L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» TANLUAN et l’école de la Terre Pure
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyHier à 18:51 par Disciple laïc

» La foire aux bonnes nouvelles
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyHier à 12:07 par Mila

» Birmanie, entre junte et rêve démocratique.
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptySam 27 Nov 2021, 19:03 par Disciple laïc

» Les voeux de Bodhisattva
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptySam 27 Nov 2021, 12:59 par Mila

» Lanterna magica , la Forêt enchantée .
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 22 Nov 2021, 19:13 par Mila

» Pleine conscience
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyDim 21 Nov 2021, 12:16 par Mila

» Enseignements sur la pleine conscience selon le Bouddha - Ringu Tulku Rimpoche
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyDim 21 Nov 2021, 12:13 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptySam 20 Nov 2021, 10:00 par Abhradan

» Nucléaire, et ses déchets non merci.
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 19 Nov 2021, 18:16 par Disciple laïc

» Pour discuter bouddhisme et autres
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 18 Nov 2021, 11:31 par Ortho

» Connaissez-vous le masseur de tête ?
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMer 17 Nov 2021, 12:53 par Mila

» La LUMIERE peut-elle tuer ?
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyDim 14 Nov 2021, 21:54 par Mila

» Conflit, pardon et couple: doit-on accepter et pardonner ce que l'on juge inacceptable ?
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyDim 14 Nov 2021, 13:38 par Seunam Zangmo

» Une petite histoire véridique bien flippante sur le nucléaire aux USA !
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyDim 14 Nov 2021, 09:22 par Disciple laïc

» Conclusion du Congrès du PCC.2021.11.12.
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 12 Nov 2021, 22:41 par Disciple laïc

» Maître Jiun Sonja, sa vie, son œuvre – 1 et 2 sur 2
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMer 10 Nov 2021, 21:48 par Disciple laïc

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 09 Nov 2021, 13:22 par Mila

» Les arbres , croyances et mythologies
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 08 Nov 2021, 16:38 par Mila

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMer 03 Nov 2021, 12:38 par Ortho

» Faire connaître les valeurs et les pratiques du Bouddhisme en France
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 02 Nov 2021, 13:00 par Disciple laïc

» bonjour et merci de votre accueil
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 28 Oct 2021, 18:51 par felin75

» Un nouveau bourgeon sur l'arbre
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 28 Oct 2021, 13:32 par Ortho

» Merci de m'accueillir sur ce forum
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 28 Oct 2021, 12:53 par petit_caillou

» Interrogations sur la prise du refuge
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 28 Oct 2021, 12:23 par Ortho

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 26 Oct 2021, 21:16 par Mila

» Conseils de base du Feng Shui
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 26 Oct 2021, 20:10 par Thomas S

» a supprimer..................................
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 26 Oct 2021, 13:15 par Disciple laïc

» Bien-être et incertitude - Virginie Cornet-Butcher.
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 26 Oct 2021, 04:52 par Invité

» Miroir, heureux de faire votre connaissance
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 26 Oct 2021, 04:36 par Invité

» Texte Zen Soto, Taisen DESHIMARU Roshi. Un koan.
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyDim 24 Oct 2021, 21:20 par Mila

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 22 Oct 2021, 07:25 par Disciple laïc

» exposition sur les archives de Stephan Loewentheil sur l'ancienne Chine
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 21 Oct 2021, 11:49 par Ortho

» A la rencontre du Bouddhisme
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 21 Oct 2021, 10:52 par Mila

» Entretien avec Mathieu RICARD autour du rapport SAUVE
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMer 20 Oct 2021, 22:09 par Ortho

» Ne laissez pas votre esprit être obsédé
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 14 Oct 2021, 11:47 par Mila

» recherhe Mahamoudra de Guendune Rimpoche
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMer 13 Oct 2021, 10:48 par eric ferri

» Marche pour le climat 10 octobre 2021
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 12 Oct 2021, 21:26 par Mila

» Guru Padmasambhava: À la recherche du Maître né du Lotus
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 11 Oct 2021, 20:59 par pas de compte

» Les mémoires de Matthieu Ricard - 1 et 2/2 : ses Maîtres
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 11 Oct 2021, 11:18 par Disciple laïc

» Le végétarisme m'as peut être sauvé
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyDim 10 Oct 2021, 22:48 par Disciple laïc

» Un petit clin d'oeil à Karma Trindal
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 08 Oct 2021, 17:02 par Pema Gyaltshen

» Jeudi de l'IMA | Dieu de la Bible, Dieu du Coran : un regard historique sur les origines
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 08 Oct 2021, 13:37 par Ortho

» " L'Amazonie d'Europe" devient la première réserve de biosphère transfrontalière au monde
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 07 Oct 2021, 20:17 par Mila

» Les Jatakas et leurs représentations dans l’art bouddhique
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 04 Oct 2021, 20:19 par Disciple laïc

» question ; consoler une adolescente
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 04 Oct 2021, 19:38 par Mila

» N 8.7 Devadattavipatti Sutta
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMer 29 Sep 2021, 22:43 par Disciple laïc

» La personnalité évitante
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMer 29 Sep 2021, 10:09 par felin75

» Déconstruction du moi : Zen et neurosciences 1/2 et 2/2
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 27 Sep 2021, 21:35 par Disciple laïc

» Restorenature : Pour une stratégie de restauration de la nature plus ambitieuse .
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptySam 25 Sep 2021, 19:30 par Mila

» L'histoire de Rabiya, ou pourquoi tant chercher à l'extérieur ?
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 24 Sep 2021, 23:01 par Mila

» Qui saurait la symbolique des 3 têtes
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 21 Sep 2021, 13:49 par aki_sakura

» Exigeant dans ses relations
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 20 Sep 2021, 23:02 par HéronTyphon

» je cherche à mieux me gerer, gerer ma relation avec les autres
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 20 Sep 2021, 13:53 par felin75

» Johannes Kepler: Portrait d'un électron libre de l'astronomie
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 17 Sep 2021, 17:25 par Admin

» Sciences et Vie: Galilée et la naissance de la physique moderne
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 17 Sep 2021, 17:19 par Admin

» Enseignement du Lama TEUNZANG (Montchardon) sur le karma.
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 16 Sep 2021, 10:35 par Mila

» Les disciples du Bouddha...
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMer 15 Sep 2021, 19:10 par Disciple laïc

» Je pensse trops & Mal Comment faire ?
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 14 Sep 2021, 20:43 par Invité

» Les origines des mantras secrets
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 14 Sep 2021, 20:16 par Mila

» Non pas encore lui, mais cette fois-ci
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 14 Sep 2021, 14:36 par Invité

» Si l'esprit est intrinsèquement pur , d'où proviennent les voiles ?
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 13 Sep 2021, 18:34 par Mila

» Une bonne rentrée à tous !!
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMer 01 Sep 2021, 20:36 par Karma Trindal

» LA GRANDE FOI DES INDIENS D'AMÉRIQUE - Par Jean-Claude St-Louis .
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 31 Aoû 2021, 19:18 par Mila

» Une question à propos du Bouddhisme zen
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 31 Aoû 2021, 14:58 par Goel

» Fawad ANDARABI assassiné en Afghanistan
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyMar 31 Aoû 2021, 11:55 par Ortho

» Une retraite dans un centre de la nouvelle tradition Kadampa
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 30 Aoû 2021, 21:58 par Ortho

» Les trésors du musée CERNUSCHI 1/2 et 2/2
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyDim 29 Aoû 2021, 23:30 par Mila

» Notre empreinte hydrique ...
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 27 Aoû 2021, 13:51 par Mila

» Réflexions de Kalou Rimpoche à propos de la colère.
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 26 Aoû 2021, 17:47 par Disciple laïc

» Le Monde à Tuer celle que j'aimais Dois-Je Pardonner ?
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyJeu 26 Aoû 2021, 17:10 par Invité

» France et ses Fripons une famille
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyLun 23 Aoû 2021, 15:10 par Karma Trindal

» Amour donner, Amour Suicidiare
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 20 Aoû 2021, 13:12 par Invité

» Pensée amérindienne - Luther Standing Bear
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 20 Aoû 2021, 13:04 par Invité

» Baraka 1992 - Koyaanisqatsi Edit
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 20 Aoû 2021, 13:01 par Invité

» Haine, Colére, Jalousie, Honte .... Pour ne citer que cela
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? EmptyVen 20 Aoû 2021, 09:19 par Invité

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 25 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 25 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 106414 messages dans 12661 sujets

Nous avons 4539 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est cireyt

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7780)
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_leftMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? BarMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_right 
Karma Trindal (7197)
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_leftMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? BarMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_right 
petit_caillou (4819)
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_leftMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? BarMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_leftMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? BarMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_leftMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? BarMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_right 
MionaZen (3351)
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_leftMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? BarMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_right 
Mila (3281)
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_leftMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? BarMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_leftMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? BarMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_right 
vaygas (2774)
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_leftMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? BarMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_right 
Disciple laïc (2507)
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_leftMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? BarMédecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Bar_right 
4 participants

Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité?

Karma Trindal
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 7197
Zodiaque : Poissons Âge : 41
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Titre-sujet Médecines douces: Le blues de l'hiver, une fatalité?

Message par Karma Trindal Ven 06 Fév 2009, 18:30

Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Deprime


LE BLUES DE L’HIVER, UNE FATALITÉ ?


Chasser le blues de l’hiver

Nous l’avons tous constaté : nos humeurs, nos émotions, notre forme physique varient en fonction des saisons. Si le printemps est, à l’image d’une nature en effervescence, synonyme d’énergie, l’hiver s’accompagne au contraire d’un ralentissement physique et psychologique plus ou moins marqué selon les individus. Lorsque cette baisse de régime revient chaque année et qu’elle occasionne une véritable souffrance, elle a un nom : le trouble affectif saisonnier. Et un traitement : la luminothérapie.

Julie Martory

Explication avec le Dr Laurent Chneiweiss, psychiatre et co-auteur de En finir avec le blues de l’hiver (Marabout, 2008).

Le corps, une mécanique soumise aux rythmes du temps.

Comment se fait-il que naturellement, nous dormions la nuit et soyons éveillés le jour ? Ce rythme veille/sommeil, dit circadien, est le fait de circuits complexes logés au sein de notre cerveau, nos organes, nos cellules, comme autant de petites horloges enregistrant le temps. Un système dont la chronobiologie, science récente, tente d’élucider les mystères.

Au cœur de cette mécanique est l’horloge biologique interne. « Ce système, situé au creux du cerveau, permet de réguler nos rythmes tout au long de la journée, mais aussi de l’année, explique le psychiatre Laurent Chneiweiss. Cette horloge contient de manière génétiquement programmée des rythmes veille-sommeil, mais a tout de même besoin d’être régulièrement synchronisée. Et cela passe par la lumière ». Une lumière qui, captée par des récepteurs situés sur notre rétine, transmet un signal à notre horloge biologique interne pour remettre « les pendules à l’heure ».

Mais que se passe-t-il lorsque cette lumière se fait moins présente, comme c’est le cas en automne et en hiver ? « Tous les humains, ou pratiquement, sont saisonniers. Nous sommes tous un peu moins en forme en hiver qu’en été, répond Laurent Chneiweiss. Et ce n’est pas une journée sombre qui nous rend morose, mais la succession de ces jours gris. »

Quand la saisonnalité devient pathologique.

Cette variation de notre forme physique et psychique en fonction des saisons a un nom : la saisonnalité. Un phénomène physiologique naturel dont la plupart d’entre nous s’accommode, attendant tant bien que mal le retour des beaux jours. Chez certaines personnes en revanche, l’automne et l’hiver marquent, chaque année, le retour d’une véritable souffrance.

« On parle de trouble affectif saisonnier à partir du moment où cette fatigue, cette baisse générale de l’envie de faire les choses a une répercussion au quotidien : absentéisme au travail, conflits conjugaux », explique le psychiatre. En un mot, lorsqu’elle devient un handicap dans la vie de tous les jours.

« Dès que je me lève le matin, je ne pense qu’à une chose : me recoucher » ; « C’est comme si mes jambes ne me portaient plus »

Tels sont les maux exprimés par les personnes souffrant de ce trouble qui se traduit par une fatigue intense et constante. On se réveille fatigué et l’on se couche fatigué, traînant toute la journée cette impression d’avoir du béton dans les jambes et une chape de plomb sur les épaules. Car si dans le cas d’une dépression classique, la douleur morale est au premier plan, dans le trouble affectif saisonnier, les symptômes physiques sont dominants. Mais, et c’est là que réside la difficulté de diagnostic, cette fatigabilité intense entraîne de fait des symptômes psychiques communs à la dépression : troubles de la concentration, ralentissement de la réflexion, tristesse, baisse du désir, hyperémotivité.

En France, le trouble affectif saisonnier toucherait 2 à 3 % de la population adulte. Avec un bémol à ce chiffre tout de même : « le TAS est, en France, une affection négligée, précise le psychiatre. En premier lieu parce que les caractéristiques de cette dépression ne sont pas vraiment enseignées, mais aussi parce que dans notre pays, la culture de médicament prédomine. »

Inégaux face à la saisonnalité.

Si certains traversent l’hiver vaillamment, d’autres craignent chaque année le retour de l’automne et des jours écourtés. Nous ne sommes en effet pas égaux face à cette saisonnalité. Il y a, bien entendu, la part génétique. Des enquêtes ont d’ailleurs montré la transmission génétique de cette forte sensibilité à la saisonnalité : les enfants nés d’un parent souffrant de trouble effectif saisonnier auraient entre 2 et 5 fois plus de risque de présenter eux-mêmes un TAS.

Les femmes également sont plus vulnérables que les hommes au trouble affectif saisonnier, tout particulièrement dans la tranche des 20-40 ans. Entrent en jeu les hormones, dont l’implication dans la sensibilité à la saisonnalité sont aujourd’hui à l’étude.

Le milieu socio-culturel enfin est un paramètre à ne pas négliger. « La solitude notamment est un facteur qui accentue la saisonnalité », précise le psychiatre.

Et si la vulnérabilité biologique est là, il suffit parfois d’un facteur conjecturel, d’une épreuve de vie - la perte d’un être cher, un divorce, un licenciement - pour déclencher un processus en spirale, comme le cycle des saisons.

La luminothérapie, traitement de prédilection.

Puisque le manque de lumière entraîne une baisse d’énergie, il suffit d’en apporter pour y remédier : tel est le principe, logique, de la luminothérapie. Bien avant que la science ne le confirme, l’on pressentait le rôle de la lumière sur notre organisme. Ainsi, Arétée de Cappadoce, médecin grec du 1er siècle de notre ère, préconisait aux « léthargiques » de s’exposer à la lumière. Mais il a fallu bon nombre de siècles supplémentaires et de tâtonnements pour définir les modalités de ce traitement - puissance de la lumière, heure à laquelle s’y exposer, durée d’exposition.

Un questionnaire complet, le questionnaire de Therman, permet aujourd’hui de définir avec précision pour chaque individu la meilleure heure à laquelle pratiquer la luminothérapie. De manière générale, les recherches ont montré qu’elle était la plus efficace administrée le matin. « Il suffit de prendre l’heure à laquelle on se lève spontanément l’été, en vacances, et de pratiquer la séance de luminothérapie une à deux heures avant », explique Laurent Chneiweiss.

Veiller à son hygiène de vie.

Si la luminothérapie est le traitement de choix du blues de l’hiver, il n’est pas le seul. Comme pour la dépression, le sport reste une valeur sûre, davantage encore pour le blues de l’hiver pour des raisons physiologiques comme nous l’explique Laurent Chneiweiss. « Une activité sportive, pratiquée le matin avant d’aller travailler, peut donner des résultats comparables à ceux de la lampe. Le sport élève notre température corporelle, et peut resynchroniser l’horloge biologique par ce mécanisme. »

Il est également essentiel de se lever à heure régulière tous les matins. Côté nutrition enfin, le psychiatre conseille de limiter les apports en glucides, en particulier les aliments à index glycémique élevé, et de privilégier en revanche les protéines riches en tryptophanes – œuf, parmesan, œuf de poisson, etc - précurseur de l’hormone du sommeil, la mélatonine.

Le suivi psychologique, une béquille parfois indispensable
Le traitement par luminothérapie peut suffire pour aider à surmonter le blues de l’hiver. Mais si celui-ci entraîne une véritable souffrance, un suivi psychologique peut s’avérer nécessaire, ne serait-ce que pour poser le diagnostic, comme l’explique le psychiatre. « S’il y a un réel handicap au quotidien, il est préférable de se faire suivre par un professionnel de santé », conclut-il.

Source: Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? 254666


Dernière édition par Karma Trindal le Ven 06 Fév 2009, 23:14, édité 1 fois


_________________
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Untitl10
Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]


Masculin
Nombre de messages : 7780
Zodiaque : Cancer Âge : 67
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet Re: Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité?

Message par Pema Gyaltshen Ven 06 Fév 2009, 23:13

Si je puis me permettre; je pense que c'est une question de détachement.
Bien sur je parle du point de vue idéal...pas de ma réalisation.
Mais si nous partons du principe que nous sommes des énergies lumineuses
dans notre corps subtil et notre esprit, point n'est besoin de thérapie pour le
blues de l'égo...car QUI a le blues si ce n'est notre ego ? Hein ?


_________________
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Benzar10
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Pema_g10
karma younten zongmo
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée


Féminin
Nombre de messages : 1304
Zodiaque : Taureau Âge : 62
Contrée : Marais salant de Guérande
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Titre-sujet Re: Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité?

Message par karma younten zongmo Sam 07 Fév 2009, 08:59

Néanmoins, l'hiver est, comme il est possible de l'observer dans la nature, une période de semi dormance avec sève végétale au repos, lumière moins intense et plus courte, températures et climat sous nos lattitudes plus éprouvantes pour les organismes, ce qui directement influe sur l'organisme humain et se fait plus sensiblement ressentir chez les personnes âgées ou malades

Les deux intersaisons engendrent des changements d'état qui, à même titre, éprouvent les organismes quels qu'ils soient, à fortiori les plus faibles

Il est délicat de ne pas considérer chaque organisme vivant comme faisant partie d'un tout dont le mouvement global induit des changements d'état, mouvement de feu, air, eau... dont il est effectivement favorable d'accompagner la progression par un travail du corps et de l'esprit pour renforcer les éventuelles carences du corps et ses modifications métaboliques


KYZ.


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité
Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]


Masculin
Nombre de messages : 7780
Zodiaque : Cancer Âge : 67
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet Re: Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité?

Message par Pema Gyaltshen Sam 07 Fév 2009, 21:38

C'est bien écrit ! Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? 322308


_________________
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Benzar10
Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? Pema_g10
Karma Yönten Dolma
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge


Féminin
Nombre de messages : 2306
Zodiaque : Vierge Âge : 59
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Tigre
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Titre-sujet Re: Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité?

Message par Karma Yönten Dolma Dim 08 Fév 2009, 14:56

Médecines douces: Le blues de l\'hiver, une fatalité? 322308 ::47:


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"

    La date/heure actuelle est Lun 29 Nov 2021, 12:33