Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion. Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !



Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Rencontre en cercle inter-tradition
Aujourd'hui à 10:12 par Pema Gyaltshen

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 07:27 par Karma Döndrup Tsetso

» Citation d'Einstein sur le bouddhisme
Hier à 23:14 par Disciple laïc

» Sur la souffrance , un débat
Hier à 21:21 par Karma Yéshé

» Digestion difficile
Hier à 21:15 par Karma Yéshé

» Présentation Neisha
Hier à 21:08 par Karma Yéshé

» La Corée du Sud : le pays aux multiples miracles : les Temples Bouddhistes
Hier à 17:13 par Disciple laïc

» Eloge du bon sens dans la quête du sens
Hier à 11:35 par manila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Sam 18 Nov 2017, 19:05 par manila

» Dhammapada
Sam 18 Nov 2017, 18:41 par vaygas

» Bouddhisme et management responsable
Sam 18 Nov 2017, 14:07 par manila

» L'esprit d'eveil
Sam 18 Nov 2017, 13:44 par manila

» Table d'étude
Sam 18 Nov 2017, 13:31 par Tsultrim Yeunten

» Marcher de noel hilamayen
Sam 18 Nov 2017, 13:08 par manila

» Dans la circulation à Dakar
Ven 17 Nov 2017, 13:51 par tindzin

» Atteindre rigpa par la base
Ven 17 Nov 2017, 00:47 par tindzin

» What is nirvana ?
Jeu 16 Nov 2017, 10:50 par Disciple laïc

» Quatre nobles vérités
Jeu 16 Nov 2017, 10:29 par Franck Barron

» Créer une association
Jeu 16 Nov 2017, 09:35 par manila

» Tout sur le karma
Mer 15 Nov 2017, 00:09 par tindzin

» Bouddhisme engagé : La Chine, amie ou ennemie ? L'exemple de Leibniz et Confucius
Mar 14 Nov 2017, 23:23 par tindzin

» L'homme n'est pas notre ennemi
Mar 14 Nov 2017, 20:35 par Karma Yéshé

» Reliques du Bouddha
Mar 14 Nov 2017, 20:24 par Karma Yéshé

» Esprit du Bouthan
Mar 14 Nov 2017, 14:22 par Akana

» Présentation de "Renaissance"
Mar 14 Nov 2017, 13:02 par Puchi

» bonjour à tous!
Mar 14 Nov 2017, 12:59 par Puchi

» Les 16 attitudes ou l'éducation universelle 2/2
Mar 14 Nov 2017, 12:58 par Disciple laïc

» Recherche magasin de zafus sur Paris
Mar 14 Nov 2017, 12:15 par Disciple laïc

» Prière d'offrande de lampes
Mar 14 Nov 2017, 11:49 par manila

» Présentation Bern
Mar 14 Nov 2017, 11:05 par manila

» Présentation Tsultrim Yeunten
Mar 14 Nov 2017, 10:38 par manila

» Histoire Zen _ Le Maître du Silence
Mar 14 Nov 2017, 10:36 par manila

» Ecouter les enseignements.
Lun 13 Nov 2017, 14:45 par Karma Yéshé

» Sciences et Vie: Les étonnantes vertus de la méditation
Dim 12 Nov 2017, 21:46 par Invité

» Statuette de Bern
Dim 12 Nov 2017, 20:49 par Invité

» Aller à contre courant, se libérer des habitudes
Mer 08 Nov 2017, 10:30 par manila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mer 08 Nov 2017, 10:23 par manila

» Adzom Gyalsé Rinpotché à Bruxelles novembre 2017
Mer 08 Nov 2017, 09:46 par Pema Gyaltshen

» Entretien autour d'un film.
Mar 07 Nov 2017, 19:54 par Karma Yéshé

» Vivre en centre spirituel
Mar 07 Nov 2017, 12:40 par manila

» Japon : les chemins de pélérinage
Mar 07 Nov 2017, 12:38 par manila

» Homéo et aphtes.
Mar 07 Nov 2017, 09:28 par Karma Yéshé

» Le bouddhisme selon Matthieu Ricard
Lun 06 Nov 2017, 20:49 par Karma Yéshé

» Les 4 Nobles Vérités selon le maître Zen Thich Nath Hanh
Lun 06 Nov 2017, 20:03 par Karma Yéshé

» Pourquoi et comment méditer sur la vacuité ?
Lun 06 Nov 2017, 19:57 par Karma Yéshé

» Kyudo, tir à l’arc zen
Lun 06 Nov 2017, 17:57 par manila

» Une policière rencontre Thich Nhat Hanh
Lun 06 Nov 2017, 17:57 par Karma Yéshé

» Homéo et acné
Lun 06 Nov 2017, 16:34 par manila

» Pour les allergiques au lactose
Lun 06 Nov 2017, 07:09 par Karma Yéshé

» Les 5 poisons mentaux.
Dim 05 Nov 2017, 21:24 par Disciple laïc

» Les chants de réalisation des maîtres de la lignée shangpa
Dim 05 Nov 2017, 20:14 par manila

» Pâtes au ofu et paprika de A.Boncompain
Dim 05 Nov 2017, 19:59 par manila

» Le processus de la mort par ph Cornu
Dim 05 Nov 2017, 19:56 par manila

» Chakras et méridiens
Dim 05 Nov 2017, 17:12 par Karma Yéshé

» H E Ravintsara
Dim 05 Nov 2017, 17:08 par Karma Yéshé

» L'instant présent
Dim 05 Nov 2017, 16:10 par Karma Yéshé

» Citation du Bouddha
Dim 05 Nov 2017, 16:08 par Karma Yéshé

» Les 16 attitudes ou l'éducation universelle 1/2
Dim 05 Nov 2017, 15:23 par Karma Yéshé

» Un soir au musée : Angkor
Dim 05 Nov 2017, 15:04 par Karma Yéshé

» Regards zen sur l’alimentation
Dim 05 Nov 2017, 14:52 par manila

» Moine bouddhiste en Kalmoukie
Sam 04 Nov 2017, 12:23 par manila

» Les mantras peuvent guérier les maladies, etc.. ?
Ven 03 Nov 2017, 23:00 par Jorince

» Aide au Bouddhisme
Ven 03 Nov 2017, 21:14 par Invité

» Quelles sont les caractéristiques propres au bouddhisme tibétain
Ven 03 Nov 2017, 20:49 par Karma Yéshé

» L'enseignement du Bouddha avec Philippe Cornu
Ven 03 Nov 2017, 20:34 par Karma Yéshé

» Une vie, une oeuvre : Bouddha
Ven 03 Nov 2017, 20:18 par Karma Yéshé

» La sagesse de la vacuité
Ven 03 Nov 2017, 19:24 par Disciple laïc

» Les premiers habitants de l'Hymalaya
Ven 03 Nov 2017, 19:23 par Disciple laïc

» Pîqure de rappel ?
Jeu 02 Nov 2017, 12:47 par tindzin

» Sciences et Vie :Gottfried Wilhelm Leibniz "Génie d’hier et d’aujourd‘hui"
Mer 01 Nov 2017, 20:59 par Admin

» Yoga ? Une bonne solution?
Dim 29 Oct 2017, 01:11 par Ortho

» Le Naraka le lac des Enfers
Sam 28 Oct 2017, 11:12 par Ortho

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles octore 2017
Ven 27 Oct 2017, 17:40 par Pema Gyaltshen

» Précieuse existence humaine
Mer 25 Oct 2017, 11:05 par Ortho

» Témoignage: Mise en place du projet: Méditation à l'école!
Mer 25 Oct 2017, 00:00 par Karma Yéshé

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 50 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 49 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 93207 messages dans 10835 sujets

Nous avons 4090 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Neisha

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7416)
 
Karma Trindal (6794)
 
petit_caillou (4717)
 
manila (4491)
 
Karma Döndrup Tsetso (3442)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2741)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2038)
 

Le programme de réhabilitation des refugiés tibétains victimes de la torture en Chine

Partagez
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Le programme de réhabilitation des refugiés tibétains victimes de la torture en Chine

Message par petit_caillou le Dim 22 Mai 2011, 13:53

Lors de ma mission à Dharamsala pour y rencontrer les responsables politiques tibétains en exil ,et en allant à un rendez vous , j ‘ ai remarqué un panneau sur un des bâtiments gouvernementaux « Torture Survivor Program ». Mon double engagement aux Amis du Tibet et à l’ ACAT m’ a amené à demander à mes correspondants locaux, qui avaient déjà organisé toute une journée de réunions diverses, d’ en rajouter une avec un responsable de ce programme . La gentillesse et l’ amabilité traditionnelle des Tibétains ont permis d ‘ improviser une visite. C ‘ est ainsi que j ‘ ai rencontré M Kalsang Phuntsok, Sous- Secrétaire à la Santé, et coordinateur du programme de réhabilitation des victimes de la torture.

Historique
A la fin des années 80, l ‘ intégration des Tibétains victimes de la torture, dans les centres de réfugiés en Inde se faisait plus difficile car ceux-ci manifestaient un certain esprit de révolte face aux réfugiés plus anciens. En 1991, une étude est lancée pour analyser le problème et y remédier. Les prisonniers condamnés pour leur action politique subissaient jusqu ‘ à cette époque, plutôt des sévices corporels. La répression devenant plus insidieuse, la torture est devenue plus psychique, moins visible physiquement mais plus pénible à supporter, d ‘ où ces nombreux cas de désespoir. En 1993, le programme de réhabilitation des victimes de la torture est lancé pour 40 réfugiés.

La réhabilitation
Les victimes sont prises en charge pour une durée maximale de 3 ans pour un support social et médical dans les centres de réfugiés où ils vivent. Pour rappel, seuls les exilés, condamnés à des peines de prison et donc reconnus comme prisonniers politiques, reçoivent l’autorisation de rester en Inde par les autorités indiennes.

Les soins médicaux sont assurés conjointement par les médecins traditionnels tibétains et par les médecins allopathiques selon les souhaits de la victime et des soins requis par elle. Ceux- ci assurent aussi un suivi psychologique « léger » . Les cas les plus graves, nécessitant une assistance plus lourde d ‘ un thérapeute sont traités au Centre d ‘ Accueil des réfugiés à Dharamsala . Tous les frais médicaux sont pris en charge par le programme tant que la victime est suivie par lui.

La victime de torture touche mensuellement un petit pécule qui lui permet de vivre dans le centre de réfugiés où il est envoyé. Ceci doit lui permettre de s’ intégrer socialement dans sa nouvelle communauté de vie, car à sa réhabilitation ou après 3 ans, il devra être en mesure de gagner sa vie par lui même. Au cours de cette période, il peut continuer ses études dans l ‘ école tibétaine pour adultes de Dharamsala ou dans un centre de formation professionnelle .

Un gros effort de formation a été fait dans les centres de réfugiés pour faciliter l ‘ accueil et l’ intégration des victimes de la torture, en particulier pour l’ approche psychologique par les médecins locaux et le personnel social de ces villages.

Actuellement 254 réfugiés sont pris en charge par le programme de réhabilitation des victimes de la torture avec une moyenne de 80 personnes par an.

Si la grande majorité de celles- ci restent en Inde, il est à noter que certains n ‘ hésitent pas à retourner au Tibet : 3 réfugiés y sont repartis dans les années précédentes après y avoir subi la torture.

Ma conclusion sera un poème , chanté dans les prisons du Tibet par les prisonniers politiques, et dont la traduction anglaise m ‘ a été donné par une victime de la torture que j ‘ ai rencontré dans un des centres que j ‘ ai visité .



Meeting Day

On the meeting day, the fourteenth day of the month,

my parents came to the prison and said this to me :

do not worry about us, do not worry about home

do not worry about your brothers and sisters,

keep your spirit high and strong

Back to the prison door, when I look back,

there was no father, there was no mother.

I cannot see even the mountains .



Jour de visite

Le jour de visite, le quatorzième jour du mois,

mes parents vinrent à la prison et me dirent ceci :

Ne t ‘ inquiète pas de nous, ne t ‘ inquiète pas de la maison

ne t ‘ inquiète pas de tes frères et sœurs,

garde ton esprit fort et élevé.

De retour à la porte de la prison, en regardant en arrière

il n y avait ni père ni mère,

je ne pouvais même pas voir les montagnes



Source: http://www.amis-tibet.lu/Dossiers.html


_________________

    La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017, 12:54