Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Confessions of a Buddhist Atheist
Aujourd'hui à 06:36 par Disciple laïc

» Hommage à un petit coeur sous un blouson de cuir
Hier à 23:49 par Ortho

» Is there only one true religion?
Hier à 20:17 par Disciple laïc

» Accident Pyrénées orientales
Hier à 17:19 par Ortho

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 12:53 par manila

» Matthieu Ricard : un demi-siècle dans l'Himalaya 1/2
Hier à 09:35 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Ven 15 Déc 2017, 12:47 par manila

» Dhammapada
Ven 15 Déc 2017, 12:09 par vaygas

» Patique de la pleine conscience des oreilles
Jeu 14 Déc 2017, 18:13 par Disciple laïc

» L'esprit d'eveil
Mar 12 Déc 2017, 18:25 par tindzin

» Le centre bouddhiste Karma Ling a brûlé
Lun 11 Déc 2017, 17:14 par Ortho

» L'homme n'est pas notre ennemi
Lun 11 Déc 2017, 13:48 par manila

» Les mantras peuvent guérier les maladies, etc.. ?
Dim 10 Déc 2017, 19:29 par Ortho

» Aoyama Roshi, la vie d’une nonne zen – 1ère et 2ème partie
Dim 10 Déc 2017, 09:51 par Disciple laïc

» Les enseignements de maître Sheng Yen
Dim 10 Déc 2017, 06:50 par Disciple laïc

» Le bien, le mal et le corps du Dharma
Jeu 07 Déc 2017, 15:16 par Disciple laïc

» Le bouddhisme en occident
Jeu 07 Déc 2017, 13:11 par Averoes

» Eloge du bon sens dans la quête du sens
Mer 06 Déc 2017, 13:07 par tindzin

» Nature du Samsara
Mer 06 Déc 2017, 12:20 par tindzin

» Buddhist Nun Speaks After 45 Years of Solitary Retreat
Mar 05 Déc 2017, 17:46 par manila

» From US Marine to Zen Monk
Mar 05 Déc 2017, 16:42 par Disciple laïc

» Présentation de Yo
Mar 05 Déc 2017, 16:33 par Yo Prodrive

» Es-ce que la ré-cognition est-elle possible?
Mar 05 Déc 2017, 01:45 par tindzin

» Esprit du Bouthan
Lun 04 Déc 2017, 13:49 par Akana

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Lun 04 Déc 2017, 12:29 par Disciple laïc

» sagesse bouddhiste , la marche inspirante
Sam 02 Déc 2017, 07:29 par Karma Yéshé

» Nous sommes remplis de violence
Mer 29 Nov 2017, 10:04 par Karma Tsultrim Jyurmé

» What is nirvana ?
Mar 28 Nov 2017, 22:27 par tindzin

» Les religions sont-elles misogynes ? - Une matinée exceptionnelle
Mar 28 Nov 2017, 13:08 par Ortho

» Aller à contre courant, se libérer des habitudes
Mar 28 Nov 2017, 02:23 par tindzin

» Changement de fréquence vibratoire et de dimensions ?
Mar 28 Nov 2017, 01:58 par tindzin

» Venir en aide à soi-même ?
Lun 27 Nov 2017, 22:54 par Akana

» Quatre nobles vérités
Dim 26 Nov 2017, 15:32 par Franck Barron

» Film : Master of Zen - Bodhidharma
Ven 24 Nov 2017, 00:28 par manila

» Quelles sont les caractéristiques propres au bouddhisme tibétain
Mer 22 Nov 2017, 11:17 par manila

» Dans la circulation à Dakar
Mar 21 Nov 2017, 17:04 par tindzin

» 24/12 fête de noel
Mar 21 Nov 2017, 09:02 par Karma Yéshé

» 3/12 La méditation du Calme Mental
Mar 21 Nov 2017, 09:01 par Karma Yéshé

» sam 2/12 Shinee, met Lama Zeupa
Mar 21 Nov 2017, 08:59 par Karma Yéshé

» 2 et 3 /12 Tai Chi, avec Nello Mauro
Mar 21 Nov 2017, 08:58 par Karma Yéshé

» 2 et 3 /12 langue tibétaine
Mar 21 Nov 2017, 08:57 par Karma Yéshé

» 30/11Het Juweel van de Bevrijding
Mar 21 Nov 2017, 08:56 par Karma Yéshé

» 25 et 26/11 les12 maillons de la naissance conditionnée.
Mar 21 Nov 2017, 08:54 par Karma Yéshé

» 18 et 19 /11 Méditation
Mar 21 Nov 2017, 08:51 par Karma Yéshé

» 29/11 le joyau ornement de la liberation
Mar 21 Nov 2017, 08:48 par Karma Yéshé

» Besoin de conseils (livres pour débutants)
Lun 20 Nov 2017, 19:09 par manila

» Prière d'offrande de lampes
Lun 20 Nov 2017, 19:05 par manila

» La Corée du Sud : le pays aux multiples miracles : les Temples Bouddhistes
Lun 20 Nov 2017, 18:00 par Karma Yéshé

» Présentation Neisha
Lun 20 Nov 2017, 17:59 par Neisha

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 20 Nov 2017, 17:15 par Karma Yéshé

» Citation d'Einstein sur le bouddhisme
Dim 19 Nov 2017, 23:14 par Disciple laïc

» Sur la souffrance , un débat
Dim 19 Nov 2017, 21:21 par Karma Yéshé

» Digestion difficile
Dim 19 Nov 2017, 21:15 par Karma Yéshé

» Bouddhisme et management responsable
Sam 18 Nov 2017, 14:07 par manila

» Table d'étude
Sam 18 Nov 2017, 13:31 par Tsultrim Yeunten

» Marcher de noel hilamayen
Sam 18 Nov 2017, 13:08 par manila

» Atteindre rigpa par la base
Ven 17 Nov 2017, 00:47 par tindzin

» Créer une association
Jeu 16 Nov 2017, 09:35 par manila

» Tout sur le karma
Mer 15 Nov 2017, 00:09 par tindzin

» Bouddhisme engagé : La Chine, amie ou ennemie ? L'exemple de Leibniz et Confucius
Mar 14 Nov 2017, 23:23 par tindzin

» Reliques du Bouddha
Mar 14 Nov 2017, 20:24 par Karma Yéshé

» Présentation de "Renaissance"
Mar 14 Nov 2017, 13:02 par Puchi

» bonjour à tous!
Mar 14 Nov 2017, 12:59 par Puchi

» Les 16 attitudes ou l'éducation universelle 2/2
Mar 14 Nov 2017, 12:58 par Disciple laïc

» Recherche magasin de zafus sur Paris
Mar 14 Nov 2017, 12:15 par Disciple laïc

» Présentation Bern
Mar 14 Nov 2017, 11:05 par manila

» Présentation Tsultrim Yeunten
Mar 14 Nov 2017, 10:38 par manila

» Histoire Zen _ Le Maître du Silence
Mar 14 Nov 2017, 10:36 par manila

» Ecouter les enseignements.
Lun 13 Nov 2017, 14:45 par Karma Yéshé

» Sciences et Vie: Les étonnantes vertus de la méditation
Dim 12 Nov 2017, 21:46 par Invité

» Statuette de Bern
Dim 12 Nov 2017, 20:49 par Invité

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mer 08 Nov 2017, 10:23 par manila

» Adzom Gyalsé Rinpotché à Bruxelles novembre 2017
Mer 08 Nov 2017, 09:46 par Pema Gyaltshen

» Entretien autour d'un film.
Mar 07 Nov 2017, 19:54 par Karma Yéshé

» Vivre en centre spirituel
Mar 07 Nov 2017, 12:40 par manila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 22 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 93435 messages dans 10866 sujets

Nous avons 4099 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est kpu

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7420)
 
Karma Trindal (6794)
 
petit_caillou (4717)
 
manila (4561)
 
Karma Döndrup Tsetso (3457)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2772)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2052)
 

Trouver son maitre

Partagez
avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2772
Age : 51
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Trouver son maitre

Message par Karma Yéshé le Jeu 23 Fév 2012, 05:42

Chercher son Maître ou comment le trouver sans s’égarer


lundi 20 février 2012, par Pierre Suchet

Langues :




Trouver son maître : n’est-ce pas une des préoccupations majeures de tout chercheur désireux de s’engager sur une voie spirituelle ou religieuse, qu’il soit novice ou pratiquant déjà assidu souhaitant assurer son engagement ?
Oui, mais quel maître et comment ?


Certains, après avoir erré de "guide" en guide, finissent par arrêter leur choix sur l’homme ou la femme qui va les conduire, les conseiller, les diriger.
Ils lui font alors confiance et sont prêts à suivre son enseignement. Mais d’autres s’interrogent après avoir successivement tâté diverses voies, écoles ou pratiques religieuses, sur la réalité de la profondeur spirituelle ou même la sincérité réelle de la personne qui se présente comme maître ou que l’on présente comme tel.
A la fois désorientés par une société dont la pauvreté intellectuelle sombre un peu plus chaque jour dans les abysses et dégoûtés par le radicalisme primaire de certaines déviations religieuses ou par le manque de conviction associé au "copié-collé" superficiel dont font preuve ici ou là des représentants des grandes religions, ils finissent par tout plaquer et ne plus croire en rien.

Dans ces conditions, la désertification spirituelle croissante de notre société, n’est-elle pas alors un formidable filon pour les charlatans offrant des "produits" alternatifs de plus en plus nombreux, dérivés des courants spirituels et de religions dites traditionnelles et se présentant comme innovants ?
Le pire côtoie alors le meilleur avec le risque pour les naïfs de se jeter dans les bras du premier venu quand il est convainquant, persuasif et apparemment propre sur lui et dans sa tête. Ceux qui succombent finissent alors, soit par déchanter et se replier sur eux-mêmes, soit -ce qui est pire- par devenir complètement dépendants et de facto mentalement conditionnés et esclaves intellectuels voire physiques de leurs guides ou soit disant "gourous". Consultons le Net ou ouvrons une revue, même spécialisée : les pubs sont là -car il faut bien vivre- pour nous inciter à nous rendre à tel ou tel centre, à suivre les enseignements ou le cycle de conférences de tel ou tel représentant "qualifié" appartenant à tel courant religieux ou spirituel.

Les nouveautés très tendance, du style ressourcement personnel ou stages "new age" et autres, pullulent comme au temps des marchands du Temple, de Jésus. Certains pôles spirituels pourraient même en arriver, par les temps qui courent, à faire "du nombre" et "du chiffre " pour pouvoir continuer à vivre et fonctionner et en arriver quasiment à se transformer insidieusement en "usines" à fabriquer des adeptes du style "Clubs Med" de la spiritualité ou en néo-centres de consultations psy sous la conduite d’assistants trop zélés et superficiels ayant pris le relais de maîtres devenus absents ou trop vieux.
Qu’il est loin l’heureux temps, follement et délicieusement naïf des années 60 où avec son sac à dos, l’assoiffé de spiritualités allait en Inde, au Népal ou ailleurs pour trouver son Maître. S’il était réellement motivé et perspicace, il le trouvait effectivement et, chanceux, revenait chez lui apaisé, pour éventuellement enseigner à son tour .

"Dieu merci", tant en Asie, qu’hors d’Asie, il existe toujours des centres d’enseignement spirituel dignes de ce nom où l’on peut rencontrer des maîtres authentiques et où tout un chacun quelque peu motivé a la possibilité d’effectuer fructueusement des séjours et retraites de plus ou moins longue durée. Le premier contact reste primordial : il arrive que le nouveau venu s’y sente immédiatement en confiance et arrête son choix ou, s’il reste sceptique, qu’il fasse ensuite des "tests comparatifs" entre plusieurs lieux de pratique spirituelle avant de "poser son sac" et de rechercher l’Essentiel. Il ne lui reste plus alors qu’à lâcher prise et à méditer encore et encore sous la conduite éclairée du Maître et de ses collaborateurs qualifiés qui en ont reçu la transmission. C’est encore là une question de confiance entre pratiquants et "enseignants".

En fin de compte, trouver son maître reste une aventure tout aussi difficile que naguère, à la différence près que dans les années 50 et 60, les maîtres authentiques se comptaient à peine sur les doigts d’une main en Occident et qu’il fallait aller loin en Orient et en Asie pour trouver des guides spirituels éclairés. Bien qu’il y eut aussi depuis toujours de nombreux charlatans, on pouvait y côtoyer de vrais maîtres et c’était alors souvent ces derniers qui choisissaient leurs disciples.
Aujourd’hui, dans les pays dits civilisés d’Europe, des Amériques ou d’ailleurs, les maîtres foisonnent et c’est plutôt au disciple de faire preuve de discernement pour trouver la perle rare.




Pierre Suchet
pour www.buddhachannel.tv
avatar
Ortho
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1211
Age : 62
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : Calme plat, la mer est d'huile..........
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Trouver son maitre

Message par Ortho le Ven 24 Fév 2012, 08:18

Smile
@Karma Yéshé a écrit:Chercher son Maître ou comment le trouver sans s’égarer


lundi 20 février 2012, par Pierre Suchet


Dans ces conditions, la désertification spirituelle croissante de notre société, n’est-elle pas alors un formidable filon pour les charlatans offrant des "produits" alternatifs de plus en plus nombreux, dérivés des courants spirituels et de religions dites traditionnelles et se présentant comme innovants ?

Qu’il est loin l’heureux temps, follement et délicieusement naïf des années 60 où avec son sac à dos, l’assoiffé de spiritualités allait en Inde, au Népal ou ailleurs pour trouver son Maître. S’il était réellement motivé et perspicace, il le trouvait effectivement et, chanceux, revenait chez lui apaisé, pour éventuellement enseigner à son tour .

Le premier contact reste primordial

Pierre Suchet
pour [url=http://www.buddhachannel.tv
www.buddhachannel.tv[/quote[/url]]



"Qu'il est loin le bon vieux temps!..."

Renconter un "Guru" (en Sanscrit: "Ce qui éclaire la ténèbre"-du Samsâra), est sans doute un fait rare et exceptionnel dans l'existence de chacun.C'est la perle, le joyau, dans l'écrin de ta recherche .Je pense, que , certes, chacun est sincère, mais qu'une partie des chercheurs sont en quête, au rythme de la modernité, de ce monde, qui avale, broie, et rentabilise tout.

Je ne peux parler que de mon expérience , en ce domaine:

J'ai cherché, recherché, je suis allé en Asie Centrale à 21 ans, à pieds et voyageant par les moyens du bord: train, bateau, car, utiisés par les gens des pays traversés, où j'étais la plupart du temps , le seul étranger,avec les aléas que cela comporte .

J'ai toujours respecté ceux que je rencontrais, aidé,quand je pouvais, car l'Enseignement délivré par le "Maître invisible", c'est déjà dans la vie de tous les jours.Je me rappelle de ce vieil Afghan, qui m'apostropha, parce que deux petites filles portaient un sac lourd, et que , spontanément, je ne les avait pas aidé!

Il parlait le Farsi, moi pas, mais au ton qu'il employa quand je le regardais, je compris.

C'est cela aussi "l'Enseignement".

Si vous pensez qu'il suffit de payer sa cotisation dans un centre pour recevoir le Satori, on se trompe.

Il peut-être soudain, et il l'est souvent, par étapes toujours.

Il y a un proverbe ou une phrase dont je ne me rappelle plus l'auteur, désolé, qui dit:

"A celui qui exige la Vérité avec impatience, n'importe quel imposteur fera l'affaire".

Et une deuxième, qui m' a toujours guidé et qui s'est révélée exacte à long terme, est un proverbe Arabe:

"Je ne viens ni te demander la main de ta fille, ni de l'argent, alors, je vais te dire la vérité!".

Je vous conterais ma rencontre, avec celle que je considère , comme mon "Guru", bien qu'elle soit plutôt comme une grande soeur...une autre fois.

Bonne journée.


_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7420
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Trouver son maitre

Message par Pema Gyaltshen le Ven 24 Fév 2012, 08:53

J'aime le bien le proverbe Arabe...

Je pense que trouver son Maître se fait de façon très naturelle suivant les liens karmiques.

Et tout dépend du chemin que vous empruntez.
Le Maître est indispensable dans le Vajrayana, c'est même l'élément central, mais pour d'autres voies plus douces, ce n'est pas le cas.
Vous pouvez pratiquer et suivre des enseignements sans avoir un Maître attitré.

L'adage dit " Quand le disciple est prêt, le Maître apparait"



_________________


Contenu sponsorisé

Re: Trouver son maitre

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc 2017, 08:16