L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Un petit message de présentation
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyAujourd'hui à 12:33 par MatthiasMRC

» Dagpo Rimpoché - Le lama venu du Tibet 1 et2/3
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 28 Jan 2023, 20:25 par Disciple laïc

» La force des souhaits dans le vajrayana
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 28 Jan 2023, 08:08 par Disciple laïc

» Iti 18 : Saṅghabheda Sutta : La division du Sangha.
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyVen 27 Jan 2023, 20:41 par Yeshi

» SN 22.43 Attadīpa Sutta : Une île de soi-même.
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyVen 27 Jan 2023, 14:50 par Disciple laïc

» Présentation de ma personne
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 25 Jan 2023, 15:37 par Yeshi

» Trouble psychique et traitement médicamenteux
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 22 Jan 2023, 20:04 par Yeshi

» j'ai du mal à gérer mes emotions, je souhaite m'en sortir
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 22 Jan 2023, 16:12 par felin75

» Promenade dans la nature avec le Bouddha
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 14 Jan 2023, 23:47 par Mila

» Le Cheval
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMar 03 Jan 2023, 17:59 par Pema Gyaltshen

» demande d'informations sur quelques themes
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 01 Jan 2023, 09:17 par Ortho

» La Roue de la vie bouddhique 1/2 et 2/2
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyLun 26 Déc 2022, 12:59 par Disciple laïc

» Le Singe
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 18 Déc 2022, 22:39 par Ortho

» Le Cochon
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 23:07 par petit_caillou

» Le Serpent
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 23:04 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 23:00 par petit_caillou

» Le Coq
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 22:50 par petit_caillou

» Le Chien
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 22:46 par petit_caillou

» Le Dragon
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 22:41 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 22:39 par petit_caillou

» Le Tigre
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 22:33 par petit_caillou

» Le Buffle
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 22:29 par petit_caillou

» Le Rat
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 22:25 par petit_caillou

» L' année du Lapin - 2023
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 22:14 par petit_caillou

» Fermer Les yeux rend t'il heureux ?
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 17 Déc 2022, 18:09 par Disciple laïc

» L'Histoire des Derniers Romains : Sagalassos.
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyJeu 15 Déc 2022, 22:39 par Disciple laïc

» Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ? Abdennour Bidar et Chawkat Moucarry
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 14 Déc 2022, 22:30 par Ortho

» L’apport du bouddhisme dans la quête de sagesse démocratique
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 14 Déc 2022, 18:22 par Disciple laïc

» Les animaux ont-ils conscience d’eux-mêmes ?
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 14 Déc 2022, 15:56 par Disciple laïc

» SN 55.17 . Mittāmacca Sutta : Amis & collègues.
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 11 Déc 2022, 21:29 par Disciple laïc

» Confiance en soi, timidité, les autres, Dharma
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 11 Déc 2022, 10:17 par Disciple laïc

» Japon, l'art du jardin zen
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 11 Déc 2022, 09:19 par Disciple laïc

» AN 8.26 Jīvaka Sutta : Les questions de Jivaka.
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 10 Déc 2022, 21:39 par Disciple laïc

» AN 7.71 Bhāvanā Sutta : Le développement.
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 10 Déc 2022, 21:36 par Disciple laïc

» que pensez vous de toutes ces théories ?
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 07 Déc 2022, 23:15 par Ortho

» Le Yang doit t’il récupéré sa tête
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 07 Déc 2022, 18:22 par LeLoups

» QUI REMPLIT LES PRISONS ? QUI ? Et surtout pourquoi ?
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMar 06 Déc 2022, 22:33 par Ortho

» Les voeux de Bodhisattva
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMar 06 Déc 2022, 22:22 par Mila

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMar 06 Déc 2022, 12:41 par Disciple laïc

» Difficulté générale que je rencontre
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMar 06 Déc 2022, 10:31 par Disciple laïc

» Bonne nouvelle : une ordination
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyJeu 01 Déc 2022, 19:34 par Ortho

» La voie du souffle, dans le bouddhisme theravada
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 30 Nov 2022, 19:03 par Disciple laïc

» Le taoïsme et le bouddhisme s’opposent sur l’approche de la mort (guide touristique)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 30 Nov 2022, 10:21 par Nangpa

» conseil concernant un livre : taoisme
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyJeu 24 Nov 2022, 08:35 par Disciple laïc

» Bouddhisme & Santé: Le bouddhisme m'a sauvé de mon cancer (témoignage)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 23 Nov 2022, 12:33 par Mila

» La pratique de Shamatha ou la quiétude mentale par Jetsunma Tenzin Palmo
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMar 22 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Quand les musulmans se détournent de la foi
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 20 Nov 2022, 22:34 par Ortho

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 19 Nov 2022, 20:36 par Mila

» Les cinq éléments du tao, élixirs de vie
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 19 Nov 2022, 19:35 par Disciple laïc

» Lanterna magica , la Forêt enchantée .
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyJeu 17 Nov 2022, 19:13 par Mila

» Les souhaits de Shantideva
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyLun 14 Nov 2022, 17:16 par Mila

» Amazonie, les civilisations oubliées de la forêt
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 13 Nov 2022, 22:43 par Disciple laïc

» Bouddhisme : Ethique et karma
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 13 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Bangkok, vue et commentée par Kalu Rimpoché
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 06 Nov 2022, 21:01 par Mila

» Japon, l'art du jardin zen
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 06 Nov 2022, 20:46 par Disciple laïc

» Carnac : sur les traces du royaume disparu
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 06 Nov 2022, 08:49 par Disciple laïc

» Un chien à la recherche des disparus
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyVen 04 Nov 2022, 17:52 par Mila

» Des ours polaires s'installent dans une station météorologique de l'arctique
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyVen 04 Nov 2022, 16:49 par Mila

» ASBL L'Arbre des Refuges: Présentation du Projet
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMar 01 Nov 2022, 16:46 par Karma Trindal

» La Bonne Nouvelle du Salut.
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMar 01 Nov 2022, 16:38 par Karma Trindal

» Nouveau sur le forum - merci pour votre accueil
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMar 01 Nov 2022, 16:37 par Karma Trindal

» Des arbres , pour l'Arbre .
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 29 Oct 2022, 11:21 par Mila

» La première étape de la discipline...
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptySam 29 Oct 2022, 11:00 par Mila

» Fanatisme religieux sur CNEWS ?
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMar 25 Oct 2022, 10:12 par Disciple laïc

» Circonstances favorables et confiance (précieuse existence humaine)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyLun 17 Oct 2022, 18:19 par Disciple laïc

» Une ville rasée par une comète : Sodome.
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 16 Oct 2022, 18:57 par Disciple laïc

» La Lignée Drikung Kagyu en France
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 16 Oct 2022, 15:10 par thie24

» MARPA, l’un des fondateurs de la lignée Kagyu
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 16 Oct 2022, 10:06 par Disciple laïc

» Enseignement et initiation d'Amithaba
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyJeu 13 Oct 2022, 18:03 par Disciple laïc

» Une compassion égale pour tous
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 12 Oct 2022, 22:33 par Mila

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyMer 12 Oct 2022, 21:57 par Mila

» Le zen, une pratique du temps infini
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyDim 02 Oct 2022, 10:15 par Disciple laïc

» Le festival pour la Paix à la Pagode de Vincennes
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyJeu 29 Sep 2022, 20:39 par Disciple laïc

» AU SUJET DU DOCUMENTAIRE "BOUDDHISME : LA LOI DU SILENCE".
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyJeu 29 Sep 2022, 16:07 par MichelPaul

» 100 000 mantras.5.Dhâranî des 100 000 ornements de l'Eveil
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! EmptyJeu 22 Sep 2022, 18:18 par Gàara

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 49 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 48 Invités :: 3 Moteurs de recherche

Toupten Zangpo


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 107462 messages dans 12890 sujets

Nous avons 4619 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est MatthiasMRC

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7807)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_leftPsychologie : Les inconvénients de la colère ! BarPsychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_right 
Karma Trindal (7220)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_leftPsychologie : Les inconvénients de la colère ! BarPsychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_right 
petit_caillou (4847)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_leftPsychologie : Les inconvénients de la colère ! BarPsychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_right 
Mila (3548)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_leftPsychologie : Les inconvénients de la colère ! BarPsychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_leftPsychologie : Les inconvénients de la colère ! BarPsychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_leftPsychologie : Les inconvénients de la colère ! BarPsychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_right 
MionaZen (3351)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_leftPsychologie : Les inconvénients de la colère ! BarPsychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_leftPsychologie : Les inconvénients de la colère ! BarPsychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_right 
vaygas (2774)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_leftPsychologie : Les inconvénients de la colère ! BarPsychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_right 
Disciple laïc (2747)
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_leftPsychologie : Les inconvénients de la colère ! BarPsychologie : Les inconvénients de la colère ! Bar_right 
2 participants

Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Admin
Admin
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 840
Zodiaque : Balance Âge : 51
Contrée : 中越- Entre Terre et Ciel
Arts & métiers : Karmayoga
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : " Souciez vous de ce que pensent les autres et vous serez toujours leur prisonnier." (Lao Tseu / Lao Zi)
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Titre-sujet Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Message par Admin Mer 11 Juin 2008, 19:33

Psychologie : Les inconvénients de la colère ! 387767884375________la_colere_copier_a

Les inconvénients de la colère

Une personne en colère est laide et dort mal.
Tenant un profit, elle le transforme en perte,
en faisant des dommages avec les paroles et les actes.
Une personne prise de colère
détruit sa propre richesse.
Folle de rage,
elle détruit son statut.
Parents, amis, et collègues l'évitent.
La colère entraîne la ruine.
La colère enflamme l'esprit.
Elle ne se rend pas compte
que son danger est né en son sein.
Une personne en colère ne voit pas où est son avantage.
Une personne en colère ne voit pas le Dharma.
Un homme conquis par la colère est dans une masse d'obscurité.
Il prend plaisir aux mauvaises actions comme si c'étaient des bonnes,
mais plus tard, quand sa colère s'est éteinte,
il souffre comme si le feu l'avait brûlé.
Il est ruiné, effacé,
comme le feu enveloppé de fumée.


Bouddha


_________________
Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Balanc10«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Message par Invité Mer 11 Juin 2008, 21:44

je suis tout a fait d'accord . la colère est néfaste mais dans le catholisisme on parle de "saintes colères" commen celle de jésus face aux marchands du temple. je crois que quand quelque chose nous revolte se mettre en colère peut aussi faire bouger les choses.
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Message par Invité Mer 11 Juin 2008, 22:17

merci pour cette réponse à une de mes questions
j'essaierai d'être plus vigilente et de ne plus me laisser prendre par ce poison
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Message par Invité Mer 11 Juin 2008, 23:37

Dans le Bouddhisme on parle de courroux pour désigner cette sainte colère.

Comme le pere qui gronde son fils qui a fait une faute
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Message par Invité Jeu 12 Juin 2008, 05:51

oui courroux est aussi approprié. a voir toutes les satatues d'êtres courrousés, on est pas les seuls a avoir des colères Very Happy
soleilamethyste
soleilamethyste
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre


Féminin
Nombre de messages : 384
Zodiaque : Poissons Âge : 66
Contrée : Liège/Belgique
Arts & métiers : assistante sociale/ thérapeute
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Travail sur soi
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 10/09/2007

Titre-sujet Re: Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Message par soleilamethyste Jeu 12 Juin 2008, 10:29

Bonjour

Il en est probablement de la colère comme des autres émotions négatives.
Cependant, refoulées, ces émotions peuvent faire beaucoup de dégats jusque dans le corps physique.
En temps que thérapeute, j'ai pu constater cela sur bien des patients.
Les parents, souvent bien sûr dans un souci d'éducation , interdisent à leurs enfants de pleurer ou de se mettre en colère.
L'enfant enregistre que c'est mal d'être triste et ravale ses émotions...jusqu'à parfois l'âge adulte où il devient parfois incapable de contacter ses émotions.

L'énergie parfois immense utilisée pour contenir cette masse 'émotions négatives peut être à l'origine de maladies diverses...

S'il me semble juste de ne pas se laisser aller n'importe comment et n'importe où et sur n'importe qui à toutes ses émotions négatives, il m'apparait tout aussi sain d'être conscient de ce que l'on vit pour faire avec cela un travail intérieur judicieux...
Sans s'y perdre, sans s'y noyer ...et sans non plus ni refouler, ni faire l'autruche...dans cette juste attitude du milieu, de l'observateur...voir se dérouler ces émotions négatives pour les nettoyer et s'en libérer...

Pouvoir aller ainsi à la racine du "mal" peut nous aider à avancer vers notre lumière intérieur et notre éveil...
Le "nettoyage" du corps de nos émotions me semble même être un des enjeux majeurs de l'époque actuelle.

::24:

amitiés
Josiane
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Message par Invité Lun 16 Juin 2008, 11:12

Au temple de Huy il y avait une representation de "la compassion couroucée" c'est donc le terme exact pour désigner la sainte colère de Jesus.




Psychologie : Les inconvénients de la colère ! Mahakala2
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Message par Invité Lun 16 Juin 2008, 11:48

La colère

Elle peut conduire au pire, si elle n’est pas accueillie en soi sans la juger. Mais si elle est nommée, la colère peut se révéler porteuse d’énergie. Jésus différenciait la colère « contre » de la colère « pour ».


Comme les autres émotions, la colère est universelle. Elle va se manifester différemment selon les cultures : chez nous, il est « normal » qu’un homme se mette en colère, alors que si c’est une femme on dira qu’elle est « hystérique » !

Je suis énervé, mécontent, irrité, fâché, j’en ai marre, « ça me gonfle », je n’en peux plus (de me retenir !), je suis exaspéré, je suis en fureur, j’ai la haine… sont toutes des façons d’exprimer sa colère sans le dire.

Plus que les autres émotions, la colère est une énergie. C’est l’énergie mobilisée pour défendre un territoire, une identité, des valeurs (justice, liberté, etc.). Elle est la manifestation qu’en nous une limite a été atteinte, du moins qu’elle est menacée. Elle provoque un tonus musculaire, en particulier dans les bras et les poings, pour préparer la défense. La chaleur intérieure (ça bout !) provoquée par une accélération de l’oxygénation du corps (les rythmes respiratoire et cardiaque augmentent) se manifeste clairement sur le visage pour signaler aux autres que ça peut tourner mal. La colère prévient l’entourage que nous sommes prêts au combat. A cause de tout ce qui précède, on la confond facilement avec la violence et fait partie à ce titre des « sept péchés capitaux ».

Jaillissement d’énergie

Ce n’est pas la colère en tant que telle qui est violente, c’est ce qu’on y associe quand on refuse de l’accueillir en soi comme émotion, comme alarme qu’une limite est menacée. Alors on accuse l’autre d’avoir réveillé cette blessure, transgressé cette limite, on l’insulte, on le frappe. Et la soudaineté de ce jaillissement d’énergie est telle qu’elle peut, si nous ne nous sommes pas entraînés, tout emporter sur son passage, et en particulier notre capacité à prendre de la distance. C’est pourquoi elle joue un rôle très important dans tous les mouvements sociaux ou révolutionnaires : non canalisée, elle peut conduire au pire.

C’est souvent par peur de ne pas maîtriser cette énergie que nous la refoulons. Mais c’est cette peur qui la rend monstrueuse. Elle rejaillira froide et encore plus blessante, ou plus chaude, renforcée parce qu’accumulée. Ou elle se perdra dans la mémoire de nos cellules et finira un jour par se manifester sous forme de maladie, de « mal-à-dire » ! La colère qui nous épuise est une colère refoulée, qui retient son énergie. C’est l’effort produit pour la retenir qui nous épuise, par peur de ce qu’elle représente.

Derrière toute condamnation portée contre une personne, il y a une colère (ou une peur) cachée qui déclenche une autre colère et ainsi de suite. Quand je suis de la sorte accusé, autant dire : « Je sens que tu es très en colère et j’aimerais bien connaître ce qui la provoque. » Je peux l’avoir provoquée chez l’autre sans le vouloir, en réveillant une vieille blessure, en transgressant sans le savoir une règle implicite pour l’autre, ou en causant une réelle injustice sans m’en rendre compte. Sans dialogue, la colère devient destructive.

Verbaliser la colère

La colère doit en effet être nommée comme telle. Si je dis à un enfant : « Je sens que tu n’es pas content » alors qu’il est en colère, je ne l’aide pas. Car une émotion, même un ressenti, est verbalisable positivement et sans négation : le cerveau limbique – le cerveau des émotions – est sourd aux négations ! Nommer le ressenti de l’autre est le meilleur service qu’on puisse lui rendre lorsqu’il en est submergé ou inconscient. On peut au moins dire : « J’ai l’impression que tu ressens de la… ».

Il se peut que sur une colère viennent immédiatement se coller une honte ou une peur, lesquelles refoulent l’énergie de la première et nourrissent le sentiment d’impuissance. Il faudra d’abord évacuer honte ou peur pour pouvoir retrouver l’énergie de la colère.

Lorsqu’on est en colère sans savoir comment l’exprimer, on peut s’en libérer en faisant plusieurs respirations ventrales profondes : l’énergie de la colère va se dissoudre. Pour se servir de cette énergie comme support à notre expression, il importe de bien l’accueillir en soi sans la juger.

Après une colère qui aurait débordé les règles de la politesse, mettre immédiatement des mots dessus, éviter de rester sur un non-dit : soit en s’excusant sans renier le fond du problème, soit en annonçant qu’on a besoin de prendre du recul pour en reparler.

Gandhi disait qu’il vaut mieux être violent que lâche. Au regard de la colère, je dirai qu’il vaut mieux exprimer sa colère que la fuir car, même maladroitement, elle permet de régénérer la relation. Et la sécurité ! Beaucoup d’enfants perturbés n’ont pas été confronté à la « saine » colère de leur parents, comme limite ultime qui témoigne de leur amour.


De la colère à la compassion

La colère est évoquée quatre fois plus souvent pour Dieu que pour les humains dans la Bible. Lorsqu’il se met en colère (on parle alors de son jugement), c’est parce que les humains ont trahi les règles de la relation et qu’il les confronte sans détour. La compassion prend alors immédiatement le pas sur la colère : Osée (11,8-9) est le premier prophète à avoir annoncé la fin de la colère de YHWH et développé le thème de sa compassion. C’est sans doute pourquoi elle est absente de la prédication de Jésus (sauf indirectement dans les paraboles). Mais pourquoi Paul et les apôtres en parlent-ils si souvent ? La question reste ouverte.

La première évocation de la colère concerne précisément la relation : Caïn est très irrité en raison du sacrifice refusé par YHWH. Mais, au lieu de lui crier sa colère, il s’en prend à son frère et le tue. En jouant au grand soumis à la volonté de YHWH malgré tout ce qui l’accable, Job tombe malade d’une inflammation (ça bout en lui !) puis dans la dépression. Et après, seulement, il se révolte… au grand dam de ses amis pieux ! Les psaumes, au contraire, sont pleins de colère, d’expressions de haine et d’appels à la vengeance : Dieu saura s’en débrouiller. Le fils aîné de la parabole, très en colère, répond vigoureusement à son père qui a tué le veau gras pour fêter le retour du fils perdu. Il se voit alors mis en face d’une réalité qu’il ignorait : la joie du père. Confronter l’Autre dont on se sent victime provoque ainsi un « recadrage », une sortie de la prison « souffrance » dans laquelle on s’est très vite enfermé.

La colère peut en effet conduire au meurtre si on ne met pas dessus les mots qu’il faut ! Jésus dit qu’il commence déjà avec l’injure, l’insulte (Mt 5,21-22). « Quiconque se mettra en colère contre son frère en répondra du tribunal. » C’est la colère « contre » que dénonce Jésus, celle qui emprisonne le fils et produit des condamnations, celle qui renonce à définir ce qu’elle défend, qui tait son origine, qui étouffe notre être. Jésus affirme en revanche la valeur de la colère « pour » la justice, le respect.
H.O.

A lire :

Sainte colère
Jacob, Job, Jésus
Lytta Basset
Labor et Fides, 2002.

L’intelligence du cœur
Isabelle Filliozat
J.-C. Lattès, 1997.
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Message par Invité Lun 16 Juin 2008, 12:31

http://www.croixsens.net/colere/coldieu.php


la colere vu par Mozart dans son requiem :



Victor Hugo — La Légende des siècles

Le Temps présent


VII
La Colère du bronze

Et voilà donc l'emploi que vous faites, vivants,
De moi l'airain, vous cendre éparse aux quatre vents !

Ainsi la certitude est morte ! Ainsi la rue
Offre en exemple un fourbe à la foule accourue,
Et les passants diront du plus vil des bourreaux,
D'un voleur, d'un goujat : Ce doit être un héros !
La statue est un lâche abus de confiance !
Et l'on verra le peuple, ému, plein de croyance,
Ayant foi dans le bronze infaillible et serein,
Découvrir son grand front pour un faquin d'airain !

Vous allumez la braise et vous creusez le moule ;
Mon bloc fumant se gonfle et tombe, s'enfle et croule ;
Vous fouillez mon flot rouge avec des crocs de fer
Comme font des satans remuant un enfer ;
Vous attisez avec le zinc incendiaire
Mon cratère où bascule et s'épand la chaudière,
Et tout mon dur métal devient une eau de feu,
Et j'écume, et je dis : Hommes, faites-moi dieu !
J'y consens. Et je brûle avec furie et joie.
Faites. Dans mon tourment mon triomphe flamboie.
Quiconque voit ma pourpre auguste est ébloui.
Le noir moule béant, sous la terre enfoui,
S'ouvre à moi comme un gouffre obscur au fond d'un antre,
Et ma voix sombre gronde et crie : Oui, c'est bien, j'entre,
Je serai Washington !... — Je sors, je suis Morny !

Ah ! sous le ciel sacré, sous l'azur infini,
Soyez maudits ! Rugir dans la fournaise ardente,
Moi le bronze ! pour qui ? Pour Gutenberg ? Pour Dante ?
Pour Thrasybule ? Non. Pour Billault, pour Dupin !
J'attends Léonidas, on me jette Scapin.
Mais de quoi donc sont faits les hommes ? C'est à croire
Que l'ordure est pour vous ressemblante à la gloire ;
Que votre âme est troublée au point de ne plus voir ;
Et que le bien, le mal, le crime, le devoir,
Bayard, Judas, Barbès le preux, Georgey l'impie,
Flottent confusément sous votre myopie !
Vous hissez sur un faîte abject le facies
De Fould, ou le profil abruti de Siéyès,
Et vous avez le goût de regarder sans cesse
En haut, bien au-dessus de vos fronts, la bassesse.

*

Savez-vous que je suis le métal souverain ?
Que j'ai mis sur Corinthe un quadrige d'airain,
Et que mes dieux, mes rois, mes victoires ailées,
Font de l'ombre sur vous du haut des Propylées ?
Savez-vous qu'autrefois j'étais sacré ? J'avais
L'impossibilité d'être vil et mauvais ;
Et c'est pourquoi, vivants, je valais mieux que l'homme ;
Je connaissais Athène et j'ignorais Sodome.
Les Grecs disaient de moi : Le bronze est un héros.
J'étais Jupiter, Mars, Pallas, Diane, Éros ;
On me voyait durer autant qu'un vers d'Eschyle ;
Et j'étais pour les Grecs la chair du grand Achille.
Ces populaces, foule aux yeux pleins de clarté,
Honoraient ma noirceur et ma virginité ;
Les portefaix de Sparte et les marchandes d'herbes
Ne me regardaient point sans devenir superbes,
Et j'étais à tel point l'âme de la cité
Que les petits enfants bégayaient : Liberté !

Aujourd'hui, sur un socle, en vos places publiques
Pour qui le ciel n'a plus que des rayons obliques,
Vous mettez la statue énorme d'un pasquin
Qui devient un colosse et reste un mannequin,
D'un chenapan, d'un gueux qui prend un air d'archonte
Et qui se drape avec orgueil dans de la honte.
C'est de l'opprobre altier et qui se tient debout.
On monte au Panthéon par le trou de l'égout.
Les voilà tous, Magnan, puis Delangle, Espinasse,
Puis Troplong, ce qui rampe avec ce qui menace,
Spectres hideux qu'entoure, en plein air, au soleil,
Le brouhaha des voix inutiles, pareil
À l'agitation du vent dans les branchages.
Et je suis le complice ! Et les bardes, les sages,
Les vaillants, les martyrs à mourir acharnés,
Les grands hommes que j'ai tant de fois incarnés,
Ne m'ont pas défendu de cette ignominie
D'être pantin après avoir été génie !

Vous condamnez l'airain aux avilissements.
Comme vous, je trahis et, comme vous, je mens.
Je trahis la vertu, je trahis la durée ;
Je trahis la colère, âpre muse azurée,
Qui rend et fait justice, et n'a pas d'autre soin ;
Et devant Juvénal je suis un faux témoin.
Chute et deuil ! Je trahis le lever de l'étoile,
Qui dans l'ombre, à travers la nuit, son chaste voile,
Cherchant à l'horizon des bronzes radieux,
Aperçoit des bandits au lieu de voir des dieux !

Ma fournaise m'indigne, à mal faire occupée.
Ceux qui vendent la loi, ceux qui vendent l'épée,
Brumaire avec Leclerc, Décembre avec Morny,
Un tas d'ingrédients, faux droits, sceptre impuni,
Le vieil autel, le vieux billot, la vieille chaîne,
Auxquels on a mêlé la conscience humaine,
Tout cela dans la cuve obscure flotte et fond.
Et la statue en sort, vile.

Le Dieu profond
Vous donne les héros, les penseurs, les prophètes,
Et le bronze, et voilà, vous, ce que vous en faites.
Vous donnez le cachot à Christophe Colomb,
À Dante l'exil triste et sa chape de plomb,
À Jésus le calvaire et sa risée ingrate,
À Morus l'échafaud, la ciguë à Socrate,
Le bûcher à Jean Huss, et le bronze aux valets.

*

Je sais bien qu'on dira : Passez, méprisez-les.
Ce sont des gredins.

Soit. Mais ce sont des statues.
Mais ces indignités sont de splendeur vêtues.
Mais on croit tellement le bronze honnête, et sûr
Du bon choix des héros qu'il dresse dans l'azur,
On est si convaincu que lorsque, sous les arbres,
Au milieu des enfants rieurs, parmi les marbres,
Sur les degrés d'un temple ou sur l'arche d'un pont,
Le bronze montre au peuple un homme, il en répond ;
Mais tous ces malfaiteurs, mais tous ces misérables,
Devenus au passant stupide vénérables,
Ont si profondément, de leurs pieds de métal,
Pris racine au granit puissant du piédestal ;
J'ai mis sur leur bassesse une si grande armure,
Qu'en vain l'âpre aquilon sur leurs têtes murmure !
Ils sont là, fermes, froids, rayonnants, ténébreux,
L'heure, goutte du siècle, en vain tombe sur eux ;
Et vienne la tempête et vienne la nuée,
La foudre et son éclair, la trombe et sa huée,
Qu'importe ! ils sont d'airain ; et l'airain jamais vieux
Rit des coups d'ongles noirs de l'hiver pluvieux.
Novembre a beau venir après juillet ; l'année,
Cette dent qui mord tout, les respecte, indignée !
L'ondée, en les rouillant, les conserve ; leurs fronts
Se dressent immortels, plus fiers sous plus d'affronts ;
Sur eux s'abattent neige, averse, givre, orage,
Et tout le tourbillon des bises, folle rage,
Et la grêle insultante et le soleil rongeur,
Et, sans qu'il leur en reste une ombre, une rougeur,
Tous les soufflets du temps, ils les ont sur la joue ;
De sorte que le bronze éternise la boue.

Tel homme, à quelque crime effroyable rêvant,
Et qu'on flétrira mort, vous l'adorez vivant ;
Vous le faites statue avant qu'il soit fantôme ;
Vous ne distinguez pas le géant de l'atome,
Vous ne distinguez pas le faux vainqueur du vrai ;
Un jour Tacite, un jour Salluste et Mézeray
Diront : Ce scélérat a trahi la patrie,
Et traîneront sa gloire abjecte à la voirie ;
Vous l'avez déclaré sublime en attendant.
Moi sur qui vous mettez plus d'un masque impudent,
J'ai l'instinct qui vous manque, hélas ! et dans le reître
Qui vous semble un héros, souvent je sens un traître.

Ah ! fourmilière humaine ! il vous importe peu
Qu'un immonde stylite offense le ciel bleu.
Faire de la statue une prostituée !
Votre prunelle, au jour de cave habituée,
N'a plus d'éclairs, sourit au mal, se plaît à voir
L'ombre que du plateau d'un socle blanc ou noir
Jette le courtisan, le fripon, le transfuge,
Et l'aboiement du chien semble la voix d'un juge.
Les seuls dogues grondants protestent vaguement.

L'histoire ne peut plus me croire. Un monument
La déconcerte, ayant pour auréole un crime.
Pourtant j'étais jadis l'avertisseur sublime ;
Je suis l'apothéose ou bien le châtiment.
Mon immobilité vaut mon bouillonnement.
Ardent, je suis la lave, et froid, je suis le bronze.

*

Quoi ! pas même un Néron ! pas même un Louis onze !
J'eusse rougi du maître, on me livre au laquais !
Dans les noirs carrefours, dans les parcs, sur les quais,
Je suis Dave ou Frontin, et j'indigne Pétrone !
Quoi ! pas même un opprobre avec une couronne !
Pas même une infamie ayant droit au laurier !
Oui, c'est Dupin, Dupin qu'on prend dans son terrier,
Et qu'on fait bronze ! Il a son temple, il est au centre.
Mort, il se tient droit, lui qui vécut à plat ventre !
Et lui, c'est moi ! L'airain moule, incarne et subit
Quiconque a retourné lestement son habit.
Oui, voyez, c'est bien lui, lourd fuyard, faux augure ;
La honte le déforme, et je le transfigure !
Plus souillé qu'un haillon qu'on brocante au bazar,
J'en suis à regretter la face de César.
C'était du moins le monstre, à présent c'est le drôle.
Je ressuscite, ô lâche et misérable rôle,
Tel affreux gueux, qui n'est pas même un empereur !
Je me dresse, assombri, sous ce masque d'horreur,
Dans le forum, où nul, hélas ! ne délibère.
Honteux d'être Séjan, je me voudrais Tibère.

Il fut du moins auguste en même temps que vil.
Si de face il fut singe, il fut dieu de profil.
L'histoire le revêt d'une honte immortelle ;
Et son abjection sans bornes n'est pas telle
Qu'on se sente Troplong et Baroche au-dessous.
Oh ! vous me sauverez de ce bagne, gros sous !
Vous me délivrerez. Le peuple sur la claie
Traînera la statue émiettée en monnaie,
Et je serai joyeux que Chodruc et Vadé
Me jettent aux ruisseaux, moi le bronze évadé.
Ô penseur, deviens peuple ! Ô bronze, deviens cuivre !
Car c'est une façon superbe de revivre,
Et rien n'est plus sublime, et rien n'est plus charmant
Que de se disperser sur tous, à tout moment,
Que d'être l'obole humble et de bienfaits remplie,
Le denier qui va, vient, court et se multiplie,
Et qui, chétif, obscur, trivial, triomphant,
Donne au vieillard la vie et la joie à l'enfant.
On méprisait ce bronze, et ce cuivre on l'estime.
Plutôt qu'être Troplong mieux vaut être un centime,
Et lorsqu'il fut Dupin aux yeux de tout Paris,
L'airain s'en débarbouille avec du vert-de-gris.

Donc, j'attends. Quelque jour j'aurai cette revanche.
Déjà le pavé tremble et le piédestal penche,
Car tout a ses retours. Le reflux est de droit.
Jamais le genre humain ne reste au même endroit.
De la main du hasard l'homme parfois accepte
On ne sait quels élus de la fortune inepte ;
Il en fait des dieux ; quitte, et je l'aime ainsi mieux,
À faire des liards ensuite avec ces dieux !
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Psychologie : Les inconvénients de la colère !

Message par Invité Lun 16 Juin 2008, 16:35

j'aime bien , il vaut mieux être en colère que lâche.

    La date/heure actuelle est Mer 01 Fév 2023, 14:09