Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

David Servan-Schreiber s'en est allé. Croppe10Études, Pratiques & Compassion
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
David Servan-Schreiber s'en est allé. 5127b810Inscription totalement gratuite, publicités non apparentes pour les membres du forum.

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !


Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle


Les livres à lire dans sa vie

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Attentat de Conflans-Saint-Honorine
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyHier à 10:44 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Actualités : Reconnaissance officielle du Bouddhisme en Belgique
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyHier à 10:14 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Les règles monastiques : le vinaya, en Chine, au XXe siècle
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 18 Oct 2020, 10:27 par Disciple laïc

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 17 Oct 2020, 19:57 par Disciple laïc

» Présentation d'un individu
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 17 Oct 2020, 19:15 par Karma Trindal

» Les voeux de Bodhisattva
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 17 Oct 2020, 11:58 par Mila

» La foire aux bonnes nouvelles
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyVen 16 Oct 2020, 17:07 par Mila

» En Chine, il existe une langue secrète réservée aux femmes : le Nüshu .
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 14 Oct 2020, 16:04 par Mila

» " La folle vie d'un aventurier de 95 ans "
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 14 Oct 2020, 12:40 par Mila

» Esprit ? votre avis m'intéresse.
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 14 Oct 2020, 07:32 par Algo_38

» Art et spiritualité, Yangsi Rimpoché voyage à travers l’œuvre de Pierre Sabatier
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 11 Oct 2020, 13:20 par Mila

» Etre policier et bouddhiste
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyJeu 08 Oct 2020, 08:54 par Algo_38

» Crise ou opportunité : la vie commence t-elle après 40 ans ?
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 07 Oct 2020, 22:03 par Disciple laïc

» Il ressemble plus à un extra-terrestre qu'a un etre humain
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyLun 05 Oct 2020, 18:24 par Ortho

» Enseignements en ligne de Tergar Asia par Yongey Mingyour Rimpoché .
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 03 Oct 2020, 11:03 par Mila

» Nous en remettre aux Trois Joyaux
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 03 Oct 2020, 10:30 par Ortho

» Qui utilise un petit banc de méditation et en est-il content ?
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyVen 02 Oct 2020, 13:37 par jmmatline

» Les Trente-deux marques (laksanas) d'un Bouddha
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyVen 02 Oct 2020, 09:50 par Mila

» Bouddha est-il en vie ?
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyVen 02 Oct 2020, 08:45 par Disciple laïc

» La journée d'un moine au Tibet
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyJeu 01 Oct 2020, 11:05 par Mila

» Qui tue le plus , la peste ou ....?
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMar 29 Sep 2020, 19:52 par Pema Gyaltshen

» Renaissance, karma et mémoire
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 27 Sep 2020, 11:49 par Mila

» Rapport entre bouddhisme et psychologie
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 27 Sep 2020, 11:33 par Nangpa

» Notre propre esprit comme maître spirituel
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 27 Sep 2020, 11:11 par Mila

» J'ai raté ma séance de méditation
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 27 Sep 2020, 11:04 par vaygas

» Quand l'attachement est pris pour de la méditation
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 27 Sep 2020, 10:35 par Mila

» L'Arbre des Refuges: Les Créateurs et Modérateurs du Forum
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 27 Sep 2020, 10:15 par Pema Gyaltshen

» Pour bien faire et au temps du corona :Utilisez votre cerveau .
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 27 Sep 2020, 10:03 par Pema Gyaltshen

» La pagode Kuthodaw, le plus grand livre du monde
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 27 Sep 2020, 09:32 par Disciple laïc

» L’Équanimité - Extrait de : The Four Sublime States
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 26 Sep 2020, 22:10 par petit_caillou

» Karaniya Mettā Sutta - Hymne de l’amour universel
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 26 Sep 2020, 22:04 par petit_caillou

» Présentation de jmmatline de Bruxelles
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 26 Sep 2020, 11:10 par Nangpa

» Bouddhisme et violence, recherche de texte
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyVen 25 Sep 2020, 10:45 par Disciple laïc

» Le Bouddha capitaine et le brigand
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyJeu 24 Sep 2020, 08:16 par jmmatline

» Le bruit cause 12000 morts prématurées par an en Europe
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMar 22 Sep 2020, 22:19 par Ortho

» Dans la vie, on passe d'abord un test ....
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 19 Sep 2020, 08:51 par Pema Gyaltshen

» Qui pense être un Bouddha ?
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 16 Sep 2020, 16:48 par Perfid7

» Peut-on avoir des projets de vie sans vivre dans le futur ?
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 16 Sep 2020, 16:42 par Pema Gyaltshen

» Acquisition de la connaissance.
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 16 Sep 2020, 16:39 par Perfid7

» Mauvaise compréhension - besoin d'explication
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 16 Sep 2020, 10:53 par Mila

» Du cuir de pommes et d'autres fruits
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 13 Sep 2020, 10:02 par Mila

» Un p'tit coucou à Karma Yéshé pour son anniversaire
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 12 Sep 2020, 10:16 par Mila

» Uguns rituäls , rituel de feu du solstice d'été en Lettonie
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 09 Sep 2020, 17:32 par Ortho

» La nature karmique de toute chose
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 09 Sep 2020, 17:20 par Ortho

» Salut tout le monde, voilà ma présentation
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 09 Sep 2020, 17:12 par Ortho

» Se libérer de nos inquiétudes, nos peurs et angoisses.
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyLun 07 Sep 2020, 18:38 par Mila

» Méditation et paix intérieure au quotidien.
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyLun 07 Sep 2020, 15:49 par Disciple laïc

» Enseignements Online de Taï Situpa et Mingyour Rimpoche
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyVen 04 Sep 2020, 08:52 par Mila

» Enseignements de Kalou Rimpoché sur les chants de réalisation Shangpa
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyJeu 03 Sep 2020, 11:29 par Mila

» Les représentations de la vie du Bouddha
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 30 Aoû 2020, 10:48 par Disciple laïc

» Conscience du danger des poisons mentaux
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyVen 28 Aoû 2020, 08:18 par Disciple laïc

» Bardo-Thödol.Films
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMer 26 Aoû 2020, 14:15 par Mila

» Le Bouddhisme , dans les options de cours de religion, à l'école européenne
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMar 25 Aoû 2020, 17:47 par Mila

» Donner une seconde vie à des poules d'élevage .
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMar 25 Aoû 2020, 17:35 par Mila

» Pensées et réflexions
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 23 Aoû 2020, 17:45 par Disciple laïc

» Traduire l’enseignement du Bouddha, un véritable défi
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 23 Aoû 2020, 12:47 par Disciple laïc

»  Les centres de Dharma rouvrent leurs portes !
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyVen 21 Aoû 2020, 09:44 par Mila

» Le moral tient bon pour tout le monde ?
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyJeu 20 Aoû 2020, 12:08 par Mila

» Témoignage: Mise en place du projet: Méditation à l'école!
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMar 18 Aoû 2020, 13:27 par Karma Tsultrim Jyurmé

» il n’y a aucune raison de craindre ce qui est inévitable
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 16 Aoû 2020, 12:50 par Mila

» La pratique spirituelle et l’engagement
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 16 Aoû 2020, 09:16 par Disciple laïc

» Juste une petite question que je me suis posée au cimetière du Père Lachaise .
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyMar 11 Aoû 2020, 19:31 par Mila

» Le parcours extraordinaire de Tenzin Palmo, moniale bouddhiste
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 09 Aoû 2020, 11:07 par Disciple laïc

» Les chants de l'Immortalité , Editions Claire Lumière
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyJeu 06 Aoû 2020, 23:53 par Mila

» Introduction à la posture de méditation .
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyJeu 06 Aoû 2020, 12:46 par Mila

» Enseignements sur les Bardos
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyJeu 06 Aoû 2020, 12:19 par Mila

» Introduction au Bouddhisme et à la méditation
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyJeu 06 Aoû 2020, 12:07 par Mila

» Les différents types de méditation bouddhiste
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyDim 02 Aoû 2020, 10:47 par Disciple laïc

» Le monastère zen Kanshoji en Périgord vert : 1ère et 2ème parties
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 01 Aoû 2020, 17:17 par Disciple laïc

» L'apprentissage du Bouddhisme : un apprentissage différent
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 01 Aoû 2020, 17:13 par Disciple laïc

» Présentation et Questions pour vous
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyJeu 30 Juil 2020, 09:20 par Disciple laïc

» Religion, choix en effet que l'on m'a choisis, c'est le karma
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptyLun 27 Juil 2020, 14:32 par Renard sauvage

» La faim pourrait tuer d'avantage que le coronavirus
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 25 Juil 2020, 19:34 par Mila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 25 Juil 2020, 14:25 par Mila

» Se soigner vegan, naturellement...
David Servan-Schreiber s'en est allé. EmptySam 25 Juil 2020, 13:06 par Toupten Zangpo

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 45 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 44 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Ortho


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 104481 messages dans 12240 sujets

Nous avons 4448 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Algo_38

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7693)
David Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_leftDavid Servan-Schreiber s'en est allé. BarDavid Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_right 
Karma Trindal (7106)
David Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_leftDavid Servan-Schreiber s'en est allé. BarDavid Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_right 
petit_caillou (4778)
David Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_leftDavid Servan-Schreiber s'en est allé. BarDavid Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
David Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_leftDavid Servan-Schreiber s'en est allé. BarDavid Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
David Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_leftDavid Servan-Schreiber s'en est allé. BarDavid Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_right 
MionaZen (3351)
David Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_leftDavid Servan-Schreiber s'en est allé. BarDavid Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
David Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_leftDavid Servan-Schreiber s'en est allé. BarDavid Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_right 
vaygas (2769)
David Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_leftDavid Servan-Schreiber s'en est allé. BarDavid Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_right 
Mila (2714)
David Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_leftDavid Servan-Schreiber s'en est allé. BarDavid Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2306)
David Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_leftDavid Servan-Schreiber s'en est allé. BarDavid Servan-Schreiber s'en est allé. Bar_right 

Membres les plus tagués

...

Brave
Le navigateur qui monte
+ Surfez sans publicité !
+ Centré sur la vie privée
+ Rapidité de navigation
+ Modèle de récompense
BAT
Le Deal du moment : -49%
Maillot domicile du PSG 2019/2020
Voir le deal
46 €

David Servan-Schreiber s'en est allé.

Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7693
Zodiaque : Cancer Âge : 66
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet David Servan-Schreiber s'en est allé.

Message par Pema Gyaltshen le Lun 25 Juil 2011, 09:19

Eve Roger, ©2011 Le Nouvel Observateur, tous droits réservés | 18.06.2011 | 00:01

Rendez-vous à 18 heures dans l’appartement familial des Servan-Schreiber, à Neuilly. Après quelques minutes d’attente, David entre dans le petit salon où se déroulera l’interview, accompagné de ses deux frères, Emile et Franklin. Malgré sa jambe gauche paralysée, le neuropsychiatre parvient à avancer. Franklin, derrière lui, soulève la jambe de son frère avec sa propre jambe. Belle image que ce ballet fraternel, deux hommes au même regard bleu intense, soudés comme des siamois. David Servan-Schreiber, pantalon beige, chemise et pull bleu clair, s’installe dans un fauteuil, le bras gauche immobilisé dans une écharpe. Près de lui, Emile et Franklin, ainsi que Catherine, son attachée de presse et amie depuis la publication de Guérir, en 2003.

Matthieu Ricard
, moine bouddhiste et écrivain, habite au Népal dans l’Himalaya. Ce jour-là, il profite de son séjour parisien pour venir saluer David Servan-Schreiber, son ami depuis dix ans. Tous deux de formation scientifique, ils partagent la conviction que la méditation a des effets positifs sur la santé mentale et physique.

Comment allez-vous aujourd’hui? Comment vous sentez-vous?
(David Servan-Schreiber parle en chuchotant, très lentement, au rythme du stylo de l’intervieweuse sur le bloc-notes.) Je me sens bien. Je suis content d’être là, avec vous, et d’avoir cet entretien, avec le soutien de Catherine.

Comment a évolué votre état de santé depuis un an?
Il y a un an, tout allait très bien. J’acceptais des voyages, des conférences… Je jogguais encore, je jouais au squash plusieurs fois par semaine. J’allais assez souvent me promener dans Paris avec ma femme, Gwenaëlle. On préparait une semaine de vacances ensemble, au Portugal. J’avais accepté de participer à Lisbonne à une grande conférence mondiale sur la résistance au processus de vieillissement. J’y suis allé seul finalement et, pendant trois jours, j’ai pensé à la mort. C’était une espèce de séance méditative qui m’a fait du bien.

Vous pensiez à votre propre mort? Existe-t-il dans ce cas-là des pensées qui rassurent ou qui consolent?
La première idée qui console, c’est qu’il n’y a rien d’injuste dans la mort. Dans mon cas, la seule différence, c’est le moment où cela arrive, pas le fait que cela arrive ( ndlr: il a fêté ses 50 ans en avril ). La mort fait partie du processus de vie, tout le monde y passe. En soi, c’est très rassurant. On n’est pas détaché du bateau. Ce n’est pas comme si quelqu’un disait: «Toi, tu n’as plus de carte, tu ne peux plus monter.» Ce quelqu’un dit simplement: «Ta carte s’épuise, bientôt, elle ne marchera plus. Profites-en maintenant, fais les choses importantes que tu as à faire.»

Quelles sont-elles, ces choses importantes qui restent à faire?
Déjà, dire au revoir aux gens qui sont sur le bateau et qu’on aime. Ensuite, dire pardon à ceux à qui il faut dire pardon, et s’entendre dire pardon de ceux dont on a besoin qu’ils nous disent pardon.

Vous l’avez déjà fait? Ça a marché?
Pas toujours… Je peux essayer avec Catherine si vous voulez! (Elle rit.)

Pourquoi faut-il se dire au revoir?
C’est très important, même si c’est assez lourd. Il faut prendre rendez-vous avec quelqu’un en lui disant: «J’ai des choses importantes à te dire», et le moment venu, annoncer: «Il faut que je te dise au revoir.»

Dire au revoir plusieurs fois, c’est une façon de dédramatiser ce moment?
Oui, c’est une façon de ne pas donner aux autres le sentiment qu’on les attire dans un piège. Même si c’est un peu vrai…

On ne sait pas toujours comment réagir avec une personne qui vous annonce une maladie grave. Quelles sont les paroles qui sonnent juste?
Je pense que c’est beaucoup plus facile que ce que l’on se raconte. Il faut dire des choses qui manifestent que la personne est importante pour nous, qu’on a envie d’être là pour l’accompagner. Le plus simple, c’est de mettre un bras sur son épaule et dire: «Je suis désolé d’apprendre ça, vraiment, cela me fait beaucoup de peine.» Il faut que ce soit sincère. Généralement, ça l’est.

Ces paroles-là vous consolent?
Non, on ne peut pas se consoler avec cette histoire, mais ça me rassure, oui.

Pourquoi avez-vous voulu écrire ce livre?
(On sonne à la porte d’entrée.) Le plus important dans la situation que je vis maintenant, c’est de se mettre au carré. De prendre le temps de réfléchir à certaines choses: qu’est-ce qu’on se dit? Comment on se le dit? Comment on s’y prend quand on est devant le mur? Même quand on y a réfléchi comme moi depuis longtemps, même quand on l’a enseigné comme moi, même quand on a écrit dessus comme moi, cela reste une véritable épreuve.

Cela vous aide d’y avoir réfléchi avant?
C’est incomparable. (Entre Matthieu Ricard.) Salut, Maître! (Matthieu Ricard lui caresse l’épaule et s’installe dans une chaise à côté de lui.) Bienvenue. Tu viens d’où?
Matthieu Ricard (Chuchotant à son tour.) J’étais en Corse, et avant ça, j’étais au Népal et un peu partout. Je continue…
DSS (Reprenant.) Cela m’a aidé à ne pas me sentir pris de court, c’est déjà énorme. La première fois (sa tumeur au cerveau a été diagnostiquée en 1992, il avait 31 ans), je me suis senti très démuni, j’avais le sentiment d’être à poil dans un champ, avec des chasseurs de chaque côté, prêts à tirer. (Il se tourne vers Matthieu Ricard.) Ce n’est pas une image très bouddhique. Aujourd’hui, je suis à poil dans un champ avec des tireurs de chaque côté, mais je suis plus préparé. Cela fait longtemps que je savais que ça allait arriver. Et puis j’ai accompagné des amis à travers le champ.

Bernard Giraudeau, par exemple?
Je l’ai accompagné, mais pas totalement. A la fin, il était trop loin. J’étais moi-même malade, c’était trop compliqué de garder le lien. Il y en a eu d’autres, mais il ne faut pas trop faire de pathos non plus et transformer cela en séances de Grand-Guignol!

Votre dernier livre est aussi une défense de votre méthode «Anticancer» qui insiste, à côté des traitements conventionnels, sur l’importance de l’alimentation, de l’exercice physique et du contrôle du stress dans la lutte contre la maladie…
Je ne voudrais pas que ce qui m’arrive jette un doute sur ma méthode. Je suis censé être Monsieur Anticancer qui fait tout bien – ce qui est vrai d’ailleurs –, et paf!, c’est moi qui fais une rechute. Les gens peuvent se dire: «Si même lui, il n’y arrive pas, comment est-ce que moi, je peux faire?»

Que dites-vous à ceux qui douteraient d’«Anticancer»?
Je leur dis que c’est légitime qu’ils se posent la question. Personnellement, je n’ai aucun doute sur le fait que les méthodes d’«Anticancer» ont un impact majeur pour renforcer les défenses naturelles du corps contre cette maladie, ainsi que bien d’autres d’ailleurs. La science qui soutient ça est solide. Mais il faut savoir deux choses. La première, c’est que je n’ai jamais promis de traitement miracle. Il n’y a pas de traitement miracle contre le cancer, qui est une maladie très difficile. La deuxième, c’est qu’il ne faut surtout pas arrêter les traitements conventionnels: ils ne sont pas efficaces à 100%, mais ils sont essentiels, car ils réduisent la progression de la maladie, voire la font reculer, parfois très nettement. Et ce n’est pas parce qu’on a un copain chez qui la chimio n’a pas marché qu’on va se mettre à crier partout que la chimio ne marche pas! Je leur dis enfin qu’il faut s’accrocher jusqu’au bout parce qu’il y a des traitements qui ralentissent le processus du cancer.

Le programme «Anticancer» a-t-il ralenti la progression de votre tumeur?
Si vous me le demandez, je suis convaincu qu’«Anticancer» a joué un rôle important dans le fait que je survis au cancer depuis maintenant dix-neuf ans, alors qu’au premier diagnostic mes chances n’étaient que de six ans. Je n’ai pas fait d’étude sur 1000 personnes en double aveugle avec un contrôle placebo pour prouver que cela marche. Je ne suis qu’un cas clinique. Mais même mon cancérologue a fini par aller dans mon sens. Lors d’un rendez-vous en janvier dernier, il m’a pris par le bras et m’a dit: «Ecoutez David, tout ce que vous faites à côté, c’est quasi certain que ça marche. Alors, quoi que vous entendiez, quoi qu’on vous dise, ne lâchez pas.» J’étais très fier.

Avez-vous des regrets au sujet de votre mode de vie?
Moi, je suis passé à côté d’«Anticancer». J’ai vraiment cru que manger comme il fallait – du curcuma, des oignons… – m’autorisait à être moins vigilant sur le stress dans ma vie. Je pensais que quinze minutes de yoga et de méditation tous les matins suffisaient. Mais cela ne contrebalance pas le fait que parcourir trois villes européennes dans la même journée, avec une conférence à chaque fois, c’était trop. Je pense aujourd’hui qu’il faut commencer par maîtriser les sources incessantes de stress.

Vous avez des regrets?
Non.

C’est paradoxal…
Je dirais… ambivalent.

En quoi ce livre vous aide-t-il, vous porte-t-il?
Je suis mieux depuis que j’ai recommencé à écrire. Ecrire engage un processus incroyable: il transforme une expérience personnelle difficile et douloureuse en une contribution qui, avec un peu de chance, sera universelle et chaleureuse. L’idée que mon expérience peut aider d’autres personnes me fait beaucoup de bien. Ce n’est pas gagné, mais il y a une vraie chance, je l’espère. (Il croise les doigts.)

Vous écrivez qu’il ne faut jamais baisser les bras. Quels sont vos espoirs aujourd’hui?
L’espoir se situe clairement dans la combinaison des thérapies conventionnelles et des thérapies complémentaires. Il a été prouvé que certains traitements classiques marchent d’autant mieux qu’ils sont associés à des thérapies complémentaires.

Matthieu Ricard, quand on est au pied du mur, tout près de la mort, que dit la philosophie bouddhiste?
Matthieu Ricard Comme le disait David, la mort est tellement essentielle qu’il faut s’y préparer afin que ce ne soit pas un choc. Le fait qu’un bouddhiste réfléchisse constamment à la permanence et à la mort n’a rien de morbide. C’est au contraire une façon de donner de la valeur à chaque instant qui passe. Dans un ermitage, un ermite va retourner tous les soirs son bol comme si c’était la dernière fois qu’il l’utilisait. Ce n’est pas pour s’attrister mais pour signifier que chaque moment est de l’or fondu qui coule doucement.

Avez-vous dit au revoir à votre ami, David Servan-Schreiber?
Matthieu Ricard On peut s’épargner ça quand même, non? Je ne suis vraiment pas sentimental de ce point de vue-là. Dans le monde où je vis, dans l’Himalaya, cela se fait dans la simplicité, sans pathos! Si le moment est venu, on accompagne la personne avec des conseils spirituels, avec une présence d’amour, d’amitié. Mais faire des sentiments, «ah! mon cher ami, comme je t’ai aimé», ce n’est pas le moment! C’est le moment de trouver le calme et la sérénité. On demande notamment aux gens de ne pas pleurer, de ne pas hurler pour ne pas troubler la personne qui s’en va. Ce moment, quand il arrive, doit se faire comme un prolongement de la pratique spirituelle et pas comme un arrachement. Le monde n’est pas injuste parce que l’on meurt à un moment ou à un autre. Et puis c’est la qualité de la vie qu’on mène jusqu’au dernier moment qui compte. En fait, la mort est l’aboutissement d’une belle vie.

Vous êtes d’accord David Servan-Schreiber? On ne peut pas réussir sa mort si on n’a pas réussi sa vie?
On le peut, mais c’est plus compliqué. C’est plus simple si on a donné un sens.



On peut se dire au revoir plusieurs fois, Robert Laffont, 2011


_________________
David Servan-Schreiber s'en est allé. Benzar10
David Servan-Schreiber s'en est allé. Pema_g10
avatar
lotuszen
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 948
Zodiaque : Poissons Âge : 47
Contrée : bouddhisme zen
Arts & métiers : animatrice
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Buffle
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : les pieds sur terre
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Titre-sujet Re: David Servan-Schreiber s'en est allé.

Message par lotuszen le Lun 25 Juil 2011, 10:05

Merci Pema pour ce témoignage très touchant.... Face à la maladie, la mort : souvent lié à l'inconnu pour beaucoup : on y trouve peur, désarroi, sentiment d'abandon, souffrances psychologiques et corporelles..... Lire ces mots permettra sans aucun doute de toucher beaucoup de personnes.... Face à la maladie aussi grave soit elle, nous sommes tous là avec nos sentiments, nos émotions, notre propre combat....
....Pas facile d'accepter de mourir un jour ou l'autre ni comprendre que c'est se préparer : pour nous le sujet de la mort est souvent tabou dans les familles .... Pourtant on ne peut que constater que s'y préparer c'est aussi mieux vivre, mieux apprécier sa vie, se donner une direction tout en essayant de faire ce qui nous tient à coeur.... et.... au moment venu ....si nous en avons le temps de préparer aussi son entourage, dire au revoir....

Il en reste pas moins comme il est rappelé dans l'article que trop souvent on oublie que le stress a un role très néfaste pour l'organisme dans le déclenchement des maladies, ce n'est qu'un des facteurs nombreux certes : mais il joue bien un rôle dans la baisse immunitaire rendant alors l'organisme plus fragile, plus perméable ..... Beaucoup de méthodes permettant à celui-ci de trouver un peu apaisement,ressourcement et même de renforcer son organisme : la méditation en est une ,elle ne reste plus à prouver mais il en existe bien d'autres : sophrologie..... A chacun de nous, de trouver ce qui peut nous aider ou d'aider notre entourage souffrant, malade pour se battre, y croire

Ce livre est sans aucun doute un livre que je vais m'offrir, une occasion que je ne saisis de partager l'intimité de l'auteur afin de mieux comprendre quelques clés pour aider face à un combat devant la maladie... Puisse t-il aider et apaiser autour de nous David Servan-Schreiber s'en est allé. 84159
Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7693
Zodiaque : Cancer Âge : 66
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet Re: David Servan-Schreiber s'en est allé.

Message par Pema Gyaltshen le Lun 25 Juil 2011, 12:24

Bien sûr, la mort est un sujet que souvent les gens évitent.
Pourtant, tout le monde y passe, et en général notre ego est toujours persuadé que ça n'arrive qu'aux autres, en tous cas il agit et réagit comme si c'était le cas.
Sinon, nous pratiquerions sans cesse, sans perdre une seconde avec les futilités...
Il faut toujours être prêt à s'en aller.
Sans trop de bagages karmiques...
David Servan-Schreiber s'en est allé. 586300


_________________
David Servan-Schreiber s'en est allé. Benzar10
David Servan-Schreiber s'en est allé. Pema_g10
Carine
Carine
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 292
Zodiaque : Lion Âge : 57
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : téléphoniste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chat
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : en progrès...
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 21/07/2011

Titre-sujet Re: David Servan-Schreiber s'en est allé.

Message par Carine le Lun 25 Juil 2011, 14:07


Un homme bien




petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4778
Zodiaque : Poissons Âge : 38
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Titre-sujet Re: David Servan-Schreiber s'en est allé.

Message par petit_caillou le Mar 26 Juil 2011, 14:33

David Servan-Schreiber s'en est allé. 586300


_________________
David Servan-Schreiber s'en est allé. 78317617_oDavid Servan-Schreiber s'en est allé. 78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta
nenuphar
nenuphar
Membre
Membre

Féminin
Nombre de messages : 6
Zodiaque : Vierge Âge : 62
Contrée : france
Arts & métiers : EDUCATRICE
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : apprentissage de l eveil
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 03/05/2011

Titre-sujet Re: David Servan-Schreiber s'en est allé.

Message par nenuphar le Mer 27 Juil 2011, 11:51

très beau sujet merci de nous en faire don
nenuphar

Contenu sponsorisé

Titre-sujet Re: David Servan-Schreiber s'en est allé.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 20 Oct 2020, 10:07