté !?

Je pense que c'est tout à fait correct. Smile
Si je me trompe, surtout, n'hésitez pas à me corriger! Exclamation

Amitiés,


_________________

avatar
Karma Détchen Dordje
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 420
Age : 39
Contrée : Bourgogne
Arts & métiers : Commercial
Disposition de l'Esprit : bouddhisme, treek et alpinisme, arts martiaux
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/10/2008

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par Karma Détchen Dordje le Mar 04 Nov 2008, 08:38

Bonjour à tous,

Pour compléter l'étude voici un enseignement de Kalou Rinpoche (qui fonda le Temple des Mille bouddhas "Dashang Kaguy Ling" à La Boulaye vers Toulon-sur-Arroux à côté d'Autun (71) et des merveilles du Morvan (58)

Prise de Refuge et Bodhichitta



Nous avons précédemment examiné les "quatre
préliminaires communs" qui conduisent à se
détourner du samsara. Les préliminaires spécifiques sont une avancée plus profonde dans la pratique.

Les Trois Joyaux
Le samsara véhicule un flot incessant de souffrances, de difficultés, d'angoisses et de peurs. Nos ressources propres, extérieures et intérieures, se révèlent tout à fait insuffisantes pour nous protéger. Les lieux de refuge, les Trois Joyaux (Bouddha, Dharma, Sangha) et les Trois Racines (Lamas, Yidams, Protecteurs) peuvent seuls nous accorder une
protection réelle.

Le Bouddha
Bien que notre esprit soit fondamentalement vacuité, clarté et intelligence sans obstruction, ces qualité pures sont recouvertes par des voiles qui les empêchent de s'exprimer. Le soleil brille constamment, mais, tant que les nuages ou le brouillard encombrent le ciel, sa splendeur et sa lumière son entravées. De la même manière, la pureté fondamentale de l'esprit, bien que présente depuis toujours,
est obstruée par les voiles. Lorsque se dissipent les nuages et le brouillard, la clarté du soleil de révèle spontanément car elle était déjà là.
Le processus est identique pour l'esprit : quand il est totalement purifié (tib. Sang), ces qualités s'épanouissent (tib. gyé) d'elles-mêmes. On l'appelle dès lors "Bouddha" (tib. Sangyé).

Bien que les qualités propres à un Bouddha soient innombrables, on en définit néanmoins un certain nombre pour son corps, sa parole et son esprit :

  • 112 pour le corps, regroupant les
    30 marques majeures et les 80 signes mineurs ;
  • 60 pour la parole ;
  • 32 pour l'esprit.

Le Bouddha Shakyamouni, qui vécut autrefois en Inde, était paré de toutes ces qualités. Son existence terrestre n'eut qu'une durée limitée, mais l'impermanence d'un Bouddha est différente de celle d'un être ordinaire.
Lorsqu'un Bouddha décède, il cesse d'être visible pour un certain nombre de personnes, mais son activité pour le bien des êtres se poursuit dans des champs purs et dans
d'autres mondes.

Bien qu'un Bouddha, en raison de sa
compassion infinie, puisse secourir tous les êtres, il ne peut le faire sans une réponse de leur part. Il faut que ceux-ci soient animés de foi et de confiance à son égard.
On compare la compassion d'un Bouddha à un crochet ; pour qu'il puisse se révéler utile, il est nécessaire qu'il rencontre l'anneau de la foi des disciples.

Le Dharma

Le Dharma, expression de la compassion du Bouddha, représente le principal moyen qu'il met en oeuvre pour aider les êtres. Le Dharma constitue donc le deuxième des Trois Joyaux.

La Sangha
Ceux qui enseignent le Dharma, qui transmettent l'enseignement du Bouddha, forment la Sangha. Celle-ci est double : on parle de "Sangha supérieure" pour ceux des membres qui ont atteint la libération et de "Sangha ordinaire" pour les autres. Au Bouddha et au Dharma s'ajoute ainsi la Sangha comme
troisième joyau.

Les Trois Racines
Tous ceux qui suivent la voie du Bouddha, quelle que soit l'école à laquelle ils se rattachent, prennent refuge en les Trois Joyaux ; le Bouddha, le Dharma et la Sangha. Toutefois, pour ceux qui sont porteurs d'un karma particulier, le Bouddha à enseigné la voie rapide du Vajrayana. Cette voie repose
principalement sur la pratique des Yidams, émanations du Bouddha, pratique engendrant les accomplissements. Afin de pouvoir
accomplir la méditation des Yidams, il est cependant nécessaire de recevoir en premier lieu la transmission de l'énergie spirituelle,la grâce, qui leur est liée. Cette transmission est effectuée par le biais d'une initiation, conférée par le Lama. Les Yidams sont donc, sur cette voie, le "racine" des accomplissements et les
Lamas la "racine" de la grâce.

La grâce et la puissance des Lamas et des Yidams sont suffisantes pour que l'adepte du Vajrayana obtienne la libération en l'espace d'une seule vie. Des obstacles et des interférences risquent cependant d'empêcher ou de freiner sa progression. Les Dakas, les Dakinis et les divinités protectrices ont pour fonction de les écarter.

Aux Trois Joyaux, le Vajrayana ajoute
ainsi trois autres lieux de refuge, les Trois Racines :

  • les Lamas, racine de la grâce,
  • les Yidams, racine des
    accomplissements,
  • les Dakas, Dakinis et Protecteurs, racine de l'activité.
La confiance et la foi sont la base de la prise de refuge dans les Trois Joyaux et les Trois Racines. C'est pourquoi nous l'accomplissons et effectuant des prosternations ou bien en récitant la prière du refuge. Nous allons maintenant voir comment s'effectue la prise de refuge dans le cadre de l'école Karma Kagyu lors des préliminaires spécifiques.

L'Arbre du Refuge

Nous imaginons, en premier lieu, que nous nous trouvons dans une plaine vaste et belle, agrémentée de fleurs et d'arbres. Face à nous s'étend un lac limpide, pur et frais, au milieu duquel pousse un arbre immense et magnifique dont le tronc se divise en cinq branches principales sur lesquelles se tiennent les différents aspects du refuge :

  • sur la branche centrale les Lamas,
  • sur la branche avant les Yidams,
  • sur la branche droite les
    Bouddhas,
  • sur la branche arrière le
    Dharma représenté par des textes,
  • sur la branche gauche la Sangha supérieure.
Quant aux divinités protectrices, elles se tiennent sur un nuage légèrement en avant de l'arbre.

Visualisation du Lama

Au milieu de la branche centrale, nous imaginons un trône porté par huit lions, paré de brocarts. sur ce trône sont posés l'un sur l'autre une immense fleur de lotus, un disque de soleil et un disque de lune. sur le siège ainsi composé est assis Vajradhara (tib. Dordjé Tchang) dont
l'essence est notre propre Lama racine. Il est entouré d'une multitude de Lamas ; plus particulièrement, disposés en étage au-dessus de sa tête, nous visualisons notre Lama racine sous sa forme ordinaire, puis les principaux Lamas de la lignée, jusqu'à Marpa, Naropa, Tilopa et finalement, de nouveau Dordjé Tchang, représentant cette fois-ci l'origine de la lignée.

Nous ne pensons pas à ces Lamas en termes de réalité matérielle : leur corps rendu apparent par la visualisation est l'union de la manifestation et de la vacuité, semblable à un arc-en-ciel. Penser autrement présenterait l'inconvénient de faire peser ceux qui sont au-dessous sur ceux qui sont au-dessus !
On cite souvent l'exemple d'un méditant tibétain qui se faisait une idée très matérielle du Lama visualisé au-dessus de sa tête ; comme il était chauve, il avait toujours peur que le Lama glisse et tombe par terre... Il finit par porter un chapeau !

Dans le ciel autour de l'arbre sont présent des Lamas des autres lignées, Nyingmapa, Sakyapa, Guéloukpa, ainsi que des autres écoles Kagyupas. Tout en sachant que nous appartenons à l'école Karma Kagyupa, nous exprimons ainsi notre confiance dans toutes les
lignées, sans aucun sectarisme.

Au Nom de Tous

Nous tenant sur la rive du lac, nous pensons qu'à notre droite se trouve notre père de cette vie accompagné de tous nos pères de nos vies passées, à notre gauche notre mère de cette vie accompagnée de toutes nos mères de nos vies passées. Nous imaginons par ailleurs que, devant nous, sont présents nos ennemis et derrière nous des esprits faisant obstacle à notre pratique. Lorsque nous prenons refuge, nous le faisons au nom de tous et en même temps que tous.

La place accordée à notre père et à notre mère de cette vie s'explique par la dette de reconnaissance spéciale que nous avons à leur égard. Souvenons-nous que notre mère nous a gardé neuf mois dans son ventre, supportant toutes les difficultés de la grossesse. Puis, jusqu'à ce que nous puissions nous débrouiller seul, nos parents nous ont nourris, lavés, vêtus, fourni tout ce qui nous était nécessaire. Nous leur avons aussi, grâce à la précieuse existence humaine obtenue par leur intermédiaire, d'avoir la possibilité d'avancer sur le chemin de la libération.

Pourquoi, par ailleurs, penser que devant nous se tiennent nos ennemis et derrière nous les créateurs d'obstacles ? Ceux qui cherchent maintenant à nous nuire ont été, dans nos vies passées, un très grand nombre de fois, notre père et notre mère ; ils se sont alors occupés de nous avec autant de soin que nos parents de
cette vie. Leur malveillance actuelle à notre encontre tient d'une part à un karma passé qui nous lie à eux et, d'autre part, au voile de l'ignorance qui recouvre leur esprit.
D'une certaine manière, la père et la mère ne
reconnaissent pas leur enfant. Ils méritent un amour particulier dans la mesure où ils accumulent par leur action un mauvais karma qui les conduira à de grandes souffrances.

Une Attitude Complète et Constante

La prise de refuge, dans les pratiques préliminaires, implique la participation de toute notre personne : l'esprit engendre la foi et la dévotion en pensant aux qualités des lieux de refuge ainsi qu'à leur pouvoir de nous libérer, tandis que le corps accomplit des prosternations et que la parole récite la formule de refuge, comprenant six vers correspondant
aux six lieu de refuge, les Trois Joyaux et les Trois Racines.

Lorsque nous faisons les prosternations, le plus
important est de garder en notre esprit le sentiment de dévotion et de respect. de temps en temps nous imaginons aussi que les Trois Joyaux et les Trois Racines émettent des lumières très vives qui viennent nous toucher, nous purifient de nos fautes et de nos voiles et nous confèrent leur grâce, que nous recevons avec beaucoup de joie.

En dehors des périodes de méditation, quand nous sommes assis, nous pensons que les lieux de refuge sont au-dessus de notre tête ; quand nous sommes allongés, nous pensons qu'ils sont sur l'oreiller, au-dessus de nous ; quand nous mangeons, nous les imaginons dans notre gorge et nous leur offrons tout ce que nous mangeons. Au moment de nous endormir, le plus simple consiste à penser que tous les aspects du refuge sont réunis dans le Lama et que celui-ci, très lumineux, se tient dans notre coeur.

Engendrer la Bodhichitta

Après les prosternations, nous nous asseyons, nous joignons les mains et nous récitons la formule par laquelle nous prenons les voeux de Bodhisattva. Pour ce faire, nous pensons que de la même manière que les Bouddhas du passé ont engendré la Bodhichitta puis l'on mise en pratique jusqu'à l'Eveil, de la même manière nous engendrons maintenant la Bodhichitta et nous nous engageons de la mettre en pratique jusqu'à l'Eveil.

Après la récitation des voeux de Bodhisattva, nous pensons que les lieux de refuge se réjouissent extrêmement de notre attitude, puis, qu'ils se fondent en lumière et que cette lumière est absorbée en nous. Considérant que notre corps, notre parole et notre esprit ne font plus qu'un avec les leurs, nous demeurons ensuite aussi longtemps que nous le pouvons dans l'état naturel de l'esprit.

Sens de la Souffrance et du Bonheur

Dans la perspective du refuge, nous devons apprendre à placer nos souffrances comme nos bonheurs sous le regard des Trois Joyaux et des Trois Racines. Lorsque nous souffrons ou que nous sommes malades, ne pensons pas que c'est en contradiction avec la protection que nous accordent les lieux de refuge. Pensons au
contraire que c'est grâce à eux que nous rencontrons ces difficultés maintenant. Elles sont en effet le résultat d'un mauvais karma passé et il est bien préférable que celui-ci mûrisse dans cette vie plutôt qu'il ne s'exprime dans une condition d'existence beaucoup plus douloureuse après cette vie. C'est pourquoi, nous considérons ces souffrances comme un don de la grâce et de la compassion des Trois Joyaux et des Trois Racines.

Lorsqu'au contraire nous sommes heureux, que nos projets réussissent et que nous obtenons ce que nous souhaitons, n'en tirons ni orgueil ni vanité, mais pensons simplement qu'il s'agit encore de la grâce des lieux de refuge ; remercions-les, en souhaitant que cette situation puisse durer.

Les Quatre Degrés du Refuge

La motion de refuge peut être envisagée à
différents niveaux de profondeur :

  • extérieur : les Trois
    Joyaux,
  • intérieur : les Trois
    Racines,
  • secret : les trois corps de
    l'Eveil,
  • très secret ou ultime : l'essence de notre esprit
Fin de Session

Lorsqu'on a terminé la session, après la période d'absorption méditative, on en dédie le mérite au bien de tous les êtres.

Kalou Rinpoché
http://pagesperso-orange.fr/bouddhisme-tibetain/mapage4/index.html



Dernière édition par Alpha de Renak le Mar 16 Déc 2008, 15:01, édité 1 fois
avatar
Karma Détchen Dordje
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 420
Age : 39
Contrée : Bourgogne
Arts & métiers : Commercial
Disposition de l'Esprit : bouddhisme, treek et alpinisme, arts martiaux
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/10/2008

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par Karma Détchen Dordje le Mar 04 Nov 2008, 09:14

Voici deux reportages sur le Temple des Mille Bouddhas extrait de Sagesse Bouddhiste.
1- Le Temple des Mille Bouddhas
2- Un Lama en Bourgogne
A mes yeux ce Temple est une merveille et illumine ma bourgogne natale.

Temple des Mille Bouddhas :


Un Lama en Bourgogne :


Paix et Bonheur.
avatar
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1310
Age : 58
Contrée : Marais salant de Guérande
Disposition de l'Esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par karma younten zongmo le Mar 04 Nov 2008, 10:28

Merci Alpha de Renak pour l'enseignement original de Kalou Rimpotché

KYZ.


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité

Contenu sponsorisé

Re: Comprendre l'Arbre des Refuges

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 19 Avr 2018, 15:51