Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !


Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Précieuse existence humaine
Aujourd'hui à 14:48 par manila

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 14:44 par manila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 14:42 par manila

» Présentation Jcare
Aujourd'hui à 14:41 par Karma Yéshé

» Bouddhisme et shintoïsme
Aujourd'hui à 14:37 par Karma Yéshé

» L'idéal du bodhisattva dans le bouddhisme
Aujourd'hui à 14:33 par Karma Yéshé

» Dhammapada
Aujourd'hui à 12:31 par vaygas

» Evénement: Journée "Porte ouverte" ce dimanche 22/10/2017 à Samye Dzong (Bruxelles)
Lun 16 Oct 2017, 15:52 par manila

» Comment faire chanter un bol tibétain
Dim 15 Oct 2017, 13:08 par manila

» Les 4 Nobles Vérités selon le maître Zen Thich Nath Hanh
Dim 15 Oct 2017, 10:16 par Disciple laïc

» A la rencontre de Maître Taisen Deshimaru
Dim 15 Oct 2017, 10:04 par Disciple laïc

» Les 50 ans du Zen Sôtô en France
Dim 15 Oct 2017, 08:01 par Disciple laïc

» Toumo: Le Feu Intérieur
Sam 14 Oct 2017, 19:25 par Bevis

» Les dix Terres ( Bhumis ) des Bodhisattvas
Sam 14 Oct 2017, 12:45 par tindzin

» Atteindre rigpa par la base
Sam 14 Oct 2017, 12:26 par tindzin

» Histoire Zen _ Le Maître du Silence
Sam 14 Oct 2017, 12:18 par tindzin

» La pratique du Dzogchen dans la vie quotidienne
Ven 13 Oct 2017, 17:32 par tindzin

» L'attitude bouddhiste face à la douleur
Jeu 12 Oct 2017, 11:05 par Disciple laïc

» Le bouddhisme selon Matthieu Ricard
Mer 11 Oct 2017, 14:31 par Disciple laïc

» L'enseignement du Bouddha d''après les textes les plus anciens
Mer 11 Oct 2017, 11:46 par Ntbr

» Bouddhisme et Science: La méditation, nouvel outil des neurosciences
Mer 11 Oct 2017, 11:38 par Renard sauvage

»  Kagyu Samyé Ling Belgique - Les jardins de méditation: Un nouveau centre international de retraite en Belgique
Mar 10 Oct 2017, 21:27 par manila

» Le Theravada dans la Tradition de la Forêt
Mar 10 Oct 2017, 18:49 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Mar 10 Oct 2017, 13:03 par Renard sauvage

» Présentation d'un homme qui veut comprendre tout
Mar 10 Oct 2017, 02:38 par tindzin

» 20 contes des vies passées du Bouddha
Lun 09 Oct 2017, 23:04 par Disciple laïc

» Annonce: Cherchons animateur vidéo pour le forum
Lun 09 Oct 2017, 19:40 par Renard sauvage

» Moine bouddhiste en Kalmoukie
Lun 09 Oct 2017, 19:35 par Renard sauvage

» Il n'y a ni mort ni peur
Lun 09 Oct 2017, 16:27 par manila

» Recherche d'un livre
Lun 09 Oct 2017, 15:42 par Disciple laïc

» Diriger plus haut - Diriger vers le bas - A propos du Kôan Maître Dôge
Dim 08 Oct 2017, 18:58 par Disciple laïc

» Soi-même et les autres
Dim 08 Oct 2017, 16:38 par Disciple laïc

» Japon : les chemins de pélérinage
Dim 08 Oct 2017, 14:33 par Disciple laïc

» Sortir de l’enfer grâce à la compassion
Dim 08 Oct 2017, 14:28 par tindzin

» Les paroles de Laurent Ruquier
Dim 08 Oct 2017, 11:52 par Disciple laïc

» Sagesses Bouddhistes des 10 et 17 septembre 2017
Dim 08 Oct 2017, 08:46 par Disciple laïc

» Bouddhisme engagé: Bénévolat bouddhiste 2018 - Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 23:30 par Pema Gyaltshen

» Shoshin ma présentation
Sam 07 Oct 2017, 21:05 par Karma Trindal

» Présentation en tant que nouveau membre
Sam 07 Oct 2017, 21:04 par Karma Trindal

» Me présenter
Sam 07 Oct 2017, 21:02 par Karma Trindal

» Le bouddhisme en occident
Sam 07 Oct 2017, 21:01 par Karma Trindal

» Présentation Lucien
Sam 07 Oct 2017, 20:56 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 20:55 par Karma Trindal

» Présentation !
Sam 07 Oct 2017, 20:33 par Akana

» Partage de ma perception
Sam 07 Oct 2017, 18:38 par vaygas

» Evénement: Enseignements "Lettre à un ami" de Nagarjuna (novembre et décembre 2017) - Lama Rinchen Palmo (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 17:57 par Karma Trindal

»  Evénement: Enseignement sur Dorje Chang Thungma 18/10/2017 - Lama Rinchen Palmo à Samye Dong (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 17:47 par Karma Trindal

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 07 Oct 2017, 17:11 par Karma Trindal

» Je vous souhaite Tout le Bonheur du Monde..
Sam 07 Oct 2017, 16:57 par Karma Trindal

» Vivre en centre spirituel
Sam 07 Oct 2017, 16:55 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 15:49 par Karma Trindal

» Wilfried : nouveau venu
Sam 07 Oct 2017, 15:26 par Karma Trindal

» Présentation!
Sam 07 Oct 2017, 15:25 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 15:21 par Karma Trindal

» Nouveau membre : renard sauvage
Sam 07 Oct 2017, 15:19 par Karma Trindal

» Quelques haïkus irréguliers du renard sauvage
Sam 07 Oct 2017, 15:08 par Karma Trindal

» Vajrasattva est aussi la base neutre
Sam 07 Oct 2017, 14:54 par tindzin

» Amour altruiste et compassion.
Sam 07 Oct 2017, 14:19 par Karma Trindal

»  Thich Nhat Hanh
Sam 07 Oct 2017, 13:57 par Karma Trindal

» Rapport au monde
Sam 07 Oct 2017, 13:50 par Karma Trindal

» Présentation Disciple Laïc
Sam 07 Oct 2017, 13:40 par Disciple laïc

» Ce qui n'est pas donné est perdu
Sam 07 Oct 2017, 13:21 par Karma Trindal

» Yukaro, enchanté
Sam 07 Oct 2017, 13:15 par Karma Trindal

» Phobie sociale
Sam 07 Oct 2017, 12:39 par Akana

» 7 octobre 2017: "13h15 le samedi". Pierre Rabhi : objectif Terre
Sam 07 Oct 2017, 12:34 par Karma Trindal

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 07 Oct 2017, 12:22 par Karma Trindal

» Milarépa, le Yogi sans opinion
Sam 07 Oct 2017, 08:09 par Disciple laïc

» Une policière rencontre Thich Nhat Hanh
Ven 06 Oct 2017, 16:51 par Disciple laïc

» Commentaires du Sutra du Coeur
Ven 06 Oct 2017, 16:43 par Disciple laïc

» Une découverte promet à l'homme de vivre 500 ans
Jeu 05 Oct 2017, 15:00 par Renard sauvage

» Plaidoyer pour le bonheur, Mathieu Ricard.
Jeu 05 Oct 2017, 14:52 par Renard sauvage

» Le zen et les arts-martiaux
Jeu 05 Oct 2017, 14:37 par Renard sauvage

» Sangha par Thich Nhat Hanh
Jeu 05 Oct 2017, 14:30 par Renard sauvage

» Le Naraka le lac des Enfers
Jeu 05 Oct 2017, 14:19 par Renard sauvage

» Sermons sur le Zen
Jeu 05 Oct 2017, 13:31 par Renard sauvage

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 44 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 42 Invités :: 1 Moteur de recherche

Akana, Karma Döndrup Tsetso


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92774 messages dans 10780 sujets

Nous avons 4079 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est ArmonyColor-FengShui

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7408)
 
Karma Trindal (6785)
 
petit_caillou (4717)
 
manila (4370)
 
Karma Döndrup Tsetso (3413)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2660)
 
Karma Yönten Dolma (2313)
 
vaygas (1970)
 

Le renoncement, entre désir et volonté

Partagez
avatar
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Disposition de l'Esprit : apaisement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

Le renoncement, entre désir et volonté

Message par heyopibe le Mer 01 Sep 2010, 08:29

Ce sujet me taraude l'esprit au quotidien avec toutes les conséquences pratiques à supporter.

Alors une fois l'esprit bien taraudé, il reste la patience pour accepter la condition telle qu'elle est,

patience qui est le moteur de la pratique.

Faut-il encore que le chemin parcouru soit dans la bonne direction

et c'est à ce point que l'ambiguité réside.

Car rajouter plus de volonté aurait l'effet de raidir l'esprit et créer donc autant de résistance au changement

comme si le défaut , le désir s'appuyait sur cette volonté pour mieux exister, véritable illusion égotique.

C'est ce phénomène que je souhaite évoquer dans ce sujet car il constitue une pierre angulaire dans la pratique.

Alors les moyens habiles existent comme les antidotes aux poisons constitués par les paramita...

Pour revenir au concret , je vous cite quelques passages que j'ai pu écrire dans le forum :



Partager avec vous tous le renoncement :

Le renoncement est à mon sens ce qui fait le chemin de notre pratique.

A mon niveau, je me rends compte ô combien le renoncement est long et incessant.

Incessant les aller-retour entre renoncement et tentation.


Et comment remercier le Dharma pour tout ce qu'il peut apporter dans le domaine et les autres.

A relire un texte, un ouvrage,

un mot, une idée apporte parfois tellement comme une réponse à une évidence.

Malgré tout, le désir, la tentation revienne un autre jour.

Ne pas rejeter pour ne pas agréger plus de résistance encore,

et surtout ne pas s'identifier à ce qui est un mouvement de l'esprit, de l'ego en particulier.

Continuer à s'asseoir, méditer.

Alors le cheminement avance, d'instant en instant,

et inlassablement, le renoncement accompagne le renonçant dans sa pratique, sa prise de conscience.




Car finalement, on revient toujours sur l'ego, sa force , sa ruse que la pratique devrait avec le temps dissoudre dans la pleine conscience mais dans quelle pratique ?



je bois je fume je consomme mal

et pourtant je ne suis pas d'accord avec moi-même

d'où la détoxication en marche

mais au sujet des toxiques de tout genre, reliés bien souvent à la notion de désir,

la marche est longue pour s'en défaire...

Si certains comme il est exprimé ci-dessus (Sangye Menla) ont des conseils,

ils seront la bienvenue

car il est difficile de se trouver ballotté de la sorte entre ego et conscience




Voilà la longue marche pas à pas, tantot sur le sable, tantot sur le gravier,

Simple conséquence d'actions passées, collectrices de désir en tout genre,

sans espoir ni défaitisme,

juste être, se voir être et progresser dans le domaine petit à petit



Alors quelles réponses dans la pratique à donner ?
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Invité
Invité

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par Invité le Mer 01 Sep 2010, 10:18

perco, je ne pratique aucun renoncement, c'est juste une question de logique. j'ai arreté le tabac car j'etais enceinte et jamais je n'aurais pu faire du mal à mon enfant, ce n'etait pas un renoncement mais de la logique.
je ne boit pratiquement jamais d'alcool (le dernier vers etait le 01/01/10) et si oui juste un verrre de qq chose de leger parce que je conduis et j'ai remarqué que les reflexes ne sont pas les memes donc pas de renoncement mais de la logique.
j'ai arreté la viande et le poisson (sauf quand je suis invitée) parce que j'ai vu les images de la souffrance et je ne saurais vivre en sachant que j'en suis complice. pas de renoncement mais de la logique.
avatar
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Disposition de l'Esprit : apaisement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par heyopibe le Jeu 02 Sep 2010, 07:38

La logique de K.Y est évidemment patente car elle t'a suffi ou du moins combiné à ta volonté, le renoncement n'en a plus été un parce que naturel et donc logique.

Chacun étant différent, je me suis toujours posé la question du pourquoi certains y arrivaient mieux que d'autre.

Alors je loue leur volonté qui fonctionne. Car la mienne, nada , je n'en ai pas ouu elle ne fonctionne pas.

Mais pourquoi ??

Trop de désir, trop d'identification au désir, trop de paresse, trop d'ego !

Trop de trop

Mais alors ?

Oui vigilance certaine à maintenir à chaque instant comme l'évoque Coeur de Loi pour voir poindre ce désir et s'en écarter.

Car le boddhisatva par définition n'en n'est plus là grace à la maitrise de son désir, de ces émotions.

Alors chaque jour est riche de ses expériences qu'il nous livre pour nous faire progresser.

Mais concrètement, quelleS pratiqueS conseilleriez vous ?

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Disposition de l'Esprit : apaisement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par heyopibe le Jeu 02 Sep 2010, 09:06


C'est donc à toi de trouver ta pratique selon ta doctrine pour avoir ton résultat.

C'est bien de celà qu'il s'agit !

Mais c'est un peu réinventé l'eau chaude

car les maîtres dispensent des pratiques adaptées à chacun de leur disciple

Sans cette relation, c'est chacun comme il peut, c'est sur !

Et çà peut porter ses fruits mais çà me parait plus complexe que çà

car la pratique ne doit pas nourrir l'ego en retour !

Par exemple : prise de refuge, prosternation, méditation, tonglen, post méditation, "om mani peme houng", lecture dharmique,refuge en fin de journée

Reste la constance ...

Mais encore ?
avatar
haiwei
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 920
Contrée : Nul
Arts & métiers : Nul
Disposition de l'Esprit : Nul
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/06/2007

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par haiwei le Jeu 02 Sep 2010, 10:53

[b]salut heyopibe,
je pense que nous sommes tous entrain de combattre contre son égo et ce sera un combat long et difficile...

pour casser son égo, il faut y aller tout doucement, si non on peut se faire très mal (trouble psy par exemple).

on peut commencer d'abord d'arrêter de l'alcool en premier(ce qui est strictement interdit pour un pratiquant de haut niveau), une fois réussit, le tabac ensuite...ainsi de suite.le meilleur moyen est t'éloigner toute lieu de distraction et faire plus de sport possible.

à mon humble avis, si tu ne trouve mm pas le courage de t'arrêter ces deux drogues avant, ce sera mm pas la peine d'en parler pour la suite.

mes amitiés
avatar
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Disposition de l'Esprit : apaisement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

Orientation Ego

Message par heyopibe le Jeu 02 Sep 2010, 10:59

Si tous ces désirs compulsifs sont bien souvent le fruit de l'ego ,

la question serait de savoir en quoi l'ego produit autant.

Ego ou besoin de reconnaissance, d'existence

Ego ou volonté de réussite

Tous ces poisons installés insidieusement dans une société y étant favorable.

Ceci étant su,

c'est comme si l'ego devait être orienté autrement (altruisme)

et finalement ne plus nourrir ces volontés égotiques

afin de donner moins de place à l'égo

et ainsi baisser l'intensité de ces désirs

Ceci pour le concept car reste la mise en pratique

qui demande relachement, telléité, vigilance...


Entre temps

Merci Haiwei pour ta réponse qui est nette

Oui trouver le courage et la constance ...

Merci pour le conseil consistant à éviter tout lieu de distraction

c'est une notion que je 'ai lue qui me parait être intéressante dans le sens où elle évite d'être confronté à la tentation.

L'alcool très mauvais ami en effet disparait tant en consommation qu'en occasion d'en boire

le tabac et le reste : c'est un autre défi - alors je diminue, je fais attention

des émotions reviennent et c'est reparti comme un élastique qui se détendrait

Merci pour ta justesse !
avatar
Yeshé Kunga
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 400
Age : 64
Contrée : France
Arts & métiers : Traducteur
Disposition de l'Esprit : quel esprit ?
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/01/2010

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par Yeshé Kunga le Jeu 02 Sep 2010, 12:05

Salut Heyo !

J'ai, pour le dire comme ça, le même problème que toi.

Il y a des produits, de la matière qui, absorbés depuis si longtemps, font partie de notre corps. Le corps sans pensée particulière, le corps loin des fausses lumières de la croyance au soi.

Mon conseil : pratiquer la logique de KY mais, comme tu ne risques pas d'être enceinte, par amour de toi-même, simple compassion à ton propre égard, et ce, LENTEMENT, sans (trop) forcer, mais un peu, en te représentant la liberté que tu vas atteindre, dont tu vas jouir, beaucoup plus belle liberté que celle de s'enfumer de toutes les manières possibles.

La soeur de mon maître, sachant que j'adorais fumer, me proposa un jour de faire de chaque cigarette (et autre) une offrande de fumée parfumée (sang-tch'eu, en tibétain). Transformer son "vice" en pratique -- avec refuge, bodhicitta relative et absolue, visualisation, dissolution de la visualisation, petite sieste dans l'état naturel, retour à la fantasmagorie et dédicace. Je l'ai fait, beaucoup fait, et la cigarette (mais elle seulement) n'a bientôt plus été un drame : je fume donc énormément moins, un peu comme on jouit d'un cigare, ou d'un beau paysage, de temps en temps.

Pour les autres "fumables", je t'avoue que j'en ai chi*** : là, il m'a fallu frapper fort : arrêt brusque, irréversible, inconditionnel -- mais dans un but, un respectable but, celui d'avoir la tête plus près du "naturel", pour ne plus jouer au dieu convulsé d'aveuglantes délices. Je me suis payé une dépression nerveuse de seize mois mais, pendant seize mois, j'ai, presque à chaque instant, offert mes horribles hallucinations et mon envie de crever à la gloire des bouddhas et au bonheur des êtres. Puis, un beau matin, je me suis réveillé, littéralement, désintoxiqué -- vraiment : totalement libéré de cette passion fumeuse.

Ce que je souhaite à tous les tousseurs aux yeux mouillés d'étoiles délétères.
avatar
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Disposition de l'Esprit : apaisement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par heyopibe le Jeu 02 Sep 2010, 13:24

Merci YK car effectivement ce refuge ici-même ainsi posé doit pouvoir être utile aux lecteurs de ce forum.

Bon ! Retroussons les manches car les réponses apportées sont aussi puissantes qu'un chainon manquant que l'on tiendrait dans la main après l'avoir trouvé.

Accrochons le !

Je découvre en tibétain le sang tcheu pratiqué dans d'autres cultures.

J'ai fait quelques recherches à ce sujet : j'ai trouvé deux articles où le rituel de fumigation est cité sans plus d'explications. Si tu en sais plus ...

et dans le même temps ce moyen habile de transformer le vice en pratique.

Pour l'autre fumable, il me faudra frapper fort aussi même si la consommation est très réduite : un tour de vis de plus à mettre.

Merci et bravo pour cette désintoxication réussie !

avatar
Invité
Invité

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par Invité le Jeu 02 Sep 2010, 19:43

il y a aussi une manière très efficace d'arreter le tabac a par être enceinte. regarder mourir quelqu'un qui a le cancer des poumons.
avatar
haiwei
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 920
Contrée : Nul
Arts & métiers : Nul
Disposition de l'Esprit : Nul
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/06/2007

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par haiwei le Jeu 02 Sep 2010, 19:51

Merci yéshé kunga de nous faire partager tes expériences très enrichissantes ! voilà que tu nous montres un bel exemple...
je te sens comme un grand frère parmi nous!

Dans le bouddhisme Zen, on pratique souvent la visualisation du "non propre"不净观 ou la visualisation du "squelette" 白骨观 pour s'aider à diminuer ou renoncer toutes les sortes du mauvais désir. mais ce genre de pratique n'est pas enseigné ouvertement, car il peut être dangeureux sans le maître derrière pour lui répondre en cas de pannique. pale

voilà, c'est pourquoi on ne peut pas tout dire dans le bouddhisme.

bonne soirée.

avatar
karma djinpa gyamtso
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 45
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Disposition de l'Esprit : Quel esprit?
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par karma djinpa gyamtso le Jeu 02 Sep 2010, 21:01

Karma Yéshé a écrit:il y a aussi une manière très efficace d'arreter le tabac a par être enceinte. regarder mourir quelqu'un qui a le cancer des poumons.

Je n'en suis pas convaincu, j'ai une amie qui a perdue son pere de cette maladie et elle continue a fumer.
Quand l'avidité est la l'égo a vite fait de nous faire croire que nous même bien sur ce n'est pas possible qu'on ai cette maladie...
avatar
Yeshé Kunga
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 400
Age : 64
Contrée : France
Arts & métiers : Traducteur
Disposition de l'Esprit : quel esprit ?
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/01/2010

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par Yeshé Kunga le Jeu 02 Sep 2010, 22:35

Salut Haiwei ! C'est vrai, les méditations sur "l'immonde" et les squelettes dont tu parles doivent avoir des effets surprenants... Ah, si j'avais un peu de concentration ! Je les ai lues dans le 菩薩三昧經 traduit par Kumârajîva mais je n'ai jamais osé les mettre en français parce que je les trouvais trop... psychédéliques.

Quant à l'avidité, c'est vrai aussi : quelle catastrophe !

Fraternellement à toutes et à tous, bonsoir !
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7408
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par Pema Gyaltshen le Sam 04 Sep 2010, 09:28

L'addiction aux drogues dont le tabac est l'une des plus redoutable, est très difficile à combattre mais c'est en effet indispensable si l'on veut arriver à des pratiques plus sérieuses de yoga profond.
Tous les moyens sont bon pour y arriver !
Chacun doit trouver le sien, avec patience et détermination.
La volonté doit être présente et c'est vrai que même devant l'exemple des maladies des autres les êtres continuent quand même à se détruire. Suicide lent mais sûr...
C'est vrai aussi qu'il est particulièrement triste de côtoyer des femmes enceintes qui fument allégrement polluant ainsi déjà leur future progéniture...
C'est bien pour toutes ces raisons que c'est catalogué comme "démoniaque" !
Mais l'on sait aussi que nous avons les moyens de vaincre ces obstacles par nos pratiques, et l'aide de nos maîtres est très importante pour garder le cap et l'énergie pour y arriver.
Les "moyens habiles" sont aussi de grande utilité !
Il en est ainsi pour chaque obstacle de quelque ordre que ce soit, et il faudra les vaincre tous ! Un par un, en se "hâtant lentement"...
La Sangha est aussi là pour s'entraider.
Merci de vos témoignages en tous cas.
( j'aimerai bien moi, lire les traductions psychédéliques ! )

Suspect


_________________


Contenu sponsorisé

Re: Le renoncement, entre désir et volonté

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 18 Oct 2017, 16:29