Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Pourquoi je suis ici
Hier à 22:24 par Vyathita

» Toc Toc Toc
Hier à 19:02 par michael19711

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 19:01 par indian

» Appel à l'aide au sujet d'un soutra
Hier à 18:06 par levitrailleur

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Hier à 08:37 par Mila

» Préoccupation sur la situation sociale en France
Mer 12 Déc 2018, 13:32 par indian

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles décembre 2018
Mar 11 Déc 2018, 16:15 par Pema Gyaltshen

» Sauvetage d'un éléphanteau au Kerala en Inde
Lun 10 Déc 2018, 14:54 par Mila

» Atelier de méditation « Joie de Vivre I »
Lun 10 Déc 2018, 00:11 par Tergar Bruxelles

» L’importance de l’amour dans le bouddhisme
Dim 09 Déc 2018, 11:05 par Disciple laïc

» Noorung le chien vagabond
Dim 09 Déc 2018, 07:50 par Disciple laïc

» Soutra de Celui qui Connaît l’Art de Vivre Seul
Ven 07 Déc 2018, 14:30 par Disciple laïc

» Sutra de la Voie du Milieu - sur la Vue Juste
Jeu 06 Déc 2018, 19:49 par Disciple laïc

» Le Bouddha a-il vraiment besoin qu’on lui offre de l’encens ?
Mer 05 Déc 2018, 16:15 par indian

» Discours sur l’Enseignement donné aux Malades
Mer 05 Déc 2018, 14:56 par Mila

» L’Enseignement au disciple vêtu de blanc (les laïcs)
Mer 05 Déc 2018, 14:48 par Mila

» Le Discours d’Anuradha
Lun 03 Déc 2018, 22:49 par Disciple laïc

» Le Discours sur la jeunesse et le bonheur
Lun 03 Déc 2018, 22:21 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Lun 03 Déc 2018, 10:04 par Disciple laïc

» Le Discours sur les Huit Réalisations des Grands Êtres
Dim 02 Déc 2018, 22:40 par Disciple laïc

» Le Discours d’Anuradha
Dim 02 Déc 2018, 15:42 par Disciple laïc

» Le Discours sur la Prise de Refuge en Soi-même
Dim 02 Déc 2018, 15:32 par Disciple laïc

» L’approche spirituelle chez les éclaireurs et éclaireuses de la nature
Dim 02 Déc 2018, 10:31 par Disciple laïc

» Présentation
Sam 01 Déc 2018, 13:52 par mabou

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Lun 26 Nov 2018, 18:25 par Disciple laïc

» Bouddhisme et animisme au Laos
Jeu 22 Nov 2018, 14:23 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Lun 19 Nov 2018, 21:15 par Akana

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 19 Nov 2018, 11:51 par Mila

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Dim 18 Nov 2018, 12:36 par Mila

»  Pour protéger les forêts de Thaïlande , des arbres sont ordonnés moines
Dim 18 Nov 2018, 11:30 par Mila

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Dim 18 Nov 2018, 11:12 par Mila

» Réouverture du site RIMAY
Sam 17 Nov 2018, 22:38 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sam 17 Nov 2018, 15:28 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 17 Nov 2018, 10:03 par Karma Trindal

» La pratique du sommeil
Ven 16 Nov 2018, 20:19 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Ven 16 Nov 2018, 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Ven 16 Nov 2018, 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Ven 16 Nov 2018, 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Ven 16 Nov 2018, 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Ven 16 Nov 2018, 13:41 par Karma Trindal

» Un grand bonjour pour vous !
Ven 16 Nov 2018, 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Ven 16 Nov 2018, 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Ven 16 Nov 2018, 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Ven 16 Nov 2018, 12:23 par Karma Trindal

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 32 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 32 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97989 messages dans 11282 sujets

Nous avons 4266 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est antoguerre

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7496)
 
Karma Trindal (6916)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2445)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Atteindre rigpa par la base

Partagez
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 690
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Atteindre rigpa par la base

Message par tindzin le Ven 22 Sep 2017, 11:26

A vous toutes et tous,


Bonjour,


J'ai apporté quelques modifications à ce sujet, dont une extension.


Bonne lecture.


tindzin  




HOUNG BLEU, ATTEINDRE L’EVEIL PAR LA BASE
 
 
Atteindre rigpa par la base :
 
tindzin - Dakar, le 21/09/2017 - 23:39
 
Actuellement par recoupemment de différentes informations, connaissances et par ma compréhension issue de la pratique, j'en suis arrivé a ma conclusion que tout l'environnement et nous-même évoluons de tous temps, dans la base neutre incréée et non née source de tout, que nous n'avons en fait, jamais quitté.
 
Comme une fusée pour quitter la Terre, comment faire pour nous arracher de l'attraction du samsara, qui, farce ou paradoxe, est lui-même également inclu dans la base neutre ?
 
Simple, nous devons passer de la connaissance intellectuelle de cette note, à son intériorisation, par un ressenti conscientisé.
 
Ce ressenti conscientisé nous permettra de provoquer plus facilement notre installation dans la présence de rigpa, qui est la nature de l'esprit au-delà du mental issu de l'ignorance, et dont est assujetti l'esprit ordinaire "sem".
 
Paradoxe, il nous sera difficile d'obtenir un ressenti conscientisé si nous ne comprenons pas ce qu'est la présence dans la contemplation de rigpa, pourtant je postule que c'est possible d'arriver à reconnaitre rigpa en partant des connaissances de cette note. Enfin pour moi l'estimation reste difficile puisque j'ai déjà reçu l'introduction de mon Maître à rigpa, la vue dzogchen.
 
Tout pourtant me parraissait clair dans ma tête au moment où, à moitié endormi dans mon lit, ce matin je l'ai visualisé, mais lorsque j'ai du passer a l'écriture, tout s'est embué.
 
Selon une recherche américaine d'une université californienne en 2014, il semblerait que notre oeil ne voit pas d'images, mais des impulsions électriques qui elles sont traitées par notre cerveau qui ensuite les compare aux formes qui se recoupent avec les concepts enregistrés en
mots (que l'on nous a appris dès notre plus jeune âge), c'est ensuite seulement qu'est créé l'image que nous pensons que notre oeil perçoit.
Tout semble n'être qu'énergie issue de la lumineuse sagesse auto-connaissant, soit de l'auto-puissance dynamique, les deux étant issu de la base neutre incréée et non née.
 
Le samsara n'est autre que le coté voilé de rigpa et est inséré, me semble t’il, dans le dernier plan éveillé de trois niveaux, qu'est le Nirmanakaya.
 
Le Nirmanakaya est le niveau de l'énergie où la lumière se transmue en matière.
C'est de mon point de vue, le niveau nommé par les astrophysiciens: "le big bang".
 
Le niveau précédent est le Sambhogakaya qui est le niveau de la nature où l'énergie se déploie sous la forme de la lumière, il est dans un plan vibratoire qui nous est accessible sous condition d'avoir purifié les voiles qui ne nous permettent pas actuellement de le voir, tout comme c'est le cas pour le premier niveau, celui de l'essence que l'on nomme Dharmakaya.
 
Sans ces deux premiers niveaux pas de Nirmanakaya. Le Dharmakaya est le niveau le plus élevé que peut atteindre une conscience, c'est le plan absolu et en amont, c'est la base neutre incréée et non née.
 
Comme je l'ai déjà formulé selon mon intuition, l'ensemble de ces trois niveaux et le samsara, ne sont pas situés ailleurs disséminés  mais se trouvent dans le même espace à des niveaux de fréquences vibratoires différents.
 
Il se trouve que cet espace (selon les connaissances bouddhistes actuelles) n'est autre que la base neutre incréée et non née.
 
Ainsi, lorsque vous entreprenez la contemplation de la méditation de la vue dzogchen, Treckchö, soit vous pourrez ressentir que vous même et l'environnement sont la base neutre, il en découlera une assise dans rigpa qui s'élèvera d'elle-même, soit cela peut être le contraire, que vous vous attelé à rigpa et vous ressentirez alors, que l'environnement et vous, êtes la base neutre.
 
Pour ceux qui n'ont pas reçu l'introduction à la vue (mais aussi pour les autres, donc pour tous), je propose cette approche :
 
Premier versus: puisque les yeux ne voient que des impulsions électrique, puisque la matière n’est que de la lumière, puisque la lumière est de l’énergie, puisque l’énergie est auto-puissance dynamique…
 
Second versus: puisque les consciences se déploient de la lumineuse sagesse auto-connaissant et que ces deux (auto-puissance dynamique et lumineuse sagesse auto-connaissant) se déploient au sein de la base neutre incréée et non née qu’elles n’ont jamais quitté, l’on peut dès lors me semble t'il affirmer; que nous sommes non individué et que, tout comme notre environnement, nous sommes les apparentes illusions se reflettant dans le miroir qu'est la base neutre incréée et non née. Notre apparente réalité n’est donc que relative.
 
A mon sens, seul rigpa, la nature de l’esprit au-delà du mental peut ressentir que notre environnement et nous-même sommes, la base neutre incréée et non née elle-même. Rigpa transcende toutes les vues erronnées et les concepts d’existence et de non-existence, d’éternalisme et de nihilisme, de bien, de mal, etc.
 
S’établir nuit et jour dans rigpa, c’est demeurer au-delà du mental, de l’ignorance de l’esprit mondain ordinaire « sem », hors du champ du fourvoiement et du samsara.
 
De mon point de vue, en reconnaissant la base neutre incréée et non née en tout, nous nous trouvons dans une posture où nous n’avons plus rien à défendre et contrairement aux méthodes de méditations travaillant avec des antidotes et les moyens habiles où il nous « suffit » de laisser passer émotions et pensées se dissoudre dans la vacuité, comme l’approche de la vue dzogchen et de Treckchö nous l’enseigne (lorsque l’on demeure en méditation/ contemplation, dans la présence de rigpa, la vue dzogchen, l’exercice consiste à laisser s’élever et se dissoudre dans l’espace sans notre intervention à quelques moments que ce soit, tout ce qui s’élève, soit : pensées, émotions, grattements, irritations/ démengeaisons, sons, engourdissement musculaire, passage de personnes, d’animaux, insectes, nuages, véhicules, odeurs, tout ce qui stimule nos sens et notre champ de vision, etc).
 
Ici, selon mon ressenti, si notre référence est demeurer dans le ressenti que nous sommes la base incréée et non née elle-même, nous n’avons même plus cette nécessité, puisque ce ressenti va inclure cela, soit rigpa. Seul demeurera alors, notre vigilence de maintenir à notre conscience ce ressenti face à la base.
 
Selon mon intuition, c’est la voie ultime pour obtenir l’éveil.
 
 Qu’en pensez-vous ?
 
A vous de voir et d’essayer.
 
PS : J’ai adapté dans certaines de mes pratiques un petit truc (que vous pourriez retrouver dans mon texte, « L’Aube de l’éveil » qui est lui-même l’extention dynamique dans sa dimension de progression de mon premier essai « Partage autour du dzogchen, éditions Elzévir, 2010 Paris) qui m’est bien utile pour me voir comme un être non individué et qui m’est aussi très utile pour m’encrer dans la reconnaissance que nous sommes la base neutre incréée et non née elle-même, dont nous ne sommes jamais sorti. Soit, lorsque je conclu une pratique comme Vajrasattva où tout autre où finalement l’on dit :
 
« le houng bleu se dissout en lumière et fond en moi et nous ne faisons plus qu’un »
 
Venue de mon intuition lors d’une pratique, je l’ai modifié et introduit une strophe supplémentaire qui m’apporte beaucoup et pour moi fait toute la différence :
 
« le HOUNG bleu se dissout en lumière et se résorbe en moi et je se résorbre dans le HOUNG bleu »
Le HOUNG bleu :
 
tindzin – Dakar, le mercredi 27 septembre 2017
 
Depuis quelques temps j’avais intuitivement élaboré le postulat que le mantra racine :
OM – AH – HOUNG, présentait un sens caché, car en fait selon moi, il devrait se réciter :
HOUNG – AH – OM, pour la raison suivante.
 
Si l’on considère ce que transmettent les enseignements, que tout ce qui existe s’est déployé à partir d’une base neutre incréée et non née, de laquelle s’est déployé deux forces, l’une étant :
 
Auto-puissance dynamique, s’est déployé en énergie, Dharmakaya, puis en lumière, Sambhogakaya et l’union des deux sur la base de fréquences vibratoires différentes, la lumière s’est déployée en matière.
 
L’autre, Lumineuse sagesse auto-connaissant, s’est déployé en consciences, qui soit se sont instantanément reconnues comme reflets de cette force Lumineuse sagesse auto-connaissant et se sont installées instantanément dans l’éveil, soit sur le plan Dharmakaya, énergie éthérée, Samanthabadra, le Bouddha primordial, puis sur le plan Sambhogakaya, lumière, l’éveil sous les traits de Vajrasattva en union avec sa parèdre Vajravahri, ainsi qu’un nombre infini de d’êtres réalisés et de dakinis et finalement Nirmanakaya, la lumière devient matière, le Bouddha historique Sakyamouni. Les trois plans Dharmakaya, Sambhogakaya et Nirmanakaya, étant les trois totalement éveillés.
 
Le reste des milliards de milliards infini de consciences qui ne se sont pas reconnues comme étant reflet de Lumineuse sagesse auto-connaissant, mais vu comme séparées de celle-ci, fourvoyées par l’ignorance, sur base de l’illusion du sujet et de l’objet, ont déployé un espace au sein même du plan du Nirmanakaya éveillé, que l’on nomme Samsara, qui se trouve être (mon ressenti), le plan voilé de l’éveil participant de celui-ci.
 
OM – AH – HOUNG, plus facile à prononcer, mais auquel je pense qu’il serait juste dans la progression de réciter HOUNG – AH – OM, pourquoi ?
 
HOUNG (bleu), correspond à la nature de l’esprit, l’esprit de tous les Bouddhas, AH (rouge) c’est le son, la parole de tous les Bouddhas et OM (blanc) correspond au corps, le corps d’émanation, donc matière, l’aspect physique mondain de tous les Bouddhas.
 
Si l’on juxtapose la progression du déploiement Dharmakaya, Sambhogakaya et Nirmanakaya, au mantra, cela pourrait être : Dharmakaya - HOUNG, Sambhogakaya - AH et Nirmanakaya – OM, à ceci près que suivant les écoles et les différents textes, Dharmakaya est aussi associé à la base neutre incréée et non née, donc à mon avis HOUNG c’est la base neutre incréée et non née elle-même.
 
Maintenant comme dans les pratiques de l’offrande du mandala et surtout dans celle de Vajrasattva, où à la fin de la pratique l’on visualise que le HOUNG bleu fond en lumière et fond en nous, où en moi, où fond en moi et nous ne faisons plus qu’un, que toutes ces différentes manières de le dire sont erronées sur la base de mauvaises traductions, car elles induisent toutes la notion du un donc de quelque chose qui au final subsisterait, une âme, sur la base de ce que m’a écrit le lama Arnaud Guétcheu : « Traditionnellement on préfère généralement l'expression "non deux" à "un". Car l'affirmation d'un, peut encore faire vibrer cette tendance à la réification. »
 

C’est ainsi que m’était intuitivement apparu durant une méditation, qu’il était préférable d’énoncer « le HOUNG bleu se dissout en lumière et fond en moi et je fonds dans le HOUNG bleu et nous ne faisons plus qu’un » , mais maintenant, avec l’éclaircissement du lama Arnaud Guétcheu, je pense qu’il est juste de le dire et de finir ainsi :     « le HOUNG bleu se dissout en lumière et se résorbe en moi, puis "JE" et l’ensemble de l’environnement se résorbre dans le HOUNG bleu qui se résorbe dans l’espace … AH ! » (*), ce qui sous entend, non pas que tout se résorbe dans la base neutre incréée et non née, mais qu’a cet instant, tout ce qui apparemment « existe », n’est qu’ornementation du déploiement Auto-puissance dynamique et Lumineuse sagesse auto-connaissant, les deux étant, comme nombre d’enseignements le disent, ne se sont jamais déployés au-delà de la base neutre incréée et non née, autrement dit, nous sommes, ainsi que tous les plans et dimensions connues et inconnues, la base neutre incréée et non née elle-même.
A vous toutes et tous.

Bien à vous.



(*) : ... puis "JE" et l’ensemble de l’environnement se résorbre dans le HOUNG bleu qui se résorbe dans l’espace … AH ! » - Cette pratique tel que je l'effectue aujourd'hui avec cet ajout.


Modifié Dakar, le samedi 30 décembre 2017


Dernière édition par tindzin le Sam 30 Déc 2017, 15:29, édité 2 fois
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 690
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Atteindre rigpa par la base

Message par tindzin le Mar 10 Oct 2017, 02:32

A vous toutes et tous,
 
 
Bonjour,
 
 
Aujourd'hui je vous propose de passer aux exercices pratiques et je suis aussi ouvert à répondre à vos questions, autant que mes capacités me le permettent. 
 
 
 
 
Comment ressentir en tout, la base neutre incréée et non née :
 
C’est par la conscience éveillée à la nature de l’esprit, rigpa, que l’on ressent que l’auto-puissance dynamique, tout comme la lumineuse sagesse auto-connaissant, se déploie de la base neutre incréée et non née, le miroir, sous la forme d’un unique reflet dédoublé.
 
Ce qui complexifie cette simplicité éveillée, est l’indissociabilité de ces forces éveillées, avec le plan voilé du samsara, qui à partir de l’ignorance, fourvoie les consciences éveillées pervertissant la nature de l’esprit, rigpa, dans l’enfermement à l’esprit mondain voilé, sem, dont l’on dit également qu’il est marigpa, où la perte de mémoire des consciences sur leur origine éveillée, les établissent dans la division et l’individualisme, où l’illusion est prise pour réelle.
 
Dit de manière différente, à l’instant, la plupart de ceux lisant ce commentaire, se ressentent comme des individus existants et croient en la solidité et en la matérialité de ce monde.
 
Eh bien, si vous êtes dans cet état d’esprit et cette vision, c’est que vous êtes dans l’esprit ordinaire, sem, et que vous évoluez et évoluerez de vie en vie en mode samsara, sous l’action du karma, fruits de vos actions.
 
Comment donc rapidement, changer de paradigme et ressentir la base neutre incréée et non née en tout ?
 
C’est un menu en deux points de ce qu’il va falloir intégrer avec ce nouveau paradigme :
 
1/ L’environnement.
 
 
2/ Tous les êtres vivants sur Terre (une fois intégré l’ensemble des êtres vivant sur Terre, il vous sera
    facile d’intégrer à cette vision, tous ceux des multivers).
 
 
 
1/ L’environnement : Lorsque par exemple nous nous promenons où que ce soit, si vous ressentez
    l’environnement comme déploiement de l’auto-puissance dynamique, alors sans doute, ce n’est pas
    votre esprit ordinaire, sem, qui a ce ressenti, mais la nature de l’esprit, rigpa.
 
2/ Pour les autres êtres humains et animaux, en les croisant vous ressentirez qu’ils sont tous avant
    tout, des consciences s’étant déployées de la lumineuse sagesse auto-connaissant, à ceci près,
    qu’en même temps, ces consciences seront également l’expression de l’auto-puissance dynamique
    avec forme (leur corps).
 
    Une fois que vous ressentirez cela pour les êtres vivants, naturellement vous ressentirez que l’auto-
    puissance dynamique et la lumineuse sagesse auto-connaissant, sont le dédoublé reflet unique
    s’élevant du miroir, qui n’est autre, que la base incréée et non née elle-même.
 
    Il est donc juste d’affirmer que l’environnement et les consciences sous formes d’êtres, y
    compris nous-même, sommes la base neutre incréée et non née elle-même, puisque les
    Maîtres à travers leur enseignement, nous le disent eux-mêmes à leur manière.
 
 
Comment dès lors entrer en relation avec l’ensemble des consciences qui pour la plupart d’entre-elles, se vivent comme entités individuées, existantes par elles-mêmes, tout comme l’environnement dans lequel elles évoluent.
 
Eh bien c’est simple et complexe. C’est simple, dans le sens où nous n’avons rien à faire, que continuer à entrer en relation avec l’ensemble des êtres, que se soit son employeur, un fonctionnaire, une autorité, son épouse et ses enfants, où son chat et son chien, car petit à petit va apparaître et se développer par exemple, le sentiment lorsque l’on se met en colère, que notre colère manque de crédibilité, de pertinence, où alors nous ne ressentirons plus aucune menace à la vue d’un animal nuisible, au point où l’on aura même plus envie de tuer un moustique, préférant soit de le laisser tranquille, soit de le sortir d’une pièce et posant un verre sur lui et en refermant la trappe avec un carton solide, avant de l’expulser par la fenêtre.
 
En fait, petit à petit, sans nous forcer, nous serons animé de compassion pour tous les êtres, en voyant leur vie et les souffrances qu’ils endurent à cause de leur karma et de l’ignorance qui les anime.
 
Parallèlement nous développerons notre capacité à voir en tout, autant la base neutre incréée et non née, de même que le dédoublé reflet que sont l’auto-puissance dynamique et la lumineuse sagesse auto-connaissant, ce qui aura pour effet, sans avoir entrepris d’autres pratiques, de nous installer dans la nature de l’esprit, rigpa, nous ouvrant la porte de la connaissance et de la voie vers l’éveil.
 
Afin d'éviter que l'égo ne détourne à son profit cette pratique pour se renforcer, on ne sait jamais, je recommande qu'au moins une fois par jour, le soir par exemple avant d'aller se coucher, de dédicacer l'ensemble des mérites que l'on aurait pu obtenir par cette pratique, pour le bonheur de tous les êtres. Je suis entrain de préparer un texte des dédicaces que je fais pour le porter en sujet sous le titre : dédicaces.

Pour récapituler très succinctement cette pratique qui peut soit devenir votre pratique principale, soit être un bol d'air frais à vos autres pratiques quotidiennes et des engagements que vous avez déjà auprès de votre Maître ou de vos Maîtres, je vous propose ceci:

La lumineuse sagesse auto-connaissant ressent à travers la nature de l'esprit, rigpa, que l'ensemble de l'environnement est l'auto-puissance dynamique.

Puis rigpa, ressent qu'elle-même est la lumineuse sagesse auto-connaissant et que cette sagesse est indissociable de l'auto-puissance dynamique.

En fait vous ressentez que ces deux forces indissociables, ne sont qu'un seul reflet se déployant à partir de la base neutre incréée et non née et donc que vous même, l'environnement et la nature de l'esprit, rigpa, ne sont que la base neutre incréée et non née elle-même.

Pour ce qui est d'entrer en contact avec tous les autres êtres plongés dans l'ignorance du samsara, relire les phases de la pratique ci-dessus.


A vous toutes et tous.
 
Bien à vous.
 
tindzin
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 690
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Atteindre rigpa par la base

Message par tindzin le Sam 14 Oct 2017, 12:26

A vous toutes et tous,
 
Bonjour,
 
C’est tout à fait inconsciemment ce matin, devant le miroir de la salle de bain, que m’est venu à l’esprit cet exercice pratique que je nomme :
 
Exercice pratique 2 :
 
Thierry Poget, Dakar, le samedi 14 octobre 2017, 10:01
 
Les trois parties suivantes sont à faire physiquement, ce n’est pas qu’un exercice « pratique » intellectuel.
 
Première partie de l’exercice pratique :
 
Vous êtes devant le miroir dans la salle de bain et vous vous regardez dans ce miroir. Vous dites alors, je me vois dans le miroir, vous avez donc un net sentiment d’être-là, d’exister en tant que personne, en tant que je suis, je me vois dans le miroir, où je vois mon reflet, de moi, de JE, dans le miroir, vous vous voyez dans le miroir, j’existe !
 
Seconde partie de l’exercice :
 
Vous êtes devant le miroir dans la salle de bain et vous vous regardez dans ce miroir. Vous dites alors, Le miroir est la base neutre incréée et non née, tout ce qui apparaît dans le miroir est l’auto-puissance dynamique et l’observateur qui regarde l’ensemble de la scène, est la lumineuse sagesse auto-connaissant, la nature de l’esprit, rigpa.
 
Pour autant ni l’observateur, ni le reflet qui se sont déployés à partir du miroir qui est la base neutre incréée et non née, ne l’on jamais en fait, quitté.
 
Troisième partie de l’exercice :
 
Faisant toujours face au miroir, vous prenez conscience que vous êtes dans la salle de bain face au miroir et face à votre reflet dans le miroir. L’ensemble de la situation est l’auto-puissance dynamique, et l’observateur qui regarde l’ensemble de la scène, est la lumineuse sagesse auto-connaissant, la nature de l’esprit, rigpa.
 
Puis en élargissant le champ, vous réalisez que l’auto-puissance dynamique et la lumineuse sagesse auto-connaissant, sont les deux forces qui ne forment qu’un seul reflet se déployant du miroir, la base neutre incréée et non née.
 
Maintenant, où est le JE ?
 
A vous toutes et tous, je vous souhaite un excellent week-end.
   


tindzin 
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 690
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Atteindre rigpa par la base

Message par tindzin le Ven 17 Nov 2017, 00:47

Bonjour,


Pour quelles raisons je pense que l’auto-puissance dynamique et la lumineuse sagesse auto-connaissant sont en fait un unique reflet dédoublé ?
 
Parce que le karma issu de nos actions, détermine notre environnement.
 
Ainsi il est le résultat découlant de notre attention et de l’intention que l’on porte dans nos actions, elles sont issues de notre conscience.
 

Donc, l’auto-puissance dynamique et la lumineuse sagesse auto-connaissant, ne peuvent se déployer séparément de la base neutre incréée et non née, mais selon mon intuition, le déploiement est simultané et indissociable.


Bien à vous.


tindzin
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 690
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Atteindre rigpa par la base

Message par tindzin le Mer 27 Déc 2017, 13:41

Bonjour,


Voici la réponse que j'ai faite mardi 26 décembre, à une personne qui m'a contacté depuis un autre site que l'arbre des refuges, suite à mon dépôt sur ce site de l'exercice en trois parties afin de pouvoir expérimenter rigpa, que vous pourrez trouvez ci-dessus.


 
Je conçois aisément que pour vous c’est difficile à vous inscrire dans cet exercice, cela va certainement l’être également pour la plupart des pratiquants bouddhistes non accoutumé de ces terminologies et aussi à cause de cette manière particulière que j’ai imaginé afin d’amener une personne à la compréhension de ce qu’est l’essence même de l’esprit, sa nature, par une approche directe, verticale, sans concession, mais qui est également un moyen rapide de le ressentir, afin de développer et s’ encrer à ce ressenti.
 
Je vous propose donc cette approche :
 
Lorsque vous regardez votre environnement et vous même, vous percevez l’ensemble comme existant, l’ensemble semble ne faire qu’un bloc existant et c’est d’ailleurs de cette manière que l’on nous éduque.
 
Si vous le souhaitez, maintenant début de l’exercice :
 
Essayez de ressentir que l’ensemble de ce que votre regard perçoit, y compris votre personne, votre corps, les étoiles, la lune, jusqu’au confins non pas de l’univers, mais du multivers (ensemble de multiples univers), est le déploiement d’une force, que dans le bouddhisme, l’on pourrait nommer l’auto-puissance dynamique.
 
Vous y êtes ? Alors continuons.
 
Maintenant imaginez, c’est à dire, créer dans votre esprit une image, le synonyme est visualiser.
 
Visualisez donc cette force, cette auto-puissance dynamique englobant tout ce que vous voyez, vous même et l’ensemble de l’environnement, cette force est tout.
 
A ce moment peut-être aurez-vous cette question, mais d’où vient cette force ?
 
Cette auto-puissance dynamique vient bien de quelque part, elle se déploie de ce que je nommerais, la base neutre incréée et non née, je l’appelle ainsi parce que c’est ce que selon le bouddhisme elle est, soit : neutre, incréée et non née.
 
                                                                                XXXX
 
A ce point mettons entre parenthèses, quelques instants l’exercice.
 
Maintenant de cette base, non seulement se déploie l’auto-puissance dynamique, mais également une seconde force, la lumineuse sagesse auto-connaissant, d’où tout comme l’auto-puissance dynamique se déploie en milliards de reflets, soit l’ensemble de tout ce que vous voyez, de même, la lumineuse sagesse auto-connaissant, ce déploie en milliards de consciences, dont vous-même.
 
Au départ, au moment même du déploiement de ces consciences, certaines ont instantanément perçus qu’elles se déployaient de la lumineuse sagesse auto-connaissant qu’elles n’avaient jamais quitté, mais également que la lumineuse sagesse se déployait elle-même de la base neutre incréée et non née tout comme l’auto-puissance dynamique.
 
Ainsi ces consciences dès l’instant de leur déploiement sont demeurées dans cette certitude, qui constitue ce que l’on appel Eveil.
 
Par contre, selon le bouddhisme, à l’instant même du déploiement des consciences, s’est produit un fourvoiement du à ce qui a été défini comme ignorance. Dès cet instant, ces consciences se sont perçues comme séparées de la source, de la lumineuse sagesse auto-connaissant. Elles se sont vues comme individuées, existantes, autonomes et dès ce moment, cet instant, se voyant séparées de la source, cela a créer l’observateur de sujets et d’objets, l’un observant l’autre, puis de là, un enchaînement d’actions, conduisant à créer ce qui a été nommé, conceptualisé comme étant le karma, puis se sont déployés des sphères d’existences correspondantes aux inclinaisons de groupes de consciences, ce que l’on appelle dans le bouddhisme, les six mondes, l’ensemble formé est nommé le Samsara. Le Samsara n’est autre que le voile recouvrant l’authentique nature de ce que nous sommes réellement de tous temps, des consciences éveillées.
 
L’exercice nous permet d’expérimenter le ressenti, le goût de notre véritable nature, qui est appelé rigpa, la nature de l’esprit, qui constitue une conscience non voilée, donc éveillée.
 
Ensuite il va falloir stabiliser l’expérience de jour comme de nuit, à chaque instant de notre vie et c’est à partir de ce point là que débute véritablement l’entrainement par la méditation et la reconnaissance par le ressenti, que nous ne sommes, ni une personne, ni une âme individuée, mais une conscience, qui tant qu’elle ne s’établira pas dans le plein et insurpassable éveil, passera d’une vie à l’autre indéfiniment.
 
                                                                                XXXX
 
Revenons ici et maintenant à l’exercice :
 
Vous souvenez-vous, de la question, d’où vient cette force ? A laquelle j’ai répondu ci-dessus.
 
Mais avant cette question, il y en avait une autre plus primordiale encore qu’il aurait fallu vous poser, soit :
 
Qui observe ?
 
Eh bien, le seul et unique ressenti qui peut appréhender et observer l’environnement et vous-même comme étant reflet de l’auto-puissance dynamique se déployant de la base neutre incréée et non née, ne peut pas être l’esprit ordinaire voilé par l’ignorance, mais la nature de l’esprit, rigpa, soit le ressenti auquel je souhaitais vous introduire, avec cet exercice.
 
Conclusion :
Lorsque vous ressentez l’environnement et vous-même comme étant auto-puissance dynamique, c’est que l’observateur est la nature de l’esprit, rigpa, qui sous la forme d’une conscience est également la lumineuse sagesse auto-connaissant.
 
Par cascade, vous pouvez déduire que l’une ne pouvant aller sans l’autre, l’auto-puissance dynamique et la lumineuse sagesse auto-connaissant sont les deux dédoublé reflets d’une force unique, qui je ne vous l’ai pas encore révélé, se déploie de la base neutre incréée et non née, sans jamais ne l’avoir quitté et donc en fait, que l’ensemble de ce qui se déploie devant nos yeux y compris rigpa (l’observateur), sommes la base neutre incréée et non née elle-même.
 
Maintenant je vous invite à reprendre l’exercice du miroir.
 
Bien à vous.
 
   
Thierry Poget – Dakar, le mardi 26 décembre 2017

 
PS : La reconnaissance de rigpa ira en s’approfondissant, ouvrant de nouveaux
        espaces, que se soit envers les autres, telle la compassion, ou
        intérieurement, déploiement de sagesse, notamment par l'intuition.

Contenu sponsorisé

Re: Atteindre rigpa par la base

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 15 Déc 2018, 01:21