Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Bonjour à toutes et tous
Aujourd'hui à 14:58 par bdoisne

» Question au sujet des intoxicants.
Aujourd'hui à 12:56 par Mila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 20:31 par Mila

» Soutra des Quatre Établissements de l’Attention
Hier à 18:47 par Disciple laïc

» Message aux dirigeants et aux décideurs selon l’expérience du roi Trân Nhân Tông
Hier à 17:21 par Disciple laïc

» Pourquoi je suis ici
Hier à 16:00 par Mila

» Les dédicaces dans les cérémonies zen
Hier à 10:03 par Disciple laïc

» Atiśa Dīpaṃkara: La guirlande de joyaux du bodhisattva
Sam 15 Déc 2018, 16:17 par Admin

» Toc Toc Toc
Ven 14 Déc 2018, 19:02 par michael19711

» Appel à l'aide au sujet d'un soutra
Ven 14 Déc 2018, 18:06 par levitrailleur

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Ven 14 Déc 2018, 08:37 par Mila

» Préoccupation sur la situation sociale en France
Mer 12 Déc 2018, 13:32 par indian

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles décembre 2018
Mar 11 Déc 2018, 16:15 par Pema Gyaltshen

» Sauvetage d'un éléphanteau au Kerala en Inde
Lun 10 Déc 2018, 14:54 par Mila

» Atelier de méditation « Joie de Vivre I »
Lun 10 Déc 2018, 00:11 par Tergar Bruxelles

» L’importance de l’amour dans le bouddhisme
Dim 09 Déc 2018, 11:05 par Disciple laïc

» Noorung le chien vagabond
Dim 09 Déc 2018, 07:50 par Disciple laïc

» Soutra de Celui qui Connaît l’Art de Vivre Seul
Ven 07 Déc 2018, 14:30 par Disciple laïc

» Sutra de la Voie du Milieu - sur la Vue Juste
Jeu 06 Déc 2018, 19:49 par Disciple laïc

» Le Bouddha a-il vraiment besoin qu’on lui offre de l’encens ?
Mer 05 Déc 2018, 16:15 par indian

» Discours sur l’Enseignement donné aux Malades
Mer 05 Déc 2018, 14:56 par Mila

» L’Enseignement au disciple vêtu de blanc (les laïcs)
Mer 05 Déc 2018, 14:48 par Mila

» Le Discours d’Anuradha
Lun 03 Déc 2018, 22:49 par Disciple laïc

» Le Discours sur la jeunesse et le bonheur
Lun 03 Déc 2018, 22:21 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Lun 03 Déc 2018, 10:04 par Disciple laïc

» Le Discours sur les Huit Réalisations des Grands Êtres
Dim 02 Déc 2018, 22:40 par Disciple laïc

» Le Discours d’Anuradha
Dim 02 Déc 2018, 15:42 par Disciple laïc

» Le Discours sur la Prise de Refuge en Soi-même
Dim 02 Déc 2018, 15:32 par Disciple laïc

» L’approche spirituelle chez les éclaireurs et éclaireuses de la nature
Dim 02 Déc 2018, 10:31 par Disciple laïc

» Présentation
Sam 01 Déc 2018, 13:52 par mabou

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Lun 26 Nov 2018, 18:25 par Disciple laïc

» Bouddhisme et animisme au Laos
Jeu 22 Nov 2018, 14:23 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Lun 19 Nov 2018, 21:15 par Akana

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 19 Nov 2018, 11:51 par Mila

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Dim 18 Nov 2018, 12:36 par Mila

»  Pour protéger les forêts de Thaïlande , des arbres sont ordonnés moines
Dim 18 Nov 2018, 11:30 par Mila

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Dim 18 Nov 2018, 11:12 par Mila

» Réouverture du site RIMAY
Sam 17 Nov 2018, 22:38 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sam 17 Nov 2018, 15:28 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 17 Nov 2018, 10:03 par Karma Trindal

» La pratique du sommeil
Ven 16 Nov 2018, 20:19 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Ven 16 Nov 2018, 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Ven 16 Nov 2018, 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Ven 16 Nov 2018, 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Ven 16 Nov 2018, 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Ven 16 Nov 2018, 13:41 par Karma Trindal

» Un grand bonjour pour vous !
Ven 16 Nov 2018, 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Ven 16 Nov 2018, 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Ven 16 Nov 2018, 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Ven 16 Nov 2018, 12:23 par Karma Trindal

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 34 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 33 Invités :: 2 Moteurs de recherche

bdoisne


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 98009 messages dans 11289 sujets

Nous avons 4267 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est bdoisne

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7496)
 
Karma Trindal (6916)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2448)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Sous votre lit

Partagez
avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Sous votre lit

Message par Karma Yéshé le Mer 28 Sep 2011, 17:10

Sous votre lit, des perturbateurs... endocriniens !

Présentant parfois des concentrations supérieures aux normes réglementaires, les perturbateurs endocriniens sont partout. Dans l'environnement extérieur forcément mais également dans votre chambre à coucher.









Pollution | 16 Septembre 2011 | Actu-Environnement.com
Réduire la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer cette pageOptions de partage



Réalisé par plusieurs associations environnementales, le rapport “Home Sweet Home- dusty under bed” met en évidence la présence de perturbateurs endocriniens dans nos logis. A l'initiative de ChemSec et de la Swedish Society for Nature Conservation (SSNC), cette étude a consisté à analyser les poussières domestiques prélevées dans et sous le lit de chambres à coucher à travers le monde. Agissant comme un réservoir pour les produits chimiques dans l'environnement intérieur, la poussière reflète la combinaison de polluants à laquelle les gens sont potentiellement exposés dans leur maison.

La poussière passée au crible

Pour cette étude, les échantillons de poussières provenaient des chambres de douze différents pays : 6 européens (Allemagne, Belgique, Hongrie, Italie, République Tchèque et Suède), 4 africains (Afrique du Sud, Kenya, Ouganda et Tanzanie), et 2 asiatiques (Malaisie et Philippines). Afin de rassembler le maximum de données, les chambres n'avaient pas été nettoyées depuis une semaine. Des aspirateurs portables et des sacs en plastiques, tous identiques, ont été utilisés pour ne pas fausser les résultats des analyses.

Devant le nombre impressionnant de substances à rechercher, l'étude a préféré se focaliser sur une sélection de produits chimiques connus pour être dangereux pour l'environnement et la santé dont les retardateurs de flamme bromés (PBDE), les PCB, les phtalates, le bisphénol A ou encore certains pesticides.

Toutes ces substances sont capables, ou en tout cas fortement suspectées, d'affecter les systèmes endocriniens ce qui provoque des atteintes à la fertilité, des cancers ainsi que des troubles neurocomportementaux. De plus, il est parfois difficile de caractériser l'action d'un seul polluant car les perturbateurs endocriniens sont souvent mélangés. Ce cocktail peut ainsi avoir un impact plus important, en raison des effets de synergies entre ces molécules.

Des résultats inquiétants…

Les résultats de ces analyses ont révélé que toutes les échantillons de poussières domestiques contenaient un mélange de perturbateurs endocriniens. Ces derniers sont libérés par une grande famille de produits de consommation présents dans les foyers : ameublement, électronique, cosmétiques, jouets…

Les concentrations des produits chimiques analysés varient selon les échantillons. Mais, ceux provenant des Philippines diffèrent le plus des autres et présentent de hauts niveaux de polluants, notamment pour le Bisphénol A et les retardateurs de flamme bromés. Pour certains composés de cette dernière famille (PBDE 47 et PBDE 99), la concentration est cent fois à mille fois supérieure à celle des autres pays.

En moyenne, la concentration en PBDE dans la poussière est de 349,4 µg/kg alors qu'en Europe, ce chiffre chute à 60,2 Mg/kg. Cette tendance s'inverse pour les phtalates, les six membres de l'Union européenne présentant une concentration moyenne de 934,8 mg/kg contre 684,8 mg/kg pour les pays de l'hémisphère sud.

Par ailleurs, le rapport précise que la contamination des poussières domestiques expose plus particulièrement la petite enfance qui, vivant au ras du sol, constitue donc un groupe plus vulnérable aux effets toxiques des perturbateurs sur leur développement. En outre, même si cette étude cible uniquement les produits chimiques présents dans la poussière et ne tient pas compte des autres sources d'expositions, les résultats montrent que la concentration des phtalates dans certains pays est déjà supérieure à celle recommandée par les autorités sanitaires.

Des efforts demandés aux Etats

Dans leur communiqué de presse, le SSNC et le ChemSec rappellent que certains produits qui appartiennent à la liste Sin (Substitution immédiate nécessaire), une liste noire de produits chimiques interdits par le règlement Reach, se trouvent généralement sous nos lits. Pour les associations, ce rapport constitue donc un rappel des responsabilités qui incombent aux législateurs européens et également aux entreprises qui continuent à intégrer ces substances dans leurs articles.

"Pour permettre aux populations de bien dormir la nuit, les pays européens doivent agir fortement. Actuellement, les gens ne sont pas suffisamment protégés par la réglementation européenne contre ce cocktail de perturbateurs endocriniens", appuie Anne-Sofie Andersson, Directrice de ChemSec.

Enfin, les associations pointent la nécessité de mieux préciser les critères de définitions de ces perturbateurs ainsi que d'établir rapidement de nouvelles méthodologies d'évaluation des risques. Ces dernières devront prendre en compte notamment l'effet de l'exposition à faible dose et celui des cocktails de polluants.
clément Cygler

    La date/heure actuelle est Lun 17 Déc 2018, 15:54