Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !


Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Aide au Bouddhisme
Hier à 23:40 par Jorince

» Dhammapada
Hier à 23:19 par vaygas

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 15:58 par manila

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 13:20 par manila

» Un maître du Soto Zen - 1902-2008 - 95 ans de zazen
Ven 20 Oct 2017, 17:05 par Disciple laïc

» Précieuse existence humaine
Mer 18 Oct 2017, 14:48 par manila

» Présentation Jcare
Mer 18 Oct 2017, 14:41 par Karma Yéshé

» Bouddhisme et shintoïsme
Mer 18 Oct 2017, 14:37 par Karma Yéshé

» L'idéal du bodhisattva dans le bouddhisme
Mer 18 Oct 2017, 14:33 par Karma Yéshé

» Evénement: Journée "Porte ouverte" ce dimanche 22/10/2017 à Samye Dzong (Bruxelles)
Lun 16 Oct 2017, 15:52 par manila

» Comment faire chanter un bol tibétain
Dim 15 Oct 2017, 13:08 par manila

» Les 4 Nobles Vérités selon le maître Zen Thich Nath Hanh
Dim 15 Oct 2017, 10:16 par Disciple laïc

» A la rencontre de Maître Taisen Deshimaru
Dim 15 Oct 2017, 10:04 par Disciple laïc

» Les 50 ans du Zen Sôtô en France
Dim 15 Oct 2017, 08:01 par Disciple laïc

» Toumo: Le Feu Intérieur
Sam 14 Oct 2017, 19:25 par Bevis

» Les dix Terres ( Bhumis ) des Bodhisattvas
Sam 14 Oct 2017, 12:45 par tindzin

» Atteindre rigpa par la base
Sam 14 Oct 2017, 12:26 par tindzin

» Histoire Zen _ Le Maître du Silence
Sam 14 Oct 2017, 12:18 par tindzin

» La pratique du Dzogchen dans la vie quotidienne
Ven 13 Oct 2017, 17:32 par tindzin

» L'attitude bouddhiste face à la douleur
Jeu 12 Oct 2017, 11:05 par Disciple laïc

» Le bouddhisme selon Matthieu Ricard
Mer 11 Oct 2017, 14:31 par Disciple laïc

» L'enseignement du Bouddha d''après les textes les plus anciens
Mer 11 Oct 2017, 11:46 par Ntbr

» Bouddhisme et Science: La méditation, nouvel outil des neurosciences
Mer 11 Oct 2017, 11:38 par Renard sauvage

»  Kagyu Samyé Ling Belgique - Les jardins de méditation: Un nouveau centre international de retraite en Belgique
Mar 10 Oct 2017, 21:27 par manila

» Le Theravada dans la Tradition de la Forêt
Mar 10 Oct 2017, 18:49 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Mar 10 Oct 2017, 13:03 par Renard sauvage

» Présentation d'un homme qui veut comprendre tout
Mar 10 Oct 2017, 02:38 par tindzin

» 20 contes des vies passées du Bouddha
Lun 09 Oct 2017, 23:04 par Disciple laïc

» Annonce: Cherchons animateur vidéo pour le forum
Lun 09 Oct 2017, 19:40 par Renard sauvage

» Moine bouddhiste en Kalmoukie
Lun 09 Oct 2017, 19:35 par Renard sauvage

» Il n'y a ni mort ni peur
Lun 09 Oct 2017, 16:27 par manila

» Recherche d'un livre
Lun 09 Oct 2017, 15:42 par Disciple laïc

» Diriger plus haut - Diriger vers le bas - A propos du Kôan Maître Dôge
Dim 08 Oct 2017, 18:58 par Disciple laïc

» Soi-même et les autres
Dim 08 Oct 2017, 16:38 par Disciple laïc

» Japon : les chemins de pélérinage
Dim 08 Oct 2017, 14:33 par Disciple laïc

» Sortir de l’enfer grâce à la compassion
Dim 08 Oct 2017, 14:28 par tindzin

» Les paroles de Laurent Ruquier
Dim 08 Oct 2017, 11:52 par Disciple laïc

» Sagesses Bouddhistes des 10 et 17 septembre 2017
Dim 08 Oct 2017, 08:46 par Disciple laïc

» Bouddhisme engagé: Bénévolat bouddhiste 2018 - Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 23:30 par Pema Gyaltshen

» Shoshin ma présentation
Sam 07 Oct 2017, 21:05 par Karma Trindal

» Présentation en tant que nouveau membre
Sam 07 Oct 2017, 21:04 par Karma Trindal

» Me présenter
Sam 07 Oct 2017, 21:02 par Karma Trindal

» Le bouddhisme en occident
Sam 07 Oct 2017, 21:01 par Karma Trindal

» Présentation Lucien
Sam 07 Oct 2017, 20:56 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 20:55 par Karma Trindal

» Présentation !
Sam 07 Oct 2017, 20:33 par Akana

» Partage de ma perception
Sam 07 Oct 2017, 18:38 par vaygas

» Evénement: Enseignements "Lettre à un ami" de Nagarjuna (novembre et décembre 2017) - Lama Rinchen Palmo (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 17:57 par Karma Trindal

»  Evénement: Enseignement sur Dorje Chang Thungma 18/10/2017 - Lama Rinchen Palmo à Samye Dong (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 17:47 par Karma Trindal

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 07 Oct 2017, 17:11 par Karma Trindal

» Je vous souhaite Tout le Bonheur du Monde..
Sam 07 Oct 2017, 16:57 par Karma Trindal

» Vivre en centre spirituel
Sam 07 Oct 2017, 16:55 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 15:49 par Karma Trindal

» Wilfried : nouveau venu
Sam 07 Oct 2017, 15:26 par Karma Trindal

» Présentation!
Sam 07 Oct 2017, 15:25 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 15:21 par Karma Trindal

» Nouveau membre : renard sauvage
Sam 07 Oct 2017, 15:19 par Karma Trindal

» Quelques haïkus irréguliers du renard sauvage
Sam 07 Oct 2017, 15:08 par Karma Trindal

» Vajrasattva est aussi la base neutre
Sam 07 Oct 2017, 14:54 par tindzin

» Amour altruiste et compassion.
Sam 07 Oct 2017, 14:19 par Karma Trindal

»  Thich Nhat Hanh
Sam 07 Oct 2017, 13:57 par Karma Trindal

» Rapport au monde
Sam 07 Oct 2017, 13:50 par Karma Trindal

» Présentation Disciple Laïc
Sam 07 Oct 2017, 13:40 par Disciple laïc

» Ce qui n'est pas donné est perdu
Sam 07 Oct 2017, 13:21 par Karma Trindal

» Yukaro, enchanté
Sam 07 Oct 2017, 13:15 par Karma Trindal

» Phobie sociale
Sam 07 Oct 2017, 12:39 par Akana

» 7 octobre 2017: "13h15 le samedi". Pierre Rabhi : objectif Terre
Sam 07 Oct 2017, 12:34 par Karma Trindal

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 07 Oct 2017, 12:22 par Karma Trindal

» Milarépa, le Yogi sans opinion
Sam 07 Oct 2017, 08:09 par Disciple laïc

» Une policière rencontre Thich Nhat Hanh
Ven 06 Oct 2017, 16:51 par Disciple laïc

» Commentaires du Sutra du Coeur
Ven 06 Oct 2017, 16:43 par Disciple laïc

» Une découverte promet à l'homme de vivre 500 ans
Jeu 05 Oct 2017, 15:00 par Renard sauvage

» Plaidoyer pour le bonheur, Mathieu Ricard.
Jeu 05 Oct 2017, 14:52 par Renard sauvage

» Le zen et les arts-martiaux
Jeu 05 Oct 2017, 14:37 par Renard sauvage

» Sangha par Thich Nhat Hanh
Jeu 05 Oct 2017, 14:30 par Renard sauvage

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 36 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 35 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92807 messages dans 10782 sujets

Nous avons 4081 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Jorince

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7408)
 
Karma Trindal (6786)
 
petit_caillou (4717)
 
manila (4381)
 
Karma Döndrup Tsetso (3418)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2663)
 
Karma Yönten Dolma (2313)
 
vaygas (1979)
 

Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Partagez
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par petit_caillou le Mer 27 Juil 2011, 19:49

Le Maître du Silence



Un moine qui s’était baptisé lui-même "le maître du silence" était en réalité un mystificateur qui n’entendait rien au zen. Pour mieux duper les gens, il avait à son service deux moines éloquents qui répondaient pour lui aux questions qu’on lui posait, tandis que lui-même n’ouvrait jamais la bouche, comme pour justifier son nom.

Un jour, alors que ses acolytes étaient absents, il reçut la visite d’un moine pèlerin qui lui demanda :

« Maître, qu’est-ce que le Bouddha ? »

Ne sachant que faire ni que dire, le pseudo "maître du silence" regarda dans toutes les directions, cherchant ses complices.

Le pèlerin, apparemment satisfait, lui demanda alors :

« Qu’est-ce que le dharma ? »

Toujours aussi embarrassé, notre homme leva les yeux vers le plafond puis les baissa vers le sol, appelant à son aide le ciel et l’enfer.

Le pèlerin demanda encore :

« Qu’est-ce que le sangha ? »

"Le maître du silence" se contenta de fermer les yeux.

Le pèlerin lui demanda enfin :

« Qu’est-ce que la grâce ? »

Abandonnant tout espoir, le "maître du silence" ouvrit les bras en signe de capitulation.

Sur quoi le moine pèlerin s’en alla, manifestement enchanté de sa visite. En cours de route, il rencontra les deux acolytes du "maître du silence" et il se mit à leur parler de lui en termes enthousiastes. Voici ce qu’il leur dit :

« Je lui ai demandé ce qu’était le Bouddha, et aussitôt il s’est tourné vers l’est et vers l’ouest pour me faire entendre que les humains cherchent sans cesse le Bouddha là où il n’est pas.
Ensuite, je lui ai demandé ce qu’était le dharma, et pour me répondre il a regardé vers le haut et vers le bas, me signifiant ainsi que la vérité du dharma est un tout, où il ne faut faire aucune discrimination entre le haut et le bas, la pureté et l’impureté y étant également partagées.
Pour répondre à ma question, sur le sangha, il a fermé les yeux sans rien dire, me rappelant ainsi le fameux dicton : "Celui qui peut fermer les yeux et dormir profondément dans les gorges profondes des montagnes, celui-là est un grand moine".
Enfin, en réponse à ma dernière question : "Qu’est-ce que la grâce ?" Il a ouvert les bras et m’a montré ses deux mains, pour me faire comprendre que la grâce est une bénédiction guidant les êtres sur le chemin de la vie... Oh ! Quel maître éclairé ! Et que son enseignement est profond ! »

Lorsque les deux moines furent rentrés, le "maître du silence" les gourmanda vivement.

« Où donc traîniez-vous encore ? Leur dit-il. Il y a une heure, un pèlerin qui m’a accablé de questions m’a mis dans un embarras mortel, où j’ai failli perdre ma réputation ! »


Un extrait de Le monde du Zen, Paris, Stock, 1976, p. 172.

Source: http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article11307


_________________
avatar
esotera
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 50
Contrée : seine et marne
Arts & métiers : mère au foyer
Disposition de l'Esprit : toujour àla recherche de moi
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/07/2011

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par esotera le Mer 27 Juil 2011, 20:23

excelent

lotuszen
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 953
Age : 44
Contrée : bouddhisme zen
Arts & métiers : animatrice
Disposition de l'Esprit : les pieds sur terre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par lotuszen le Mer 27 Juil 2011, 20:56

avatar
Yin and Yang
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 146
Age : 42
Contrée : Belgique
Arts & métiers : Sidéurgie
Disposition de l'Esprit : En plein bonheur! ^^
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/07/2011

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Yin and Yang le Ven 29 Juil 2011, 00:02

magnifique Laughing
avatar
Invité
Invité

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Invité le Dim 31 Juil 2011, 04:54

excelent
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par petit_caillou le Dim 31 Juil 2011, 12:07

cheers t'es revenue!!

heureuse de ton retour, tu nous as manqué!


_________________
avatar
Invité
Invité

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Invité le Dim 31 Juil 2011, 13:13

vous m'avez enormement manqué aussi.
avatar
Yukaro
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 34
Contrée : Essonne
Arts & métiers : Chercheur d'étoiles
Disposition de l'Esprit : Zen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/09/2017

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Yukaro le Mer 20 Sep 2017, 13:35

intéressant Smile D'une certaine manière cet imposteur à tout de même réussi à conforter un homme dans sa voie ! N'est ce pas mieux que tout ces grands maîtres professant des banalités, qui parlent d'amour alors qu'ils n'ont pas un échantillon sur eux, qui parle de leur magnifique aptitude personnelle à sortir de l'ego lol.
avatar
manila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4381
Age : 61
Contrée : Belgique
Arts & métiers : la tête dans les étoiles
Disposition de l'Esprit : qui voyage bien ne laisse pas de trace
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2011

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par manila le Mer 20 Sep 2017, 22:45

On dirait que le pèlerin , comme pas mal d'étudiants du Dharma , a compris ce qu'il avait déjà en lui .
avatar
vaygas
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1979
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par vaygas le Jeu 21 Sep 2017, 12:29

Une tasse de thé

Nan-in un maître japonais du XIXème siècle reçut un jour la visite d’un professeur d’université américaine qui désirait s’informer à propos du Zen.
Pendant que Nan-In silencieusement préparait du thé, le professeur étalait à loisir ses propres vues philosophiques.
Lorsque le thé fut prêt, Nan-In se mit à verser le breuvage brûlant dans la tasse du visiteur, tout doucement. L’homme parlait toujours. Et Nan-In continua de verser le thé jusqu’à ce que la tasse déborde.
Alarmé à la vue du thé qui se répandait sur la table, ruinant la cérémonie du thé, le professeur s’exclama: « Mais la tasse est pleine! … Elle n’en contiendra pas plus!
Tranquillement, Nan-In répondit: « Comme cette tasse, vous êtes rempli de vos propres opinions et spéculations. Comment pourrais-je vous montrer le Zen sans que vous ayez auparavant vidé votre tasse ? »
avatar
manila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4381
Age : 61
Contrée : Belgique
Arts & métiers : la tête dans les étoiles
Disposition de l'Esprit : qui voyage bien ne laisse pas de trace
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2011

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par manila le Jeu 21 Sep 2017, 12:41

Un bel exemple pour dire qu'il faut d'abord faire de la place pour accueillir du neuf .

Et cette histoire me rappelle une situation qui s'est présentée quelques fois pour moi , dans une autre vie ( il y a du moins , bien longtemps ) : 
A cette époque-là , j'avais un beau-père , qui aimait beaucoup raconter des histoires . Il aimait aussi qu'on l'écoute à 100 % pendant qu'il racontait . Seulement , il se mettait souvent à me raconter une de ses histoires pendant que je lui versais du café ....et chaque fois , la tasse débordait . 
avatar
vaygas
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1979
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par vaygas le Jeu 05 Oct 2017, 07:48

Rien n’existe.

Yamaoka Tesshu, alors qu’il était encore jeune étudiant du zen, visitait un maître après l’autre. Il rendit visite à Dokuon de Shokoku. Pour montrer où il en était, il dit : « l’esprit, le Bouddha et les êtres vivants, en fin de compte, n’existent pas.
La vraie nature des phénomènes est la vacuité. Il n’y a pas de réalisation, pas d’illusion, pas de sage, pas de médiocrité. Il n’y a pas de don, et rien à recevoir. » Dokuon, qui était en train de fumer tranquillement, ne dit rien. Soudain, il frappa Yamaoka avec sa pipe de bambou.
Ceci mit le jeune homme vraiment en colère. « Si rien n’existe, demande Dokuon, d’où est venue cette colère ? »
avatar
Disciple laïc
Animateur Inter-News
Animateur Inter-News

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 42
Contrée : France
Arts & métiers : Bientôt de nouveau un peu de boulot en principe
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Disciple laïc le Jeu 05 Oct 2017, 08:16

Très drôle cette parabole Smile 
Je me dis que le pèlerin savait peut être très bien qu'il avait un imposteur en face de lui, mais refusant de lui nuire, de l'humilier, il a transformé toute l'ignorance que le mystificateur dégageait en Dharma, pour mettre en valeur le menteur et non pas l'enfoncer encore plus. Bon, apparemment le menteur n'a pas compris, mais le pèlerin n'a causé aucun tort. 
Je connais 2 paraboles qui développent cette façon de faire : 
Dans les 2 cas un moine transforme un mal en un bien. 

Un tas de m**** séchée :



Un jour, un célèbre haut-fonctionnaire d'état rencontra un vieux maître très respecté. Habité par la vanité (le haut fonctionnaire) voulut démontrer sa supériorité.


Comme leur conversation s'éternisait, il demanda au maître :


"Vieux moine, savez-vous ce que je pense de vous et de ce que vous dites ?!"


Le Maître répondit :


"Je ne me soucis aucunement de ce vous pensez de moi. Vous avez le droit d'avoir vos propres opinions".


Le haut-fonctionnaire grogna :


"Bien, je vous dirais quand même ce que je pense. A mes yeux, vous n'êtes qu'un tas de m**** séchée !"


Le Maître se contenta de sourire et garda le silence.


Voyant que son insulte était tombée dans les oreilles d'un sourd, il demanda, par curiosité :


"Et que pensez-vous de moi ?"


Le Maître répondit :


"A mes yeux, vous êtes tel le Bouddha".


A cette réponse, le haut-fonctionnaire s'en repartit heureux et se venta de cet incident auprès de son épouse.


Sa femme lui répondit :


"Tu n'es qu'un fou vaniteux ! Quand une personne à le cœur tel un tas de m**** séchée, elle voit tout le monde sous cette lumière. Le vieux Maître à un cœur semblable à celui du Bouddha, c'est pourquoi à ses yeux, tout le monde, même toi, est semblable au Bouddha !" 

Et : 

Le voleur et le Maître.

Un soir, alors que le maître Zen Shichiri Kojun récitait des sutras, un voleur, armé d'une lame aiguisée, pénétra chez lui et l'apostropha : « la bourse ou la vie » !

Parfaitement serein, Shichiri lui répondit, "Ne me distrais pas ! L'argent est dans ce tiroir, sers-toi". Et il reprit sa récitation de sutras.

Surpris par cette réaction inhabituelle, le voleur poursuivi néanmoins son forfait. Pendant qu'il se servait, le Maître interrompit sa récitation et l'interpella : "Ne prends pas toutLaisse m'en un peu afin que je puisse payer mes impôts demain".

Le voleur laissa un peu d'argent et se prépara à quitter les lieux. Soudain, juste avant qu'il ne sorte , le maître le réprimanda "Tu as pris mon argent et tu ne me remercies même pas ?! Quel manque de respect !".

Cette fois, le voleur fut vraiment ébranlé par un tel sang-froid . Il remercia le maître et prit la fuite. Il raconta plus tard à ses amis que de toute sa vie il n'avait connu pire frayeur.

Quelques jours plus tard, le voleur fut appréhendé et avoua, entre autres méfaits, le vol dans la maison de Shichiri.

Quand on appela le Maître à témoigner , il affirma : "Non, cet homme ne m'a rien dérobéCet argent je le lui ai donnéIl m'a même témoigné sa gratitude."

Le voleur en fut tellement ému qu'il fit voeu de se repentir. Après avoir purgé sa peine de prison, il entra comme disciple auprès du Maître et après un certain nombre d'années, il a atteint l’Éveil.


From: Zen Flesh, Zen Bones; Paul Reps; 1961 Doubleday Anchor Books, New York
avatar
Renard sauvage
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 52
Age : 28
Contrée : France
Arts & métiers : peinture, poésie, musique / métier changeant
Disposition de l'Esprit : "celui qui ne rivalise avec personne, personne ne peut rivaliser avec lui"
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/10/2017

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Renard sauvage le Jeu 05 Oct 2017, 12:05

Merci pour ces jolies histoires.

Le maître du silence me fait un peu penser à la notion de "renard sauvage" qu'on trouve chez Dogen et qui m'a inspiré mon pseudonyme.

Dans un chapitre sur l'essence de la voie, Dogen explique qu'il faut trouver un maître pour pratiquer, mais que, les bons maîtres étant rares, il faut aussi pouvoir accepter n'importe qui, à un certain niveau, comme son propre maître. Il avance, ce qui est assez rare pour son époque (13ème siècle), qu'une femme peut être un grand maître et qu'il est ridicule d'être sexiste.

Ensuite, il poursuit en disant que "même l'esprit d'un renard sauvage peut être votre maître" ; le renard sauvage désigne le faux-sage, celui qui, sans être clairement établi dans la voie, se permet d'enseigner. C'est un terme péjoratif.

Mais si on reçoit les choses avec la juste aspiration à l'éveil, même un renard sauvage, même un mauvais maître, n'importe qui en fait, peut être la source d'un grand enseignement.

avatar
Disciple laïc
Animateur Inter-News
Animateur Inter-News

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 42
Contrée : France
Arts & métiers : Bientôt de nouveau un peu de boulot en principe
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Disciple laïc le Jeu 05 Oct 2017, 12:22

J'ai ce genre de passage, dans un livre lu cet été "Sermons sur le Zen". Maître Dôgen y est sans concession et tellement direct que s'en est drôle Smile

Je pourrais retrouver les passages si vous voulez. 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 425
Age : 57
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par tindzin le Jeu 05 Oct 2017, 12:57

A vous toutes et tous,

Bonjour,

A mon sens, cette histoire est l'archétype de ce qu'est la transmission du loung et le pouvoir de l'initiation que peuvent nous transmettre les Maîtres, l'on ne peut appréhender que ce que l'on a en nous et que l'on découvre soi-même.

Finalement peu importe le Maître, c'est la perception qui nous vient de notre intention à travers notre attention qui est le chemin nous amenant au but.

Bien à vous.

tindzin
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 425
Age : 57
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par tindzin le Jeu 05 Oct 2017, 13:17

vaygas a écrit:

Rien n’existe.






Yamaoka Tesshu, alors qu’il était encore jeune étudiant du zen, visitait un maître après l’autre. Il rendit visite à Dokuon de Shokoku. Pour montrer où il en était, il dit : « l’esprit, le Bouddha et les êtres vivants, en fin de compte, n’existent pas.
La vraie nature des phénomènes est la vacuité. Il n’y a pas de réalisation, pas d’illusion, pas de sage, pas de médiocrité. Il n’y a pas de don, et rien à recevoir. » Dokuon, qui était en train de fumer tranquillement, ne dit rien. Soudain, il frappa Yamaoka avec sa pipe de bambou.
Ceci mit le jeune homme vraiment en colère. « Si rien n’existe, demande Dokuon, d’où est venue cette colère ? »

Très justement, parce que, rien, n'existe pas. Rien n'existe c'est tomber dans le nihilisme et non suivre la voie du milieu. C'est pour cela mon affirmation: "rien n'existe pas!", même si ce qui existe est la base neutre incréée et non née d'où tout se déploie sans jamais s'élever de celle-ci, à l'image des reflets dans le miroir, les deux étant indissociable l'un de l'autre, les reflets attestant bien le miroir, même si l'on ne peut appréhender l'existence de celui-ci.

Bien à vous.

tindzin


Dernière édition par tindzin le Jeu 05 Oct 2017, 13:23, édité 2 fois
avatar
Renard sauvage
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 52
Age : 28
Contrée : France
Arts & métiers : peinture, poésie, musique / métier changeant
Disposition de l'Esprit : "celui qui ne rivalise avec personne, personne ne peut rivaliser avec lui"
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/10/2017

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Renard sauvage le Jeu 05 Oct 2017, 13:19

Disciple laïc a écrit:
J'ai ce genre de passage, dans un livre lu cet été "Sermons sur le Zen". Maître Dôgen y est sans concession et tellement direct que s'en est drôle Smile
Je pourrais retrouver les passages si vous voulez. 


Ce serait avec plaisir, si cela ne vous prend pas trop de temps !


Par rapport au fait que le maître est indifférent, que seule l'intention du disciple compte, je pense qu'il faut nuancer un peu.

Peu importe les conditions ("ce corps, beau ou disgracieux, est le corps d'éveil du Bouddha"), si l'on suit véritablement la Voie, on pratiquera le Dharma.

Mais c'est un état idéal, que peu sont capables de trouver par eux-mêmes, indépendamment de circonstances propices. Il est possible de tirer le meilleur de chaque enseignement,  même d'un mauvais enseignement (cf le maître du silence), mais un véritable enseignement est toujours préférable à un enseignement erroné.

Je crois surtout que la relation maître / disciple peut se retrouver en toutes circonstances. Un paysage peut être un maître. Un enfant peut nous enseigner quelque chose. Mais pour trouver en soi l'état d'esprit propre à reconnaître en toutes choses un maître (ou la nature-de-Bouddha), il faut déjà avoir expérimenté et trouvé, d'une manière ou d'une autre, ce juste état d'esprit, qui est la pratique du noble sentier octuple, pour les bouddhistes.
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 425
Age : 57
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par tindzin le Jeu 05 Oct 2017, 13:28

Renard sauvage a écrit:
Disciple laïc a écrit:
J'ai ce genre de passage, dans un livre lu cet été "Sermons sur le Zen". Maître Dôgen y est sans concession et tellement direct que s'en est drôle Smile
Je pourrais retrouver les passages si vous voulez. 


Ce serait avec plaisir, si cela ne vous prend pas trop de temps !


Par rapport au fait que le maître est indifférent, que seule l'intention du disciple compte, je pense qu'il faut nuancer un peu.

Peu importe les conditions ("ce corps, beau ou disgracieux, est le corps d'éveil du Bouddha"), si l'on suit véritablement la Voie, on pratiquera le Dharma.

Mais c'est un état idéal, que peu sont capables de trouver par eux-mêmes, indépendamment de circonstances propices. Il est possible de tirer le meilleur de chaque enseignement,  même d'un mauvais enseignement (cf le maître du silence), mais un véritable enseignement est toujours préférable à un enseignement erroné.

Je crois surtout que la relation maître / disciple peut se retrouver en toutes circonstances. Un paysage peut être un maître. Un enfant peut nous enseigner quelque chose. Mais pour trouver en soi l'état d'esprit propre à reconnaître en toutes choses un maître (ou la nature-de-Bouddha), il faut déjà avoir expérimenté et trouvé, d'une manière ou d'une autre, ce juste état d'esprit, qui est la pratique du noble sentier octuple, pour les bouddhistes.


Bonjour,

Pour ma part je conserverais toute ma vie dans mon coeur le fait que c'est Sogyal Rinpoché qui le premier m'a octroyé en août 1988 l'introduction à la Vue dzogchen, même s'il est aujourd'hui le personnage qu'il est devenu. Respect donc au Maître.

Bien à vous.

tindzin
avatar
Renard sauvage
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 52
Age : 28
Contrée : France
Arts & métiers : peinture, poésie, musique / métier changeant
Disposition de l'Esprit : "celui qui ne rivalise avec personne, personne ne peut rivaliser avec lui"
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/10/2017

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Renard sauvage le Jeu 05 Oct 2017, 13:40

Autre piste par rapport à l'histoire du Maître du Silence : il faut mieux ne rien dire que d'enseigner des vues fausses. Malgré son incompétence, le silence, riche en potentialités, a permis une certaine forme de réalisation chez celui qui était venu consulté le Maître du Silence. Finalement, qu'on sache ou que l'on ne sache pas, une attitude juste a de bonnes conséquences. Quoiqu'étant usurpateur, le maître du Silence savait qu'il ne savait pas, et son silence, reflet parfait de son ignorance, était plus adapté à la situation qu'une tentative ratée d'enseignement du Dharma.

En cela, il a respecté un des préceptes, s'abstenir de paroles non-justes.
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6786
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Karma Trindal le Sam 07 Oct 2017, 14:44

Tout à fait. Smile

Vaygas, Petit Caillou, Disciple Laïc et tout ceux qui le souhaitent, je ne peux que vous encourager à nous partager ces petites paraboles qui nous permettent de méditer sur certains points.

Merci!


_________________

avatar
vaygas
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1979
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par vaygas le Sam 14 Oct 2017, 09:00

avatar
manila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4381
Age : 61
Contrée : Belgique
Arts & métiers : la tête dans les étoiles
Disposition de l'Esprit : qui voyage bien ne laisse pas de trace
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2011

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par manila le Sam 14 Oct 2017, 12:06

::3:Ah ! Rire de soi-même , ça au moins c'est une bonne pratique ....universelle , en plus  Wink
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 425
Age : 57
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par tindzin le Sam 14 Oct 2017, 12:18

manila a écrit:::3:Ah ! Rire de soi-même , ça au moins c'est une bonne pratique ....universelle , en plus  Wink
Bonjour,

En réalisant que nous sommes la base incréée et non née elle-même, c'est exactement ce que nous faisons. Rire de nous-même.

Bon week-end à vous toutes et tous.

tindzin

Contenu sponsorisé

Re: Histoire Zen _ Le Maître du Silence

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 22 Oct 2017, 00:57