L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Dagpo Rimpoché - Le lama venu du Tibet 1 et2/3
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 28 Jan 2023, 20:25 par Disciple laïc

» La force des souhaits dans le vajrayana
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 28 Jan 2023, 08:08 par Disciple laïc

» Iti 18 : Saṅghabheda Sutta : La division du Sangha.
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyVen 27 Jan 2023, 20:41 par Yeshi

» SN 22.43 Attadīpa Sutta : Une île de soi-même.
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyVen 27 Jan 2023, 14:50 par Disciple laïc

» Présentation de ma personne
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 25 Jan 2023, 15:37 par Yeshi

» Trouble psychique et traitement médicamenteux
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 22 Jan 2023, 20:04 par Yeshi

» j'ai du mal à gérer mes emotions, je souhaite m'en sortir
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 22 Jan 2023, 16:12 par felin75

» Promenade dans la nature avec le Bouddha
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 14 Jan 2023, 23:47 par Mila

» Le Cheval
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMar 03 Jan 2023, 17:59 par Pema Gyaltshen

» demande d'informations sur quelques themes
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 01 Jan 2023, 09:17 par Ortho

» La Roue de la vie bouddhique 1/2 et 2/2
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyLun 26 Déc 2022, 12:59 par Disciple laïc

» Le Singe
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 18 Déc 2022, 22:39 par Ortho

» Le Cochon
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 23:07 par petit_caillou

» Le Serpent
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 23:04 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 23:00 par petit_caillou

» Le Coq
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 22:50 par petit_caillou

» Le Chien
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 22:46 par petit_caillou

» Le Dragon
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 22:41 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 22:39 par petit_caillou

» Le Tigre
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 22:33 par petit_caillou

» Le Buffle
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 22:29 par petit_caillou

» Le Rat
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 22:25 par petit_caillou

» L' année du Lapin - 2023
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 22:14 par petit_caillou

» Fermer Les yeux rend t'il heureux ?
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 17 Déc 2022, 18:09 par Disciple laïc

» L'Histoire des Derniers Romains : Sagalassos.
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyJeu 15 Déc 2022, 22:39 par Disciple laïc

» Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ? Abdennour Bidar et Chawkat Moucarry
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 14 Déc 2022, 22:30 par Ortho

» L’apport du bouddhisme dans la quête de sagesse démocratique
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 14 Déc 2022, 18:22 par Disciple laïc

» Les animaux ont-ils conscience d’eux-mêmes ?
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 14 Déc 2022, 15:56 par Disciple laïc

» SN 55.17 . Mittāmacca Sutta : Amis & collègues.
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 11 Déc 2022, 21:29 par Disciple laïc

» Confiance en soi, timidité, les autres, Dharma
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 11 Déc 2022, 10:17 par Disciple laïc

» Japon, l'art du jardin zen
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 11 Déc 2022, 09:19 par Disciple laïc

» AN 8.26 Jīvaka Sutta : Les questions de Jivaka.
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 10 Déc 2022, 21:39 par Disciple laïc

» AN 7.71 Bhāvanā Sutta : Le développement.
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 10 Déc 2022, 21:36 par Disciple laïc

» que pensez vous de toutes ces théories ?
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 07 Déc 2022, 23:15 par Ortho

» Le Yang doit t’il récupéré sa tête
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 07 Déc 2022, 18:22 par LeLoups

» QUI REMPLIT LES PRISONS ? QUI ? Et surtout pourquoi ?
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMar 06 Déc 2022, 22:33 par Ortho

» Les voeux de Bodhisattva
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMar 06 Déc 2022, 22:22 par Mila

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMar 06 Déc 2022, 12:41 par Disciple laïc

» Difficulté générale que je rencontre
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMar 06 Déc 2022, 10:31 par Disciple laïc

» Bonne nouvelle : une ordination
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyJeu 01 Déc 2022, 19:34 par Ortho

» La voie du souffle, dans le bouddhisme theravada
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 30 Nov 2022, 19:03 par Disciple laïc

» Le taoïsme et le bouddhisme s’opposent sur l’approche de la mort (guide touristique)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 30 Nov 2022, 10:21 par Nangpa

» conseil concernant un livre : taoisme
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyJeu 24 Nov 2022, 08:35 par Disciple laïc

» Bouddhisme & Santé: Le bouddhisme m'a sauvé de mon cancer (témoignage)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 23 Nov 2022, 12:33 par Mila

» La pratique de Shamatha ou la quiétude mentale par Jetsunma Tenzin Palmo
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMar 22 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Quand les musulmans se détournent de la foi
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 20 Nov 2022, 22:34 par Ortho

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 19 Nov 2022, 20:36 par Mila

» Les cinq éléments du tao, élixirs de vie
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 19 Nov 2022, 19:35 par Disciple laïc

» Lanterna magica , la Forêt enchantée .
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyJeu 17 Nov 2022, 19:13 par Mila

» Les souhaits de Shantideva
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyLun 14 Nov 2022, 17:16 par Mila

» Amazonie, les civilisations oubliées de la forêt
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 13 Nov 2022, 22:43 par Disciple laïc

» Bouddhisme : Ethique et karma
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 13 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Bangkok, vue et commentée par Kalu Rimpoché
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 06 Nov 2022, 21:01 par Mila

» Japon, l'art du jardin zen
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 06 Nov 2022, 20:46 par Disciple laïc

» Carnac : sur les traces du royaume disparu
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 06 Nov 2022, 08:49 par Disciple laïc

» Un chien à la recherche des disparus
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyVen 04 Nov 2022, 17:52 par Mila

» Des ours polaires s'installent dans une station météorologique de l'arctique
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyVen 04 Nov 2022, 16:49 par Mila

» ASBL L'Arbre des Refuges: Présentation du Projet
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMar 01 Nov 2022, 16:46 par Karma Trindal

» La Bonne Nouvelle du Salut.
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMar 01 Nov 2022, 16:38 par Karma Trindal

» Nouveau sur le forum - merci pour votre accueil
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMar 01 Nov 2022, 16:37 par Karma Trindal

» Des arbres , pour l'Arbre .
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 29 Oct 2022, 11:21 par Mila

» La première étape de la discipline...
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptySam 29 Oct 2022, 11:00 par Mila

» Fanatisme religieux sur CNEWS ?
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMar 25 Oct 2022, 10:12 par Disciple laïc

» Circonstances favorables et confiance (précieuse existence humaine)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyLun 17 Oct 2022, 18:19 par Disciple laïc

» Une ville rasée par une comète : Sodome.
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 16 Oct 2022, 18:57 par Disciple laïc

» La Lignée Drikung Kagyu en France
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 16 Oct 2022, 15:10 par thie24

» MARPA, l’un des fondateurs de la lignée Kagyu
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 16 Oct 2022, 10:06 par Disciple laïc

» Enseignement et initiation d'Amithaba
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyJeu 13 Oct 2022, 18:03 par Disciple laïc

» Une compassion égale pour tous
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 12 Oct 2022, 22:33 par Mila

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyMer 12 Oct 2022, 21:57 par Mila

» Le zen, une pratique du temps infini
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyDim 02 Oct 2022, 10:15 par Disciple laïc

» Le festival pour la Paix à la Pagode de Vincennes
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyJeu 29 Sep 2022, 20:39 par Disciple laïc

» AU SUJET DU DOCUMENTAIRE "BOUDDHISME : LA LOI DU SILENCE".
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyJeu 29 Sep 2022, 16:07 par MichelPaul

» 100 000 mantras.5.Dhâranî des 100 000 ornements de l'Eveil
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyJeu 22 Sep 2022, 18:18 par Gàara

» Qui veut parrainer OU veut un parrain?
Itinéraire d'un medecin bouddhiste EmptyJeu 22 Sep 2022, 09:16 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 25 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 24 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Disciple laïc


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 107461 messages dans 12889 sujets

Nous avons 4618 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Sigvard02

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7807)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_leftItinéraire d'un medecin bouddhiste BarItinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_right 
Karma Trindal (7220)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_leftItinéraire d'un medecin bouddhiste BarItinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_right 
petit_caillou (4847)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_leftItinéraire d'un medecin bouddhiste BarItinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_right 
Mila (3548)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_leftItinéraire d'un medecin bouddhiste BarItinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_leftItinéraire d'un medecin bouddhiste BarItinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_leftItinéraire d'un medecin bouddhiste BarItinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_right 
MionaZen (3351)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_leftItinéraire d'un medecin bouddhiste BarItinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_leftItinéraire d'un medecin bouddhiste BarItinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_right 
vaygas (2774)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_leftItinéraire d'un medecin bouddhiste BarItinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_right 
Disciple laïc (2747)
Itinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_leftItinéraire d'un medecin bouddhiste BarItinéraire d'un medecin bouddhiste Bar_right 

Itinéraire d'un medecin bouddhiste

Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Itinéraire d'un medecin bouddhiste

Message par Invité Mer 15 Juin 2011, 09:30

Bouddhisme > Intégration > Art de vivre > Accompagnement spirituel

Itinéraire d’un médecin bouddhiste hospitalier

Par Dr. Daniel Chevassut

Le Dr. Daniel Chevassut, médecin attaché à l¹Hôpital Nord de Marseille a créé la première et unique consultation de la souffrance en France. Il retrace pour nous le parcours qui lui a permis d’intégrer dans sa pratique médicale les valeurs spirituelles et humaines de l’enseignement du Bouddha.

Quel cheminement personnel et professionnel vous a amené à ouvrir une consultation de la souffrance à l¹Hôpital Nord de Marseille ?

Dr Chevassut : Plusieurs facteurs y ont contribués. Au niveau professionnel, je me suis beaucoup intéressé à la médecine d¹urgence. Et ce, depuis le tout début de mes stages hospitaliers. J¹ai donc largement fréquenté la souffrance, l¹angoisse, le stress et tout particulièrement la mort, dans plusieurs de ses aspects. Les choses ne se passaient pas trop mal d¹un point de vue technique, mais sur le plan humain et relationnel, j¹ai toujours eu le sentiment que l¹on pouvait faire mieux. Mais quoi ? A l¹époque, ce n¹était pas très clair dans ma tête.

Plus tard, à la suite d¹évènements personnels douloureux, j¹ai entamé une recherche intérieure sérieuse et ce fut la rencontre, d¹abord avec l¹hindouisme, puis avec le bouddhisme. Tout l¹enseignement du Bouddha a comme objectif la libération de la souffrance et, finalement, cet enseignement s¹est avéré être le prolongement naturel de mes études médicales. Puis, à travers l¹étude et la pratique méditative auprès de maîtres qualifiés, j¹ai réalisé l¹importance de l¹esprit, la conscience, ainsi que la négation quasi totale de cette dimension dans notre médecine moderne. Cela confirmait ce que je pensais, mais, cette fois-ci, avec des arguments.

Ce projet est aussi la réintégration de la conscience dans l¹art de soigner. Il y a, du reste, un aspect éthique et déontologique, dans cette démarche. Il est manifeste que plus de conscience favorise une plus grande aptitude à gérer les situations rencontrées.

Par ailleurs, l¹expérience vécue dans le cadre des soins palliatifs a largement confirmé cette vision, car l¹intérêt de cette démarche ne réside pas uniquement dans le fait de s¹occuper correctement des gens qui finissent leur vie - ce qui est déjà tout à fait remarquable - mais aussi dans la possibilité qu¹elle offre d¹apprendre à être plus humain, à travers une prise en charge globale de la personne.

C¹est aussi le cheminement d¹une administration hospitalière et de collègues chirurgiens, médecins, infirmiers, qui me font confiance. Je leurs dois beaucoup dans la possibilité qu¹ils m¹offrent de faire ce travail.

Quelle est votre compréhension de la nature de la méditation et quelle place lui accordez-vous dans votre approche thérapeutique ?

Dr Chevassut : Il y a plusieurs formes de méditation, ayant l’objectif ultime commun d¹un éveil à une Réalité plus profonde.

Par exemple ( j¹utiliserai la terminologie propre au bouddhisme tibétain, que je connais mieux ), la méditation de shine* est destinée à établir dans un premier temps un calme mental. Concrètement, cela signifie que l¹on devient d¹abord plus conscient de ses propres pensées et de ses états d¹âme, puis, dans un deuxième temps, on devient capable de moins ou de ne plus s¹identifier à ces éléments. On expérimente alors, avec l¹habitude de la pratique, une conscience plus libre, plus vaste et un état d¹esprit plus serein. Tout cela peut encore être approfondi par d¹autres types de méditation.

D¹un point de vue thérapeutique, l¹efficacité de cette pratique de base est déjà remarquable. Comprenons bien d¹ailleurs, qu¹il ne s¹agit pas de créer une sorte de psychothérapie bouddhique, mais plutôt de voir en quoi l¹enseignement du Bouddha peut nous être utile dans l¹art de soigner et dans notre aptitude à prendre soin de l¹autre.

Du coté du thérapeute, l¹état de plus grand calme et de plus grande clarté, permet déjà d¹être plus conscient de ses propres projections dans le cadre de la relation d¹aide et surtout, de ne pas investir dans ses projections ( Jung disait qu¹il était important d¹effectuer le retrait de la projection ). Cet état méditatif permet aussi de mieux sentir la réalité de celui qui est en face de nous. C¹est très précieux, car les patients ne verbalisent pas toujours d¹emblée ce qui les fait souffrir. C¹est ce que j¹appelle sentir l¹épine irritative de la personne, ce qui la blesse vraiment. On peut ainsi les aider à mettre des mots, d¹une manière plus précise, sur ce qu¹ils ressentent, tout en leur laissant la liberté de dire ou de ne pas dire, et bien souvent de trouver eux-mêmes la solution, lorsque c¹est possible. Il y a ainsi un travail de clarification et de libération qui se fait avec une réelle douceur, douceur qui est thérapeutique en elle-même. Cette douceur est également le fruit de l¹expérience méditative à travers la bonté fondamentale, dont parlent les maîtres tibétains, bonté qui s¹exprime également sous forme de compassion.

Paradoxalement, le fait de n¹être ni psychologue, ni psychiatre, mais d¹être plutôt considéré comme un médecin du stress, un médecin psycho-somaticien, facilite la rencontre avec des patients que la personnalité du psychologue ou du psychiatre effraie. Par conséquent, lorsque cela me paraît nécessaire, mon rôle se limite à faire prendre conscience à la personne qu¹il serait bien qu¹elle consulte un psychiatre ou qu¹elle voit un psychologue. Lorsque je perçois que le dysfonctionnement mental est important et qu¹il y a besoin d¹un traitement médical et/ou d¹une psychothérapie.

Dans d¹autres cas, en me basant sur ce qui est ressenti face à cette personne et à ce qu¹elle exprime, je laisse venir les mots ou exprimer l¹attitude qui semble juste (ajustée), dans un climat d¹empathie, et j¹observe ce qui se passe chez le patient. Cette prise de conscience de la réalité de la situation et de sa propre réalité, en douceur et avec bonté, est déjà un soin en soi.

Selon vous, comment est-il possible d¹intégrer la dimension spirituelle à la médecine aujourd’hui ?

Dr Chevassut : La conscience, la dimension spirituelle font partie intégrante de l¹être humain, et il semble logique, sensé et, même, éthique et déontologique, d¹en tenir compte dans la démarche médicale. Un jour, lors d¹une conférence où je tenais ces propos, un confrère m¹a fait cette réflexion :

« Mais alors, cela voudrait-il dire que nous nous sommes trompés sur toute la ligne ? » Ma réponse a été la suivante : « Non, nous ne nous sommes pas trompés, mais nous avons juste oublié un paramètre important. » Il y a de multiples raisons à cet oubli, mais ce n¹est pas notre propos d¹en parler maintenant.

On sait par expérience que lorsque la dimension spirituelle d¹un être humain se développe, les qualités, telles que l¹amour, la compassion, la tolérance, le respect, la patience, etc... ont tendance à s¹exprimer spontanément. Généralement, en l¹absence d¹un tel développement, on est obligé de fournir un certain effort pour quelles se manifestent, surtout vis à vis de personnes qui nous agressent.

Mais avec l¹aide d¹une pratique spirituelle authentique et profonde, elles émergent beaucoup plus naturellement. Avec plus de facilité. Il y a également une plus grande paix intérieure. Ceci a des conséquences positives, non seulement sur la santé de l¹individu, mais également sur tout l¹environnement social. Par exemple, nous recevons, de temps en temps, dans notre Hôpital des jeunes qui ont été blessés lors de rixes, avec parfois des séquelles graves, qui entraîneront un handicap toute la vie. Dans le contexte social difficile que nous connaissons actuellement, je crois que la prise en compte de cette dimension pourrait avoir un effet bénéfique. C¹est même un problème de santé publique et les personnes qui s¹intéressent à la politique devraient y prêter une plus grande attention. Dans les années à venir, il n¹est pas impossible que l¹Hôpital devienne un facteur important de cohérence sociale.

* shine ou en sanskrit, shamatha, méditation de l’esprit centré intérieurement qui se stabilise dans la paix.

Le 2 novembre 2004 au centre bouddhiste Kalachakra de Paris, une rencontre est organisée avec le Dr Chevassut, sur le thème Médecine et enseignement du Bouddha. Réservations et renseignements :

Centre Kalachakra, 5 passage Delessert, 75010 Paris, tel 01 40 05 02 22.

Dr. Daniel Chevassut


    La date/heure actuelle est Mar 31 Jan 2023, 15:33