L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

Études, PratiquesUne nappe de goudron Favico12 Compassion
Une nappe de goudron 2-9410
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

Études, PratiquesUne nappe de goudron Favico12 Compassion
Une nappe de goudron 2-9410
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !
L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Appel aux dons: Aidez-nous à Aider- Merci à vous !

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Les voeux de Bodhisattva
Une nappe de goudron EmptyAujourd'hui à 16:46 par Disciple laïc

» .Croyance et connaissance 3. Nulle connaissance n’épuise les croyances profondes.
Une nappe de goudron EmptyAujourd'hui à 13:17 par dominique0

» Tara, la Bodhisattvi qui garde un pied dans le monde
Une nappe de goudron EmptyAujourd'hui à 12:18 par Mila

» Les instructions des quatre choses souveraines
Une nappe de goudron EmptyHier à 10:34 par Mila

»  Le Bouddha et les animaux ( Texte issu du site " Buddhaline"
Une nappe de goudron EmptyDim 16 Mai 2021, 23:14 par Mila

» Trouble psychique et traitement médicamenteux
Une nappe de goudron EmptyDim 16 Mai 2021, 18:58 par Disciple laïc

» Citation de Guedune Rinpoché
Une nappe de goudron EmptyDim 16 Mai 2021, 16:33 par dominique0

» Qu’est ce que le gréco-bouddhisme ?
Une nappe de goudron EmptyDim 16 Mai 2021, 10:00 par Disciple laïc

» Le chant vajra des douze besoins
Une nappe de goudron EmptySam 15 Mai 2021, 20:23 par Mila

» NECHAMA ; ÉCOUTE TON ÂME ! Adin Steinsaltz
Une nappe de goudron EmptySam 15 Mai 2021, 20:15 par dominique0

» Bienfaits des stupas , décrits par Akong Rimpoché
Une nappe de goudron EmptySam 15 Mai 2021, 19:46 par Karma Trindal

» Un chant de réalisation de Bokar Rimpoché
Une nappe de goudron EmptySam 15 Mai 2021, 19:27 par Mila

» ASBL L'Arbre des Refuges: Présentation du Projet
Une nappe de goudron EmptySam 15 Mai 2021, 17:58 par Karma Trindal

» Le mois de Saga Dawa , du 12 mai au 10 juin 2021.
Une nappe de goudron EmptySam 15 Mai 2021, 17:47 par Karma Trindal

» Témoignage .Faites attention aux piétons si vous roulez à vélo .
Une nappe de goudron EmptyVen 14 Mai 2021, 19:53 par Mila

» Un beau sauvetage - Difficile et périlleux ..
Une nappe de goudron EmptyVen 14 Mai 2021, 18:56 par dominique0

» Village des Pruniers, la découverte du zen
Une nappe de goudron EmptyVen 14 Mai 2021, 18:12 par Goel

» Ecrits sur le Terre Pure : les 12 adorations
Une nappe de goudron EmptyVen 14 Mai 2021, 17:43 par Disciple laïc

» Informations importantes sur le poisson rouge
Une nappe de goudron EmptyVen 14 Mai 2021, 14:19 par Mila

» Un pompier sauve un chat dans un incendie- Tout est dans le regard .
Une nappe de goudron EmptyVen 14 Mai 2021, 12:03 par Disciple laïc

» Réflexions de jetsunma Tenzin Palmo
Une nappe de goudron EmptyVen 14 Mai 2021, 10:45 par dominique0

» Ladakh, le jeune Rinpoché et son parrain
Une nappe de goudron EmptyVen 14 Mai 2021, 09:28 par Disciple laïc

» Livre de Jean-Pierre SCHNETZLER
Une nappe de goudron EmptyJeu 13 Mai 2021, 19:09 par Mila

» Bonjour à toutes et à tous
Une nappe de goudron EmptyJeu 13 Mai 2021, 19:00 par Azalée

»  Femme dans le bouddhisme | Drukmo Gyal Dakini
Une nappe de goudron EmptyJeu 13 Mai 2021, 18:35 par Mila

» La belle voix d ' Ani Choying Drolma
Une nappe de goudron EmptyJeu 13 Mai 2021, 13:15 par dominique0

» Si un pays a besoin d'aide pour l'instant, c'est l'Inde .
Une nappe de goudron EmptyMer 12 Mai 2021, 16:54 par Ortho

» Pensées de Maurice Zundel-Il y a en moi plus grand que moi
Une nappe de goudron EmptyMer 12 Mai 2021, 12:54 par dominique0

» Citation de Charles Bukowski-La simplicité selon Charles Bukowski...
Une nappe de goudron EmptyMer 12 Mai 2021, 11:55 par dominique0

» Pensées d' Eckhart Tolle - L' identification à la forme- La mort
Une nappe de goudron EmptyMer 12 Mai 2021, 11:41 par dominique0

» Citations de Jetsunma Tenzin Palmo
Une nappe de goudron EmptyMar 11 Mai 2021, 12:40 par dominique0

» llusion et/ou Réalité: DELPECH & CHARBONIER Explorateurs de l’au-delà!
Une nappe de goudron EmptyMar 11 Mai 2021, 01:41 par Admin

» Méditation : faut-il mettre une limite à sa pratique ?
Une nappe de goudron EmptyLun 10 Mai 2021, 14:19 par Azalée

» Être soi face au monde ( Vidéo) - Des entretiens intéressants
Une nappe de goudron EmptyLun 10 Mai 2021, 12:35 par dominique0

» La situation en Birmanie (Myanmar)
Une nappe de goudron EmptyDim 09 Mai 2021, 13:19 par Disciple laïc

» Pas pour le bonheur ! Extrait...
Une nappe de goudron EmptyDim 09 Mai 2021, 08:22 par Pema Gyaltshen

» Citations de penseurs et écrivains
Une nappe de goudron EmptySam 08 Mai 2021, 13:37 par Mila

» LOI CLIMAT / LA MARCHE D'APRÈS
Une nappe de goudron EmptySam 08 Mai 2021, 11:52 par Goel

» Paroles de Thich Nhat Hanh
Une nappe de goudron EmptyVen 07 Mai 2021, 15:15 par Goel

» Le Chemin de croix - Réflexions d' Eckhart Tolle
Une nappe de goudron EmptyVen 07 Mai 2021, 13:16 par dominique0

» Qui est le Chacal doré (Canis aureus), ce petit carnivore qui arrive en France ?
Une nappe de goudron EmptyVen 07 Mai 2021, 12:21 par dominique0

» Le mystère Swedenborg : raison ou déraison ?
Une nappe de goudron EmptyVen 07 Mai 2021, 11:51 par dominique0

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Une nappe de goudron EmptyJeu 06 Mai 2021, 12:05 par Karma Trindal

» L'arbre des refuges est devenu une asbl ?
Une nappe de goudron EmptyJeu 06 Mai 2021, 11:34 par Karma Trindal

» L'opportunité en or , voir la souffrance comme elle est
Une nappe de goudron EmptyMer 05 Mai 2021, 14:09 par Mila

» L'esprit de compétition, éducation à la guerre
Une nappe de goudron EmptyMar 04 Mai 2021, 19:38 par Karma Trindal

» Expo " Emerveillement" , de Matthieu Ricard , à l'abbaye de Villers .
Une nappe de goudron EmptyMar 04 Mai 2021, 19:31 par Karma Trindal

» Photographie : nos amis les Animaux
Une nappe de goudron EmptyMar 04 Mai 2021, 19:27 par Karma Trindal

» Des propos intéressants de Jacques Castermane (Vidéo de 11minutes )
Une nappe de goudron EmptyMar 04 Mai 2021, 11:58 par dominique0

» A quoi bon l'éveil? Un commentaire José Le Roy
Une nappe de goudron EmptyMar 04 Mai 2021, 10:18 par dominique0

» Jetsün Milarépa– Une Vie, une Œuvre : Un voyage de la magie à l'illumination (France Culture, 1993)
Une nappe de goudron EmptyLun 03 Mai 2021, 21:10 par Raphael Detchen Dordje

» Un psychanalyste s'exprime : j'ai envie de ...
Une nappe de goudron EmptyLun 03 Mai 2021, 12:22 par dominique0

» Pensées de Jean-Claude St Louis sur la notion de vérité
Une nappe de goudron EmptyLun 03 Mai 2021, 11:50 par dominique0

» Pensée de Félix Leclerc - Aimer
Une nappe de goudron EmptyLun 03 Mai 2021, 11:05 par dominique0

» Pensées de Jean-Claude St Louis sur la notion de vérité
Une nappe de goudron EmptyLun 03 Mai 2021, 10:56 par dominique0

» Pasteur et Koch: un duel de géants dans le monde des microbes - ARTE
Une nappe de goudron EmptyDim 02 Mai 2021, 23:09 par Admin

» Discernement et esprit critique
Une nappe de goudron EmptyDim 02 Mai 2021, 14:13 par Disciple laïc

» Une pensée de Blaise Pascal
Une nappe de goudron EmptyDim 02 Mai 2021, 12:13 par Dominique Giraudet

» Une citation de Blaise Pascal
Une nappe de goudron EmptySam 01 Mai 2021, 20:32 par Dominique Giraudet

» J 'ai envie de parler de Karl-Graf Durkheim
Une nappe de goudron EmptySam 01 Mai 2021, 13:16 par Dominique Giraudet

» Une citation d'Orson Welles
Une nappe de goudron EmptySam 01 Mai 2021, 12:25 par Dominique Giraudet

» Où sont mes lunettes? Une nouvelle video de José Le Roys lunettes? Une nouvelle video de José Le Roy
Une nappe de goudron EmptySam 01 Mai 2021, 11:42 par Dominique Giraudet

» Nous sommes nés nus et nous partirons nus .
Une nappe de goudron EmptySam 01 Mai 2021, 09:35 par Mila

» POUR CONQUÉRIR LES TERRES, LES PLANTES ONT EMPRUNTÉ DES GÈNES AUX BACTÉRIES
Une nappe de goudron EmptyVen 30 Avr 2021, 11:18 par dominique0

» Ce que la Bible nous dit de l’hypersensibilité — Interview de Fabrice Midal
Une nappe de goudron EmptyJeu 29 Avr 2021, 12:31 par dominique0

» Des arbres , pour l'Arbre .
Une nappe de goudron EmptyMer 28 Avr 2021, 10:18 par Mila

» La foire aux bonnes nouvelles
Une nappe de goudron EmptyMer 28 Avr 2021, 10:13 par Mila

» Jean-Yves Leloup répond aux 5 questions sur la vie, la mort, Dieu...
Une nappe de goudron EmptyMar 27 Avr 2021, 19:45 par dominique0

» Méditer sans saisie dualiste ...
Une nappe de goudron EmptyMar 27 Avr 2021, 15:04 par Disciple laïc

» Bonjour à vous toutes et tous
Une nappe de goudron EmptyMar 27 Avr 2021, 14:11 par Goel

» Une poésie d' Alfred de Musset
Une nappe de goudron EmptyMar 27 Avr 2021, 10:18 par Mila

» Une citation d' Eckhart Tolle sur le présent .
Une nappe de goudron EmptyMar 27 Avr 2021, 09:50 par dominique0

» Musique du Monde: Beautiful Chinese Classical Dance【5】《采薇舞》A-1080p
Une nappe de goudron EmptyMar 27 Avr 2021, 02:38 par Admin

» Actualités politiques internationales: Chine- Etats-Unis: L'Escarmouche du XXIe siècle
Une nappe de goudron EmptyMar 27 Avr 2021, 01:01 par Admin

» Citation d' Eric-Emmanuel Schmitt
Une nappe de goudron EmptyLun 26 Avr 2021, 19:13 par Karma Trindal

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 34 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 31 Invités :: 3 Moteurs de recherche

Azalée, Disciple laïc, Karma Trindal


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 105625 messages dans 12507 sujets

Nous avons 4490 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Manu8370

Les livres à lire dans sa vie

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7765)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
Karma Trindal (7164)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
petit_caillou (4815)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
MionaZen (3351)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
Mila (3046)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
vaygas (2774)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 
Disciple laïc (2326)
Une nappe de goudron Bar_leftUne nappe de goudron BarUne nappe de goudron Bar_right 

Une nappe de goudron

petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4815
Zodiaque : Poissons Âge : 39
Contrée : ici
Arts & métiers : travaille sur l'art de la paresse
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Titre-sujet Une nappe de goudron

Message par petit_caillou Sam 27 Juil 2013, 23:11

Une nappe de goudron

Une nappe de goudron UKN-photo-203x300

par Upasika Kee

Traduit par Jeanne Schut


Extrait de Reading the mind


Il y a un point important mais subtil dont il faut être conscient : c’est que, même si nous pratiquons la méditation, nous continuons à nous laisser séduire par les sentiments agréables parce que les sentiments créent une illusion à plusieurs niveaux. Nous n’avons pas conscience qu’ils vont changer, qu’ils sont éphémères. Au lieu de nous offrir du plaisir, ils ne nous offrent que des tensions, et pourtant nous y sommes terriblement attachés.

C’est pourquoi cette question des sentiments est très subtile. Je vous demande d’essayer de l’observer avec beaucoup d’attention ; de voir comment nous nous emparons des sentiments de plaisir, de douleur ou d’équanimité. Il faut observer cela de près pour le voir clairement et il faut travailler avec le ressenti de la douleur plus que vous ne le souhaiteriez. Quand il y a des sensations de douleur physique ou de souffrance psychologique, l’esprit se débat parce qu’il n’aime pas souffrir. Mais quand il s’agit de plaisir, l’esprit aime ça et s’en réjouit, de sorte qu’il continue à jouer avec ce ressenti même si, comme nous l’avons déjà souvent dit, les ressentis changent, sont source de tension et ne sont pas vraiment nôtres. Mais l’esprit ne le voit pas. Tout ce qu’il voit, ce sont des sentiments de plaisir et il en redemande.

Essayez de voir comment les ressentis donnent naissance au désir. C’est parce que nous voulons des ressentis agréables que le désir murmure à notre oreille ; il murmure juste là, au niveau du ressenti. Si vous observez attentivement, vous verrez que c’est un aspect très important car c’est ici que la voie et les fruits qui mènent au nibbana sont atteints, juste ici, au niveau du ressenti et du désir. Si nous pouvons éliminer le désir du ressenti, c’est le nibbana.

Dans le solasa pañhā (Sutta Nipāta V), le Bouddha dit que les poisons du mental sont comme un fleuve large et profond, mais il enchaîne en résumant la pratique : traversez-le simplement en abandonnant le désir dans chacun de vos actes. C’est donc ici, au niveau du ressenti, que nous pouvons pratiquer pour abandonner le désir car la façon dont nous nous délectons de la saveur des ressentis a de nombreuses ramifications. C’est ici que beaucoup d’entre nous se font piéger parce que nous ne voyons pas que les ressentis fluctuent. Nous voulons qu’ils soient permanents ; nous voulons que les sentiments agréables durent. Quant à la douleur, nous ne voulons pas qu’elle dure mais, même si nous essayons de nous en défaire, nous nous en saisissons aussi mentalement.

Voilà pourquoi nous devons nous concentrer sur les ressentis – sensations et sentiments. Cela nous permettra d’abandonner le désir à l’endroit même où il apparaît : au niveau du ressenti. Si nous ne concentrons pas notre attention là, toutes les autres voies que vous suivrez vont tout simplement proliférer. Alors, ramenez la pratique à l’intérieur, là où elle doit être pratiquée. Quand l’esprit change ou quand il développe un sentiment de calme ou de paix que l’on ressent comme plaisir ou équanimité, essayez de voir en quoi le plaisir ou l’équanimité est impermanent, en quoi il n’est pas vous ni vôtre. Quand vous saurez faire cela, vous cesserez de vous complaire dans ce ressenti particulier. Vous pouvez cesser ici même, là où l’esprit se saisit de la saveur du ressenti agréable et engendre ainsi le désir. C’est la raison pour laquelle l’esprit doit être pleinement conscient de lui-même, tout le temps et en toutes circonstances, et demeurer dans une observation précise pour voir que tout ressenti est vide de soi.

Cette histoire de ressentis agréables et désagréables est une maladie difficile à déceler parce que nous adorons avoir des ressentis. Nous nous saisissons même avec délectation des ressentis de paix et de vacuité dans l’esprit. Les ressentis grossiers, pleins de violence ou de tension, qui naissent des poisons mentaux sont faciles à détecter. Mais, quand l’esprit s’apaise, qu’il se pose, frais, lumineux, etc., nous sommes toujours attachés aux ressentis. Nous voulons avoir ces ressentis de plaisir et d’équanimité ; nous les apprécions. Même au niveau de la concentration stabilisée ou absorption méditative, il y a attachement à ce ressenti.

Telle est la force subtile et quasi magnétique du désir qui colore et masque les choses. Cette coloration et ces masques sont difficiles à déceler parce que le désir est toujours en train de murmurer en nous : « Je ne veux que des ressentis agréables ». C’est une question très sérieuse car ce virus du désir est la cause de nos renaissances continuelles.

Alors, observez bien pour voir comment le désir colore et masque les choses, comment il engendre l’apparition de la convoitise, l’envie d’obtenir ceci ou de prendre cela, et quelle sorte de saveur il a pour vous rendre tellement dépendant de lui qu’il vous est difficile de le repousser. Vous devez observer attentivement pour voir comment le désir attache l’esprit si solidement aux ressentis que l’on ne se lasse jamais de la sensualité ni des sensations agréables, quel qu’en soit le niveau. Si vous n’observez pas suffisamment pour voir clairement que l’esprit est prisonnier des ressentis et du désir, cela vous empêchera de vous libérer.

Nous sommes piégés par les ressentis comme un singe dans un piège de goudron. Les gens prennent une petite quantité de goudron et la mettent là où ils savent que le singe va y coller sa main ; ensuite il va essayer de se décoller avec l’autre main puis avec les deux pieds et finalement même sa bouche va rester collée au goudron. Voyez un peu : quoi que nous fassions, nous nous retrouvons piégés au niveau du ressenti et du désir ; nous n’arrivons pas à séparer les deux ; nous n’arrivons pas à nous laver d’eux. Si nous ne finissons pas par nous lasser du désir, nous serons comme le singe englué dans le goudron, nous piégeant nous-mêmes de plus en plus. Par conséquent, si nous avons à cœur de nous libérer en suivant la voie des grands Eveillés, nous devons nous concentrer tout particulièrement sur les ressentis jusqu’à réussir à nous en libérer. Nous devons nous exercer même avec les ressentis douloureux car, si nous avons peur de la douleur et que nous essayons toujours de la remplacer par le plaisir, nous finirons encore plus ignorants qu’avant.

C’est pour cette raison que nous devons être courageux face à la douleur, qu’il s’agisse de douleur physique ou de détresse psychologique. Quand elle apparaît dans toute sa force, comme une maison en feu, serons-nous capables de la lâcher ? Nous devons connaître les deux aspects du ressenti. Quand c’est chaud et que ça brûle, comment le gérer ? Quand c’est léger et rafraichissant, comment voir au travers ? Nous devons faire un effort pour nous concentrer sur les deux aspects, les observer avec attention jusqu’à ce que nous sachions comment lâcher prise. Sinon nous ne saurons rien du tout, nous continuerons à ne désirer que les ressentis légers et agréables ; plus ils seront légers et mieux cela vaudra… mais, dans ce cas, comment pouvons-nous espérer nous libérer du cycle des renaissances ?

Le nibbana est l’extinction du désir mais nous nous plaisons à entretenir le désir ; alors comment pouvons-nous espérer arriver quelque part ? Nous resterons ici, dans le monde, ici avec l’insatisfaction et la souffrance car le désir est une sève collante. S’il n’y a pas de désir, il n’y a rien : pas de souffrance, pas de renaissance. Mais nous devons être à l’affût pour le débusquer. C’est une sève collante, une nappe de goudron, une teinture difficile à nettoyer.

Alors, ne vous laissez pas emporter par les ressentis, sensations ou sentiments. C’est justement là que se trouve la partie cruciale de la pratique.

Source: http://www.dhammadelaforet.org/sommaire/kee/nappe_goudron.html


_________________
Une nappe de goudron 78317617_oUne nappe de goudron 78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta
MionaZen
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3351
Zodiaque : Taureau Âge : 40
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Coq
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Titre-sujet Re: Une nappe de goudron

Message par MionaZen Lun 29 Juil 2013, 13:39

Rien de plus dur que de faire taire le désir, le ressenti ... merci pour ce partage Petit Caillou Une nappe de goudron 586300 

    La date/heure actuelle est Mar 18 Mai 2021, 18:45