Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Atiśa Dīpaṃkara: La guirlande de joyaux du bodhisattva
Aujourd'hui à 16:17 par Admin

» Pourquoi je suis ici
Aujourd'hui à 11:04 par Ortho

» Soutra des Quatre Établissements de l’Attention
Aujourd'hui à 11:01 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 08:21 par vaygas

» Toc Toc Toc
Hier à 19:02 par michael19711

» Appel à l'aide au sujet d'un soutra
Hier à 18:06 par levitrailleur

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Hier à 08:37 par Mila

» Préoccupation sur la situation sociale en France
Mer 12 Déc 2018, 13:32 par indian

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles décembre 2018
Mar 11 Déc 2018, 16:15 par Pema Gyaltshen

» Sauvetage d'un éléphanteau au Kerala en Inde
Lun 10 Déc 2018, 14:54 par Mila

» Atelier de méditation « Joie de Vivre I »
Lun 10 Déc 2018, 00:11 par Tergar Bruxelles

» L’importance de l’amour dans le bouddhisme
Dim 09 Déc 2018, 11:05 par Disciple laïc

» Noorung le chien vagabond
Dim 09 Déc 2018, 07:50 par Disciple laïc

» Soutra de Celui qui Connaît l’Art de Vivre Seul
Ven 07 Déc 2018, 14:30 par Disciple laïc

» Sutra de la Voie du Milieu - sur la Vue Juste
Jeu 06 Déc 2018, 19:49 par Disciple laïc

» Le Bouddha a-il vraiment besoin qu’on lui offre de l’encens ?
Mer 05 Déc 2018, 16:15 par indian

» Discours sur l’Enseignement donné aux Malades
Mer 05 Déc 2018, 14:56 par Mila

» L’Enseignement au disciple vêtu de blanc (les laïcs)
Mer 05 Déc 2018, 14:48 par Mila

» Le Discours d’Anuradha
Lun 03 Déc 2018, 22:49 par Disciple laïc

» Le Discours sur la jeunesse et le bonheur
Lun 03 Déc 2018, 22:21 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Lun 03 Déc 2018, 10:04 par Disciple laïc

» Le Discours sur les Huit Réalisations des Grands Êtres
Dim 02 Déc 2018, 22:40 par Disciple laïc

» Le Discours d’Anuradha
Dim 02 Déc 2018, 15:42 par Disciple laïc

» Le Discours sur la Prise de Refuge en Soi-même
Dim 02 Déc 2018, 15:32 par Disciple laïc

» L’approche spirituelle chez les éclaireurs et éclaireuses de la nature
Dim 02 Déc 2018, 10:31 par Disciple laïc

» Présentation
Sam 01 Déc 2018, 13:52 par mabou

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Lun 26 Nov 2018, 18:25 par Disciple laïc

» Bouddhisme et animisme au Laos
Jeu 22 Nov 2018, 14:23 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Lun 19 Nov 2018, 21:15 par Akana

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 19 Nov 2018, 11:51 par Mila

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Dim 18 Nov 2018, 12:36 par Mila

»  Pour protéger les forêts de Thaïlande , des arbres sont ordonnés moines
Dim 18 Nov 2018, 11:30 par Mila

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Dim 18 Nov 2018, 11:12 par Mila

» Réouverture du site RIMAY
Sam 17 Nov 2018, 22:38 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sam 17 Nov 2018, 15:28 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 17 Nov 2018, 10:03 par Karma Trindal

» La pratique du sommeil
Ven 16 Nov 2018, 20:19 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Ven 16 Nov 2018, 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Ven 16 Nov 2018, 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Ven 16 Nov 2018, 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Ven 16 Nov 2018, 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Ven 16 Nov 2018, 13:41 par Karma Trindal

» Un grand bonjour pour vous !
Ven 16 Nov 2018, 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Ven 16 Nov 2018, 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Ven 16 Nov 2018, 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Ven 16 Nov 2018, 12:23 par Karma Trindal

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 31 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 28 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Abhradan, Admin, michael19711


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97996 messages dans 11285 sujets

Nous avons 4266 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est antoguerre

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7496)
 
Karma Trindal (6916)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2447)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Discours sur l’Enseignement donné aux Malades

Partagez
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Discours sur l’Enseignement donné aux Malades

Message par Disciple laïc le Mar 04 Déc 2018, 14:15



J’ai entendu ces paroles alors que l’Éveillé demeurait au monastère d’Anathapindika, dans le parc Jeta, près de Shravasti. À cette époque, le riche marchand Anathapindika était gravement malade. Lorsque le Vénérable Shariputra en fut informé, il alla immédiatement trouver Ananda et dit:



Frère Ananda, s’il te plaît, viens avec moi rendre visite à Anathapindika le laïc ».



Le Vénérable Ananda répondit:



Allons-y tout de suite”.



Le Vénérable Ananda mit sa robe, prit son bol et, en compagnie du Vénérable Shariputra, se rendit à la ville de Shravasti pour y accomplir la quête des aumônes. Ananda marchait derrière Shariputra et ils s’arrêtèrent à chaque maison jusqu’à celle d’Anathapindika où ils entrèrent. Une fois assis, le Vénérable Sahriputra s’adressa à Anathapindika le laic:



Comment vous sentez-vous? Est-ce que votre santé s’améliore ou se dégrade? Est-ce que la douleur physique se calme ou s’accroît?”



Le riche marchand Anathapindika répliqua:



Vénérables moines, il ne semble pas que ma maladie guérisse. La douleur, au lieu de s’apaiser, ne fait qu’augmenter.”



Shariputra dit:



Anathapindika, mon ami, à présent, il est temps de pratiquer la contemplation des Trois Joyaux: l’Éveillé, le chemin de la pratique et la communauté ». 



Le Bouddha a atteint la réalité telle qu’elle est, il est complètement et vraiment éveillé, il a mené à la perfection la compréhension et l’action, il est arrivé au véritable bonheur, il comprend la nature du monde et est inégalé en sagesse, il est un grand homme, il est l’enseignant des hommes et des dieux, il est l’Éveillé, celui qui est honoré par le monde.



Le Dharma est l’enseignement d’amour et de compréhension que le Tathagata a exposé. Il est profond et merveilleux, très précieux et digne du plus haut respect. C’est un enseignement qui ne peut être comparé aux enseignements ordinaires. C’est la voie de la pratique des êtres nobles.



La Sangha est la communauté de pratique guidée par les enseignements de l’Éveillé. La communauté est en harmonie et en son sein n’a aucun conflit, tous les aspects de la pratique peuvent y être accomplis. Elle est précieuse et respectée. Elle pratique les Entraînements et réalise la concentration, la vision profonde et la libération. C’est un champ de mérite inégalé dans le monde.



Ami Anathapindika, si vous méditez de cette manière sue le Bouddha, le Dharma et la Sangha, les bienfaits sont sans borne, et vous pouvez ainsi détruire les erreurs et les afflictions. Vous récoltez un fruit frais et doux comme le baume du bodhisattva. Un homme ou une femme intègre qui sait comment contempler les Trois Joyaux, ne risquera pas de tomber dans les trois mondes inférieurs que sont l’enfer, le monde des âmes errantes et celui des animaux, mais renaîtra sous la forme d’un être humain ou d’un dieu. 


Ami Anathapindika, pratiquons maintenant la méditation sur les bases des six sens:



Ces yeux ne sont pas moi. Je ne suis pas prisonnier de ces yeux.
Ces oreilles ne sont pas moi. Je ne suis pas prisonnier de ces oreilles.
Ce nez n’est pas moi. Je ne suis pas prisonnier de ce nez.
Cette langue n’est pas moi. Je ne suis pas prisonnier de cette langue.
Ce corps n’est pas moi. Je ne suis pas prisonnier de ce corps.
Ce mental n’est pas moi. Je ne suis pas prisonnier de ce mental. 

Continuons la méditation avec les six objets des sens:
Ces formes ne sont pas moi, je ne suis pas prisonnier de ces formes.
Ces sons ne sont pas moi, je ne suis pas prisonnier de ces sons.
Ces odeurs ne sont pas moi, je ne suis pas prisonnier de ces odeurs.
Ces goûts ne sont pas moi, je ne suis pas prisonnier de ces goûts.
Ces objets tactiles ne sont pas moi, je ne suis pas prisonnier de ces objets tactiles.
Ces pensées ne sont pas moi, je ne suis pas prisonnier de ces pensées. 

Poursuivons la méditation avec les six consciences des sens:



La conscience visuelle n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de la conscience visuelle.
La conscience auditive n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de la conscience auditive.
La conscience olfactive n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de la conscience olfactive.
La conscience gustalive n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de la conscience gustative.
La conscience tactile n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de la conscience tactile.
La conscience mentale n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de la conscience mentale. 
Continuons la méditation avec les six éléments :



L’élément terre n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de l’élément terre.
L’élément eau n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de l’élément eau.
L’élément feu n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de l’élément feu.
L’élément air n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de l’élément air.
L’élément espace n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de l’élément espace.



L’élément conscience n’est pas moi, je ne suis pas prisonnier de l’élément conscience. 
Poursuivons la méditation avec les Cinq agrégats:



La forme n’est pas moi, je ne suis pas limité par la forme.
Les sensations ne sont pas moi, je ne suis pas limité par les sensations.
Les perceptions ne sont pas moi, je ne suis pas limité par les perceptions.
Les formations mentales ne sont pas moi, je ne suis pas limité par les formations mentales.
La conscience n’est pas moi, je ne suis pas limité par la conscience. 


Continuons la méditation avec les trois temps:



Le passé n’est pas moi, je ne suis pas limité par le passé.
Le présent n’est pas moi, je ne suis pas limité par le présent.
Le futur n’est pas moi, je ne suis pas limité par le futur.



Ami Anathapindika, tout apparaît et disparaît à partir de causes et de conditions et en fait, la vraie nature de tous les phénomènes est de ne pas naître et de ne pas mourir, de ne pas arriver et de ne pas partir. Lorsque les yeux apparaissent, ils apparaissent mais ne viennent de nulle part. Quand les yeux cessent d’être, ils cessent d’être mais ne vont nulle part. Les yeux ne sont pas non-existants avant leur apparition, ni existants avant de disparaître. Tout ce qui est vient à l’existence suite à une combinaison de causes. Lorsque les causes et les conditions sont suffisantes, les yeux sont présents. Lorsque les causes et les conditions sont insuffisantes, les yeux sont absents. La même chose est vraie des oreilles, du nez, de la langue, du corps et du mental; de la forme, du son, de l’odeur, du goût, du toucher et des objets mentaux, de la vue, de l’ouïe, de l’odorat, du goût, du toucher et de la conscience mentale, des six éléments, des cinq agrégats et des trois temps. 


Dans les Cinq agrégats, il n’y a rien que l’on puisse appeler “soi”, “un être humain”, ou une” durée de vie”. L’ignorance, c’est l’incapacité à voir cette vérité. Parce qu’il y a ignorance, il y a des formations erronées. Parce qu’il y a des formations erronées, il y a une conscience erronée. Parce qu’il y une conscience erronée, il y a une distinction entre celui qui perçoit et ce qui est perçu. Parce qu’il y a une distinction entre celui qui perçoit et ce qui est perçu, il y a une distinction entre les six organes et les six objets des sens . Parce qu’il y a distinction entre les six organes et les six objets des sens il y a contact . Parce qu’il y a contact, il y a sensation.
Parce qu’il y a sensation, il y a désir. Parce qu’il y a désir, il y a saisie. Parce qu’il y a saisie, il y a devenir. Parce qu’il y a devenir, il y a naissance et mort, et la souffrance et la peine indicible qui en découlent.



Ami, vous venez de contempler et de voir que tous les phénomènes apparaissent suivant des causes et des conditions et qu’ils n’ont pas de nature propre; c’est la méthode de contemplation du vide; la plus haute et merveilleuse méthode de contemplation. 


Ayant pratiqué ainsi, le riche marchand Anathapinka le laïc se mit à pleurer:



Le Vénérable Ananda lui demanda:



Ami, pourquoi pleurez-vous ? Votre méditation n’a-t-elle point réussi ? Avez-vous quelques regrets?”



Anathapindika le laïc répondit:



Vénérable Ananda, je ne regrette rien et la méditation a réussi. Je pleure car je suis très ému. J’ai eu la grande fortune de servir le Bouddha et sa communauté pendant des années, et pourtant je n’ai jamais entendu un enseignement aussi profond, merveilleux et précieux que ces paroles transmises aujourd’hui par le Vénérable Shariputra .



Alors le Vénérable Ananda dit à Anathapindika le laïc:



Mais ne savez-vous pas, ami, que le Bouddha donne régulièrement cet enseignement aux bhikkhus et aux bhikkhunis ?”



Anathapindika le laïc répondit :



Vénérable Ananda, je vous en prie, dites au Bouddha qu’il existe des laics qui ne peuvent pas écouter, comprendre et pratiquer des enseignements comme ceux-ci mais il y en a d’autres qui sont capables d’écouter, de comprendre et de pratiquer ces merveilleux enseignements “.



Après avoir entendu les instructions de Shariputra et avoir médité en conséquence, Anathapindika se sentit libre et paisible et il atteint la compréhension la plus haute. Les Vénérables Shariputra et Ananda le saluèrent et revinrent au monastère. Anathapindika mourut et naquit ensuite dans le trente-troisième paradis.


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Mila
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 657
Age : 50
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Disposition de l'Esprit : méditation, partage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Re: Discours sur l’Enseignement donné aux Malades

Message par Mila le Mer 05 Déc 2018, 14:56

Heureusement pour nous,les maîtres actuels font comme Ananda :ils enseignent aussi aux laïcs que nous sommes.
                      


_________________
" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)
                          

    La date/heure actuelle est Sam 15 Déc 2018, 17:49