L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Halte aux voleurs de Bonheur !
Une nappe de goudron EmptyAujourd'hui à 15:43 par Mila

» question pour 21 aspects de tara
Une nappe de goudron EmptyAujourd'hui à 15:25 par Mila

» TROUBLE BIPOLAIRE TYPE 1 ET PRATIQUE
Une nappe de goudron EmptyAujourd'hui à 09:19 par nitso

» Les voeux de Bodhisattva
Une nappe de goudron EmptyHier à 16:21 par Vacuité permanente

» Hard rock Français qui voit la méditation d'un oeil sympathique
Une nappe de goudron EmptyVen 20 Mai 2022, 13:59 par FilsDeGaïa

» Moi et ma douleur / Moi et ma libération
Une nappe de goudron EmptyVen 20 Mai 2022, 13:19 par Perfid7

» Panique et Joie de vivre je vais bien mais ?
Une nappe de goudron EmptyVen 20 Mai 2022, 08:33 par FilsDeGaïa

» Effacer les fautes du passé
Une nappe de goudron EmptyJeu 19 Mai 2022, 23:08 par FilsDeGaïa

» Toutes mes excuses les plus sincéres
Une nappe de goudron EmptyJeu 19 Mai 2022, 23:06 par FilsDeGaïa

» Théorie positivie du moment présent pour une fois
Une nappe de goudron EmptyJeu 19 Mai 2022, 22:36 par FilsDeGaïa

» L'Arbre des Refuges: Les Créateurs et Modérateurs du Forum
Une nappe de goudron EmptyMer 18 Mai 2022, 14:58 par Vacuité permanente

» Le Cercle d'Eveil, Année 2022
Une nappe de goudron EmptyMer 18 Mai 2022, 10:45 par Mila

» Cinéma du Bhoutan ... Lunana, a yack in the classroom
Une nappe de goudron EmptyMer 18 Mai 2022, 09:02 par Pema Gyaltshen

» Notre ciel nocturne , menacé par l'assaut de satellites
Une nappe de goudron EmptyLun 16 Mai 2022, 11:29 par Mila

» BUDHA PURNIMA , VESAK , ce 16 mai 2022
Une nappe de goudron EmptyLun 16 Mai 2022, 11:18 par Mila

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Une nappe de goudron EmptyDim 15 Mai 2022, 16:00 par Mila

» Sourire et sourires.......
Une nappe de goudron EmptyLun 09 Mai 2022, 12:20 par Mila

» Kundun un film sur l'enfance et la vie du Dalaï jusqu'à sa fuite vers l'Inde.
Une nappe de goudron EmptyLun 09 Mai 2022, 12:15 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Une nappe de goudron EmptyVen 06 Mai 2022, 09:34 par Abhradan

» Les longues retraites dans le vajrayana
Une nappe de goudron EmptyMar 03 Mai 2022, 11:58 par Disciple laïc

» Exposition Hymne à la Beauté , de Matthieu Ricard
Une nappe de goudron EmptyLun 02 Mai 2022, 20:28 par Mila

» La force des vœux dans la tradition zen
Une nappe de goudron EmptyLun 25 Avr 2022, 09:39 par Ortho

» Théorie du genre / gender studies
Une nappe de goudron EmptyVen 22 Avr 2022, 19:35 par Laurent22

» C'est un plaisir d'être parmi vous.
Une nappe de goudron EmptyVen 22 Avr 2022, 00:38 par Mila

» en cheminement vers la sensnation constante pour ne faire qu'Un avec l'Etre
Une nappe de goudron EmptyMar 19 Avr 2022, 16:12 par Jean Pierre

» L'oeuf qui ne tue pas la poule
Une nappe de goudron EmptyMar 19 Avr 2022, 16:10 par Jean Pierre

»  Le jeûne est au corps ce que la méditation est à l’esprit
Une nappe de goudron EmptyLun 18 Avr 2022, 19:54 par Mila

» Maintenir notre pratique dans la bousculade du quotidien
Une nappe de goudron EmptyDim 17 Avr 2022, 12:06 par Disciple laïc

» Samadhi film 1/3 - Maya , l'illusion de soi
Une nappe de goudron EmptyDim 10 Avr 2022, 08:11 par Herensug

» le pouvoir du moment présent - Eckhart Tolle
Une nappe de goudron EmptyDim 10 Avr 2022, 07:58 par Herensug

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Une nappe de goudron EmptyJeu 07 Avr 2022, 22:30 par Disciple laïc

» Bouddhisme et Hindouisme 1/2 et 2/2.
Une nappe de goudron EmptyLun 04 Avr 2022, 18:36 par Disciple laïc

» Présentation..............................................................................
Une nappe de goudron EmptyDim 03 Avr 2022, 07:31 par Algo

» Citation d' Ernie Lapointe - Lakota - Sagesse amérindienne
Une nappe de goudron EmptySam 02 Avr 2022, 12:22 par dominique0

» Les ultracrépidariens : des personnes qui donnent leur avis sans avoir de connaissances sur le sujet.
Une nappe de goudron EmptyVen 01 Avr 2022, 08:22 par Ortho

» complètement perdu suite à une illumination
Une nappe de goudron EmptyMer 30 Mar 2022, 09:08 par Algo

» La Bonne Nouvelle du Salut
Une nappe de goudron EmptyMer 30 Mar 2022, 08:56 par Algo

» Une vie du Buddha.Livre.de Michel JACQ-HERGOUALC'H
Une nappe de goudron EmptyLun 28 Mar 2022, 20:10 par Ortho

» Heureux anniversaire , Karma Trindal
Une nappe de goudron EmptyDim 27 Mar 2022, 21:15 par Mila

» Nouvelle adhérente du morbihan
Une nappe de goudron EmptyDim 27 Mar 2022, 20:33 par Nangpa

» Bonjour à tous. J'espère que vous allez bien en ces temps agités. J'ai 68 ans et suis retraité-infirmier hospitalier. Je m'inscris sur ce site, car depuis l'âge de 17 ans je suis confronté à des questions existentielles. Merci de m'avoir accepté. Bart.
Une nappe de goudron EmptyDim 27 Mar 2022, 20:32 par Nangpa

» Ma présentation Prisci67 de Strasbourg
Une nappe de goudron EmptyDim 27 Mar 2022, 20:31 par Nangpa

» presentation de Namastouille
Une nappe de goudron EmptyDim 27 Mar 2022, 20:30 par Nangpa

» Préserver le patrimoine spirituel bouddhiste 1/2 et 2/2
Une nappe de goudron EmptyDim 27 Mar 2022, 16:18 par Disciple laïc

» Voyage initiatique par-delà la mort - Invité : Christophe Fauré
Une nappe de goudron EmptyDim 27 Mar 2022, 16:16 par Disciple laïc

» La vie de Jean Herbert . Un auteur et son oeuvre : Jean Herbert (1897-1980)
Une nappe de goudron EmptyJeu 24 Mar 2022, 15:28 par dominique0

» Humble demande d'aide de la part d'un étudiant
Une nappe de goudron EmptyJeu 24 Mar 2022, 14:26 par Mila

» Bonjour à Toutes et à Tous
Une nappe de goudron EmptyJeu 24 Mar 2022, 09:34 par Jean-Pierre Markowski

» Recherches des mantras et des madalas
Une nappe de goudron EmptyJeu 24 Mar 2022, 08:13 par Jean-Pierre Markowski

» Entretien avec Alan Watts en 1968 [ Blog : Chronophonix ]
Une nappe de goudron EmptyMer 23 Mar 2022, 11:43 par dominique0

» Pensées de Lou Andréa Salomé
Une nappe de goudron EmptyLun 21 Mar 2022, 09:34 par dominique0

» Livre . Croire aux fauves - De Nastassja Martin
Une nappe de goudron EmptyDim 20 Mar 2022, 19:12 par dominique0

» Arya Kshema II , du 19 mars au 19 avril 2022
Une nappe de goudron EmptyDim 20 Mar 2022, 10:19 par Mila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Une nappe de goudron EmptyJeu 17 Mar 2022, 17:23 par Pema Gyaltshen

» Voyage initiatique par-delà la mort
Une nappe de goudron EmptyMar 15 Mar 2022, 18:34 par Disciple laïc

» Renaissance , foi ou analyse ?
Une nappe de goudron EmptyLun 14 Mar 2022, 12:59 par Bart

» LA CHARTE DES RELIGIONS EN DIX POINTS- Par Ariane Buisset
Une nappe de goudron EmptyDim 13 Mar 2022, 20:11 par dominique0

» Clair-obscur , beaucoup de temps libre , en quête d'absolu .
Une nappe de goudron EmptyJeu 10 Mar 2022, 08:50 par Prisci67

» Prosternations aux trente-cinq bouddhas
Une nappe de goudron EmptyJeu 10 Mar 2022, 00:09 par Clair-obscur

» Jizô Sama, le bodhisattva qui nous accompagne
Une nappe de goudron EmptyMer 09 Mar 2022, 18:35 par Disciple laïc

» Losar 2022 Nouvel AN Tibétain
Une nappe de goudron EmptyDim 06 Mar 2022, 20:46 par Karma Trindal

» Si vous souhaitez aider les réfugiés ukrainiens ....
Une nappe de goudron EmptyDim 06 Mar 2022, 20:38 par Karma Trindal

» Découverte boudhisme apprentissage
Une nappe de goudron EmptySam 05 Mar 2022, 06:21 par Ortho

» Solidarité avec nos frères et soeurs d'Ukraine
Une nappe de goudron EmptyVen 04 Mar 2022, 21:28 par Mila

» Soutient à l'école Shree Sarboddhar au Népal
Une nappe de goudron EmptyMar 01 Mar 2022, 16:15 par Disciple laïc

» Le mantra de Tara courroucée pour stopper les guerres
Une nappe de goudron EmptyMar 01 Mar 2022, 07:13 par Pema Gyaltshen

» Consolation avec Christophe André
Une nappe de goudron EmptyLun 28 Fév 2022, 20:42 par Disciple laïc

» Décès de Sa Sainteté Dudjom Sangye Pema Shepa Rimpoche
Une nappe de goudron EmptyJeu 24 Fév 2022, 16:05 par Mila

» L’art bouddhique du Gandhara au Musée Guimet.
Une nappe de goudron EmptyMer 23 Fév 2022, 08:41 par Disciple laïc

» Un très vieux moines du Véhicule des Anciens et une petite fille.
Une nappe de goudron EmptyMer 23 Fév 2022, 08:39 par Disciple laïc

» Le Loup La Bête Le testeur de mensonge apeller moi comme vous voulez .....
Une nappe de goudron EmptyLun 21 Fév 2022, 18:39 par Jean Pierre

» Kalapa/attha-kalapa (en PALI) : la plus petite particule...
Une nappe de goudron EmptyLun 21 Fév 2022, 18:36 par Jean Pierre

» Le syndrome d'hubris: pouvoir et démesure
Une nappe de goudron EmptyLun 21 Fév 2022, 18:33 par Jean Pierre

» La foire aux bonnes nouvelles
Une nappe de goudron EmptyDim 20 Fév 2022, 14:58 par Mila

» Une pratique toute simple : visualisez que tout le monde est guéri ....
Une nappe de goudron EmptyDim 20 Fév 2022, 13:37 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 33 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 32 Invités :: 3 Moteurs de recherche

Ortho


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 106990 messages dans 12793 sujets

Nous avons 4575 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Maitreya

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7801)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
Karma Trindal (7214)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
petit_caillou (4832)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
Mila (3438)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
MionaZen (3351)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
vaygas (2774)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
Disciple laïc (2591)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
2 participants

Une nappe de goudron

petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]


Féminin
Nombre de messages : 4832
Zodiaque : Poissons Âge : 40
Contrée : ici
Arts & métiers : travaille sur l'art de la paresse
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Titre-sujet Une nappe de goudron

Message par petit_caillou Sam 27 Juil 2013, 23:11

Une nappe de goudron

Une nappe de goudron UKN-photo-203x300

par Upasika Kee

Traduit par Jeanne Schut


Extrait de Reading the mind


Il y a un point important mais subtil dont il faut être conscient : c’est que, même si nous pratiquons la méditation, nous continuons à nous laisser séduire par les sentiments agréables parce que les sentiments créent une illusion à plusieurs niveaux. Nous n’avons pas conscience qu’ils vont changer, qu’ils sont éphémères. Au lieu de nous offrir du plaisir, ils ne nous offrent que des tensions, et pourtant nous y sommes terriblement attachés.

C’est pourquoi cette question des sentiments est très subtile. Je vous demande d’essayer de l’observer avec beaucoup d’attention ; de voir comment nous nous emparons des sentiments de plaisir, de douleur ou d’équanimité. Il faut observer cela de près pour le voir clairement et il faut travailler avec le ressenti de la douleur plus que vous ne le souhaiteriez. Quand il y a des sensations de douleur physique ou de souffrance psychologique, l’esprit se débat parce qu’il n’aime pas souffrir. Mais quand il s’agit de plaisir, l’esprit aime ça et s’en réjouit, de sorte qu’il continue à jouer avec ce ressenti même si, comme nous l’avons déjà souvent dit, les ressentis changent, sont source de tension et ne sont pas vraiment nôtres. Mais l’esprit ne le voit pas. Tout ce qu’il voit, ce sont des sentiments de plaisir et il en redemande.

Essayez de voir comment les ressentis donnent naissance au désir. C’est parce que nous voulons des ressentis agréables que le désir murmure à notre oreille ; il murmure juste là, au niveau du ressenti. Si vous observez attentivement, vous verrez que c’est un aspect très important car c’est ici que la voie et les fruits qui mènent au nibbana sont atteints, juste ici, au niveau du ressenti et du désir. Si nous pouvons éliminer le désir du ressenti, c’est le nibbana.

Dans le solasa pañhā (Sutta Nipāta V), le Bouddha dit que les poisons du mental sont comme un fleuve large et profond, mais il enchaîne en résumant la pratique : traversez-le simplement en abandonnant le désir dans chacun de vos actes. C’est donc ici, au niveau du ressenti, que nous pouvons pratiquer pour abandonner le désir car la façon dont nous nous délectons de la saveur des ressentis a de nombreuses ramifications. C’est ici que beaucoup d’entre nous se font piéger parce que nous ne voyons pas que les ressentis fluctuent. Nous voulons qu’ils soient permanents ; nous voulons que les sentiments agréables durent. Quant à la douleur, nous ne voulons pas qu’elle dure mais, même si nous essayons de nous en défaire, nous nous en saisissons aussi mentalement.

Voilà pourquoi nous devons nous concentrer sur les ressentis – sensations et sentiments. Cela nous permettra d’abandonner le désir à l’endroit même où il apparaît : au niveau du ressenti. Si nous ne concentrons pas notre attention là, toutes les autres voies que vous suivrez vont tout simplement proliférer. Alors, ramenez la pratique à l’intérieur, là où elle doit être pratiquée. Quand l’esprit change ou quand il développe un sentiment de calme ou de paix que l’on ressent comme plaisir ou équanimité, essayez de voir en quoi le plaisir ou l’équanimité est impermanent, en quoi il n’est pas vous ni vôtre. Quand vous saurez faire cela, vous cesserez de vous complaire dans ce ressenti particulier. Vous pouvez cesser ici même, là où l’esprit se saisit de la saveur du ressenti agréable et engendre ainsi le désir. C’est la raison pour laquelle l’esprit doit être pleinement conscient de lui-même, tout le temps et en toutes circonstances, et demeurer dans une observation précise pour voir que tout ressenti est vide de soi.

Cette histoire de ressentis agréables et désagréables est une maladie difficile à déceler parce que nous adorons avoir des ressentis. Nous nous saisissons même avec délectation des ressentis de paix et de vacuité dans l’esprit. Les ressentis grossiers, pleins de violence ou de tension, qui naissent des poisons mentaux sont faciles à détecter. Mais, quand l’esprit s’apaise, qu’il se pose, frais, lumineux, etc., nous sommes toujours attachés aux ressentis. Nous voulons avoir ces ressentis de plaisir et d’équanimité ; nous les apprécions. Même au niveau de la concentration stabilisée ou absorption méditative, il y a attachement à ce ressenti.

Telle est la force subtile et quasi magnétique du désir qui colore et masque les choses. Cette coloration et ces masques sont difficiles à déceler parce que le désir est toujours en train de murmurer en nous : « Je ne veux que des ressentis agréables ». C’est une question très sérieuse car ce virus du désir est la cause de nos renaissances continuelles.

Alors, observez bien pour voir comment le désir colore et masque les choses, comment il engendre l’apparition de la convoitise, l’envie d’obtenir ceci ou de prendre cela, et quelle sorte de saveur il a pour vous rendre tellement dépendant de lui qu’il vous est difficile de le repousser. Vous devez observer attentivement pour voir comment le désir attache l’esprit si solidement aux ressentis que l’on ne se lasse jamais de la sensualité ni des sensations agréables, quel qu’en soit le niveau. Si vous n’observez pas suffisamment pour voir clairement que l’esprit est prisonnier des ressentis et du désir, cela vous empêchera de vous libérer.

Nous sommes piégés par les ressentis comme un singe dans un piège de goudron. Les gens prennent une petite quantité de goudron et la mettent là où ils savent que le singe va y coller sa main ; ensuite il va essayer de se décoller avec l’autre main puis avec les deux pieds et finalement même sa bouche va rester collée au goudron. Voyez un peu : quoi que nous fassions, nous nous retrouvons piégés au niveau du ressenti et du désir ; nous n’arrivons pas à séparer les deux ; nous n’arrivons pas à nous laver d’eux. Si nous ne finissons pas par nous lasser du désir, nous serons comme le singe englué dans le goudron, nous piégeant nous-mêmes de plus en plus. Par conséquent, si nous avons à cœur de nous libérer en suivant la voie des grands Eveillés, nous devons nous concentrer tout particulièrement sur les ressentis jusqu’à réussir à nous en libérer. Nous devons nous exercer même avec les ressentis douloureux car, si nous avons peur de la douleur et que nous essayons toujours de la remplacer par le plaisir, nous finirons encore plus ignorants qu’avant.

C’est pour cette raison que nous devons être courageux face à la douleur, qu’il s’agisse de douleur physique ou de détresse psychologique. Quand elle apparaît dans toute sa force, comme une maison en feu, serons-nous capables de la lâcher ? Nous devons connaître les deux aspects du ressenti. Quand c’est chaud et que ça brûle, comment le gérer ? Quand c’est léger et rafraichissant, comment voir au travers ? Nous devons faire un effort pour nous concentrer sur les deux aspects, les observer avec attention jusqu’à ce que nous sachions comment lâcher prise. Sinon nous ne saurons rien du tout, nous continuerons à ne désirer que les ressentis légers et agréables ; plus ils seront légers et mieux cela vaudra… mais, dans ce cas, comment pouvons-nous espérer nous libérer du cycle des renaissances ?

Le nibbana est l’extinction du désir mais nous nous plaisons à entretenir le désir ; alors comment pouvons-nous espérer arriver quelque part ? Nous resterons ici, dans le monde, ici avec l’insatisfaction et la souffrance car le désir est une sève collante. S’il n’y a pas de désir, il n’y a rien : pas de souffrance, pas de renaissance. Mais nous devons être à l’affût pour le débusquer. C’est une sève collante, une nappe de goudron, une teinture difficile à nettoyer.

Alors, ne vous laissez pas emporter par les ressentis, sensations ou sentiments. C’est justement là que se trouve la partie cruciale de la pratique.

Source: http://www.dhammadelaforet.org/sommaire/kee/nappe_goudron.html


_________________
Une nappe de goudron 78317617_oUne nappe de goudron 78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta
MionaZen
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News


Féminin
Nombre de messages : 3351
Zodiaque : Taureau Âge : 41
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Coq
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Titre-sujet Re: Une nappe de goudron

Message par MionaZen Lun 29 Juil 2013, 13:39

Rien de plus dur que de faire taire le désir, le ressenti ... merci pour ce partage Petit Caillou Une nappe de goudron 586300 

    La date/heure actuelle est Lun 23 Mai 2022, 19:19