L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Un petit message de présentation
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyAujourd'hui à 12:33 par MatthiasMRC

» Dagpo Rimpoché - Le lama venu du Tibet 1 et2/3
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 28 Jan 2023, 20:25 par Disciple laïc

» La force des souhaits dans le vajrayana
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 28 Jan 2023, 08:08 par Disciple laïc

» Iti 18 : Saṅghabheda Sutta : La division du Sangha.
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyVen 27 Jan 2023, 20:41 par Yeshi

» SN 22.43 Attadīpa Sutta : Une île de soi-même.
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyVen 27 Jan 2023, 14:50 par Disciple laïc

» Présentation de ma personne
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 25 Jan 2023, 15:37 par Yeshi

» Trouble psychique et traitement médicamenteux
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 22 Jan 2023, 20:04 par Yeshi

» j'ai du mal à gérer mes emotions, je souhaite m'en sortir
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 22 Jan 2023, 16:12 par felin75

» Promenade dans la nature avec le Bouddha
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 14 Jan 2023, 23:47 par Mila

» Le Cheval
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMar 03 Jan 2023, 17:59 par Pema Gyaltshen

» demande d'informations sur quelques themes
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 01 Jan 2023, 09:17 par Ortho

» La Roue de la vie bouddhique 1/2 et 2/2
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyLun 26 Déc 2022, 12:59 par Disciple laïc

» Le Singe
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 18 Déc 2022, 22:39 par Ortho

» Le Cochon
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 23:07 par petit_caillou

» Le Serpent
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 23:04 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 23:00 par petit_caillou

» Le Coq
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 22:50 par petit_caillou

» Le Chien
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 22:46 par petit_caillou

» Le Dragon
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 22:41 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 22:39 par petit_caillou

» Le Tigre
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 22:33 par petit_caillou

» Le Buffle
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 22:29 par petit_caillou

» Le Rat
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 22:25 par petit_caillou

» L' année du Lapin - 2023
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 22:14 par petit_caillou

» Fermer Les yeux rend t'il heureux ?
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 17 Déc 2022, 18:09 par Disciple laïc

» L'Histoire des Derniers Romains : Sagalassos.
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyJeu 15 Déc 2022, 22:39 par Disciple laïc

» Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ? Abdennour Bidar et Chawkat Moucarry
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 14 Déc 2022, 22:30 par Ortho

» L’apport du bouddhisme dans la quête de sagesse démocratique
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 14 Déc 2022, 18:22 par Disciple laïc

» Les animaux ont-ils conscience d’eux-mêmes ?
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 14 Déc 2022, 15:56 par Disciple laïc

» SN 55.17 . Mittāmacca Sutta : Amis & collègues.
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 11 Déc 2022, 21:29 par Disciple laïc

» Confiance en soi, timidité, les autres, Dharma
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 11 Déc 2022, 10:17 par Disciple laïc

» Japon, l'art du jardin zen
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 11 Déc 2022, 09:19 par Disciple laïc

» AN 8.26 Jīvaka Sutta : Les questions de Jivaka.
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 10 Déc 2022, 21:39 par Disciple laïc

» AN 7.71 Bhāvanā Sutta : Le développement.
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 10 Déc 2022, 21:36 par Disciple laïc

» que pensez vous de toutes ces théories ?
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 07 Déc 2022, 23:15 par Ortho

» Le Yang doit t’il récupéré sa tête
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 07 Déc 2022, 18:22 par LeLoups

» QUI REMPLIT LES PRISONS ? QUI ? Et surtout pourquoi ?
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMar 06 Déc 2022, 22:33 par Ortho

» Les voeux de Bodhisattva
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMar 06 Déc 2022, 22:22 par Mila

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMar 06 Déc 2022, 12:41 par Disciple laïc

» Difficulté générale que je rencontre
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMar 06 Déc 2022, 10:31 par Disciple laïc

» Bonne nouvelle : une ordination
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyJeu 01 Déc 2022, 19:34 par Ortho

» La voie du souffle, dans le bouddhisme theravada
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 30 Nov 2022, 19:03 par Disciple laïc

» Le taoïsme et le bouddhisme s’opposent sur l’approche de la mort (guide touristique)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 30 Nov 2022, 10:21 par Nangpa

» conseil concernant un livre : taoisme
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyJeu 24 Nov 2022, 08:35 par Disciple laïc

» Bouddhisme & Santé: Le bouddhisme m'a sauvé de mon cancer (témoignage)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 23 Nov 2022, 12:33 par Mila

» La pratique de Shamatha ou la quiétude mentale par Jetsunma Tenzin Palmo
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMar 22 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Quand les musulmans se détournent de la foi
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 20 Nov 2022, 22:34 par Ortho

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 19 Nov 2022, 20:36 par Mila

» Les cinq éléments du tao, élixirs de vie
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 19 Nov 2022, 19:35 par Disciple laïc

» Lanterna magica , la Forêt enchantée .
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyJeu 17 Nov 2022, 19:13 par Mila

» Les souhaits de Shantideva
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyLun 14 Nov 2022, 17:16 par Mila

» Amazonie, les civilisations oubliées de la forêt
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 13 Nov 2022, 22:43 par Disciple laïc

» Bouddhisme : Ethique et karma
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 13 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Bangkok, vue et commentée par Kalu Rimpoché
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 06 Nov 2022, 21:01 par Mila

» Japon, l'art du jardin zen
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 06 Nov 2022, 20:46 par Disciple laïc

» Carnac : sur les traces du royaume disparu
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 06 Nov 2022, 08:49 par Disciple laïc

» Un chien à la recherche des disparus
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyVen 04 Nov 2022, 17:52 par Mila

» Des ours polaires s'installent dans une station météorologique de l'arctique
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyVen 04 Nov 2022, 16:49 par Mila

» ASBL L'Arbre des Refuges: Présentation du Projet
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMar 01 Nov 2022, 16:46 par Karma Trindal

» La Bonne Nouvelle du Salut.
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMar 01 Nov 2022, 16:38 par Karma Trindal

» Nouveau sur le forum - merci pour votre accueil
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMar 01 Nov 2022, 16:37 par Karma Trindal

» Des arbres , pour l'Arbre .
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 29 Oct 2022, 11:21 par Mila

» La première étape de la discipline...
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptySam 29 Oct 2022, 11:00 par Mila

» Fanatisme religieux sur CNEWS ?
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMar 25 Oct 2022, 10:12 par Disciple laïc

» Circonstances favorables et confiance (précieuse existence humaine)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyLun 17 Oct 2022, 18:19 par Disciple laïc

» Une ville rasée par une comète : Sodome.
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 16 Oct 2022, 18:57 par Disciple laïc

» La Lignée Drikung Kagyu en France
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 16 Oct 2022, 15:10 par thie24

» MARPA, l’un des fondateurs de la lignée Kagyu
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 16 Oct 2022, 10:06 par Disciple laïc

» Enseignement et initiation d'Amithaba
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyJeu 13 Oct 2022, 18:03 par Disciple laïc

» Une compassion égale pour tous
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 12 Oct 2022, 22:33 par Mila

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyMer 12 Oct 2022, 21:57 par Mila

» Le zen, une pratique du temps infini
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyDim 02 Oct 2022, 10:15 par Disciple laïc

» Le festival pour la Paix à la Pagode de Vincennes
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyJeu 29 Sep 2022, 20:39 par Disciple laïc

» AU SUJET DU DOCUMENTAIRE "BOUDDHISME : LA LOI DU SILENCE".
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyJeu 29 Sep 2022, 16:07 par MichelPaul

» 100 000 mantras.5.Dhâranî des 100 000 ornements de l'Eveil
Ananganasutta Le récit de la non-impureté EmptyJeu 22 Sep 2022, 18:18 par Gàara

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 47 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 46 Invités :: 2 Moteurs de recherche

MatthiasMRC


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 107462 messages dans 12890 sujets

Nous avons 4619 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est MatthiasMRC

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7807)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté Bar_leftAnanganasutta Le récit de la non-impureté BarAnanganasutta Le récit de la non-impureté Bar_right 
Karma Trindal (7220)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté Bar_leftAnanganasutta Le récit de la non-impureté BarAnanganasutta Le récit de la non-impureté Bar_right 
petit_caillou (4847)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté Bar_leftAnanganasutta Le récit de la non-impureté BarAnanganasutta Le récit de la non-impureté Bar_right 
Mila (3548)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté Bar_leftAnanganasutta Le récit de la non-impureté BarAnanganasutta Le récit de la non-impureté Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté Bar_leftAnanganasutta Le récit de la non-impureté BarAnanganasutta Le récit de la non-impureté Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté Bar_leftAnanganasutta Le récit de la non-impureté BarAnanganasutta Le récit de la non-impureté Bar_right 
MionaZen (3351)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté Bar_leftAnanganasutta Le récit de la non-impureté BarAnanganasutta Le récit de la non-impureté Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté Bar_leftAnanganasutta Le récit de la non-impureté BarAnanganasutta Le récit de la non-impureté Bar_right 
vaygas (2774)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté Bar_leftAnanganasutta Le récit de la non-impureté BarAnanganasutta Le récit de la non-impureté Bar_right 
Disciple laïc (2747)
Ananganasutta Le récit de la non-impureté Bar_leftAnanganasutta Le récit de la non-impureté BarAnanganasutta Le récit de la non-impureté Bar_right 

Ananganasutta Le récit de la non-impureté

Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Ananganasutta Le récit de la non-impureté

Message par Invité Lun 11 Aoû 2008, 22:15

Qu'est-ce qui fait la supériorité ou l'infériorité d'un moine ?
Les épisodes : 4 types d'homme, comparaison du plat propre ou sale, mauvais souhaits chez un moine, le carrossier et l'ascète nu.


Ananganasutta Le récit de la non-impureté TDM96_0035-bouddhas

Ainsi ai-je entendu.

En ce temps-là le Seigneur séjournait, près de Sâvatthi, dans le parc Anâthapindika du bois Jéta. C'est là que le vénérable Sâriputta s'adressa aux moines :
– Moines, mes amis !
– Mon ami, lui répondirent les moines.

Et le vénérable Sâriputta leur dit ceci :
– On peut, mes amis, trouver dans le monde quatre types d'individus. Lesquels ? On peut trouver des individus impurs qui ne reconnaissent pas bien qu'ils ont de l'impureté en eux, on peut trouver des individus impurs qui reconnaissent clairement qu'ils ont de l'impureté en eux, on peut trouver des individus purs qui ne reconnaissent pas bien qu'ils n'ont pas d'impureté en eux, et on peut trouver des individus purs qui reconnaissent clairement qu'ils n'ont pas d'impureté en eux.
Entre les deux individus impurs, mes amis, on déclare inférieur celui qui ne reconnaît pas bien qu'il a de l'impureté en lui, et on déclare supérieur celui qui reconnaît clairement qu'il en a. Entre les deux individus purs, on déclare inférieur celui qui ne reconnaît pas bien qu'il n'a pas d'impureté en lui, et on déclare supérieur celui qui reconnaît clairement qu'il n'en a pas. »
Ainsi parla le vénérable Sâriputta.

Alors le vénérable Mahâmoggallâna lui demanda :
– Pour quelle cause, ami Sâriputta, pour quelle raison considère-t-on l'un des deux individus impurs comme inférieur et l'autre comme supérieur ? Pour quelle cause, pour quelle raison considère-t-on l'un des deux individus purs comme inférieur et l'autre comme supérieur ?
– Dans le cas de l'individu impur qui ne reconnaît pas sa propre impureté, mon ami, on doit s'attendre à ce qu'il n'engendre aucune aspiration, aucun effort ni aucune énergie visant à supprimer cette impureté, et à ce qu'il finisse sa vie dans l'attachement, dans l'aversion, la confusion et l'impureté, avec un mental plein de souillures.
Si l'on apporte d'une échoppe ou d'un atelier d'orfèvre un plat en métal couvert de poussière et de taches, et que ses propriétaires ne le lavent pas, ne le nettoient pas et le déposent dans un endroit poussiéreux, ce plat se salira-t-il et se tachera-t-il encore plus ?
– Certainement, mon ami.
– De même, mon ami, on doit s'attendre à ce que l'individu impur qui ne reconnaît pas bien sa propre impureté n'engendre aucune aspiration, aucun effort ni aucune énergie visant à supprimer cette impureté, et à ce qu'il finisse sa vie dans l'attachement, l'aversion, la confusion et l'impureté, avec un mental plein de souillures.
Mais dans le cas, mon ami, de l'individu impur qui reconnaît clairement sa propre impureté, on peut s'attendre à ce qu'il engendre une aspiration, des efforts et une énergie visant à supprimer cette impureté, et à ce qu'il finisse sa vie sans attachement, sans aversion, confusion ni impureté, avec un mental libre de toute souillure.
Si l'on apporte d'une échoppe ou d'un atelier d'orfèvre un plat en métal couvert de poussière et de taches, mais que ses propriétaires le lavent, le nettoient et ne le posent pas dans un endroit poussiéreux, ce plat sera-t-il de plus en plus propre, de mieux en mieux nettoyé ?
– Certainement, mon ami.
– De même, mon ami, on peut s'attendre à ce que l'individu impur qui reconnaît clairement sa propre impureté engendre une aspiration... et à ce qu'il finisse sa vie... avec un mental libre de toute souillure.
Dans le cas de l'individu pur qui ne reconnaît pas sa propre pureté, mon ami, on doit s'attendre à ce qu'il prête attention à la beauté. Or s'il prête attention à la beauté, la passion effritera son esprit (1) et il finira sa vie dans l'attachement, l'aversion, la confusion et l'impureté, avec un mental plein de souillures.
Si l'on apporte d'une échoppe ou d'un atelier d'orfèvre un plat en métal propre et bien nettoyé, mais que ses propriétaires ne le lavent pas, ne le nettoient pas et le déposent dans un endroit poussiéreux, ce plat se salira-t-il et se tachera-t-il peu à peu ?
– Certainement, mon ami.
– De même, mon ami, on doit s'attendre à que l'individu pur qui ne reconnaît pas sa propre pureté... finisse sa vie avec un mental plein de souillures.
Et dans le cas, mon ami, de l'individu pur qui reconnaît sa propre pureté, on peut s'attendre à ce qu'il ne prête pas attention à la beauté. Or s'il ne prête pas attention à la beauté, la passion n'effritera pas son esprit et il finira sa vie sans attachement, sans aversion, confusion ni impureté, avec un mental libre de toute souillure.
Si l'on apporte d'une échoppe ou d'un atelier d'orfèvre un plat en métal propre et bien nettoyé, et que ses propriétaires le lavent, le nettoient encore et ne le posent pas dans un endroit poussiéreux, ce plat sera-t-il de plus en plus propre et de mieux en mieux nettoyé ?
– Certainement, mon ami.
– De même, mon ami, on peut s'attendre à ce que l'individu pur qui reconnaît clairement sa pureté... finisse sa vie... avec un mental libre de toute souillure.
Telle est la cause, ami Moggallanâ, telle est la raison pour laquelle on déclare inférieur l'un des deux individus impurs, et l'autre supérieur. Telle est la cause, telle est la raison pour laquelle on déclare inférieur l'un des deux individus purs, et l'autre supérieur.
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Ananganasutta Le récit de la non-impureté

Message par Invité Lun 11 Aoû 2008, 22:16

– Impureté, mon ami, on parle ici et là d'impureté. Que signifie ce mot impureté ?
– Par le mot impureté, mon ami, on désigne les comportements mauvais et pernicieux qui sont dûs au désir. Ainsi trouve-t-on le cas où un moine nourrit le désir suivant : “Si je commets une faute, puissent les autres moines ne pas apprendre que je l'ai commise !” Mais il se peut que les autres moines apprennent qu'il a commis la faute, auquel cas ce moine sera contrarié et furieux. Cette contrariété et cette fureur sont l'une et l'autre des impuretés.
On trouve aussi le cas où un moine nourrit le désir suivant : “Si je commets une faute, puissent les autres moines me réprimander en privé et non au milieu d'une assemblée !” Mais il se peut que les autres moines le réprimande en pleine assemblée et non en privé, auquel cas ce moine sera contrarié et furieux. Cette contrariété et cette fureur sont l'une et l'autre des impuretés.
On trouve aussi le cas où un moine nourrit le désir suivant : “Si je commets une faute, puissè-je être réprimandé par un homme semblable à moi et non par un homme différent (2) !” Mais il se peut que ce soit un homme différent qui le réprimande, auquel cas ce moine sera contrarié et furieux. Cette contrariété et cette fureur sont l'une et l'autre des impuretés.
On trouve aussi le cas où un moine nourrit le désir suivant : “Quand il enseigne le dhamma, puisse le Seigneur m'interroger, moi, et non un autre moine (3) !” Mais il se peut que le Seigneur interroge un autre moine et non lui, auquel cas ce moine sera contrarié et furieux. Cette contrariété et cette fureur sont l'une et l'autre des impuretés.
On trouve aussi le cas où un moine nourrit le désir suivant : “Puissè-je marcher en tête des moines quand ils entrent dans un village pour mendier ! Que ce ne soit pas un autre moine qui marche à leur tête !” Mais il se peut que ce soit un autre moine qui marche en tête lors de l'entrée dans le village, auquel cas ce moine sera contrarié et furieux. Cette contrariété et cette fureur sont l'une et l'autre des impuretés.
On trouve aussi le cas où un moine nourrit le désir suivant : “Puissè-je recevoir une nourriture excellente, un siège excellent, une eau excellente, une bouchée excellente ! Que ce ne soit pas un autre qui les reçoive !” Mais il se peut que ce soit un autre moine qui les reçoive, auquel cas ce moine sera contrarié et furieux. Cette contrariété et cette fureur sont l'une et l'autre des impuretés.
On trouve aussi le cas où un moine nourrit le désir suivant : “Que ce soit moi qui rende grâces après un repas excellent ! Que ce ne soit pas un autre moine !” Mais il se peut que ce soit un autre moine qui rend grâces après le repas excellent, auquel cas ce moine sera contrarié et furieux. Cette contrariété et cette fureur sont l'une et l'autre des impuretés.
On trouve aussi le cas où un moine nourrit le désir suivant : “Que ce soit moi qui enseigne le dhamma aux moines... aux nonnes... aux fidèles hommes... aux fidèles femmes rassemblées dans le parc ! Que ce ne soit pas un autre moine !” Mais il se peut que ce soit un autre moine qui leur enseigne le dhamma, auquel cas ce moine sera contrarié et furieux. Cette contrariété et cette fureur sont l'une et l'autre des impuretés.
On trouve aussi le cas où un moine nourrit le désir suivant : “Puissent les moines... les nonnes... les fidèles hommes... les fidèles femmes m'honorer, me révérer, me vénérer et m'offrir des présents ! Puissent-ils ne pas le faire à un autre moine !” Mais il se peut que ce soit un autre moine qu'ils honorent, révèrent, vénèrent, à qui ils offrent des présents, auquel cas ce moine sera contrarié et furieux. Cette contrariété et cette fureur sont l'une et l'autre des impuretés.
On trouve aussi le cas où un moine nourrit le désir suivant : “Puissè-je recevoir les meilleurs vêtements... la meilleure nourriture... le meilleur logement... les meilleurs médicaments ! Que ce ne soit pas un autre moine qui les reçoive !” Mais il se peut que ce soit un autre moine qui les reçoive, auquel cas ce moine sera contrarié et furieux. Cette contrariété et cette fureur sont l'une et l'autre des impuretés.
Voilà, mon ami, les comportements mauvais et pernicieux dûs au désir que l'on désigne par le mot impureté.

« Tout moine, mon ami, dont on verra ou dont on entendra dire qu'il n'a pas renoncé à ces mauvais comportements, même s'il vit seul dans la forêt, même s'il se nourrit d'aumônes en mendiant de maison en maison, même s'il se vêt de rebuts et porte des vêtements grossiers, même alors, ses compagnons dans la vie sainte ne l'honoreront pas, ne le révèreront pas, ne le vénèreront pas et ne lui offriront pas de présents. Pourquoi ? Parce qu'ils auront vu ou entendu dire que ce vénérable n'a pas renoncé à ces mauvais comportement.
Si l'on apportait, mon ami, d'une échoppe ou d'un atelier d'orfèvre un plat en métal, propre et bien nettoyé, mais que ses propriétaires y disposaient un cadavre de serpent, un cadavre de chien ou un cadavre d'homme, qu'ils le recouvraient d'un couvercle et le rapportaient à l'échoppe, la foule s'écrierait en voyant le plat fermé : “Voyons quel délice on apporte là.” On poserait le plat et on l'ouvrirait pour l'admirer. Ce que la foule y verrait la remplirait d'horreur, de dégoût, de répulsion. Même les plus affamés ne voudraient pas en manger, encore moins les rassasiés.
De même, mon ami, tout moine dont on verra ou dont on entendra dire qu'il n'a pas renoncé à ces mauvais comportements, même s'il vit seul dans la forêt, même s'il se nourrit d'aumônes en mendiant de maison en maison, même s'il se vêt de rebuts et porte des vêtements grossiers, même alors, ses compagnons dans la vie sainte ne l'honoreront pas, ne le révèreront pas, ne le vénèreront pas et ne lui offriront pas de présents parce qu'ils auront vu ou entendu dire que ce vénérable n'a pas renoncé à ces mauvais comportement.
Et tout moine, mon ami, dont on verra ou dont on entendra dire qu'il a renoncé à ces mauvais comportements pernicieux dûs au désir, même s'il réside près d'un village, même s'il accepte les invitations à dîner, même s'il porte des vêtements donnés par les maîtres de maison (4) , même alors, ses compagnons dans la vie sainte l'honoreront, le révèreront, le vénèreront et lui offriront des présents. Pourquoi ? Parce qu'ils auront vu ou entendu dire que ce vénérable a renoncé à ces mauvais comportements.
Si l'on apportait, mon ami, d'une échoppe ou d'un atelier d'orfèvre un plat en métal, propre et bien nettoyé, et que ses propriétaires y disposaient un excellent riz dont on a retiré les points noirs, avec des currys et des friandises, le recouvraient d'un couvercle et le rapportaient à l'échoppe, la foule s'écrierait en voyant le plat fermé : “Voyons quel délice on apporte là.” On poserait le plat et on l'ouvrirait pour l'admirer. Ce que la foule y verrait la remplirait d'aise, exciterait son appétit et son désir. Même les mieux rassasiés voudraient en manger, combien plus les affamés.
De même, mon ami, tout moine dont on verra ou dont on entendra dire qu'il n'a pas renoncé à ces mauvais comportements, même s'il réside près d'un village... ses compagnons dans la vie sainte l'honoreront... parce qu'ils auront vu ou entendu dire que ce vénérable a renoncé à ces mauvais comportements. »
Ainsi parla le vénérable Sâriputta.

Le vénérable Mahâmoggallâna prit alors la parole :
– Il me vient une comparaison, ami Sâriputta.
– Expose-la, ami Moggallâna.
– Il fut un temps, mon ami, où je résidais, près de Râjagaha, dans l'Etable des Collines. Un matin où je m'étais tôt vêtu, je pris mon bol et ma robe, et j'allai à Râjagaha pour mendier. A ce moment Samîti, le fils du carrossier, taillait une jante de roue avec une hache, et près de lui se tenait l'ascète nu (5) Pandaputta, le fils d'un ancien carrossier.
Or dans l'esprit de l'ascète nu Pandaputta se forma le souhait que Samîti taille les bosses, les irrégularités et les défauts du bois de telle façon que la jante perde ses bosses, ses irrégularités et ses défauts jusqu'à devenir bien lisse, et que seul reste le cœur du bois. Et justement Samîti se mit à tailler les bosses, les irrégularités et les défauts de cette jante comme s'il suivait la pensée de l'ascète nu. Celui-ci en fut ravi et laissa s'échapper cette parole de satisfaction : “On dirait bien qu'il taille en connaissant mon cœur avec le sien.”
De même, mon ami, on dirait bien que le vénérable Sâriputta façonne cet enseignement du dhamma en connaissant avec son cœur celui des individus incrédules, celui de ceux qui ne pensent qu'à leur subsistance (6) , de ceux qui ne sont pas passés du foyer au sans-foyer par conviction, des tricheurs, des hypocrites, des escrocs patentés, des orgueilleux, des arrogants, des inconstants, des grossiers, des bavards, de ceux qui ne contrôlent pas leurs sens, de ceux qui ne connaissent pas la juste quantité de nourriture, de ceux qui ne se consacrent pas à la vigilance, de ceux qui n'observent pas l'ascèse, de ceux qui n'attachent pas grande importance à l'entraînement, de ceux qui accumulent beaucoup, de ceux qui sont relâchés, de ceux qui butent sur les obstacles, de ceux qui sont toujours fatigués et qui manquent d'énergie, qui manquent de vigilance et de pleine conscience, qui manquent de concentration et dont l'esprit erre, et de ceux qui manquent de sagacité et sont stupides.
Mais il y a aussi des fils de bonne famille, convaincus, qui sont passés du foyer au sans-foyer par conviction, qui ne trichent pas, ne dissimulent ni ne fraudent, qui sont modestes, réservés, persévérants, aimables, sérieux, qui contrôlent leurs sens, qui connaissent la juste quantité de nourriture, qui se consacrent à la vigilance, qui observent l'ascèse, qui jugent l'entraînement important, qui n'accumulent pas, ne sont pas relâchés, dépassent les obstacles, vont vers la solitude, sont énergiques, résolus, vigilants, pleinement conscients, concentrés, focalisés, sagaces et intelligents. Quand ils entendent cet enseignement du dhamma dispensé par le vénérable Sâriputta, c'est comme s'ils buvaient ses paroles, c'est comme s'ils absorbaient son esprit. Qu'il est beau de voir ses compagnons dans la vie sainte émerger du pernicieux pour s'établir dans le bénéfique !
Quand un jeune homme ou une jeune fille qui aime les beaux ornements s'est lavé le visage et reçoit un collier de lotus, de jasmin ou d'atimuttaka, il le reçoit à deux mains et le porte avec respect au sommet de sa tête.
De même, mon ami, quand les fils de bonne famille, convaincus... entendent cet enseignement du dhamma dispensé par le vénérable Sâriputta, c'est comme s'ils buvaient ses paroles, c'est comme s'ils absorbaient son esprit. Qu'il est beau de voir ses compagnons dans la vie sainte émerger du pernicieux pour s'établir dans le bénéfique ! »

Voilà comment ces deux grands nâgas (7) se réjouirent mutuellement de leurs bonnes paroles.
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Ananganasutta Le récit de la non-impureté

Message par Invité Lun 11 Aoû 2008, 22:17

notes:

(1) En détruisant les facteurs bénéfiques pour leur substituer des facteurs pernicieux.

(2) Un homme qui a commis le même type de faute et dont la réprimande sera donc moins dure. Ou un homme de la même caste, du même clan, d'une égale érudition ou qui fait le même type de pratique ; son admonestation sera moins sévère.

(3) C'étaient les grands disciples que le Seigneur interrogeait lors des enseignements comme un moyen de faire progresser son exposé du dhamma. Etre interrogé était un honneur.

(4) Ce moine néglige les moyens rigoureux : en résidant près d'un village, il ne vit pas isolé dans la forêt ; en acceptant les invitations, il ne mendie pas sa nourriture de maison en maison ; et en portant les vêtements donnés par les maîtres de maison, il ne se vêt pas de rebuts.

(5) De la secte des âjîvikas, dont le gourou, contemporain de Maître Gotama, se nommait Makkhalî Gosâla.

(6) Ceux qui se font moines parce qu'ils sont incapables de s'assumer tout seuls.

(7) Nâga : être mythique représenté parfois comme un grand serpent, parfois comme un grand éléphant.


http://majjhima.neuf.fr/cinquant1/vagga1/sutta5.html

    La date/heure actuelle est Mer 01 Fév 2023, 13:04