Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Hier à 21:53 par Disciple laïc

» Quand chante Milarépa
Hier à 21:22 par Mila

» Dhammapada
Hier à 18:08 par vaygas

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 16:37 par indian

» Le trésor du coeur des êtres éveillés
Hier à 11:28 par Mila

» décès de Namkhai Norbu
Dim 16 Sep 2018, 22:17 par Disciple laïc

» Accompagner les enfants et les ados dans la méditation
Dim 16 Sep 2018, 21:13 par Akana

» Quelques questions sur le Véhicule de Diamant
Dim 16 Sep 2018, 18:27 par Ortho

» IA et éthique
Dim 16 Sep 2018, 07:06 par Disciple laïc

» Do Tulku Rinpoché à Bruxelles
Ven 14 Sep 2018, 19:09 par Akana

» Site sur le bouddhisme
Ven 14 Sep 2018, 05:27 par indian

» Prise de refuge
Jeu 13 Sep 2018, 12:59 par Vyathita

» La vacuité selon le Véhicule de Diamant ?
Mar 11 Sep 2018, 20:44 par Disciple laïc

» En quête de ma Source, Jésus et l'Inde
Mar 11 Sep 2018, 18:52 par Disciple laïc

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , du 6 au 13 décembre 2018
Lun 10 Sep 2018, 14:11 par Mila

» L’art tibétain : mille ans de peintures murales du Tibet
Dim 09 Sep 2018, 14:28 par Disciple laïc

» Les 3 voies du Bouddha
Sam 08 Sep 2018, 11:56 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Sam 08 Sep 2018, 07:45 par Disciple laïc

» Le mouvement est la vie
Ven 07 Sep 2018, 22:06 par Disciple laïc

» Comment ajouter un événement dans le calendrier ?
Ven 07 Sep 2018, 17:14 par Karma Trindal

» Moment propice - par Maître Eihei Dôgen
Ven 07 Sep 2018, 10:52 par Disciple laïc

» Un reportage dans le Japon de l'année 1958, cérémonies bouddhistes
Jeu 06 Sep 2018, 18:05 par Disciple laïc

» Centre shingon - komyo In
Jeu 06 Sep 2018, 17:58 par komyo*

» HAIR
Jeu 06 Sep 2018, 15:03 par Mila

» Le bouddhisme est-il une religion ?
Jeu 06 Sep 2018, 14:34 par indian

» (Re)nouveau et présentation :)
Mar 04 Sep 2018, 20:41 par Karma Trindal

» Bonjour de présentation à tous !
Mar 04 Sep 2018, 20:39 par Karma Trindal

» Présentation Zui Ho/Livres Bouddhistes
Mar 04 Sep 2018, 20:38 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Mar 04 Sep 2018, 20:35 par Karma Trindal

» Présentation
Mar 04 Sep 2018, 20:34 par Karma Trindal

» Salut à Tous
Mar 04 Sep 2018, 20:31 par Karma Trindal

» Présentation des messages, à lire svp.
Mar 04 Sep 2018, 20:27 par Karma Trindal

» Entretiens avec Houang-po - maître Chan (?-850)
Lun 03 Sep 2018, 18:38 par Disciple laïc

» Anecdotes sur Mazu (maître ch'an 709-788)
Lun 03 Sep 2018, 18:06 par Disciple laïc

» Un grand père soldat dans les années 20 à 40.
Lun 03 Sep 2018, 09:58 par Ortho

» venue du Dalaï Lama à Rotterdam
Dim 02 Sep 2018, 12:55 par Mila

» Le double accomplissement du bien d’autrui et de notre propre bien
Dim 02 Sep 2018, 10:27 par Mila

» Kagyu Meunlam, 4 jours de souhaits bouddhistes au Bois de Vincennes
Dim 02 Sep 2018, 10:20 par Mila

» Rappel : lois de conservation de la matière/énergie
Dim 02 Sep 2018, 04:10 par indian

» Se libérer des quatre attachements
Sam 01 Sep 2018, 23:54 par Mila

» Rencontre avec Yongey Mingyour Rimpoché – 1ère partie
Jeu 30 Aoû 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Le Bouddha dans son contexte indien
Jeu 30 Aoû 2018, 20:03 par Disciple laïc

» Un "truc" pour être vigilant vis à vis de la médisance
Jeu 30 Aoû 2018, 15:33 par indian

» Quelques enseignements sur le thème de la colère
Jeu 30 Aoû 2018, 09:22 par Disciple laïc

» Méditation assise problème de dos
Mer 29 Aoû 2018, 16:30 par Ortho

» Les 10 tableaux de dressage du bœuf (ou du buffle)
Mar 28 Aoû 2018, 14:27 par Mila

» Question sur la vie
Lun 27 Aoû 2018, 16:29 par indian

» Méditation avec Lama Lodoe Rinpoche
Lun 27 Aoû 2018, 11:57 par Puntsok Norling

» Les Incroyables comestibles
Dim 26 Aoû 2018, 18:39 par vaygas

» Bouddhisme Mahayana et Theravada
Dim 26 Aoû 2018, 15:41 par Disciple laïc

» l'étude et la résolution de la question de la souffrance humaine et rien d'autre.
Ven 24 Aoû 2018, 21:48 par Disciple laïc

» Contes et histoires pour enfant de 4 ans
Jeu 23 Aoû 2018, 12:00 par Mila

» Les livres sur la Médecine Tibétaine
Jeu 23 Aoû 2018, 11:51 par Mila

» Instructions fondamentales : Introduction au bouddhisme Vajrayana
Mer 22 Aoû 2018, 12:36 par Karma Détchen Dordje

» Je m'appelle Mila
Lun 20 Aoû 2018, 22:23 par Mila

» Lama à 19 ans , et après
Ven 17 Aoû 2018, 08:30 par Mila

» Maîtres Eveillés: Shabkar! Autobiographie d’un yogi tibétain
Jeu 16 Aoû 2018, 12:38 par Mila

» Pourquoi cette censure?
Sam 11 Aoû 2018, 18:58 par Karma Trindal

» Don du sang
Mer 08 Aoû 2018, 12:40 par indian

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Mer 08 Aoû 2018, 07:28 par Invité

» Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente
Lun 06 Aoû 2018, 11:36 par Invité

»  Propagande positive pour le Bien de tous les Etres
Dim 05 Aoû 2018, 13:03 par indian

» Question sur le karma
Sam 04 Aoû 2018, 14:42 par indian

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Ven 03 Aoû 2018, 10:11 par Geronima

» Décadence de la Loi
Mer 01 Aoû 2018, 13:08 par Ortho

» Lumbini, lieu de naissance du Bouddha
Mer 01 Aoû 2018, 09:29 par Disciple laïc

» Les religions du Vietnam
Mar 31 Juil 2018, 13:36 par Disciple laïc

» ZAZEN - Pratique du Zen dans un temple bouddhiste
Mar 31 Juil 2018, 12:48 par Disciple laïc

» Présentation
Lun 30 Juil 2018, 12:53 par indian

» Bonjour tout le monde
Lun 30 Juil 2018, 12:47 par indian

» L'ego (ou le Moi)
Dim 29 Juil 2018, 16:28 par Disciple laïc

» Idées reçues
Dim 29 Juil 2018, 16:24 par Disciple laïc

» Le Bouddha et la Voie
Dim 29 Juil 2018, 16:21 par Disciple laïc

» Est-ce bien ici?
Mer 25 Juil 2018, 22:46 par Karma Trindal

» Ma présentation
Mer 25 Juil 2018, 22:43 par Karma Trindal

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97123 messages dans 11172 sujets

Nous avons 4237 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Anne B

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7485)
 
Karma Trindal (6892)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2405)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Partagez
avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Message par Karma Yéshé le Sam 08 Oct 2011, 11:28


Convalescence de 3 moines de Kirti et tensions dans la région de Ngaba

samedi 8 octobre 2011 par Monique Dorizon , Rédaction


Trois moines tibétains brûlés après l’échec de leurs tentatives d’immolation dans la Province du Sichuan se rétablissent sous très haute sécurité chinoise dans les hôpitaux.
L’un d’eux, Kelsang Wangchuk [1], n’a pas subi de graves brûlures, mais a eu une "importante" blessure à la tête à la suite des coups donnés par les forces de sécurité chinoises, qui avaient rapidement éteint les flammes quand il avait tenté de s’immoler par le feu dans la ville de Ngaba, le lundi 3 octobre 2011. [2]
"Le moine Kelsang Wangchuk a été admis à l’hôpital populaire du Comté de Ngaba et est traité au deuxième étage", a déclaré Kanyag Tsering, un moine du monastère de Kirti en exil en Inde.
"Tous les autres patients ont été retirés de son pavillon et il connaît une surveillance très stricte".
Un ami de Kelsang Wangchuk a été autorisé à venir l’aider à l’hôpital tandis que plusieurs autres personnes ont également été autorisées à le rencontrer", rapporte Kanyag Tsering.
"On apprend que Kelsang Wangchuk n’a pas souffert de graves brûlures, mais le jour de son immolation, la sécurité chinoise l’a tellement agressé qu’il a subi un traumatisme crânien majeur".

Selon Kanyag Tsering, deux autres moines, Lobsang Kelsang [1] et Lobsang Kunchog [1], âgés de 18-19 ans, qui ont tenté de s’immoler le 26 septembre, ont été admis dans deux hôpitaux distincts.
"Il y a quelques jours, on a appris que Lobsang Kunchok était dans un hôpital de la région de Barkham [3], Préfecture de Ngaba, avec des brûlures graves", poursuit Kanyag Tsering. Cependant, aucun de ses amis ou parents n’a été autorisé à le rencontrer.
Quant à Lobsang Kelsang, il est en convalescence à l’hôpital de Chengdu, capitale de la Province du Sichuan.
Il y a quelques jours, il a été montré à la télévision au cours d’un programme "officiel" à Ngaba, annonçant que ses brûlures n’étaient pas graves.

"La situation dans le monastère de Kirti reste tendue même si aucune présence militaire n’a été vue à l’extérieur de l’institution", dit Kanyag Tsering, citant des informations qu’il a reçues.
"Les résidents locaux ont des doutes sur la conduite de la Chine dans le domaine de la sécurité. Ils pensent que c’est juste pour faire croire aux gens qu’il n’y a plus aucune restriction sur les moines", a-t-il dit.
"Dans le monastère de Kirti, des centaines de fonctionnaires chinois sont toujours postés comme avant et surveillent 24 heures sur 24. Ils sont en train de construire quatre postes de garde sur les quatre côtés extérieurs, à l’extérieur de la périphérie du monastère". [4]

"La sécurité a également été renforcée autour de la « totalité » du Comté de Ngaba". ajoute Kanyag Tsering.
Des postes de contrôle ont été mis en place aux intersections des routes principales et les habitants doivent montrer leurs documents d’identité "posant de grandes difficultés pour les déplacements quotidiens".
"Des caméras ont également été mises en place sur les poteaux électriques et les toits des maisons le long des routes menant au bureau du Comté de Ngaba".

Source : Radio Free Asia, 6 octobre 2011.
avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Message par Karma Yéshé le Mer 12 Oct 2011, 18:31


Ngaba pleure les immolations des deux moines Khayang et Choephel

mercredi 12 octobre 2011 par Monique Dorizon , Rédaction


Lundi 10 octobre 2011, selon certaines sources, la ville de Ngaba [1] dans la province du Sichuan, où de nombreuses immolations de protestation se sont produites ces derniers temps [2], était proche de l’immobilité quand la population a pleuré la mort de l’un des deux adolescents qui se sont immolés par le feu en signe de protestation contre la domination chinoise.
Les résidents de Ngaba ont fermé leurs boutiques et restaurants pour trois jours durant à partir du samedi 8 octobre, après l’immolation le 7 octobre de Khayang [3], 18 ans et de Choephel, 19 ans, tous deux appartenant au monastère de Kirti, assiégé par les autorités chinoises.
Khayang est décédé samedi (8 octobre) alors que Choephel était annoncé selon certaines sources comme étant dans un état grave, contredisant les rapports initiaux de la semaine dernière, disant que Choephel avait succombé à de graves brûlures sur son corps [4], mais selon une information du Centre des Tibétains pour les Droits de l’Homme et la Démocratie (TCHRD) du 12 octobre 2011, Choephel, aurait succombé à ses blessures le 11 octobre vers 14 heures (heure locale) dans un hôpital de Barkham [5], dans la Préfecture de Ngaba.
Des sources fiables affirment que, tout comme pour la famille du défunt Khayang, les autorités chinoises ont également refusé de remettre le corps de Choephel à sa famille. Les autorités chinoises ont également contraint la famille de Choephel à effectuer les prières rituelles à son domicile, en limitant à cinq le nombre de moines pour le rituel. Les habitants ont reçu des ordres stricts contre toute manifestation de griefs concernant la mort de Choephel ou d’expression de condoléances à la famille du défunt.

Ces deux jeunes moines sont les derniers en date des sept Tibétains qui ont tenté de s’immoler par le feu cette année dans le but de protester contre la domination chinoise dans les zones tibétaines et de mettre en évidence les violations des droits qui auraient été commises par les forces de sécurité chinoises.

Après la mort de Khayang, "tous les commerces et restaurants tibétains de la région de Ngaba ont baissé leur rideau de fer et rendu hommage aux manifestants", raconte un Tibétain de Ngaba, parlant sous couvert d’anonymat rapporte Radio Free Asia.
La plupart des habitants de Ngaba se sont également rendus dans les temples et les monastères afin "de prier pour l’âme défunte et les prières se sont poursuivies pendant trois jours", a déclaré Kanyag Tsering, un moine du monastère de Kirti à Dharamsala, dans le nord de l’Inde.

Kanyag Tsering a également déclaré que les autorités chinoises ont refusé de rendre le corps de Khayang aux membres de sa famille, effectuant elles-mêmes la crémation et leur rendant seulement les cendres.
"Les parents exigeaient son corps pour effectuer les rituels mortuaires, mais les autorités ont refusé la demande", dit le Tibétain parlant à Radio Free Asia. La famille de Khayang a été autorisée à inviter seulement cinq moines pour effectuer les derniers rites.
"Environ 10 Chinois (responsables de la sécurité) se sont installés devant la maison. Les amis et soutiens qui voulaient voir la famille de Khayang pour présenter leurs condoléances en ont été empêchés", a déclaré Kanyag Tsering.

Lundi 10 octobre, des moines du monastère de Kirti ont voulu approcher la famille de Khayang pour offrir des prières, mais "les anciens de la famille ont demandé aux moines ne pas aller à la maison de Khayang parce que les Chinois avaient menacé de créer des problèmes à la famille", a déclaré Kanyag Tsering.
"Alors, les moines priaient de loin".

Khayang avait dit avant de s’immoler par le feu qu’il faisait le sacrifice de sa vie "pour la cause du Tibet" et appelait les habitants de Ngaba à "ne pas s’inquiéter de sa mort", a déclaré Kanyag Tsering.
"De même, Choephel, que l’on dit être dans un état grave, a également mentionné les sacrifices consentis par les moines tibétains pour la cause du Tibet à plusieurs personnes quelques jours avant son immolation".
"Il a également parlé de la situation intolérable à Ngaba", dit Kanyag Tsering.
Selon les groupes de défense des Droits de l’Homme, ces dernières immolations de moines tibétains désespérés de Ngaba, et d’autres régions tibétaines du Sichuan, sont révélatrices d’une tendance alarmante et soulignent les manœuvres chinoises implacables visant à limiter les droits religieux.
Ces groupes ont appelé Pékin à revoir sa politique tibétaine afin d’enrayer la tendance inquiétante à l’auto-immolation, dont les experts disent être la pire forme de meurtre, et va à l’encontre de tous les principes du bouddhisme tibétain.

Source : Radio Free Asia, 10 octobre 2011 et Centre des Tibétains pour les Droits de l’Homme et la Démocratie, 12 oct. 2011.
avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Message par Karma Yéshé le Mar 18 Oct 2011, 17:36

Des moines tibétains se suicident pour dénoncer la répression chinoise

LEMONDE.FR avec AFP | 18.10.11 | 13h23 • Mis à jour le 18.10.11 | 15h12





Exilés en Inde, des moines tibétains ont organisé un sit-in, mardi, pour réclamer de Pékin la liberté religieuse et montrer leur solidarité envers ceux qui sont passés à l'acte.AFP/RAVEENDRAN




Une nonne tibétaine s'est immolée par le feu, lundi 17 octobre, dans la localité d'Aba, dans le sud-ouest de la Chine, où vit une importante communauté tibétaine. Il s'agit de la neuvième immolation de moine tibétain depuis mars, la sixième depuis le début du mois. Ainsi, depuis mars, quatre moines bouddhistes ont mis fin à leurs jours en s'immolant, cinq autres ont survécu à une tentative.

Tenzin Wangmo, nonne de 20 ans, est la première femme à s'immoler depuis le début, en mars, d'un mouvement de révolte dans le Sichuan contre la répression religieuse et culturelle des membres de l'ethnie tibétaine, a indiqué l'organisation Free Tibet.





Comme des jeunes moines avant elle, Tenzin Wangmo a appelé avant de mourir à la liberté religieuse pour les bouddhistes tibétains et au retour de leur chef spirituel exilé en Inde, le dalaï lama.

Le mouvement a été déclenché par une première immolation, dans le monastère de Kirti, situé à Aba, d'un jeune moine le 16 mars, pour le troisième anniversaire du début des émeutes antichinoises de 2008 à Lhassa. Parties de la capitale du Tibet, ces émeutes avaient fait des dizaines de morts, gagné le plateau tibétain et entraîné une répression implacable.







UNE MANIFESTATION MERCREDI

Depuis mars, le monastère de Kirti a connu de nouvelles protestations, qui prend une ampleur très préoccupante pour Pékin. "Les informations en provenance des [zones tibétaines] laissent penser qu'il y a de plus en plus de personnes prêtes à donner leur vie pour attirer l'attention du monde sur les violations continuelles et brutales des droits des Tibétains", écrit Free Tibet.

Signe de cette répression, le monastère de Kirti a vu le nombre de ses moines passer de 2 500 en mars à 600 en octobre, de nombreux ayant été envoyés en "rééducation patriotique", affirme Free Tibet. "La religion et la culture tibétaine subissent une telle répression indicible et la désespérance a atteint un tel niveau que les gens choisissent de se suicider plutôt que de continuer à vivre", a déclaré la semaine dernière le responsable en exil en Inde de ce monastère, Kirti Rinpoché.







Un étudiant tibétain en exil manifeste devant l'ambassade de Chine, à New Dehli, après l'immolation de deux moines, au début du mois d'octobre. AP/Pankaj Nangia


Un appel à des manifestations mercredi circule dans la région, selon Free Tibet, "dans des enveloppes que distribuent des gens dans des restaurants et des boutiques", malgré la chape de plomb sécuritaire sur les zones tibétaines.

DEUX MOINES BLESSÉS PAR BALLE

Free Tibet a ajouté que deux Tibétains avaient été blessés par balle par les forces de sécurité, l'un au torse, l'autre à une jambe, lors d'une manifestation dimanche dernier devant un commissariat de police à Kege, dans la préfecture de Ganzi, dans le Sichuan également. Ce que nie la police chinoise.

La Chine affirme avoir "libéré pacifiquement" le Tibet en 1951 et œuvrer pour améliorer le sort des Tibétains, notamment en déversant sans compter des fonds pour le développement économique de cette région pauvre.
avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Message par Karma Yéshé le Sam 29 Oct 2011, 06:32

Le Parlement européen "préoccupé" par les immolations de moines en Chine


vendredi 28 octobre 2011 par Rédaction

Le Parlement européen s’est déclaré le 27 octobre 2011 "profondément préoccupé" par la dizaine d’immolations ou tentatives d’immolation de moines enregistrées depuis mars dans les zones tibétaines de Chine, et a "condamné" la répression par Pékin des troubles qui en ont découlé.

Texte intégral de la Résolution :


Tibet : les autorités chinoises priées de respecter les droits religieux

Les députés condamnent les mesures drastiques constantes imposées par le gouvernement chinois aux monastères bouddhistes tibétains dans la préfecture du comté d’Aba/Ngawa de la province de Sichuan ainsi que d’autres parties du plateau tibétain, y compris des rafles brutales de la part des forces de sécurité, la détention arbitraire des moines, ainsi qu’une présence policière permanente à l’intérieur des monastères. Ils appellent les autorités à lever les restrictions et à rétablir les canaux de communication avec les moines du monastère de Kirti.

Le Parlement est profondément préoccupé par les nouvelles qui font état, depuis avril dernier, de l’auto-immolation de huit moines et d’une nonne bouddhistes tibétains dans la zone du monastère de Kirti de Ngaba, dans la province chinoise du Sichuan.

Les députés demandent aux autorités chinoises de respecter les droits des Tibétains dans toutes les provinces chinoises et de prendre, en amont, des mesures afin de répondre aux revendications sous-jacentes de la population tibétaine de la Chine. Les autorités chinoises devraient cesser de promouvoir les politiques menaçant la langue, la culture, la religion, le patrimoine et l’environnement du Tibet, en violation de la Constitution et des dispositions légales accordant une autonomie aux minorités ethniques qui sont en vigueur en Chine.

Le Parlement demande à la Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, d’aborder la question des droits de l’homme lors du prochain sommet UE-Chine, et demande au Président de la Commission ainsi qu’au Président du Conseil européen d’inviter instamment la Chine à protéger l’identité religieuse, culturelle et linguistique unique du Tibet dans de leurs discours officiels à l’occasion dudit sommet, au cas où elle ne devrait pas figurer à l’ordre du jour des discussions.

Sources : AFP, Parlement européen, 27 octobre 2011.
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6892
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Une nouvelle immolation dans une région tibétaine de Chine

Message par Karma Trindal le Sam 05 Nov 2011, 16:49

Une nouvelle immolation dans une région tibétaine de Chine


Le dalaï lama, vénéré par les Tibétains et prix Nobel de la paix en 1989, demande une autonomie réelle pour le Toit du monde mais reste considéré par Pékin comme un dangereux "séparatiste". Il vit en exil à Dharamsala en Inde. ( © AFP Lobsang Wangyal)

PEKIN (AFP) - La onzième immolation par le feu, ou tentative d'immolation, cette année de bouddhiste a eu lieu jeudi dans la province chinoise du Sichuan, où une nonne tibétaine s'est suicidée pour protester contre la répression religieuse.

Fait assez rare, l'information a été donnée par l'agence officielle Chine nouvelle. Puis elle a été confirmée par au moins deux associations de défense des Tibétains dont le siège est à l'étranger.

"Qiu Xiang, originaire d'un couvent du district de Dawu dans la préfecture autonome tibétaine de Garze (Ganzi en chinois) a mis le feu à son corps" en mi-journée à un carrefour, selon l'agence officielle, qui ajoute qu'elle avait "environ 35 ans".

"Nous avons appris qu'elle avait lancé un appel à la liberté religieuse ainsi qu'à un retour du dalaï lama au Tibet" avant d'accomplir son geste désespéré, a relaté à l'AFP Kate Saunders, de l'association International Campaign for Tibet (ICT), dont le siège est à Londres.

Contactée par téléphone par l'AFP, la police de la préfecture de Garze a refusé de commenter la nouvelle. L'ONG Free Tibet, dont le siège est aussi à Londres, a de son côté également confirmé l'immolation de la nonne.

Dans cette zone "les Tibétains sont réputés pour la force de leurs convictions religieuses", a ajouté Mme Saunders. La région, selon elle, "est très agitée depuis quelques temps, particulièrement depuis juillet".

Neuf moines tibétains et une nonne se sont déjà immolés par le feu ou ont tenté de le faire dans des régions de la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine) habitées par des Tibétains.

Plusieurs d'entre eux ont également lancé, juste avant de mourir, des slogans en faveur du retour du dalaï lama, leur chef spirituel exilé.

Le premier d'entre eux avait été un jeune bonze du monastère de Kirti, dans la préfecture d'Aba, en mars dernier, pour le troisième anniversaire du début des émeutes antichinoises de 2008 à Lhassa.

Qiu Xiang est la deuxième nonne tibétaine à s'immoler, après celle qui s'était fait brûler le 17 octobre près de la localité d'Aba, également au Sichuan, pour protester contre la répression religieuse.

Deux jours après, Pékin avait accusé le "groupe du dalaï lama" de "terrorisme déguisé" et d'avoir encouragé les récentes immolations ou tentatives d'immolations. Le Premier ministre du gouvernement tibétain en exil avait pour sa part salué "le courage" des moines.

De nombreux Tibétains ne supportent plus ce qu'ils considèrent comme une domination grandissante des Hans, ethnie fortement majoritaire en Chine, et le monastère de Kirti, dans le Sichuan, est devenu l'épicentre de la contestation contre la répression de leur religion et de leur culture.

Les moines bouddhistes se plaignent de la surveillance policière et nombreux subissent des campagnes de rééducation politique.

Les suicides publics des moines sont un phénomène relativement nouveau illustrant selon les ONG le désespoir face à la répression dans les régions tibétaines. Mais le dalaï lama s'est déjà déclaré opposé à ces actes extrêmes, qui vont à l'encontre du caractère sacré de la vie selon les préceptes bouddhistes.

"Pour certains moines, leur identité religieuse a plus de prix que la vie elle-même", affirme Kate Saunders.

Le Parlement européen s'est déclaré la semaine dernière "profondément préoccupé" par les récentes immolations ou tentatives.

"L'immolation peut être considérée comme une forme de protestation et l'expression du désespoir croissant que ressentent les jeunes Tibétains", ont relevé les eurodéputés.

La Chine affirme avoir "libéré pacifiquement" le Tibet en 1951 et améliorer le sort des Tibétains en déversant des fonds pour le développement économique de cette région pauvre et isolée.

Le dalaï lama, vénéré par les Tibétains et prix Nobel de la paix en 1989, demande une autonomie réelle pour le Toit du monde mais reste considéré par Pékin comme un dangereux "séparatiste". Il vit en exil à Dharamsala en Inde.

© 2011 AFP



_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6892
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Tibet: la vague d'immolations se poursuit

Message par Karma Trindal le Sam 05 Nov 2011, 16:52



Tibet: la vague d'immolations se poursuit

Il s'agit de la 12e immolation ou tentative d'immolation en 2011. Les onze premières tentatives ont été commises par des moines.

Ce vendredi, un Tibétain en exil a tenté de se sacrifier afin de protester contre la domination de la Chine sur sa région d'origine. Ces actes de révolte continuent de diviser les dirigeants internationaux.

Un Tibétain en exil en Inde a tenté de s'immoler par le feu ce vendredi devant l'ambassade de Chine à New Delhi. Sherab Tsedor, âgé de 25 ans, s'est mis à crier des slogans tout en s'aspergeant d'essence, avant d'être maîtrisé par les forces de l'ordre. Légèrement brûlé aux jambes, Il a été ensuite évacué dans un véhicule de police.

Cet incident s'ajoute aux onze immolations et tentatives d'immolations de bouddhistes tibétains cette année. Ces actes ont généralement eu lieu dans des régions de la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine) habitées par des Tibétains. Au moins sept d'entre eux sont décédés.

Un phénomène relativement nouveau

De nombreux Tibétains ne supportent plus ce qu'ils considèrent comme une domination grandissante des Hans, ethnie fortement majoritaire en Chine. Les moines bouddhistes se plaignent de la surveillance policière et nombre d'entre eux subissent des campagnes de rééducation politique.

Les suicides publics des moines sont un phénomène relativement nouveau auquel le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains, s'est déjà déclaré opposé. Celui-ci estime qu'ils vont à l'encontre du caractère sacré de la vie selon les préceptes bouddhistes.

En revanche, le Premier ministre du gouvernement en exil, Lobsang Sangay, a salué "le courage" de ceux qui ont choisi de se transformer en torche humaine pour la "cause du Tibet". De son côté, Pékin dénonce ces propos qui inciterait d'autres personnes à suivre cet exemple. Un porte-parole de la diplomatie chinoise a dénoncé des "actes liés aux forces séparatistes étrangères".

Le Parlement européen, lui, s'est déclaré la semaine dernière "extrêmement préoccupé" par les récentes immolations ou tentatives d'immolations.



_________________

avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Message par Karma Yéshé le Sam 05 Nov 2011, 18:13

çà devient grave et je parie que çà ne servira a rien.
avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Message par Karma Yéshé le Mer 09 Nov 2011, 05:47

Immolations au Tibet : le Dalaï Lama accuse la Chine


mardi 8 novembre 2011, par Buddhachannel Tibet
Langues :

07/11/2011





Le Dalaï Lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains.
REUTERS/Jean-Philippe Arles
Le Dalaï Lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains prix Nobel de la paix en 1989, a déclaré lors d’un déplacement à Tokyo que le « génocide culturel » mené par la Chine au Tibet était à l’origine de la récente vague d’immolations par le feu de Tibétains. Douze immolations et tentatives d’immolation de Tibétains ont eu lieu en 2011 en Chine, dont onze dans des régions de la province de Sichuan, habitées par les Tibétains.

Le premier protestataire de cette série tragique a été un jeune bonze du monastère de Kirti, en mars dernier. Il voulait marquer par son geste le troisième anniversaire du début des émeutes anti-chinoises de Lhassa. Vendredi dernier, un Tibétain en exil en Inde a tenté de s’immoler par le feu devant l’ambassade de Chine à New Delhi.

De nombreux Tibétains ne supportent plus la domination des Hans, ethnie majoritaire en Chine. Les moines bouddhistes se plaignent de la surveillance policière chinoise ; nombre d’entre eux subissent des campagnes d’éducation politique.

Lire la suite sur www.rfi.fr
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7485
Age : 64
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Message par Pema Gyaltshen le Mer 09 Nov 2011, 08:59

Le gouvernement chinois n'autorisera ni les journalistes ni les
observateurs des droits humains à pénétrer dans la région -- il y a
quelques jours, des journalistes de Sky News et de l'AFP ont été
contraints de quitter le Tibet. Mais les diplomates peuvent demander d'y
accéder avec succès. Et, comme nous l'avons vu récemment en Syrie, ils
sont le meilleur moyen d'obtenir des rapports directement, de faire savoir à la Chine que le monde la regarde et d'entamer des tractations diplomatiques de haut niveau sur les droits humains des Tibétains.


Il ne tient qu'à nous de donner l'alerte mondiale. Si nous
convainquons les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie, l'Inde, la
France et l'Union Européenne d'envoyer une délégation maintenant, ils
pourraient inciter la Chine à agir. Pas de temps à perdre -- signez la pétition urgente:


https://secure.avaaz.org/fr/save_tibetan_lives_fr/?vl


_________________

avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Message par Karma Yéshé le Mer 09 Nov 2011, 14:02

signée
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6892
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Message par Karma Trindal le Mer 09 Nov 2011, 16:07

Idem!


_________________


Contenu sponsorisé

Re: Des nouvelles des 3 tibetains qui se sont immolés par le feu.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 19 Sep 2018, 01:33