Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» La Mort selon les bouddhistes
Hier à 22:55 par manila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 12:35 par manila

» Dhammapada
Hier à 11:06 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 10:22 par manila

» La loi de causalité
Dim 22 Avr 2018, 20:40 par Disciple laïc

» Les enfants du Goulag
Dim 22 Avr 2018, 20:11 par Disciple laïc

» Je n'arrive plus à croire en mes rêves
Dim 22 Avr 2018, 19:36 par Ortho

» C'est tous ce qu'il y a à savoir
Dim 22 Avr 2018, 13:31 par manila

» Aumônerie bouddhiste
Dim 22 Avr 2018, 13:26 par Disciple laïc

» Que penser de la méditation coupée de ses racines ?
Dim 22 Avr 2018, 10:09 par Disciple laïc

» Khandro Rimpoché
Sam 21 Avr 2018, 20:47 par manila

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Ven 20 Avr 2018, 19:31 par manila

» Présentation rom5991
Jeu 19 Avr 2018, 22:12 par rom5991

» Un bon critère pour savoir ou nous en sommes
Jeu 19 Avr 2018, 16:04 par manila

» Shantidéva (687-763)
Mar 17 Avr 2018, 21:34 par Disciple laïc

» L'illusion du temps
Mar 17 Avr 2018, 18:49 par Disciple laïc

» Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara
Mar 17 Avr 2018, 16:43 par Ortho

» L’art de la méditation
Mar 17 Avr 2018, 09:34 par Disciple laïc

» Présentation d'une petite nouvelle
Lun 16 Avr 2018, 20:27 par vaygas

» La jalousie, l'envie, des idées pour soigner ce poison?
Lun 16 Avr 2018, 15:25 par Disciple laïc

»  Un traducteur et un ami est mort , Frans Goetghebeur
Lun 16 Avr 2018, 10:11 par Disciple laïc

» Le monde de la compassion existe
Lun 16 Avr 2018, 10:10 par Disciple laïc

» Y a t'il un point commun entre Nikola Tesla, les autres scientifiques, Holywood et les Maîtres bouddhistes ?
Lun 16 Avr 2018, 08:55 par tindzin

» A ceux qui fréquentent Karma Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 14 Avr 2018, 18:01 par manila

» Me revoici
Sam 14 Avr 2018, 13:27 par Cris87

» Le syndrome d'hubris: pouvoir et démesure
Sam 14 Avr 2018, 11:55 par manila

» Le bouddhisme et la science
Ven 13 Avr 2018, 19:50 par manila

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Ven 13 Avr 2018, 19:15 par Disciple laïc

» Le bouddhisme zen "Rinzaï" au Japon
Ven 13 Avr 2018, 18:54 par Disciple laïc

» Bonjour tout le monde
Ven 13 Avr 2018, 13:13 par vaygas

» Comment réussir à surmonter une déception
Ven 13 Avr 2018, 12:42 par Disciple laïc

» Point utile sur le Village des Pruniers
Ven 13 Avr 2018, 12:15 par Disciple laïc

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Ven 13 Avr 2018, 11:32 par manila

» Le Complexe de Dieu
Ven 13 Avr 2018, 10:54 par petit_caillou

» Film "Le Vénérable W."
Jeu 12 Avr 2018, 18:44 par Akana

» C'est un au revoir
Mer 11 Avr 2018, 15:31 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Question sur les "vies antérieures"
Lun 09 Avr 2018, 23:00 par Ortho

» Bibliothèque multi-médias: La Cité interdite révélée
Lun 09 Avr 2018, 21:58 par Admin

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Lun 09 Avr 2018, 21:37 par Admin

» Salut à tous
Lun 09 Avr 2018, 17:30 par Karma Trindal

» Bonjour à toutes et à tous
Lun 09 Avr 2018, 17:28 par Karma Trindal

» Bonjour de Bretagne
Lun 09 Avr 2018, 17:09 par Karma Trindal

» La marche inspirante
Dim 08 Avr 2018, 10:50 par Disciple laïc

» Un autre regard sur la culpabilité - 1/2
Dim 08 Avr 2018, 10:44 par Disciple laïc

» Bouddhisme engagé, écologie, interdépendance et non-discrimination
Sam 07 Avr 2018, 08:38 par Disciple laïc

» Kaccānagotta Sutta — Pour Kaccāna — SN 12.15
Ven 06 Avr 2018, 19:54 par Disciple laïc

» "Le livre de l'Eveil"
Ven 06 Avr 2018, 19:28 par tindzin

» Du bouddhisme, ou de l'islam, es-ce de l'art ou du cochon ?
Ven 06 Avr 2018, 17:40 par tindzin

» Pour aider : identifier nos formations mentales quand elles surgissent
Jeu 05 Avr 2018, 22:37 par Karma Trindal

» Je ne suis pas bouddhiste ....
Jeu 05 Avr 2018, 22:32 par Karma Trindal

» 1959 = 666
Jeu 05 Avr 2018, 22:24 par Karma Trindal

» Problème de respiration
Jeu 05 Avr 2018, 21:55 par Karma Trindal

» Précision et clarté au sujet de mon écrit "Le livre de l'Eveil"
Jeu 05 Avr 2018, 11:23 par tindzin

» Le fou divin
Mar 03 Avr 2018, 09:26 par Pema Gyaltshen

» La loi du Karma
Mar 03 Avr 2018, 07:23 par Disciple laïc

» Sur les Bodhisattvas
Lun 02 Avr 2018, 21:28 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Lun 02 Avr 2018, 08:06 par Disciple laïc

» Le lâcher-prise
Dim 01 Avr 2018, 21:28 par Disciple laïc

» Les 3 absolus
Sam 31 Mar 2018, 10:29 par tindzin

» Je ne suis pas certain qu'il aie été juste de verrouiller le sujet je ne suis pas bouddhiste
Jeu 29 Mar 2018, 18:28 par tindzin

» Sur la conscience
Jeu 29 Mar 2018, 10:25 par Disciple laïc

» Attentat de Trèbes : la peur du changement est dans les 2 camps
Mer 28 Mar 2018, 12:45 par Ortho

» Le bouddhisme et la violence injustifiable
Mar 27 Mar 2018, 09:00 par Disciple laïc

» Ce qu'est vraiment le bouddhisme
Mar 27 Mar 2018, 08:40 par Disciple laïc

» Quelques Kôans qui ont surgit
Lun 26 Mar 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et individualisme
Lun 26 Mar 2018, 08:48 par Disciple laïc

» Nirvana - tentative de description
Ven 23 Mar 2018, 21:43 par Disciple laïc

» Stephen Hawking est mort
Ven 23 Mar 2018, 16:44 par manila

» Khenpo Tséten Bruxelles Mars 2018
Ven 23 Mar 2018, 14:13 par Pema Gyaltshen

» Les 10 mouvements en pleine conscience
Jeu 22 Mar 2018, 08:22 par Disciple laïc

» La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"
Jeu 22 Mar 2018, 08:12 par Disciple laïc

» Journal de méditation d'Urbanyogi
Mer 21 Mar 2018, 19:43 par Urbanyogi

» Quelle éthique pour un monde plus heureux - 1ère et 2ème partie
Lun 19 Mar 2018, 12:35 par Disciple laïc

» DE L'IGNORANCE A L'EVEIL
Lun 19 Mar 2018, 11:23 par tindzin

» Non-soi (indépendant) - Très important
Lun 19 Mar 2018, 10:49 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 22 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 94956 messages dans 11008 sujets

Nous avons 4187 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est margorabby

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7445)
 
Karma Trindal (6836)
 
manila (4885)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3457)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2263)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


« Dharma light » versus « Dharma intégral »

Partagez
avatar
Invité
Invité

« Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Invité le Dim 31 Oct 2010, 23:45

« Dharma light » versus « Dharma intégral »
Alexander Berzin
Mars 2002
Traduit par Pauline M. Silbermann
L’importance de la renaissance

Le bouddhisme tibétain suit la tradition indienne, et toutes les traditions indiennes partent du postulat de la renaissance. Même si les gens qui vivent dans une culture traditionnellement bouddhique n’ont pas une compréhension approfondie de ce qui prend renaissance et de comment elle fonctionne, l’idée de la renaissance n’en est pas moins pour eux une donnée culturelle avec laquelle ils ont grandi. Il leur suffit d’affiner leur compréhension ; ils n’ont pas besoin d’être d’abord convaincus de l’existence de la renaissance. C’est pourquoi dans les textes sur les étapes graduées de la voie (lam-rim), on ne trouve aucune argumentation visant à persuader de l’existence de la renaissance.

Sans renaissance, toute discussion portant sur l’esprit qui n’a ni commencement ni fin, devient vaine. Sans l’esprit qui n’a ni commencement ni fin, toute présentation du karma tombe à plat. La raison est que les résultats karmiques des actes que nous accomplissons au cours de cette vie, la plupart du temps, n’arrivent pas à maturation dans cette même vie. Sans la présentation des causes et des effets karmiques, qui s’étendent sur un grand nombre de vies, toute discussion sur la vacuité des causes et des effets et sur la production interdépendante, elle aussi, tombe à plat.

De surcroît, en termes des trois dimensions de la motivation du lam-rim, comment peut-on, en toute sincérité, viser à obtenir de meilleures vies futures sans croire à leur existence ? Comment peut-on, en toute sincérité, viser à atteindre la libération des renaissances à la récurrence incontrôlable (samsara) sans croire à la renaissance ? Comment peut-on, en toute sincérité, viser à atteindre l’illumination et acquérir la capacité d’aider les autres à se libérer de la renaissance, sans accepter la renaissance comme un état de fait ?

En termes de la méditation sur la bodhichitta, comment peut-on, en toute sincérité, reconnaître que tous les êtres ont été nos mères dans des vies antérieures, sans croire aux vies antérieures ? En termes du tantra de l’anuttara yoga, comment peut-on, en toute sincérité, méditer en analogie avec la mort, le bardo et la renaissance afin de nous purifier d’en faire l’expérience de façon incontrôlable, si nous ne croyons pas en l’existence du bardo et de la renaissance ?

Il est donc évident que la renaissance constitue la pierre d’angle d’une grande et cruciale partie des enseignements du Dharma.
« Dharma light » et « Dharma intégral »

La plupart des Occidentaux arrivent au Dharma sans avoir une croyance préalable en la renaissance. Beaucoup d’entre eux ont une approche de l’étude et de la pratique du Dharma en tant que méthode visant à améliorer la qualité de leur vie présente, en particulier pour surmonter des problèmes psychologiques et affectifs. Cette attitude réduit le Dharma à une forme de psychothérapie asiatique.

C’est une approche du Dharma bouddhique que j’ai taxée de « Dharma light », comme on parle de Coca-Cola light. C’est une version allégée, pas aussi forte que « l’intégrale ». Quant à l’approche traditionnelle du Dharma – qui ne comprend pas seulement la discussion sur la renaissance, mais aussi la présentation des enfers et des six autres royaumes d’existence – je l’ai appelée « Dharma intégral ».
Les deux façons de pratiquer le Dharma light

Il y a deux façons de pratiquer le Dharma light.

1. Nous pouvons le pratiquer tout en prenant note de l’importance de la renaissance dans le bouddhisme et en ayant l’intention sincère d’étudier les enseignements corrects qui s’y rapportent. Ainsi, nous visons à améliorer notre vie présente en utilisant les méthodes du Dharma comme pierre de gué sur la voie où nous travaillons à améliorer nos vies futures et à obtenir la libération et l’illumination. Ainsi, le Dharma light devient un pas préliminaire sur la voie graduée vers l’illumination, une étape antérieure à la dimension initiale. Une telle approche rend complètement justice à la tradition bouddhique. En tant que Dharma light, elle n’a pas de prétention au titre de « Dharma intégral ».
2. Nous pouvons pratiquer le bouddhisme avec la compréhension que le Dharma light est, non seulement le véritable Dharma, mais qu’il est, en plus, la forme de bouddhisme la plus appropriée et la plus judicieuse à pratiquer pour les occidentaux. Une approche aussi simpliste porte un grossier préjudice à la tradition bouddhique et conduit facilement à une attitude d’arrogance culturelle.

Il faut donc faire preuve de circonspection si nous trouvons qu’en l’état actuel de notre développement et de notre compréhension spirituels, le Dharma light est notre boisson.
Résumé schématique du Dharma light

Le bouddhisme devient du Dharma light lorsque :

* le but poursuivi est d’améliorer cette vie seulement,
* l’élève a peu ou pas de compréhension des enseignements du bouddhisme sur la renaissance,
* en vertu de quoi, l’élève ne croit ni ne s’intéresse aux vies futures,
* même si l’élève croit en la renaissance, il ou elle n’accepte pas l’existence des six royaumes de la renaissance,
* le professeur de Dharma évite la discussion sur la renaissance, et même s’il en discute, il évite la discussion sur les enfers. Le professeur réduit les six royaumes de la renaissance à l’expérience psychologique humaine.

Résumé schématique du Dharma intégral

Le Dharma intégral est la pratique traditionnelle authentique du bouddhisme, dans laquelle :

* l’élève reconnaît au moins l’importance de la renaissance sur la voie spirituelle et souhaite sincèrement en acquérir une compréhension correcte,
* l’élève a comme but, soit la libération des renaissances à la récurrence incontrôlable, soit l’illumination et la capacité d’aider tous les autres à obtenir la libération,
* même si l’élève a pour but d’améliorer ses vies futures, ceci est une simple étape sur la voie vers l’atteinte de la libération ou de l’illumination,
* même si l’élève a pour but d’améliorer cette vie, ceci est une simple étape sur la voie de l’amélioration de ses vies futures et vers l’atteinte de la libération ou de l’illumination.


Arrow http://www.berzinarchives.com/web/fr/archives/approaching_buddhism/introduction/dharma_lite.html?query=bouddhisme+light
avatar
Invité
Invité

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Invité le Lun 01 Nov 2010, 07:44

je trouve cet article très interessant finette. merci de l'avoir posté. Maintenant la question se pose , pratiquons nous un "dharma light" Pour ma part je ne le crois pas. Pour moi même si je n'ai pas été élevée dans l'idée de renaissance, c'est une chose que j'ai trouvée logique dés que j'en ai entendu parlé, je n'i jamais eu de doute sur cette question.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Disposition de l'Esprit : apaisement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par heyopibe le Lun 01 Nov 2010, 09:49


Le Dharma disparait dans la masse des opinions, il perd sa cohérence d'ensemble et se dissout.

Quelle est l'argumentation de cette assertion ?
avatar
Invité
Invité

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Invité le Lun 01 Nov 2010, 09:51

je ne crois pas que le dharma disparaisse je pense au contraire qu'il est en pleine expension. Grace au média et à la facilité de voyager, il se fait connaitre dans le monde entier.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Disposition de l'Esprit : apaisement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par heyopibe le Lun 01 Nov 2010, 10:25


Bien au contraire, on en parle à toutes les sauces, il se mélange à toutes les doctrines, il est à la mode c'est différent.

Ceci n'est qu'une apparence mais qui en profondeur fait un tout autre chemin que tu auras certainement l'occasion de découvrir.




l ne faut pas croire que la corruption du monde épargnera quoi que ce soit. Tout est éphèmère, même le Dharma formelle.

La corruption existe et c'est à chacun de s'en occuper à sa manière : certains pleurent, d'autres agissent, d'autres encore mettent la tête dans le trou.

Mais chacun porte sa responsabilité et par là-même porte le changement en lui.

Tu es libre de penser de la sorte mais la propagation de ce type d'idée sera toujours rééquilibrée par une autre vision optimiste, constructive, non apocalyptique

avatar
Invité
Invité

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Invité le Lun 01 Nov 2010, 10:27

Bonjour Coeur de Loi,

Tu écris :

Dans la spiritualité religieuse, l'âme se réincarne éternellement ou va au ciel ou en enfer, c'est le poison de l'éternalisme.

Dans le materialisme mondain, on vie par hasard et on meurt pour toujours, c'est le poison du nihilisme.

Je ne parlerais pas de "poison" parce que c'est important de respecter les croyances et les idées des gens, chacun à le droit d'avoir des convictions. Leur manquer de respect serait alors leur permettre d'en manquer aussi envers nous. Hors, il ne s'agit pas de cela.

Si tu prends le cas du New Age, et bien il met à toutes les sauces l'ensemble des religions mais tout n'est pas New Age.

Il y a peut-être un bouddhisme lignt mais il y a aussi des occidentaux qui pratiquent depuis une trentaine d'années et qui sont capables de diffuser le Dharma, d'en expliquer l'histoire de sa diffusion, c'est le rôle de l'UBF,de l'UBE par exemple. Nous avons aussi de très bons traducteurs, mais encore faut-il les connaitre et vérifier ses lectures, c'est très important. Le bouddhisme est arrivé un peu éparpillé en occident mais il ne demande qu'à être rassemblé !



Dernière édition par finette le Lun 01 Nov 2010, 10:45, édité 1 fois
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7445
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Pema Gyaltshen le Lun 01 Nov 2010, 10:27

Le Dharma ne peut pas disparaitre complètement, sinon c'est la fin des haricots ( expression humoristique )

La confusion ça oui, le Samsâra en est forcément remplit,
c'est vrai que la spiritualité est mise à toutes les sauces, mais c'est mieux que rien.


_________________


Contenu sponsorisé

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 24 Avr 2018, 02:57