Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion. Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !



Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Rencontre en cercle inter-tradition
Aujourd'hui à 10:12 par Pema Gyaltshen

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 07:27 par Karma Döndrup Tsetso

» Citation d'Einstein sur le bouddhisme
Hier à 23:14 par Disciple laïc

» Sur la souffrance , un débat
Hier à 21:21 par Karma Yéshé

» Digestion difficile
Hier à 21:15 par Karma Yéshé

» Présentation Neisha
Hier à 21:08 par Karma Yéshé

» La Corée du Sud : le pays aux multiples miracles : les Temples Bouddhistes
Hier à 17:13 par Disciple laïc

» Eloge du bon sens dans la quête du sens
Hier à 11:35 par manila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Sam 18 Nov 2017, 19:05 par manila

» Dhammapada
Sam 18 Nov 2017, 18:41 par vaygas

» Bouddhisme et management responsable
Sam 18 Nov 2017, 14:07 par manila

» L'esprit d'eveil
Sam 18 Nov 2017, 13:44 par manila

» Table d'étude
Sam 18 Nov 2017, 13:31 par Tsultrim Yeunten

» Marcher de noel hilamayen
Sam 18 Nov 2017, 13:08 par manila

» Dans la circulation à Dakar
Ven 17 Nov 2017, 13:51 par tindzin

» Atteindre rigpa par la base
Ven 17 Nov 2017, 00:47 par tindzin

» What is nirvana ?
Jeu 16 Nov 2017, 10:50 par Disciple laïc

» Quatre nobles vérités
Jeu 16 Nov 2017, 10:29 par Franck Barron

» Créer une association
Jeu 16 Nov 2017, 09:35 par manila

» Tout sur le karma
Mer 15 Nov 2017, 00:09 par tindzin

» Bouddhisme engagé : La Chine, amie ou ennemie ? L'exemple de Leibniz et Confucius
Mar 14 Nov 2017, 23:23 par tindzin

» L'homme n'est pas notre ennemi
Mar 14 Nov 2017, 20:35 par Karma Yéshé

» Reliques du Bouddha
Mar 14 Nov 2017, 20:24 par Karma Yéshé

» Esprit du Bouthan
Mar 14 Nov 2017, 14:22 par Akana

» Présentation de "Renaissance"
Mar 14 Nov 2017, 13:02 par Puchi

» bonjour à tous!
Mar 14 Nov 2017, 12:59 par Puchi

» Les 16 attitudes ou l'éducation universelle 2/2
Mar 14 Nov 2017, 12:58 par Disciple laïc

» Recherche magasin de zafus sur Paris
Mar 14 Nov 2017, 12:15 par Disciple laïc

» Prière d'offrande de lampes
Mar 14 Nov 2017, 11:49 par manila

» Présentation Bern
Mar 14 Nov 2017, 11:05 par manila

» Présentation Tsultrim Yeunten
Mar 14 Nov 2017, 10:38 par manila

» Histoire Zen _ Le Maître du Silence
Mar 14 Nov 2017, 10:36 par manila

» Ecouter les enseignements.
Lun 13 Nov 2017, 14:45 par Karma Yéshé

» Sciences et Vie: Les étonnantes vertus de la méditation
Dim 12 Nov 2017, 21:46 par Invité

» Statuette de Bern
Dim 12 Nov 2017, 20:49 par Invité

» Aller à contre courant, se libérer des habitudes
Mer 08 Nov 2017, 10:30 par manila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mer 08 Nov 2017, 10:23 par manila

» Adzom Gyalsé Rinpotché à Bruxelles novembre 2017
Mer 08 Nov 2017, 09:46 par Pema Gyaltshen

» Entretien autour d'un film.
Mar 07 Nov 2017, 19:54 par Karma Yéshé

» Vivre en centre spirituel
Mar 07 Nov 2017, 12:40 par manila

» Japon : les chemins de pélérinage
Mar 07 Nov 2017, 12:38 par manila

» Homéo et aphtes.
Mar 07 Nov 2017, 09:28 par Karma Yéshé

» Le bouddhisme selon Matthieu Ricard
Lun 06 Nov 2017, 20:49 par Karma Yéshé

» Les 4 Nobles Vérités selon le maître Zen Thich Nath Hanh
Lun 06 Nov 2017, 20:03 par Karma Yéshé

» Pourquoi et comment méditer sur la vacuité ?
Lun 06 Nov 2017, 19:57 par Karma Yéshé

» Kyudo, tir à l’arc zen
Lun 06 Nov 2017, 17:57 par manila

» Une policière rencontre Thich Nhat Hanh
Lun 06 Nov 2017, 17:57 par Karma Yéshé

» Homéo et acné
Lun 06 Nov 2017, 16:34 par manila

» Pour les allergiques au lactose
Lun 06 Nov 2017, 07:09 par Karma Yéshé

» Les 5 poisons mentaux.
Dim 05 Nov 2017, 21:24 par Disciple laïc

» Les chants de réalisation des maîtres de la lignée shangpa
Dim 05 Nov 2017, 20:14 par manila

» Pâtes au ofu et paprika de A.Boncompain
Dim 05 Nov 2017, 19:59 par manila

» Le processus de la mort par ph Cornu
Dim 05 Nov 2017, 19:56 par manila

» Chakras et méridiens
Dim 05 Nov 2017, 17:12 par Karma Yéshé

» H E Ravintsara
Dim 05 Nov 2017, 17:08 par Karma Yéshé

» L'instant présent
Dim 05 Nov 2017, 16:10 par Karma Yéshé

» Citation du Bouddha
Dim 05 Nov 2017, 16:08 par Karma Yéshé

» Les 16 attitudes ou l'éducation universelle 1/2
Dim 05 Nov 2017, 15:23 par Karma Yéshé

» Un soir au musée : Angkor
Dim 05 Nov 2017, 15:04 par Karma Yéshé

» Regards zen sur l’alimentation
Dim 05 Nov 2017, 14:52 par manila

» Moine bouddhiste en Kalmoukie
Sam 04 Nov 2017, 12:23 par manila

» Les mantras peuvent guérier les maladies, etc.. ?
Ven 03 Nov 2017, 23:00 par Jorince

» Aide au Bouddhisme
Ven 03 Nov 2017, 21:14 par Invité

» Quelles sont les caractéristiques propres au bouddhisme tibétain
Ven 03 Nov 2017, 20:49 par Karma Yéshé

» L'enseignement du Bouddha avec Philippe Cornu
Ven 03 Nov 2017, 20:34 par Karma Yéshé

» Une vie, une oeuvre : Bouddha
Ven 03 Nov 2017, 20:18 par Karma Yéshé

» La sagesse de la vacuité
Ven 03 Nov 2017, 19:24 par Disciple laïc

» Les premiers habitants de l'Hymalaya
Ven 03 Nov 2017, 19:23 par Disciple laïc

» Pîqure de rappel ?
Jeu 02 Nov 2017, 12:47 par tindzin

» Sciences et Vie :Gottfried Wilhelm Leibniz "Génie d’hier et d’aujourd‘hui"
Mer 01 Nov 2017, 20:59 par Admin

» Yoga ? Une bonne solution?
Dim 29 Oct 2017, 01:11 par Ortho

» Le Naraka le lac des Enfers
Sam 28 Oct 2017, 11:12 par Ortho

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles octore 2017
Ven 27 Oct 2017, 17:40 par Pema Gyaltshen

» Précieuse existence humaine
Mer 25 Oct 2017, 11:05 par Ortho

» Témoignage: Mise en place du projet: Méditation à l'école!
Mer 25 Oct 2017, 00:00 par Karma Yéshé

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 48 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 47 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 93207 messages dans 10835 sujets

Nous avons 4090 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Neisha

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7416)
 
Karma Trindal (6794)
 
petit_caillou (4717)
 
manila (4491)
 
Karma Döndrup Tsetso (3442)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2741)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2038)
 

Les Trente et un Plans de l'Existence: Les Enfers Bouddhistes !

Partagez
avatar
Admin
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 749
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves. »[Bouddha]
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Les Trente et un Plans de l'Existence: Les Enfers Bouddhistes !

Message par Admin le Dim 22 Mar 2009, 18:40



Les Enfers bouddhistes



Il y a bien des similitudes entre les Enfers bouddhistes et brahmaniques.

"La raison pour laquelle tant de figures de déités et autres symboles rappellent l'hindouisme et l'ancienne religion du Tibet est que, jadis, les bouddhistes employaient les formes extérieures des fois religieuses locales pour faciliter la transition vers les concepts bouddhistes."
(John Blofeld / Le bouddhisme tantrique du Tibet / P.35)

Les Enfers se divisent en seize grands, huit brûlants et huit glacés. Cette liste des seize grands enfers correspond à celle qui revient dans les textes sanskrits et tibétains chaque fois qu'on y décrit le rire du Bouddha. Il y est dit invariablement que les rayons sortis de sa bouche arrivent froids dans les enfers chauds et chauds dans les enfers froids.
Puis, il y a seize petits enfers situés aux portes de chacun des seize grands, d'où nous pouvons conclure qu'ils sont répétés seize fois.
Il y en aurait donc deux cent cinquante-six qui, ajouté au seize grands, forment un total de deux cent soixante-douze lieux de supplices.
Mais les Bouddhistes du Sud comptent seulement huit enfers principaux et quatre enfers plus petits autour de chacun d'eux, ce qui fait trente-deux petits enfers, quarante au total.
J'arrête ici ce décompte car il faudrait encore y ajouter un troisième.

Nous pouvons faire les mêmes remarques qu'envers l'Enfer chrétien, une grande connaissance des lieux infernaux, qui fluctuent ici selon les régions entre nord et sud.
Les bouddhistes du sud n'ont pas d'enfers froids !


Voyons la description de quelques enfers chauds.

* Le Sanjva : reçoit les violents, ceux qui ont tué et battu les êtres ; ils y sont battus à leur tour. Ils se déchirent les uns les autres avec des ongles de fer et se "croient" morts ; mais l'action d'un vent froid les fait revenir à la vie ; c'est l'enfer des "ressuscités".
* Le Kâlasûtra : pour les menteurs, les mauvais fils, les faux amis, sont fendus et sciés comme des troncs d'arbre, suivant un "fil noir" etc. Dans ce domaine, l'imagination n'a pas de limites
Ce lieu est surtout réservé à ceux qui ont manqué de respect à leurs père et mère, et au Bouddha.
* Dans le Sanghâta, les meurtriers d'animaux sont l'objet d'un "carnage complet". C'est l'enfer où les montagnes tombent sur les damnés, les broient et les réduisent en bouillie.
Il y a aussi des éléphants en fer qui les foulent aux pieds et les mettent en pièces, etc.
* Dans le Raurava, ceux qui ont infligé des tourments physiques ou moraux...
* Dans le 5ème sont ceux qui détruisent les biens des dieux, de leurs gurus confiés à leurs soins.
Il y a aussi des hérétiques et des malfaiteurs
Dans le Tapana, les incendiaires de forêts subissent la peine du talion.

Tous ces détails sont puisés dans l'école Sarvâstivâdî (bouddhisme indien). Notons le discours adressé aux habitants de ces enfers : "Scélérats, durant votre vie, vous avez semé pour l'enfer, vous avez désobéi à vos père et mère, et suivi toutes sortes d'enseignements hérétiques ; et maintenant vous êtes nés dans l'enfer".

Mais les différentes autorités ne sont pas d'accord sur l'attribution de tel ou tel enfer, à tel crime. L'accord entre les textes n'existe pas ou que partiellement.
Plusieurs crimes punis, selon un même texte, dans des enfers différents, ont entre eux une analogie qui ne paraît pas justifier cette diversité.

Toutes ces informations sont extraites du "Journal Asiatique" septembre - octobre 1892.

Il n'existe pas une tradition homogène appelée "Bouddhisme", avec un système unique de croyance et de pratiques.

A notre époque, l'enfer physique s'efface, et un enfer métaphysique se substitue aux affres d'une cruauté sans pareil, guère différent de l'enfer chrétien. La notion d'enfer est présente depuis toujours, et ce, dans toutes les écoles bouddhiques. Le bouddha ("celui qui s'est éveillé à la vérité") Shâkyamuni, fondateur, de la religion, y fait référence plusieurs fois car la vie est elle-même un enfer où règnent souffrance et illusion.

Mais, c'est bien plus tard que cet enfer métaphysique, victime d'interprétations diverses, devient un enfer physique compris dans un cycle de réincarnation.
Six mondes composent l'enfer bouddhique, mais ils ne constituent pas une punition éternelle.
Selon le Livre Tibétain des Morts, il y a six bardo ou "état intermédiaire".
Le premier est l'état de veille ordinaire, le deuxième, le bardo de l'état de rêve pendant le sommeil. Le troisième, le bardo de la méditation, le quatrième, le bardo du processus de la mort.
Le cinquième bardo, est celui de la réalité, qui provoque la manifestation d'apparitions et d'expériences semblables à des hallucinations. Ces expériences terrifiantes ne sont rien de plus que les manifestations de notre esprit.
Le sixième bardo est celui de la quête d'une renaissance.

Cette renaissance, selon son karma, l'amènera dans un des six mondes - des Dieux - des demi-Dieux - le monde humain - animal - des esprits affamés et le monde infernal.
Tardivement est apparu un paradis, lieu de beauté et de bonheur infini. Cette "Terre pure" située à l'ouest, constitue le dernier stade avant le nirvâna.





_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Dominik
Membre confirmé
Membre confirmé

Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 47
Contrée : Alsace
Arts & métiers : Peintre en Bâtiment
Disposition de l'Esprit : ouvert, marcher dans la forêt
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/03/2009

Re: Les Trente et un Plans de l'Existence: Les Enfers Bouddhistes !

Message par Dominik le Ven 17 Avr 2009, 01:08

c'est très intéressant !
avatar
Invité
Invité

Re: Les Trente et un Plans de l'Existence: Les Enfers Bouddhistes !

Message par Invité le Lun 01 Nov 2010, 15:03

voir aussi "L'enfer" qui est un extrait dhammapada

Arrow cliquez ici

Juste derrière les enfers chauds, viennent les enfers périphériques. Voici un extrait du Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme écrit par Philippe Cornu :

" Situés aux quatre orients de l'enfer aux tourments insurpassables, là où la souffrance est moins insupportable , comprennent :

1. Le fossé aux braises
2. Le marais de cadavres putréfiés
3. La plaine de rasoirs
4. La forêt aux feuilles en forme d'épée

On rajoute parfois la rivière sans gué."


Viens ensuite les 8 enfers froids puis les enfers éphémères. Voici un extrait de ce même encyclopédie :

" Les enfers éphémères où, identifiant leur corps à des objets, les êtres souffrent d'être utilisés, enfermés, dans des portes, des cordages, des outils, des foyers, des mûrs ou des piliers."



C'est cool, non ?



avatar
kune kyene gyamtso
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 41
Contrée : Suisse
Arts & métiers : prieur
Disposition de l'Esprit : libre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/06/2011

Re: Les Trente et un Plans de l'Existence: Les Enfers Bouddhistes !

Message par kune kyene gyamtso le Lun 13 Juin 2011, 19:21

Les enfers aie aie aie, mes chers ami(e)s ne tardez plus à faire le bien autour de vous le temps presse!! Pour compléter un peu les premiers postes de ce sujet voici ce à quoi nous devons nous attendre si nous persistons dans nos comportements négatifs divers et variés.
Les 18 et non 16 enfers sont extrêmement longs comparés à une vie humaine, certains durent plusieurs kalpas, des souffrances inimaginnables et interminables dans ces dix huit enfers. Un résumé de chaqu'un d'eux est possible prochainement cependant l'énumération simple et le temps en ces lieux de tourments devraient nous inciter à ne pratiquer que le bien dès à présent car les souffrances humaines ne sont rien comparés à celles des enfers:
les huits enfers brûlants
Ces 8 enfers sont superposés comme les étages d'une maison, de l'enfer des résurrections qui se trouve tout en haut à l'enfer des tourments insurpassables qui se trouvent tout en bas. Le sol et le pourtour de tous ces enfers sont comme le fer rouge des forgerons et il n'est pas un seul endroit ou l'on puisse tranquillement poser le pied. Ce n'est que fournaise, comme au coeur d'une flamme.
- l'enfer des résurrections
- l'enfer des lignes noires
- l'enfer de la réunion et de l'écrasement
- l'enfer des pleurs et hurlements
- l'enfer des grands pleurs et hurlements
- l'enfer brûlant
- l'enfer extrêmement brûlant
- l'enfer des tourments insurpassables
Les enfers avoisinants
- le fossé aux braises
- le marais aux cadavres putrescents
- la plaine hérissée d'armes
- la forêt aux arbres feuillés de sabres
- la colline au salmali de fer
Les huit enfers froids
Dans tous ces lieux, le sol et le pourtour ne sont que montagnes enneigées et glaciers que la tourmente enténèbre totalement. On y souffre de se retrouver nus dans le froid.
- l'enfer des cloques
- l'enfer des cloques percées
- l'enfer des claquements de dents
- l'enfer des lamentations
- l'enfer des grognements
- l'enfer des crevasses pareilles à des nénuphars
- l'enfer des crevasses pareilles à des lotus
- l'enfer des crevasses pareilles à de grands lotus
Les enfers éphèmères
Ensuite viennent encore les prétas
- les prétas qui vivent agglutinés
- les prétas dont les tares sont extérieures
- les prétas dont les tares sont intérieures
- les prétas dont les tares sont particulières
et les prétas qui se meuvent dans l'espace pale


"Si il n'y avait qu'un seul livre que vous pouviez emporter avec vous ce serait assurément " Le chemin de la grande Perfection de Patrul Rinpoché "

Hommage aux esprits saints et à tous les bouddhas de toutes les directions, puisse tous les êtres qui sont actuellement prisonniers de ces nombreux enfers s'en liberer définitivement et puisse le peu de mes mérites leur être attribués afin qu'ils ne souffrent plus jamais.


Dernière édition par kune kyene gyamtso le Lun 13 Juin 2011, 19:42, édité 1 fois


_________________
Hommage à Guendune Rinpoché et à lama Namgyal
avatar
Invité
Invité

Re: Les Trente et un Plans de l'Existence: Les Enfers Bouddhistes !

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011, 19:41

C 'est sur que çà ne donne pas envie.


Dernière édition par Karma Yéshé le Lun 13 Juin 2011, 22:17, édité 1 fois
avatar
kune kyene gyamtso
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 41
Contrée : Suisse
Arts & métiers : prieur
Disposition de l'Esprit : libre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/06/2011

Re: Les Trente et un Plans de l'Existence: Les Enfers Bouddhistes !

Message par kune kyene gyamtso le Lun 13 Juin 2011, 20:28

c'est clair que cela non donne pas envie malheureusement nous allons quasiement tous y retourner c'est certain. Comparé aux enfers, se plaindre dans une vie humaine est semblable à une farçe. Avoir la chance de naître humain est une aubaine et nous le devons à notre karma. La condition humaine est la seule condition qui permet d'avoir la possibilitée de pouvoir se libérer définitivement du cycles des rennaissances, mais bon lol ya du boulot...
Même si nous avons accomplis beaucoup d'actes "positifs" un seul acte négatif peut nous y faire retourner, d'ou l'importance du moment de la mort. Tous nés pour mourir..gadez bien à l'esprit que rien ne dure..et pour les plus chanceux prenez refuge avec un maître cela pourra peut-être nous éviter de renaître dans les mondes inférieurs.
Les causes de vie sont peu nombreuses par contre les causes de la mort sont légions.
En partant du principe que "rien ne se perd et que tout se tranforme" depuis des temps sans commencement nous errons tous dans le samsara, l'océan de souffrance. La certitude que la mort n'est qu'une étape mais pas une fin en soi n'est plus à démontrer.

Puisse un jour toutes nos mères passés se libérer des causes de la souffrance et de la souffrance elle-même.


_________________
Hommage à Guendune Rinpoché et à lama Namgyal
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7416
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Les Trente et un Plans de l'Existence: Les Enfers Bouddhistes !

Message par Pema Gyaltshen le Mar 14 Juin 2011, 09:13

D'une manière générale, aucun monde inférieur n'est souhaitable !
On le voit, la description des enfers est...infernale !
Les Pretas et autres esprits avides ne sont guère plus réjouissant, quand au monde animal, c'est pas la gloire non plus.

Ceci dit, les mondes des dieux et assuras sont certes plus avantageux mais ne conduisent pas non plus à l'éveil.
Donc, comme le rappelle Kune Kyene Gyamtso, seul le monde humain permet un espoir de se libérer de la ronde du samsâra.
A condition de pratiquer évidemment, cela ne viendra pas sans efforts !


_________________


Contenu sponsorisé

Re: Les Trente et un Plans de l'Existence: Les Enfers Bouddhistes !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017, 12:51