Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Doutes sur la pratique Croppe10Études, Pratiques & Compassion
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Doutes sur la pratique 5127b810Inscription totalement gratuite, publicités non apparentes pour les membres du forum.

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !


Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle


Les livres à lire dans sa vie

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» La foire aux bonnes nouvelles
Doutes sur la pratique EmptyAujourd'hui à 10:56 par Mila

» Les voeux de Bodhisattva
Doutes sur la pratique EmptyAujourd'hui à 10:51 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Doutes sur la pratique EmptyAujourd'hui à 10:48 par Mila

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Doutes sur la pratique EmptyHier à 19:39 par Karma Trindal

» Actualités politiques internationales: Pourquoi détestons-nous la Chine ?
Doutes sur la pratique EmptyHier à 15:33 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Quand la science prouve que l'art fait du bien
Doutes sur la pratique EmptyHier à 11:07 par Mila

» Statue et statuettes inconnues
Doutes sur la pratique EmptyMer 28 Oct 2020, 05:03 par chris75

» Les règles monastiques : le vinaya, en Chine, au XXe siècle, pour les femmes
Doutes sur la pratique EmptyDim 25 Oct 2020, 09:56 par Disciple laïc

» Attentat de Conflans-Saint-Honorine
Doutes sur la pratique EmptySam 24 Oct 2020, 11:25 par Ortho

» Quand l'histoire fait dates: La destruction du palais de l'empereur Qing Xianfeng
Doutes sur la pratique EmptyJeu 22 Oct 2020, 22:52 par Ortho

» Actualités : Reconnaissance officielle du Bouddhisme en Belgique
Doutes sur la pratique EmptyMer 21 Oct 2020, 12:35 par vaygas

» Les règles monastiques : le vinaya, en Chine, au XXe siècle
Doutes sur la pratique EmptyDim 18 Oct 2020, 10:27 par Disciple laïc

» Présentation d'un individu
Doutes sur la pratique EmptySam 17 Oct 2020, 19:15 par Karma Trindal

» En Chine, il existe une langue secrète réservée aux femmes : le Nüshu .
Doutes sur la pratique EmptyMer 14 Oct 2020, 16:04 par Mila

» " La folle vie d'un aventurier de 95 ans "
Doutes sur la pratique EmptyMer 14 Oct 2020, 12:40 par Mila

» Esprit ? votre avis m'intéresse.
Doutes sur la pratique EmptyMer 14 Oct 2020, 07:32 par Algo_38

» Art et spiritualité, Yangsi Rimpoché voyage à travers l’œuvre de Pierre Sabatier
Doutes sur la pratique EmptyDim 11 Oct 2020, 13:20 par Mila

» Etre policier et bouddhiste
Doutes sur la pratique EmptyJeu 08 Oct 2020, 08:54 par Algo_38

» Crise ou opportunité : la vie commence t-elle après 40 ans ?
Doutes sur la pratique EmptyMer 07 Oct 2020, 22:03 par Disciple laïc

» Il ressemble plus à un extra-terrestre qu'a un etre humain
Doutes sur la pratique EmptyLun 05 Oct 2020, 18:24 par Ortho

» Enseignements en ligne de Tergar Asia par Yongey Mingyour Rimpoché .
Doutes sur la pratique EmptySam 03 Oct 2020, 11:03 par Mila

» Nous en remettre aux Trois Joyaux
Doutes sur la pratique EmptySam 03 Oct 2020, 10:30 par Ortho

» Qui utilise un petit banc de méditation et en est-il content ?
Doutes sur la pratique EmptyVen 02 Oct 2020, 13:37 par jmmatline

» Les Trente-deux marques (laksanas) d'un Bouddha
Doutes sur la pratique EmptyVen 02 Oct 2020, 09:50 par Mila

» Bouddha est-il en vie ?
Doutes sur la pratique EmptyVen 02 Oct 2020, 08:45 par Disciple laïc

» La journée d'un moine au Tibet
Doutes sur la pratique EmptyJeu 01 Oct 2020, 11:05 par Mila

» Qui tue le plus , la peste ou ....?
Doutes sur la pratique EmptyMar 29 Sep 2020, 19:52 par Pema Gyaltshen

» Renaissance, karma et mémoire
Doutes sur la pratique EmptyDim 27 Sep 2020, 11:49 par Mila

» Rapport entre bouddhisme et psychologie
Doutes sur la pratique EmptyDim 27 Sep 2020, 11:33 par Nangpa

» Notre propre esprit comme maître spirituel
Doutes sur la pratique EmptyDim 27 Sep 2020, 11:11 par Mila

» J'ai raté ma séance de méditation
Doutes sur la pratique EmptyDim 27 Sep 2020, 11:04 par vaygas

» Quand l'attachement est pris pour de la méditation
Doutes sur la pratique EmptyDim 27 Sep 2020, 10:35 par Mila

» L'Arbre des Refuges: Les Créateurs et Modérateurs du Forum
Doutes sur la pratique EmptyDim 27 Sep 2020, 10:15 par Pema Gyaltshen

» Pour bien faire et au temps du corona :Utilisez votre cerveau .
Doutes sur la pratique EmptyDim 27 Sep 2020, 10:03 par Pema Gyaltshen

» La pagode Kuthodaw, le plus grand livre du monde
Doutes sur la pratique EmptyDim 27 Sep 2020, 09:32 par Disciple laïc

» L’Équanimité - Extrait de : The Four Sublime States
Doutes sur la pratique EmptySam 26 Sep 2020, 22:10 par petit_caillou

» Karaniya Mettā Sutta - Hymne de l’amour universel
Doutes sur la pratique EmptySam 26 Sep 2020, 22:04 par petit_caillou

» Présentation de jmmatline de Bruxelles
Doutes sur la pratique EmptySam 26 Sep 2020, 11:10 par Nangpa

» Bouddhisme et violence, recherche de texte
Doutes sur la pratique EmptyVen 25 Sep 2020, 10:45 par Disciple laïc

» Le Bouddha capitaine et le brigand
Doutes sur la pratique EmptyJeu 24 Sep 2020, 08:16 par jmmatline

» Le bruit cause 12000 morts prématurées par an en Europe
Doutes sur la pratique EmptyMar 22 Sep 2020, 22:19 par Ortho

» Dans la vie, on passe d'abord un test ....
Doutes sur la pratique EmptySam 19 Sep 2020, 08:51 par Pema Gyaltshen

» Qui pense être un Bouddha ?
Doutes sur la pratique EmptyMer 16 Sep 2020, 16:48 par Perfid7

» Peut-on avoir des projets de vie sans vivre dans le futur ?
Doutes sur la pratique EmptyMer 16 Sep 2020, 16:42 par Pema Gyaltshen

» Acquisition de la connaissance.
Doutes sur la pratique EmptyMer 16 Sep 2020, 16:39 par Perfid7

» Mauvaise compréhension - besoin d'explication
Doutes sur la pratique EmptyMer 16 Sep 2020, 10:53 par Mila

» Du cuir de pommes et d'autres fruits
Doutes sur la pratique EmptyDim 13 Sep 2020, 10:02 par Mila

» Un p'tit coucou à Karma Yéshé pour son anniversaire
Doutes sur la pratique EmptySam 12 Sep 2020, 10:16 par Mila

» Uguns rituäls , rituel de feu du solstice d'été en Lettonie
Doutes sur la pratique EmptyMer 09 Sep 2020, 17:32 par Ortho

» La nature karmique de toute chose
Doutes sur la pratique EmptyMer 09 Sep 2020, 17:20 par Ortho

» Salut tout le monde, voilà ma présentation
Doutes sur la pratique EmptyMer 09 Sep 2020, 17:12 par Ortho

» Se libérer de nos inquiétudes, nos peurs et angoisses.
Doutes sur la pratique EmptyLun 07 Sep 2020, 18:38 par Mila

» Méditation et paix intérieure au quotidien.
Doutes sur la pratique EmptyLun 07 Sep 2020, 15:49 par Disciple laïc

» Enseignements Online de Taï Situpa et Mingyour Rimpoche
Doutes sur la pratique EmptyVen 04 Sep 2020, 08:52 par Mila

» Enseignements de Kalou Rimpoché sur les chants de réalisation Shangpa
Doutes sur la pratique EmptyJeu 03 Sep 2020, 11:29 par Mila

» Les représentations de la vie du Bouddha
Doutes sur la pratique EmptyDim 30 Aoû 2020, 10:48 par Disciple laïc

» Conscience du danger des poisons mentaux
Doutes sur la pratique EmptyVen 28 Aoû 2020, 08:18 par Disciple laïc

» Bardo-Thödol.Films
Doutes sur la pratique EmptyMer 26 Aoû 2020, 14:15 par Mila

» Le Bouddhisme , dans les options de cours de religion, à l'école européenne
Doutes sur la pratique EmptyMar 25 Aoû 2020, 17:47 par Mila

» Donner une seconde vie à des poules d'élevage .
Doutes sur la pratique EmptyMar 25 Aoû 2020, 17:35 par Mila

» Pensées et réflexions
Doutes sur la pratique EmptyDim 23 Aoû 2020, 17:45 par Disciple laïc

» Traduire l’enseignement du Bouddha, un véritable défi
Doutes sur la pratique EmptyDim 23 Aoû 2020, 12:47 par Disciple laïc

»  Les centres de Dharma rouvrent leurs portes !
Doutes sur la pratique EmptyVen 21 Aoû 2020, 09:44 par Mila

» Le moral tient bon pour tout le monde ?
Doutes sur la pratique EmptyJeu 20 Aoû 2020, 12:08 par Mila

» Témoignage: Mise en place du projet: Méditation à l'école!
Doutes sur la pratique EmptyMar 18 Aoû 2020, 13:27 par Karma Tsultrim Jyurmé

» il n’y a aucune raison de craindre ce qui est inévitable
Doutes sur la pratique EmptyDim 16 Aoû 2020, 12:50 par Mila

» La pratique spirituelle et l’engagement
Doutes sur la pratique EmptyDim 16 Aoû 2020, 09:16 par Disciple laïc

» Juste une petite question que je me suis posée au cimetière du Père Lachaise .
Doutes sur la pratique EmptyMar 11 Aoû 2020, 19:31 par Mila

» Le parcours extraordinaire de Tenzin Palmo, moniale bouddhiste
Doutes sur la pratique EmptyDim 09 Aoû 2020, 11:07 par Disciple laïc

» Les chants de l'Immortalité , Editions Claire Lumière
Doutes sur la pratique EmptyJeu 06 Aoû 2020, 23:53 par Mila

» Introduction à la posture de méditation .
Doutes sur la pratique EmptyJeu 06 Aoû 2020, 12:46 par Mila

» Enseignements sur les Bardos
Doutes sur la pratique EmptyJeu 06 Aoû 2020, 12:19 par Mila

» Introduction au Bouddhisme et à la méditation
Doutes sur la pratique EmptyJeu 06 Aoû 2020, 12:07 par Mila

» Les différents types de méditation bouddhiste
Doutes sur la pratique EmptyDim 02 Aoû 2020, 10:47 par Disciple laïc

» Le monastère zen Kanshoji en Périgord vert : 1ère et 2ème parties
Doutes sur la pratique EmptySam 01 Aoû 2020, 17:17 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 42 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 42 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 104515 messages dans 12244 sujets

Nous avons 4449 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est barbaraweckx

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7693)
Doutes sur la pratique Bar_leftDoutes sur la pratique BarDoutes sur la pratique Bar_right 
Karma Trindal (7110)
Doutes sur la pratique Bar_leftDoutes sur la pratique BarDoutes sur la pratique Bar_right 
petit_caillou (4778)
Doutes sur la pratique Bar_leftDoutes sur la pratique BarDoutes sur la pratique Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Doutes sur la pratique Bar_leftDoutes sur la pratique BarDoutes sur la pratique Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Doutes sur la pratique Bar_leftDoutes sur la pratique BarDoutes sur la pratique Bar_right 
MionaZen (3351)
Doutes sur la pratique Bar_leftDoutes sur la pratique BarDoutes sur la pratique Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Doutes sur la pratique Bar_leftDoutes sur la pratique BarDoutes sur la pratique Bar_right 
vaygas (2771)
Doutes sur la pratique Bar_leftDoutes sur la pratique BarDoutes sur la pratique Bar_right 
Mila (2726)
Doutes sur la pratique Bar_leftDoutes sur la pratique BarDoutes sur la pratique Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2306)
Doutes sur la pratique Bar_leftDoutes sur la pratique BarDoutes sur la pratique Bar_right 

Membres les plus tagués

...

Brave
Le navigateur qui monte
+ Surfez sans publicité !
+ Centré sur la vie privée
+ Rapidité de navigation
+ Modèle de récompense
BAT
Le Deal du moment :
2 JEUX DE SOCIÉTÉ ACHETÉS : LE ...
Voir le deal

Doutes sur la pratique

petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4778
Zodiaque : Poissons Âge : 38
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Titre-sujet Doutes sur la pratique

Message par petit_caillou le Jeu 01 Mar 2012, 21:22

Doutes sur la pratique

Doutes sur la pratique Tate

par Ajahn Tate

J’avais certains doutes concernant le Dhamma-Vinaya ; je me disais que la pureté du sentier, les fruits de la réalisation et le nirvana, qui sont le sommet et l’ultime but du bouddhisme, ne pouvaient certainement plus être atteints de nos jours, que tout ce qui nous restait était l’obtention de la cessation de la souffrance – or ceci n’est qu’un état ordinaire. Pourtant j’allais toujours plus avant dans ma méditation, malgré la forte chaleur qui me perturbait.

Un jour, mon esprit convergea de façon extraordinaire – il convergea totalement dans une radiance lumineuse. L’unité. Ce fut une clarté de connaissance nette et précise, illuminant brillamment ce point de convergence. Quand je me mis à examiner ou à me concentrer sur un sujet ou un aspect quelconque du Dhamma, toutes mes indécisions, tous mes doutes au sujet du Dhamma-Vinaya semblaient disparaître. C’était comme si j’avais déjà atteint le point ultime de tous les dhamma. Cependant, je ne m’attachai pas à ce résultat, m’engageant plutôt à poursuivre la purification jusqu’à ce qu’elle soit totale. Ayant déjà progressé jusque-là, que devais-je faire à présent ? Dans quelle direction devais-je poursuivre ?

Quand j’eus l’occasion de demander conseil à Ajahn Singh, il me recommanda de concentrer davantage ma contemplation sur les aspects impurs et laids du corps [méditation asubha], de me concentrer jusqu’à le voir pourrir, se décomposer puis se désintégrer totalement dans les quatre éléments. Je l’interrompis en exprimant mes doutes : « Sûrement, quand l’esprit a déjà abandonné le corps et que seul l’esprit demeure, la forme corporelle ne représente-t-elle pas un objet de contemplation trop grossier ? » Il s’exclama alors vertement, m’accusant de me vanter d’avoir déjà atteint des états supranormaux.

La vérité est que, depuis le tout début de ma pratique de la méditation, je n’avais jamais été très doué pour l’exercice qui consiste à examiner les aspects repoussants du corps. Dans ma pratique de la méditation, j’étais toujours allé directement vers la concentration sur le cœur et l’esprit. Je m’étais dit que, puisque les souillures s’élèvent dans le cœur et l’esprit, si ceux-ci ne s’aventuraient pas vers l’agitation extérieure mais restaient bien en paix, toutes les choses de ce monde garderaient leur pureté.

Lorsque j’exprimai ces doutes, Ajahn Singh réagit très vivement, selon son tempérament. Que devais-je faire alors ? Je restai assis tranquillement, gardant pour moi mes soi-disant sentiments d’autosatisfaction et me demandant pour quelle raison sa façon de voir ne concordait pas avec la mienne. Pour résoudre mon problème, il m’apparut évident que seul Ajahn Mun pouvait encore me conseiller et me guider.

Au bout d’un moment, la voix d’Ajahn Singh se radoucit et il me demanda ce que j’en pensais maintenant. Je maintins ma position et dis que je n’étais toujours pas d’accord. J’insistai, avec tout le respect que je lui devais, lui demandant de ne surtout pas croire que je m’étais vanté d’avoir atteint des états supranormaux. Je mettais honnêtement à ses pieds ma profonde vénération pour mes maîtres, le cœur pur. La raison pour laquelle j’étais venu faire part de mes vrais sentiments et exprimer une telle opinion, était que je ne savais plus du tout quelle voie suivre. J’expliquai que c’était la première fois que j’expérimentais un tel état d’esprit et que je ne savais pas si celui-ci était juste ou pas, s’il était nécessaire de le corriger, ou même comment m’y prendre pour y parvenir. Je dis, avec tout le respect dû, que je ne nourrissais aucun ressentiment à l’égard de mon maître et que, s’il avait d’autres suggestions à me faire quant aux techniques qui pourraient m’aider à résoudre mes doutes, alors, par bonté et compassion, qu’il veuille bien m’en faire part.

C’est alors qu’Ajahn Singh m’apaisa et me réconforta, me conseillant de poursuivre lentement, mais sûrement ; c’était à cette seule condition que les choses pouvaient évoluer. Malgré tout, je sentis ce jour-là, dans mon cœur, que j’avais perdu tout ce sur quoi j’avais pu me reposer jusque-là. C’était comme si tous les liens qui m’attachaient au groupe s’étaient brusquement rompus. Un des souhaits d’Ajahn Singh avait été que le groupe de moines ne se disperse pas. Il fallait que tous, nous nous unissions dans nos efforts pour répandre le bouddhisme dans cette province. Mais depuis longtemps – depuis que je m’étais joint aux autres à Khon Kaen – j’avais souhaité me séparer d’eux et partir à la recherche de quelque solitude, bien conscient que mes efforts de méditation et ma pratique des techniques nécessaires étaient encore trop faibles et inefficaces. J’avais essayé continuellement de m’éloigner d’eux, mais toujours de manière à ne pas donner l’impression à mes maîtres ou à mes compagnons que je ne les aimais pas. Je n’y étais cependant pas parvenu. C’est donc à cette occasion, après la Retraite des Pluies, que je saisis ma chance…


Pendant cette Retraite des Pluies, je m’apprêtai à partir à la recherche du vénérable Ajahn Mun, dans la province de Chiangmai. Tout au long de cette période, je développai ma méditation avec les mêmes techniques et méthodes que j’avais employées quand j’étais au monastère Wat Pah Salawan à Korat. Bien que gardant fermement la pensée d’Ajahn Mun pour inspirer mes efforts de méditation, mon esprit ne semblait pas aussi aiguisé qu’autrefois. A la fin de la Retraite des Pluies, je fis part au vénérable Ornsee (Sumedho, devenu plus tard Phra Khru Silakansang-vorn) de mon intention d’aller dans la province de Chiangmai pour y suivre Ajahn Mun. Je lui demandai s’il aimerait m’accompagner, auquel cas il nous faudrait instituer certains principes…


Deux années passèrent sans aucune nouvelle d’Ajahn Mun, ce qui ne nous empêcha pas, le vénérable Ornsee et moi-même, de continuer nos recherches à travers forêts et montagnes…



Ce soir-là, nous reçûmes une bonne nouvelle : quelqu’un vint nous dire qu’Ajahn Mun se trouvait à la plantation de thé de Maa Pung et qu’Ajahn Sahn était à l’entrée de la piste menant à la grotte de Khork Kham. Nous étions enchantés à la pensée que, cette fois, nos désirs seraient enfin comblés. Après le repas, nous regroupâmes nos affaires et partîmes, arrivant juste à la tombée de la nuit à la grotte de Khork Kham où se trouvait Ajahn Sahn. Nous passâmes la nuit près de lui, discutant du Dhamma et parlant de chose et d’autre, comme il se devait. Le matin suivant, après le repas, il nous mit sur la bonne voie et le vénérable et moi prîmes congé et partîmes.

Nous arrivâmes à l’endroit où se trouvait Ajahn Mun vers quatre heures de l’après-midi. Il était occupé à marcher en méditation mais il nous reconnut immédiatement à notre arrivée et nous appela par nos prénoms. Il arrêta sa méditation et alla s’asseoir dans son ermitage. Nous commençâmes par faire glisser nos affaires de nos épaules et les poser par terre à l’extérieur ; mais il insista pour que nous les posions sur la véranda de son ermitage, ce que nous fîmes avant d’entrer et de nous incliner pour lui présenter nos respects.


_________________
Doutes sur la pratique 78317617_oDoutes sur la pratique 78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta
petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4778
Zodiaque : Poissons Âge : 38
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Titre-sujet Re: Doutes sur la pratique

Message par petit_caillou le Jeu 01 Mar 2012, 21:23

Le vénérable Ajahn Mun commença par nous demander des nouvelles de notre santé. Je lui expliquai respectueusement :

« La raison pour laquelle il m’était indispensable de partir à votre recherche cette fois, vénérable Ajahn, c’est que j’ai besoin de votre aide pour voir clair dans ma méditation. J’ai déjà beaucoup appris par d’autres personnes de notre groupe, mais je suis convaincu que seul le vénérable Ajahn pourra m’aider à résoudre tout cela. »

Puis, je lui expliquai ma pratique de méditation dans le détail, depuis mes tous premiers efforts jusqu’à ces expériences que j’avais racontées à Ajahn Singh à Korat. Ceci l’amena à expliquer comment, jusqu’alors, il avait instruit ses disciples, suggérant en fait comment je devrais évaluer le groupe de disciples auxquels il avait enseigné :

« Tout moine qui suit ma façon de pratiquer jusqu’à devenir compétent et fermement établi dans cette pratique, devrait progresser rapidement et pourra au moins devenir indépendant et réussir. S’il ne s’y conforme pas, il ne fera pas long feu et finira par régresser ou abandonner l’habit de moine. Si j’étais moi-même écrasé de nombreuses responsabilités et engagements vis-à-vis d’un groupe de moines, le développement de ma méditation ne pourrait se poursuivre correctement, mon investigation axée sur le corps serait superficielle et mon cœur et mon esprit ne deviendraient pas clairs et lumineux.

« Dans ta pratique, ne permets jamais à l’esprit de quitter le corps pour se poser sur tout autre objet d’observation. Que l’esprit semble ou pas s’éclaircir et devenir plus lumineux, ne cesse jamais de centrer ton attention sur le corps. Tu peux étudier l’aspect repoussant du corps, le voir comme un amalgame d’éléments, l’observer comme un ensemble d’agrégats ou encore y voir les Trois Caractéristiques (impermanence, souffrance et non-soi). Tu peux utiliser n’importe laquelle de ces méthodes mais, en tout état de cause, c’est là que tu dois axer ton investigation et cela dans les quatre postures du corps. Mais ceci ne veut pas dire qu’après avoir observé, tu pourras t’arrêter là – que cette observation ait été claire ou pas, continue ton investigation. Quand n’importe lequel de ces aspects est vu pleinement et en toute lucidité par le cœur et l’esprit, tous les autres objets extérieurs se manifestent clairement à leur tour. »

Il me recommanda également de ne pas permettre à l’esprit d’entrer en bhavanga.



Dès qu’Ajahn Mun eut fini de parler, je pris une résolution dans mon cœur : A partir de maintenant, je repartirais de zéro et j’apprendrais une nouvelle façon de pratiquer. A tort ou à raison, je suivrais ses instructions et ferais de lui mon unique guide et conseiller.

On peut dire qu’à dater de ce jour, mon attention fut exclusivement dirigée vers l’investigation du corps. De jour comme de nuit, je le considérais maintenant comme repoussant, comme composé des quatre éléments et comme une masse de souffrance. J’intensifiais ma pratique sans relâche ni négligence pendant six mois sans m’en lasser (j’y passai la Retraite des Pluies). En conséquence, mon esprit connut le calme, la paix et une nouvelle compréhension s’éveilla :

Toutes les choses de ce monde ne sont qu’une manifestation des quatre éléments mais nous les interprétons et finissons par croire à l’illusion de nos propres suppositions. C’est pourquoi il y a tant de malheur et de détresse en toute chose.

Cette nouvelle compréhension apporta à mon esprit stabilité et fermeté, ce qui était très différent de son état des derniers temps. J’eus la certitude d’être enfin sur la bonne voie, mais je n’en dis rien à Ajahn Mun car, sûr de ma nouvelle compréhension, j’étais convaincu que je pouvais le faire à n’importe quel moment.

Source: http://www.dhammadelaforet.org/sommaire/a_tate/doutes_sur_la_pratique.html


_________________
Doutes sur la pratique 78317617_oDoutes sur la pratique 78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta
Karma Yéshé
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3196
Zodiaque : Vierge Âge : 54
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : shiné
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Titre-sujet Re: Doutes sur la pratique

Message par Karma Yéshé le Ven 02 Mar 2012, 06:50

On en revient encore à la notion de doute.
Karma Tcheu Dreun
Karma Tcheu Dreun
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 101
Zodiaque : Capricorne Âge : 67
Contrée : France
Arts & métiers : Poser l'esprit
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Dragon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Aller, Aller, Aller
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 24/11/2011

Titre-sujet Re: Doutes sur la pratique

Message par Karma Tcheu Dreun le Ven 02 Mar 2012, 07:51

Doutes sur la pratique 586300

"Dès qu’Ajahn Mun eut fini de parler, je pris une résolution dans mon cœur : A partir de maintenant, je repartirais de zéro et j’apprendrais une nouvelle façon de pratiquer. A tort ou à raison, je suivrais ses instructions et ferais de lui mon unique guide et conseiller."

Merci.


_________________
Doutes sur la pratique 7162

Contenu sponsorisé

Titre-sujet Re: Doutes sur la pratique

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 30 Oct 2020, 23:49