Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion. Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !



Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Dhammapada
Hier à 18:00 par vaygas

» Dans la circulation à Dakar
Hier à 17:04 par tindzin

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 11:40 par manila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 11:22 par manila

» 24/12 fête de noel
Hier à 09:02 par Karma Yéshé

» 3/12 La méditation du Calme Mental
Hier à 09:01 par Karma Yéshé

» sam 2/12 Shinee, met Lama Zeupa
Hier à 08:59 par Karma Yéshé

» 2 et 3 /12 Tai Chi, avec Nello Mauro
Hier à 08:58 par Karma Yéshé

» 2 et 3 /12 langue tibétaine
Hier à 08:57 par Karma Yéshé

» 30/11Het Juweel van de Bevrijding
Hier à 08:56 par Karma Yéshé

» 25 et 26/11 les12 maillons de la naissance conditionnée.
Hier à 08:54 par Karma Yéshé

» 18 et 19 /11 Méditation
Hier à 08:51 par Karma Yéshé

» 29/11 le joyau ornement de la liberation
Hier à 08:48 par Karma Yéshé

» Eloge du bon sens dans la quête du sens
Lun 20 Nov 2017, 19:09 par Karma Yéshé

» Besoin de conseils (livres pour débutants)
Lun 20 Nov 2017, 19:09 par manila

» Prière d'offrande de lampes
Lun 20 Nov 2017, 19:05 par manila

» La Corée du Sud : le pays aux multiples miracles : les Temples Bouddhistes
Lun 20 Nov 2017, 18:00 par Karma Yéshé

» Présentation Neisha
Lun 20 Nov 2017, 17:59 par Neisha

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 20 Nov 2017, 17:15 par Karma Yéshé

» Citation d'Einstein sur le bouddhisme
Dim 19 Nov 2017, 23:14 par Disciple laïc

» Sur la souffrance , un débat
Dim 19 Nov 2017, 21:21 par Karma Yéshé

» Digestion difficile
Dim 19 Nov 2017, 21:15 par Karma Yéshé

» Bouddhisme et management responsable
Sam 18 Nov 2017, 14:07 par manila

» L'esprit d'eveil
Sam 18 Nov 2017, 13:44 par manila

» Table d'étude
Sam 18 Nov 2017, 13:31 par Tsultrim Yeunten

» Marcher de noel hilamayen
Sam 18 Nov 2017, 13:08 par manila

» Atteindre rigpa par la base
Ven 17 Nov 2017, 00:47 par tindzin

» What is nirvana ?
Jeu 16 Nov 2017, 10:50 par Disciple laïc

» Quatre nobles vérités
Jeu 16 Nov 2017, 10:29 par Franck Barron

» Créer une association
Jeu 16 Nov 2017, 09:35 par manila

» Tout sur le karma
Mer 15 Nov 2017, 00:09 par tindzin

» Bouddhisme engagé : La Chine, amie ou ennemie ? L'exemple de Leibniz et Confucius
Mar 14 Nov 2017, 23:23 par tindzin

» L'homme n'est pas notre ennemi
Mar 14 Nov 2017, 20:35 par Karma Yéshé

» Reliques du Bouddha
Mar 14 Nov 2017, 20:24 par Karma Yéshé

» Esprit du Bouthan
Mar 14 Nov 2017, 14:22 par Akana

» Présentation de "Renaissance"
Mar 14 Nov 2017, 13:02 par Puchi

» bonjour à tous!
Mar 14 Nov 2017, 12:59 par Puchi

» Les 16 attitudes ou l'éducation universelle 2/2
Mar 14 Nov 2017, 12:58 par Disciple laïc

» Recherche magasin de zafus sur Paris
Mar 14 Nov 2017, 12:15 par Disciple laïc

» Présentation Bern
Mar 14 Nov 2017, 11:05 par manila

» Présentation Tsultrim Yeunten
Mar 14 Nov 2017, 10:38 par manila

» Histoire Zen _ Le Maître du Silence
Mar 14 Nov 2017, 10:36 par manila

» Ecouter les enseignements.
Lun 13 Nov 2017, 14:45 par Karma Yéshé

» Sciences et Vie: Les étonnantes vertus de la méditation
Dim 12 Nov 2017, 21:46 par Invité

» Statuette de Bern
Dim 12 Nov 2017, 20:49 par Invité

» Aller à contre courant, se libérer des habitudes
Mer 08 Nov 2017, 10:30 par manila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mer 08 Nov 2017, 10:23 par manila

» Adzom Gyalsé Rinpotché à Bruxelles novembre 2017
Mer 08 Nov 2017, 09:46 par Pema Gyaltshen

» Entretien autour d'un film.
Mar 07 Nov 2017, 19:54 par Karma Yéshé

» Vivre en centre spirituel
Mar 07 Nov 2017, 12:40 par manila

» Japon : les chemins de pélérinage
Mar 07 Nov 2017, 12:38 par manila

» Homéo et aphtes.
Mar 07 Nov 2017, 09:28 par Karma Yéshé

» Le bouddhisme selon Matthieu Ricard
Lun 06 Nov 2017, 20:49 par Karma Yéshé

» Les 4 Nobles Vérités selon le maître Zen Thich Nath Hanh
Lun 06 Nov 2017, 20:03 par Karma Yéshé

» Pourquoi et comment méditer sur la vacuité ?
Lun 06 Nov 2017, 19:57 par Karma Yéshé

» Kyudo, tir à l’arc zen
Lun 06 Nov 2017, 17:57 par manila

» Une policière rencontre Thich Nhat Hanh
Lun 06 Nov 2017, 17:57 par Karma Yéshé

» Homéo et acné
Lun 06 Nov 2017, 16:34 par manila

» Pour les allergiques au lactose
Lun 06 Nov 2017, 07:09 par Karma Yéshé

» Les 5 poisons mentaux.
Dim 05 Nov 2017, 21:24 par Disciple laïc

» Les chants de réalisation des maîtres de la lignée shangpa
Dim 05 Nov 2017, 20:14 par manila

» Pâtes au ofu et paprika de A.Boncompain
Dim 05 Nov 2017, 19:59 par manila

» Le processus de la mort par ph Cornu
Dim 05 Nov 2017, 19:56 par manila

» Chakras et méridiens
Dim 05 Nov 2017, 17:12 par Karma Yéshé

» H E Ravintsara
Dim 05 Nov 2017, 17:08 par Karma Yéshé

» L'instant présent
Dim 05 Nov 2017, 16:10 par Karma Yéshé

» Citation du Bouddha
Dim 05 Nov 2017, 16:08 par Karma Yéshé

» Les 16 attitudes ou l'éducation universelle 1/2
Dim 05 Nov 2017, 15:23 par Karma Yéshé

» Un soir au musée : Angkor
Dim 05 Nov 2017, 15:04 par Karma Yéshé

» Regards zen sur l’alimentation
Dim 05 Nov 2017, 14:52 par manila

» Moine bouddhiste en Kalmoukie
Sam 04 Nov 2017, 12:23 par manila

» Les mantras peuvent guérier les maladies, etc.. ?
Ven 03 Nov 2017, 23:00 par Jorince

» Aide au Bouddhisme
Ven 03 Nov 2017, 21:14 par Invité

» Quelles sont les caractéristiques propres au bouddhisme tibétain
Ven 03 Nov 2017, 20:49 par Karma Yéshé

» L'enseignement du Bouddha avec Philippe Cornu
Ven 03 Nov 2017, 20:34 par Karma Yéshé

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 31 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 30 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Karma Döndrup Tsetso


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 93237 messages dans 10845 sujets

Nous avons 4091 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est taradel

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7416)
 
Karma Trindal (6794)
 
petit_caillou (4717)
 
manila (4498)
 
Karma Döndrup Tsetso (3442)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2759)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2039)
 

« Dharma light » versus « Dharma intégral »

Partagez
avatar
Invité
Invité

« Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Invité le Dim 31 Oct 2010, 23:45

« Dharma light » versus « Dharma intégral »
Alexander Berzin
Mars 2002
Traduit par Pauline M. Silbermann
L’importance de la renaissance

Le bouddhisme tibétain suit la tradition indienne, et toutes les traditions indiennes partent du postulat de la renaissance. Même si les gens qui vivent dans une culture traditionnellement bouddhique n’ont pas une compréhension approfondie de ce qui prend renaissance et de comment elle fonctionne, l’idée de la renaissance n’en est pas moins pour eux une donnée culturelle avec laquelle ils ont grandi. Il leur suffit d’affiner leur compréhension ; ils n’ont pas besoin d’être d’abord convaincus de l’existence de la renaissance. C’est pourquoi dans les textes sur les étapes graduées de la voie (lam-rim), on ne trouve aucune argumentation visant à persuader de l’existence de la renaissance.

Sans renaissance, toute discussion portant sur l’esprit qui n’a ni commencement ni fin, devient vaine. Sans l’esprit qui n’a ni commencement ni fin, toute présentation du karma tombe à plat. La raison est que les résultats karmiques des actes que nous accomplissons au cours de cette vie, la plupart du temps, n’arrivent pas à maturation dans cette même vie. Sans la présentation des causes et des effets karmiques, qui s’étendent sur un grand nombre de vies, toute discussion sur la vacuité des causes et des effets et sur la production interdépendante, elle aussi, tombe à plat.

De surcroît, en termes des trois dimensions de la motivation du lam-rim, comment peut-on, en toute sincérité, viser à obtenir de meilleures vies futures sans croire à leur existence ? Comment peut-on, en toute sincérité, viser à atteindre la libération des renaissances à la récurrence incontrôlable (samsara) sans croire à la renaissance ? Comment peut-on, en toute sincérité, viser à atteindre l’illumination et acquérir la capacité d’aider les autres à se libérer de la renaissance, sans accepter la renaissance comme un état de fait ?

En termes de la méditation sur la bodhichitta, comment peut-on, en toute sincérité, reconnaître que tous les êtres ont été nos mères dans des vies antérieures, sans croire aux vies antérieures ? En termes du tantra de l’anuttara yoga, comment peut-on, en toute sincérité, méditer en analogie avec la mort, le bardo et la renaissance afin de nous purifier d’en faire l’expérience de façon incontrôlable, si nous ne croyons pas en l’existence du bardo et de la renaissance ?

Il est donc évident que la renaissance constitue la pierre d’angle d’une grande et cruciale partie des enseignements du Dharma.
« Dharma light » et « Dharma intégral »

La plupart des Occidentaux arrivent au Dharma sans avoir une croyance préalable en la renaissance. Beaucoup d’entre eux ont une approche de l’étude et de la pratique du Dharma en tant que méthode visant à améliorer la qualité de leur vie présente, en particulier pour surmonter des problèmes psychologiques et affectifs. Cette attitude réduit le Dharma à une forme de psychothérapie asiatique.

C’est une approche du Dharma bouddhique que j’ai taxée de « Dharma light », comme on parle de Coca-Cola light. C’est une version allégée, pas aussi forte que « l’intégrale ». Quant à l’approche traditionnelle du Dharma – qui ne comprend pas seulement la discussion sur la renaissance, mais aussi la présentation des enfers et des six autres royaumes d’existence – je l’ai appelée « Dharma intégral ».
Les deux façons de pratiquer le Dharma light

Il y a deux façons de pratiquer le Dharma light.

1. Nous pouvons le pratiquer tout en prenant note de l’importance de la renaissance dans le bouddhisme et en ayant l’intention sincère d’étudier les enseignements corrects qui s’y rapportent. Ainsi, nous visons à améliorer notre vie présente en utilisant les méthodes du Dharma comme pierre de gué sur la voie où nous travaillons à améliorer nos vies futures et à obtenir la libération et l’illumination. Ainsi, le Dharma light devient un pas préliminaire sur la voie graduée vers l’illumination, une étape antérieure à la dimension initiale. Une telle approche rend complètement justice à la tradition bouddhique. En tant que Dharma light, elle n’a pas de prétention au titre de « Dharma intégral ».
2. Nous pouvons pratiquer le bouddhisme avec la compréhension que le Dharma light est, non seulement le véritable Dharma, mais qu’il est, en plus, la forme de bouddhisme la plus appropriée et la plus judicieuse à pratiquer pour les occidentaux. Une approche aussi simpliste porte un grossier préjudice à la tradition bouddhique et conduit facilement à une attitude d’arrogance culturelle.

Il faut donc faire preuve de circonspection si nous trouvons qu’en l’état actuel de notre développement et de notre compréhension spirituels, le Dharma light est notre boisson.
Résumé schématique du Dharma light

Le bouddhisme devient du Dharma light lorsque :

* le but poursuivi est d’améliorer cette vie seulement,
* l’élève a peu ou pas de compréhension des enseignements du bouddhisme sur la renaissance,
* en vertu de quoi, l’élève ne croit ni ne s’intéresse aux vies futures,
* même si l’élève croit en la renaissance, il ou elle n’accepte pas l’existence des six royaumes de la renaissance,
* le professeur de Dharma évite la discussion sur la renaissance, et même s’il en discute, il évite la discussion sur les enfers. Le professeur réduit les six royaumes de la renaissance à l’expérience psychologique humaine.

Résumé schématique du Dharma intégral

Le Dharma intégral est la pratique traditionnelle authentique du bouddhisme, dans laquelle :

* l’élève reconnaît au moins l’importance de la renaissance sur la voie spirituelle et souhaite sincèrement en acquérir une compréhension correcte,
* l’élève a comme but, soit la libération des renaissances à la récurrence incontrôlable, soit l’illumination et la capacité d’aider tous les autres à obtenir la libération,
* même si l’élève a pour but d’améliorer ses vies futures, ceci est une simple étape sur la voie vers l’atteinte de la libération ou de l’illumination,
* même si l’élève a pour but d’améliorer cette vie, ceci est une simple étape sur la voie de l’amélioration de ses vies futures et vers l’atteinte de la libération ou de l’illumination.


Arrow http://www.berzinarchives.com/web/fr/archives/approaching_buddhism/introduction/dharma_lite.html?query=bouddhisme+light
avatar
Invité
Invité

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Invité le Lun 01 Nov 2010, 07:44

je trouve cet article très interessant finette. merci de l'avoir posté. Maintenant la question se pose , pratiquons nous un "dharma light" Pour ma part je ne le crois pas. Pour moi même si je n'ai pas été élevée dans l'idée de renaissance, c'est une chose que j'ai trouvée logique dés que j'en ai entendu parlé, je n'i jamais eu de doute sur cette question.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Disposition de l'Esprit : apaisement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par heyopibe le Lun 01 Nov 2010, 09:49


Le Dharma disparait dans la masse des opinions, il perd sa cohérence d'ensemble et se dissout.

Quelle est l'argumentation de cette assertion ?
avatar
Invité
Invité

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Invité le Lun 01 Nov 2010, 09:51

je ne crois pas que le dharma disparaisse je pense au contraire qu'il est en pleine expension. Grace au média et à la facilité de voyager, il se fait connaitre dans le monde entier.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
heyopibe
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1522
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : bénévole chez les migrants
Disposition de l'Esprit : apaisement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/07/2009

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par heyopibe le Lun 01 Nov 2010, 10:25


Bien au contraire, on en parle à toutes les sauces, il se mélange à toutes les doctrines, il est à la mode c'est différent.

Ceci n'est qu'une apparence mais qui en profondeur fait un tout autre chemin que tu auras certainement l'occasion de découvrir.




l ne faut pas croire que la corruption du monde épargnera quoi que ce soit. Tout est éphèmère, même le Dharma formelle.

La corruption existe et c'est à chacun de s'en occuper à sa manière : certains pleurent, d'autres agissent, d'autres encore mettent la tête dans le trou.

Mais chacun porte sa responsabilité et par là-même porte le changement en lui.

Tu es libre de penser de la sorte mais la propagation de ce type d'idée sera toujours rééquilibrée par une autre vision optimiste, constructive, non apocalyptique

avatar
Invité
Invité

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Invité le Lun 01 Nov 2010, 10:27

Bonjour Coeur de Loi,

Tu écris :

Dans la spiritualité religieuse, l'âme se réincarne éternellement ou va au ciel ou en enfer, c'est le poison de l'éternalisme.

Dans le materialisme mondain, on vie par hasard et on meurt pour toujours, c'est le poison du nihilisme.

Je ne parlerais pas de "poison" parce que c'est important de respecter les croyances et les idées des gens, chacun à le droit d'avoir des convictions. Leur manquer de respect serait alors leur permettre d'en manquer aussi envers nous. Hors, il ne s'agit pas de cela.

Si tu prends le cas du New Age, et bien il met à toutes les sauces l'ensemble des religions mais tout n'est pas New Age.

Il y a peut-être un bouddhisme lignt mais il y a aussi des occidentaux qui pratiquent depuis une trentaine d'années et qui sont capables de diffuser le Dharma, d'en expliquer l'histoire de sa diffusion, c'est le rôle de l'UBF,de l'UBE par exemple. Nous avons aussi de très bons traducteurs, mais encore faut-il les connaitre et vérifier ses lectures, c'est très important. Le bouddhisme est arrivé un peu éparpillé en occident mais il ne demande qu'à être rassemblé !



Dernière édition par finette le Lun 01 Nov 2010, 10:45, édité 1 fois
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7416
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Pema Gyaltshen le Lun 01 Nov 2010, 10:27

Le Dharma ne peut pas disparaitre complètement, sinon c'est la fin des haricots ( expression humoristique )

La confusion ça oui, le Samsâra en est forcément remplit,
c'est vrai que la spiritualité est mise à toutes les sauces, mais c'est mieux que rien.


_________________


Contenu sponsorisé

Re: « Dharma light » versus « Dharma intégral »

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 22 Nov 2017, 08:25