Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Croppe10Études, Pratiques & Compassion
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, 5127b810Inscription totalement gratuite, publicités non apparentes pour les membres du forum.

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !


Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle


Les livres à lire dans sa vie

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Comment accepter les incivilités du quotidien
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyHier à 23:51 par Disciple laïc

» Enseignements en ligne de Tergar Asia par Yongey Mingyour Rimpoché .
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyHier à 14:37 par Mila

» Les voeux de Bodhisattva
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyHier à 14:25 par Mila

» Les 108 visages de la Compassion ...un hommage à Lama Guendune Rimpoché .
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMar 24 Nov 2020, 17:48 par Ortho

» Matinée interreligieuse Science et religion croire et savoir Magazine religieux
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 22 Nov 2020, 22:30 par Disciple laïc

» La Chèvre (ou Mouton)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 21 Nov 2020, 23:30 par petit_caillou

» Le Cheval
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 21 Nov 2020, 23:27 par petit_caillou

» La foire aux bonnes nouvelles
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 21 Nov 2020, 22:54 par eric ferri

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyVen 20 Nov 2020, 18:55 par Pema Gyaltshen

» je suis toujours là malgré une année spécial
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyJeu 19 Nov 2020, 10:44 par eric ferri

» L'Arbre des refuges de l'école Karma kagyu: La lignée du Mahamoudra (988-1069)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMer 18 Nov 2020, 13:28 par eric ferri

» Depuis les temps sans commencement
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMar 17 Nov 2020, 09:47 par Mila

» Le Singe
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyLun 16 Nov 2020, 15:27 par Mila

» bienvenue à NinadeBordeaux
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyLun 16 Nov 2020, 15:07 par Ortho

» - L'année du Buffle 2021 -
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 21:21 par petit_caillou

» Le Rat
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 21:10 par petit_caillou

» Le Coq
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 20:59 par petit_caillou

» Le Buffle
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 20:53 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 20:49 par petit_caillou

» Le Chien
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 20:44 par petit_caillou

» Le Dragon
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 20:31 par petit_caillou

» Le Tigre
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 20:17 par petit_caillou

» Le Serpent
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 20:10 par petit_caillou

» Le Cochon
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 20:04 par petit_caillou

» Art et spiritualité, Yangsi Rimpoché voyage à travers l’œuvre de Pierre Sabatier
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 18:42 par Pema Gyaltshen

» [résolu]Actualités politiques internationales: Pourquoi détestons-nous la Chine ?
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 18:35 par Pema Gyaltshen

» Que peut apporter le bouddhisme dans un monde en crise
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 15 Nov 2020, 12:31 par Mila

» Vajrayana, affilié à plusieurs écoles
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyVen 13 Nov 2020, 14:18 par Ysengrin

» Etre policier et bouddhiste
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyVen 13 Nov 2020, 12:33 par Disciple laïc

» Canon Pali : comment reconnaître une mauvaise personne et une bonne personne au regard de l’orgueil et de l'humilité
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyJeu 12 Nov 2020, 23:05 par Toupten Zangpo

» La Loi du Karma - Bokar Rimpoché
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyJeu 12 Nov 2020, 17:01 par Disciple laïc

» Canon Pali : comment reconnaître une mauvaise personne et une bonne personne
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyJeu 12 Nov 2020, 12:19 par Disciple laïc

» Canon Pali : les règles instaurées par le Bouddha a propos de la consommation de viande
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyJeu 12 Nov 2020, 12:17 par Disciple laïc

» Traité de la continuité suprême du grand véhicule, un texte exceptionnel du bouddhisme tibétain
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMar 10 Nov 2020, 08:25 par Disciple laïc

» Quand la science prouve que l'art fait du bien
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyLun 09 Nov 2020, 10:59 par Mila

» Bouddha Gupta: Un commentaire détaillé sur les quatre incommensurables
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 07 Nov 2020, 16:06 par Admin

» Sciences & Vie: Les scientifiques et l’expérience de mort imminente
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyVen 06 Nov 2020, 19:54 par Admin

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyVen 06 Nov 2020, 17:06 par Pema Gyaltshen

» Actualités : Reconnaissance officielle du Bouddhisme en Belgique
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMer 04 Nov 2020, 13:00 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyLun 02 Nov 2020, 12:28 par Mila

» Ne jetez pas les graines de potirons
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 01 Nov 2020, 14:01 par Mila

» Statue et statuettes inconnues
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMer 28 Oct 2020, 05:03 par chris75

» Les règles monastiques : le vinaya, en Chine, au XXe siècle, pour les femmes
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 25 Oct 2020, 09:56 par Disciple laïc

» Attentat de Conflans-Saint-Honorine
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 24 Oct 2020, 11:25 par Ortho

» Quand l'histoire fait dates: La destruction du palais de l'empereur Qing Xianfeng
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyJeu 22 Oct 2020, 22:52 par Ortho

» Les règles monastiques : le vinaya, en Chine, au XXe siècle
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 18 Oct 2020, 10:27 par Disciple laïc

» Présentation d'un individu
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 17 Oct 2020, 19:15 par Karma Trindal

» En Chine, il existe une langue secrète réservée aux femmes : le Nüshu .
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMer 14 Oct 2020, 16:04 par Mila

» " La folle vie d'un aventurier de 95 ans "
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMer 14 Oct 2020, 12:40 par Mila

» Esprit ? votre avis m'intéresse.
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMer 14 Oct 2020, 07:32 par Algo_38

» Crise ou opportunité : la vie commence t-elle après 40 ans ?
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMer 07 Oct 2020, 22:03 par Disciple laïc

» Il ressemble plus à un extra-terrestre qu'a un etre humain
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyLun 05 Oct 2020, 18:24 par Ortho

» Nous en remettre aux Trois Joyaux
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 03 Oct 2020, 10:30 par Ortho

» Qui utilise un petit banc de méditation et en est-il content ?
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyVen 02 Oct 2020, 13:37 par jmmatline

» Les Trente-deux marques (laksanas) d'un Bouddha
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyVen 02 Oct 2020, 09:50 par Mila

» Bouddha est-il en vie ?
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyVen 02 Oct 2020, 08:45 par Disciple laïc

» La journée d'un moine au Tibet
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyJeu 01 Oct 2020, 11:05 par Mila

» Qui tue le plus , la peste ou ....?
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMar 29 Sep 2020, 19:52 par Pema Gyaltshen

» Renaissance, karma et mémoire
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 27 Sep 2020, 11:49 par Mila

» Rapport entre bouddhisme et psychologie
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 27 Sep 2020, 11:33 par Nangpa

» Notre propre esprit comme maître spirituel
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 27 Sep 2020, 11:11 par Mila

» J'ai raté ma séance de méditation
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 27 Sep 2020, 11:04 par vaygas

» Quand l'attachement est pris pour de la méditation
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 27 Sep 2020, 10:35 par Mila

» L'Arbre des Refuges: Les Créateurs et Modérateurs du Forum
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 27 Sep 2020, 10:15 par Pema Gyaltshen

» Pour bien faire et au temps du corona :Utilisez votre cerveau .
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 27 Sep 2020, 10:03 par Pema Gyaltshen

» La pagode Kuthodaw, le plus grand livre du monde
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyDim 27 Sep 2020, 09:32 par Disciple laïc

» L’Équanimité - Extrait de : The Four Sublime States
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 26 Sep 2020, 22:10 par petit_caillou

» Karaniya Mettā Sutta - Hymne de l’amour universel
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 26 Sep 2020, 22:04 par petit_caillou

» Présentation de jmmatline de Bruxelles
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 26 Sep 2020, 11:10 par Nangpa

» Bouddhisme et violence, recherche de texte
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyVen 25 Sep 2020, 10:45 par Disciple laïc

» Le Bouddha capitaine et le brigand
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyJeu 24 Sep 2020, 08:16 par jmmatline

» Le bruit cause 12000 morts prématurées par an en Europe
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMar 22 Sep 2020, 22:19 par Ortho

» Dans la vie, on passe d'abord un test ....
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptySam 19 Sep 2020, 08:51 par Pema Gyaltshen

» Qui pense être un Bouddha ?
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMer 16 Sep 2020, 16:48 par Perfid7

» Peut-on avoir des projets de vie sans vivre dans le futur ?
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, EmptyMer 16 Sep 2020, 16:42 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 31 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 30 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Toupten Zangpo


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 104636 messages dans 12260 sujets

Nous avons 4452 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est PARIS

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7705)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_leftTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, BarTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_right 
Karma Trindal (7111)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_leftTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, BarTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_right 
petit_caillou (4794)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_leftTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, BarTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_leftTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, BarTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_leftTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, BarTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_right 
MionaZen (3351)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_leftTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, BarTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_leftTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, BarTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_right 
vaygas (2772)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_leftTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, BarTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_right 
Mila (2769)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_leftTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, BarTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2306)
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_leftTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, BarTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, Bar_right 

Membres les plus tagués

...

Brave
Le navigateur qui monte
+ Surfez sans publicité !
+ Centré sur la vie privée
+ Rapidité de navigation
+ Modèle de récompense
BAT
-18%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la barre de son TV Bose Solo 5
139 € 169 €
Voir le deal

Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…,

petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4794
Zodiaque : Poissons Âge : 38
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Titre-sujet Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…,

Message par petit_caillou le Sam 29 Oct 2011, 23:13

Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…,

Taiun Jean-Pierre Faure

Certains d’entre nous peuvent être attirés par le silence, la contemplation, voire l’inactivité, la paresse. D’autres sont beaucoup plus attirés par l’activité, l’expression, le mouvement. Derrière ces deux comportements, quoi qu’on pense, il y a un choix délibéré d’aller vers le silence, le vide, la tranquillité ; ou bien de se perdre dans l’activisme, le mouvement, les réflexions, la pensée.
Bouddha nous dit qu’il existe un autre point de vue, où coexistent cette tranquillité totale, cette paix profonde, et en même temps une vigoureuse activité. Les maîtres zen sont souvent très actifs, mais en même temps extrêmement calmes au fond d’eux et rien ne peut les faire bouger.
Ne nous trompons pas sur notre pratique. La condition normale aux yeux du Bouddha c’est cette coexistence entre mouvement et immobilité, entre silence et son, activité et inactivité. Un maître zen a pu dire : notre pratique est de considérer avec minutie le monde des phénomènes et en même temps d’en ressentir l’inexistence. Il y a toujours coexistence entre des aspects contradictoires.
On croit souvent qu’il faut un peu d’activité et un petit peu d’inactivité ; un peu d’expression et un peu de non expression ; il nous semble que ce faisant, nous réalisons la voie du Bouddha. C’est, bien sûr, une erreur. Dans le monde de Bouddha, le silence est total, l’activité est totale et les deux sont concomitants.
Dans le Sandokai, maître Sekito nous dit que le monde des distinctions, le monde de la lumière et le monde de l’unité, de la non différenciation, sont un seul et même monde ; qu’ils existent l’un par l’autre, l’un à cause de l’autre.
Je voudrais rappeler ce que les maîtres zen appellent la pensée. Maître Bankei parle d’une agitation du cerveau due à la peur de manquer qui nous fait élaborer des stratégies pour y pallier. Certaines pensées ont pour racine la peur de la difficulté et de notre incapacité à y faire face : on élabore alors également des stratégies.
Pour Bankei, la pensée nait quand il y a rencontre avec la réalité, avec l’univers. Par exemple, les grenouilles coassent dans le bassin, un lombric traverse la chaussée, les fleurs frissonnent à chaque goutte de pluie, il pleut. Moi, en tant qu’être humain, je retiens « il pleut » parce que je dois sortir et prendre un parapluie. Cette pensée « il pleut » est un raccourci de la réalité. Je ne tiens pas compte de la totalité du paysage, mais j’en prends un aspect essentiel qui concerne ma vie.
Si je suis tout le temps en unité avec la réalité, cette réalité résonne en moi, sous forme de pensée. Une pensée en adéquation avec la situation n’a rien à voir avec l’idée de manque ou l’idée de trop. Cette pensée il pleut provient du fait que je suis moi-même en unité avec la situation. Il y a toujours, associée à la pensée, la non pensée qui elle, correspond à l’expérience brute de la réalité. C’est parce que je suis totalement dans la situation, que je sens les gouttes d’eau qui tombent, que je vois les grenouilles coasser, que j’en viens à me dire : il pleut, il faut que je prenne un parapluie.
Dans le Sandokai, maître Sekito dit que ces deux aspects — celui qui vient à ma conscience, où je m’exprime en disant il pleut, et le fait que je sois immergé, plongé dans ce paysage — les deux se nourrissent et l’un n’existe pas indépendamment de l’autre. C’est le juste fonctionnement de Bouddha. C’est une succession de non pensées où l’on fait l’expérience de l’intimité avec la réalité, suivies d’une formulation qu’on appelle la pensée, qui retourne à la non pensée ; de là revient une pensée, toujours neuve, toujours fraîche, qui correspond à la réalité et qui nous permet, à tout moment, de faire face à la réalité.
Le secret du zazen est donc hishiryo, une pensée qui est au-delà de la pensée ordinaire, hi voulant dire au-delà. Au-delà des calculs, au-delà des idées de manque ou de trop. À la fin, la plupart de nos pensées sont seulement le développement d’un manque de foi.
Le mouvement de la conscience qu’on appelle pensée et l’absence de mouvement qu’on appelle non pensée se succèdent alternativement lorsque que nous sommes en unité, en résonance avec l’extérieur. Notre pratique est de maintenir cette unité avec l’extérieur. Ce qui n’est pas juste, c’est lorsqu’à partir d’une pensée je développe une autre pensée, encore une pensée, puis une autre pensée, etc.. Je suis alors dans un monde qui n’a rien à voir avec la réalité. C’est une espèce d’auto allumage où je passe de pensée, en pensée, en pensée…


_________________
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, 78317617_oTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, 78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta
petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4794
Zodiaque : Poissons Âge : 38
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Titre-sujet Re: Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…,

Message par petit_caillou le Sam 29 Oct 2011, 23:14

Certaines personnes fatiguées de trop penser optent alors pour la non pensée, le vide, demeurer dans la solitude et elles pensent que c’est cela le zen. Dans le Sandokai, Sekito nous dit : il existe le monde des points de vue, le monde de la lumière, où l’on a des connaissances sur tout. Il existe aussi un autre état, où l’on se fond dans la réalité, ou l’on n’est pas dans une position dualiste, que Sekito appelle l’obscurité. Très souvent, dit-il, « La lumière n’est pas la vraie lumière ; au fond de la lumière existe l’obscurité et au fond de l’obscurité existe la vraie lumière. »
D’un point de vue pragmatique, qu’est ce que cela veut dire ? Cela veut dire que nous devons faire attention à ne pas basculer, en suivant notre pente naturelle, vers le monde de l’obscurité, ni vers le monde des lumières, en privilégiant l’un ou l’autre. Nous devons comprendre que la lumière est vraie quand elle provient de l’obscurité. La vague existe quand elle provient de l’océan. Dans la vague, il y a de l’eau et cette eau, c’est l’eau de l’océan. On ne peut pas séparer le monde de la lumière du monde de l’obscurité. C’est totalement en unité. On ne peut pas séparer le monde du silence du monde du son, le monde de la forme du monde de la non forme, le monde de la pensée du monde de la non pensée.
C’est extrêmement délicat et difficile à réaliser. Quand on pense trop, on a tendance à se tourner abruptement vers la non pensée et quand on ne pense pas, on se tourne par notre propre décision vers la pensée. Ce dont je parle, c’est autre chose. C’est voir l’eau au fond de la vague et cette eau sans limite, c’est celle de l’océan. Voir à la fin, que cet océan se transforme en vague. Maintenir ce double aspect, c’est éminemment dynamique.
Rester dans la non pensée, stagner dans une obsession, tourner toujours autour des mêmes points de vues, c’est quelque chose de statique. Ce dont je parle est profondément dynamique, c’est la réalité de Bouddha : quand mon esprit est un avec la réalité et qu’en même temps il exprime quelque chose.
Un poème traduit cela :
Dans la montagne silencieuse, immobile, un oiseau chante.
La montagne symbolise l’éternité. Les bouddhas des temps anciens sont appelés les montagnes, ce qui est minéral, ce qui est éternel. Quand la montagne est profondément silencieuse, qu’il n’y a pas d’éboulement de pierres, ni d’éruption volcanique ; dans ce moment-là où tout semble figé dans l’éternité, un oiseau chante.
Cette expression provient de notre union avec l’univers. À chaque instant, nous devrions manifester cette expression qui provient du plus profond de nous même. À la fin, on peut dire que l’oiseau est l’expression de la montagne.
Certaines personnes veulent davantage d’existence, d’autres veulent moins d’existence ; ces deux pulsions de désir sont inhérentes à l’être humain. Elles ne sont pas à critiquer, elles ne sont pas à tuer, il ne s’agit pas d’en développer l’une au détriment de l’autre. Mais toutes proviennent de la résonance avec la totalité.
Ce que je dis-là doit éclairer notre zazen, cela nous indique comment pratiquer. Nous ne devons pas sombrer dans kontin, le monde du silence, où tout est calme, où les yeux se ferment, où la posture s’affaisse et où je tombe dans le sommeil. Pas plus que je ne dois me saisir de cette pensée qui apparaît, que je ne dois la développer, l’inclure dans mes théories, mes phantasmes et mes stratégies. Je dois juste la laisser apparaître et disparaître. Et autour de cette pensée, je dois voir en même temps la non pensée.
De même, je ne peux distinguer les contours du nuage que parce qu’il se détache sur le ciel bleu infini, je ne peux voir cette pensée distinctement, que parce qu’elle se détache sur le fond de la non pensée. Pensée et non pensée, les deux se nourrissent complètement. Si je ne vois pas l’infinité du ciel, je ne vois pas le nuage. Ce double aspect ne peut exister l’un sans l’autre.
On peut très bien comprendre cela en zazen, mais il faut comprendre aussi ce que cela veut dire dans notre vie, particulièrement dans notre rencontre avec les autres. Si l’on est toujours dans cette double vision, celle de la vague et de l’infinité de l’océan ; du chant de l’oiseau et du silence de la montagne ; de moi et du reste de l’univers — alors on peut comprendre l’aspect relatif, impermanent, limité de moi-même, qui se découpe sur la totalité.
À ce moment-là, lorsque je parle avec quelqu’un, je peux comprendre le coté relatif de mon point de vue. Et si je relativise mon point de vue, que je ne lui accorde pas tellement d’importance, que je sais qu’ainsi un autre point de vue peut apparaître, alors l’autre prend beaucoup plus d’importance.
Il est donc nécessaire que je comprenne, dans mon rapport avec l’univers, la non existence des illusions, la non existence du monde des phénomènes ; mais il est nécessaire aussi que je l’étudie exactement, que je voie son lien avec la totalité, que je voie qu’il provient de la totalité. Cela donne alors quelque chose de très léger dans mon rapport aux autres. Je suis capable, sans cesse, d’ouvrir mon esprit à l’autre. De comprendre que cette angoisse qui m’étreint n’est que passagère et qu’il n’est pas nécessaire que je la nourrisse, que je la martèle et que je la forge.
Voilà comment nous devons pratiquer dans notre vie. Au plus profond de notre zazen, dans la montagne silencieuse, immobile, éternelle, un oiseau chante. Ne pas contrôler cet oiseau, ne pas l’empêcher de chanter, ne pas l’obliger à chanter, c’est notre pratique. Si le silence est absolu et total, à ce moment là, de lui-même, l’oiseau chante. Ce n’est pas quelque chose que l’on peut saisir.
Comprenez bien que vouloir se servir de Bouddha, vouloir lui donner une forme, ce n’est pas possible ! C’est pour cela que j’ai parlé de quelque chose de dynamique. On ne peut pas donner une forme statique à Bouddha. Bouddha lui-même dit dans le Sutra du Lotus : « Celui qui voit ma forme, celui qui entend ma voix, celui-là n’est pas mon disciple. »
C’est d’autre chose dont il s’agit. C’est quand la montagne chante, quand l’océan prend la forme d’une vague, quand moi-même je suis cette réalité, c’est cela Bouddha. C’est au-delà de ma décision, au-delà de ce que je veux, au delà de ce que je ne veux pas. C’est cela notre pratique.

Source: http://www.zen-azi.org/node/1062


_________________
Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, 78317617_oTeisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…, 78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta
Karma Yéshé
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3196
Zodiaque : Vierge Âge : 54
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : shiné
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Titre-sujet Re: Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…,

Message par Karma Yéshé le Dim 30 Oct 2011, 00:11

La voie du milieu somme toute.

Contenu sponsorisé

Titre-sujet Re: Teisho: Dans le silence de la montagne, un oiseau chante…,

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 27 Nov 2020, 06:25