L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» La Bonne Nouvelle du Salut
Les émotions perturbatrices EmptyAujourd'hui à 21:35 par Disciple laïc

» La vie est bien trop courte pour ....
Les émotions perturbatrices EmptyAujourd'hui à 21:06 par Disciple laïc

» Enseignements des Trente Versets, par le 17e Karmapa .
Les émotions perturbatrices EmptyAujourd'hui à 12:19 par Mila

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Les émotions perturbatrices EmptyHier à 17:28 par Ortho

» Les voeux de Bodhisattva
Les émotions perturbatrices EmptyHier à 11:22 par Mila

» Décès du maître Thich Nhat Hanh
Les émotions perturbatrices EmptyHier à 11:14 par Mila

» Losar 2022 Nouvel AN Tibétain
Les émotions perturbatrices EmptyMer 26 Jan 2022, 21:50 par Mila

» HOMMAGE AU GRAND MAÎTRE BOUDDHISTE VIETNAMIEN, THICH NHAT HANH
Les émotions perturbatrices EmptyDim 23 Jan 2022, 22:25 par Disciple laïc

» Un bel hommage de Fabrice Midal à Thích Nhất Hạnh
Les émotions perturbatrices EmptyDim 23 Jan 2022, 11:47 par Dominique Giraudet

» Citation d' Henri Frédéric Amiel, Journal intime lundi 27 octobre 1856.
Les émotions perturbatrices EmptyVen 21 Jan 2022, 21:15 par Mila

» complètement perdu suite à une illumination
Les émotions perturbatrices EmptyVen 21 Jan 2022, 20:46 par erga88

» Shinran et le bouddhisme de la Terre Pure
Les émotions perturbatrices EmptyVen 21 Jan 2022, 20:13 par Disciple laïc

» Les trois sortes de Tulkus
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 20 Jan 2022, 16:01 par Mila

» Vivre en théorie .....Parce qu'en théorie c'est mieux !
Les émotions perturbatrices EmptyMer 19 Jan 2022, 21:33 par Ortho

» Lutte des femmes contre les abus sexuels
Les émotions perturbatrices EmptyLun 17 Jan 2022, 11:29 par Disciple laïc

» 《梁祝》 Butterfly Lovers ErHu Concerto 指揮/閻惠昌 二胡/孫凰
Les émotions perturbatrices EmptyDim 16 Jan 2022, 09:16 par Pask

» Le bon sens près de chez toi ..
Les émotions perturbatrices EmptyDim 16 Jan 2022, 08:47 par Pask

» Il jouait du piano debout
Les émotions perturbatrices EmptyDim 16 Jan 2022, 08:21 par Pask

» Ionesco pas mort ....d'actualité
Les émotions perturbatrices EmptyDim 16 Jan 2022, 08:19 par Pask

» ................................
Les émotions perturbatrices EmptyDim 16 Jan 2022, 08:01 par Ortho

» José Le Roy - L'éveil spirituel et la non-dualité entre l'extérieur et l'intérieur
Les émotions perturbatrices EmptySam 15 Jan 2022, 19:55 par dominique0

» QI Gong, mode de vie, pratique et mode de vie
Les émotions perturbatrices EmptySam 15 Jan 2022, 14:16 par Pask

» Citation de Victor Hugo - poète, dramaturge, écrivain, romancier et dessinateur romantique français, né le 26 février 1802 (7 ventôse an X) à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est considéré comme l'un des plus importants écrivains de la langue
Les émotions perturbatrices EmptySam 15 Jan 2022, 12:51 par dominique0

» Connaissez-vous le masseur de tête ?
Les émotions perturbatrices EmptyVen 14 Jan 2022, 12:36 par Pask

» Une illusion d'optique de la conscience ....
Les émotions perturbatrices EmptyVen 14 Jan 2022, 11:19 par Mila

» Citation de Charles d’ORLÉANS (1394-1465)
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 13 Jan 2022, 12:57 par dominique0

»  Note sur Aurobindo Ghose - La vie et la destinée d'Aurobindo Ghose (1872-1950) sont très différentes de celles de Râmakrishna et de Râmana Mahârshi.
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 13 Jan 2022, 12:23 par dominique0

» Droits de l'homme ? Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre !
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 13 Jan 2022, 08:16 par Pask

» Qi Gong i tutti quanti ...
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 13 Jan 2022, 08:02 par Pask

» Cambodge: mort du rat détecteur de mines, Magawa ,un héros national .Un rat détecteur de mines qui avait été décoré pour sa bravoure au Cambodge après avoir contribué à sauver des vies est mort, a annoncé mardi l'ONG qui l'a formé.
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 13 Jan 2022, 00:22 par Mila

» Heureux de faire votre connaissance
Les émotions perturbatrices EmptyMer 12 Jan 2022, 11:40 par Jean Pierre

» Annonce officiel du Jodo-Shinshu.
Les émotions perturbatrices EmptyMer 12 Jan 2022, 08:04 par Disciple laïc

» Mode de vie monastique après le Parinirvana du Bouddha
Les émotions perturbatrices EmptyVen 07 Jan 2022, 11:38 par Mila

» Noël 2021 bienveillant, paisible.
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 06 Jan 2022, 18:49 par Mila

» Lanterna magica , la Forêt enchantée .
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 06 Jan 2022, 18:34 par Mila

» Citation de Victor Hugo ( Du livre : Les travailleurs de la mer )
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 06 Jan 2022, 18:16 par dominique0

» Toute l'équipe de L'Arbre des Refuges vous souhaite ses Meilleurs Voeux pour 2022!
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 06 Jan 2022, 16:25 par Karma Trindal

» La foire aux bonnes nouvelles
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 06 Jan 2022, 16:18 par Karma Trindal

» Ma présentation - Arcturus 38
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 06 Jan 2022, 16:13 par Karma Trindal

» Le Bouddhisme en Alsace, une tradition vivante - 1/2 et 2/2
Les émotions perturbatrices EmptyLun 03 Jan 2022, 17:47 par Disciple laïc

» TocToc éveiller ou non on s'en fiche
Les émotions perturbatrices EmptyMer 29 Déc 2021, 05:22 par FilsDeGaïa

» Johannes Kepler: Portrait d'un électron libre de l'astronomie
Les émotions perturbatrices EmptyMar 28 Déc 2021, 22:26 par FilsDeGaïa

» Conflit, pardon et couple: doit-on accepter et pardonner ce que l'on juge inacceptable ?
Les émotions perturbatrices EmptyMar 28 Déc 2021, 22:25 par FilsDeGaïa

» Ne juge pas de craintre d'être juger
Les émotions perturbatrices EmptyMar 28 Déc 2021, 22:08 par FilsDeGaïa

» L'histoire de Rabiya, ou pourquoi tant chercher à l'extérieur ?
Les émotions perturbatrices EmptyMar 28 Déc 2021, 21:37 par FilsDeGaïa

» Le Cheval
Les émotions perturbatrices EmptyLun 27 Déc 2021, 10:11 par Pema Gyaltshen

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Les émotions perturbatrices EmptySam 25 Déc 2021, 19:09 par Disciple laïc

» La juste empathie avec Virginie Cornet-Butcher
Les émotions perturbatrices EmptyMar 21 Déc 2021, 20:40 par Disciple laïc

» Les pouvoirs des mantras ...
Les émotions perturbatrices EmptyDim 19 Déc 2021, 17:42 par Karma Trindal

» 8e Kagyu Meunlam France , du 26 au 29 mai 2022 , à la Pagode de Vincennes
Les émotions perturbatrices EmptySam 18 Déc 2021, 15:09 par Mila

» Centre Shangpakagyu guidé par Kyabje Kalou Rimpoche
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 16 Déc 2021, 22:32 par Mila

» Bouddhisme et Homophobie – par le Dictionnaire de l’Homophobie
Les émotions perturbatrices EmptyMar 14 Déc 2021, 23:05 par Disciple laïc

» Le Singe
Les émotions perturbatrices EmptyLun 13 Déc 2021, 21:30 par Mila

» ASOKA, un souverain bouddhiste.
Les émotions perturbatrices EmptyLun 13 Déc 2021, 09:49 par Disciple laïc

» Le Serpent
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 20:16 par petit_caillou

» Le Dragon
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 20:13 par petit_caillou

» Le Cochon
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 20:09 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 20:05 par petit_caillou

» Le Coq
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 19:58 par petit_caillou

» L' Année du Tigre d'eau 2022
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 19:58 par Karma Trindal

» Le Chien
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 19:55 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 19:43 par petit_caillou

» Le Tigre
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 19:39 par petit_caillou

» Le Buffle
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 19:36 par petit_caillou

» Le Rat
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 19:31 par petit_caillou

» Centre Detchene Eusel-Ling
Les émotions perturbatrices EmptyDim 12 Déc 2021, 19:23 par Ortho

» Face à la douleur (Dhamma de la Forêt)
Les émotions perturbatrices EmptyVen 10 Déc 2021, 18:18 par Disciple laïc

» Enseignements sur la pleine conscience selon le Bouddha - Ringu Tulku Rimpoche
Les émotions perturbatrices EmptyJeu 09 Déc 2021, 16:09 par Mila

» Un regard parmi d'autres (extérieur à larbre) sur mes partages
Les émotions perturbatrices EmptyMer 08 Déc 2021, 22:06 par Seigneur divin du Samadhi

» Augmentons ensemble le niveau d’éveil de
Les émotions perturbatrices EmptyMer 08 Déc 2021, 16:41 par Seigneur divin du Samadhi

» Une Nouvelle voie pour l'éveil
Les émotions perturbatrices EmptyMer 08 Déc 2021, 16:24 par Seigneur divin du Samadhi

» Brāhmaṇadhammayāga Sutta : Un brahmane altruiste dans le Dhamma.
Les émotions perturbatrices EmptyMar 07 Déc 2021, 14:31 par Disciple laïc

» Birmanie, entre junte et rêve démocratique.
Les émotions perturbatrices EmptyLun 06 Déc 2021, 16:27 par Disciple laïc

» Une vie avec Alexandra David-Nèel
Les émotions perturbatrices EmptyDim 05 Déc 2021, 19:08 par Disciple laïc

» La magie est une science traditionnelle
Les émotions perturbatrices EmptyDim 05 Déc 2021, 15:30 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 40 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 38 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Disciple laïc, Ortho


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 106643 messages dans 12715 sujets

Nous avons 4549 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Cel7

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7783)
Les émotions perturbatrices Bar_leftLes émotions perturbatrices BarLes émotions perturbatrices Bar_right 
Karma Trindal (7206)
Les émotions perturbatrices Bar_leftLes émotions perturbatrices BarLes émotions perturbatrices Bar_right 
petit_caillou (4832)
Les émotions perturbatrices Bar_leftLes émotions perturbatrices BarLes émotions perturbatrices Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Les émotions perturbatrices Bar_leftLes émotions perturbatrices BarLes émotions perturbatrices Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Les émotions perturbatrices Bar_leftLes émotions perturbatrices BarLes émotions perturbatrices Bar_right 
MionaZen (3351)
Les émotions perturbatrices Bar_leftLes émotions perturbatrices BarLes émotions perturbatrices Bar_right 
Mila (3344)
Les émotions perturbatrices Bar_leftLes émotions perturbatrices BarLes émotions perturbatrices Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Les émotions perturbatrices Bar_leftLes émotions perturbatrices BarLes émotions perturbatrices Bar_right 
vaygas (2774)
Les émotions perturbatrices Bar_leftLes émotions perturbatrices BarLes émotions perturbatrices Bar_right 
Disciple laïc (2557)
Les émotions perturbatrices Bar_leftLes émotions perturbatrices BarLes émotions perturbatrices Bar_right 
+2
MionaZen
Isabelle
6 participants

Les émotions perturbatrices

Isabelle
Isabelle
Auditeur
Auditeur


Féminin
Nombre de messages : 54
Zodiaque : Poissons Âge : 52
Contrée : Lot
Arts & métiers : Thérapeute
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Coq
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : sereine
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/02/2010

Titre-sujet Les émotions perturbatrices

Message par Isabelle Mar 23 Fév 2010, 11:43



Emotions
perturbatrices : les remèdes
.


L’idéal est de laisser les
émotions négatives se former et se défaire sans laisser de marques dans
l’esprit.


Le mot tibétain gom, que l’on traduit généralement par méditation, signifie
plus exactement « familiarisation ». Le bouddhisme enseigne trois
principales méthodes pour réussir cette « familiarisation » :
les antidotes, la libération et l’utilisation. La première consiste à
rechercher un antidote spécifique pour chaque émotion négative. La
deuxième permet de dénouer ou « libérer » l’émotion en découvrant sa
véritable nature. La troisième méthode utilise la force de chaque émotion comme
un catalyseur de transformation intérieure.





L’usage des antidotes.


Le bouddhisme souligne que
deux processus mentaux diamétralement opposés ne peuvent survenir
simultanément. On peut osciller rapidement entre l’amour et la haine mais on ne
peut pas ressentir dans le même instant de conscience le désir de nuire à
quelqu’un et celui de lui faire du bien… En entraînant son esprit à l’amour
altruiste, on élimine peu à peu la haine. Il importe donc de commencer par
découvrir les antidotes qui correspondent à chaque émotion négative puis de les
cultiver.

Libérer les émotions




Cette pratique consiste à
concentrer son attention sur l’émotion telle la colère elle-même au lieu de la
fixer sur son objet…


Si l’on s’habitue à regarder
les pensées au moment où elles surviennent, et à les laisser se défaire avant
qu’elles ne monopolisent l’esprit, il sera beaucoup plus facile de rester
maître de son esprit et de gérer les émotions conflictuelles au sein même de la
vie active.





Utiliser les émotions
comme catalyseurs



Pour peu que l’on sache
séparer les différents aspects d’une émotion, il devient concevable de
reconnaître et d’utiliser les côtés positifs d’une pensée généralement
considérée comme négative… Ainsi, la colère incite à l’action et permet souvent
de surmonter un obstacle. C’est un défi que nous lancent les émotions :
celui de reconnaître qu’elles ne sont pas intrinsèquement perturbatrices, mais
le deviennent aussitôt que nous nous identifions à elles et que nous nous y
attachons…


Si l’on réussit à éviter
cette fixation, il n’est plus nécessaire de faire intervenir un antidote
extérieur : les émotions elles-mêmes agissent comme des catalyseurs qui
permettent de se dégager de leur influence nuisible.


Trois méthodes, un seul but.
Ce but est de ne pas être la victime des émotions perturbatrices et des
souffrances qu’elles entraînent habituellement.


Mais il ne faut pas oublier
qu’à l’origine des émotions perturbatrices se trouve l’attachement au moi.


Une connaissance et une
maîtrise de l’esprit accrues permettront de traiter les émotions au moment
précis où elles surgissent, pendant qu’elles s’expriment. C’est ainsi que les
émotions qui nous affligent sont « libérées » à mesure qu’elles
surgissent. Elles sont incapables de semer le trouble dans l’esprit et de se
traduire par des paroles et des actes engendrant de la souffrance.


Un travail de longue
haleine.


Reconnaître une émotion au
moment même où elle survient, comprendre qu’elle n’est qu’une pensée dénuée
d’existence propre et la laisser se dénouer spontanément en évitant la cascade
des réactions qu’elle entraîne habituellement, tout cela est au cœur de la
pratique contemplative bouddhiste.


Il faut reconnaître que nous
offrons une résistance phénoménale au changement… Notre inertie est profonde à
l’égard de toute transformation véritable de notre manière d’être… Parce que
l’ego est récalcitrant¸ qu’il se rebiffe dès que son hégémonie est menacée…


Pourtant une fois entamé le
travail introspectif, il s’avère que cette transformation est loin d’être aussi
pénible qu’il y paraît… On a le sentiment d’acquérir une liberté et une force
intérieure grandissantes, qui se traduisent par une diminution des angoisses et
des peurs. Le sentiment d’insécurité fait place à une confiance empreinte de
joie de vivre, et l’égocentrisme chronique à un altruisme chaleureux.


PLAIDOYER POUR
LE BONHEUR
,

Matthieu RICARD, Nil éditions 2003.
MionaZen
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News


Féminin
Nombre de messages : 3351
Zodiaque : Taureau Âge : 40
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Coq
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Titre-sujet Re: Les émotions perturbatrices

Message par MionaZen Mar 23 Fév 2010, 22:12

Voilà un texte fort instructif et qui se montrera très utile pour bien des personnes. Merci pour ton post Isabelle. Les émotions perturbatrices 63177
Bonnassiolle Laurent
Bonnassiolle Laurent
Auditeur
Auditeur


Masculin
Nombre de messages : 215
Zodiaque : Taureau Âge : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Gardien de la Paix
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : y médite
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/02/2010

Titre-sujet Re: Les émotions perturbatrices

Message par Bonnassiolle Laurent Mer 24 Fév 2010, 16:51

Bonjour!
Merci pour ce Texte
En effet, lorsque je réussi à gérer une situation perçue comme difficile, où des émotions perturbatrices doivent être acceptées, digérées, utilisées le plus efficacement possible dans le moment présent, j'en ressors grandi avec un sentiment de joie!
Cependant, je ressens une fatigue intense autant physique que psychique après coup...comme si j'avais besoin de récupérer d'un surplus d'énergie utilisé, besoin de me retrouver...
Est ce une mauvaise gestion de ces émotions? Un manque de pratique méditative? Peut être est ce mon égo qui a eu des difficultés à digérer les agressions extérieures qu'il a pu subir? Ou est ce tout simplement normal? Les émotions perturbatrices Icon_biggrin
Les émotions perturbatrices Drunken_smilie
Amitiés...Laurent.
MionaZen
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News


Féminin
Nombre de messages : 3351
Zodiaque : Taureau Âge : 40
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Coq
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Titre-sujet Re: Les émotions perturbatrices

Message par MionaZen Mer 24 Fév 2010, 22:24

Je pense que c'est normal, moi aussi je ressens la même chose que toi Laurent lors de situations difficiles.
A mon avis, à force d'être sollicité nous avons besoin de petits moments réservés qu'à nous où l'on se retrouve pour recharger nos batteries. D'ailleurs ne dit-on pas qu'il ne faut se donner qu'à soi et se prêter aux autres ? Selon moi, ce n'est pas sans raison.
Isabelle
Isabelle
Auditeur
Auditeur


Féminin
Nombre de messages : 54
Zodiaque : Poissons Âge : 52
Contrée : Lot
Arts & métiers : Thérapeute
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Coq
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : sereine
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/02/2010

Titre-sujet Re: Les émotions perturbatrices

Message par Isabelle Jeu 25 Fév 2010, 18:29

Bien sûr Laurent, c'est tout à la fois. Tu as une bonne analyse de ta situation. Avec une bonne connaissance des mécanismes de l'esprit et une pratique régulière de la méditation tu verras ton énergie remonter progressivement, c'est un entrainement de tout les jours. La fatigue que tu ressens est liée à la résistance au changement. Patience et persévérance.
karma djinpa gyamtso
karma djinpa gyamtso
Animateur
Animateur


Masculin
Nombre de messages : 3385
Zodiaque : Capricorne Âge : 50
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Quel esprit?
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

Titre-sujet Re: Les émotions perturbatrices

Message par karma djinpa gyamtso Mar 03 Aoû 2010, 19:08

Extrait d'un enseignement de Lama Guendune Rinpoché http://www.jutier.net/contenu/guendu.htm

"Quelle que soit notre vie, nous sommes sans cesse confrontés à des circonstances adverses ou à des maladies, ces souffrances étant le résultat des actions négatives que nous avons accomplies dans le passé. Nous prenons conscience qu'elles sont simplement le mûrissement karmique d'actions antérieures entreprises sous l'influence de l'ignorance. L'ignorance, ou manque de conscience et de reconnaissance de notre véritable nature, nous fait croire à l'existence d'un moi, d'un ego, d'une identité personnelle; et cette emprise de l'ego perturbe l'esprit avec l'activité des cinq émotions conflictuelles qui empoisonnent toutes les actions que nous entreprenons. Celles-ci deviennent alors des actions négatives dont nous expérimentons le résultat sous forme de souffrances personnelles.

Comment cela se fait-il ? L'ego est sans cesse en quête de sa propre satisfaction. Si tout va bien, il est heureux et cherche alors à maintenir cet état de satisfaction : il s'y accroche, et l'esprit se trouve perverti par le poison du désir-attachement. Quand bien même les circonstances favorables ne se maintiennent pas, l'ego continue de s'y accrocher car il veut continuer à être heureux, et l'esprit développe encore plus de désir et d'attachement. L'ego, confronté à des situations qu'il n'aime pas, réagit avec colère et haine, et tente de repousser ces situations pour les remplacer par des circonstances qui lui sont favorables. Ceci est encore une perversion de l'esprit. Quoiqu'il arrive, quelles que soient les situations rencontrées, nous nous rendons bien compte que nous sommes continuellement sous l'influence de l'ego qui sans cesse fait le tri entre ce qu'il aime et ce qu'il n'aime pas. C'est ainsi que nous accumulons du karma, des actions qui auront pour résultat, dans un futur plus ou moins proche, des souffrances diverses. Toutes les souffrances que nous subissons viennent de nous-mêmes : elles ne sont pas le résultat de causes extérieures, mais celui des actions entreprises par notre propre ego. Le karma que nous accumulons mûrit à l'intérieur de nous-mêmes et en aucun cas à l'extérieur.

Lorsque nous sommes sous l'influence de l'ego, notre attitude est fondamentalement faite de haine envers autrui : nous sommes en compétition contre les autres et nous nous accrochons à notre moi. De ce fait, deux des trois principales émotions perturbatrices sont déjà automatiquement présentes dans notre esprit : la haine car nous refusons les intérêts des autres, et le désir-attachement car nous voulons favoriser notre ego. Si celui-ci ne parvient pas à satisfaire ses intérêts, il en résulte de la souffrance. L'ego ne sait pas d'où provient cette souffrance ni pourquoi il souffre, ce qui favorise l'apparition de la troisième émotion perturbatrice : l'ignorance ou manque de conscience des causes de la souffrance. Puisque l'ego n'a pas conscience de la réalité des choses, puisqu'il ne voit pas les causes de sa souffrance, la confusion ne cesse de s'accroître dans notre esprit. A chaque fois que l'ego se trouve confronté à quelque chose qu'il n'aime pas, à chaque fois qu'il ne parvient pas à satisfaire ses désirs, il blâme les autres. Pensant leur être supérieur, il développe un grand orgueil, la haine à l'égard d'autrui et la jalousie. L'esprit est très perturbé par ces émotions, dont il lui devient impossible de se défaire.

Même si l'ego s'arrange pour obtenir ce qu'il veut, il doit consacrer tout son temps à réfléchir à la manière de garder son bonheur; il en vient alors à combattre les besoins d'autrui qui lui apparaissent comme des ennemis potentiels de son bonheur et de ses succès. Le jeu des émotions se met de nouveau en marche : la colère, l'orgueil, la haine et la jalousie,... s'élèvent, dus à notre manque de confiance en les autres que nous croyons prêts à détruire notre bonheur. L'esprit est très perturbé par ces états; une perpétuelle angoisse l'habite, née de ces émotions aussi mouvantes que le vent. Il est ballotté au gré de leur mouvement et ne possède aucune stabilité.

L'ego ne se rend absolument pas compte que la souffrance provient simplement de lui-même, agrippé qu'il est à son propre intérêt. Il s'entretient ainsi dans l'illusion que les responsables sont à l'extérieur : si nous souffrons, c'est la faute de telle ou telle personne. Il ne nous vient pas à l'esprit que nous pouvons nous nuire à nous-mêmes et nous apporter notre propre souffrance. Nous n'avons pas la faculté de nous voir. Tant que l'esprit est obscurci par les nuages de l'ignorance, les causes ont beau être toutes proches de nous, il est beaucoup plus facile de se tourner vers l'extérieur, car notre vision est dirigée de nous vers les autres. Et quand nous cherchons quelqu'un à blâmer, plutôt que de voir la personne qui est la plus proche, c'est-à-dire nous-mêmes, nous voyons les autres et les accusons de toute la souffrance qui nous échoit.

Lorsque nous sommes confrontés à ces situations de souffrance, lorsque notre esprit est complètement désorienté et notre ego insatisfait parce qu'il n'arrive pas à obtenir les conditions qu'il souhaite, non seulement nous blâmons les autres mais en plus nous interprétons leurs actes selon notre propre vision des choses. C'est ainsi qu'apparaissent en l'esprit ces pensées que l'on qualifie d'ennemies parce qu'elles représentent des vues erronées. Même si quelqu'un ne manifeste aucune attitude à notre égard, nous imaginons qu'il pense telle chose de nous, que c'est pour nous nuire qu'il agit comme ceci ou comme cela, etc. Nous forgeons une histoire qui, en fait, ne correspond pas du tout à la réalité de cette personne, et qui est une interprétation totalement fausse des choses. Puisque nous ne faisons absolument pas confiance aux autres, la confusion s'accroît encore dans notre esprit habité par la colère, la jalousie et les conflits, et nous souffrons davantage encore. Il en va exactement de même dans la situation inverse. Même si nous sommes heureux et satisfaits parce que nous avons obtenu ce que nous voulions, nous continuons à projeter toutes sortes d'idées sur autrui ; nous croyons que les autres sont jaloux de nous, qu'ils nous envient et qu'ils feront tout pour interrompre notre bonheur. De nouveau l'esprit devient la proie des émotions perturbatrices. Toutes ces situations proviennent d'un manque fondamental de compréhension de la souffrance et de ses causes.

Nous projetons les émotions de notre esprit sur les autres sans reconnaître qu'elles sont à l'intérieur de nous-mêmes. Quelqu'un qui est sous l'influence de l'orgueil, par exemple, ne reconnaît pas cette émotion en lui mais la perçoit chez les autres qu'il qualifie d'orgueilleux. Notre esprit peut baigner dans la jalousie, ce sont les autres que nous tenons pour jaloux de nous-mêmes. Si nous sommes enclins au désir et à l'attachement et que nous aimons quelqu'un, nous projetons cela vers l'extérieur et pensons que la personne qui est en face de nous ressent les mêmes sentiments à notre égard.

Nous ne reconnaissons pas les émotions en nous et sommes convaincus que ce sont les autres qui les ont. Cette projection est difficile à arrêter, parce que les émotions sont la production des tendances inhérentes créées par nos actions antérieures. Nous avons une tendance naturelle à éprouver ces émotions et à les attribuer aux autres, et il n'est pas aisé de contrôler ce processus. Il en va de même avec le rêve. Lorsque nous dormons, des rêves apparaissent dans l'esprit, que nous ne pouvons pas arrêter parce qu'ils sont le résultat de tendances développées depuis très longtemps.

Si nous ne nous examinons pas de près, nous sommes convaincus que nous possédons beaucoup de qualités et nous développons un grand d'orgueil. Nous n'allons pas au-delà de ce voile de l'orgueil et persistons dans notre bonne opinion de nous. Et puisque nous sommes quelqu'un de très bien, la faute est forcément chez les autres. Il faut se détourner de cet état d'esprit et le détruire en développant une faculté de vision intérieure, "l'oeil de la sagesse primordiale discriminante", qui permet de se voir soi-même. Grâce à cette vision intérieure, nous avons une idée très claire de ce à quoi ressemble vraiment notre esprit : nous voyons les émotions qui sont à l'intérieur de nous et non à l'extérieur, et surtout nous nous rendons compte que nous sommes dans l'erreur. Une fois que l'on reconnaît ses fautes, on peut les dissiper. Si nous voyons réellement que notre comportement est mal fondé, l'orgueil décroît tout naturellement, et il est alors possible d'agir vraiment sur notre caractère et de ne plus en laisser apparaître les traits erronés, mais au contraire d'en faire émerger les qualités pures qui seront la source d'une activité pure.

Lorsque l'on s'est ainsi purifié, les voiles du karma se dissipent et l'esprit est débarrassé de toute souillure. L'individu peut alors reconnaître sa véritable nature et s'ouvrir à l'état du parfait Eveil.

Si l'on se considère comme un être pourvu de nombreuses qualités, c'est le signe que l'on n'en a aucune, parce que le fait de voir ses propres qualités est une faute. Si, par contre, on voit facilement les fautes qui sont à l'intérieur de soi, cela constitue déjà une qualité, parce que voir ses défauts est le seul moyen de les dissiper et de progresser. La personne idéale est celle qui reconnaît ses propres fautes et, en même temps, reconnaît les qualités d'autrui.

Celui qui ne reconnaît pas ses propres fautes est comme une personne qui a le visage sale mais ne le sait pas, et qui se promène ainsi avec le sentiment d'être parfaitement propre; mais les autres voient bien que son visage est sale. Cette ignorance ne disparaît que lorsque la personne se trouve devant un miroir : elle voit alors son reflet et réalise que sa figure est sale et, bien sûr, va se laver. C'est ce qui se passe lorsque l'on développe "L’œil de la sagesse" : nous voyons les impuretés de notre caractère et pouvons ainsi les éliminer. Personne n'est sans faute : nous en avons tous. Si nous étions sans faute, nous ne serions pas ici. Le monde humain est un monde impur empli d'êtres chargés de fautes, et c'est la raison pour laquelle nous avons pris naissance dans cette sorte de monde. Il s'agit par conséquent de reconnaître ces fautes et de les purifier, pour devenir des êtres qui se sont débarrassés de toutes leurs imperfections et ont complètement épanoui toutes leurs qualités, c'est-à-dire des bouddhas.

A chaque fois que l'esprit est perturbé par l'une des cinq émotions, on essaye de la regarder directement, afin de la localiser et de découvrir sa forme, sa taille, sa couleur, etc. On essaye de définir cette émotion et de savoir où elle se trouve. Se trouve-t-elle au niveau du corps, de la parole ou de l'esprit ? A force d'examen et d'attention, on réalise finalement que l'émotion ne peut pas être définie : elle n'a rien de tangible, elle n'a aucune existence matérielle, elle n'est qu'une impression éphémère qui apparaît dans l'esprit. Il en va exactement de même du rêve. Lorsque nous dormons, nous sommes emportés dans des mondes variés. Si c'est un rêve agréable, ces mondes sont plaisants et nous éprouvons du bonheur. Si c'est un rêve désagréable, nous sommes effrayés et cherchons à nous défaire de cette expérience que nous n'aimons pas. Parce que nous pensons que ce qui survient à l'intérieur du rêve existe véritablement, nous sommes affectés par les événements du rêve : l'esprit qui rêve se sent heureux ou triste, c'est selon. Lorsque nous nous réveillons, nous nous rendons immédiatement compte que notre rêve n'avait aucune réalité et qu'il n'y avait pas de raison d'être heureux ou triste puisque les événements expérimentés n’avaient pas vraiment lieu. C’est l’attitude qui doit être développée à chaque fois que des émotions perturbent l’esprit à l’état de veille. Lorsqu’une émotion apparaît dans l’esprit, on la regarde directement jusqu’à percevoir sa nature invisible , jusqu’à percevoir la réalité qui ne peut pas être vue en fait puisque l'émotion est introuvable. Celle-ci se transforme alors en la sagesse correspondante.

Si l'on adopte cette attitude, les cinq poisons deviennent peu à peu les cinq sagesses. Il faut apprendre à pratiquer en ce sens.

Quand on parvient à regarder la véritable nature des émotions de cette manière, on est au-delà de la souffrance qu'elles procurent. Peu importe que l'esprit soit empli de mouvements émotionnels, à partir du moment où l'on ne s'y attache pas, où l'on voit qu'ils sont dépourvus de toute véritable existence, de toute racine ou substance, l'activité émotionnelle se transforme en activité de sagesse et la souffrance, qui survient avec l'idée émotionnelle de l'expérience, disparaît. Tant que l'on pense que l'on a des émotions, on souffre. Si l'on voit que ces émotions n'ont aucune réalité, on se libère de la souffrance parce qu'on se libère de la mainmise mentale qui permet à la souffrance de s'établir. On doit pratiquer cela en toutes circonstances. Une autre chose que l'on peut faire quand on souffre, c'est reconnaître que la souffrance que l'on éprouve est simplement le résultat du karma antérieur. Il ne faut donc pas essayer d'arrêter quoi que ce soit, mais simplement accepter la situation comme étant le mûrissement naturel de nos actions antérieures, et la vivre en développant la certitude qu'elle disparaîtra tôt ou tard lorsque la souffrance aura tari le karma."
haiwei
haiwei
Philanthrope
Philanthrope


Féminin
Nombre de messages : 919
Contrée : Nul
Arts & métiers : Nul
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Nul
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/06/2007

Titre-sujet Re: Les émotions perturbatrices

Message par haiwei Mer 04 Aoû 2010, 10:28

super enseignement !
merci KDG ! Les émotions perturbatrices 586300
lotus73
lotus73
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre


Féminin
Nombre de messages : 252
Zodiaque : Poissons Âge : 48
Contrée : francaise
Arts & métiers : secrétaire
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Buffle
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : dharma, lectures, recherches documentaires, pensée bouddhiste
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/04/2010

Titre-sujet Re: Les émotions perturbatrices

Message par lotus73 Mer 04 Aoû 2010, 10:45

merci beaucoup pour ce partage : très enrichissant et utile pour biens des personnes amitié Les émotions perturbatrices 825837
karma djinpa gyamtso
karma djinpa gyamtso
Animateur
Animateur


Masculin
Nombre de messages : 3385
Zodiaque : Capricorne Âge : 50
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Quel esprit?
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

Titre-sujet Re: Les émotions perturbatrices

Message par karma djinpa gyamtso Mer 04 Aoû 2010, 10:55

Les émotions perturbatrices 586300
MionaZen
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News


Féminin
Nombre de messages : 3351
Zodiaque : Taureau Âge : 40
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Coq
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Titre-sujet Re: Les émotions perturbatrices

Message par MionaZen Mer 04 Aoû 2010, 11:08

Merci beaucoup pour ce partage Karma Djinpa Gyamtso Les émotions perturbatrices 586300
Quel enseignement de qualité, Lama Guendune Rinpoché est un homme d'une grande sagesse et d'une grande clairvoyance.

    La date/heure actuelle est Ven 28 Jan 2022, 22:32