Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Regard des bouddhistes sur Jésus
Hier à 23:46 par Hild-Rik

» JESUS ou SAINT ISSA: Jésus en Asie.
Hier à 20:23 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 18:34 par Jean-François

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 11:03 par manila

» Une piste, comment répondre à une personne énonçant une vue fausse
Hier à 10:40 par manila

» Dhammapada
Ven 22 Juin 2018, 13:06 par vaygas

» Présentation de MINISCALCO
Jeu 21 Juin 2018, 14:30 par manila

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 21 Juin 2018, 09:50 par Pema Gyaltshen

» Foi et compassion dans le bouddhisme
Mer 20 Juin 2018, 07:30 par Disciple laïc

» La vérité ultime selon le bouddhisme
Mer 20 Juin 2018, 07:10 par Disciple laïc

» Pauvre diable ! (Une excuse trop commode)
Mar 19 Juin 2018, 08:10 par Disciple laïc

» Rencontre avec Takloung Matrul Rimpoché 1/2
Dim 17 Juin 2018, 20:47 par Disciple laïc

» Présentation groupes de pratique
Mer 13 Juin 2018, 18:22 par Puntsok Norling

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2018
Mer 13 Juin 2018, 10:06 par Pema Gyaltshen

» Bande annonce : Walk with me (version française)
Mar 12 Juin 2018, 07:52 par Karma Döndrup Tsetso

» Uruvela Kassapa et le Bouddha
Dim 10 Juin 2018, 20:27 par Disciple laïc

» La compassion
Dim 10 Juin 2018, 17:08 par manila

» Les actions bienfaisantes, appelées « punna » ou mérites, dans la tradition theravada
Dim 10 Juin 2018, 09:55 par Disciple laïc

» L’aumônerie bouddhiste en milieu hospitalier
Sam 09 Juin 2018, 15:32 par Pema Gyaltshen

» Enfer et souffrances
Sam 09 Juin 2018, 07:42 par Disciple laïc

» Présentation et recherche communauté Mons, BE
Ven 08 Juin 2018, 13:37 par Neige86

» Votre regard sur l'Eveil
Jeu 07 Juin 2018, 21:00 par Disciple laïc

» Centre shingon - komyo In
Mer 06 Juin 2018, 16:34 par komyo*

»  Nagarjuna (IIe - IIIe siècle après J-C.) : Hymne à la réalité absolue !
Mar 05 Juin 2018, 10:31 par tindzin

» Les 4 Etats illimités
Lun 04 Juin 2018, 18:59 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Lun 04 Juin 2018, 18:32 par Disciple laïc

» Assaddha Sutta - Sans conviction (AN 4.202) Canon Pali
Lun 04 Juin 2018, 17:26 par Disciple laïc

» Forum Bouddhiste-L'Arbre des Refuges : Mise à jour, Règlement à lire !
Lun 04 Juin 2018, 01:57 par Nanachi

» Les préceptes du bouddhisme: 8 pépites du bouddhisme pour gérer la colère
Dim 03 Juin 2018, 12:03 par manila

» RINGU Tulku Bruxelles 2018
Ven 01 Juin 2018, 09:18 par Pema Gyaltshen

» Un moine occidental au monastère de Menri en Inde
Jeu 31 Mai 2018, 22:18 par Disciple laïc

» "Le livre de l'Eveil"
Jeu 31 Mai 2018, 20:16 par tindzin

» Le bouddhisme et la science
Jeu 31 Mai 2018, 12:03 par Disciple laïc

» France: Quand les députés s'essaient à la "méditation de pleine conscience"
Jeu 31 Mai 2018, 11:50 par tindzin

» Présentation Disciple Laïc
Mar 29 Mai 2018, 22:07 par Disciple laïc

» La réincarnation n'est pas la renaissance d'un "moi"
Mar 29 Mai 2018, 19:50 par Disciple laïc

» Complexité du Karma
Mar 29 Mai 2018, 15:32 par Disciple laïc

» La lignée Karma Kagyu: Le 17ème Karmapa
Lun 28 Mai 2018, 19:51 par Admin

» Quelques courtes vidéos sur le bouddhisme en Thaïlande
Lun 28 Mai 2018, 17:20 par Disciple laïc

» Sur la loi du karma
Lun 28 Mai 2018, 16:12 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Lun 28 Mai 2018, 13:59 par Pema Gyaltshen

» Etre ce qui est : l’enseignement le plus profond d’Ajahn Chah
Dim 27 Mai 2018, 19:43 par Disciple laïc

» Grande interrogation
Mer 23 Mai 2018, 20:54 par Disciple laïc

» Bouddhisme et transcendance
Mer 23 Mai 2018, 16:06 par Disciple laïc

» Le corps et l'esprit
Mer 23 Mai 2018, 11:41 par Disciple laïc

» présentation
Mar 22 Mai 2018, 23:36 par Akana

» Cherche référence livre
Mar 22 Mai 2018, 08:33 par Disciple laïc

» Funérailles de robots
Lun 21 Mai 2018, 19:58 par Ortho

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Lun 21 Mai 2018, 14:37 par Disciple laïc

» meditation et pratique avec Lodoe Rinpoche
Dim 20 Mai 2018, 23:56 par Puntsok Norling

» Le programme B.A.S.E - bouddhisme, action sociale et engagement
Dim 20 Mai 2018, 19:32 par Disciple laïc

» Livre sur le bouddhisme Theravada
Dim 20 Mai 2018, 16:14 par Ortho

» Bouddhisme et Science: la plus petite particule de matière indivisible
Dim 20 Mai 2018, 15:12 par Admin

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Dim 20 Mai 2018, 09:37 par Pema Gyaltshen

» Christopher Dawson
Ven 18 Mai 2018, 19:55 par Disciple laïc

» M6-Replay >Enquêtes extraordinaires: Preuve de la réincarnation ?
Mar 15 Mai 2018, 22:00 par Disciple laïc

» Khandro Rimpoché
Mar 15 Mai 2018, 19:04 par Disciple laïc

» 4 AMAZING INCIDENTS IN THE LIFE OF BUDDHA
Mar 15 Mai 2018, 14:28 par manila

» Film en diffusion ce soir le 14/05/2018
Lun 14 Mai 2018, 23:16 par manila

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Lun 14 Mai 2018, 14:30 par Nanachi

» Bonjour tout le monde!
Dim 13 Mai 2018, 19:46 par Karma Trindal

» Présentation rom5991
Dim 13 Mai 2018, 19:43 par Karma Trindal

» Saka Dawa Festival
Dim 13 Mai 2018, 10:58 par Puntsok Norling

» Rencontre avec Sa Sainteté le XVIIème Karmapa Trinlé Thayé Dorjé – 1/2 et 2/2
Dim 13 Mai 2018, 10:23 par Disciple laïc

» Meditation et pratique avec Lodoe RInpoche
Sam 12 Mai 2018, 11:29 par Puntsok Norling

» Présentations
Jeu 10 Mai 2018, 21:43 par Disciple laïc

» Bonjour à tous
Mar 08 Mai 2018, 01:04 par rom5991

» Amour altruiste et compassion.
Lun 07 Mai 2018, 17:56 par Disciple laïc

» Les crises de panique: que sont-elles et comment les affronter ?
Sam 05 Mai 2018, 06:21 par rom5991

» Sensation pendant et après méditation
Mer 02 Mai 2018, 13:46 par Srivatsa

» Sexisme, andocentrisme, et misogynie
Mar 01 Mai 2018, 20:42 par Disciple laïc

» Recherche de bouddhistes sur Troyes
Mar 01 Mai 2018, 10:24 par vaygas

» Réflexions sur les trois piliers de la voie du Bouddha : vertu, méditation et sagesse
Lun 30 Avr 2018, 17:35 par Disciple laïc

» Même le Bouddha fut confronté à des épreuves
Lun 30 Avr 2018, 14:27 par Disciple laïc

» Lama Puntso nous parle du bouddhisme
Lun 30 Avr 2018, 10:37 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 25 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 25 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 95496 messages dans 11070 sujets

Nous avons 4210 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Fleur de Lys

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7471)
 
Karma Trindal (6845)
 
manila (5025)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3477)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2311)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 

les familles spirituelles

Partagez
avatar
Invité
Invité

les familles spirituelles

Message par Invité le Sam 09 Jan 2010, 23:11

Bonsoir,

Je cite un ancien post de Samthar :

(...)les noms ont souvent une sorte de préfixe, illustrant le lien que l'on a avec sa famille spirituelle : Karma pour les Karma Kagyus, Jigmé pour les Droukpa Kagyus (aujourd'hui), Péma pour les Nyingmas (souvent)., Jamyang chez les Sakyas (mais pas toujours), etc.
Samthar

Est-ce qu'il est possible de développer un peu plus ? quels sont les différences entre ces familles spirituel ? C'est complètement flou pour moi confused



Karma pour les Karma Kagyus, Jigmé pour les Droukpa Kagyus

Il s'agit bien de la même lignée : Kagyu, Non ?
avatar
Samthar
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 58
Contrée : F
Arts & métiers : Historien
Disposition de l'Esprit : Karma-kagyu
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 24/05/2009

Re: les familles spirituelles

Message par Samthar le Dim 10 Jan 2010, 08:31

Bonjour Finette,
En fait, c'est un peu comme ton nom de famille : Karma si tu es de la famille Karma Kagyu (Karma pour Karmapa)... Souvent, dans les autres lignées, on donne comme premier nom le premier nom du chef de la lignée : en ce moment, Jigmé pour la lignée Droukpa Kagyu car l'actuel chef de la lignée, le 12e Gyalwang Droukchen, s'appelle Jigmé Péma Wangchen.
Pour les lignées Nyingmas, les deux grands premiers noms sont Orgyen ou Péma, en référence à Orgyen Padmasambhava, le principal fondateur de la lignée... Parfois Rigdzin, si le maître porte ce nom...
Pour info, les lignées Kagyus se décomposent en quatre lignées mères (dites "grandes" dans les textes) et huit lignées filles (dites "petites" dans les textes). Il n'en reste que quatre : Karma, Drigoung, Taloung et Droukpa. Il reste aussi, mais uniquement sous la forme d'une lignée d'enseignements, sans chef ni siège monastique, la lignée Barom, dont le principal monastère est aujourd'hui celui de Tchodrag, ou Kyodrag, dans l'Est du Tibet. Toi qui aimes bien Lama Guendun, il en était originaire.
A bientôt,
Samthar
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6845
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: les familles spirituelles

Message par Karma Trindal le Dim 10 Jan 2010, 11:14

Bonjour Finette, voici un lien en complément pour la ligné Karma Kagyu: http://www.karmapa-europe.net/html/la_lignee_du_rosaire_d_or.html

Amitiés, Smile


_________________

avatar
Invité
Invité

Re: les familles spirituelles

Message par Invité le Dim 10 Jan 2010, 13:00

tiens , justement !! Puisqu'il y a à notre époque deux Karmapas, c'est Karma Kagyu aussi du côté de Orgyen Trinley Dorjé ?

Il me semble que la lignée est définitivement scindée, je me trompe ?

Sans faire de polémique bien sûr, ce n'est pas le sujet du post !
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6845
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: les familles spirituelles

Message par Karma Trindal le Dim 10 Jan 2010, 13:02

Bonjour Finette, oui ça se "scinde" au niveau du 17ème Karmapa. C'est très compliqué mais sinon, oui bien sûr c'est Karma Kagyu du côté de Orgyen Trinley Dorje! Very Happy



_________________

avatar
Invité
Invité

Re: les familles spirituelles

Message par Invité le Dim 10 Jan 2010, 13:13

Ha oui !?! Ben tu vois, je croyais que c'était une autre appellation étant donné que c'est scindé, ça aurait pu. Je ne sais pas comment ils vont gérer ça, il faut bien faire une différence puisque que les enseignements prennent des chemins différents petit à petit. Je pensais que " la marque de différence" commençait par là. La différences doit se faire par ailleurs alors scratch ou se fera ...


Samthar a écrit :
Il reste aussi, mais uniquement sous la forme d'une lignée d'enseignements, sans chef ni siège monastique, la lignée Barom, dont le principal monastère est aujourd'hui celui de Tchodrag, ou Kyodrag, dans l'Est du Tibet. Toi qui aimes bien Lama Guendun, il en était originaire.

Mais comment se traduit cette forme d'enseignement si il n'y a ni chef, ni siège ? Effectivement, j'aimerais en savoir un peu plus si cela est possible. Rien en France, je suppose Sad
avatar
karma djinpa gyamtso
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 46
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Disposition de l'Esprit : Quel esprit?
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

Re: les familles spirituelles

Message par karma djinpa gyamtso le Dim 10 Jan 2010, 13:19

Bonjour, un peu plus d'infos a ce sujet ici http://www.montchardon.org/site_frc/bouddhisme/contro_jps.html

amicalement.
avatar
Samthar
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 58
Contrée : F
Arts & métiers : Historien
Disposition de l'Esprit : Karma-kagyu
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 24/05/2009

Re: les familles spirituelles

Message par Samthar le Dim 10 Jan 2010, 13:35

Bonjour,
Aie, encore un sujet qui fâche... Pour info, l'article de Schnetzler doit être pris avec des pincettes... pour la bonne raison qu'il était lié au centre de Montchardon, et donc à Shamarpa et à Thayé Dorjé...
Seconde info, et toujours sans entrer dans la polémique : nombreux sont les sites internet concernant les acteurs de cette histoire qui contiennent des données fausses, notamment celui du Shamarpa, où les intrigues politiques (les opposant parfois aux Karmapas) sont allègrement passées sous silence alors qu'elles sont bien connues des tibétologues.
Troisième et dernier point : il ne peut exister qu'un seul Karmapa, même si, et Schnetzler reprend des arguments cités par d'autres (sans citer ses sources, d'ailleurs), il peut y avoir eu plusieurs émanations du Karmapa. Aujourd'hui, le seul porteur du tittre qui a été validé par la plus grande majorité et par le gouvernement en exil (c'est la procédure pour tous les grands tulkous) est le Karmapa Orgyen Tinlé Dordjé.
J'arrête,
Samthar
avatar
Invité
Invité

Re: les familles spirituelles

Message par Invité le Dim 10 Jan 2010, 13:41

affraid Ha mais non !!! Je ne voulais pas que ça dérive sur ce sujet épineux, c'est juste que je veux approfondir la questions des lignées afin de mieux les connaitre. en plus, je le connais le lien, ouh la la !!!! Chaque lignée, chaque famille doit avoir sa "spécificité" (il doit exister un terme plus approprié) c'est juste cela qui m'interresse.

Revenons à nos moutons rapidement :




Samthar a écrit :

Il reste aussi, mais uniquement sous la forme d'une lignée d'enseignements, sans chef ni siège monastique, la lignée Barom, dont le principal monastère est aujourd'hui celui de Tchodrag, ou Kyodrag, dans l'Est du Tibet. Toi qui aimes bien Lama Guendun, il en était originaire.



Mais comment se traduit cette forme d'enseignement si il n'y a ni chef, ni siège ? Effectivement, j'aimerais en savoir un peu plus si cela est possible. Rien en France, je suppose
avatar
Invité
Invité

Re: les familles spirituelles

Message par Invité le Dim 10 Jan 2010, 14:05

J'avance, j'avance ...

(4) L’Ecole Barom (’ba’ rom) Kagyu
Barom Darma Wanchuk fut un étudiant de Gampopa. Il fut le fondateur de la tradition Barom et le fondateur du monastère Barom, situé dans la région de Läto, au nord du Tibet.

(4)- La lignée Yasang (g.y’a bzang) Kagyu fut fondée par Zarawa Kaldèn Yeshé Sengé (? – 1207), qui fut lui-même un disciple de Phakmo Trupa, et par son disciple Yasang Chöjé Chökyi Mönlam (1169-1233). Yasang Chöjé fonda le monastère Yasang ou Yamsang (g.yam bzang) en 1206, duquel la lignée puise son nom.

Source : http://www.kagyuoffice-fr.org/17e_karmapa/la-lignee-kagyu/
avatar
Invité
Invité

Re: les familles spirituelles

Message par Invité le Dim 10 Jan 2010, 14:13


YES ! J'ai le site !!!!


http://www.baromkagyu.org/index.html


avatar
karma djinpa gyamtso
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 46
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Disposition de l'Esprit : Quel esprit?
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

Re: les familles spirituelles

Message par karma djinpa gyamtso le Dim 10 Jan 2010, 14:15

@Samthar a écrit:Bonjour,
Aie, encore un sujet qui fâche... Pour info, l'article de Schnetzler doit être pris avec des pincettes... pour la bonne raison qu'il était lié au centre de Montchardon, et donc à Shamarpa et à Thayé Dorjé...
Seconde info, et toujours sans entrer dans la polémique : nombreux sont les sites internet concernant les acteurs de cette histoire qui contiennent des données fausses, notamment celui du Shamarpa, où les intrigues politiques (les opposant parfois aux Karmapas) sont allègrement passées sous silence alors qu'elles sont bien connues des tibétologues.
Troisième et dernier point : il ne peut exister qu'un seul Karmapa, même si, et Schnetzler reprend des arguments cités par d'autres (sans citer ses sources, d'ailleurs), il peut y avoir eu plusieurs émanations du Karmapa. Aujourd'hui, le seul porteur du tittre qui a été validé par la plus grande majorité et par le gouvernement en exil (c'est la procédure pour tous les grands tulkous) est le Karmapa Orgyen Tinlé Dordjé.
J'arrête,
Samthar

Le principal est que chacun y trouve son compte.


Dernière édition par karma djinpa gyamtso le Dim 10 Jan 2010, 14:50, édité 1 fois
avatar
Samthar
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 58
Contrée : F
Arts & métiers : Historien
Disposition de l'Esprit : Karma-kagyu
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 24/05/2009

Re: les familles spirituelles

Message par Samthar le Dim 10 Jan 2010, 14:25

C'est bien le site du monastère de Kyodrag, ou Chodrag.
Pour clarifier un peu : une lignée n'est pas nécessairement structurée autour d'un système monastique et d'un chef. La lignée d'enseignement de Tcheu, par ex., est une lignée en soi, avec ses maîtres et ses disciples, mais sans chefs. Certains monastères peuvent avoir une importance, mais elle reste marginale. Je pense, par ex., au monastère de Ngophug, dans le nord-ouest du Yunnan (extrême sud du Kham tibétain). dont le trulkou est une manifestation de Padampa Sangyé, qui a introduit Tcheu au Tibet. Ce monastère n'a pas plus d'importance que ça et l'enseignement de Tcheu se transmet indépendament de la lignée (guéloug, sakya...).
Pour l'enseignement des Barom Kagyu, sa specificité a failli disparâitre au 19e siècle. C'est grâce à Lodreu Thayé, l'un des pères du mouvement rimé (non-sectaire), qu'il s'est maintenu jusqu'à aujourdhui. Darma Wangtchoug, le fondateur était , si mes souvenirs sont exacts, le cuistot de Gampopa. Il pratiqua l'enseignement du Mahamoudra (dont la lignée est d'ailleurs indépendante des structures) reçu de Gampopa en l'appliquant à sa vie quotidienne de serviteur. Sous réserve.
Samthar
avatar
Invité
Invité

Re: les familles spirituelles

Message par Invité le Dim 10 Jan 2010, 14:42

Merci, Merci !!! Ca commence à s'éclaircir très nettement. Mais si je souhaite entrer en contact avec enseignements Barom en Français ou avec traducteur et en France, est-ce que c'est actuellement possible ?
avatar
Samthar
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 58
Contrée : F
Arts & métiers : Historien
Disposition de l'Esprit : Karma-kagyu
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 24/05/2009

Re: les familles spirituelles

Message par Samthar le Dim 10 Jan 2010, 14:55

Non
Samthar
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6845
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: les familles spirituelles

Message par Karma Trindal le Dim 10 Jan 2010, 15:36

@Samthar a écrit:Non
Samthar

C'est très clair au moins!


_________________

avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7471
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: les familles spirituelles

Message par Pema Gyaltshen le Lun 11 Jan 2010, 15:14

Finette, tu vas finir par faire ton sac à dos et quitter la France !


_________________

avatar
Invité
Invité

Re: les familles spirituelles

Message par Invité le Sam 16 Jan 2010, 13:24

La pensée Rimé




La pensée Rimé ne propose pas une synthèse ; elle considère que les diverses traditions doivent être présentées fidèlement, chacune selon sa logique et son vocabulaire propre, comme autant de perspectives différentes sur
la réalité ultime.



Le mouvement Rimé est né dans l’est du Tibet (Kham) à la fin du XIXe siècle; L' objectif était qu’un pratiquant ait accès dans un même centre d’enseignement aux différentes traditions exposées clairement.

il s’agit avant tout d’un retour à l’esprit fondamental du bouddhisme.

La nature ultime (dharmata) est une, mais se situe au-delà de la compréhension intellectuelle, de la perception ordinaire et du langage, les différentes traditions l’appréhendent chacune sous un aspect différent, et sont complémentaires et non exclusives.


Jamgon Kongtrul en particulier illustra cet idéal. Il eut de nombreux disciples, aussi bien moines que laïcs, et produisit un nombre considérable d’ouvrages. Les cinq grands trésors (Rinchen Terzo 60 vol., Gyachen Kardzo 5 vol., Ngadzo 3 vol., Dam Ngadzo 3 vol., Sheja Dzo 3 vol.) est utilisé par de nombreux lamas, dont le 16e Karmapa et Dudjom Rinpoché.
Le mouvement Rimé est devenu un élément incontournable du bouddhiste tibétain, particulièrement présent dans les traditions nyingma et kagyu. Il est représenté auprès du 14e Dalai Lama par Jamyang Khyentse Chökyi Lodrö, Khunu Lama Tenzin Gyatso et Dilgo Khyentse Rinpoché.En
définitive, ce mouvement d'ouverture n'est pas à opposer à un repli sur
soi des différentes écoles, mais est lié au principe premier dans le
bouddhisme de respect des autres traditions.
"Les quatre traditions (Guélougpa, Kagyupa, Nyingmapa et Sakyapa) sont comme quatre rivières dont les sources partent de la même montagne et se rejoignent dans le même grand océan". Khépa Yonten Gyatso



source :
http://www.bouddhisme-tibet-gers.com/shelong/page.php?4


Partant sur l'idée que j'ai l'esprit Kagyu, comment je peux relier la pensée Rimé à ce que je connais ?

Je ne comprends pas grand chose au texte ci-dessus. Est-ce que vous avez des liens ou des explications plus claires à me communiquer ?
avatar
Samthar
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 58
Contrée : F
Arts & métiers : Historien
Disposition de l'Esprit : Karma-kagyu
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 24/05/2009

Re: les familles spirituelles

Message par Samthar le Sam 16 Jan 2010, 14:10

Bon Finette... quand poseras-tu des questions avec des réponses simples ???
En gros, on ne peut pas être Rimé, dans la mesure où il ne s'git pas d'une lignée au sens propre. En outre, et ceci est une mise en garde faite par de très nombreux maîtres (compétents, cela va de soi), on ne peut, sous prétexte d'une démarche non-sectaire (rimé, en tibétain) sauter du coq à l'âne dans sa pratique, à moins d'être quelqu'un ayant déjà une réalisation spirituelle.
Pour plus d'info sur ce mouvement; suivre ce lien (en anglais seulement)
http://en.wikipedia.org/wiki/Rime_movement
Samthar
avatar
Invité
Invité

Re: les familles spirituelles

Message par Invité le Sam 16 Jan 2010, 15:12

Traduction
via Yahoo
>>>>>


Rimé



Rimé est un mot tibétain qui signifie "pas de côtés», «non partisan» ou «non-sectaire". Dans un contexte religieux, le mot RI-ME est généralement utilisé pour désigner le Mouvement «éclectique»[1] entre les bouddhistes Nyingma, Sakya, Et Kagyu traditions, ainsi que le non-bouddhiste Bön la religion,[2] dans lequel les praticiens "suivent de multiples lignées de pratique."[3] Le mouvement a été fondé dans l'Est Tibet au cours de la fin du 19ème siècle en grande partie par Jamyang Khyentse Wangpo et Jamgon Kongtrul Lodro Thayé, Dont le dernier est souvent respectée comme le véritable fondateur. Le mouvement Rimé est responsable d'un grand nombre de compilations scripturale, tels que le Rinchen Terdzod et le Sheja Dzo.

L'approche Rimé
Rimé
Tibétain: རིས་མེད་
Wylie: Ris med
Littéralement: «impartiaux»

La plupart des érudits du bouddhisme expliquer Rimé comme un mouvement «éclectique»[4][5][6]Mais un chercheur a suggéré qu'il s'agit d'une prestation insuffisante, en disant: «En fait, ce mouvement Rimé n'était pas exactement éclectique mais universaliste (et encyclopédiques), rimé (PA) (l'antonyme de ritu ch'edpa), Qui signifie sans bornes, qui englobe tout, illimité, et aussi impartiale ».[7] L'un des maîtres les plus éminents contemporains Rimé, Ringu Tulku, souligne le message des fondateurs Rimé, c'est-Rimé pas une nouvelle école.[8] Il s'agit simplement d'une approche permettant une grande liberté de choix qui a toujours été la pratique de la majorité dans l'histoire du bouddhisme tibétain. Le Karmapa, Djé Tsongkhapa, Le Dalai Lamas, Sakya chefs de lignage et les grands Nyingma et Kagyu chiffres pris enseignements et des initiations de différentes écoles et lignées.

Le nom du mouvement est tiré de deux Tibétain mots: Ris (biais, côté) et Med (manque), qui regroupe exprime l'idée d'ouverture aux autres traditions bouddhistes, par opposition au sectarisme. Le mouvement Rimé est donc souvent pris comme une tentative d'unir les diverses sectes par le biais de leurs similitudes, ce qui n'était pas le cas. Rimé avait pour but de reconnaître les différences entre les traditions et les apprécier, tout en établissant un dialogue qui pourraient créer un terrain commun. Il est jugé important que la variété soit préservée, et donc les enseignants Rimé sont généralement assez pris soin de souligner les différences de pensée, de donner aux étudiants de nombreuses options quant à la manière de procéder à leur formation spirituelle.

Ringu Tulku décrit ces points qui sont souvent mal représentés:

Ris ou Phyog-RIS en tibétain signifie «unilatéral», «partisan» ou «sectaire». Med signifie "Non". Ris-med (Wylie), ou Rimé, Signifie donc «aucun parti», «non partisan» ou «non-confessionnelles». Cela ne signifie pas «non-conformiste" ou "non-renvoi"; cela ne signifie pas la formation d'une nouvelle école ou d'un système qui est différent de ceux existants. Une personne qui croit que la façon suivante Rimé presque certainement un lignage comme sa pratique principale. Il ou elle ne voulait pas dissocier de l'école dans laquelle il ou elle a été soulevée. Kongtrul a été soulevée dans les traditions Nyingma et Kagyu; Khentse a été élevé dans une forte tradition Sakyapa. Ils n'ont jamais manqué de reconnaître leur appartenance à leurs propres écoles. Rimé n'est pas une façon d'unir les différentes écoles et lignées en insistant sur leurs similitudes. Il s'agit essentiellement d'une appréciation de leurs différences et la reconnaissance de l'importance d'avoir cette variété au profit de praticiens qui ont des besoins différents. Par conséquent, les enseignants Rimé prennent toujours grand soin que les enseignements et les pratiques des différentes écoles et des lignages et leurs styles uniques ne deviennent pas confondre avec l'autre. Pour conserver le style original et des méthodes d'enseignement de chaque lignée préserve le pouvoir de cette expérience lignée. Kongtrul et Khentse fait de grands efforts pour conserver la saveur originelle de chaque enseignant, tout en les rendant accessibles à beaucoup. Kongtrul écrit à propos de Khyentse dans sa biographie de la dernière .... Quand il (Khyentse Rinpoché) a enseigné, il donnerait des enseignements de chaque lignée de façon claire et compréhensible sans confondre les termes et les concepts d'autres enseignements.[9]

Rimé était initialement destiné à lutter contre le roman de plus en plus la suspicion et montée de la tension entre les différentes traditions, qui avaient à l'époque, dans de nombreux endroits, allé jusqu'à interdire étudier les uns des autres écritures. Le bouddhisme tibétain a une longue histoire d'un débat vigoureux et d'argumentation entre les écoles et au sein de sa formation. Cela peut entraîner un praticien de croire que l'école un a la meilleure approche ou la plus haute vision philosophique et que d'autres lignées ont une compréhension plus faibles ou lacunes. L'approche met en garde contre le développement Rimé ce point de vue, tandis que le discours dans le même temps se félicitant que le débat et la discussion est importante et que arguant Quelles opinions sont supérieurs et inférieurs est toujours valable.

Jamgon Kongtrul résume ainsi son opinion:

Les savants et siddhas des diverses écoles faire leurs propres présentations individuelles du Dharma. Chacun est pleine de points forts et soutenus par un raisonnement valable. Si vous êtes bien ancrée dans les présentations de votre propre tradition, il est alors inutile d'être sectaire. Mais si vous me mêler à propos les principes et la terminologie différentes, alors vous manque même un pied dans votre propre tradition. Vous essayez d'utiliser quelqu'un d'autre système pour soutenir votre compréhension, et d'obtenir tout empêtré, comme un mauvais tisserand, concernant le point de vue, la méditation, la conduite, et le résultat. Sauf si vous avez la certitude dans votre propre système, vous ne pouvez pas utiliser le raisonnement pour appuyer vos Écritures, et vous ne pouvez pas contester les affirmations des autres. Vous devenez la risée aux yeux de ceux tirés. Il serait beaucoup mieux posséder une compréhension claire de votre propre tradition. En résumé, il faut voir tous les enseignements comme sans contradiction, et d'envisager toutes les Écritures comme instructions. Cela entraînera la racine de sectarisme et les préjugés à s'assécher, et vous donner une base solide dans les enseignements du Bouddha. À ce moment, des centaines de portes pour les quatre mille quatre-vingt-enseignements du dharma sera en même temps s'ouvre à vous.[10]

Le praticien mai prendre des initiations de l'nombreuses prononcées lignages et maîtres vivants, même si elle n'est pas une obligation de le faire.
[modifier] Fondateurs Rime

Deux des fondateurs de voix ont été Rimé Jamyang Khyentse Wangpo et Jamgon Kongtrul Lodro Thayé, Tous deux issus de différentes écoles. (Les épithètes Jamyang et Jamgon en leur nom, respectivement, indiquent qu'ils sont considérés comme des émanations de Manjushri.[11]) Jamgon Kongtrul était de la Nyingma et Kagyu traditions, tout en Wangpo avait été soulevée au sein du Sakya ordre. À l'époque, les écoles tibétaines de la pensée était devenue très isolées, et les deux Wangpo et Jamgon Kongtrul ont contribué à ré-initier le dialogue entre les sectes.[12]

Le mouvement Rimé ont connu la notoriété à un point dans l'histoire du Tibet quand le climat religieux est devenu très partisane.[13] L'objectif du mouvement était "une impulsion vers un terrain intermédiaire où les différents points de vue et les styles des différentes traditions ont été appréciés pour leur contribution individuelle plutôt que d'être réfuté, marginalisés ou interdits."[13] Beaucoup des enseignements de différentes écoles ont été près d'être perdue et le mouvement figurant à les préserver.[13] Toutefois, si le mouvement Rime rassemblés des enseignements de chacune des différentes traditions, il ne se mélangent pas entre elles, mais plutôt reconnu l'intégrité individuelle de chacun.[13]

Le mouvement a commencé dans un contexte large de la domination croissante par la lignée Gelugpa. Commençant au 17ème siècle, la vue Gelug et de la politique de plus en plus dominé au Tibet et les lignages minoritaires étaient à risque de perdre leurs traditions.[14] Lors de sa fondation, le mouvement Rimé est principalement non-enseignants Gelugpa et parfois le mouvement est apparu essentiel de Gelug vues. Professeur Georges Dreyfus suggère que cette argumentation a été moins à créer des divisions supplémentaires, mais était de renforcer les opinions minoritaires, qui avaient été marginalisés par Gelug suprématie. Néanmoins, les commentaires philosophiques par les premiers écrivains Rimé ont tendance à critiquer les dogmes Gelugpa.[14]

Toutefois, Rime était dans sa présentation idéalisée du rétablissement d'une règle ou un principe qui a toujours été présente dans le bouddhisme tibétain, mais qu'il avait été de-souligné ou oubliés. C'est à dire: à critiquer par ignorance d'autres traditions qui n'allait pas, et que des malentendus dus à l'ignorance doit être immédiatement soulagée. Ringu Tulku dit:

Le concept Rimé était pas originaire de Kongtrul et Khentse - elles n'étaient pas nouvelles au bouddhisme! Le Seigneur Bouddha a interdit à ses élèves bien gardé de critiquer les enseignements et les enseignants des autres religions et cultures. Le message était si fort et sans équivoque que Kirti Chandra eu à défendre Nagarjuna's traités sur Mâdhyamika en disant: «Si, en essayant de comprendre la vérité, vous dissiper les malentendus de certaines personnes et, par conséquent, certaines philosophies sont endommagés - qui ne peuvent pas être pris comme critiquer les opinions des autres» (Madhyamika-avatâra). Un bouddhiste ne peut pas être vrai, mais non sectaire et Rimé dans leur approche.[9]

Le mouvement est devenu particulièrement bien établie dans le Royaume de Derge.[15] Rimé est devenue une partie intégrante de la tradition tibétaine, et continue d'être une philosophie importante dans le bouddhisme tibétain.

Parmi les autres lamas tibétains connus pour leur approche non-sectaire, ont été Patrul Rinpoché et Chogyur Lingpa. Shabkar Tsodruk Rangdrol, Dudjom Lingpa et la quinzième Karmapa Khakyab Dorje qui était un élève de Kongtrul. La lignée d'autres dirigeants ont donné leur bénédiction à la circulation et de ses fondateurs qui ont été considérés comme extrêmement réalisé.



Present-day Rimé

Les réalisations de la circulation ont été très réussie dans le 20ème siècle où la prise des enseignements et des transmissions de différentes écoles et les lignages est devenue la norme parmi les étudiants de nombreux monastères, des lamas, les yogis ainsi établir que des praticiens. Cela a été principalement attribuable au soutien proactif de détenteurs de la lignée de nombreux dirigeants et variés tels que les 13 et 14 Dalai Lamas, Les 15 et 16 Karmapa, Sakya Trizin, Dudjom Rinpoché, Suite à la «éclectique» approche de la 5e dalaï-lama "qui brouilla la distinction entre les traditions":[5]

En Occident, où tant de différentes traditions bouddhistes existent côte à côte, on a besoin d'être constamment sur ses gardes contre le danger de sectarisme. Une telle attitude de division est souvent le résultat de ne pas comprendre ou apprécier quoi que ce soit en dehors de sa propre tradition. Les enseignants de toutes les écoles serait donc bénéficier grandement d'étudier et d'acquérir une certaine expérience pratique des enseignements d'autres traditions.[16]

Le 14ème Dalaï Lama a composé une prière pour le mouvement faisant l'éloge de divers personnages historiques et des lignages du Vajrayana de l'Inde et le Tibet, dont une partie a écrit:

En bref, mai tous les enseignements de Bouddha dans le Pays des Neiges
Flourish longtemps dans l'avenir: les dix grands piliers de la lignée d'études,
Et les chars de la lignée pratique, comme Shijé ( «Pacification») et le reste,
Toutes riches à leurs instructions essentielles combinant soutra et du mantra.

Mai, la vie des maîtres qui défendent ces enseignements être sûr et harmonieux!
Mai, la sangha préserver ces enseignements grâce à leur réflexion, la méditation et l'activité!
Mai, le monde va être rempli avec l'intention des personnes fidèles à la suite de ces enseignements!
Et à long mai la non-sectaire des enseignements du Bouddha continuer à s'épanouir![17]

Jamyang Khyentse Chökyi Lodrö, Khunu Lama Tenzin Gyaltsen et Dilgo Khyentse Rinpoché sont récentes maîtres Rimé, connus pour leur influence publique et en tant que conseillers et les enseignants étant à la 14ème Dalaï Lama. Autres adeptes modernes incluent la fin des années 16ème Karmapa et Dudjom Rinpoché, Qui tous deux ont donné des enseignements détaillés dans les ouvrages de Jamgon Kongtrul Lodro, ainsi que Akong Rinpoche qui, avec la fin des années Chögyam Trungpa a aidé à établir dans le bouddhisme tibétain Grande-Bretagne. La lignée de la fin des années Nyoshul Khenpo Rinpoché, Également un vénérable maître de la tradition Rimé, est aujourd'hui représentée dans les enseignements de Lama Surya Das.

Le 14ème Dalaï Lama soutient et encourage un esprit non sectaire.[18][19] Principaux chiffres Gelug Shabkar comme au 19ème siècle, et le panchen-lamas et Réting Rinpoché au 20ème siècle a étudié les enseignements Nyingma, ainsi que leur formation Gelug.[20][21][22] Le temple personnelles et cachées lac de la lignée des dalaï-lamas derrière le Potala appelé Lukhang est dédié à Dzogchen enseignements.[23][24] Arjia Lobsang Thubten Rinpoche continue la tradition Rime en l'absence de la réincarnation actuelle de son maître 11e Panchen Lama qui ne peuvent pas collaborer depuis son enlèvement.[25][26]

Bon enseignants Tenzin Wangyal mises en garde, cependant, que même ce soi-disant non-attitude sectaire mai être prises à l'extrême:
“ Un problème qui semble très difficile d'éviter implique la tendance des écoles spirituelles, soit de vouloir préserver leurs traditions d'une manière très fermé ou à vouloir être très ouverte et non sectaire, mais il est souvent le danger que cette nonsectarianism même peut devenir une source d'auto-justification et conduire à une attitude aussi fermée que celle des sectaires.[27] ”
[modifier] Références

1. ^ Karmay, Samten G. (1988). La Grande Perfection (rDzogs Chen): A Philosophical et méditative d'enseignement du bouddhisme tibétain. Leiden: E.J. Brill, p. 14
2. ^ Lopez, Donald S. (1998). Prisonniers de Shangri-La: Tibetan Buddhism et l'Occident. Chicago: University of Chicago Press, p. 190
3. ^ David N. Kay: Tibétain et le bouddhisme zen en Grande-Bretagne: la transplantation, le développement et l'adaptation, Londres et New York, p. 60
4. ^ Damien Keown: Oxford Dictionnaire du bouddhisme, P. 83
5. ^ un b Dreyfus, Georges B.J. & Sara L. McClintock (eds). Le svâtantrika-prasanghika Distinction: Quelle différence a Assurez-Difference? Wisdom Publications, 2003, p. 320
6. ^ Samuel, Geoffrey. (1993). Civilisés chamanes: le bouddhisme tibétain sociétés. Washington DC: Smithsonian Institution Press, pp. 538, 546
7. ^ Seyfort Ruegg cité dans Samuel, Goeffrey (1993). Civilisés Shamans. Dans les sociétés du bouddhisme tibétain, P. 538
8. ^ YouTube - Ri-Mé_Approach
9. ^ un b La Rime (Ris-Med) Mouvement
10. ^ Le Ri-Me Philosophie de Jamgon Kongtrul le Grand: une étude des lignées bouddhistes du Tibet par Ringu Tulku, ISBN 1-59030-286-9, Shambhala Publications
11. ^ Samuel, Geoffrey. (1993). Civilisés chamanes: le bouddhisme tibétain sociétés. Washington DC: Smithsonian Institution Press, p. 538
12. ^ Extrait du RI-ME Philosophy Of Jamgon Kongtrul Le Grand livre de poche, une étude des lignées bouddhistes du Tibet par Ringu Tulku et traduit par Ann Helm
13. ^ un b c d Callahan, Elizabeth (2007). Le Trésor de la Connaissance: Cadres de Philosophie bouddhiste. Introduction, p. 10
14. ^ un b Dreyfus (2003) p.320
15. ^ Huber, Toni (2008). The Holy Land Reborn: Pèlerinage & la réinvention de l'Inde bouddhiste tibétaine. University of Chicago Press. p. 116. ISBN 0226356485. http://books.google.com/books?id=SjzSpGf1eM0C&pg=PA116&dq=Derge+kingdom&lr=&as_brr=3&as_pt=ALLTYPES&client=firefox-a.
16. ^ Lettre ouverte par le Réseau pour les enseignants bouddhistes occidentaux, Tricycle, Automne 1993
17. ^ Lotsawa House | Dalaï Lama | chanson harmonieuse de Sage de la Vérité
18. ^ Réponse de Sa Sainteté le Dalaï Lama à une question sur les médias Shougdän lors de la conférence de presse à Indianapolis le 16 août 1999
19. ^ Dalai Lama et de Sogyal Rinpoché (2007) L'esprit dans le confort et souci: la vision des Lumières, la Grande Perfection ISBN 0-86171-493-8 page xiii
20. ^ Simhanada-The Lord of Refuge Chatral Rinpoché
21. ^ Kyabjé Chatral Sangyé Dorje Rinpoche | Végétarisme & Saving Lives (Tsethar)
22. ^ Extrait du vol du Garuda, la tradition Dzogchen du bouddhisme tibétain par Dowman, Keith
23. ^ Ian A. Baker: Le Lukhang: un temple enfoui au Tibet
24. ^ LA VIE DE SHABKAR: Autobiographie d'un yogi tibétain, trad. par Matthieu Ricard, à l'avant. H.H. par le Dalaï Lama
25. ^ Arjia Rinpoché (Gegeen) du Monastère de Kumbum, Khukh Nuur
26. ^ Arjia Rinpoché
27. ^ Wangyal, Tenzin (1993). Merveilles de l'esprit naturel: L'essence du Dzogchen dans la tradition Bon du Tibet. Barrytown, NY: Station Hill Press, p. 22

Liens externes


* Video clip de Ringu Tulku sur l'approche Rimé
* Le Mouvement Rimé un article de Ringu Tulku Rinpoché
avatar
PETERSON
Membre
Membre

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 72
Contrée : belgique
Arts & métiers : avocat
Disposition de l'Esprit : FERMÉ
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2010

Re: les familles spirituelles

Message par PETERSON le Mar 19 Jan 2010, 20:34

quel savoir merveilleux, quelle travailleuse ! je ne croix pas que cela soit la voie directe !
avatar
Invité
Invité

Re: les familles spirituelles

Message par Invité le Mar 19 Jan 2010, 20:38

La travailleuse s'appelle Wikipédia !
avatar
PETERSON
Membre
Membre

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 72
Contrée : belgique
Arts & métiers : avocat
Disposition de l'Esprit : FERMÉ
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2010

Re: les familles spirituelles

Message par PETERSON le Mar 19 Jan 2010, 20:42

ma chère, au temps du Bouddha il n'y avait pas d'école bouddhiste ! le chemin était pure, depuis on à fait que compliquer les choses, alors que c'est si simple... Bouddha nous l'a montré.
avatar
Invité
Invité

Re: les familles spirituelles

Message par Invité le Mar 19 Jan 2010, 20:46

Ma chère !!!!

Je vais juste te répondre par une belle image :

avatar
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Disposition de l'Esprit : apaisement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

Re: les familles spirituelles

Message par heyopibe le Jeu 21 Jan 2010, 16:00

A l'adresse de Peterson,

il me semble que vous ne vous êtes pas présenté afin que nous fassions connaissance.

Merci par avance

Contenu sponsorisé

Re: les familles spirituelles

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 24 Juin 2018, 01:11