Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Croppe10Études, Pratiques & Compassion
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  5127b810Inscription totalement gratuite, publicités non apparentes pour les membres du forum.

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !


Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle


Les livres à lire dans sa vie

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyHier à 18:18 par Ortho

» Les voeux de Bodhisattva
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyHier à 11:39 par Mila

» Prochain Kagyu Mönlam en ligne , du 20 au 27 janvier 2021
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyHier à 11:29 par Mila

» La pensée avant les pensées
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 17 Jan 2021, 12:39 par Disciple laïc

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptySam 16 Jan 2021, 12:59 par Mila

» Bonjour à toutes et à tous
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMer 13 Jan 2021, 19:16 par Disciple laïc

» Bonjour à tous, petite présentation
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyLun 11 Jan 2021, 10:01 par Pema Gyaltshen

» Bouddhisme et philosophie, la quête commune d’une sagesse
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 10 Jan 2021, 09:35 par Disciple laïc

» Evénements virtuels organisé par Paldenshangpa La Boulaye , chaque week-end à partir du 9 janvier 2021
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyJeu 07 Jan 2021, 20:38 par Mila

» Enseignements du 17e Karmapa, Ogyen Trinley Dordjé , du 28 décembre 2020 au 3 janvier 2021
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 03 Jan 2021, 19:08 par Mila

» L’enseignement des maîtres à travers la poésie
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 03 Jan 2021, 13:52 par Disciple laïc

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 01 Jan 2021, 20:18 par Mila

» Nous sommes perpétuellement sous l'empris de l'orgueil .
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 01 Jan 2021, 15:40 par Mila

» À la recherche d'informations
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMar 29 Déc 2020, 09:06 par Disciple laïc

» Dagpo Dratsang, un monastère tibétain en Inde - 1ere et 2ème partie : L’histoire
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 27 Déc 2020, 10:09 par Disciple laïc

» Grande retraite de Mahakala avec Kalou Rimpoché, du 16 au 28 décembre 2020
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptySam 26 Déc 2020, 11:34 par Mila

» Voeux: Joyeuses fêtes à tous!
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 25 Déc 2020, 12:26 par Mila

» Ne savez-vous pas ce que veut dire aimer ?
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyJeu 24 Déc 2020, 11:07 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyJeu 24 Déc 2020, 09:32 par Abhradan

» Hors-castes: Je suis né dans une famille de basse condition!
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMar 22 Déc 2020, 21:55 par Mila

» Automassage : bienfaits et mode d'emploi
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyLun 21 Déc 2020, 13:40 par Mila

» Demande de témoignages: vie de famille et éveil
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 20 Déc 2020, 18:24 par leaudouce

» La foire aux bonnes nouvelles
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 20 Déc 2020, 11:56 par Mila

» Enseignements en ligne de Tergar Asia par Yongey Mingyour Rimpoché .
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 18 Déc 2020, 22:10 par Mila

»  Une étoile de Noël à observer le 21 décembre 2020
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 18 Déc 2020, 10:02 par Mila

» Bonjour à tous - présentation
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 13 Déc 2020, 08:26 par Karma Trindal

» Ravie de me joindre à vous
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 11 Déc 2020, 23:34 par Ortho

» Pour terminer l'année du Rat : rituel annuel de Mahakala Bernachen
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMer 09 Déc 2020, 18:03 par Mila

» Face au Covid, six pays sur dix ont pris des mesures démocratiquement inquiétantes
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMer 09 Déc 2020, 11:07 par Mila

» Soutra de l’entrée dans la dimension absolue - 1ere et 2ème partie
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 06 Déc 2020, 17:38 par Disciple laïc

» Question délicate pour tous
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 06 Déc 2020, 11:15 par Disciple laïc

» Témoignage: Mise en place du projet: Méditation à l'école!
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 06 Déc 2020, 09:40 par Karma Trindal

» Happy Birthday, Karma Tsultrim Jyurmé!
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 04 Déc 2020, 09:50 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Attentat de Conflans-Saint-Honorine
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 04 Déc 2020, 07:37 par Ortho

» Comment accepter les incivilités du quotidien
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyJeu 03 Déc 2020, 09:51 par Ysengrin

» Enseignements de Taï Situpa Rimpoché et de Mingyour Rimpoché en ligne
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMer 02 Déc 2020, 11:54 par Mila

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMer 02 Déc 2020, 11:42 par Mila

» La plus longue manifestation en faveur d'actions pour le climat démarre ce 30 novembre 2020
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyLun 30 Nov 2020, 11:29 par Mila

» Dépasser nos résistances aux changements et faire de l’impermanence une alliée
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 29 Nov 2020, 11:28 par Disciple laïc

» Les 108 visages de la Compassion ...un hommage à Lama Guendune Rimpoché .
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 27 Nov 2020, 15:15 par Karma Trindal

» Le Singe
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 27 Nov 2020, 15:03 par Karma Trindal

» Je suis toujours là malgré une année spéciale
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 27 Nov 2020, 15:01 par Karma Trindal

» Matinée interreligieuse Science et religion croire et savoir Magazine religieux
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 22 Nov 2020, 22:30 par Disciple laïc

» La Chèvre (ou Mouton)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptySam 21 Nov 2020, 23:30 par petit_caillou

» Le Cheval
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptySam 21 Nov 2020, 23:27 par petit_caillou

» L'Arbre des refuges de l'école Karma kagyu: La lignée du Mahamoudra (988-1069)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMer 18 Nov 2020, 13:28 par eric ferri

» Depuis les temps sans commencement
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMar 17 Nov 2020, 09:47 par Mila

» bienvenue à NinadeBordeaux
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyLun 16 Nov 2020, 15:07 par Ortho

» - L'année du Buffle 2021 -
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 21:21 par petit_caillou

» Le Rat
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 21:10 par petit_caillou

» Le Coq
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 20:59 par petit_caillou

» Le Buffle
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 20:53 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 20:49 par petit_caillou

» Le Chien
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 20:44 par petit_caillou

» Le Dragon
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 20:31 par petit_caillou

» Le Tigre
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 20:17 par petit_caillou

» Le Serpent
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 20:10 par petit_caillou

» Le Cochon
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 20:04 par petit_caillou

» Art et spiritualité, Yangsi Rimpoché voyage à travers l’œuvre de Pierre Sabatier
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 18:42 par Pema Gyaltshen

» [résolu]Actualités politiques internationales: Pourquoi détestons-nous la Chine ?
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 18:35 par Pema Gyaltshen

» Que peut apporter le bouddhisme dans un monde en crise
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 15 Nov 2020, 12:31 par Mila

» Vajrayana, affilié à plusieurs écoles
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 13 Nov 2020, 14:18 par Ysengrin

» Etre policier et bouddhiste
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 13 Nov 2020, 12:33 par Disciple laïc

» Canon Pali : comment reconnaître une mauvaise personne et une bonne personne au regard de l’orgueil et de l'humilité
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyJeu 12 Nov 2020, 23:05 par Toupten Zangpo

» La Loi du Karma - Bokar Rimpoché
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyJeu 12 Nov 2020, 17:01 par Disciple laïc

» Canon Pali : comment reconnaître une mauvaise personne et une bonne personne
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyJeu 12 Nov 2020, 12:19 par Disciple laïc

» Canon Pali : les règles instaurées par le Bouddha a propos de la consommation de viande
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyJeu 12 Nov 2020, 12:17 par Disciple laïc

» Traité de la continuité suprême du grand véhicule, un texte exceptionnel du bouddhisme tibétain
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMar 10 Nov 2020, 08:25 par Disciple laïc

» Quand la science prouve que l'art fait du bien
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyLun 09 Nov 2020, 10:59 par Mila

» Bouddha Gupta: Un commentaire détaillé sur les quatre incommensurables
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptySam 07 Nov 2020, 16:06 par Admin

» Sciences & Vie: Les scientifiques et l’expérience de mort imminente
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 06 Nov 2020, 19:54 par Admin

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyVen 06 Nov 2020, 17:06 par Pema Gyaltshen

» Actualités : Reconnaissance officielle du Bouddhisme en Belgique
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMer 04 Nov 2020, 13:00 par Mila

» Ne jetez pas les graines de potirons
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyDim 01 Nov 2020, 14:01 par Mila

» Statue et statuettes inconnues
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  EmptyMer 28 Oct 2020, 05:03 par chris75

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 36 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 36 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 104818 messages dans 12286 sujets

Nous avons 4468 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est eir28

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7717)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_leftNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  BarNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_right 
Karma Trindal (7123)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_leftNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  BarNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_right 
petit_caillou (4794)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_leftNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  BarNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_leftNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  BarNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_leftNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  BarNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_right 
MionaZen (3351)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_leftNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  BarNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_leftNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  BarNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_right 
Mila (2835)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_leftNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  BarNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_right 
vaygas (2774)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_leftNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  BarNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2306)
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_leftNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  BarNamkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Bar_right 

Membres les plus tagués

...

Brave
Le navigateur qui monte
+ Surfez sans publicité !
+ Centré sur la vie privée
+ Rapidité de navigation
+ Modèle de récompense
BAT
Le Deal du moment : -56%
Table moderne en bois massif – Alkove
Voir le deal
350.95 €
-55%
Le deal à ne pas rater :
Machine Expresso Beko 1200 W – Inox – Plateau chauffe-tasses
59 € 132 €
Voir le deal

Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel

Admin
Admin
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 805
Zodiaque : Balance Âge : 49
Contrée : 中越-Royaume de Belgique
Arts & métiers : Informaticien
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : "Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés." (Confucius)
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Titre-sujet Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel

Message par Admin le Ven 15 Fév 2013, 16:02

Ma réincarnation

- Série / Fiction - 105 mins
Namkhai Norbu Rinpoché a dû fuir le Tibet en 1959, à l'instar du dalaï-lama et de milliers de moines révoltés contre l'occupation chinoise. En Italie, où il s'est installé et marié, il s'est consacré à la perpétuation et au développement de la tradition tibétaine. Charismatique et plein d'humour, son enseignement lui a progressivement valu une notoriété internationale. Le maître espérait naturellement être suivi dans cette voie par son fils Yeshi, déclaré être la réincarnation d'un de ses oncles, également maître dzongchen. Le jeune homme acceptera-t-il cet héritage ? Ancienne secrétaire de Namkhai Norbu Rinpoché, la réalisatrice a accompagné cette famille hors du commun pendant plus de vingt ans...

Ma réincarnation a été diffusé pour la dernière fois mercredi 23/01 23h38.



source : ARTE.com


_________________
Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  Balanc10«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
MionaZen
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3351
Zodiaque : Taureau Âge : 39
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Coq
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Titre-sujet Re: Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel

Message par MionaZen le Ven 15 Fév 2013, 16:05

Magnifique film Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  586300
Anonymous
Invité
Invité

Titre-sujet Yéshi Khyentsé, fils de Namkaï Norbu et d'une mère italienne, chrétienne catholique...

Message par Invité le Mer 20 Fév 2013, 14:52

Hello !



Oui, un document filmé de l'intérieur pathétique à
bien des égards ! « Yéshi », trame de ce
documentaire intime, est saisissant, émouvant de perplexité,
intelligent, franc, à l'esprit ouvert et interrogateur quand à sa
propre condition, qu'il n'hésite pas à égratigner, tout en se
rendant bien compte de l'extrême sensibilité du sujet abordé, une
responsabilité ethnique et culturelle qu'il n'a pas délibérément
choisies, de son point de vue, ce qui est notre cas à toutes et
tous. Sa « confession » d'éducation
chrétienne-catholique de par sa mère, nous le rend d'autant plus
proche à notre condition présente. Il renvoie chacun à sa propre
responsabilité, et aux amateurs de « bollywood-dharma »
le chemin qu'ils n'auraient pas du quitter, celui de leur « cinéma »
et phantasmes intérieurs, certes rentabilisé pour une soi-disant
« bonne cause » d'un sauvetage culturel, où finalement
la spiritualité pure n'y trouve pas forcément ses marques et sa
légitimité...



Ayant beaucoup de temps pris actuellement, nous avons
tout de même commencé à travailler dessus, et nous nous proposons
d'y revenir plus en détail d'ici le courant du printemps... de cette
année !



Mes pensées vont à Tashi Peldjör, maître
incomparable du Dzo-Tchen et Tcha-Djà Tchenpo ainsi que du
Longchen-Ningthik de « la Vaste sphère », où séjourne
Jamyang Dorjë (Nyoshül Khen).
Anonymous
Invité
Invité

Titre-sujet Yeshi Silvano Namkhaï, mon père Chögyal Namkhaï Norbu

Message par Invité le Jeu 07 Mar 2013, 17:39

Bonjour,

Bon finalement, le travail a avancé plus vite que
prévu... Nous vous livrons donc cette ébauche de réflexion...

Bien à vous, bonne lecture...




Extraits de ,

« Chögyal Namkhaï Norbu»

film avec Yeshi Silvano Namkhaï (Khyentse Yeshe)
c. de - 2010


Ce film documentaire relève de la voie du « Dzogpa-Tchenpo » ou « Grande complétude » de la Lignée des « Tertön » ou « découvreurs de trésors spirituels » issue du maître du nord de l'Inde Padmasambhava.
- 01 :15
Celle-ci est décrite par Chögyal Namkhaï Norbu comme « voie suprême du bouddhisme tibétain » qui était enseignée comme une voie « cachée et secrète » au Tibet, ce en quoi il s'est placé en opposition aux règles en vigueur dans le système théocratique du Tibet ancien révolu aujourd'hui.
- 04 :44
Y. Khy. :
« Mon père et moi nous n'avons pas de relations affectives. Cependant avec ma sœur et ma mère* il en a ; nous sommes assez distants. Mon père ne comprend pas ce qu'est une relation père-fils ! Il me traite toujours comme le fils d'un « maître », pas comme un père dans une famille classique.
*(italienne de confession catholique, elle a connu Namkaï Norbu vers 18 ans et c'est mariée en Italie vers 20 ans. Chögyal Namkhaï Norbu avait été invité dans les années soixante en Italie par Giuseppe Tucci, auteur en particulier de « Théorie et pratique du Mandala », 1969)
- 05 :44
Y. Khy. :
« Mon père n'a jamais eu l'occasion de s'exprimer quand il était enfant. Il était très jeune quand il a été enlevé (5 ans!) à ses parents. Placé dans un monastère, on attendait déjà de lui qu'il se comporte comme « un maître » ! Cela n'a pas à être reproduit ici dans les pays de culture occidentale !
- 06 :39
Nam. Nor. :
Je viens d'une famille commune, originaire de la campagne tibétaine (région du Khams), j'ai été reconnu « tulkü » à cinq ans d'un Lama ; Dharma-radjà. Mon oncle maternel était Chökyi Wangchug Khyentsé Rinpoché.
- 09 :00
Y. Khy. :
« Quand mon père partait pour des enseignements, nous étions seuls à la maison ma mère, ma sœur et moi ; quand il revenait, il y avait soudainement un monde fou ! »
(son enfance a visiblement été perturbée psychologiquement, pas de vraie vie intime avec le père, et en Italie, c'est culturellement parlant, « une anomalie* » !)
- 13 :00
Nam. Nor. :
Après ses études monastiques il rencontra son maitre-Racine, Rigdzin Changchub Dorjë Nyala Rinpoché, enseignant du Dzogchen et un « tertön », « amchi » (médecin traditionnel) également, né à Nyarong (est du Tibet). C'était un yogi accompli qui fit découvrir l'importance à Namkhaï Norbu, d'une la relation authentique d'avec un maitre spirituel.
- 15 :03
Y. Khy. :
« Mon père à beaucoup souffert au monastère, dans les monastères tibétains ils frappaient les enfants ! J'ai toujours espéré trouver un moyen de communiquer avec mon père »
- 18 :20
« Dans la conception de la Vie de mon père on incarne toujours quelque chose... »
- 19 :40
Namkhaï Norbu présente son fils Yéshi Khyentsé au XIVe Dalaï-Lama, échange de regards, sourires aimables, mais pas un mot...
- 22 :19
Yéshi Khyentsé, un « tulkü » ? Il n'est pas convaincu par quelques faits mémoriels troublants, puis il déclare : « Les gens sont en quête de mythes et de légendes, de saints, ils cherchent des hommes très puissants, ils aiment toutes ces images colorées, ces visions, dans ce cas ils n'ont qu'à aller au cinéma ! »
- 23 :19
poursuivant ;
« Je suis ici, maintenant, je ne veux pas être l'ombre de quelqu'un ! Les gens savent tout de moi, mais personne ne me connaît vraiment !
Je n'aime pas cette idée de ne pas être moi-même, je ne veux pas de cette responsabilité, elle me fait peur ! »
- 25 :00
Nam. Nor. :
« Je n'ai pas accepté d'envoyer mon fils Yéshi dans un monastère en Inde, bien qu'il ait été considéré comme tulkü, parce que je ne voulais pas qu'il soit conditionné !
Si il porte vraiment en lui un aspect de la conscience d'éveil de mon oncle Khyentsé, hé bien nous verrons comment cela se manifeste ! »
- 26 :11
Y. Khy. :
« Mon père pense que le fils d'un maître doit être comme un maître ! Libéré des besoins et de la peur, dans le sens d’appréhender la vie. Je n'ai pas peur de mourir, mais de vivre ! »
- 28 :00
(La « petite famille » de Namkhaï Norbu aime bien le vin et mange classiquement comme tout italien)
Yéshi K. « Je mène une vie normale, et je suis content d'être un père classique ! »
- 32 :00
« Un guru ou maitre spirituel n'est pas un dieu ! Ce n'est pas forcément un saint ! Au Tibet cela se passait comme cela, c'était quelque chose dans la normalité culturelle, alors les gens pensent que peut être cela doit être la même chose ici en Occident ! Mais je ne supporte pas cette situation, ils oublient que mon père est un être humain !
- 35 :18
La femme Namkhaï Norbu exprime un ressenti différent de lui :
« On ne peut pas toujours faire plaisir aux autres ! »
Namkaï Norbu :
« Il faut faire de son mieux pour contenter tous les gens, comme le Pape (J.-P. II à l'époque), il bénit tout le monde. »
Sa femme lui rétorque avec une pointe d'humour :
« Oui, mais de la télévision ! »
- 37 :00
Spiritualité de structure familiale et spiritualité communautaire ne font vraiment pas bon ménage !
- 39 :00
Namkhaï Norbu est hospitalisé pour une sorte de leucémie (cancer du sang), un changement profond d'être semble s'opérer ; il confie :
« La vie est difficile ! »
- 42 :00
« Je me suis dit qu'au lieu de me préparer à mourir, je pourrais peut-être essayer de surmonter cette maladie, subjuguer cette négativité. Alors je me suis mis à pratiquer, utiliser les mantrayanas, à travailler mes rêves, aussi à nager et flotter sur l'eau, à intégrer les éléments pour me sentir plus vivre... !
- 45 :00
Le rêve en conscience est très important pour ceux et celles qui pratiquent.
- 46 :00
Mission et fonction
Y. Khy. : « tulkü » !
« Il faut que je vive comme je suis maintenant ; comment être quelqu'un dans le présent si l'on se réfère tout le temps à ce que l'on a été dans le passé... !?
- 47 : 56
Yéshi K. nous parle de son père Namkhaï Norbu : « Il est persuadé que les personnes de sa communauté sont les consciences transmigrées des personnes qu'il a connues au Tibet !
- 49:45
Namkhaï Norbu parle de son oncle maternel Khyentsé, mort en prison au Tibet.
« Il a eu beaucoup de problèmes au cours de sa vie avec les institutions monastiques du Tibet théocratique, leur corruptions et la bureaucratie, mais il s'en est toujours bien tiré de ces situations toute sa vie. Je ne veux pas recréer ce genre de problème avec mon fils !
- 51:40
Le samsara est comme un océan, tous les jours nous nageons dedans ! La libération du samsara, c'est nager avec le plus d'aisance et de légèreté possible, avec le moins d'attachement et d'émotionnel trouble et perturbant possible. »
- 53:00
Y. Khy. :
« Fonder une famille, cela change la Vie » !, c'est une lourde responsabilité, et cela dure jusqu'à la mort ! »
- 53:53
(Le chant de Vajra au volant d'une voiture ; peut être à ne pas conseiller aux novices... !)
- 55:14
Nam. Nor. :
« Même Gautama le Bouddha n'a pas réussi à faire travailler harmonieusement ses adeptes, c'est très difficile d'harmoniser le travail spirituel d'une communauté ! »
Y. Khy. :
« … plus la communauté grandissait, plus elle se détériorait, les moyens augmentant, la distance entre élèves et enseignants aussi proportionnellement !
(citant son père) : Quand je mourrais, tout disparaîtra, il y aura les divisions, et les gens se déchireront, comme du temps de Gautama avec les dix-huit écoles différentes après sa mort. »
- 56:24
Nam. Nor. :
« Les gens m'ont tellement fait confiance, je ne pouvais pas arrêter ! Et c'est ma faute !
Bien sûr, si il y avait un moyen j'arrêterais tout de suite, mais ce n'est pas possible ! Je ne peux pas arrêter ! (Namkhaï Norbu semble visiblement préoccupé...) Parce-que ma responsabilité est engagée et est énorme !
- 58:14
« Les musulmans et les chrétiens pensent que la conscience meure (?), mais elle se manifeste à nouveau dans une autre vie... »
- 59:00
Yéshi Khyentsé se décide devoir « secourir » la situation de la communauté de, et avec son père.
- 01:00:00
Y. Khy. :
« Lors d'un projet, il doit y avoir une personne qui centralise toutes les informations essentielles. Cette personne doit pouvoir communiquer avec tous les intervenants du projet. Ce doit être une personne qui est en acceptation de pouvoir se tromper, de faire éventuellement des erreurs et de les assumer, et d'être disponible 24h/24 pour l'efficacité. »
- 01:02:00
Yéshi Khyentsé poursuit : « Je n'ai pas demandé à être le fils d'un maître, mais ne pas vouloir être ce que l'on est, devient-il pour autant une imposture ? Et qui nous sommes en fin de compte réellement ? Pourquoi devenir quelqu'un que l'on ne veut pas être ? Pour mon père la question ne se pose pas ! Mais ce qui est valable pour lui, ne l'est pas nécessairement pour moi ! »
- 01:07:00
Nam. Nor. :
« Nous devons partir à la découverte de notre esprit, comment il est fait et comment il fonctionne »
- 01:07:37
Yéshi Khyentsé nous parle de « visions », de rayons luminescents...
- 01:09:00
« Bouddha lui-même n'a pas pu contenter tous ses disciples... »
(beaucoup de rêves précis, sans y trouver un sens particulier et intelligible...)
- 01:13:00
Nam. Nor. :
« si quelqu'un suit sérieusement des enseignements et instructions, il doit y avoir une confiance réciproque.
L'initiation conduit à la pratique afin d'en assumer la fonction. »
- 01:16:00
« Être reconnu comme « tulkü » n'aide pas et ne fait que créer des problèmes, parce-que cela provoque chez les gens des attentes magiques...
(l'activité de Purba met en scène Djorba, l'union des choses, et Dorba, la dissolution des choses. Cette symbolique active protège des êtres aux activités toxiques, pour eux-mêmes ou les autres êtres, qui nuisent à la dimension spirituelle de la Vie.
- 01:19:00
Le « complexe du guru »...
La nature de l'esprit d'éveil n'est pas le fruit d'un effort par lui-même...
- 01:21:00
Y. Khy. :
« J'ai eu des rêves qui me portaient dans des souvenirs ayant trait à ma propre mort. J'ai eu envie de finir ce qui était commencé par ailleurs... »
- 01:25:00
(arrivée au Tibet), commentaires :
« Tout ce qu'ils veulent (les Tibétains en question), c'est un maître », (ils sont en attente addictive).
L'arrivée au Tibet de Yéshi Khyentsé est pathétique à bien des égards... Les personnes présentes font peine, et répètent comme une psalmodie incantatoire pouvant les libérer de leur désastre présent : « Rinpoché, Rinpoché, Rinpoché... » ad-libitum... Ils ont perdu leur monde, comme tant d'autres peuples à travers l'histoire chaotique des soubresauts de notre humanité. Ils essayent de revivre un passé de leur histoire qui n'existe plus vraiment, afin de tenter de se reconstruire une mémoire culturelle qui leur échappe en grande partie, cet émouvant, triste, mais c'est leur réalité, de leur « maintenant », et qui leur appartient...
- 01:28:00
commentaires : « Depuis deux mois ils sont comme fou, en attendant la venue de Yeshé Khyentsé. Ils n'ont pas vu de maître depuis 1958 » (Chökyi Wangchug Khyentsé Rinpoché).
- 01:29:00
(démonstration ostentatoire de la « dévotion » à la tibétaine envers Yeshé Khyentsé, qui le laisse visiblement perplexe et quelque peu « dépassé » dans l’invraisemblable...)
- 01:30:00
Yéshi Khyentsé dit reconnaître des endroits vus dans certains de ses rêves/visions.
- 01:31:00
« Mes rêves/visions que je faisais très jeunes appartenaient plus à un futur qu'au passé. (et d'ajouter) :
Si nous arrivons a recouvrir notre connaissance intérieure, alors là oui, cela veut dire qu'il y a quelque chose, et cela change vraiment tout !



Nous allons essayer de « lire » et « comprendre » ce qu'il en est, des faits et réalités, des possibles, de l'analyse d'une situation, en tentant de ne pas nous laisser dériver vers des rivages de critiques cartésiennes, pas plus que de complaisances émotives et sentimentales.
Un des grands mérites de ce documentaire filmé, est à la fois qu'il se situe en vues intimes, de l'intérieur, vécu par les personnes concernées, sans étalage ni voyeurisme, et qu'il est sans concession quant à l'héritage spirituel et culturel du pays dont il est question, le Tibet.

Nous ne reviendrons pas sur le terme de notre point de vue totalement inapproprié du titre du film « Ma réincarnation », qui relève d'une cosmologie archaïque, sans que pour autant nous évincions son questionnement. Cependant nous nous tournerions bien plus volontiers sur les connaissances scientifiques actuelles concernant le fonctionnement du cerveau humain, et de la physique de la mécanique quantique et de la théorie des cordes, où à notre humble avis nous pourrions trouver des débuts de réponses intelligibles, mais cela relèvera d'un autre propos, dans nos investigations actuelles.


D'emblée Namkhaï Norbu pose dans son exil en Italie des années soixante, son opposition farouche au système théocratique tibétain, ce qui semble avoir déjà été le cas de son oncle maternel Khyentsé.
Yéshi Khyentsé, dès les débuts de ce documentaire édifiant par bien des aspects, parle et revient souvent sur cette énorme difficulté de relation de père/fils qu'il vit visiblement très très mal. Son père, de par son éducation plus que spartiate et brutale et dès le plus bas âge dans les institutions monastiques de son pays d'origine du Tibet, semble être dans l'impossibilité d'être un père, dans l'attente où son fils italien de par sa mère se situe, et quand on sait* ce que peut être ce genre de relation en Italie, nous comprenons aisément son incompréhension et son désarroi.
Une chaîne de carences graves dans cette relation père/fils s'est instituée. Le père ne sait pas ce que c'est « être un fils pour un père et père pour un fils » du fait de son enfance meurtrie et éludée, et reproduit cette incapacité avec son propre fils, alors qu'il trouve une possibilité d'échange affectif avec sa femme et sa fille.
Nous sentons poindre quelques protestations à peine déguisées de Yéshi Khyentsé quant à ses origines culturelles paternelles, quand il exprime le refus de se voir dans l'Italie de la fin du XXe siècle dans la reproduction de tels schémas ! Et nous ne pouvons qu'acquiescer à cette légitime attitude, nous l'avons déjà exprimé à plusieurs reprise sur ce blog, c'est inacceptable dans nos pays d'occident de nos jours ; ces modes éducationnels datent de l'ancien régime en nos contrées, excusez du peu !
En outre l'ambiance décrite de son enfance laisse pour le moins rêveur. Dans la solitude avec sa mère et sa sœur quand le père enseignait au loin, et, envahi jusque dans sa chambre quand il était là, avec « ses étudiants »... ! Tout ceci met mal à l'aise, et nous compatissons réellement devant les perturbations psychologiques sévères auxquelles Yéshi Khyentsé a du faire face pour pouvoir se construire comme être humain original à part entière.
La difficulté a très certainement été bien réelle, dans sa protestation de sauvegarde de son intégrité, et de sa quasi horreur de l'idée dangereuse d'être « habité » par autre chose que lui-même. Namkhaï Norbu lui-même refuse tout idée de « conditionnement » envers son fils, et lui fait confiance pour qu'il révèle un jour ou l'autre ses qualités intérieures de biens humains et spirituels. (Nous nous sommes précédemment expliqué également à ce sujet, et ne pouvons là aussi que saluer cette courageuse et éclairée décision ! C'est celle d'un Dzogchen! Et un vrai !)
La vie au quotidien des uns et des autres est assez touchante, pleine de simplicité, une vie somme toute presque classique.
Namkhaï Norbu semble se faire une curieuse idée d'un Pape catholique ! Nous reviendrons plus tard sur le sujet de sa perception du christianisme...
Yéshi Khyentsé s'insurge et combien avec raison là aussi, nous l'avons également abondamment développé sur ce blog, l'idée stupide et anachronique de la reproduction en pays occidentaux, d'un état d'être culturel importé d'une contrée lointaine, le Tibet ! C'est effectivement du grand n'importe quoi, et même bien pire, car cela s'est révélé être d'une profonde malhonnêteté globalement et dans bien des cas plus précisément véritablement catastrophique ! Il est même d'un humour assez caustique à ce sujet...
Yéshi Khyentsé soulève aussi la très délicate adéquation du dynamisme d'une spiritualité vécue au sein d'une famille qui ne va pas forcément dans le sens d'une vie de communauté spirituelle, et même bien au contraire. Il y a une sorte d'incompatibilité de structure en ce sens que ce sont des « organismes » vivants qui ne sont pas régis par les mêmes ordres (autorité) et règles (fonctionnement) de relations humaines, même si dans l'une et dans l'autre le but à l'horizon est similaire, le parcours lui est extrêmement différent dans ses implications et maturations fraternelles d'êtres en communion.
La communauté spirituelle vit un enseignement sur une structure idéologique, et est dans le commandement, alors que la spiritualité dans l'A/amour de la parentalité suggère et est tout en appel et en sollicitation, quand bien même elle se réfère à une idéologie, celle-ci n'est qu'en fond diffus, alors que dans la communauté religieuse elle est prééminente. Dans le cas d'espèce la dynamique de détérioration de la qualité relationnelle des membres de la communauté d'avec ses moyens matériels, économiques se développant, et son ampleur grandissante des personnes la constituant, est clairement mis en exergue et donne à réfléchir, sur ce qui c'est passé ailleurs, en France par exemple, sujet que nous connaissons assez bien ... !

Comme il arrive parfois, souvent lorsque nous sommes impliqués dans une démarche intérieure réelle de connaissance de soi, la maladie, l'accident qui nous touche, nous atteint et opère dans le silence de notre être de profondes modifications dans notre relation à la Vie. C'est ici aussi le cas pour Namkhaï Norbu, son attention à sa relation aux éléments naturels, tel que l'eau dans son cas cité, lui ouvre une autre approche de sa vie.
Puis vient entre Yéshi Khyentsé et son père l'épineuse difficulté d'aborder ce qui improprement est désigné comme mission, alors qu'il s'agit de fonction en réalité, même si elle est en relation d'avec la mission.
En effet la fonction est principalement action communautaire, voire collective, alors que ce qui est de l'ordre de la mission est à l’œuvre en soi, plus elle se précise en exigence et plus elle est davantage dans une relation directe d'être à être. Plus la mission œuvre et moins l'enseignement et la gouvernance s'affirment, car elle est appel aux contacts directs des personnes et non dirigiste au collectif, d'une fonction.
Quelle curieuse perception a Namkhaï Norbu du Corps Christique ! (je n'ai pas assez de vécu de l'Islam pour en parler)
Lorsque le Corps Christique touche de sa grâce un être, son humanité se modifie à proportion de l'appel, plus celui-ci est grand, plus la présence Christique est puissante, quand bien même son cheminement peut ne pas être forcément très intelligible dans sa manifestation naissante. La conscience de l'être touché par Lui n'est plus exclusivement de l'ordre de l'encodage des fonctionnalités basiques de vie de l'humain. Les biens humains (ou pàramità pour la tradition de Gautama le bouddha) portés à leurs réalisations totales par le Corps Christique qui imprègnent non seulement la conscience de la personne touchée, mais tout ce qui peut lui être lié d'une manière ou d'une autre atteignant ainsi au domaine de la supra-conscience humaine incarnée par Jésus le Christ sur cette Terre, et ne relève donc plus, d'une conscience limité à son individualité. Ainsi mort et renaissance ne sont plus vraiment à l'ordre du jour pourrait on dire à ce niveau, mais l'être du Christ lui-même donné, de sa vie dans la douleur, comme proposition d'une humanité en devenir dans le présent d'un passé désormais révolu !

Yéshi Khyentsé est très réticent sur cette fonction du « tulkü », il se rend compte qu'il y a là un grand risque pour son équilibre intérieur et l'émergence de ce qui est de l'ordre de sa mission. Son père en est conscient et fait tout son possible pour lui éviter les complications et les problèmes inutiles lié à cet aspect culturel du Tibet ancien qu'il ne prise guère ; cependant il le presse tout de-même, car il est aussi conscient du passif lourd au Tibet, quand au lamaïsme...
Namkhaï Norbu se rend compte qu'il a lui-même laissé les choses le dépasser en Occident avec les gens, et il se responsabilise et est fort préoccupé et passablement ennuyé !
Il précise des points importants dans la relation d'un maître authentique et d'un postulant assidu et sérieux, en particulier la confiance réciproque nécessaire.

L'arrivée et le passage au Tibet de Yéshi Khyentsé, nous laisse sur une profonde émotion dramatique quand aux Tibétains restés sous le joug de la tyrannie des « hans » et soulève quelques questionnement sur ce qui peut traverser cet homme, reconnu par ses pairs comme incarnant, pour partie du moins, une activité de conscience d'éveil d'un être ayant vécu là jadis, connu de son père.
Pour notre part, avec toute notre réserve et prudence en la matière, nous nous orienterions vers les structures des connaissances actuelles sur le cerveau humain, ainsi que les mécanismes des disciplines de la mécanique physique de l'intrication quantique ainsi que la théorie dite des cordes, pour envisager un début de réponse intéressant, sachant que ce qui gouverne la manifestation est de l'ordre de l'incertitude faite de probabilités, sa réalité subtile étant pour une large par dans le chaos bouillonnant du non-connu, exempt de la lumière !

* (une sœur de notre mère était mariée à un sicilien du côté de Palerme, à Cefalù, nous parlons en connaissance de cause !)

http://camisard.hautetfort.com/archive/2007/12/21/tchadja-tchenpo-dhagpo-k-l.html



Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel  586300


Dernière édition par Hild-Rik le Lun 18 Mar 2013, 09:32, édité 1 fois
Ombre
Ombre
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 73
Zodiaque : Capricorne Âge : 62
Contrée : lointaine
Arts & métiers : créativité
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : ouvert
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 01/12/2012

Titre-sujet Re: Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel

Message par Ombre le Dim 10 Mar 2013, 19:06

merci pour ce partage Ignorant Errant

ça a été pour moi une belle découverte, des instants émouvants.

Contenu sponsorisé

Titre-sujet Re: Namkhai Norbu Rinpoché : Ma réincarnation, mon père est un maître spirituel

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 19 Jan 2021, 09:42