Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !


Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Précieuse existence humaine
Aujourd'hui à 14:48 par manila

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 14:44 par manila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 14:42 par manila

» Présentation Jcare
Aujourd'hui à 14:41 par Karma Yéshé

» Bouddhisme et shintoïsme
Aujourd'hui à 14:37 par Karma Yéshé

» L'idéal du bodhisattva dans le bouddhisme
Aujourd'hui à 14:33 par Karma Yéshé

» Dhammapada
Aujourd'hui à 12:31 par vaygas

» Evénement: Journée "Porte ouverte" ce dimanche 22/10/2017 à Samye Dzong (Bruxelles)
Lun 16 Oct 2017, 15:52 par manila

» Comment faire chanter un bol tibétain
Dim 15 Oct 2017, 13:08 par manila

» Les 4 Nobles Vérités selon le maître Zen Thich Nath Hanh
Dim 15 Oct 2017, 10:16 par Disciple laïc

» A la rencontre de Maître Taisen Deshimaru
Dim 15 Oct 2017, 10:04 par Disciple laïc

» Les 50 ans du Zen Sôtô en France
Dim 15 Oct 2017, 08:01 par Disciple laïc

» Toumo: Le Feu Intérieur
Sam 14 Oct 2017, 19:25 par Bevis

» Les dix Terres ( Bhumis ) des Bodhisattvas
Sam 14 Oct 2017, 12:45 par tindzin

» Atteindre rigpa par la base
Sam 14 Oct 2017, 12:26 par tindzin

» Histoire Zen _ Le Maître du Silence
Sam 14 Oct 2017, 12:18 par tindzin

» La pratique du Dzogchen dans la vie quotidienne
Ven 13 Oct 2017, 17:32 par tindzin

» L'attitude bouddhiste face à la douleur
Jeu 12 Oct 2017, 11:05 par Disciple laïc

» Le bouddhisme selon Matthieu Ricard
Mer 11 Oct 2017, 14:31 par Disciple laïc

» L'enseignement du Bouddha d''après les textes les plus anciens
Mer 11 Oct 2017, 11:46 par Ntbr

» Bouddhisme et Science: La méditation, nouvel outil des neurosciences
Mer 11 Oct 2017, 11:38 par Renard sauvage

»  Kagyu Samyé Ling Belgique - Les jardins de méditation: Un nouveau centre international de retraite en Belgique
Mar 10 Oct 2017, 21:27 par manila

» Le Theravada dans la Tradition de la Forêt
Mar 10 Oct 2017, 18:49 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Mar 10 Oct 2017, 13:03 par Renard sauvage

» Présentation d'un homme qui veut comprendre tout
Mar 10 Oct 2017, 02:38 par tindzin

» 20 contes des vies passées du Bouddha
Lun 09 Oct 2017, 23:04 par Disciple laïc

» Annonce: Cherchons animateur vidéo pour le forum
Lun 09 Oct 2017, 19:40 par Renard sauvage

» Moine bouddhiste en Kalmoukie
Lun 09 Oct 2017, 19:35 par Renard sauvage

» Il n'y a ni mort ni peur
Lun 09 Oct 2017, 16:27 par manila

» Recherche d'un livre
Lun 09 Oct 2017, 15:42 par Disciple laïc

» Diriger plus haut - Diriger vers le bas - A propos du Kôan Maître Dôge
Dim 08 Oct 2017, 18:58 par Disciple laïc

» Soi-même et les autres
Dim 08 Oct 2017, 16:38 par Disciple laïc

» Japon : les chemins de pélérinage
Dim 08 Oct 2017, 14:33 par Disciple laïc

» Sortir de l’enfer grâce à la compassion
Dim 08 Oct 2017, 14:28 par tindzin

» Les paroles de Laurent Ruquier
Dim 08 Oct 2017, 11:52 par Disciple laïc

» Sagesses Bouddhistes des 10 et 17 septembre 2017
Dim 08 Oct 2017, 08:46 par Disciple laïc

» Bouddhisme engagé: Bénévolat bouddhiste 2018 - Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 23:30 par Pema Gyaltshen

» Shoshin ma présentation
Sam 07 Oct 2017, 21:05 par Karma Trindal

» Présentation en tant que nouveau membre
Sam 07 Oct 2017, 21:04 par Karma Trindal

» Me présenter
Sam 07 Oct 2017, 21:02 par Karma Trindal

» Le bouddhisme en occident
Sam 07 Oct 2017, 21:01 par Karma Trindal

» Présentation Lucien
Sam 07 Oct 2017, 20:56 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 20:55 par Karma Trindal

» Présentation !
Sam 07 Oct 2017, 20:33 par Akana

» Partage de ma perception
Sam 07 Oct 2017, 18:38 par vaygas

» Evénement: Enseignements "Lettre à un ami" de Nagarjuna (novembre et décembre 2017) - Lama Rinchen Palmo (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 17:57 par Karma Trindal

»  Evénement: Enseignement sur Dorje Chang Thungma 18/10/2017 - Lama Rinchen Palmo à Samye Dong (Bruxelles)
Sam 07 Oct 2017, 17:47 par Karma Trindal

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 07 Oct 2017, 17:11 par Karma Trindal

» Je vous souhaite Tout le Bonheur du Monde..
Sam 07 Oct 2017, 16:57 par Karma Trindal

» Vivre en centre spirituel
Sam 07 Oct 2017, 16:55 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 15:49 par Karma Trindal

» Wilfried : nouveau venu
Sam 07 Oct 2017, 15:26 par Karma Trindal

» Présentation!
Sam 07 Oct 2017, 15:25 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 07 Oct 2017, 15:21 par Karma Trindal

» Nouveau membre : renard sauvage
Sam 07 Oct 2017, 15:19 par Karma Trindal

» Quelques haïkus irréguliers du renard sauvage
Sam 07 Oct 2017, 15:08 par Karma Trindal

» Vajrasattva est aussi la base neutre
Sam 07 Oct 2017, 14:54 par tindzin

» Amour altruiste et compassion.
Sam 07 Oct 2017, 14:19 par Karma Trindal

»  Thich Nhat Hanh
Sam 07 Oct 2017, 13:57 par Karma Trindal

» Rapport au monde
Sam 07 Oct 2017, 13:50 par Karma Trindal

» Présentation Disciple Laïc
Sam 07 Oct 2017, 13:40 par Disciple laïc

» Ce qui n'est pas donné est perdu
Sam 07 Oct 2017, 13:21 par Karma Trindal

» Yukaro, enchanté
Sam 07 Oct 2017, 13:15 par Karma Trindal

» Phobie sociale
Sam 07 Oct 2017, 12:39 par Akana

» 7 octobre 2017: "13h15 le samedi". Pierre Rabhi : objectif Terre
Sam 07 Oct 2017, 12:34 par Karma Trindal

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 07 Oct 2017, 12:22 par Karma Trindal

» Milarépa, le Yogi sans opinion
Sam 07 Oct 2017, 08:09 par Disciple laïc

» Une policière rencontre Thich Nhat Hanh
Ven 06 Oct 2017, 16:51 par Disciple laïc

» Commentaires du Sutra du Coeur
Ven 06 Oct 2017, 16:43 par Disciple laïc

» Une découverte promet à l'homme de vivre 500 ans
Jeu 05 Oct 2017, 15:00 par Renard sauvage

» Plaidoyer pour le bonheur, Mathieu Ricard.
Jeu 05 Oct 2017, 14:52 par Renard sauvage

» Le zen et les arts-martiaux
Jeu 05 Oct 2017, 14:37 par Renard sauvage

» Sangha par Thich Nhat Hanh
Jeu 05 Oct 2017, 14:30 par Renard sauvage

» Le Naraka le lac des Enfers
Jeu 05 Oct 2017, 14:19 par Renard sauvage

» Sermons sur le Zen
Jeu 05 Oct 2017, 13:31 par Renard sauvage

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 44 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 42 Invités :: 1 Moteur de recherche

Akana, Karma Döndrup Tsetso


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92774 messages dans 10780 sujets

Nous avons 4079 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est ArmonyColor-FengShui

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7408)
 
Karma Trindal (6785)
 
petit_caillou (4717)
 
manila (4370)
 
Karma Döndrup Tsetso (3413)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2660)
 
Karma Yönten Dolma (2313)
 
vaygas (1970)
 

Apprendre le Wallon

Partagez
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Apprendre le Wallon

Message par petit_caillou le Ven 17 Mai 2013, 20:18

Le wallon (walon en wallon) est une langue d'oïl parlée en Belgique, en France et, très résiduellement, dans la partie nord-est de l'État américain de Wisconsin. Elle est reconnue comme langue régionale endogène par la Communauté française de Belgique, au sein de laquelle elle est la plus importante des langues romanes endogènes en termes de superficie (70 à 75 % de la Région wallonne) et de population (1 000 000 à 1 300 000 locuteurs). Le wallon se compose de quatre grandes variétés dialectales et d'une forme normalisée. Ses locuteurs peuvent être appelés des Wallons, mais ce terme se référant avant tout aux habitants de la Wallonie, on lui préfère de plus en plus celui de wallonophone (walon-cåzant en wallon).

Nom
Le nom Wallon vient de Walh, un très vieux mot germanique qui était utilisé par les Germains pour désigner les populations celtophones ou romanes. Selon les régions, Walh s'est transformé, notamment par des emprunts dans d'autres langues, et son sens a été réduit. C'est le cas de Wallon qui fut créé dans le roman avec d'autres termes apparentés mais il les a vite supplantés. Sa plus ancienne trace écrite date de 1465 dans les Mémoires de Jean, sire de Haynin et de Louvignies, de Jean de Haynin, où il désigne les populations romanes des Pays-Bas bourguignons. La portée sémantique se réduira encore un peu plus lors de la République et de l'Empire Français, le Royaume-Uni des Pays-Bas et l'indépendance belge pour ne plus désigner que les Belges de langue romane. Les recherches en dialectologie durant le XIXe siècle vont peu à peu faire la distinction entre les différents dialectes belgo-romans, et restreignent alors dans le domaine linguistique le mot wallon à la langue wallonne stricto sensu.


Histoire
Parler d'une « date de naissance » pour le wallon est inapproprié, d'une part évidemment parce que les langues ne naissent pas en une nuit ; mais surtout parce que le moment de la naissance dépend du point de vue adopté. D'un point de vue strictement linguistique, Louis Remacle a montré que bon nombre des évolutions que l'on considère comme typiques du wallon sont apparues entre le VIIIe siècle et le XIIe siècle. Le wallon « était nettement et définitivement individualisé dès 1200 ou dès le début du XIIIe siècle »5.

Les environs de l'an 1600 apportent comme une confirmation écrite des évolutions des représentations au cours des deux siècles antérieurs : c'est à cette époque que s'impose définitivement le système graphique français en pays wallon6. C'est au début du XVIIe siècle qu'on prend conscience de l'écart entre la langue parlée (le wallon) et la langue écrite (le français), ce qui permet l'émergence d'une littérature wallonne : ces textes relèvent de la para-littérature satirique et bouffonne. Le français était et est resté la seule langue pour les textes formels, officiels, etc.

La langue wallonne reste jusqu'au début du XXe siècle la langue parlée par la majorité de la population de la moitié Est de la Belgique romane car le français y est seulement la langue des lettrés et des classes supérieures. Le bilinguisme wallon-français est alors une réalité, que ce soit dans le monde professionnel ou dans le monde politique. Dans la sidérurgie et à la mine, le wallon est souvent la langue utilisée pour la formation des ouvriers et dans de nombreuses communes, les conseils communaux se font souvent dans les deux langues.

L'ancien diocèse de Liège, en sa partie wallonne (dans le sens de roman ou de "francophone"), a des limites qui coïncident de manière frappante avec celle du wallon (les archidiocèses de Trèves et de Reims ont laissé leur marque en Belgique avec respectivement le gaumais et champenois, et les diocèses de Cambrai et Tournai avec le picard). L’Atlas linguistique de la Wallonie a bien mis en valeur cette très ancienne trace possible de l’influence des subdivisions de l’Église.


_________________
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Apprendre le Wallon

Message par petit_caillou le Ven 17 Mai 2013, 20:20

Identification de la langue
La distinction entre les différentes langues régionales de Belgique romane n'a été établie qu'à la fin du XIXe siècle par le philologue allemand Altenburg qui précise d'ailleurs que l'aire du wallon ne peut ni se restreindre au liégeois ni s'étendre au picard :

Le dialecte liégeois est senti comme nettement plus différent du picard que les dialectes des provinces de Namur et de Hainaut. Même si le dialecte actuel de la région française limitrophe [...] constitue en quelque sorte un chaînon intermédiaire ou une transition entre le wallon et picard et même si les variétés occidentales du wallon se rapprochent du rouchi, cependant le phonétisme, principalement le consonantisme, accuse de profondes différences entre le picard et le wallon.

De par cette identification tardive, les autres langues endogènes de la Belgique romane sont quelquefois désignées comme « wallonnes », y compris par leurs propres locuteurs, ce qui peut entraîner une certaine confusion.

Normalisation de la langue
Depuis le début des années 1990, un groupe d'animateurs et d'écrivains de langue wallonne tente de réévaluer le système de transcription Feller. Ce système avait été créé par des dialectologues et pour des dialectologues, et ce avant l'apparition de la linguistique moderne, dans le but de protection d'un patrimoine littéraire patoisant ou l'étude dialectologique plutôt que de promotion d'une langue moderne. Ce groupe vise l'établissement d'une norme écrite commune, dans un but symbolique et politique, pour une langue dont les modalités parlées varient de région en région, mais sont intercompréhensibles. Cette langue écrite commune et normalisée s'appelle le wallon unifié ou rfondou walon en wallon. Il est bien question ici d'une langue écrite : la particularité du système est que certaines notations sont communes aux diverses variantes locales, mais se prononcent de manière différente selon l'endroit. Par exemple, la notation "ea" (comme dans vea, veau) se prononcera "ia" à l'ouest et "é" à l'est de la région de langue wallonne, donc respectivement via ou vé. Cette nouvelle langue n'est néanmoins pas acceptée par tous les utilisateurs du wallon. Malgré les avantages incontestables du système, il se heurte surtout au fait qu'il est encore ignoré de la plupart des locuteurs et qu'il prend peu en compte les différences régionales au niveau lexical.


_________________
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Apprendre le Wallon

Message par petit_caillou le Ven 17 Mai 2013, 20:21

Alphabet


Le wallon s'écrit avec l'alphabet français auquel s'ajoute le rond en chef, un diacritique suscrit, utilisé avec la lettre a. Cette lettre å est par exemple utilisé dans le mot Årdene.
Ce diacritique ne modifie pas l'ordre alphabétique (exactement comme
pour É et E en français). Le nom des lettres est le même qu'en français,
sauf w qui s'appelle (anciennement double u) et y qui s'appelle î gréc ou yod.



GraphèmePrononciationExempleGraphèmePrononciationExemple
A a[a]gade (chèvre)L l[l]lére (lire)
 â[a:]diâle (diable) (non retenu en wallon standard)M m[m]mwin (main)
Å å[ɔ:/o:/ɑ:]djåzer (parler)N n[n]nawe (fainéant)
AE ae[a/ɛ]glaece (glace)O o[ɔ]soris (souris)
AI ai[e:/ɛ:]mwaisse (maître)Ô ô[o:/ɔ̃/ʊ:]rôze (rose)
AN an[ã/ɔ̃]blanc (blanc)OE oe[wɛ/ø/ɛ/œ]moes (mois)
B b[b]bén (bien)OI oi[wa/wɛ/oː/ʊː]moirt (mort)
C c[k/s]crole (boucle)ON on[ɔ̃]djondou (touché)
Ç ç[s]çoula (cela)OU ou[u]atouwer (tutoyer)
CH ch[ʃ]chal (ici)OÛ oû[u:/y:]noû (neuf)
D d[d]wårder (garder)P p[p]aprinde (apprendre)
DJ dj[dʒ]djin (personne)Q q[k]qwè (quoi) (non retenu en wallon standard)
E e[ɛ]efant (enfant)R r[ʀ]arester (arrêter)
É é[e]pés (pis)S s[s]sûner (suinter)
EA ea[ja/e:/ɛ:]bea (beau)SS ss[s]dissu (dessus)
ÉN én[ẽ/ɛ̃]tchén (chien)SCH sch[h/ʃ/ç/sk]scheter (casser)
EU eu[ø/œ]djeu (jeu)SH sh[ʃ/s]shijh (six)
EY ey[ɛj/ɛ:j/i:j/i:]åjhey (facile)T t[t]tins (temps)
F f[f]filozofe (philosophe)TCH tch[tʃ]tchant (chant)
G g[g]gueuye (gueule)U u[y]pus (plus)
GN gn NY ny[ɲ]agnon (oignon)Û û[y:]ût (huit)
H h[h]hoye (charbon)Un un[œ̃]djun (juin)
I i[i/ɪ]pitit (petit)V v[v]vint (vent)
Î î[i:]pî (pied)W w[w]walon (wallon)
IN in[ɛ̃]rinde (rendre)X x[ks]taxi (taxi) (non retenu en wallon standard)
J j[ʒ]jate (tasse) (très rare en wallon standard)XH xh[h/ʃ]pexhon (poisson)
JH jh[h/ʒ]prijhon (prison)Y y[j]yebe (herbe)
K k[k]stoumak (estomac),Z z[z]zûner (bourdonner)


_________________
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Apprendre le Wallon

Message par petit_caillou le Ven 17 Mai 2013, 20:22

Phonétique et phonologie

Le latin [ka] et [g + e, i, a] donne en wallon des consonnes affriquées épelées tch et dj : vatche (vache), djambe (jambe), comme en ancien français.
Le latin [s] subsiste : spene (épine), fistu (fétu), biesse (bête). Le wallon ne connaît donc pas la voyelle prosthétique qui fait du latin "scola", le français "école" (ancien français "escole"), (autres exemples: spissus-épais-spès, stella-étoile-steûle, sternutare-éternuer-stièrnî, stomachus-estomac-stoumak, strictus-étroit-stroet, scribere-écrire-scrire, scabinus-échevin-scabin, etc. Toutefois, le wallon de l'ouest, plus proche du picard, dit escole

Le wallon comporte cependant une voyelle d'appui, qui évite de devoir prononcer un trop grand nombre de consonnes successives : si l'on dit Dj'é stî à scole (je suis allé à l'école), on dira ène belle escole (à l'ouest) ou sicole (à l'est) ou encore sucole (une belle école), selon les régions.

Le latin [sc], à part quelques exceptions, donne en wallon [sch] (en refondou): schame (lat. scabum), schoûter (auscultare), scheure (excutulare), schåle (scala), dischåssî (descalciare), etc.
Les consonnes voisées finales sont toujours assourdies: rodje (rouge) se prononce exactement comme rotche (roche).
Les voyelles nasales peuvent être suivies de consonnes nasales, comme dans djonne (qui se prononce djon+ne, jeune), crinme (crême), branmint (beaucoup).
La longueur des voyelles a une valeur phonologique. Elle permet de distinguer par exemple cu (cul) et cût (cuit), i l'hosse (il la berce) et i l'hôsse (il la hausse), messe (messe) et mêsse (maître), etc.
La loi de Bartsch, constatée en ancien français, ne s'applique pas au wallon sans adaptation. Exemples:
lat cārus > (Zink en API) VI² [tʃerɔ] > [tʃierɔ]> VIIe siècle [tʃiɛr]> [ʃɛr] (cher), le wallon donnant au final [tʃi:r].
lat cattu (a entravé) donne fr chat (pas d'effet de Bartsch), le wallon donnant tchè [tʃɛ].


_________________
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Apprendre le Wallon

Message par petit_caillou le Ven 17 Mai 2013, 20:24

Morphologie
Les adjectifs féminins pluriels devant le nom prennent une finale -ès non accentuée (sauf dans le dialecte wallo-lorrain): comparez li djaene foye (la feuille jaune) et les djaenès foyes (les feuilles jaunes).
Il n'y a pas de distinction de genre dans les articles définis et les déterminants possessifs (sauf dans le dialecte wallo-lorrain): le wallon a li vweture et li cir alors que le français a, respectivement, la voiture et le ciel. De même, le wallon a si coir et si finiesse pour le français son corps et sa fenêtre.


Tutoiement et vouvoiement
L'utilisation du vos (=vous) est l'usage, tant en contexte formel qu'informel. Il est y compris utilisé pour s'adresser aux animaux domestiques. Ti (=tu), au contraire est rare voire inexistant par endroit, est vulgaire, et sera généralement mal et agressivement perçu par la personne à qui il est adressé. Il est régulièrement utilisé dans un contexte de colère.



_________________
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Apprendre le Wallon

Message par petit_caillou le Ven 17 Mai 2013, 20:25

Exemples



WallonFrançais
WalonWallon
Diè wådeAdieu (littéralement "Dieu [vous] garde")
BondjoûBonjour
ASalut (souvent suivi d'une autre expression)
ÅrveyAu revoir
Comint ça vos va ?Comment vas-tu?
Dji n' sai nénJe ne sais pas.
poyonpoussin
betchbisou


_________________
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Apprendre le Wallon

Message par petit_caillou le Ven 17 Mai 2013, 20:29

et voici pour finir:

Le Ptit Larousse du Wallon

http://moti.walon.org/


_________________
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7408
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Apprendre le Wallon

Message par Pema Gyaltshen le Sam 18 Mai 2013, 19:01

Simparaye mamzelle ! Bai ovrech !



_________________

avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4717
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Apprendre le Wallon

Message par petit_caillou le Dim 19 Mai 2013, 17:43

Bonjour


_________________

Contenu sponsorisé

Re: Apprendre le Wallon

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 18 Oct 2017, 16:35