Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !


Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Un maître du Soto Zen - 1902-2008 - 95 ans de zazen
Aujourd'hui à 17:05 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 16:08 par manila

» Dhammapada
Aujourd'hui à 15:50 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 12:50 par Karma Yéshé

» Précieuse existence humaine
Mer 18 Oct 2017, 14:48 par manila

» Présentation Jcare
Mer 18 Oct 2017, 14:41 par Karma Yéshé

» Bouddhisme et shintoïsme
Mer 18 Oct 2017, 14:37 par Karma Yéshé

» L'idéal du bodhisattva dans le bouddhisme
Mer 18 Oct 2017, 14:33 par Karma Yéshé

» Evénement: Journée "Porte ouverte" ce dimanche 22/10/2017 à Samye Dzong (Bruxelles)
Lun 16 Oct 2017, 15:52 par manila

» Comment faire chanter un bol tibétain
Dim 15 Oct 2017, 13:08 par manila

» Les 4 Nobles Vérités selon le maître Zen Thich Nath Hanh
Dim 15 Oct 2017, 10:16 par Disciple laïc

» A la rencontre de Maître Taisen Deshimaru
Dim 15 Oct 2017, 10:04 par Disciple laïc

» Les 50 ans du Zen Sôtô en France
Dim 15 Oct 2017, 08:01 par Disciple laïc

» Toumo: Le Feu Intérieur
Sam 14 Oct 2017, 19:25 par Bevis

» Les dix Terres ( Bhumis ) des Bodhisattvas
Sam 14 Oct 2017, 12:45 par tindzin

» Atteindre rigpa par la base
Sam 14 Oct 2017, 12:26 par tindzin

» Histoire Zen _ Le Maître du Silence
Sam 14 Oct 2017, 12:18 par tindzin

» La pratique du Dzogchen dans la vie quotidienne
Ven 13 Oct 2017, 17:32 par tindzin

» L'attitude bouddhiste face à la douleur
Jeu 12 Oct 2017, 11:05 par Disciple laïc

» Le bouddhisme selon Matthieu Ricard
Mer 11 Oct 2017, 14:31 par Disciple laïc

» L'enseignement du Bouddha d''après les textes les plus anciens
Mer 11 Oct 2017, 11:46 par Ntbr

» Bouddhisme et Science: La méditation, nouvel outil des neurosciences
Mer 11 Oct 2017, 11:38 par Renard sauvage

»  Kagyu Samyé Ling Belgique - Les jardins de méditation: Un nouveau centre international de retraite en Belgique
Mar 10 Oct 2017, 21:27 par manila

» Le Theravada dans la Tradition de la Forêt
Mar 10 Oct 2017, 18:49 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Mar 10 Oct 2017, 13:03 par Renard sauvage

» Présentation d'un homme qui veut comprendre tout
Mar 10 Oct 2017, 02:38 par tindzin

» 20 contes des vies passées du Bouddha
Lun 09 Oct 2017, 23:04 par Disciple laïc

» Annonce: Cherchons animateur vidéo pour le forum
Lun 09 Oct 2017, 19:40 par Renard sauvage

» Moine bouddhiste en Kalmoukie
Lun 09 Oct 2017, 19:35 par Renard sauvage

» Il n'y a ni mort ni peur
Lun 09 Oct 2017, 16:27 par manila

» Recherche d'un livre
Lun 09 Oct 2017, 15:42 par Disciple laïc

» Diriger plus haut - Diriger vers le bas - A propos du Kôan Maître Dôge
Dim 08 Oct 2017, 18:58 par Disciple laïc

» Soi-même et les autres
Dim 08 Oct 2017, 16:38 par Disciple laïc

» Japon : les chemins de pélérinage
Dim 08 Oct 2017, 14:33 par Disciple laïc

» Sortir de l’enfer grâce à la compassion
Dim 08 Oct 2017, 14:28 par tindzin

» Les paroles de Laurent Ruquier
Dim 08 Oct 2017, 11:52 par Disciple laïc

» Sagesses Bouddhistes des 10 et 17 septembre 2017
Dim 08 Oct 2017, 08:46 par Disciple laïc

» Bouddhisme engagé: Bénévolat bouddhiste 2018 - Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 23:30 par Pema Gyaltshen

» Shoshin ma présentation
Sam 07 Oct 2017, 21:05 par Karma Trindal

» Présentation en tant que nouveau membre
Sam 07 Oct 2017, 21:04 par Karma Trindal

» Me présenter
Sam 07 Oct 2017, 21:02 par Karma Trindal

» Le bouddhisme en occident
Sam 07 Oct 2017, 21:01 par Karma Trindal

» Présentation Lucien
Sam 07 Oct 2017, 20:56 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 20:55 par Karma Trindal

» Présentation !
Sam 07 Oct 2017, 20:33 par Akana

» Partage de ma perception
Sam 07 Oct 2017, 18:38 par vaygas

» Evénement: Enseignements "Lettre à un ami" de Nagarjuna (novembre et décembre 2017) - Lama Rinchen Palmo (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 17:57 par Karma Trindal

»  Evénement: Enseignement sur Dorje Chang Thungma 18/10/2017 - Lama Rinchen Palmo à Samye Dong (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 17:47 par Karma Trindal

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 07 Oct 2017, 17:11 par Karma Trindal

» Je vous souhaite Tout le Bonheur du Monde..
Sam 07 Oct 2017, 16:57 par Karma Trindal

» Vivre en centre spirituel
Sam 07 Oct 2017, 16:55 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 15:49 par Karma Trindal

» Wilfried : nouveau venu
Sam 07 Oct 2017, 15:26 par Karma Trindal

» Présentation!
Sam 07 Oct 2017, 15:25 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 15:21 par Karma Trindal

» Nouveau membre : renard sauvage
Sam 07 Oct 2017, 15:19 par Karma Trindal

» Quelques haïkus irréguliers du renard sauvage
Sam 07 Oct 2017, 15:08 par Karma Trindal

» Vajrasattva est aussi la base neutre
Sam 07 Oct 2017, 14:54 par tindzin

» Amour altruiste et compassion.
Sam 07 Oct 2017, 14:19 par Karma Trindal

»  Thich Nhat Hanh
Sam 07 Oct 2017, 13:57 par Karma Trindal

» Rapport au monde
Sam 07 Oct 2017, 13:50 par Karma Trindal

» Présentation Disciple Laïc
Sam 07 Oct 2017, 13:40 par Disciple laïc

» Ce qui n'est pas donné est perdu
Sam 07 Oct 2017, 13:21 par Karma Trindal

» Yukaro, enchanté
Sam 07 Oct 2017, 13:15 par Karma Trindal

» Phobie sociale
Sam 07 Oct 2017, 12:39 par Akana

» 7 octobre 2017: "13h15 le samedi". Pierre Rabhi : objectif Terre
Sam 07 Oct 2017, 12:34 par Karma Trindal

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 07 Oct 2017, 12:22 par Karma Trindal

» Milarépa, le Yogi sans opinion
Sam 07 Oct 2017, 08:09 par Disciple laïc

» Une policière rencontre Thich Nhat Hanh
Ven 06 Oct 2017, 16:51 par Disciple laïc

» Commentaires du Sutra du Coeur
Ven 06 Oct 2017, 16:43 par Disciple laïc

» Une découverte promet à l'homme de vivre 500 ans
Jeu 05 Oct 2017, 15:00 par Renard sauvage

» Plaidoyer pour le bonheur, Mathieu Ricard.
Jeu 05 Oct 2017, 14:52 par Renard sauvage

» Le zen et les arts-martiaux
Jeu 05 Oct 2017, 14:37 par Renard sauvage

» Sangha par Thich Nhat Hanh
Jeu 05 Oct 2017, 14:30 par Renard sauvage

» Le Naraka le lac des Enfers
Jeu 05 Oct 2017, 14:19 par Renard sauvage

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 45 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 42 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana, Disciple laïc, Jasag


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92797 messages dans 10781 sujets

Nous avons 4079 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est ArmonyColor-FengShui

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7408)
 
Karma Trindal (6785)
 
petit_caillou (4717)
 
manila (4378)
 
Karma Döndrup Tsetso (3418)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2663)
 
Karma Yönten Dolma (2313)
 
vaygas (1975)
 

L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Partagez
avatar
Seren
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 86
Age : 48
Contrée : France
Arts & métiers : Disponible
Disposition de l'Esprit : Ouverte
Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

Date d'inscription : 27/07/2012

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Seren le Sam 09 Fév 2013, 01:24

Karma Tsultrim Jyurmé a écrit:Si, si, perdus au milieu de commentaires ubueques de l'auteur et les railleries cyniques des lecteurs...

Mais bon :

Mais lorsqu'il s'évertue à partager son expérience avec ses contemporains, il se heurte à leur incompréhension conjuguée à l'hostilité des personnes bousculées dans le confort (illusoire) de leurs habitudes.
Allez je retourne dormir dans ma caverne et méditer sur l'illusion du confort de mes habitudes ... bonne suite de monologue...

Vous comprendrez peut-être, Monsieur, que la religion est devenue trop théorique, parfois trop rituelle, de sorte que l’on a perdu de vue l’essentiel que vous aimez à rappeler.



J’ai vu sur votre site ceci, et même si ce partage est silencieux :
« Ecouter est peut-être le plus beau cadeau
Que nous puissions faire à quelqu’un…
C’est lui dire, non pas avec des mots,
Mais avec ses yeux, son visage, son sourire
Et tout son corps : tu es important pour moi,
Tu es intéressant, je suis heureux que tu sois là…. »

Mais dans les faits, vous préférez rester sourd et préférez retourner dans la grotte ! (sic)

N’avez-vous pas rêvé d’une prière rassemblant toutes les confessions comme vous le reprenez dans votre blog, ? Alors pourquoi quand l’accomplissement de la prière de tant d’hommes de cœur s’accomplit sous leurs yeux, ne sont-ils pas prêts à reconnaître celui qui vient pour unir les cœurs, unir les confessions, unir les Nations avec un cœur sincère ? Pourquoi ? Pourquoi ?



Ne le prenez pas mal, mais c’est un constat ! De là doit découler une prise de conscience. De la prise de conscience doivent suivre les actes justes. Des actes justes dépendent le salut !



Vous mettez aussi en ligne une prière du Guide à la voie du Bodhisattva, Shantideva, sans réaliser qu’un contemporain puisse en faire ses prières et puisse progresser dans la Voie ! Pourquoi si peu de Foi ? Pourquoi si peu d’empathie ?



Puissé-je devenir en tout temps, maintenant et à jamais,
un protecteur pour ceux qui n'ont pas de protection,
un guide de ceux qui ont perdu leur chemin,
un navire pour ceux qui doivent traverser les océans,
un pont pour ceux qui doivent franchir les fleuves,
un sanctuaire pour ceux qui sont en danger,
une lampe pour ceux qui ont besoin de lumière,
un refuge pour ceux qui ont besoin d'un abri,
un serviteur pour ceux qui sont dans le besoin.

Aussi longtemps que l'espace perdurera,
aussi longtemps que les êtres y demeureront, jusqu'alors,
puissé-je moi aussi y demeurer avec eux et vaincre les misères du monde.
avatar
Nicole Françoise
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 284
Age : 67
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Retraitée
Disposition de l'Esprit : ouverte et tolérante
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 22/04/2012

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Nicole Françoise le Dim 10 Fév 2013, 09:51

Seren a écrit:
Pema Gyaltshen a écrit:Dans le Bouddhisme il n'y a pas de "sauveur".

Pas d’une espérance en l’avènement d’un messie !

Le Bouddhisme est PRATIQUE !


Le préjugé que vous exposez en conclusion en écrivant que conséquemment il n’y a pas de « sauveur » dans le bouddhisme, nous le réfutons. Etant dans un esprit de dualité qui oppose les choses plus qu’elle les unit (à notre sens), vous en avez tiré la conclusion qu’il n’y avait pas de sauveur dans le bouddhisme, faisant fi de l’expérience de vie du Christ qui nous a été livrée, et de l’impermanence par la même occasion.



Je vous invite à vous informer en lisant ce lien wikipédia. Tiré d’éléments transmis par Bouddha lui-même : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maitreya



Vous vous rendrez compte que dans la tradition indoue, son avatar se nomme Kalki l’invincible. Dans le bouddhisme il s’appelle « Ajita» l’invincible.



Comprenez-vous pourquoi on le nomme ainsi ?


Cher Seren,
Tout d'abord afin que l'on soit sur la même longueur d'ondes, je suis chrétienne et bouddhiste.
Tu dis que le Christ a été annoncé comme le Sauveur par Bouddha en te référant à
Tiré d’éléments transmis par Bouddha lui-même : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maitreya

Wikipedia est un bon site, je le reconnais mais ne peut faire foi en toutes choses; aurais-tu des citations venant du Bouddha lui-même à ce sujet?
Bonne journée
Nicole
avatar
Karma Tsultrim Jyurmé
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 38
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Telecom Analyst
Disposition de l'Esprit : Under construction
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Karma Tsultrim Jyurmé le Dim 10 Fév 2013, 17:01

Beaucoup d'empathie pour vous Seren... Mais vous discutez seul... Vous pensez certainement bien faire, mais la compassion et/ou la bienveillance, ce n'est pas avoir le même avis, juste pour faire plaisir. J'expérimente la voie que j'ai choisi, arpentez la votre, à votre guise... Mais de grâce, il serait bon d'éviter les envolées moralistes/moralisatrices et de sortir des passages de textes de leurs contextes et de les tourner à votre sauce, le tout est blessant, pour moi et je pense pour beaucoup d'autres et je suis persuadé que ce n'est pas votre but, de blesser.



Pourquoi si peu de Foi ?


Juste une Foi différente, pas une absence de Foi. Nous ne sommes plus au temps des croisades, n'est-ce pas?






_________________
"La Bienveillance envers tous les êtres est la vraie Religion"

blog life inside
avatar
Seren
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 86
Age : 48
Contrée : France
Arts & métiers : Disponible
Disposition de l'Esprit : Ouverte
Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

Date d'inscription : 27/07/2012

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Seren le Dim 10 Fév 2013, 22:49

@
Nicole : Je me souvenais de votre double casquette. Sacrée cycliste !. jocolorLaughing

La plupart des gens, qui sont encore dans une pensée dualiste, pensent par exemple que si l’on suit les préceptes de Bouddha, on ne peut pas suivre ceux d’un (autre) Prophète. Pensez-vous que ces grands maîtres auraient empêché cela ? Nous, nous pensons qu’ils s’en seraient réjouis.

Seuls les rituels diffèrent, mais précisément, le boddhisattva actuel vient amener une nouvelle lumière qui transcende certains rituels pour se concentrer sur la partie transcendée des religions, qui correspond pour les bouddhistes à vivre de l’intérieur, et donc de mettre en pratique la bienveillance universelle, la compassion, la sympathie, l’équanimité.

Il n’est pas demandé à une religion quelconque de renoncer à son maître, mais d’enrichir l’apport spirituel en considérant un égrégore de maîtres. Vous, ça ne vous gène pas de prier Dieu par l’intercession du Christ et/ou de Bouddha ? L’avenir est de prendre en considération de façon naturelle les enseignements d’autres maîtres. Ceci se retrouve comme précepte dans différentes religions, car on fait ainsi honneur aux différents Bouddhas (ou prophètes) du passé.

On a bien parlé dans ce forum de Lao Tseu par exemple, et c’est une bonne chose.

Chaque sagesse a sa valeur ajoutée. L’Energie Divine avait par exemple confié aux mayas la maîtrise du temps…

Concernant Maitreya : C’est l’hypothèse la plus plausible de travail, c’est celle qui fait le lien historique, mais ce n’est pas là le plus important. Je n’ai que peu de références à ce sujet, mais avant d’être tombés sur quelques confirmations qui se recroisent, nous en avions l’intuition. Il y a une référence cependant que j’ai déjà livrée dans ce fil, vous souvenez-vous ? Sur un autre fil, on nous relate qu'un historien avait établi la présence du Issa (Jésus) au nord de l'inde...

Au point de vue de la simple réflexion : Qu’aurait fait d’autre le Christ entre son adolescence et son retour en Israël que de se perfectionner sur la Sainte Voie en étudiant et en pratiquant dans le cadre des 3 joyaux, le noble octuple chemin, la vacuité méditative, les 4 incommensurables ?… Et bien, il a plus que probablement progressé dans le cadre de l’Eveil suprême et incomparable qu’il a atteint au point d’avoir acquis le détachement de sa propre vie!

Sa résurrection par son corps de Lumières céleste en a fait le Bouddha (ou équivalent) qui a ainsi atteint le but pour l’offrir la Libération (le Salut) par adhésion de pensée (et donc de comportement adéquat) à tous ceux qui croiraient en Lui (en son enseignement) mais ceci n’exclue pas les enseignements des autres maîtres, au contraire ! Voilà pourquoi il est le Sauveur de l’Humanité et comme il est le dénominateur commun de toutes les religions (et même de quelques mythologies antiques) car il appartient depuis toujours à la Pleine Conscience Bienveillante temporelle et intemporelle (= Dieu) soit en étant espéré (avant son accomplissement), soit en étant compris après sa Mission.

Comprenez-vous ?
avatar
Nicole Françoise
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 284
Age : 67
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Retraitée
Disposition de l'Esprit : ouverte et tolérante
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 22/04/2012

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Nicole Françoise le Lun 11 Fév 2013, 11:31

Seren a écrit:@
Nicole : Je me souvenais de votre double casquette. Sacrée cycliste !. jocolorLaughing

La plupart des gens, qui sont encore dans une pensée dualiste, pensent par exemple que si l’on suit les préceptes de Bouddha, on ne peut pas suivre ceux d’un (autre) Prophète. Pensez-vous que ces grands maîtres auraient empêché cela ? Nous, nous pensons qu’ils s’en seraient réjouis.

Seuls les rituels diffèrent, mais précisément, le boddhisattva actuel vient amener une nouvelle lumière qui transcende certains rituels pour se concentrer sur la partie transcendée des religions, qui correspond pour les bouddhistes à vivre de l’intérieur, et donc de mettre en pratique la bienveillance universelle, la compassion, la sympathie, l’équanimité.

Il n’est pas demandé à une religion quelconque de renoncer à son maître, mais d’enrichir l’apport spirituel en considérant un égrégore de maîtres. Vous, ça ne vous gène pas de prier Dieu par l’intercession du Christ et/ou de Bouddha ? L’avenir est de prendre en considération de façon naturelle les enseignements d’autres maîtres. Ceci se retrouve comme précepte dans différentes religions, car on fait ainsi honneur aux différents Bouddhas (ou prophètes) du passé.

On a bien parlé dans ce forum de Lao Tseu par exemple, et c’est une bonne chose.

Chaque sagesse a sa valeur ajoutée. L’Energie Divine avait par exemple confié aux mayas la maîtrise du temps…

Concernant Maitreya : C’est l’hypothèse la plus plausible de travail, c’est celle qui fait le lien historique, mais ce n’est pas là le plus important. Je n’ai que peu de références à ce sujet, mais avant d’être tombés sur quelques confirmations qui se recroisent, nous en avions l’intuition. Il y a une référence cependant que j’ai déjà livrée dans ce fil, vous souvenez-vous ? Sur un autre fil, on nous relate qu'un historien avait établi la présence du Issa (Jésus) au nord de l'inde...

Au point de vue de la simple réflexion : Qu’aurait fait d’autre le Christ entre son adolescence et son retour en Israël que de se perfectionner sur la Sainte Voie en étudiant et en pratiquant dans le cadre des 3 joyaux, le noble octuple chemin, la vacuité méditative, les 4 incommensurables ?… Et bien, il a plus que probablement progressé dans le cadre de l’Eveil suprême et incomparable qu’il a atteint au point d’avoir acquis le détachement de sa propre vie!

Sa résurrection par son corps de Lumières céleste en a fait le Bouddha (ou équivalent) qui a ainsi atteint le but pour l’offrir la Libération (le Salut) par adhésion de pensée (et donc de comportement adéquat) à tous ceux qui croiraient en Lui (en son enseignement) mais ceci n’exclue pas les enseignements des autres maîtres, au contraire ! Voilà pourquoi il est le Sauveur de l’Humanité et comme il est le dénominateur commun de toutes les religions (et même de quelques mythologies antiques) car il appartient depuis toujours à la Pleine Conscience Bienveillante temporelle et intemporelle (= Dieu) soit en étant espéré (avant son accomplissement), soit en étant compris après sa Mission.

Comprenez-vous ?

Cher Sen,
Bien sûr que je comprends; tout d'abord je suis assez d'accord ( car je n'ai aucune preuve) que le Christ a dû dans son enfance et adolescence connaître d'autres philosophies et connaissance spirituelles.
Pour moi le Christ est l'image ainsi que le messager de l'Amour divin pour toutes les créatures, pour chacun de nous que nous soyons chrétiens ou non. J'avoue que ma Foi en Lui est non seulement basée sur les écrits et les dogmes mais bien ( et surtout) sur mon "expérience" de l'existence de cet Amour pour chacun de nous et donc pour moi! Ma Foi est non basée sur le mental donc théorique mais bien "pratique" car sur le ressenti, la méditation et l'expérience personnelle.
J'aime donc beaucoup l'idée et je te cite :
"Il n’est pas demandé à une religion quelconque de renoncer à son maître, mais d’enrichir l’apport spirituel en considérant un égrégore de maîtres.
Vous, ça ne vous gène pas de prier Dieu par l’intercession du Christ
et/ou de Bouddha ? L’avenir est de prendre en considération de façon
naturelle les enseignements d’autres maîtres. Ceci se retrouve comme
précepte dans différentes religions, car on fait ainsi honneur aux
différents Bouddhas (ou prophètes) du passé."
Pour te répondre si oui ou non ça me gêne de prier Dieu par l'intercession du Christ et/ou de Bouddha?, je te répond que non, ça ne me gêne pas. Mais j'ajouterais simplement que si je prie Dieu, notre Père, ce n'est que par l'intercession du Christ, car c'est lui qui m'a fait comprendre la relation que je peux ainsi avoir avec Dieu. Je ne prie pas le Bouddha, mais je le respecte en tant que Maître spirituel; son enseignement est très important pour moi car il m'aide à mieux me comprendre et comprendre la vie (ce que celle-ci peut m'enseigner et m'apprendre). L'enseignement du Bouddha me permet de me libérer des chaînes du Karma et des illusions de mon mental.
Pour moi, en résumé, les 2 sont complémentaires tout simplement; j'ai besoin des 2 pour grandir

Bonne journée,
Nicole
avatar
Karma Tsultrim Jyurmé
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 38
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Telecom Analyst
Disposition de l'Esprit : Under construction
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Karma Tsultrim Jyurmé le Lun 11 Fév 2013, 15:37

Merci Nicole pour ton message clair et calme, mea culpa aussi si j'ai pu paraître légèrement passioné... Le débat est aussi intense que d'une certaine manière "inutile" (nous ferions mieux de méditer à la place) Bonjour .

Bardaf, je m'emporte? Smile
Non promis! Juste un humble avis, loin d'être la panacée.

1/ Je ne vois pas ce qui empêche de pratiquer certains aspects du bouddhisme dans le christianisme...

2/ Voir dans certains saints ou prophètes du Christianisme, de l'islam, ...des bodhisattva's? Why not!

3/ Similitudes entre les différents courants? Bien sur! et tant mieux si c'est un message d'amour et de paix! Mais s'il y a des similitudes, il y a également des différences, gare à ne pas se perdre dans les méandres des comparaisons et des pratiques...
D'un point de vue général, même s'il y a énormément de divinités dans le "bouddhisme", aucune ne revêt l'habit de Dieu Créateur, ni de sauveur (même si bien sur il y a des maitres qui enseignent Smile)... L'ouvrage de Mathieu Ricard "L'infini dans la Paume de la main" en donne une assez bonne explication.
4/ Une "religion" universelle tournée vers le bonheur? Je suis pour! Mais ...

...Malheureusement si ce n'est pas complètement utopique... celà s'apparente à un grand gaspillage de temps, c'est rester dans "l'illusion"... Ce temps, je préfère l'utiliser pour la pratique...

Pourquoi?
C'est l'histoire d'un muet qui dit à un sourd qu'il y a un avaugle qui les observe

Plus sérieusement, comment montrer la voie si nous même nous même ne connaissons pas le "chemin", que nous-mêmes ne l'avons pas "parcourru"? Bien évidemment, celà n'empêche pas d'aider son prochain, mais, à moins d'être éveillés nous restons dans le samsara, dans le "relatif", non? Pour ma part, je sais qu'il y a encore énormément de travail à faire pour que j'ai la possibilité d'aider efficacement les autres, trop de voiles obscurcissent encore mon esprit... Smile

Qu'avec vous soit la paix... aleykoum salam


_________________
"La Bienveillance envers tous les êtres est la vraie Religion"

blog life inside
avatar
Nicole Françoise
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 284
Age : 67
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Retraitée
Disposition de l'Esprit : ouverte et tolérante
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 22/04/2012

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Nicole Françoise le Lun 11 Fév 2013, 18:53

Karma Tsultrim Jyurmé a écrit:Merci Nicole pour ton message clair et calme, mea culpa aussi si j'ai pu paraître légèrement passioné... Le débat est aussi intense que d'une certaine manière "inutile" (nous ferions mieux de méditer à la place) .

Bardaf, je m'emporte? Smile
Non promis! Juste un humble avis, loin d'être la panacée.

1/ Je ne vois pas ce qui empêche de pratiquer certains aspects du bouddhisme dans le christianisme...

2/ Voir dans certains saints ou prophètes du Christianisme, de l'islam, ...des bodhisattva's? Why not!

3/ Similitudes entre les différents courants? Bien sur! et tant mieux si c'est un message d'amour et de paix! Mais s'il y a des similitudes, il y a également des différences, gare à ne pas se perdre dans les méandres des comparaisons et des pratiques...
D'un point de vue général, même s'il y a énormément de divinités dans le "bouddhisme", aucune ne revêt l'habit de Dieu Créateur, ni de sauveur (même si bien sur il y a des maitres qui enseignent Smile)... L'ouvrage de Mathieu Ricard "L'infini dans la Paume de la main" en donne une assez bonne explication.
4/ Une "religion" universelle tournée vers le bonheur? Je suis pour! Mais ...

...Malheureusement si ce n'est pas complètement utopique... celà s'apparente à un grand gaspillage de temps, c'est rester dans "l'illusion"... Ce temps, je préfère l'utiliser pour la pratique...

Pourquoi?
C'est l'histoire d'un muet qui dit à un sourd qu'il y a un avaugle qui les observe

Plus sérieusement, comment montrer la voie si nous même nous même ne connaissons pas le "chemin", que nous-mêmes ne l'avons pas "parcourru"? Bien évidemment, celà n'empêche pas d'aider son prochain, mais, à moins d'être éveillés nous restons dans le samsara, dans le "relatif", non? Pour ma part, je sais qu'il y a encore énormément de travail à faire pour que j'ai la possibilité d'aider efficacement les autres, trop de voiles obscurcissent encore mon esprit... Smile

Qu'avec vous soit la paix... aleykoum salam

Merci à toi,
Je sais qu'effectivement dans le Bouddhisme il n' y a pas de Dieu ni de Sauveur ni d'un quelconque Maître ou déité qui nous juge, nous aime ou nous protège. Tu as tout à fait raison de mettre l'accent dessus, mais étant bouddhiste et chrétienne.... ( pas besoin de rajouter autre chose, n'est-ce pas? LOL :-D)
Je comprends très bien et je respecte le fait que pour toi et les autres "vrais bouddhistes" ce soit illusoire et donc à quelque part une autre raison de souffrance; vous vous sentez donc plus libres que moi.
J'ai parfois de la difficulté à me faire comprendre et à partager ce que je ressens. Je ne suis pas chrétienne parce que je crois aux Dogmes de l'Eglise et que je crois parce que je suis née dans le Christianisme. Je suis chrétienne car dans ma vie j'ai eu certaines expériences spirituelles bien personnelles et que ces expériences m'ont permis de ressentir la puissance de l'Amour divin par l'intermédiaire du Christ. ma Foi est basée sur cette rencontre, ce qui me permet de dépasser tous les dogmes pour ne faire qu'un avec cette Lumière, un avec l'Univers, un avec l'Amour divin.
Mais j'ai besoin d'apprendre et encore et toujours apprendre à gérer toutes situations que je peux rencontrer, comprendre pourquoi certaines choses arrivent et pourquoi je dois rencontrer certaines difficultés ou certaines personnes pour grandir et me libérer et c'est là que le Bouddhisme entre en jeu. Grâce au Bouddhisme j'ai pu faire la paix avec mes parents et avec tous ceux qui ont pu me blesser; J'apprends peu à peu la sagesse du coeur et de l'âme.
Oui j'ai besoin des 2 car c'est grâce aux 2 que je suis en paix avec moi-même et avec les autres.
En espérant que ce ne sera pas une histoire de muet parlant à un sourd car un aveugle les regarde (belle image.. c'est vrai que parfois cela arrive même au meilleur d'entre nous... MDR :-D)


Merci à toi

Nicole
avatar
Seren
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 86
Age : 48
Contrée : France
Arts & métiers : Disponible
Disposition de l'Esprit : Ouverte
Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

Date d'inscription : 27/07/2012

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Seren le Lun 11 Fév 2013, 22:47

@Karma Tsultrim Jyurmé

Quand vous dites : " Plus sérieusement, comment montrer la voie si nous même nous même ne connaissons pas le "chemin", que nous-mêmes ne l'avons pas "parcourru"? Bien évidemment, celà n'empêche pas d'aider son prochain, mais, à moins d'être éveillés nous restons dans le samsara, dans le "relatif", non?

Je constate que vous ne lisez pas en profondeur ce que nous vous expliquons !

Le Christ a trouvé le chemin et l'a enseigné ! Mais nul n'est plus sourd ...
avatar
Seren
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 86
Age : 48
Contrée : France
Arts & métiers : Disponible
Disposition de l'Esprit : Ouverte
Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

Date d'inscription : 27/07/2012

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Seren le Lun 11 Fév 2013, 23:01

@Nicole

Quand on a la chance de croire au Christ, on croit en ses paroles, et aux Prophéties !

On suit ses Commandements ! Il a promis son retour et a donné pour instruction de reconnaître l'arbre par ses fruits ! L'arbre, c'est l'avatar sur lequel le Christ descend par l'Esprit ! Je me permets de vous rappelez ceci et de ne plus trop tarder à rejoindre les nouveaux " apôtres " de la vérité !

« A quoi cela sert-il, mes frères, que quelqu'un dise : " J'ai la foi ", s'il n'a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ? » Jc 2:14-
« Ainsi en est-il de la foi : si elle n'a pas les œuvres, elle est tout à fait morte. » Jc 2:17-
« Au contraire, on dira : " Toi, tu as la foi, et moi, j'ai les œuvres ? Montre-moi ta foi sans les œuvres ; moi, c'est par les œuvres que je te montrerai ma foi. « Jc 2:18-
« Veux-tu savoir, homme insensé, que la foi sans les œuvres est stérile ? » Jc 2:20-
« Tu le vois : la foi coopérait à ses œuvres et par les œuvres sa foi fut rendue parfaite. « Jc 2:22-
« Vous le voyez : c'est par les œuvres que l'homme est justifié et non par la foi seule. » Jc 2:24-
avatar
Seren
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 86
Age : 48
Contrée : France
Arts & métiers : Disponible
Disposition de l'Esprit : Ouverte
Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

Date d'inscription : 27/07/2012

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Seren le Lun 11 Fév 2013, 23:06

@Nicole

Bonsoir et merci pour vos messages qui vont dans le sens du naturel.

Errata : Le lien entre Bouddha et le Christ se trouve certainement dans la bonne interprétation du Sutra du Lotus ...
avatar
Seren
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 86
Age : 48
Contrée : France
Arts & métiers : Disponible
Disposition de l'Esprit : Ouverte
Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

Date d'inscription : 27/07/2012

Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

Message par Seren le Mar 12 Fév 2013, 00:09


Concordance entre la Réalité et les Prophéties :

Voici un extrait des prophéties de la Salette : Référence :
http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/salette.htm


  • Les saisons seront changées, la terre ne produira que de mauvais fruits, les astres perdront leurs mouvements réguliers, la lune ne reflétera qu'une faible lumière rougeâtre ; l'eau et le feu donneront au globe de la terre des mouvements convulsifs et d'horribles tremblements de terre qui feront engloutir des montagnes, des villes, etc...
  • Rome perdra la foi et deviendra le siège de l'antéchrist.
  • Les démons de l'air avec l'antéchrist feront de grands prodiges sur la terre et dans les airs et les hommes se pervertiront de plus en plus.
  • Dieu aura soin de ses fidèles serviteurs et des hommes de bonne volonté ; l'Evangile sera prêché partout ; tous les peuples et toutes les nations auront connaissance de la vérité !

    · J'adresse un pressant appel à la terre ; j'appelle les vrais disciples du Dieu vivant et régnant dans les cieux ; j'appelle les vrais imitateurs du Christ fait homme, le seul et vrai Sauveur des hommes ; j'appelle mes enfants, mes vrais dévots, ceux qui se sont donnés à moi pour que je les conduise à mon divin Fils, ceux que je porte pour ainsi dire dans mes bras, ceux qui ont vécu de mon esprit.


    Enfin, j'appelle les Apôtres des derniers temps, les fidèles disciples de Jésus-Christ qui ont vécu dans un mépris du monde et d'eux-mêmes, dans la pauvreté et dans l'humilité, dans le mépris et le silence, dans l'oraison et dans la mortification, dans la chasteté et dans l'union avec Dieu, dans la souffrance et inconnus du monde.

    Il est temps qu'ils sortent et vienne éclairer la terre. Allez et montrez-vous comme mes enfants chéris ; je suis avec vous en vous pourvu que votre foi soit la lumière qui vous éclaire dans ces jours de malheurs.

    Les médias vous disent des choses, vous maintiennent dans l’apparence trompeuse !



    Ici se trouve la Vérité : http://LettrepubliqueauClerge.blogspot.com/



    La démission du pape a déjà continuellement été actée depuis plusieurs années par sa négligence, son manque de bienveillance et son impiété ! Cet indélicat samaritain s’offusque par devant en feignant « Quand l’oubli de Dieu engendre la violence » mais par derrière il contribue à cette violence, dans et par un silence pesant, reniant ainsi Dieu et l’ensemble de Ses Commandements. Quelle infidèle attitude ! Cet homme et ses complices ont trahi simultanément et de manière constante les 3 vertus théologales dont ils ont en principe les garants vis-à-vis d’un disciple du Christ qui s’est fraternellement adressé à eux pour leur transmettre une offrande inestimable, celle d’une Espérance pragmatique pour l’ensemble de l’Humanité ainsi que la Lumière au sujet de la Délivrance!



    http://nouvelles-directions-economiques.blogspot.fr/2012/02/la-lettre-aux-nations.html



    Comment ce pape a-t-il pu ? Compte-t-il encore travestir longtemps la Vérité ou va-t-il enfin passer aux aveux publics !



    L’appel est lancé à l’ensemble des Croyants de toutes les Religions et tous citoyens pour faire éclater la Vérité dans le calme et Paix Christique !

    Vive le Dharma !

  • avatar
    Pema Gyaltshen
    Modérateur d'honneur [RdA]
    Modérateur d'honneur [RdA]

    Masculin
    Nombre de messages : 7408
    Age : 63
    Contrée : Bruxelles
    Arts & métiers : Artiste
    Disposition de l'Esprit : Arts
    Appréciations : Aucun avertissement

    Date d'inscription : 13/02/2007

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Pema Gyaltshen le Mar 12 Fév 2013, 08:27

    RAPPEL :

    Oui j'avais aussi souhaité ne plus participer aux élucubrations de Mr Seren,espérant que ce post allait s'éteindre de lui-même, mais comme il y a toujours quelqu'un qui relance le sujet je re-précise que :

    l'Arbre des Refuges ne cautionne en rien les idées exprimées par Seren.
    Nous le laissons en ligne par simple tolérance.

    Ceci dit pour les nouveaux venus...



    _________________

    avatar
    Nicole Françoise
    Sympathisant de l'arbre
    Sympathisant de l'arbre

    Féminin
    Nombre de messages : 284
    Age : 67
    Contrée : Suisse
    Arts & métiers : Retraitée
    Disposition de l'Esprit : ouverte et tolérante
    Appréciations : Aucun avertissement

    Date d'inscription : 22/04/2012

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Nicole Françoise le Mar 12 Fév 2013, 09:02

    Cher Pema,
    le message est passé...
    Il est vrai que lorsque l'on n'écoute que sa voix, il n' y a pas de possibilité d'écouter l'autre!
    je voulais juste essayer puisque je suis chrétienne et bouddhiste comme Seren
    L'espoir fait vivre mais peut être également signe d'illusion


    Bonne journée,
    Nicole
    avatar
    Karma Tsultrim Jyurmé
    Protecteur de l'Arbre [PdA]
    Protecteur de l'Arbre [PdA]

    Masculin
    Nombre de messages : 707
    Age : 38
    Contrée : Samsara
    Arts & métiers : Telecom Analyst
    Disposition de l'Esprit : Under construction
    Appréciations : Aucun avertissement

    Date d'inscription : 18/07/2011

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Karma Tsultrim Jyurmé le Mar 12 Fév 2013, 09:04

    Seren a écrit:@Karma Tsultrim Jyurmé

    Quand vous dites : " Plus sérieusement, comment montrer la voie si nous même nous même ne connaissons pas le "chemin", que nous-mêmes ne l'avons pas "parcourru"? Bien évidemment, celà n'empêche pas d'aider son prochain, mais, à moins d'être éveillés nous restons dans le samsara, dans le "relatif", non?

    Je constate que vous ne lisez pas en profondeur ce que nous vous expliquons !

    Le Christ a trouvé le chemin et l'a enseigné ! Mais nul n'est plus sourd ...
    Que celui qui ne veut entendre...! J'ai lu et bien lu...

    Je ne suis pas d'accord, même si l'idée de base est très belle, nos avis divergent sur certains points, je l'accepte, la Foi, est quelque chose de tellement personnel. Je tiens à vous remercier, car même si nos opinions sont différentes, la votre, tournée vers la volonté de faire du bien à tous les êtres, a fait évoluer la mienne, grâce à ces débats "ma" volonté de pratiquer est plus forte, ma compréhension du fonctionnement de mon égo plus complète qu'avant. Dans ce qui m'a heurté, j'ai compris, cette fois-ci, avec le coeur, que le but n'était pas de forcer l'autre à croire la même chose que moi, mais de le laisser vivre ses propres expériences tout en étant disponible si un jour il a besoin de moi. C'est en veillant les uns sur les autres et non en se combattant, même gentillement, que nous nous libèrerons...



    Merci!


    @ Nicole: no stress!


    Dernière édition par Karma Tsultrim Jyurmé le Mar 12 Fév 2013, 15:16, édité 1 fois


    _________________
    "La Bienveillance envers tous les êtres est la vraie Religion"

    blog life inside
    avatar
    Nicole Françoise
    Sympathisant de l'arbre
    Sympathisant de l'arbre

    Féminin
    Nombre de messages : 284
    Age : 67
    Contrée : Suisse
    Arts & métiers : Retraitée
    Disposition de l'Esprit : ouverte et tolérante
    Appréciations : Aucun avertissement

    Date d'inscription : 22/04/2012

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Nicole Françoise le Mar 12 Fév 2013, 09:29

    A chacun de vous...

    Je vous remercie d'être là, d'être vous
    Je vous respecte et je vous aime
    J'avais juste envie de vous dire merci

    Bonne journée
    Nicole
    avatar
    Karma Tsultrim Jyurmé
    Protecteur de l'Arbre [PdA]
    Protecteur de l'Arbre [PdA]

    Masculin
    Nombre de messages : 707
    Age : 38
    Contrée : Samsara
    Arts & métiers : Telecom Analyst
    Disposition de l'Esprit : Under construction
    Appréciations : Aucun avertissement

    Date d'inscription : 18/07/2011

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Karma Tsultrim Jyurmé le Mar 12 Fév 2013, 09:45

    bisou bisou bisou bisou bisou bisou


    _________________
    "La Bienveillance envers tous les êtres est la vraie Religion"

    blog life inside
    avatar
    Seren
    Auditeur
    Auditeur

    Masculin
    Nombre de messages : 86
    Age : 48
    Contrée : France
    Arts & métiers : Disponible
    Disposition de l'Esprit : Ouverte
    Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

    Date d'inscription : 27/07/2012

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Seren le Mar 12 Fév 2013, 23:30

    Nicole Françoise a écrit:Cher Pema,
    le message est passé...
    Il est vrai que lorsque l'on n'écoute que sa voix, il n' y a pas de possibilité d'écouter l'autre!
    je voulais juste essayer puisque je suis chrétienne et bouddhiste comme Seren
    L'espoir fait vivre mais peut être également signe d'illusion
    Bonne journée,
    Nicole

    L'Espérance est une vertu thélogale avec la foi et la charité.

    M'invitez-vous à quitter ces 3 vertus? Sont-elles pour vous illusion ?

    Pourriez-vous me préciser en quoi l'Avènement de l'avatar du Chirst et donc de l'Esprit Christique n'est pas conforme avec les Promesses du Christ, s(il vous plait.
    avatar
    Seren
    Auditeur
    Auditeur

    Masculin
    Nombre de messages : 86
    Age : 48
    Contrée : France
    Arts & métiers : Disponible
    Disposition de l'Esprit : Ouverte
    Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

    Date d'inscription : 27/07/2012

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Seren le Mer 13 Fév 2013, 21:17

    J’avais posé la question pour savoir quelle vertu était déficiente dans son parcours (même s’il n’est pas parfait), mais pas ou peu de bons samaritains (personne mettant en pratique la bienveillance constructive enseignée par Bouddha y compris vis-à-vis de personnes inconnues) ne m’y a répondu ! Quel reproche constructif lui feriez-vous?
    avatar
    Seren
    Auditeur
    Auditeur

    Masculin
    Nombre de messages : 86
    Age : 48
    Contrée : France
    Arts & métiers : Disponible
    Disposition de l'Esprit : Ouverte
    Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

    Date d'inscription : 27/07/2012

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Seren le Mer 13 Fév 2013, 21:37


    Interprétation d’une partie du Sutra du Lotus, chapitre 3. (Sachant que la symbolique permet différentes interprétations coexistantes)…


    La parabole des trois chars ( J’espère que cela vous intéressera.)



    Tiré de "Le Lotus de la Bonne Loi", traduit du sanscrit par M. E. Burnouf, Tome 1, Traduction et notes, Maisonneuve Frères, Paris, Nouvelle édition



    " Cela dit, Bhagavat répondit ainsi au respectable Çâriputtra : Ne t’ai-je pas dit précédemment, ô Çâriputtra, que le Tathâgata, vénérable, etc., ayant reconnu les dispositions des créatures qui ont des inclinations diverses, dont les éléments connue les idées sont divers, enseigne la loi à l’aide de l’habile emploi des moyens, tels que les démonstrations et les instructions variées, les raisons, les motifs, les comparaisons, les arguments faits pour convaincre, les interprétations de divers genres ? Commençant par l’état suprême de Buddha parfaitement accompli, il fait entrer [les êtres] dans le véhicule même des Bôdhisattvas au moyen des diverses expositions de la loi. Cependant, ô Çàriputtra, je te proposerai encore une parabole, dans le but d’exposer ce sujet plus amplement. Pourquoi cela ? Parce que c’est par la parabole que les hommes pénétrants de ce monde comprennent le sens de ce qu’on leur dit.

    C’est, ô Çâriputtra, comme s’il y avait ici, dans un certain village, dans une ville, dans un bourg, dans un district, dans une province, dans un royaume, dans une résidence royale, un chef de maison âgé, vieux, cassé, arrivé à un âge très avancé, riche, ayant une grande fortune, de grands moyens de jouissances et possesseur d’une maison grande, élevée, étendue, bâtie depuis longtemps, dégradée ;
    que cette maison soit la demeure de deux, de trois, de quatre ou de cinq cents êtres vivants, et qu’elle n’ait qu’une porte ; qu’elle soit couverte de chaume ; que ses galeries s’écroulent ; que les fondements de ses piliers soient pourris et détruits ; que l’enduit qui recouvrait les murs et les portes soit dégradé par le temps. Que cette maison tout entière soit subitement embrasée de tous côtés par un grand incendie.
    Que cet homme ait beaucoup d’enfants, cinq, dix ou vingt, et qu’il soit sorti de sa maison.
    Maintenant, ô Çâriputtra, que cet homme, voyant sa maison tout entière complètement embrasée par un grand incendie, soit effrayé. épouvanté, hors de lui, et qu’il fasse cette réflexion :
    Je suis assez fort pour sortir rapidement, pour m’enfuir en sûreté par la porte de cette maison embrasée, sans être touché, sans être brûlé par l’incendie ; mais mes enfants, si petits, si jeunes, dans cette maison en feu, jouent, s’amusent, se divertissent à différents jeux. Ils ne connaissent pas, ils ne s’aperçoivent pas, ils ne savent pas, ils ne pensent pas que cette maison est en feu, et ils n’en éprouvent pas de crainte. Quoique brûlés par ce grand incendie, et quoique <47> frappés tous ensemble par une grande douleur, ils ne songent pas à la douleur et ne conçoivent pas l’idée de sortir.

    Que cet homme, ô Çâriputtra, soit fort et qu’il ail de grands bras, et qu’il fasse cette réflexion :
    Je suis fort et j’ai de grands bras ; ne pourrais-je pas, rassemblant mes enfants et les serrant tous à la fois sur ma poitrine, les faire sortir de cette maison ?
    Puis, qu’il fasse cette autre réflexion :
    Cette maison n’a qu’une entrée ; la porte en est étroite. Et ces enfants légers, toujours en mouvement, ignorants de leur nature, il est à craindre qu’ils ne se mettent a tourner de côté et d’autre ; ils vont périr misérablement dans ce grand incendie ; pourquoi ne m’empresserais—je pas de les avertir ?
    S’étant donc arrêté à ce parti, il appelle ses enfants qui étaient sans réflexion :

    Venez, mes enfants, sortez ; la maison est embrasée par un grand incendie ; puissiez—vous n’y pas rester tous consumés par ce grand incendie Regardez : le danger s’approche ; vous allez y périr.
    Mais ces enfants ne font pas attention au discours de cet homme, qui parle dans leur intérêt ; ils ne s’effrayent pas, ils ne tremblent pas, ils n’éprouvent pas d’effroi, ils n’y pensent pas, ils ne fuient pas ; ils ne savent pas même, ils ne comprennent pas ce que c’est que ce qu’on appelle embrasé ; bien au contraire, ils courent, ils se dispersent çà ,et là, et regardent leur père à plusieurs reprises. Pourquoi cela ? C’est que ce sont des enfants ignorants.

    Qu’ensuite cet homme fasse encore cette réflexion : Cette maison est embrasée par un grand incendie, elle est consumée ; puissé—je, moi et mes enfants, ne pas trouver ici misérablement la mort dans ce grand incendie. Ne pourrais—je pas, par l’habile emploi de quelque moyen, faire sortir mes enfants de cette maison ?
    Que cet homme connaisse les dispositions de ses enfants ; qu’il comprenne leurs inclinations. Qu’il y ait plusieurs jouets de diverses espèces qui soient recherchés, aimés, désirés, estimés de ces enfants ; qu’ils soient difficiles à obtenir. Qu’alors cet homme, connaissant les inclinations de ses enfants, s’adresse à eux en ces termes :
    Ces jouets, ô mes enfants, qui vous sont agréables qui excitent votre étonnement et votre admiration, que vous êtes désolés de ne pas posséder ces jouets de diverses couleurs et de diverses espèces, comme, par exemple, des chariots attelés de boeufs, de chèvres, d’antilopes, qui sont recherchés, aimés, désirés, estimés par vous, je les ai tous mis dehors, à la porte de la maison, pour servir à vos jeux. Accourez, sortez de cette maison ; je donnerai à chacun de vous chacune des choses dont il aura besoin, dont il aura envie. Venez vite ; accourez pour voir ces jouets.
    Qu’alors ces enfants, après avoir entendu es noms de ces jouets, conformes à leurs désirs et à leurs inclinations, recherchés, aimés, désirés, estimés d’eux, se précipitent aussitôt, pour obtenir ces jouets agréables, hors de la maison en feu, avec une force nouvelle, avec une rapidité extrême, sans s’attendre les uns les autres, se poussant mutuellement, en disant :
    Qui arrivera le premier, qui arrivera avant l’autre ?

    Qu’alors cet homme, voyant ses enfants sortis heureusement, sains et .saufs, les sachant à l’abri du danger, s’assoie sur la place au milieu du village, plein de joie et de contentement, libre de préoccupation et d’inquiétude et rempli de sécurité.
    Qu’ensuite ces enfants, s’étant rendus à l’endroit est leur père, s’expriment ainsi :

    Donne—nous, cher père, ces divers jouets charmants, comme des chariots attelés de boeufs, de chèvres, d’antilopes.
    Que cet homme, ô Çâriputtra, donne à ses enfants, accourus vers lui aussi vite que le vent, des chars attelés de boeufs, faits des sept substances précieuses, munis de balustrades, auxquels est suspendu un réseau de clochettes, s’élevant à une grande hauteur, ornés de joyaux merveilleux et admirables, rehaussés par des guirlandes de pierreries, embellis de chapelets de fleurs, garnis de coussins faits de coton et recouverts de toile et le soie, ayant des deux côtés des oreillers rouges, attelés de beaux boeufs parfaitement blancs et rapides à la course, dirigés par un grand nombre d’hommes. Qu’il distribue ainsi, pour chacun de ses enfants, des chars traînés par des boeufs, munis d’étendards, doués de la rapidité et de la force du vent, de la même couleur et de la même espèce. Pourquoi cela ? Parce que cet homme, ô Çâriputtra, serait opulent, maître de grandes richesses, possesseur de maisons, de greniers et de trésors nombreux, et qu’il penserait ainsi :
    A quoi bon donnerais—je d’autres chars à ces enfants ? Pourquoi cela ? C’est que tous ces enfants sont mes propres fils ; ils me sont tous chers et ils ont mon affection. Ces grands chars que voilà m’appartiennent, et je dois songer à tous ces enfants d’une manière égale et sans distinction. Possesseur, comme je le suis, de beaucoup de maisons, de greniers et de trésors, je pourrais donner à tout le monde ces grands chars que voilà ; que sera—ce donc, maintenant qu’il s’agit de mes propres enfants ?
    Qu’en ce moment, étant montés sur ces grands chars, ces enfants soient frappés de surprise et d’étonnement.

    Comment comprends-tu cela, ô Çâriputtra ? N’est-ce pas un mensonge de la part de cet homme, d’avoir ainsi désigné dans le principe à ses enfants trois chars [différents], et de leur avoir ensuite donné à tous de grands chars, de nobles chars [de la même espèce]
    Çâriputtra répondit : Non Bhagavat, non Sugata. Cet homme, ô Bhagavat, n’est pas à cause de cela un menteur ; car c’est par le moyen adroit qu’a employé cet homme que ses enfants ont été engagés à sortir de cette maison embrasée, et qu’ils ont reçu le présent de la vie. Pourquoi cela ? Parce que c’est pour avoir recouvré leur propre corps, ô Bhagavat, qu’ils ont obtenu tous ces jouets. Quand bien même, ô Bhagavat, cet homme n’eût pas donné un seul char à ses enfants, il n’eût pas été pour cela un menteur. Pourquoi cela ? C’est que, ô Bbagavat, cet homme a commencé par réfléchir ainsi : Je sauverai, par l’emploi d’un moyen convenable, ces enfants de cette grande masse de douleurs. De cette manière même, ô Bhagavat, il n’y aurait pas mensonge de la part de cet homme. Mais quelle difficulté peut-il exister, quand après avoir réfléchi qu’il est propriétaire de maisons, de greniers et de trésors nombreux, cet homme songeant combien ses enfants lui sont chers, et voulant leur bien, leur donne [à chacun] des chars de la même couleur et de la même espèce, c’est-à-dire de grands chars ? II n’y a pas, ô Bhagavat, mensonge de la part de cet homme."

    avatar
    Seren
    Auditeur
    Auditeur

    Masculin
    Nombre de messages : 86
    Age : 48
    Contrée : France
    Arts & métiers : Disponible
    Disposition de l'Esprit : Ouverte
    Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

    Date d'inscription : 27/07/2012

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Seren le Mer 13 Fév 2013, 21:59

    Interprétation

    Rq : Il est bon de s’intéresser à la base de l’enseignement de Bouddha. La foi ne consiste pas seulement à quelques pratiques comme pour d’autres qui se donnent parfois bonne conscience en faisant le Ramadan ou le Carême mais négligent les bonnes actions et refusent d’entrer dans le grand véhicule (assimilable aussi à l’intérêt général) par négligence ; il risque fort de leur en cuire le jour où ils rentreront dans la pleine compréhension de la loi de cause à effet (talio-karmique) et deviendront observateur de leur négligence alors qu’ils auraient pu être de leur vivant les acteurs du Salut d’ici bas (sortis de la maison qui brûle dans une action commune) et dans l’Au-delà (/accès au paradis = Nirvana), illustré dans cette parabole par de superbes chars...

    Comprenez que le père de la parabole c’est notre Père céleste. Jésus l’appelait « Abba »

    Les enfants, ce sont ces êtres immatures et les jouets leurs attachements ici-bas !

    La maison en feu c’est à la fois la partie inconsciente de leur conscience non « analysée » en profondeur, mal émondée, mais qui dicte subconsciemment les actes tout individu » qui se traduit dans le macrocosme par une terre qui risque le chaos (économique, éthique… c’est l’éloignement du Dharma en action).



    D’où la quête du « connais-toi toi-même » prônée par les plus éveillés. Expl :



    « La vie est, en quelque sorte, un pèlerinage (introspectif) ». Platon



    « La victoire sur soi est la plus grande des victoires. » Platon

    « Connais-toi toi-même … » Socrate

    « Une vie sans examen ne vaut pas la peine d'être vécue. » Socrate



    « Négligez et vous perdrez. Cherchez et vous trouverez. Mais chercher ne conduit à trouver que si nous cherchons ce qui est en nous. » Confucius

    « Celui qui se connaît lui-même est éclairé. » Lao Tseu

    « Ou comment peux-tu dire à ton frère: Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l'oeil de ton frère. » Luc 6.42



    « Le vrai aveugle n'est pas celui dont la vue est atteinte de cécité, mais celui dont la lucidité est aveuglée » Mahomet



    « Le Grand Djihâd celui le plus noble est le combat contre l'âme charnelle, contre l'ego et les passions pour se parer des caractères divins. » Mahomet (Akhlâq Ar-rahmân).



    Ect...

    Voilà l’essentiel de l’interprétation. Si vous ne comprenez pas le reste de cette parabole, posez des questions, nous y répondrons si possible ! Bien à vous.
    avatar
    Karma Trindal
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 6785
    Age : 37
    Contrée : Bruxelles - Belgique
    Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
    Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
    Appréciations : Aucun avertissement

    Date d'inscription : 28/01/2007

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Karma Trindal le Ven 15 Fév 2013, 21:09

    Bonsoir Seren,

    Je constate que tu utilises souvent le "nous".

    Exemple:
    Voilà l’essentiel de l’interprétation. Si vous ne comprenez pas le reste
    de cette parabole, posez des questions, nous y répondrons si possible !
    Bien à vous.

    Qui est ce "nous"? Smile

    Bonne soirée.


    _________________

    avatar
    Seren
    Auditeur
    Auditeur

    Masculin
    Nombre de messages : 86
    Age : 48
    Contrée : France
    Arts & métiers : Disponible
    Disposition de l'Esprit : Ouverte
    Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

    Date d'inscription : 27/07/2012

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Seren le Ven 15 Fév 2013, 21:24

    Karma Trindal a écrit:Bonsoir Seren,

    Je constate que tu utilises souvent le "nous".

    Exemple:
    Voilà l’essentiel de l’interprétation. Si vous ne comprenez pas le reste
    de cette parabole, posez des questions, nous y répondrons si possible !
    Bien à vous.

    Qui est ce "nous"? Smile

    Bonne soirée.

    Qu'importe ! Ce qui compte pour chacun c'est d'aller vers la Lumière.

    C'est évoluer dans le petit véhicule pour se mettre au service du grand.

    Alors, on peut ainsi aborder quelques mystères ... voire se fondre dans le nous!

    Mais pour évoluer, il faut vivre ces choses de l'intérieur, individuel et collectif.

    A +
    avatar
    karquen
    Philanthrope
    Philanthrope

    Masculin
    Nombre de messages : 595
    Age : 45
    Contrée : Lorraine
    Arts & métiers : formateur en informatique
    Disposition de l'Esprit : Philosophie Bouddhiste et taï Chi taoïste.
    Appréciations : Aucun avertissement

    Date d'inscription : 13/02/2013

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par karquen le Ven 15 Fév 2013, 22:16

    kikoo à tous ! Namasté !

    je suis un peu nouveau et n'est absolument pas vos savoirs, ni même les mots "indiens" ou "tibétains" ou toutes les langues du monde pour définir ce qui ne peux être défini.

    je n'ai pas tout compris.
    j'ai lu , mais je reste un peu interrogatif quand à la philosophie Bouddhiste et la religion Chrétienne.

    Perso j'aime la philosophie bouddhiste, le taoïsme et les sciences pures pour décrire mon mode de raisonnement sur la Voie.

    Si l'on pense à Dieu : chacun trouve sa voie : tous les dieux ne sont qu'Un.

    Si l'on pense à la philosophie, je pense que la pensée est aussi importante que la croyance. Aussi la philosophie évolue et est n'est pas figée, alors que la croyance reste sur terre sur terre plate figée par Méduse en pierre, au centre de l'Univers fini.

    L'une ne va pas sans l'autre et les deux se nourrissent de dynamiques et de mouvements.

    Mais impermanence et la vacuité m’enjoignent à la recherche perpétuelle et jamais arrêter ou s’arrêter sur de l’esthétique, sur de la figuration ou des postulats dogmatiques.

    Aussi la méditation, le bouddhisme, m'aide à m'ouvrir à tout ce que je ne connait pas, tout en m'aidant à me connaitre moi-même.

    Au-delà de "nous, il me semble qu'il y a déjà "soit", et pour tout dire l'ensemble des "soits" qui est chacun de nous.
    Namasté.
    avatar
    Seren
    Auditeur
    Auditeur

    Masculin
    Nombre de messages : 86
    Age : 48
    Contrée : France
    Arts & métiers : Disponible
    Disposition de l'Esprit : Ouverte
    Appréciations : Sectaire & Prosélytisme

    Date d'inscription : 27/07/2012

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Seren le Dim 17 Fév 2013, 02:03

    Bonjour et Paix,



    Je vous conseille de lire l’explication du plus gros scandale de tous les temps où vous vous rendrez compte que le Peuple des Croyants et le Peuple laïc ont été sacrifiés sur l’autel des ego des dignitaires à qui confiance avait été prêtée et qui l’ont trahie !

    http://ledormeur.forumgratuit.org/t666-les-dessous-de-lhistoire-honteuse-reveles#2002



    Lire et comprendre ces Lettres adressées au président de l’assemblée nationale(démissionnaire lui aussi) et le courrier transmis par son intermédiaire à Mr HOLLANDE !


    Saurez-vous voir dans cette démarche la mise en pratique du précepte de Confucius ?


    " Rendez le bien pour le bien et la justice pour le mal " Confucius


    L'équanimité, ce n'est pas de se croiser les bras ! Elle s'acquiert dans et après l'action juste

    La Foi vient en plus de ce que seul le coeur pourrait seul comprendre.



    Ensemble, redonnons courage à ceux qui désespèrent de ce Monde!
    avatar
    petit_caillou
    Animatrice d'honneur
    Animatrice d'honneur

    Féminin
    Nombre de messages : 4717
    Age : 35
    Contrée : ici
    Arts & métiers : Secrétariat
    Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
    Appréciations : Aucun avertissement

    Date d'inscription : 12/02/2011

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par petit_caillou le Dim 17 Fév 2013, 13:24

    Très cher Seren, c'est toujours un pur bonheur de pourvoir lire les idées et réflexion des autres. C'est ce qui rend notre monde si intéressant et varié en culture et connaissances.
    Mais je ne peux m'empêcher de devoir revenir en arrière sur un post que vous nous avez si aimablement posté. Le 27 juillet 2012, vous nous avez fait part d'une "nouvelle pleine d'espoir" que vous souhaitiez nous faire partager. Notre administratrice vous a demandé de quelle nouvelle il s'agissait mais elle n'eu pas de réponse. Mais nous comprenons que vous ne souhaitiez probablement pas nous en faire part de suite. Chacun est libre de s'exprimer de suite ou d'attendre ou de le garder pour soit.

    Votre sujet du 28 juillet 2012, (le lendemain de votre présentation) m'a fait beaucoup réfléchir et j'ai ouvert les yeux! Oui j'ai ouvert les yeux non pas sur votre "nouvelle" mais par étonnement de la nature de vos posts et je souhaite vous faire part de MA nouvelle et vous invite à consulter ce site voir le lien qui certainement vous guidera vers la vérité et vous aidera à vous en sortir. Ne vous découragez pas, vous pouvez vous en sortir de ce cercle vicieux. Courage cher ami!

    Permettez-moi de vous rappeler que null est en droit d'utiliser le "nous" afin de faire accepter ses propres idées. En tous les cas je ne vous permets pas de parler en mon nom avec votre "nous"

    Bonne journée


    _________________

    Contenu sponsorisé

    Re: L'expérience partagée d'un Bodhisattva chrétien ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct 2017, 21:28