Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Croppe10 Etudes, Pratiques & Compassion

Méditation guidée sur mettā (bienveillance) B9254110

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle- École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» ...de Gyétrul Jigme Rinpoche concernant le virus
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyAujourd'hui à 08:39 par Karma Yéshé

» Comment on se crée des obstacles
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyAujourd'hui à 08:36 par Karma Yéshé

» CORONAVIRUS - RESTEZ EN VIE, NE PRENEZ PAS D'IBUPROFÈNE !
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyAujourd'hui à 08:35 par Karma Yéshé

» Coronavirus : Chaque jour compte.
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyAujourd'hui à 08:34 par Karma Yéshé

» L ignorance dans le bouddhisme
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyAujourd'hui à 08:30 par Karma Yéshé

» Spinoza, le scientifique en avance sur son temps | COSMOS : NOUVEAUX MONDES
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyAujourd'hui à 08:29 par Karma Yéshé

» Les voeux de Bodhisattva
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyAujourd'hui à 08:22 par Karma Yéshé

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyAujourd'hui à 08:20 par Karma Yéshé

» Conduire notre journée à la lumière du Dharma .
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyAujourd'hui à 08:19 par Karma Yéshé

» Je me présente, Minako qui chemine tranquillement...
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyAujourd'hui à 07:39 par Minako

» Coronavirus: les animaux reviennent dans des rues désertées par l'homme .
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyHier à 16:21 par Karma Yéshé

» Des arbres , pour l'Arbre .
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyHier à 16:19 par Karma Yéshé

» Une des leçons à tirer de nos vies humaines
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyHier à 16:15 par Karma Yéshé

» Mieux connaître la concentration
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyHier à 16:08 par Karma Yéshé

» le karmapa et kalu rinpoché
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyHier à 16:06 par Ahcia

» Je calcule touts mes semblables
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyHier à 14:32 par Minako

» Entretien avec Geshé Loden autour du Covid 19
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyHier à 13:42 par Karma Yéshé

» La différence entre connaissance et ignorance
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyHier à 13:03 par Disciple laïc

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyHier à 11:01 par Mila

» Une question particulière au sujet de cette nuit passée entendre un Bruit
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyHier à 09:45 par Minako

» La peur vient de l absence due confiance et d amour
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 03 Avr 2020, 20:48 par Karma Yéshé

» 10 antibiotiques naturels pour lutter contre l infection
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 03 Avr 2020, 20:45 par Karma Yéshé

» Sylvain Chantemesse dit "Le fous"
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 03 Avr 2020, 19:55 par Human_War

» L'hôpital Notre Dame à la Rose
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyJeu 02 Avr 2020, 10:01 par Human_War

» Moins de pensées, davantage de paix
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyJeu 02 Avr 2020, 10:00 par Human_War

» Le choix ..est-il une illusion?
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyJeu 02 Avr 2020, 08:45 par Human_War

» Déception: Comment gérer ses pensées suite à une déception?
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyJeu 02 Avr 2020, 07:55 par Human_War

» Shuddhodana qui créa le vent
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyJeu 02 Avr 2020, 06:48 par Human_War

» Peur du bonheur, peur de la vie ?
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyJeu 02 Avr 2020, 06:35 par Human_War

» question concernant le Bouddha primordial :
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMar 31 Mar 2020, 15:36 par Ahcia

» Médecine tibétaine et Covid-19
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMar 31 Mar 2020, 15:01 par Mila

» Messge de Khandro Rinpoché à propos de confinement
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMar 31 Mar 2020, 10:37 par Pema Gyaltshen

» Deux ouvrages de Traleg Rimpoché , bientôt publiés en Français
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyDim 29 Mar 2020, 21:35 par Mila

» La tradition de la forêt -bouddhisme theravada
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 27 Mar 2020, 08:02 par Disciple laïc

» La protection des Trois Joyaux dépend uniquement de la confiance
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 27 Mar 2020, 00:17 par Ortho

» Chant des oiseaux , fermez les yeux
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyJeu 26 Mar 2020, 19:00 par Disciple laïc

» 2 vidéos sur la Birmanie - Le Myanmar
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMer 25 Mar 2020, 11:13 par Disciple laïc

» La synchronicité révolutionne la pensée...
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 23 Mar 2020, 11:09 par Karma Yéshé

» Pratique de tchenrezi sous titree
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 23 Mar 2020, 11:06 par Karma Yéshé

» Confinement virus covid 19
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 23 Mar 2020, 08:28 par Nangpa

» Le Zen et les Écritures - 1/2 et 2/2
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyDim 22 Mar 2020, 10:28 par Disciple laïc

» Humour: Il raconte une blague au dalaï-lama et se prend un bide (vidéo)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyDim 22 Mar 2020, 08:51 par Karma Yéshé

» Le dalaï-lama explique le mantra om mani padme um
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyDim 22 Mar 2020, 08:49 par Karma Yéshé

» Ma présentation sur le forum
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptySam 21 Mar 2020, 17:33 par Nangpa

» Présentation de moi meme, nouvelle
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 20 Mar 2020, 09:44 par vaygas

»  A la croisée des chemins
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMer 18 Mar 2020, 10:54 par Mila

» Le Bonheur au 21e siècle , par Guelong Thubten
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMar 17 Mar 2020, 09:17 par Disciple laïc

» Purée de topinambours aux carottes et pois chiches
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 13 Mar 2020, 19:11 par Mila

» Une recette VG pâtes brocoli,et choux chinois
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyJeu 12 Mar 2020, 13:35 par Karma Yéshé

» Conchiglioni sauce poivrons
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMer 11 Mar 2020, 22:46 par Karma Yéshé

» Paroles de thich nhat hanh sur la transformation.
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMar 10 Mar 2020, 15:32 par Mila

» La vérité ultime et la vérité relative - 1/2 et 2/2
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 09 Mar 2020, 15:27 par Karma Yéshé

» Siddhartha Gautama : Qui était le Bouddha ?
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 09 Mar 2020, 15:12 par Karma Yéshé

» Youth for climate
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 09 Mar 2020, 14:42 par Karma Tsultrim Jyurmé

» La méditation , source de paix intérieure
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 09 Mar 2020, 14:32 par Karma Yéshé

» Enseignement sur le Bouddha Akshobya
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 09 Mar 2020, 11:18 par Mila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 09 Mar 2020, 09:43 par Pema Gyaltshen

» L'émerveillement tragique
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyDim 08 Mar 2020, 17:31 par Disciple laïc

» Sangha saleve entretien avec le responsable
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 06 Mar 2020, 18:31 par Karma Yéshé

» Une brève histoire du Bouddhisme
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 06 Mar 2020, 18:28 par Karma Yéshé

» Entretenir une bonne relation avec nos émotions
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 06 Mar 2020, 14:16 par Disciple laïc

» Mêler le Dharma à notre esprit .
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyVen 06 Mar 2020, 11:28 par Disciple laïc

» Les 108 perles de sagesse du dalai lama
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyJeu 05 Mar 2020, 10:09 par Invité

» The First Buddhist Monks Ordination in South Africa
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMer 04 Mar 2020, 22:42 par Mila

» Pâté aux pommes de terre
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMer 04 Mar 2020, 17:40 par Disciple laïc

» HAPPY LOSAR 2020, année 2147
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMar 03 Mar 2020, 21:10 par Karma Trindal

» Prière pour enrayer les épidémies , chantée en Chinois par le Karmapa .
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyMar 03 Mar 2020, 12:19 par Pema Gyaltshen

» Gel désinfectant maison recette.
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 02 Mar 2020, 18:44 par Karma Yéshé

» Les Samis, le dernier peuple autochtone d'Europe .
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 02 Mar 2020, 18:23 par Pask

» Vénérable Élisabeth rencontre avec un maître
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 02 Mar 2020, 17:37 par Mila

» Cherche lieu de retraite pour apprendre pratiquer la médiatation
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 02 Mar 2020, 17:30 par Mila

» L industrie de la mode pollue
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 02 Mar 2020, 16:22 par Karma Yéshé

» Instant Présent, mode d'emploi
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyLun 02 Mar 2020, 12:11 par Mila

» Prière commune des deux Karmapas pour le prompt retour du 15e Shamarpa
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyDim 01 Mar 2020, 20:35 par Karma Yéshé

» QI Gong, mode de vie, pratique et mode de vie
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) EmptyDim 01 Mar 2020, 11:49 par Pask

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 39 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 38 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Karma Yéshé


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 103310 messages dans 12078 sujets

Nous avons 4412 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Minako

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7619)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_leftMéditation guidée sur mettā (bienveillance) BarMéditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_right 
Karma Trindal (7039)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_leftMéditation guidée sur mettā (bienveillance) BarMéditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_right 
petit_caillou (4774)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_leftMéditation guidée sur mettā (bienveillance) BarMéditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_leftMéditation guidée sur mettā (bienveillance) BarMéditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3386)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_leftMéditation guidée sur mettā (bienveillance) BarMéditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_right 
MionaZen (3353)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_leftMéditation guidée sur mettā (bienveillance) BarMéditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_right 
Karma Yéshé (3122)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_leftMéditation guidée sur mettā (bienveillance) BarMéditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_right 
vaygas (2734)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_leftMéditation guidée sur mettā (bienveillance) BarMéditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_right 
Mila (2359)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_leftMéditation guidée sur mettā (bienveillance) BarMéditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2308)
Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_leftMéditation guidée sur mettā (bienveillance) BarMéditation guidée sur mettā (bienveillance) Bar_right 

Les posteurs les plus actifs du mois

Le Deal du moment : -25%
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
Voir le deal
135 €

Méditation guidée sur mettā (bienveillance)

Anonymous
Invité
Invité

Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Empty Méditation guidée sur mettā (bienveillance)

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2011, 07:58

Méditation guidée sur mettā (bienveillance)

Par Ajahn Brahmavamso

Traduction française de Phra Asekho

Extrait de "Instructions de Méditation"

©2007 le Shanga, Wat Pah Nanachat

Lorsque nous pratiquons la méditation, nous ne sommes pas les seuls à en bénéficier. Ça apporte du bonheur à bien d’autres aussi. Plus nous sommes calmes et paisibles, plus nous pouvons donner aux autres. S’il n’y a pas de paix dans nos cœurs, comment pouvons-nous donner de la paix à qui que ce soit ? Par conséquent, en termes de compassion, la méditation est une des choses les plus altruistes que l’on puisse faire. Si on a développé un peu de bonne énergie dans la méditation, il vient alors le temps de partager cette énergie avec d’autres êtres, en reconnaissant qu’il y a une connexion qui nous relie tous. Ce que nous faisons dans notre méditation et notre pratique a réellement un effet profond sur tous les autres êtres dans l’univers entier. C’est la raison pour laquelle je vais maintenant décrire une méditation guidée sur la bienveillance.

Puisque c’est une méditation guidée, il peut être plus avantageux de l’entendre, plutôt que de la lire. Vous pourriez donc demander à quelqu’un de vous lire les instructions ou, mieux encore, enregistrer votre propre méditation guidée. Pendant les instructions, il est important de marquer une pause de temps en autre, et les meilleurs endroits pour marquer ces pauses sont indiqués entre crochets dans le texte.

Pour commencer, asseyez-vous confortablement dans un endroit tranquille, fermez les yeux et donnez à votre esprit la permission de lâcher prise de tous ses fardeaux. Permettez à votre esprit de lâcher prise de tout passé et futur. Souvenez-vous que vous méritez un peu de paix. Soyez suffisamment gentil pour vous offrir ce cadeau qu’est le présent. Soyez ici, maintenant, et en douceur. Soyez gentil avec votre corps en vous assurant qu’il soit confortable. Passez en revue chaque partie du corps, en le détendant et en lui offrant de la gratitude, des remerciements de vous permettre de vous asseoir en méditation. Il peut arriver que vous ayez parfois été un peu dur avec lui, mais maintenant remerciez-le de vous donner l’occasion d’être en paix. Ayons un peu d’égards pour ce corps, montrons-lui du respect. Détendez-le jusqu’`a un point de douce aisance, pour qu’il devienne un fin véhicule dans cette méditation sur la bienveillance. Prenez quelques minutes pour ressentir le corps et le mettre à l’aise. [Pause]

Pratiquons maintenant un peu de méditation sur la respiration. Commencez avec cette inspiration-ci qui vous apporte l’oxygène nécessaire à toute cette bonne énergie dans le corps. Montrez-lui de la gratitude tandis qu’elle amène cette énergie à l’intérieur, fournissant de la lumière, de la chaleur et apportant cette énergie à chaque partie de votre corps. Imaginez l’air qui entre et amène à chaque partie du corps une lumière dorée, et puis ressort en retirant tous les gaz usés. Donnez cela en cadeau au monde, comme disait quelqu’un, pour que les fleurs et les arbres puissent utiliser le gaz carbonique comme nourriture. Inspirez avec gratitude, avec soin, et expirez comme cadeau à la nature. Inspirez et expirez naturellement, avec un sentiment de gentillesse et de chaleur envers le souffle, en donnant un sentiment de gentillesse, de chaleur et de gratitude à l’instant présent. Cet instant présent vous donne tant de bonheur et de sagesse. Dites merci à « maintenant ». [Pause]

Offrez de la gratitude au silence, l’endroit où réside la paix, l’endroit où cette béatitude de la liberté jaillit comme une source fraîche du sol. Offrez de la gratitude à l’eau claire, limpide et rafraîchissante de la tranquillité. Inspirez très gentiment, très chaleureusement. Considérez votre souffle dans ce silence comme s’il s’agissait d’un enfant, né de votre propre chair, une partie de vous-même, quelque chose que vous caressez avec votre présence d’esprit, en douceur, chaleureusement, soigneusement. Faites confiance à cette qualité de présence aimante comme un enfant dans les bras de sa mère. Soyez sans souci, sans souci pour le futur, comme un bébé dans les bras de sa mère, bercé par le rythme de la respiration, par les va-et-vient de la respiration. Arrêtez-vous un instant. Appréciez la respiration. [Pause]

Nous allons maintenant commencer la méditation sur la bienveillance. Choisissez un objet avec le regard intérieur ; imaginez un bébé, un chaton, un chiot ou n’importe quel objet que vous puissiez évoquer par l’imagination. Choisissez un objet envers lequel il vous est facile de générer des sentiments de chaleur, d’amour et d’attention. Pendant que vous visualisez cet être devant vous, imaginez qu’il n’y a qu’une seule personne au monde pour s’occuper et prendre soin de lui : vous. Si ce n’était pas pour vous, ce petit bébé, ce petit chaton ou ce petit chiot mourrait sûrement ; il mourrait de faim, de froid, ou par manque d’amour. Voyez si vous pouvez regarder cet être dans les yeux. Donnez lui de la confiance, donnez-lui de la gentillesse, donnez-lui de l’attention. Dites à cet être imaginaire : « J’éprouve de la gentillesse et de l’amour pour toi. Je vais prendre soin de toi, te nourrir, te protéger et t’aimer peu importe ce qui arrive. Je serai toujours là pour toi. » Tandis que vous prenez ce bébé, ce chaton ou ce chiot dans les bras et le tenez contre votre poitrine, tout en maintenant le contact visuel, voyez si vous pouvez ressentir ce petit être vous retourner de l’amour, de la confiance et de la gentillesse. Quels que soient les mots, l’idée ou le commentaire qui vous viennent à l’esprit, générez d’avantage de gentillesse et d’attention, d’avantage d’amour pour ce petit être, comme par exemple dire à cet être imaginaire : « La porte de mon cœur t’est toujours ouverte. Quoi que tu fasses, je ne te retirerai jamais mon amour, ni mon attention. Ma mettā est inconditionnelle, sans limites. » [Pause]

A présent, il vous faut faire de ce petit être votre ami tout proche. Tout en donnant cette chaleur, cette mettā, cette bienveillance - sans limites et sans conditions - à ce petit être imaginaire, remarquez la sensation dans votre propre cœur. Quand vous donnez cet amour, ça crée une belle chaleur, une lueur dorée de bienveillance. Prenez le temps avec cet être imaginaire, jusqu’à ce que la chaleur et le flux de bienveillance envers ce chaton, ce chiot ou ce bébé soient très forts, comme si cet être n’´etait plus du tout imaginaire, mais réel. Donnez-lui votre amour, votre attention et votre protection le cœur ouvert. « Puisses-tu être heureux et bien pour toujours. Tu comptes vraiment pour moi. Quoi que tu fasses, où que tu ailles, je te donnerai toujours mon amour. » Comment ressentez-vous à l’intérieur cette lueur dorée de bienveillance pour un autre être ? Arrêtez-vous un moment. Appréciez la sensation. [Pause]

A présent, c’est comme si cette image de chaton, de chiot ou de bébé disparaissait, et s sa place il y a l’image de quelqu’un qui vous est très proche dans la vie - ça peut être un mari ou une femme, un enfant, un parent ou un ami proche. Laissez cette personne apparaître devant vous, en l’imaginant dans l’esprit, en sachant qu’elle aussi est fragile. Sans votre amour et votre soin, elle aussi aura de la peine, elle aussi va souffrir. Alors donnez la même chaleur, la gentillesse et l’amour inconditionnel à cette personne dont la vie est si proche de vous. Dites-lui : « Tu comptes pour moi ; je te donne ma bienveillance sans condition. La porte de mon cœur te sera toujours ouverte. Quoi que tu fasses, je ne te retirerai jamais ma bienveillance. Je souhaite ton bien-être et ton bonheur. Ton bonheur est mon souci, mon souci pour toute la vie. » Donnez lui ce bel amour chaleureux. « Puisses-tu vraiment être heureux ; puisses-tu accéder à la paix, au nibbāna. Puisses-tu être libre de toute souffrance. S’il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour t’assister dans cette quête, c’est mon privilège et mon plaisir de t’aider. » En projetant ces résolutions de bienveillance envers cette personne qui est importante dans votre vie, que vous imaginez devant vous, ressentez ce rayonnement doré dans votre cœur. Ressentez la chaleur de la bienveillance. C’est comme si vous permettiez à cette lueur dorée de grandir, d’atteindre cette personne si proche de vous, de l’entourer comme un halo. Laissez cette lueur dorée la baigner et lui donner de l’énergie, du bonheur et de la santé. Restez auprès cette lueur. Dites dans votre esprit : « Je te souhaite bonheur et bien-être ; puisses-tu être en paix ; puisse toute souffrance cesser pour toi. » [Pause]

En donnant cette bienveillance inconditionnelle à la personne de votre choix, permettez à cette sensation de gagner en éclat et de devenir encore plus belle. Arrêtez-vous un moment. Appréciez simplement la sensation. [Pause]

Lorsque vous êtes prêt, lâchez prise de l’image de cette personne. Substituez-la pour une autre personne dont vous êtes proche. Répétez le processus en créant la sensation de mettā de la même manière. Prenez tout le temps qu’il vous faut. [Pause]

A présent, c’est comme si cette deuxième personne proche disparaissait aussi. Sans ouvrir les yeux, imaginez tout un groupe de personnes, pourquoi pas, par exemple, toutes les personnes dans la maison dans laquelle vous êtes. Développez la lueur aimante de mettā autour d’elles. « Puissiez-vous être heureux et bien... » Voyez si vous pouvez imaginer mettā comme un rayonnement doré venant d’une belle fleur de lotus blanche au centre de votre cœur. Donnez de la bienveillance à tous les êtres dans votre maison (ou autre groupe), tous les êtres visibles et invisibles. Donnez leur votre bienveillance à tous. Dites-leur : « Je vous souhaite vraiment à tous le bonheur et la paix. La porte de mon cœur vous est ouverte en ce moment et pour toujours ; quoi que vous fassiez, vous serez toujours mes amis. Je vous donne mon attention, tout mon amour, et ma bonté. S’il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour alléger votre peine, c’est mon privilège de le faire. » Baignez tous les êtres dans le groupe de ce rayonnement doré de bienveillance à la splendeur croissante, « voyant » un halo doré autour de chaque personne, se fondant en un magnifique feu doré d’attention, de bienveillance et de gratitude envers eux. Tandis que cette lueur dorée de bienveillance grandit toujours plus, arrêtez-vous de temps en temps pour la ressentir à l’intérieur de vous. [Pause]

En donnant de l’amour désintéressé aux autres, vous trouvez une belle et chaleureuse paix dans votre propre cœur, un silence, une énergie. Portez encore une fois votre attention sur cette lueur dorée et étendez-la au-delà du groupe que vous avez choisi, à toutes les personnes du village ou de la ville où vous vivez. A tous les gens de votre village ou de votre ville qui souffrent aujourd’hui, qui ne connaissent pas la paix, qui se disputent à la maison, qui sont perdus et seuls, sans jamais vraiment pouvoir apprécier ou connaître l’amour. Connaissez leur vide ; remplissez-le de votre propre amour. Donnez cette lueur dorée sans distinction dans tout le village ou la ville. « Puissent tous ces êtres se sentir heureux et à l’aise. Puissent-ils ressentir la même paix que je ressens maintenant, et puissent-ils ressentir la même acceptation et la même sécurité que je ressens maintenant. Je donne cette lumière dorée d’amour en cadeau à tous les êtres de ce village ou de cette ville. Soyez tous heureux et à l’aise. Soyez tous en paix. Soyez tous en bonne santé et ayez de la joie dans le codeur. » Arrêtez-vous encore, et goûtez au plaisir de cette sensation. Savourez-la. [Pause]

Lorsque vous êtes prêts, étendez cette lueur dorée encore plus loin. Etendez-la à tous les gens du pays. A mesure qu’elle s’étend, et qu’elle recouvre l’ensemble de cette planète, elle s’embellit. Dites vous : « Puissent tous les êtres - humains, animaux ou invisibles - puissent tous les êtres trouver le bonheur. Nous sommes tous amis dans le Samsāra, dans cette perpétuelle errance de vie en vie ; tous les êtres sont sujets au vieillissement, à la maladie et à la mort, tout comme moi. Je vous donne mon bonheur en cadeau. Je vous donne mon amour ; la porte de mon cœur sera toujours ouverte à tous les êtres. Je vous souhaite du bien. Je vous souhaite la paix, sincèrement, de tout mon cœur. Cet instant est pour vous. » Arrêtez-vous à nouveau. [Pause]

A présent étendez votre bienveillance à l’univers entier, en vous disant : « Puissent tous les êtres - grands ou petits, invisibles ou visibles - puissent tous les êtres se trouver libres de souffrance. Puissent tous les êtres réaliser la béatitude de l’illumination. Puissent tous les êtres connaître cet ultime bonheur, cette absence de « soi », cet amour, cette liberté et cette paix. Je donne ceci comme cadeau à tous les êtres. » [Pause]

A mesure que cette lueur dorée s’étend, remarquez la sensation à l’intérieur : cette bienveillance sans limite, inconditionnelle qui s’étend à l’univers entier. Comment la ressentez-vous à l’intérieur de vous ? Comment la ressentez-vous, tout en sachant que vous êtes en train de donner à l’univers entier cette merveilleuse lueur dorée d’amour de la même façon que vous l’avez donnée aux images des gens à la maison, à votre meilleur(e) ami(e), à un chaton, un chiot ou un bébé ? Arrêtez-vous encore. [Pause]

Lorsque vous êtes prêts, placez une image de vous-même devant vous. Sans ouvrir les yeux, imaginez que vous êtes en train de regarder dans une glace cette personne avec laquelle vous vivez depuis que vous êtes né(e), la plus proche de vous. Donnez-vous cette lueur dorée. Dites-vous : « La porte de mon cœur m’est ouverte. Je me donne mon amour, viens, entre. » Puis dites ceci à votre propre image : « Je te souhaite plein de bonheur et de bien-être ; quelles que soient tes défauts, je te pardonne. La porte de mon cœur m’est ouverte quelles que soient les choses que j’aie pu faire. » Donnez de l’amour inconditionnel à cet être à l’intérieur, que nous appelons « moi ». Dites-vous : « Je m’autorise à être heureux(euse). Je me donne la permission d’être libre. Puissé-je trouver l’éveil. Puissé-je être en paix, libre de toute souffrance. » Donnez-vous cette belle chaleur d’amour et de gentillesse, sans distinction, sans condition. Baignez-vous dans la lueur dorée de mettā. Restez auprès de cette sensation de bienveillance aussi longtemps que vous voulez. Prenez-y plaisir. Restez-y. [Pause]

Quand vous sentez que le moment est venu de conclure, arrête vous encore une minute ou deux pour réfléchir à ce que vous ressentez en dedans. Remarquez l’effet qu’a eu cette méditation sur vous. La méditation de mettā peut produire une béatitude céleste. [Pause]

A présent imaginez une fois encore la lueur dorée de mettā, issue de la belle fleur de lotus blanche dans votre cœur. Ramenez doucement cette lumière dorée dans le lotus, en laissant la chaleur à l’extérieur. Lorsque la lueur n’est plus qu’une minuscule boule d’intense lumière au le centre du lotus, refermez doucement les pétales, en gardant la graine de mettā dans votre cœur, prête à être relâchée au cours de votre prochaine méditation sur mettā. Enfin, lorsque vous êtes prêt, ouvrez les yeux, et levez-vous lentement.

Puissent tous les êtres être heureux.

Ajahn Brahmavamso


Le Dhamma de la Forêt
Le Bouddhisme Theravada dans la Tradition de la Forêt


http://www.dhammadelaforet.org

Par Ajahn Brahmavamso

Traduction française de Phra Asekho

Extrait de "Instructions de Méditation"

©2007 le Shanga, Wat Pah Nanachat

Lorsque nous pratiquons la méditation, nous ne sommes pas les seuls à en bénéficier. Ça apporte du bonheur à bien d’autres aussi. Plus nous sommes calmes et paisibles, plus nous pouvons donner aux autres. S’il n’y a pas de paix dans nos cœurs, comment pouvons-nous donner de la paix à qui que ce soit ? Par conséquent, en termes de compassion, la méditation est une des choses les plus altruistes que l’on puisse faire. Si on a développé un peu de bonne énergie dans la méditation, il vient alors le temps de partager cette énergie avec d’autres êtres, en reconnaissant qu’il y a une connexion qui nous relie tous. Ce que nous faisons dans notre méditation et notre pratique a réellement un effet profond sur tous les autres êtres dans l’univers entier. C’est la raison pour laquelle je vais maintenant décrire une méditation guidée sur la bienveillance.

Puisque c’est une méditation guidée, il peut être plus avantageux de l’entendre, plutôt que de la lire. Vous pourriez donc demander à quelqu’un de vous lire les instructions ou, mieux encore, enregistrer votre propre méditation guidée. Pendant les instructions, il est important de marquer une pause de temps en autre, et les meilleurs endroits pour marquer ces pauses sont indiqués entre crochets dans le texte.

Pour commencer, asseyez-vous confortablement dans un endroit tranquille, fermez les yeux et donnez à votre esprit la permission de lâcher prise de tous ses fardeaux. Permettez à votre esprit de lâcher prise de tout passé et futur. Souvenez-vous que vous méritez un peu de paix. Soyez suffisamment gentil pour vous offrir ce cadeau qu’est le présent. Soyez ici, maintenant, et en douceur. Soyez gentil avec votre corps en vous assurant qu’il soit confortable. Passez en revue chaque partie du corps, en le détendant et en lui offrant de la gratitude, des remerciements de vous permettre de vous asseoir en méditation. Il peut arriver que vous ayez parfois été un peu dur avec lui, mais maintenant remerciez-le de vous donner l’occasion d’être en paix. Ayons un peu d’égards pour ce corps, montrons-lui du respect. Détendez-le jusqu’`a un point de douce aisance, pour qu’il devienne un fin véhicule dans cette méditation sur la bienveillance. Prenez quelques minutes pour ressentir le corps et le mettre à l’aise. [Pause]

Pratiquons maintenant un peu de méditation sur la respiration. Commencez avec cette inspiration-ci qui vous apporte l’oxygène nécessaire à toute cette bonne énergie dans le corps. Montrez-lui de la gratitude tandis qu’elle amène cette énergie à l’intérieur, fournissant de la lumière, de la chaleur et apportant cette énergie à chaque partie de votre corps. Imaginez l’air qui entre et amène à chaque partie du corps une lumière dorée, et puis ressort en retirant tous les gaz usés. Donnez cela en cadeau au monde, comme disait quelqu’un, pour que les fleurs et les arbres puissent utiliser le gaz carbonique comme nourriture. Inspirez avec gratitude, avec soin, et expirez comme cadeau à la nature. Inspirez et expirez naturellement, avec un sentiment de gentillesse et de chaleur envers le souffle, en donnant un sentiment de gentillesse, de chaleur et de gratitude à l’instant présent. Cet instant présent vous donne tant de bonheur et de sagesse. Dites merci à « maintenant ». [Pause]

Offrez de la gratitude au silence, l’endroit où réside la paix, l’endroit où cette béatitude de la liberté jaillit comme une source fraîche du sol. Offrez de la gratitude à l’eau claire, limpide et rafraîchissante de la tranquillité. Inspirez très gentiment, très chaleureusement. Considérez votre souffle dans ce silence comme s’il s’agissait d’un enfant, né de votre propre chair, une partie de vous-même, quelque chose que vous caressez avec votre présence d’esprit, en douceur, chaleureusement, soigneusement. Faites confiance à cette qualité de présence aimante comme un enfant dans les bras de sa mère. Soyez sans souci, sans souci pour le futur, comme un bébé dans les bras de sa mère, bercé par le rythme de la respiration, par les va-et-vient de la respiration. Arrêtez-vous un instant. Appréciez la respiration. [Pause]

Nous allons maintenant commencer la méditation sur la bienveillance. Choisissez un objet avec le regard intérieur ; imaginez un bébé, un chaton, un chiot ou n’importe quel objet que vous puissiez évoquer par l’imagination. Choisissez un objet envers lequel il vous est facile de générer des sentiments de chaleur, d’amour et d’attention. Pendant que vous visualisez cet être devant vous, imaginez qu’il n’y a qu’une seule personne au monde pour s’occuper et prendre soin de lui : vous. Si ce n’était pas pour vous, ce petit bébé, ce petit chaton ou ce petit chiot mourrait sûrement ; il mourrait de faim, de froid, ou par manque d’amour. Voyez si vous pouvez regarder cet être dans les yeux. Donnez lui de la confiance, donnez-lui de la gentillesse, donnez-lui de l’attention. Dites à cet être imaginaire : « J’éprouve de la gentillesse et de l’amour pour toi. Je vais prendre soin de toi, te nourrir, te protéger et t’aimer peu importe ce qui arrive. Je serai toujours là pour toi. » Tandis que vous prenez ce bébé, ce chaton ou ce chiot dans les bras et le tenez contre votre poitrine, tout en maintenant le contact visuel, voyez si vous pouvez ressentir ce petit être vous retourner de l’amour, de la confiance et de la gentillesse. Quels que soient les mots, l’idée ou le commentaire qui vous viennent à l’esprit, générez d’avantage de gentillesse et d’attention, d’avantage d’amour pour ce petit être, comme par exemple dire à cet être imaginaire : « La porte de mon cœur t’est toujours ouverte. Quoi que tu fasses, je ne te retirerai jamais mon amour, ni mon attention. Ma mettā est inconditionnelle, sans limites. » [Pause]

A présent, il vous faut faire de ce petit être votre ami tout proche. Tout en donnant cette chaleur, cette mettā, cette bienveillance - sans limites et sans conditions - à ce petit être imaginaire, remarquez la sensation dans votre propre cœur. Quand vous donnez cet amour, ça crée une belle chaleur, une lueur dorée de bienveillance. Prenez le temps avec cet être imaginaire, jusqu’à ce que la chaleur et le flux de bienveillance envers ce chaton, ce chiot ou ce bébé soient très forts, comme si cet être n’´etait plus du tout imaginaire, mais réel. Donnez-lui votre amour, votre attention et votre protection le cœur ouvert. « Puisses-tu être heureux et bien pour toujours. Tu comptes vraiment pour moi. Quoi que tu fasses, où que tu ailles, je te donnerai toujours mon amour. » Comment ressentez-vous à l’intérieur cette lueur dorée de bienveillance pour un autre être ? Arrêtez-vous un moment. Appréciez la sensation. [Pause]

A présent, c’est comme si cette image de chaton, de chiot ou de bébé disparaissait, et s sa place il y a l’image de quelqu’un qui vous est très proche dans la vie - ça peut être un mari ou une femme, un enfant, un parent ou un ami proche. Laissez cette personne apparaître devant vous, en l’imaginant dans l’esprit, en sachant qu’elle aussi est fragile. Sans votre amour et votre soin, elle aussi aura de la peine, elle aussi va souffrir. Alors donnez la même chaleur, la gentillesse et l’amour inconditionnel à cette personne dont la vie est si proche de vous. Dites-lui : « Tu comptes pour moi ; je te donne ma bienveillance sans condition. La porte de mon cœur te sera toujours ouverte. Quoi que tu fasses, je ne te retirerai jamais ma bienveillance. Je souhaite ton bien-être et ton bonheur. Ton bonheur est mon souci, mon souci pour toute la vie. » Donnez lui ce bel amour chaleureux. « Puisses-tu vraiment être heureux ; puisses-tu accéder à la paix, au nibbāna. Puisses-tu être libre de toute souffrance. S’il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour t’assister dans cette quête, c’est mon privilège et mon plaisir de t’aider. » En projetant ces résolutions de bienveillance envers cette personne qui est importante dans votre vie, que vous imaginez devant vous, ressentez ce rayonnement doré dans votre cœur. Ressentez la chaleur de la bienveillance. C’est comme si vous permettiez à cette lueur dorée de grandir, d’atteindre cette personne si proche de vous, de l’entourer comme un halo. Laissez cette lueur dorée la baigner et lui donner de l’énergie, du bonheur et de la santé. Restez auprès cette lueur. Dites dans votre esprit : « Je te souhaite bonheur et bien-être ; puisses-tu être en paix ; puisse toute souffrance cesser pour toi. » [Pause]

En donnant cette bienveillance inconditionnelle à la personne de votre choix, permettez à cette sensation de gagner en éclat et de devenir encore plus belle. Arrêtez-vous un moment. Appréciez simplement la sensation. [Pause]

Lorsque vous êtes prêt, lâchez prise de l’image de cette personne. Substituez-la pour une autre personne dont vous êtes proche. Répétez le processus en créant la sensation de mettā de la même manière. Prenez tout le temps qu’il vous faut. [Pause]

A présent, c’est comme si cette deuxième personne proche disparaissait aussi. Sans ouvrir les yeux, imaginez tout un groupe de personnes, pourquoi pas, par exemple, toutes les personnes dans la maison dans laquelle vous êtes. Développez la lueur aimante de mettā autour d’elles. « Puissiez-vous être heureux et bien... » Voyez si vous pouvez imaginer mettā comme un rayonnement doré venant d’une belle fleur de lotus blanche au centre de votre cœur. Donnez de la bienveillance à tous les êtres dans votre maison (ou autre groupe), tous les êtres visibles et invisibles. Donnez leur votre bienveillance à tous. Dites-leur : « Je vous souhaite vraiment à tous le bonheur et la paix. La porte de mon cœur vous est ouverte en ce moment et pour toujours ; quoi que vous fassiez, vous serez toujours mes amis. Je vous donne mon attention, tout mon amour, et ma bonté. S’il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour alléger votre peine, c’est mon privilège de le faire. » Baignez tous les êtres dans le groupe de ce rayonnement doré de bienveillance à la splendeur croissante, « voyant » un halo doré autour de chaque personne, se fondant en un magnifique feu doré d’attention, de bienveillance et de gratitude envers eux. Tandis que cette lueur dorée de bienveillance grandit toujours plus, arrêtez-vous de temps en temps pour la ressentir à l’intérieur de vous. [Pause]

En donnant de l’amour désintéressé aux autres, vous trouvez une belle et chaleureuse paix dans votre propre cœur, un silence, une énergie. Portez encore une fois votre attention sur cette lueur dorée et étendez-la au-delà du groupe que vous avez choisi, à toutes les personnes du village ou de la ville où vous vivez. A tous les gens de votre village ou de votre ville qui souffrent aujourd’hui, qui ne connaissent pas la paix, qui se disputent à la maison, qui sont perdus et seuls, sans jamais vraiment pouvoir apprécier ou connaître l’amour. Connaissez leur vide ; remplissez-le de votre propre amour. Donnez cette lueur dorée sans distinction dans tout le village ou la ville. « Puissent tous ces êtres se sentir heureux et à l’aise. Puissent-ils ressentir la même paix que je ressens maintenant, et puissent-ils ressentir la même acceptation et la même sécurité que je ressens maintenant. Je donne cette lumière dorée d’amour en cadeau à tous les êtres de ce village ou de cette ville. Soyez tous heureux et à l’aise. Soyez tous en paix. Soyez tous en bonne santé et ayez de la joie dans le codeur. » Arrêtez-vous encore, et goûtez au plaisir de cette sensation. Savourez-la. [Pause]

Lorsque vous êtes prêts, étendez cette lueur dorée encore plus loin. Etendez-la à tous les gens du pays. A mesure qu’elle s’étend, et qu’elle recouvre l’ensemble de cette planète, elle s’embellit. Dites vous : « Puissent tous les êtres - humains, animaux ou invisibles - puissent tous les êtres trouver le bonheur. Nous sommes tous amis dans le Samsāra, dans cette perpétuelle errance de vie en vie ; tous les êtres sont sujets au vieillissement, à la maladie et à la mort, tout comme moi. Je vous donne mon bonheur en cadeau. Je vous donne mon amour ; la porte de mon cœur sera toujours ouverte à tous les êtres. Je vous souhaite du bien. Je vous souhaite la paix, sincèrement, de tout mon cœur. Cet instant est pour vous. » Arrêtez-vous à nouveau. [Pause]

A présent étendez votre bienveillance à l’univers entier, en vous disant : « Puissent tous les êtres - grands ou petits, invisibles ou visibles - puissent tous les êtres se trouver libres de souffrance. Puissent tous les êtres réaliser la béatitude de l’illumination. Puissent tous les êtres connaître cet ultime bonheur, cette absence de « soi », cet amour, cette liberté et cette paix. Je donne ceci comme cadeau à tous les êtres. » [Pause]

A mesure que cette lueur dorée s’étend, remarquez la sensation à l’intérieur : cette bienveillance sans limite, inconditionnelle qui s’étend à l’univers entier. Comment la ressentez-vous à l’intérieur de vous ? Comment la ressentez-vous, tout en sachant que vous êtes en train de donner à l’univers entier cette merveilleuse lueur dorée d’amour de la même façon que vous l’avez donnée aux images des gens à la maison, à votre meilleur(e) ami(e), à un chaton, un chiot ou un bébé ? Arrêtez-vous encore. [Pause]

Lorsque vous êtes prêts, placez une image de vous-même devant vous. Sans ouvrir les yeux, imaginez que vous êtes en train de regarder dans une glace cette personne avec laquelle vous vivez depuis que vous êtes né(e), la plus proche de vous. Donnez-vous cette lueur dorée. Dites-vous : « La porte de mon cœur m’est ouverte. Je me donne mon amour, viens, entre. » Puis dites ceci à votre propre image : « Je te souhaite plein de bonheur et de bien-être ; quelles que soient tes défauts, je te pardonne. La porte de mon cœur m’est ouverte quelles que soient les choses que j’aie pu faire. » Donnez de l’amour inconditionnel à cet être à l’intérieur, que nous appelons « moi ». Dites-vous : « Je m’autorise à être heureux(euse). Je me donne la permission d’être libre. Puissé-je trouver l’éveil. Puissé-je être en paix, libre de toute souffrance. » Donnez-vous cette belle chaleur d’amour et de gentillesse, sans distinction, sans condition. Baignez-vous dans la lueur dorée de mettā. Restez auprès de cette sensation de bienveillance aussi longtemps que vous voulez. Prenez-y plaisir. Restez-y. [Pause]

Quand vous sentez que le moment est venu de conclure, arrête vous encore une minute ou deux pour réfléchir à ce que vous ressentez en dedans. Remarquez l’effet qu’a eu cette méditation sur vous. La méditation de mettā peut produire une béatitude céleste. [Pause]

A présent imaginez une fois encore la lueur dorée de mettā, issue de la belle fleur de lotus blanche dans votre cœur. Ramenez doucement cette lumière dorée dans le lotus, en laissant la chaleur à l’extérieur. Lorsque la lueur n’est plus qu’une minuscule boule d’intense lumière au le centre du lotus, refermez doucement les pétales, en gardant la graine de mettā dans votre cœur, prête à être relâchée au cours de votre prochaine méditation sur mettā. Enfin, lorsque vous êtes prêt, ouvrez les yeux, et levez-vous lentement.

Puissent tous les êtres être heureux.

Ajahn Brahmavamso


Le Dhamma de la Forêt
Le Bouddhisme Theravada dans la Tradition de la Forêt


http://www.dhammadelaforet.org
hananou
hananou
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1701
Zodiaque : Balance Âge : 59
Contrée : france
Arts & métiers : le vent souffle sur les drapeaux
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Rat
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : ici et maintenant
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 05/01/2011

Méditation guidée sur mettā (bienveillance) Empty Re: Méditation guidée sur mettā (bienveillance)

Message par hananou le Mar 02 Aoû 2011, 11:08

merci karma yéshé c'est magnifique Méditation guidée sur mettā (bienveillance) 229794


_________________
Puisse la bodhicitta, le précieux esprit d’éveil, qui n’a pas été générée dans notre esprit être générée et croître,
Et puisse l’esprit d’éveil qui a été généré dans notre esprit et dans celui des autres ne pas dégénérer mais augmenter toujours plus.

    La date/heure actuelle est Dim 05 Avr 2020, 09:04