Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Croppe10 Etudes, Pratiques & Compassion

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche B9254110

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle- École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Je calcule touts mes semblables
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 17:18 par Minako

» Dharmachakra
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 16:18 par Karma Trindal

» Bonjour à tous !
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 16:17 par Karma Trindal

» frères et sœurs de la Sangha, je vous rends hommage
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 16:16 par Karma Trindal

» Salut, c'est "carte mentale man"
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 16:15 par Karma Trindal

» bonjour à toutes et à tous
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 16:13 par Karma Trindal

» Ma présentation sur le forum
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 16:12 par Karma Trindal

» Sylvain Chantemesse dit "Le fous"
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 16:11 par Karma Trindal

» Comment on se crée des obstacles
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 15:46 par Karma Trindal

» Je me présente, Minako qui chemine tranquillement...
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 15:40 par Karma Trindal

» Coronavirus : Chaque jour compte.
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 15:34 par Karma Trindal

» La tradition de la forêt -bouddhisme theravada
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 15:30 par Karma Trindal

» 10 antibiotiques naturels pour lutter contre l infection
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 15:25 par Karma Trindal

» Coronavirus: les animaux reviennent dans des rues désertées par l'homme .
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 15:21 par Karma Trindal

» ...de Gyétrul Jigme Rinpoche concernant le virus
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 12:42 par pelletier

» Les obstacles dans la pratique et sur la voie
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 12:20 par Disciple laïc

» CORONAVIRUS - RESTEZ EN VIE, NE PRENEZ PAS D'IBUPROFÈNE !
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 11:35 par Disciple laïc

» Spinoza, le scientifique en avance sur son temps | COSMOS : NOUVEAUX MONDES
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 11:28 par Disciple laïc

» Conduire notre journée à la lumière du Dharma .
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 11:00 par Mila

» Les voeux de Bodhisattva
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 10:45 par Mila

» Prise de Refuge et Bodhicitta
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 10:42 par Mila

» Paroles de thich nhat hanh sur la transformation.
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 10:07 par Minako

» Le Zen et les Écritures - 1/2 et 2/2
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 09:08 par Karma Yéshé

» L ignorance dans le bouddhisme
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyAujourd'hui à 08:30 par Karma Yéshé

» Des arbres , pour l'Arbre .
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyHier à 16:19 par Karma Yéshé

» Une des leçons à tirer de nos vies humaines
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyHier à 16:15 par Karma Yéshé

» Mieux connaître la concentration
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyHier à 16:08 par Karma Yéshé

» le karmapa et kalu rinpoché
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyHier à 16:06 par Ahcia

» Entretien avec Geshé Loden autour du Covid 19
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyHier à 13:42 par Karma Yéshé

» La différence entre connaissance et ignorance
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyHier à 13:03 par Disciple laïc

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyHier à 11:01 par Mila

» Une question particulière au sujet de cette nuit passée entendre un Bruit
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyHier à 09:45 par Minako

» La peur vient de l absence due confiance et d amour
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyVen 03 Avr 2020, 20:48 par Karma Yéshé

» L'hôpital Notre Dame à la Rose
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyJeu 02 Avr 2020, 10:01 par Human_War

» Moins de pensées, davantage de paix
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyJeu 02 Avr 2020, 10:00 par Human_War

» Le choix ..est-il une illusion?
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyJeu 02 Avr 2020, 08:45 par Human_War

» Déception: Comment gérer ses pensées suite à une déception?
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyJeu 02 Avr 2020, 07:55 par Human_War

» Shuddhodana qui créa le vent
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyJeu 02 Avr 2020, 06:48 par Human_War

» Peur du bonheur, peur de la vie ?
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyJeu 02 Avr 2020, 06:35 par Human_War

» question concernant le Bouddha primordial :
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMar 31 Mar 2020, 15:36 par Ahcia

» Médecine tibétaine et Covid-19
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMar 31 Mar 2020, 15:01 par Mila

» Messge de Khandro Rinpoché à propos de confinement
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMar 31 Mar 2020, 10:37 par Pema Gyaltshen

» Deux ouvrages de Traleg Rimpoché , bientôt publiés en Français
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyDim 29 Mar 2020, 21:35 par Mila

» La protection des Trois Joyaux dépend uniquement de la confiance
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyVen 27 Mar 2020, 00:17 par Ortho

» Chant des oiseaux , fermez les yeux
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyJeu 26 Mar 2020, 19:00 par Disciple laïc

» 2 vidéos sur la Birmanie - Le Myanmar
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMer 25 Mar 2020, 11:13 par Disciple laïc

» La synchronicité révolutionne la pensée...
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 23 Mar 2020, 11:09 par Karma Yéshé

» Pratique de tchenrezi sous titree
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 23 Mar 2020, 11:06 par Karma Yéshé

» Confinement virus covid 19
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 23 Mar 2020, 08:28 par Nangpa

» Humour: Il raconte une blague au dalaï-lama et se prend un bide (vidéo)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyDim 22 Mar 2020, 08:51 par Karma Yéshé

» Le dalaï-lama explique le mantra om mani padme um
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyDim 22 Mar 2020, 08:49 par Karma Yéshé

» Présentation de moi meme, nouvelle
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyVen 20 Mar 2020, 09:44 par vaygas

»  A la croisée des chemins
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMer 18 Mar 2020, 10:54 par Mila

» Le Bonheur au 21e siècle , par Guelong Thubten
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMar 17 Mar 2020, 09:17 par Disciple laïc

» Purée de topinambours aux carottes et pois chiches
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyVen 13 Mar 2020, 19:11 par Mila

» Une recette VG pâtes brocoli,et choux chinois
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyJeu 12 Mar 2020, 13:35 par Karma Yéshé

» Conchiglioni sauce poivrons
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMer 11 Mar 2020, 22:46 par Karma Yéshé

» La vérité ultime et la vérité relative - 1/2 et 2/2
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 09 Mar 2020, 15:27 par Karma Yéshé

» Siddhartha Gautama : Qui était le Bouddha ?
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 09 Mar 2020, 15:12 par Karma Yéshé

» Youth for climate
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 09 Mar 2020, 14:42 par Karma Tsultrim Jyurmé

» La méditation , source de paix intérieure
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 09 Mar 2020, 14:32 par Karma Yéshé

» Enseignement sur le Bouddha Akshobya
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 09 Mar 2020, 11:18 par Mila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 09 Mar 2020, 09:43 par Pema Gyaltshen

» L'émerveillement tragique
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyDim 08 Mar 2020, 17:31 par Disciple laïc

» Sangha saleve entretien avec le responsable
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyVen 06 Mar 2020, 18:31 par Karma Yéshé

» Une brève histoire du Bouddhisme
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyVen 06 Mar 2020, 18:28 par Karma Yéshé

» Entretenir une bonne relation avec nos émotions
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyVen 06 Mar 2020, 14:16 par Disciple laïc

» Mêler le Dharma à notre esprit .
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyVen 06 Mar 2020, 11:28 par Disciple laïc

» Les 108 perles de sagesse du dalai lama
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyJeu 05 Mar 2020, 10:09 par Invité

» The First Buddhist Monks Ordination in South Africa
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMer 04 Mar 2020, 22:42 par Mila

» Pâté aux pommes de terre
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMer 04 Mar 2020, 17:40 par Disciple laïc

» HAPPY LOSAR 2020, année 2147
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMar 03 Mar 2020, 21:10 par Karma Trindal

» Prière pour enrayer les épidémies , chantée en Chinois par le Karmapa .
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyMar 03 Mar 2020, 12:19 par Pema Gyaltshen

» Gel désinfectant maison recette.
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 02 Mar 2020, 18:44 par Karma Yéshé

» Les Samis, le dernier peuple autochtone d'Europe .
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche EmptyLun 02 Mar 2020, 18:23 par Pask

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 45 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 42 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Mila, Minako, Nangpa


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 103353 messages dans 12079 sujets

Nous avons 4412 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Minako

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7619)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_leftlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Barlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_right 
Karma Trindal (7053)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_leftlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Barlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_right 
petit_caillou (4774)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_leftlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Barlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_leftlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Barlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3386)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_leftlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Barlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_right 
MionaZen (3353)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_leftlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Barlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_right 
Karma Yéshé (3129)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_leftlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Barlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_right 
vaygas (2734)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_leftlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Barlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_right 
Mila (2366)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_leftlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Barlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2308)
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_leftlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Barlama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Bar_right 

Les posteurs les plus actifs du mois

Le Deal du moment : -25%
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
Voir le deal
135 €

La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

heyopibe
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Zodiaque : Balance Âge : 54
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Serpent
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : apaisement
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par heyopibe le Jeu 22 Avr 2010, 09:30

Ci-après 1er extrait concernant l'accumulation de mérites.

Nous souhaitons nous ouvrir au parfait Eveil, et pour cela nous avons besoin d'accumuler beaucoup de mérite.

Cette accumulation s'opère par la rencontre de circonstances et de situations variées,
qui offrent l'opportunité de développer un grand nombre de qualités qui se révéleront en le parfait Eveil.

Si nous ne rencontrions aucune situation d'agression, nous n'aurions jamais la possibilité de pratiquer la qualité de la patience.
Si nous ne voyions pas d'êtres plongés dans la souffrance ou les difficultés, nous n'aurions jamais l'occasion de développer la qualité de la compassion.
Si nous ne remarquions personne dans la pauvreté, nous n'aurions jamais l'opportunité de pratiquer la qualité de la générosité.

Toutes ces situations sont des occasions de progrès et d'accumulation de mérite.
Toutes les personnes rencontrées sont des amis spirituels qui nous aident à développer les qualités indispensables pour accéder au parfait Eveil.
C'est de cette manière qu'il faut considérer les situations et les êtres que l'on rencontre, afin de voir qu'ils jouent un rôle bénéfique dans notre vie.

Pour l'instant, notre attitude dans la vie consiste à nous assurer du futur en mettant de l'argent de coté ou en le plaçant à la banque.
Mais la mort peut survenir à tout moment et nos efforts pour accumuler de l'argent dans une banque ne nous profiteront peut-être jamais.

Il en va différemment pour les valeurs spirituelles : le mérite ne se perd pas et demeure dans notre courant de conscience, nous accompagnant après la mort.
Il faut faire tout son possible pour que l'accumulation de mérite soit de plus en plus large :
on s'entraîne à accomplir des actes positifs qui créeront cette accumulation.
Un à un, chaque acte positif fait s'accroître le mérite qui nous accompagnera jusqu'à l'Eveil.

La vie que nous traversons est par nature totalement éphémère.
Elle peut nous sembler longue, mais en comparaison de la succession de vies
cela revient à s'asseoir quelques minutes sur une chaise pour se reposer ; elle est donc très brève.
Toute expérience traversée dans cette vie dépend du karma :
elle est le résultat de la convergence d'actes que nous avons commis dans le passé.

Ceci est vrai non seulement pour les êtres humains, mais également pour tous les êtres vivants.
Quel que soit l'état dans lequel nous nous trouvons, il est le fruit d'actes du passé.
Quand un être vivant entreprend une action dans un certain état d'esprit,
cela crée un résultat potentiel qui mûrit selon la loi du karma.
Le résultat consiste à reprendre naissance dans un type ou un autre d'existence,
dans lequel ce qu'on expérimente dépend également du karma :
toutes les situations rencontrées ne sont que des illusions créées par le karma accumulé antérieurement.

Dans sa sagesse primordiale, le Bouddha avait la capacité de voir tous les êtres de tous les royaumes en même temps.
Il expliquait qu'à l'intérieur des six royaumes d'existence, le plus peuplé est le monde des états infernaux.
Dans les enfers, la quantité d'êtres est semblable au nombre de grains de poussière qui se trouvent dans un champ, c'est-à-dire qu'elle est presque illimitée.
En comparaison, dans les trois royaumes supérieurs où les situations rencontrées sont plus favorables,
le nombre d'êtres est relativement limité : il est semblable au nombre de grains de poussière que l'on trouve sur la surface d'un ongle de nos doigts.
Les enfers sont donc les états les plus peuplés ;
on trouve ensuite ceux des esprits avides, puis les états animaux.
Ces trois royaumes sont vraiment très peuplés: il est fréquents d'y reprendre naissance,
alors que renaître dans l'un des trois royaumes supérieurs est beaucoup plus rare.
Renaître dans les états infernaux ne signifie pas renaître dans un état unique.

Il existe différents états infernaux : on en dénombre dix huit expliqués.
Huit sont des enfers chauds appelés ainsi car la souffrance y est caractérisée par une chaleur intense.
Huit sont des enfers froids, caractérisés par un froid extrême.
Il y a enfin deux enfers avoisinants dans lesquels l'expérience de souffrance est très forte,
mais moins extrême que dans les seize autres, et la durée de présence dans ces états intermédiaires est plus courte.
Chaque état infernal a une forme de souffrance propre, et la durée de vie diffère selon l'état.
A l'intérieur même du royaume infernal, il y a une grande progression qui est fonction de l'intensité des actes négatifs ayant entraîné la renaissance dans ces états : progression de durée d'établissement et progression d'intensité.
La durée et l'intensité sont reliées au karma.
Quel que soit l'état infernal dans lequel on reprend naissance,
il représente simplement le résultat des tendances négatives de notre esprit et des états d'esprits négatifs du passé qui viennent à maturité.
La sensation éprouvée à l'intérieur de ces états est évidemment une grande souffrance,
dont l'intensité est en relation directe avec la gravité des actes négatifs entrepris dans le passé,
comme l'est la durée d'établissement dans ces états.

Après ces états infernaux, le royaume le plus peuplé est celui des yidags ou esprits avides. Il y a cinq types de royaumes d'esprits avides.
Les expériences vécues y sont diverses et dépendent du karma qui a mené à une telle renaissance.

Ensuite vient le royaume animal qui se répartit traditionnellement en trois :
les animaux sauvages ou libres, les animaux domestiqués et asservis, et les animaux qui volent dans les airs.
Le monde animal est accessible aux êtres humains qui se rendent compte de la formidable variété de formes du monde animal,
tout en sachant que le fond des océans abrite la plus grande variété d'animaux.

Les états infermaux, les royaumes des yidags et le monde animal constituent les trois royaumes inférieurs.
Y reprendre naissance est la conséquence d'un manque de vertu.
Les êtres y expérimentent simplement le résultat des actes négatifs qu'ils ont largement accumulés dans le passé.
Dès qu'un être reprend naissance dans l'un de ces royaumes, son unique expérience est celle de la souffrance,
qui est fonction du type de renaissance contracté, ce type de renaissance dépendant lui aussi du karma passé.
Et il est presque impossible d'accomplir des actes positifs, car on se situe alors dans un royaume où l'on est sans cesse perturbé par les cinq poisons.
Une fois qu'on a pris naissance dans l'un des six royaumes, il est pratiquement impossible de sortir de ce cycle.
C'est pour cela qu'on parle d'une souffrance sans fin.
Lorsqu'on est à l'intérieur d'un royaume inférieur, on a tendance à créer davantage de karma négatif :
l'esprit, complètement imprégné par les cinq poisons, perpétue de nombreux actes négatifs.

Dans le royaume humain, la situation est un peu différente.
Les êtres humains possèdent un mélange de karma positif et de karma négatif,
de sorte que l'existence humaine se traduit par un mélange de situations favorables et de souffrances.
On peut croire que sur Terre il y a beaucoup d'êtres humains, voire que les hommes sont plus nombreux que les animaux ;
mais c'est une vision superficielle. La proportion est inverse.
Si l'on prend une très grande ville, on a toujours la possibilité de compter le nombre d'êtres humains.
Mais si l'on considère un morceau de terre et qu'on essaie de dénombrer les êtres vivants qui y logent,
on se rend rapidement à l'évidence qu'il est impossible de tous les compter tellement il sont nombreux !
La population animale est de loin supérieure à celle des êtres humains.
La situation des êtres humains ne comporte pas de souffrances excessives, généralement.
La souffrance que connaissent les hommes vient principalement de la frustration puisqu'ils sont dans l'impossibilité de satisfaire leurs nombreux désirs.
Nous recherchons constamment le confort et les choses agréables, et tentons d'éviter toutes les situations difficiles.
Comme nous n'y parvenons pas, la frustration fait naître la souffrance.
Nous n'avons pas la capacité de construire quelque chose d'agréable, ni même celle d'arrêter les situations adverses ou difficiles, et cela nous fait souffrir.
Nous n'avons pas non plus la capacité de préserver éternellement une situation agréable :
tôt ou tard, celle-ci vient à terme et on éprouve un sentiment de souffrance, dû à la perte de quelque chose que l'on aime ;
tôt ou tard, nous sommes séparés de nos amis, ou mis en présence de nos ennemis et de difficultés, et cela provoque la souffrance.

On rencontre quatre types de souffrance dans l'état humain :
la souffrance de la naissance, la souffrance de la maladie, la souffrance de la vieillesse et la souffrance de la mort.

Après le monde humain, on accède aux états divins.
Les êtres qui y prennent naissance rencontrent des situations très favorables dépourvues de toute souffrance.
Cela est dû à une grande accumulation de mérite :
c'est l'accomplissement de nombreux actes vertueux dans les vies passés qui conduit les êtres à renaître dans les états divins.
Les mérites et les actes positifs ne les ont pas menés vers l'Eveil,
car ils n'ont eu ni la capacité ni la force de transformer ces actes positifs en une voie d'Eveil véritable ;
ils n'ont pas dédié à autrui le mérite qui en résultait, car ces actes positifs n'étaient pas motivés par le souhait de se diriger vers le parfait épanouissement.
Les actes positifs de cette sorte demeurent dans le courant de conscience de leur auteur,
mais ne mûrissent pas sous la forme de situations favorables à la parfaite illumination.
Ils mûrissent en des situations favorables limitées aux états divins du samsara : les êtres qui les ont accomplis connaissent une joie parfaite tout au long de leur vie.
Mais au moment de mourir, c'est-à-dire au moment où le karma positif accumulé dans le passé vient à épuisement,
ils rencontrent une très grande souffrance, car ils ont conscience que l'état de grand bonheur qu'ils ont connu jusque-là arrive à son terme.
Ils ont en effet la possibilité de voir, grâce à leurs capacités divines, dans quel état ils vont se réincarner.
Bien souvent, ils reprennent naissance dans des états inférieurs puisqu'ils ont épuisé tout le mérite et le bienfait des actions du passé,
et le seul karma qui leur reste est l'expérience de ces états inférieurs.
Cette vision d'un bonheur qui s'achève est une grande souffrance et l'esprit en est très perturbé.
Avant cet instant, les êtres des états divins n'ont pas du tout conscience de ce qu'est la souffrance.
D'un seul coup, ils se trouvent confrontés à une expérience inéluctable et tombent véritablement du haut de leur bonheur dans un état de très grande souffrance.

II est important de prendre conscience des différents types de souffrances que l'on rencontre dans les états inférieurs ou dans les royaumes dits "supérieurs". Reconnaître leurs causes et leurs conséquences nous est d'une grande aide pour finalement nous détourner des actes négatifs qui ne peuvent que nous entraîner vers des renaissances difficiles, et accomplir des actes positifs dirigés résolument vers l'Eveil.
Si on n'a pas conscience de ces souffrances, on commet des actes tels qu'attraper des poissons et les laisser hors de l'eau.
Ces poissons meurent dans de grandes souffrances, sans qu'on ait conscience de ce qu'on fait, ni de la souffrance qu'on inflige, ni des conséquences que cet acte produit.


[fin de l'extrait]

source
heyopibe
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Zodiaque : Balance Âge : 54
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Serpent
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : apaisement
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty L'accumulation de mérites [synthèse]

Message par heyopibe le Jeu 22 Avr 2010, 10:11

En premier lieu : le lien établi entre l'accumulation de mérites et l'ouverture au parfait Eveil,
ceci grâce à la pratique des qualités de générosité, de compassion et de patience. (antidotes aux poisons désir, jalousie, ignorance)
exercée lors des situations rencontrées.

Toute expérience traversée dans cette vie dépend du karma :
elle est le résultat de la convergence d'actes que nous avons commis dans le passé.

conditionnant la renaissance dans un des six royaumes d'existence.

II est important de prendre conscience des différents types de souffrances que l'on rencontre ....
Reconnaître leurs causes et leurs conséquences nous est d'une grande aide
pour finalement nous détourner des actes négatifs qui ne peuvent que nous entraîner vers des renaissances difficiles,
et accomplir des actes positifs dirigés résolument vers l'Eveil.


La boucle karmique ou samsarique de renaissance en renaissance est ainsi décrite entre accumulation de mérite, souffrances vécues dans le royaume d'existence et leurs actes conséquents.
heyopibe
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Zodiaque : Balance Âge : 54
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Serpent
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : apaisement
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty [L'accumulation de mérites] - Les royaumes d'existence

Message par heyopibe le Jeu 22 Avr 2010, 10:37

Beaucoup de questions peuvent se poser au sujet des royaumes d'existence.



Au regard d'une situation, nous essayons de déterminer quel est notre rapport karmique avec les causes de la situation.

De toute façon, notre réponse ne peut nous éclairer plus sur notre passé vécu,

simplement nous confirmer que le présent vécu est le fruit de nos actions passées.



Alors, la deuxième question qui suit est : "dans quel royaume d'existence je suis"

car dans la littérature bouddhiste, le plan symbolique est intimement lié au plan réel.

En se plaçant sur le plan symbolique, le royaume infernal, animal, divin,... n'est plus éloigné de ce que nous vivons dans notre réalité.

Pour certains, c'est tout le temps infernal, pour d'autres plus mitigée... mais bien réel.


En conclusion , la spéculation karmique ne nous est utile que pour prendre conscience mais ne devrait pas être notre source d'aspiration

au risque de se retrouver distrait de la Voie par des spéculations sans vérité ni réalité.



Ceci est un commentaire sur les royaumes d'existence qui devraient en appeler d'autres de votre part.
heyopibe
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Zodiaque : Balance Âge : 54
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Serpent
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : apaisement
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Utilisation du post

Message par heyopibe le Jeu 22 Avr 2010, 10:45

Un petit détour technique qui doit pouvoir nous apporter clarté dans le commentaire d'un post.

Deux boutons "réponse" sont à notre disposition.

Celui d'en haut permet de changer le titre.

En utilisant cette fonction, ceci permet de préciser le champ de la réponse et ainsi de suivre plusieurs fils de discussion.



Exemple : dans le cas présent, nous avons deux fils de discussion différents :

l'accumulation de mérite + utilisation du post + l'accumulation de mérite - royaume d'existence

En choisissant le titre, ceci permet de suivre le bon fil de discussion.



Ce serait de la digression organisée en attendant d'en faire la synthèse par séparation éventuelle des posts.
loulou
loulou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 95
Zodiaque : Bélier Âge : 53
Contrée : France, plutôt Paris
Arts & métiers : indeterminée
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chèvre
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : variable, comme la météo
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 03/04/2010

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par loulou le Jeu 22 Avr 2010, 18:32

Il existe un enseignement (sutra) du Bouddha ou il décrit tout un panel de "voies karmiques" vertueuses, et voies karmiques non-vertueuses, et il décrit leurs résultat à pleine maturité, en tant que renaissance dans tel ou tel monde, inférieur ou supèrieur (parmi les 6 mondes).

Le condensé de cet enseignement sont la description des 10 non-vertues et des 10 vertues opposées.
Ainsi, voyant ce que nous sommes aujourd'hui (notre renaissance actuelle, mais aussi l'état de notre esprit dans le cadre de cette renaissance), nous pouvons tout de même avoir une idée de ce que nous avons fait avant.

Il n'y a pas d'hésitation à avoir : nous sommes bien dans le monde humain ! Ce n'est pas symbolique.
C'est peut-être une illusion, mais le fait est qu'elle ne nous apparaît pas encore comme telle !

Mais il est dit que l'une des caractèristique de ce monde humain est de justement permettre d'avoir une petite idée de ce qu'expérimente les êtres dans les autres classes de renaissances.

Méditer sur les conditions des les états infortunés, sur les différentes sortes de karma, et sur les voies karmiques vertueuses et non-vertueuses, est tout sauf des spéculations vaines.

Ce sont des méditations incontournables, dans toutes les écoles bouddhistes, sources de compréhensions qui vont nous être d'une grande aide pour mieux comprendre le cheminement que propose le Bouddha.
Et aussi grande source d'inspiration pour pratiquer l'éthique et développer la compassion.

Ce sont plutôt ce genre de pensées qui me viennent après la lecture de Guendune Rimpotché.
heyopibe
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Zodiaque : Balance Âge : 54
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Serpent
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : apaisement
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par heyopibe le Jeu 22 Avr 2010, 18:45


LOULOU :

Méditer sur les conditions des les états infortunés, sur les différentes sortes de karma, et sur les voies karmiques vertueuses et non-vertueuses, est tout sauf des spéculations vaines.

La méditation compassionnelle sur le karma, oui ,

ce que j'évoque, c'est la spéculation dite karmique au sujet de ce qu'a pu être son propre passé ou celui du voisin d'ailleurs.

Un peu comme sur les vies antérieures d'ailleurs...
loulou
loulou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 95
Zodiaque : Bélier Âge : 53
Contrée : France, plutôt Paris
Arts & métiers : indeterminée
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chèvre
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : variable, comme la météo
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 03/04/2010

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par loulou le Jeu 22 Avr 2010, 18:49

Pourquoi "spéculation" ?
Réflechir sur la loi de causalité entraîne forcement de prendre en compte les vies suivantes,
et aussi ce que nous avons fait les vies passés, pour comprendre comment "on en est arrivé là" .
loulou
loulou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 95
Zodiaque : Bélier Âge : 53
Contrée : France, plutôt Paris
Arts & métiers : indeterminée
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chèvre
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : variable, comme la météo
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 03/04/2010

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par loulou le Jeu 22 Avr 2010, 18:51

Et bien sûr porter un regard sur ce que l'on a fait avant dans cette vie-même, ne serai-ce que pour se motiver à purifier un peu nos empreintes de karmas négatifs...
Anonymous
Invité
Invité

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010, 09:38

Quand je lis ce genre d'enseignement,je trouve que c'est très bien pour une première approche mais ça reste très théorique, le mérite ce n'est pas mathématique. J'en vois qui sortent des enseignements en se disant qu'il doivent aider la personne âgée à traverser, s'engager dans une association, sourire aux gens dans la rue alors que jusqu'à ils faisaient la gueule dans a rue, rouspétaient la vielle dame qui traversaient eu feu rouge ( oui, c'est pas bien visible la couleur du feu de l'autre côté de la rue pour une personne âgée ) sans parler de leur nombrilisme qu'ils comptent vaincre en s'engageant dans une association humanitaire.

En fait, il s'agit d'une transformation intérieure qui n'a pas grand chose à voir avec l'intellect. On ne pense pas " Tien s ! Je vais cumuler du mérite aujourd'hui. je suis en congés, j'ai le temps tiens !"

Je m'étais posé la question parce que les lamas du Bost donnent des enseignements mais en fait, quand on a lu les enseignements de Guendune Rimpotché on s'aperçoit que c'est de la récitation pratiquement mot pour mot et un jour en sortant d'un enseignant de ce genre je n'ai pu me sentir en colère sur le fait que c'est un peu ce que j'ai ressenti quand j'allais au catéchisme étant gamine, faire peur aux gens en leur disant qu'il doivent avoir de bons agissements si non ils tomberaient en enfer au moment de la mort.

Et comme on est dans le domaine de la peur, l'enseignement devraient être amenée autrement surtout pour des débutants qui sont encore bien empêtrés dans leurs voiles karmiques. Je pense qu'il y a un risque de ne recevoir l'enseignement uniquement à travers le filtre de la peur. En tout cas, de ce que j'ai vu et entendu, je l'ai vraiment ressenti comment ça.

Mais bon, c'est mon côté rebel qui se réveille en ce moment lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche 7786
karma djinpa gyamtso
karma djinpa gyamtso
Animateur
Animateur

Masculin
Nombre de messages : 3386
Zodiaque : Capricorne Âge : 48
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Quel esprit?
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par karma djinpa gyamtso le Ven 23 Avr 2010, 09:56

finette tout a fait d'accord seulement le karma étant un des thèmes pilier du bouddhisme qu'est ce que tu voudrais qu'on te dise lors des enseignements a ce sujet si ce n'est que c'est une loi inéluctable?
le but dans ces enseignements n'est pas de faire peur aux gens, a la limite de leur faire prendre conscience que si ils veulent le bonheur ils doivent éviter les actes négatifs, mais c'est pour notre bien et celui des autres, pas pour répondre a une demande exterieure. Apres c'est sur que suivant l'état d'esprit dans lequel on est quand on reçoit des enseignements ça peut bien passer ou non.
Amicalement.
heyopibe
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Zodiaque : Balance Âge : 54
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Serpent
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : apaisement
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty L'accumulation d'actes négatifs et leur purification

Message par heyopibe le Ven 23 Avr 2010, 10:43

Après l'accumulation de mérite ni arithmétique ni basée sur la peur mais sur la confiance en la loi du karma et son corollaire l'extinction de la souffrance,
Voici la purification des actes négatifs non par crainte mais par prise de conscience puis libération,

Les voiles qui recouvrent la nature de bouddha et l'empêchent de se révéler sont la résultante d'une accumulation de karma négatif dans le passé, due à des actes motivés par l'émotion d'ignorance.
Ces actes ont été commis à trois niveaux : corps, parole et esprit.
Tous les actes entrepris le sont à travers le corps, la parole ou l'esprit ; il n'y à pas d'autres moyens d'action.

Les voiles karmiques qui résultent de ces actes sont donc en relation avec les corps, parole et esprit, et si l'on souhaite cheminer vers l'état de bouddha, on utilise les moyens d'action du corps, de la parole et de l'esprit, de façon à dissiper les voiles nés d'une mauvaise utilisation antérieure de ces moyens d'action.

Il s'agit, en ce qui concerne le corps, de toutes les actions physiques négatives qu'on a entreprises et qui ont nui à autrui.
Ce sont des actions qui se sont situées dans un contexte de confusion, car nous avions une perception duelle de la situation.
Il y avait moi et l'autre, moi étant le sujet et l'autre, l'objet.
Des actes découlèrent de cette relation duelle :
dans notre état d'ignorance, peut-être avons-nous tué, volé, trompé, eu une conduite sexuelle inappropriée, effrayé les gens, essayé d'être le meilleur, intimidé à travers le comportement du corps.
Ces types d'actions sont des actes dont le résultat est de recouvrir la nature de bouddha.
Ce sont des voiles créés par l'activité du corps.

Lorsqu'on agit de façon négative, que ce soit à travers le corps, la parole ou l'esprit, il est important de reconnaître l'aspect négatif de ce que l'on fait.
Il faut ensuite purifier cette négativité qui risque de souiller l'esprit, et se libérer de cette action nuisible.
Si l'on ne fait pas attention, on peut penser qu'on se comporte convenablement et croire qu'on a des qualités ;
on développe de l'orgueil et on n'a aucune raison de confesser ou de regretter quoi que ce soit.
Ne pas avoir conscience des négativités qu'on crée, donc ne pas être enclin au regret et à la purification, entraîne une accumulation de karma négatif qui peut nous pousser à renaître dans l'un des trois royaumes inférieurs caractérisés par de très grandes souffrances.
Si l'on agit de façon négative, il faut le reconnaître et le regretter.
Dès lors qu'il y a prise de conscience et regret, dès lors qu'on confesse ses erreurs, le karma négatif se purifie et on écarte le résultat de souffrance.
On se dit souvent que la pensée de tous les actes négatifs qu'on a commis depuis fort longtemps nous procurera une grande souffrance et que, vue leur quantité, on risque d'être complètement déprimé.
On serait plutôt tenter de se voiler la face et d'y penser le moins possible !
Mais cette attitude n’est pas correcte.
Il faut écarter un tel comportement et se rendre compte que, sans une prise de conscience des erreurs commises, on ne peut pas les purifier.
Même si l’on préfère demeurer dans l’ignorance, les actes négatifs mûrissent !
Il faut mieux s’efforcer d’y penser, afin d’être à même de les dissiper,
sinon lorsque la mort arrivera, nous serons confrontés à un bagage d’actes négatifs qui nous escortera.
En effet la seule chose qui accompagne l’esprit lors de la mort, ce sont les traces et les conséquences des actes négatifs, qui mûrissent tôt ou tard en souffrance.
Si l’on a commis beaucoup d’actes négatifs et qu’ils n’ont pas été purifiés, on peut renaître dans l’un des 3 royaumes inférieurs.
Il est donc très important d’essayer de se souvenir du maximum d’actes négatifs qu’on a commis et prendre conscience de leur degré de gravité et d'intensité, car il est alors possible de les purifier.
Purifier signifie : être conscient de ses actes, les regretter et éviter de les commettre à nouveau.
Si l'on agit ainsi, le fruit qui devait mûrir sous forme de souffrance peut se dissiper.
Et plus on dissipe le mûrissement du karma négatif, plus les voiles se dissipent, jusqu'au moment où l'on réalise l'état de bouddha.

Il faut prendre conscience de tous les actes négatifs accumulés dans cette vie et les garder en mémoire.
On s'aperçoit que c'est grâce à la bonté des Trois Joyaux et des lamas que nous avons cette capacité de remémoration.
Si les Trois Joyaux ne nous donnaient pas cette opportunité d'avoir conscience de nos actes négatifs, de les regretter et de les confesser, ceux-ci mûriraient tôt ou tard en souffrance.
Cette reconnaissance s'accompagne de la certitude qu'il est possible de purifier les actions négatives.
C'est absolument nécessaire pour que la purification soit effective.

On purifie les actes négatifs commis par le corps en accomplissant des actes positifs avec le corps, telles les prosternations qui constituent un exercice de très grande valeur et dissipent le mûrissement de toutes les actions commises dans le passé sous l'influence de l'orgueil.
Nous nous sommes souvent comportés de façon négative avec le corps par orgueil, ce qui risque de mûrir sous forme de souffrance.
Se prosterner dissipe les voiles et le mûrissement des actes erronés, parce qu'on se prosterne devant quelque chose d'authentique et de meilleur que nous-mêmes, et c'est cela qui dissipe les conséquences de l'orgueil.
On ne se prosterne pas pour faire plaisir au lama ou au Bouddha ;
simplement, les prosternations sont une manière de purifier les voiles de l'esprit.

Une autre action positive du corps consiste à circumambuler des objets saints comme les stoupas, les temples, etc.

Une dernière manière de purifier les voiles des actions négatives entreprises à travers le corps est de pratiquer les méditations où l'on visualise son corps comme étant la divinité. Notre dimension ordinaire est alors complètement dissipée, balayée par cette méditation sur la pureté du corps de la divinité.

Il se présente de nombreuses possibilités d'accomplir des actes négatifs par la parole.
Les pires consistent à mal parler du dharma, à déprécier les lamas et la sangha.
Toutes les paroles négatives qui peuvent être proférées vis-à-vis du dhanna ou de la sangha sont des actes d'une très grande portée.
Il y a aussi les actes négatifs commis à travers la parole sous l'influence de l'orgueil.
Lorsque cette émotion imprègne l'esprit, on pense qu'on est l'être le plus important, on regarde les autres de haut et on finit par leur faire comprendre qu'ils nous sont inférieurs.
Peut-être va-t-on mal leur parler, les insulter ou, sous l'influence de la colère, leur dire des choses tout à fait négatives.
La jalousie, également, peut nous inciter à prononcer des paroles qui sont source de tension et de conflit, car lorsqu'on est influencé par la jalousie, on se réjouit de créer des difficultés chez les autres.
Ce sont évidemment des actes négatifs.
On peut également commettre des actes négatifs par la parole quand on est en bonne compagnie et que l'on bavarde sans raison, utilisant sa parole pour dire des choses qui n'ont pas véritablement de valeur ou de sens.
Le dernier point de l'activité négative par la parole se situe lorsqu'on négocie.
Si on désire acheter quelque chose par exemple, on discute tout en essayant de manipuler la personne en face de soi pour obtenir ce qu'on souhaite ou lui faire faire ce qu'on veut.
Cela crée une accumulation de karma négatif à travers la parole.
Les actes commis par le corps ou la parole dépendent directement de l'état d'esprit dans lequel on se trouve lors de cette action.
Si nous sommes dans un état d'esprit positif, l'acte commis par le corps ou la parole sera positif, et inversement.

L'esprit est le chef, le corps et la parole ne sont que les serviteurs de l'esprit.

Toutes les actions que nous entreprenons dépendent de notre état d'esprit.
Quant à la portée d'une action et à l'importance de son résultat, on distingue plusieurs types d'actions. Certains actes sont très négatifs et leur résultat est une renaissance dans un état infernal de grande souffrance.
D'autres actes négatifs sont de portée moyenne ; ils font reprendre naissance dans les royaumes des esprits avides.
Si l'acte négatif est plus léger, il a pour conséquence la renaissance dans un état animal.
Si l'acte négatif est très léger, on peut reprendre naissance comme être humain, mais on rencontre des difficultés correspondant directement au type d'action entrepris dans le passé.
Par exemple, si on a commis beaucoup d'actes négatifs à travers la parole tels que mentir ou tromper, on peut renaître dans le monde humain, mais on a toujours un problème de crédibilité, car on est sans cesse associé au mensonge, à la tromperie, et jamais pris au sérieux.

L'orgueil est la base de nombreuses actions négatives commises au niveau de l'esprit :
lorsqu'on est orgueilleux, on se considère comme le meilleur, comme possédant beaucoup de qualités et étant dépourvu de fautes.
Avec cette haute idée de nous-mêmes, nous nous tournons vers l'extérieur et apercevons chez les autres beaucoup de défauts ;
quantité d'actions négatives au niveau de l'esprit découlent de cela.
Très forts de nos qualités, nous ignorons nos défauts et portons une forte attention critique vers l'extérieur.
Y percevant de nombreuses imperfections, nous n'avons pas confiance en l'autre.
A partir de ce manque de confiance, apparaissent les émotions comme la jalousie, la colère, l'agression, qui perturbent constamment notre esprit.
Nous ne sommes donc pas heureux.
Ces perturbations intérieures rendent le calme mental impossible, et à travers la confusion due à l'orgueil, nous accumulons beaucoup de souffrance et d'actes négatifs au niveau de l'esprit.
Si l'on regarde ce qui se manifeste à l'intérieur de l'esprit, on s'aperçoit de la difficulté à aller dans ce sens.
Quand on est sous l'influence de l'orgueil par exemple, on ne s'en rend pas compte ;
mais les autres à l'extérieur le remarquent aisément.
L'esprit est beaucoup trop proche de nous pour qu'il lui soit facile de regarder à l'intérieur de lui-même.
Il est plus aisé de regarder au loin, comme pour l'œil physique.
Plus les choses sont proches, plus il est difficile de les voir: il est quasiment impossible de voir ce qui est directement sur notre œil, mais il est facile de regarder ce qui est distant.
Il faut donc développer la faculté de la vision intérieure ou vision de sagesse, qui nous permet de prendre conscience des émotions qui teintent notre esprit.
Si l'on est influencé par l'orgueil, grâce à cette vision de sagesse, on s'en rend compte, comme on se rend compte de toute l'activité qui découle de cet orgueil, du processus qui fait que nous dirigeons des pensées et des actions négatives vers l'extérieur.
Nous nous apercevons enfin que cet orgueil induit des émotions telles que la jalousie, la colère, etc.
Cette prise de conscience fait naître en nous le regret, et nous permet de voir toute la négativité de ce que nous étions sur le point d'entreprendre.
Elle calme peu à peu l'orgueil, et les émotions qui en découlent directement s'apaisent.
L'esprit se libère progressivement des influences émotionnelles, et l'on s'ouvre à un état d'apaisement et de détente.

Pour dissiper les effets nuisibles des états d'esprits négatifs,
il faut pratiquer la méditation, que ce soit celle du calme mental ou celle du Mahamoudra.
Ces deux types de méditation contribuent à dissiper toute l'activité mentale basée sur une notion de dualité : la notion du sujet et de l'objet, de moi et de l'autre. La pratique de la méditation permet donc de dissiper les voiles négatifs, mûrissement des actes entrepris antérieurement.

Une autre manière de cultiver les qualités de l'esprit consiste à développer la qualité de la compassion.
Par exemple, lorsqu'une personne soumise à l’ignorance et à la confusion commet un acte négatif, plutôt que de la juger et de dire qu’elle agit mal ;
on essaye de développer de la compassion à son égard, en comprenant qu’elle est sous l’influence de quelque chose qu’elle ignore et qu’à travers cet acte elle devra endurer une certaine souffrance.
Si l’on rencontre de la colère, on développe une qualité de l’esprit appelée patience.
Si l’ on rencontre la jalousie, on développe le très ferme souhait que la personne jalouse puisse le plus tôt possible s’en libérer et parvenir à un état de joie et de félicité. Nous apprenons ainsi à travers les situations de la vie à cultiver les qualités de l'esprit .
C'est une manière très efficace d'entreprendre des actions positives avec l'esprit.

Tous les actes entrepris à travers le corps, la parole et l'esprit mûrissent tôt ou tard.
S'ils sont extrêmement négatifs, leur mûrissement conduit à renaître dans les états infernaux ;
si ces actes sont moins négatifs, la renaissance a lieu dans le royaume des esprits avides ;
des actes un peu moins négatifs encore nous amènent à renaître dans l'état animal.
Même si les actes négatifs entrepris à travers l'esprit, la parole et le corps sont assez légers pour qu'on puisse reprendre une naissance humaine, ils mûrissent de toutes façons sous forme de difficultés : notre vie humaine est teintée de toutes ces impuretés, et les activités négatives du passé mûrissent sous la forme de difficultés correspondant au type d'activité antérieure.

II s'agit de purifier les actes négatifs commis au niveau de la parole. Cela se fait par l'emploi juste et correct de la parole, par exemple la récitation de mantras, acte très positif.
On peut réciter différents mantras : celui de la compassion ou le mantra de Cent Syllabes de Dordjé Sempa.
Cette activité positive de la parole a pour effet de dissiper les voiles et le mûrissement potentiel des activités négatives dues au mauvais emploi antérieur de la parole.
Lorsqu'on a complètement purifié ses corps, parole et esprit, on se retrouve avec un corps, une parole et un état d'esprit parfaitement purs ; en l'état de bouddha.
Le corps devient le Corps de manifestation ou nirmanakaya ;
la parole devient le Corps de jouissance ou Sambhogakaya ;
et l'esprit devient le Corps de réalité ultime ou dharmakaya.
Une fois purifiés tous les voiles et réalisé le parfait « Eveil» on est à même de manifester une activité de bouddha au-delà de l'activité ordinaire.

Quand on regarde toutes les personnes ici présentes, elles semblent très bien extérieurement. Mais si l'on regarde ce qui se passe en chacune d'elles, on se rend compte que l'esprit est un peu plus souillé que les apparences, qu'il est teinté d'émotions.
Nous passons notre temps à agir sous l'influence d'une émotion on d'une autre.
Si nous souhaitons vraiment devenir purs extérieurement et intérieurement, il convient que nous nous préoccupions également des impuretés qui sont à l'intérieur de nous-mêmes, pour les dissiper et accéder à une pureté aussi bien intérieure qu'extérieure, et réaliser l'état de parfait bouddha.

A chaque type d'action correspond directement un résultat.
C'est la loi infaillible entre la cause et l'effet, qu'il convient de comprendre très largement.
Tout ce qu'on entreprend de positif a tôt ou tard le bonheur pour résultat.
Toute action négative implique à plus ou moins brève échéance l'expérience de la souffrance.
Cette relation très étroite et inéluctable entre l'action et le résultat, entre la cause et l'effet, peut être comparée au mûrissement d'une graine d'arbre.
Si l'on plante une graine de citronnier, l'arbre qui poussera sera un citronnier.
Les fruits qui apparaîtront sur cet arbre seront des citrons.
Si l'on plante la graine d'un oranger, l'arbre qui apparaîtra sera un oranger et ses fruits seront des oranges.
Goûtant au citron, on le trouvera peut-être un peu amer ou acide, voire déplaisant.
Nous dirigeant vers l'oranger et goûtant une orange, celle-ci nous semblera beaucoup plus douce et agréable.
C'est exactement pareil en ce qui concerne une action et son résultat.
Si l'action est positive, le résultat est agréable.
S'il s'agit d'une action négative, le résultat est beaucoup plus amer.
C'est infaillibilité de la loi du karma.
En connaissance de cause, pour échapper à la souffrance, il faut s'abstenir de créer des causes de souffrance, ce qui signifie qu'il convient d'éviter de commettre des actions négatives.
Si l'on recherche des états de bonheur, il convient de créer des causes de bonheur et de se diriger vers des actions positives.

La pratique du dharma nous est d'un grand profit au moment de la mort.
C'est sa plus grande raison d'être.
Lorsque survient le processus de la mort, si on a déjà de son vivant développé une certaine pratique des enseignements du Bouddha, on n'a pas peur.
L'esprit est confiant, on sait quelle attitude adopter et ce qu'il faut éviter.
En effet, au moment de la mort, le résultat de la pratique devient effectif.
Si nous nous sommes efforcés de mettre en pratique les enseignements du Bouddha dans notre vie, nous en recevons les bienfaits à ce moment.
Si on attend la dernière minute pour se mettre à pratiquer, il est trop tard, car il n'y a pas la possibilité d'un mûrissement de la pratique.
Les effets bénéfiques ne peuvent pas se manifester puisqu'on n'a pas pratiqué auparavant.
Il faut aussi être conscient que de grands dangers nous guettent au moment de la mort :
les conséquences de tous les actes négatifs accumulés durant cette vie nous suivent comme une ombre dans le processus de la mort, nous obligeant à traverser de grandes souffrances.
Voilà pourquoi il est nécessaire de suivre et de mettre en pratique les enseignements du dharma dès maintenant, afin de purifier nos actions négatives durant cette vie, sans attendre le dernier moment.
On peut se dire qu'il est préférable de ne pas du tout penser à la mort, parce que de toutes façons elle arrivera tôt ou tard et qu'à trop y penser, on risque d'être effrayé et déprimé. Cette attitude est complètement insensée.
Si l'on ne prend pas conscience de l'imminence de la mort, on n'a pas la capacité d'agir dès maintenant de façon utile pour préparer ce moment.
On ne sait absolument pas quand on mourra.
Notre mort peut survenir n'importe quand : on peut être victime d'un accident, emporté par une maladie soudaine, etc. Quoi que l'on fasse, il est absolument impossible d'enrayer ce processus ;
ce serait comme vouloir arrêter la course du soleil.
Même si l'on est riche et puissant, et qu'on a accumulé beaucoup de biens, cela n'est d'aucune aide au moment de la mort.

Il faut laisser derrière nous les richesses, l'influence et la puissance ;
cette accumulation matérielle n'est d'aucun secours pour traverser le processus de la mort ou pour le retarder.
Lorsqu'on a passé sa vie à accumuler des biens, à essayer d'être plus puissant, à se faire des amis, à augmenter sa réputation, tout cela a été entrepris sous l'influence des émotions perturbatrices.
Afin d'obtenir ces choses agréables, notre esprit a été constamment perturbé par des émotions conflictuelles.
Tous les efforts opérés dans ce sens n'auront finalement servis qu'à accumuler des actes négatifs puisqu'ils auront été inféodés à des émotions perturbatrices.
Et, au moment de la mort, ces actes négatifs nous amèneront à renaître dans l'un des trois royaumes inférieurs, c'est-à-dire dans l'un des royaumes où l'on doit traverser et endurer de très nombreuses souffrances.
Si nous faisons partie de ceux qui ont de la difficulté à trouver le temps de pratiquer les enseignements du Bouddha, c'est le signe que nous n'avons pas suffisamment réfléchi à la mort et que nous pensons encore qu'il existe quelque chose de plus important que d'agir dans le sens d'une préparation à ce processus.
Nous ne réfléchissons pas aux conséquences qu'a le gaspillage de notre temps dans des actions insensées.
Nous sommes en fait beaucoup trop impliqués dans la vie mondaine et dans tous les plaisirs de ce monde.
Il nous faudra en affronter les conséquences et renaître dans des conditions difficiles.
Par contre, si nous réfléchissons à cette mort inévitable, de cette réflexion même vont émerger des qualités.

La première qualité est la prise de conscience que, la mort arrivant tôt ou tard, il est urgent de s'y préparer et de se détourner des actes négatifs qui nous entraîneraient dans des royaumes de très grande souffrance.
Cette prise de conscience de la mort est une forte injonction à agir de façon positive, à écouter les enseignements du Bouddha et à suivre le cheminement rapide vers l'Eveil.
L'ensemble des actions négatives accumulées durant cette vie constitue la chose la plus négative au moment de la mort, parce qu'elles mûrissent alors et nous entraînent vers les royaumes inférieurs.
On peut se demander s'il existe un remède à cela, si l'on peut transformer cette souffrance potentielle en quelque chose de positif.
Il est possible d'effectuer cette transformation en pratiquant les enseignements du Bouddha.
Les actions positives résultant de l'écoute et de la pratique de ces enseignements transforment les fruits potentiels de souffrance en causes de bonheur.
Seul l'enseignement du Bouddha a cette capacité.
C'est pourquoi il est utile de le mettre en pratique dès maintenant.
Si nous sommes très effrayés au moment de la mort et que nous cherchons une protection, la seule efficace est de se tourner vers Trois Joyaux afin de recevoir leur aide.
Il ne s'agit pas de le faire au dernier moment.
Il faut s'être entraîné dans cette vie et avoir tourné son esprit vers eux depuis longtemps.
Il faut avoir fait de nombreuses prières en ce sens et avoir déjà demandé l'aide du lama et des Trois Joyaux dans cette vie.
Ce n'est pas au moment de la mort que nous pourrons le faire, car pendant le processus qui suit la mort, il est trop tard pour s'entraîner à quelque chose d'entièrement nouveau.
Si l'on se tourne vers la pratique et que l'on apprend comment trouver une protection dans le refuge, si l'on prie les Trois Joyaux, si l'on s'efforce à la pratique du dharma, il est possible, à tout être vivant de transformer ses actes négatifs.
A travers la pratique du dharma, les souffrances potentielles provenant des négativités antérieures se transforment en quelque chose de positif.
On a également la capacité de transformer les tendances habituelles qui nous auraient entraînés à commettre d'autres actes nuisibles.

Ainsi, on transforme non seulement les actes du passé, mais aussi les tendances à commettre des actes négatifs dans le futur.
Et si la pratique est vraiment sincère, on développe, par les prières aux Trois Joyaux et la prise de refuge, la capacité de transformer aussi la souffrance et le karma d'autrui.
S'engager sur le chemin des enseignements du dharma avec une grande sincérité permet d'entraîner tous les êtres sur le chemin de la libération.
heyopibe
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Zodiaque : Balance Âge : 54
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Serpent
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : apaisement
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty L'accumulation d'actes négatifs et leur purification [synthèse]

Message par heyopibe le Ven 23 Avr 2010, 11:21

En synthèse :

Les actes négatifs sont commis par l'esprit, la parole ou le corps.

De même, leur purification est possible par l'esprit (prise de conscience - méditation) , la parole (mantra)ou le corps (prosternation, circumambulation)

Une autre manière de cultiver les qualités de l'esprit consiste à développer la qualité de la compassion.
Par exemple, lorsqu'une personne soumise à l’ignorance et à la confusion commet un acte négatif, plutôt que de la juger et de dire qu’elle agit mal ;
on essaye de développer de la compassion à son égard,
en comprenant qu’elle est sous l’influence de quelque chose qu’elle ignore
et qu’à travers cet acte elle devra endurer une certaine souffrance.
Anonymous
Invité
Invité

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010, 11:24

Le corps, la parole et l'esprit. Est-ce c'la que l'on appelle " conscience" ?
Anonymous
Invité
Invité

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010, 21:50

Ma question était bête ?! lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Drunken_smilie

J'ai juste réalisé que je ne savais pas exactement ce qu'était la " conscience " dans le bouddhisme ni comment l'expliquer lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Icon_scratch
karma djinpa gyamtso
karma djinpa gyamtso
Animateur
Animateur

Masculin
Nombre de messages : 3386
Zodiaque : Capricorne Âge : 48
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Quel esprit?
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par karma djinpa gyamtso le Ven 23 Avr 2010, 23:04

La conscience est la faculté que l'on a d'experimenter et de connaitre les phénomènes. Elle a bien souvent été tentée d'etre décrite par des scientifiques mais ces études ont toujours été incomplêtes voir erronées du fait qu'on ne peut pas décrire la conscience de l'extérieur, pour cela il faut en faire l'experience a la premiere personne.
Dans le bouddhisme c'est aussi ce qui est passionnant car on découvre une incroyable connaissance du fonctionnement de la conscience. on constate que son mécanisme y a été décripté en détail, avec autant de précision et de finesse qu'on été faites les plus grandes études scientifiques sur des choses plus concrêtes.
il y'a un excellent livre a ce sujet qui permet de comprendre ce qu'est réellement la conscience (on devrait dire les) dans le bouddhisme:
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche 51sgr211

Descriptions du produit
Présentation de l'éditeur
Les cinq sagesses sont, paradoxalement, un des thèmes les plus connus du bouddhisme tibétain et, en raison de sa grande subtilité, un des moins bien compris. Il s'agit en effet de décrire, autant que faire se peut, le fonctionnement d'un esprit éveillé, dans la non-dualité, alors que les huit consciences concernent l'esprit des êtres ordinaires, continuellement pris dans la dualité " moi et autre ". Il faut toute l'habileté de Thrangou Rimpoché - réputé pour sa sagesse, mais également pour être un des philosophes les plus brillants de la tradition tibétaine contemporaine - pour mettre ces notions à notre portée sans les dénaturer et nous offrir toute la richesse qu'elles renferment.

Amitiées.
Anonymous
Invité
Invité

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010, 23:18

Mmmmmmmmm Editions Claire Lumière, je fonce tout de suite lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche 0002028B

Va falloir que je regarde ça de plus prêt, merkiiiiiiii






lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Sig
karma djinpa gyamtso
karma djinpa gyamtso
Animateur
Animateur

Masculin
Nombre de messages : 3386
Zodiaque : Capricorne Âge : 48
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Quel esprit?
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par karma djinpa gyamtso le Ven 23 Avr 2010, 23:21

Oui les livres des éditions clair lumière sont généralement excellent, celui ci en particulier est vraiment bien écrit, tres abordable pour un sujet pourtant si complexe. Bonne lecture.
karma djinpa gyamtso
karma djinpa gyamtso
Animateur
Animateur

Masculin
Nombre de messages : 3386
Zodiaque : Capricorne Âge : 48
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Quel esprit?
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par karma djinpa gyamtso le Sam 24 Avr 2010, 18:21

Une ancienne émission sagesses bouddhistes sur la conscience finette https://www.dailymotion.com/video/x523wc_la-notion-de-conscience-dans-le-bou_news
Amitiées.
Anonymous
Invité
Invité

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par Invité le Sam 24 Avr 2010, 18:31

Anonymous
Invité
Invité

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par Invité le Sam 24 Avr 2010, 18:39

Ha bha, j'avais la vidéo en visualisation et pas moyen qu'elle s'affiche lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Icon_scratch
karma djinpa gyamtso
karma djinpa gyamtso
Animateur
Animateur

Masculin
Nombre de messages : 3386
Zodiaque : Capricorne Âge : 48
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Quel esprit?
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par karma djinpa gyamtso le Sam 24 Avr 2010, 18:45

je ne peux pas t'aider désolé.
Karma Trindal
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 7053
Zodiaque : Poissons Âge : 40
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par Karma Trindal le Dim 25 Avr 2010, 13:17

finette a écrit:Ha bha, j'avais la vidéo en visualisation et pas moyen qu'elle s'affiche lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Icon_scratch

Voilà! Smile


_________________
lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Untitl10
heyopibe
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Zodiaque : Balance Âge : 54
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Serpent
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : apaisement
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Le Chemin de la Libération

Message par heyopibe le Mer 28 Avr 2010, 14:00

Pour terminer, après avoir lu l'accumulation de mérites, la purification des actes négatifs, le dernier chapitre au sujet du chemin de la libération.



LE CHEMIN DE LA LIBERATION

Pour atteindre la libération, il ne faut pas emprunter le mauvais chemin consistant à effectuer une transformation tournée vers l'extérieur.
Si nous voulons changer les conditions dans lesquelles nous nous trouvons,
il s'agit de changer notre attitude d'esprit et non pas de vouloir changer le monde en dehors de nous, comme on a trop souvent tendance à le faire.
La transformation du monde extérieur passe par la transformation de notre attitude d'esprit ;
elle dépend directement de notre vision du monde et de l'attitude que nous adoptons face à lui.
Si notre esprit se purifie, notre vision est pure et le monde est pur.
Ce n'est pas vers l'extérieur qu'il faut tourner notre attention, mais à l'intérieur de nous-mêmes.
Il ne faut pas rejeter le cycle des existences, mais plutôt essayer de transformer notre attitude à son encontre.
Quand on s'engage sur le chemin de l'Eveil, on est rempli d'hésitation.
On n'est pas sûr de suivre le bon chemin.

On rencontre des situations et on pense qu'il faut agir de telle manière, qui est positive ;
en fait, on est peut-être dans l'erreur, car bien qu'écoutant les enseignements on ne sait pas discerner ce qui est correct de ce qui ne l'est pas.
Ces hésitations et ces erreurs proviennent du fait que l'esprit, au début, est encore dans la confusion et l'ignorance. C'est un peu comme si l'on s'engageait sur un chemin inconnu alors qu'il fait complètement nuit.
Il s'agit évidemment d'aller doucement au début : nous se sommes pas forcément certains que c'est la voie correcte.
Petit à petit, avec l'entraînement et la pratique, avec l'expérience qui apparaît, les yeux s'accoutument à l'obscurité et peuvent ainsi voir le chemin qu'il convient de suivre.
Le jour se lève peu à peu.
On a une idée de plus en plus précise de l'endroit vers lequel on se dirige.
Progressivement, une clarté d'esprit se manifeste et, au fur et à mesure que l'expérience s'accroît, notre marche sur le chemin est plus consciente et plus éclairée, du fait de la connaissance et de la conscience parfaite de ce qu'il convient de faire et de ce qu'il convient d'éviter.
On se dirige dès lors sans aucune hésitation vers le but qu'on s'est fixé : le parfait établissement.

En tant qu'êtres humains, nous sommes amenés à accomplir un mélange d'actes positifs et négatifs, car deux tendances nous habitent.
L'une nous entraîne vers l'Eveil, l'autre vers les choses qui nous apportent de la souffrance.
Il y a deux directions possibles et nous sommes constamment à la croisée des chemins.
Si l'on prend la direction montant vers l'Eveil, cela signifie qu'on entreprend un acte positif.
Si l'on est soumis à une force opposée, on accomplit un acte négatif qui nous entraîne vers les profondeurs de la souffrance.
C'est un peu comme rouler en voiture sur une route et arriver à un croisement : on a la possibilité d'aller à gauche ou à droite.
En nous-mêmes, nous hésitons car nous sommes soumis à deux forces opposées, l'une voulant aller à gauche, l'autre à droite.
Cela perturbe l'esprit qui est constamment soumis à une lutte entre ces deux tendances, l'une voulant diriger le véhicule vers l'Eveil, l'autre voulant le diriger sur le chemin des actes conduisant à la souffrance.
C'est pour cette raison que les êtres humains entreprennent tantôt des actes qui vont dans le sens de l'Eveil, et tantôt sont soumis à des pensées et emportés par des forces qui les poussent à commettre des actes négatifs.

Le Bouddha a enseigné que : " Si l'on désire connaître ce qu'on a entrepris dans le passé, il suffit de regarder le corps et les conditions dans lesquelles on se trouve présentement.
Et si l'on souhaite avoir une idée du futur, il suffit de regarder ce qu'on fait des conditions actuelles."


Pour savoir si l'on a accompli beaucoup d'actes positifs par le passé ou si au contraire on s'est laissé emporter par des actes négatifs, il suffit de regarder notre situation actuelle.
Il faut regarder quel est l'équilibre dominant pour nous : s'il s'agit d'un équilibre agréable, de bonheur et de joie, ou d'un équilibre de souffrance ;
si nous sommes enclins à la maladie et aux obstacles ou si, au contraire, les choses de notre vie se déroulent facilement.
Il faut observer la ligne conductrice qui nous anime ;
de là nous pouvons déduire que nous avons accompli principalement des actes positifs dans le passé, ou l'inverse.
On peut également avoir une idée des conditions que l'on trouvera dans un avenir plus ou moins proche en regardant les actions que l'on entreprend maintenant, dans cette vie.
Si nous passons notre temps à commettre des actes négatifs, il est sûr que des souffrances surviendront quand la portée de ces actes arrivera à maturité :
mais si l'on suit le sentier des actes positifs dans cette vie, ceux-ci mûriront dans le futur en des conditions favorables et heureuses.

Nous savons que tous les êtres vivants recherchent le bonheur et essaient d'éviter la souffrance.
En dépit de cette forte aspiration, personne ne réalise le véritable bonheur de façon durable.
Cela signifie que cette aspiration au bonheur et ce désir de se détourner de la souffrance ne sont pas suffisants.
Il faut tenir compte de la loi du karma : les actes entrepris dans le passé viennent à maturité tôt ou tard.
Quels que soient nos efforts, il est absolument impossible d'arrêter un processus de souffrance si dans le passé on a accumulé des actes négatifs,
II est absolument impossible d'accéder à une situation de bonheur maintenant si, dans le passé, on n'a pas créé les causes et les conditions nécessaires au mûrissement actuel de ce bonheur.
Peu importe en fait les efforts entrepris pour essayer de modeler la situation actuelle, parce que celle-ci est simplement le résultat du passé et des actes karmiques accumulés.
Il convient de se préoccuper plutôt du futur.
Si l'on regarde la situation présente, on ne peut rien changer à ce qui survient et qui est conditionné par le passé ; par contre, ce qu'on fait de la situation actuelle influe sur les situations que nous rencontrerons dans le futur.
Il faut donc se préoccuper maintenant des causes qui nous aideront à trouver des situations de bonheur durable.
Chaque fois qu'on rencontre la souffrance, qu'on subit une maladie ou des obstacles, il faut se souvenir que cela dépend des actes accomplis dans le passé.
Il ne s'agit pas de se dire que ces obstacles proviennent des autres, car toutes les situations que nous rencontrons dans la vie ne sont que la conséquence des actes que nous avons entrepris dans le passé.
Tout est de notre responsabilité. Il ne faut rien imputer à autrui.
Les choses nous apparaissent selon l'influence kannique qui teinte notre esprit :
notre vision du monde extérieur est une projection de l'esprit et la conséquence de notre karma.
Au moment de la mort, le corps physique est détruit et l'esprit continue, fabriquant un autre corps en correspondance avec notre karma.

Ce corps est la résultante des actes passés et tout ce qui lui arrive n'est que le fruit de ces actes.
Il n'y a donc pas de raison de projeter nos difficultés sur l'extérieur en accusant autrui de nos malheurs.
Quand on rencontre la souffrance, la maladie ou des obstacles dans cette vie, cela empire si l'on saisit les difficultés. S'accrocher à la souffrance ne résout rien ; bien au contraire, la situation risque de s'aggraver.
Mieux vaut considérer la maladie, les obstacles et la souffrance en général comme le simple résultat de ce que nous avons fait dans le passé.
Nous en sommes pleinement responsables et nous devons l'assumer.
En tant qu'êtres humains, nos souffrances sont minimes par rapport aux souffrances qu'expérimentent les êtres vivants dans les royaumes inférieurs.
Ayant conscience de la relativité de la souffrance, nous pouvons être heureux de vivre dans l'état humain.
Et nous prenons conscience que c'est grâce à l'influence des lamas et des Trois Joyaux que nous sommes dans cette condition, dans laquelle nous endurons des souffrances somme, toute légères.
Il importe donc de prendre conscience de cette bénédiction des Trois Joyaux, car toutes les difficultés qui entravent notre existence sont simplement le mûrissement du karma négatif.
On se réjouit de ce qu'à travers ces difficultés notre karma négatif s'épuise petit à petit, comme s'épuisent les tendances négatives à l'intérieur de notre esprit.

Lorsque nous rencontrons des situations adverses et que nous les regardons de cette manière,
cela nous aide à purifier les tendances intérieures qui nous incitent à commettre des actes négatifs.
Nous rencontrons des situations difficiles, et nous nous apercevons que tous les êtres en rencontrent.
Nous imaginons que notre souffrance englobe celle de tous ces êtres de l'univers :
leurs souffrances se fondent dans celle que nous expérimentons actuellement.
Ils s'en trouvent ainsi libérés et s'établissent dans le bonheur et la joie.
Au lieu de subir la souffrance, réjouissons-nous car elle est un moyen de venir en aide à tous les êtres.
Et un moyen très puissant : au lieu de supporter la souffrance, on la transforme en joie.
On devient alors capable de transformer n'importe quel type de souffrance en chemin d'aide.
Si on a la capacité de transformer ainsi toute difficulté qui s'élève, il n'y a plus de souffrance :
celle-ci devient un moyen d'évolution, une opportunité de cheminer vers l'Eveil.
Ce n'est donc plus de la souffrance.
Tout ce qu'on expérimente dépend exclusivement de l'état d'esprit sans lequel on se trouve, et si l'on souhaite transformer une expérience, il suffit simplement de modifier son état d'esprit.
Lorsque nous souffrons, nous pensons que nous souffrons.
Nous sommes alors dans cet état d'esprit et les choses se déroulent selon cet état d'esprit, dans lequel on se dit : "je souffre".
Mais si l'on modifie cet état, si l'on arrive à transformer la souffrance pour en faire quelque chose de positif et d'utile, il n'y a plus de souffrance.
La Joie et la souffrance ne dépendent pas des conditions extérieures, mais simplement de la vision et de l'interprétation que l'on a de la situation.
Toute souffrance, manifeste ou intérieure, doit être considérée comme un antidote à la saisie égocentrique.
Lorsqu'on souffre, c'est la preuve même que l'on est dans une attitude égoïste.
Cette situation de souffrance représente un moyen de relâcher la saisie de l'ego.
Quand nous ne sommes plus centrés sur nous-mêmes, il n'y a plus de souffrance.
Alors que nous serions plutôt enclins à réagir lorsque des êtres développent de la colère à notre égard ou essaient de nous nuire, il faut regarder cette situation comme très positive, car elle nous donne l'occasion de faire un travail sur nous-mêmes.

La personne que nous percevons comme un ennemi est la manifestation du lama, dans la mesure où,
à travers cette agression que nous pensons recevoir, nous avons la possibilité de développer la patience.
Et plutôt que de considérer la personne comme un ennemi,
il faut voir qu'elle nous donne une véritable leçon et la possibilité de travailler sur nous-mêmes.
Une situation d'agression est très utile, car sans la rencontre d'une telle situation, nous n'aurions pas l'occasion de véritablement pratiquer la patience.
Lorsque des personnes développent de la colère à notre égard,
nous pouvons également réaliser que cette colère et cette agressivité ne sont pas dues à la personne,
mais représentent le mûrissement d'actes négatifs commis antérieurement :
dans le passé, nous avons développé de la colère et de l'agressivité envers des êtres,
et ces actions passées ont créé des causes qui font que la situation actuelle se retourne contre nous.
Avec ce type de vision, on arrive à reconnaître en l'agresseur quelqu'un de très utile et rempli de bonté à notre égard, car il nous permet, en nous agressant, de nous purifier et de nous libérer des conséquences des actes négatifs que nous avons entrepris dans le passé.
Avec une telle compréhension des phénomènes, nous éprouvons aussi de la reconnaissance vis-à-vis de cette personne,
et nous essayons d'agir de façon positive envers elle,
en développant le souhait que le karma négatif qu'elle accumule par sa colère ne soit pas expérimenté par elle-même mais par nous.
jeunemusicien
jeunemusicien
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 17
Zodiaque : Taureau Âge : 28
Contrée : Ile de France
Arts & métiers : étudiant
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chèvre
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : ouvert
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/03/2010

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par jeunemusicien le Lun 03 Mai 2010, 09:44

D'accord, mais comment le vivre, alors que comme vous le dîtes, on est tellement ignorant quand on débute comme moi, qu'on connaît à peine les conséquences de ses actes?
Ce que je peux savoir, c'est si l'intention de départ est tournée vers mon seul profit égoïste, ou si j'ai derrière une idée de partage ou de don... c'est un de mes seuls outils. Il y a aussi le fait de savoir si un acte va me rendre heureux sur le long terme ou non, et si ça ne va pas nuire à mon entourage. Et se demander à quel degré d'ignorance des conséquences j'agis, et donc de m'abstenir d'agir si c'est trop flou. Mais le problème c'est que souvent il faut agir dans l'instant, et d'autres fois on ne veut pas réfléchir trop longtemps avant d'agir, car ça détruit toute spontanéité. Je ne me pose pas souvent toutes ces questions, faut-il vraiment retourner sa langue 7 fois dans sa bouche à chaque fois ?
Quelqu'un peut-il m'aider ? Vous connaissez d'autres critères ?
loulou
loulou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 95
Zodiaque : Bélier Âge : 53
Contrée : France, plutôt Paris
Arts & métiers : indeterminée
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chèvre
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : variable, comme la météo
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 03/04/2010

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par loulou le Lun 03 Mai 2010, 12:41

Jeune musicien :
"Ce que je peux savoir, c'est si l'intention de départ est tournée vers mon seul profit égoïste, ou si j'ai derrière une idée de partage ou de don... c'est un de mes seuls outils. Il y a aussi le fait de savoir si un acte va me rendre heureux sur le long terme ou non, et si ça ne va pas nuire à mon entourage. Et se demander à quel degré d'ignorance des conséquences j'agis, et donc de m'abstenir d'agir si c'est trop flou."

Si tu fait vraiment comme cela, comme tu le décris, c'est franchement déjà pas mal du tout !
Suffit de continuer dans ta lancé, approfondir ta compréhension de la loi de causalité et de son application : l'éthique (ce que tu semble déjà faire).
Car selon ce que tu dis, tu semble bien disposé à pratiquer l'éthique , qui possède différents niveaux d'application (ou de motivation) et qui est la base de toute pratique bouddhiste, toute lignée confondue.

Jeune Musicien :
"Mais le problème c'est que souvent il faut agir dans l'instant, et d'autres fois on ne veut pas réfléchir trop longtemps avant d'agir, car ça détruit toute spontanéité. Je ne me pose pas souvent toutes ces questions, faut-il vraiment retourner sa langue 7 fois dans sa bouche à chaque fois ?"

En fait, il faudrait voir au cas par cas.
Bien évidemment parfois on ne va pas pouvoir se permettre de réfléchir longtemps avant d'agir ou de parler.
A ce moment là on s'appuie sur ce que l'on a déjà intégré en soi. C'est un peu comme la musique : on travail l'instrument , tout seul , on répète les choses, n s'imprègne, et puis lorsque l'on joue vraiment, on n'est pas en train d'analyser tout ce que l'on fait.
Après on prend du recul et on regarde si ce que l'on a fait (ou pensé) étais plutôt correct ou pas. Et la prochaine fois , on s'efforce de faire mieux.

Cela dit, tout dépend ton train de vie. Si tu retrouve régulièrement les même situations, en rencontrant les mêmes personnes ou le même travail, il plus facile d'avoir une réflexion au préalable.

En tout cas, au vu de ce que tu dis, je te conseillerai de te renseigner sur l'éthique bouddhiste et ses différents niveaux de voeux, ce qui revient de toute façon à prendre connaissance de toute la voie du bouddha.

Contenu sponsorisé

lama - La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche Empty Re: La Loi du Karma par Lama Guendune Rinpoche

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 05 Avr 2020, 17:24