Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Quand chante Milarépa
Hier à 19:25 par Mila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 17:29 par indian

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Hier à 13:17 par indian

» AN 4.180 Mahāpadesa Sutta — Les grandes références —
Hier à 12:18 par Disciple laïc

» On ne peut plus être Tartuffe quant à l'avenir du monde
Jeu 20 Sep 2018, 19:17 par indian

» L'an 2000 vu dans les années 1960
Jeu 20 Sep 2018, 18:39 par Mila

» Visite d'un temple tibétain en Auvergne avec lama Namgyal
Jeu 20 Sep 2018, 17:57 par Disciple laïc

» AN 5.29 Caṅkama Sutta — Méditation marchée —
Jeu 20 Sep 2018, 17:47 par Disciple laïc

» AN 4.202 Assaddha Sutta — Sans conviction —
Jeu 20 Sep 2018, 17:30 par Disciple laïc

» Le Bouddhisme et le Salut
Jeu 20 Sep 2018, 15:20 par Disciple laïc

» L’art tibétain : mille ans de peintures murales du Tibet
Jeu 20 Sep 2018, 12:04 par Disciple laïc

» Accompagner les enfants et les ados dans la méditation
Mer 19 Sep 2018, 22:04 par Karma Trindal

» Dhammapada
Mer 19 Sep 2018, 13:13 par vaygas

» Site sur le bouddhisme
Mer 19 Sep 2018, 13:08 par indian

» Le trésor du coeur des êtres éveillés
Mer 19 Sep 2018, 08:29 par Mila

» décès de Namkhai Norbu
Dim 16 Sep 2018, 22:17 par Disciple laïc

» Quelques questions sur le Véhicule de Diamant
Dim 16 Sep 2018, 18:27 par Ortho

» IA et éthique
Dim 16 Sep 2018, 07:06 par Disciple laïc

» Do Tulku Rinpoché à Bruxelles
Ven 14 Sep 2018, 19:09 par Akana

» Prise de refuge
Jeu 13 Sep 2018, 12:59 par Vyathita

» La vacuité selon le Véhicule de Diamant ?
Mar 11 Sep 2018, 20:44 par Disciple laïc

» En quête de ma Source, Jésus et l'Inde
Mar 11 Sep 2018, 18:52 par Disciple laïc

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , du 6 au 13 décembre 2018
Lun 10 Sep 2018, 14:11 par Mila

» Les 3 voies du Bouddha
Sam 08 Sep 2018, 11:56 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Sam 08 Sep 2018, 07:45 par Disciple laïc

» Le mouvement est la vie
Ven 07 Sep 2018, 22:06 par Disciple laïc

» Comment ajouter un événement dans le calendrier ?
Ven 07 Sep 2018, 17:14 par Karma Trindal

» Moment propice - par Maître Eihei Dôgen
Ven 07 Sep 2018, 10:52 par Disciple laïc

» Un reportage dans le Japon de l'année 1958, cérémonies bouddhistes
Jeu 06 Sep 2018, 18:05 par Disciple laïc

» Centre shingon - komyo In
Jeu 06 Sep 2018, 17:58 par komyo*

» HAIR
Jeu 06 Sep 2018, 15:03 par Mila

» Le bouddhisme est-il une religion ?
Jeu 06 Sep 2018, 14:34 par indian

» (Re)nouveau et présentation :)
Mar 04 Sep 2018, 20:41 par Karma Trindal

» Bonjour de présentation à tous !
Mar 04 Sep 2018, 20:39 par Karma Trindal

» Présentation Zui Ho/Livres Bouddhistes
Mar 04 Sep 2018, 20:38 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Mar 04 Sep 2018, 20:35 par Karma Trindal

» Présentation
Mar 04 Sep 2018, 20:34 par Karma Trindal

» Salut à Tous
Mar 04 Sep 2018, 20:31 par Karma Trindal

» Présentation des messages, à lire svp.
Mar 04 Sep 2018, 20:27 par Karma Trindal

» Entretiens avec Houang-po - maître Chan (?-850)
Lun 03 Sep 2018, 18:38 par Disciple laïc

» Anecdotes sur Mazu (maître ch'an 709-788)
Lun 03 Sep 2018, 18:06 par Disciple laïc

» Un grand père soldat dans les années 20 à 40.
Lun 03 Sep 2018, 09:58 par Ortho

» venue du Dalaï Lama à Rotterdam
Dim 02 Sep 2018, 12:55 par Mila

» Le double accomplissement du bien d’autrui et de notre propre bien
Dim 02 Sep 2018, 10:27 par Mila

» Kagyu Meunlam, 4 jours de souhaits bouddhistes au Bois de Vincennes
Dim 02 Sep 2018, 10:20 par Mila

» Rappel : lois de conservation de la matière/énergie
Dim 02 Sep 2018, 04:10 par indian

» Se libérer des quatre attachements
Sam 01 Sep 2018, 23:54 par Mila

» Rencontre avec Yongey Mingyour Rimpoché – 1ère partie
Jeu 30 Aoû 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Le Bouddha dans son contexte indien
Jeu 30 Aoû 2018, 20:03 par Disciple laïc

» Un "truc" pour être vigilant vis à vis de la médisance
Jeu 30 Aoû 2018, 15:33 par indian

» Quelques enseignements sur le thème de la colère
Jeu 30 Aoû 2018, 09:22 par Disciple laïc

» Méditation assise problème de dos
Mer 29 Aoû 2018, 16:30 par Ortho

» Les 10 tableaux de dressage du bœuf (ou du buffle)
Mar 28 Aoû 2018, 14:27 par Mila

» Question sur la vie
Lun 27 Aoû 2018, 16:29 par indian

» Méditation avec Lama Lodoe Rinpoche
Lun 27 Aoû 2018, 11:57 par Puntsok Norling

» Les Incroyables comestibles
Dim 26 Aoû 2018, 18:39 par vaygas

» Bouddhisme Mahayana et Theravada
Dim 26 Aoû 2018, 15:41 par Disciple laïc

» l'étude et la résolution de la question de la souffrance humaine et rien d'autre.
Ven 24 Aoû 2018, 21:48 par Disciple laïc

» Contes et histoires pour enfant de 4 ans
Jeu 23 Aoû 2018, 12:00 par Mila

» Les livres sur la Médecine Tibétaine
Jeu 23 Aoû 2018, 11:51 par Mila

» Instructions fondamentales : Introduction au bouddhisme Vajrayana
Mer 22 Aoû 2018, 12:36 par Karma Détchen Dordje

» Je m'appelle Mila
Lun 20 Aoû 2018, 22:23 par Mila

» Lama à 19 ans , et après
Ven 17 Aoû 2018, 08:30 par Mila

» Maîtres Eveillés: Shabkar! Autobiographie d’un yogi tibétain
Jeu 16 Aoû 2018, 12:38 par Mila

» Pourquoi cette censure?
Sam 11 Aoû 2018, 18:58 par Karma Trindal

» Don du sang
Mer 08 Aoû 2018, 12:40 par indian

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Mer 08 Aoû 2018, 07:28 par Invité

» Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente
Lun 06 Aoû 2018, 11:36 par Invité

»  Propagande positive pour le Bien de tous les Etres
Dim 05 Aoû 2018, 13:03 par indian

» Question sur le karma
Sam 04 Aoû 2018, 14:42 par indian

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Ven 03 Aoû 2018, 10:11 par Geronima

» Décadence de la Loi
Mer 01 Aoû 2018, 13:08 par Ortho

» Lumbini, lieu de naissance du Bouddha
Mer 01 Aoû 2018, 09:29 par Disciple laïc

» Les religions du Vietnam
Mar 31 Juil 2018, 13:36 par Disciple laïc

» ZAZEN - Pratique du Zen dans un temple bouddhiste
Mar 31 Juil 2018, 12:48 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 22 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Mila


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97199 messages dans 11179 sujets

Nous avons 4237 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Anne B

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7485)
 
Karma Trindal (6896)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2410)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Partagez
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 949
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Disciple laïc le Lun 19 Mar 2018, 14:01

Un fil qui donne divers points de vue sur la place des plaisirs des sens (notamment la sexualité) dans la Voie du Bouddha. 

Histoire d'être clair sur le sujet. 


Premier texte : 



Le zen n'enseigne pas le renoncement par rapport à nos besoins mais le discernement, afin qu'ils ne se transforment pas en dépendances.

Il s 'agit par exemple de pratiquer une sexualité qui ne devienne pas une obsession et qui ne traite pas l'autre comme un objet d'assouvissement.


Comment aimer sans tomber dans la passion possessive et jalouse, voila un bon koan. Comment accepter des responsabilités sociales sans rechercher le prestige, et user du pouvoir pour le bien de la communauté sans faire du pouvoir un but en soi.

Beaucoup d'activités sont perverties par le désir de les utiliser pour renforcer son ego. Même la quête spirituelle peut devenir une illusion, si elle devient avide de mérites à accumuler pour atteindre l'éveil pour soi seul.


L'illusion de nos désirs est de nous faire croire qu'il existerait quelque part un objet adéquat qui nous permettrait d'être totalement satisfaits. Or l'expérience montre que lorsqu’on croit l'avoir atteint, il se montre vite décevant, car il change tout comme nous, ce qui entraîne la rupture d'une éphémère adéquation. Mais la cause sans doute la plus profonde de la désillusion est notre aspiration à retrouver la dimension illimitée de notre existence, qu'aucun objet de désir ne peut combler.


Or cette dimension existe en chaque être et à chaque moment, si nous ne les enfermons pas dans nos catégories mentales dualistes. Aussi la révolution intérieure qui peut nous réconcilier avec la réalité la plus profonde est la pratique avec une conscience qui ne s'identifie à aucun objet et ne cherche pas à obtenir quoi que ce soit.
--------


Pas de mauvaise sexualité peut se résumer à « pas d'amour sans amour véritable », ce qui implique respect de l'autre, attention et partage, et on peut faire du couple une voie d'entraide dans le cheminement spirituel.



Extraits de : Zen, l'éveil qu quotidien. Roland Yuno Rech – Chez Actes Sud.  


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 949
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Disciple laïc le Lun 19 Mar 2018, 14:08

Second texte :


Parmi les 5 entraînements (destinés aux laïcs) à la pleine conscience du Village des Pruniers du maître zen vietnamien Thich Nhat Hanh il y a le 3ème qui touche à l'amour et à la sexualité : 

Villages des Pruniers a écrit:

Troisième entraînement : Amour véritable


Conscient(e) de la souffrance provoquée par une conduite sexuelle irresponsable, je suis déterminé(e) à développer mon sens de la responsabilité et à apprendre à protéger l’intégrité et la sécurité de chaque individu, des couples, des familles et de la société. Je sais que le désir sexuel et l’amour sont deux choses distinctes, et que des relations sexuelles irresponsables, motivées par l’avidité, causent toujours de la souffrance de part et d’autre. Je m’engage à ne pas avoir de relation sexuelle sans amour véritable ni engagement profond, durable et connu de mes proches. Je ferai tout mon possible pour protéger les enfants des abus sexuels et pour empêcher les couples et les familles de se désunir par suite de comportements sexuels irresponsables. Sachant que le corps et l’esprit vont à l’unisson, je m’engage à apprendre les moyens appropriés de gérer mon énergie sexuelle. Je m’engage à développer la bonté aimante, la compassion, la joie et la non-discrimination en moi, pour mon propre bonheur et le bonheur d’autrui. Je sais que la pratique de ces quatre fondements de l’amour véritable me garantira une continuation heureuse dans l’avenir.


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 684
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par tindzin le Lun 19 Mar 2018, 17:51

Disciple Laïc,

Bonjour,

Je vais être clair, je n'aime pas les faux fuyants. Ce que tu as transmis ou rien, à mon sens c'est à peu près la même chose. Ces "enseignements" pour ma part, n'en sont pas, ça vaut que dalle...!

A mon sens leur seul mérite est de pouvoir amener sur larbre, un sujet peu connu et très peu abordé et encore moins partagé.

Bien. Ceci étant dit, voilà ce qu'un ami m'a transmis de deux exercices de tumo en couple qu'il a obtenu d'une femme qui transmet des exercices d'iérogamie. Elle vit il me semble me souvenir en Californie, à San Francisco.

Premier exercice, l'homme introduit son sexe en érection dans la gorge de la femme jusqu'à toucher l'embouchure du larynx qui se sépare entre l'eusophage et le canal qui amène l'air aux poumons, ce qu'il se passe à cet instant précis est que toutes les fonctions vitales de la femme sont suspendues et ne repartiront que lorsque l'homme se retirera.

C'est la raison pour laquelle selon ce que m'en a dit mon ami, que certains yogis se coupe la retenue de la langue à la mâchoire inférieure, afin de pouvoir avaler leur langue et plonger dans un état de catharsis béatifique qui parlait-il, une fois fut retrouvé un yogi qui était demeuré cinq ans au même endroit sans ce nourrir, où ses fonctions vitales avait été suspendue par cet exercice et vu qu'il avait eu la mauvaise idée de faire cette pratique seul, on le retrouva seulement cinq ans plus tard mais toujours vivant et en parfaite santé.

Le second exercice, consiste à toucher par pénétration, l'arrière de l'utérus de la femme,  qui serait le véritable point "G".

Alors comme ça dit, on a l'impression que ce n'est que la femme qui profite des effets de ces exercices, ce qu'il parait n'est rien de plus faux, car il y a une transmission d'énergie qui circule de la femme à l'homme, les deux en unions.

Il semble que ce sont les deux principaux exercices, qui correctement faits, sont susceptible d'amener les deux à la réalisation du corps d'arc-en-ciel en quelques mois.

Bien à toi Disciple Laïc, ainsi qu'à vous toutes et tous.

tindzin
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 949
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Disciple laïc le Lun 19 Mar 2018, 18:24

@Tindzin : vous êtes libre de penser ce que vous voulez de ces textes, ce sont vos jugements, c'est vous qui vivez avec  :\\'otasi: . Cela ne m’empêchera nullement de continuer à partager certaines lignes que je pense correctes (par leur sources) et éclairantes.  
Vous avez exprimé je crois une certaines désapprobation vis à vis d'une vision par trop négative de la sexualité pour la Voie du Bouddha, je me suis efforcé de partager avec vous des textes venant de personnes compétentes visant à pondérer, équilibré et modérer une vision par trop pessimiste. Puissiez vous comprendre un jour la valeur de ces enseignements, c'est tout le mal que je vous souhaite.  :\\'otasi:

C'est tout. 

PS : pour ceux qui ne connaissent pas cette notion de "corps arc-en-ciel" et qui nous lisent, voila ce qu'en dit wikipédia : 


Le corps d'arc-en-ciel, appelé aussi corps de lumière serait le résultat de la pratique de longdé (tib. : Klong-sde, skt. : Abhyantaravarga) et thögal (pratique faisant partie du mengakdé, Tib : Man-ngag-sde, Sk : Upadesavarga). Longdé et mengakdé étant respectivement la deuxième et la troisième des trois séries (tib. : sde-gsum) du Dzogchen3.




Selon cette croyance, les pratiquants du Dzogchen manifesteraient le « corps d'arc-en-ciel » quand leurs divers éléments se résorbent dans l'essence lumineuse qui les a créés et que le corps physique se fond en lumière (ou pure énergie lumineuse) avant de disparaître complètement aux yeux des vivants4. Ce processus est censé générer une lumière vive et des arc-en-ciel d'où son nom5. Il s'agirait d'une transmutation durant laquelle le corps physique deviendrait de plus en plus subtil6.



@TindzinJe vais être clair, je n'aime pas les faux fuyants. Ce que tu as transmis ou rien, à mon sens c'est à peu près la même chose. Ces "enseignements" pour ma part, n'en sont pas, ça vaut que dalle...!




Bodhidharma n'apporta rien en Chine. 





La valeur du Dharma est non mesurable. Ce n'est pas parce qu'on ne la voit pas qu'il n'en a pas Smile C'est simplement qu'on ne la voit pas.   


On peut dire que votre franc parlé est rafraîchissant 


Les maîtres Zen sont parfois très... directs aussi. 



Concernant la pratique du "Tumo" dont parle votre ami, peut être que cela peut marché pour certains, qui sait ? 



Pour votre ami il a pu vérifier personnellement par l'expérience directe, que cela marche ? 



Et vous ? La seule façon de savoir si c'est efficace c'est d'essayer. Par soi-même. C'est ce que recommande le Bouddha.


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 684
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par tindzin le Lun 19 Mar 2018, 19:10

Disciple Laïc,

Bonjour,

Il n'y a rien de jugeant dans mon propos, seulement cela reste de belles paroles, comme il en est pondue à la ligne et que l'on brode sur des coussins.

Franchement Disciple Laïc, qu'es-ce que trouvez-vous d'inspirant... mauvaise approche, que trouvez-vous de transmission qui va vous faire grimper au plafond dans ces textes ?

Comme le disait un Maître bouddhiste, je ne sais plus lequel, que si l'on pratiquait mal le tumo en couple, à la place du corps d'arc-en-ciel, la seule chose que l'on pouvait en retirer, c'était la naissance d'un enfant.

C'était comme s'il avait dit : on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs...! en l'occurence, sans féconder un oeuf ... !

J'ai trouvé le propos pour le moins déplacé, partant que sans ses parents, ce gars là, comment aurait-il bien pu venir au monde ?

Bien à toi, ainsi qu'à vous toutes et tous.

tindzin
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 949
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Disciple laïc le Lun 19 Mar 2018, 19:43

Réponse peut être plus tard, assez parlé aujourd'hui Smile


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Invité
Invité

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Invité le Mar 20 Mar 2018, 11:11

Sorry, Tindzin, mais ta réponse est aussi courante que l'enseignement de départ 

Elle est souvent répétée en petit comité par les lamas les plus véreux , ceux qui prétendent à certaines disciples à leur goût qu'avec eux , elles peuvent envisager de hautes et rares réalisations . C'est  devenu très courant .Celles qui en parlent ensuite ont plutôt l'impression de s'être fait avoir .

Quant à la dame qui offre ses services en Californie , il faudrait en savoir plus sur elle . Quelle est sa profession ? Quelle est sa motivation en proposant ce genre d'exercice ?
A qui s'adresse-t-elle ?
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 684
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par tindzin le Mar 20 Mar 2018, 13:02

manila a écrit:Sorry, Tindzin, mais ta réponse est aussi courante que l'enseignement de départ 

Elle est souvent répétée en petit comité par les lamas les plus véreux , ceux qui prétendent à certaines disciples à leur goût qu'avec eux , elles peuvent envisager de hautes et rares réalisations . C'est  devenu très courant .Celles qui en parlent ensuite ont plutôt l'impression de s'être fait avoir .

Quant à la dame qui offre ses services en Californie , il faudrait en savoir plus sur elle . Quelle est sa profession ? Quelle est sa motivation en proposant ce genre d'exercice ?
A qui s'adresse-t-elle ?
Manila,
Bonjour,

Pour moi il n'y a aucun problème, chacun est libre de ses choix. Ce n'est pas parce que j'informe qu'il faut suivre absolument, pour le coup je n'ai rien à défendre, tout comme pour ce que j'écris, je ne demande, ni de me suivre, ni de m'aimer, contrairement à ceux, trop nombreux qui disent: "Qui m'aime, me suivent !".

Bien à toi Manila, ainsi qu'à vous toutes et tous.

tindzin
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 949
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Disciple laïc le Mar 20 Mar 2018, 20:45

@Tindzin : Il n'y a rien de jugeant dans mon propos, seulement cela reste de belles paroles, comme il en est pondue à la ligne et que l'on brode sur des coussins.



Chacun est libre de penser ce qu'il pense et de dire ce qu'il dit.  





@Tindzin : Franchement Disciple Laïc, qu'es-ce que trouvez-vous d'inspirant... mauvaise approche, que trouvez-vous de transmission qui va vous faire grimper au plafond dans ces textes ?


Bien que la formulation de la question ne soit pas très claire je vais essayer de répondre. Je ne cherche pas à "grimper au plafond" et ces textes sont pour vous, je vous le rappelle. Vous avez expliqué ne pas être en accord avec le point de vue très négatif que la Voie du Bouddha porte selon vous sur la sexualité, j'ai proposé ce que j'ai trouvé comme texte qui apportent un point de vue plus pondéré. Tout dépend a qui s'adressent les enseignements. Si on parle à des moines pour qui la sexualité est nettement proscrire on pourra trouver des textes très négatifs vis à vis de la sexualité, en même temps l'auditoire aura choisi la voie rigoureuse du monachisme. De même si on parle à des laïcs on pourra trouvé des textes plus mesurés, qui tiennent compte du fait que les laïcs peuvent avoir une vie de famille ou simplement de couple. 





@Tindzin : Comme le disait un Maître bouddhiste, je ne sais plus lequel, que si l'on pratiquait mal le tumo en couple, à la place du corps d'arc-en-ciel, la seule chose que l'on pouvait en retirer, c'était la naissance d'un enfant.


Tout comme le Bouddha met en garde dans le Sutra de la Maîtrise du Serpent contre une mauvaise compréhension et application de ses enseignements. En cela le maître inconnu dont vous parlé ne dit pas autre chose. Comme je l'ai dis, dans la Sangha elle même du Bouddha malgré la présence de l’Éveillé des bhikkhu ont mal interprété ses enseignements et on cru pouvoir atteindre la Libération en se suicidant. 





@Tindzin : C'était comme s'il avait dit : on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs...! en l'occurence, sans féconder un oeuf ... !

En effet on ne peut pas faire d'omelette dans casser des oeufs. Rien de choquant là dedans. Il y a quelques années j'ai pratiqué pendant un temps mes méditations de mauvaise manière et cela a eu de mauvais effets, j'ai donc tiré des leçons et changé ma façon de faire. On apprend en se trompant. 




@Tindzin : J'ai trouvé le propos pour le moins déplacé, partant que sans ses parents, ce gars là, comment aurait-il bien pu venir au monde ?



J'ai l'impression que vous n'avez pas compris ses paroles, d'ou le fait que vous trouviez cela "déplacé". Ce qu'il dit en tout cas tel que vous l'exprimez est on ne peut plus logique, sensé, et ne doit susciter aucun trouble selon moi.



Dans la Voie du Zen on apprend à avoir un certain rapport aux mots. Une parabole zen raconte ainsi comment un maître a réussi a provoqué l'Eveil chez un disciple trop susceptible en "tuant" son ego. Il a insulté son disciple et s'est moqué de lui, du moins en apparence. Après plusieurs jours de tourments, le disciple fit un effort sur lui même, retourna voir le maître et demanda pourquoi le maître avait agit ainsi ? Et le disciple compris alors que le maître ne l'avait pas insulté mais avait dit la vérité, c'est le "moi" du disciple qui avait traduit cela comme une insulte. Quand le disciple compris, il éclata de rire lui aussi et s'éveilla. 



Parfois certaines paroles de maîtres zen sont brutales, en apparence choquantes, grossière, vulgaires, mais elles cherchent à pousser l'auditeur au delà des limites pour provoquer un changement profond. 



Maître Dôgen par exemple, dans ses sermons, m'a parfois fait éclaté de rire quand un éclair de compréhension se faisait en moi sous l'effet de la lecture de paroles étonnantes, c'était d'autant plus fort que je ne m'y attendait pas du tout. Je ne sais pas si on peu appeler cela "prendre son pied". En tout cas il est dit que parfois certains maîtres zen atteigne le Satori dans un grand éclat de rire d'auto-dérision. 



C'est une approche différente du bouddhisme tibétain. 






_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 684
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par tindzin le Mar 20 Mar 2018, 21:29

Bonjour,

Je ne sais pas non plus ce que cette dame fait comme profession en Californie, mais j'ai entendu qu'une femme avait réalisé le corps d'arc-en-ciel dans les années 70, par le tumo en couple et qu'elle était prostituée de profession, comme quoi, pas besoin d'être moine...

Tout comme au Tibet, le dernier Laïc officiellement recensé à avoir obtenu le corps d'arc-en-ciel, était un chevrier en 1954 je crois.

Ce qui est marrant, c'est que les exercices de tumo se font en apnée et qu'avec tumo, l'on peut faire tu  mo, tue les mots (puisque l'on pratique en apnée) ou tue les maux puisque l'une des pratique par exemple dans la médecine tibétaine, lorsque l'on doit masser une partie du corps endolorie, se fait en apnée, il parait que les résultats sont meilleurs.

Bien à vous toutes et tous.

tindzin
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 949
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Disciple laïc le Mar 20 Mar 2018, 22:32

Quoi qu'on puisse en dire la pratique de la Voie du Bouddha n'a pas pour but d'obtenir un "corps arc-en-ciel". 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Invité
Invité

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Invité le Mar 20 Mar 2018, 22:42

@Disciple laïc a écrit:
Quoi qu'on puisse en dire la pratique de la Voie du Bouddha n'a pas pour but d'obtenir un "corps arc-en-ciel". 


Tout à fait .

C'est plutôt quelque chose qui peut arriver après la mort , si j'ai bien compris , le résultat d'une pratique menée à terme .
Le précédent Kalou Rimpoché avait parlé d'une femme qui avait pratiqué la méditation de Tchenrézi pendant de nombreuses années . Une fois morte , il n'y avait plus de corps à brûler ou enterrer , il est juste parti en lumière .
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 949
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Disciple laïc le Mar 20 Mar 2018, 23:08

@Manila : il me semblait bien avoir compris la même chose que vous, une manifestation post mortem qui était un "signe" d'accomplissement réussi chez le décédé. D'ailleurs on retrouverait aussi des "manifestations" surnaturelles comparable sur le corps de certains saints chrétiens. Evidemment là ce sont des phénomène attribué au divin et non à l'accomplissement d'un être humain. 

En tout cas les enseignements les plus anciens du Bouddha sont très clair concernant les moines et la sexualité ou les effets "magiques". Les moines s'abstiennent complètement et en principe si ils sont prêt pour cette abstinence cela doit leur apporté une paix et un bien être véritable cette "paix du corps" (et le Bouddha à donné l'exemple en renonçant à sa vie de famille). Et le Bouddha n'est pas un "magicien" il n'est pas là pour convaincre via des effets pyrotechniques. Pourquoi user d'effets spéciaux quand la simple parole bien choisie empreinte de compassion et guidée par la sagesse peut déjà accomplir des miracles de soulagement chez le sujet !


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 949
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Disciple laïc le Jeu 22 Mar 2018, 08:12

J'ai trouvé ceci aussi : 
Les 8 préceptes


Signification et utilité

Il est de tradition, dans les pays bouddhistes, où les gens, les laïcs, souhaitant développer un esprit pur, de prendre les huit préceptes. En extra, ces personnes suivent les cinq préceptes de base à tout moment. Ces cinq préceptes sont déjà extrêmement bénéfiques. Ils sont si naturels que beaucoup de personnes ayant un train de vie vertueux les respectent sans même le savoir.


Confucius a dit :
Celui qui plante la vertu ne doit pas oublier de l’arroser souvent.


Dans le souci d’améliorer sa conduite et de se détacher de certaines choses relativement futiles, certaines personnes ont l’habitude de prendre les huit préceptes durant environ une journée par semaine. Les pays bouddhistes suivant le calendrier lunaire, il s’agira des jours de pleine, nouvelle et demi-lune. Bien entendu, chacun peut prendre les huit préceptes n’importe quel jour (par exemple chaque dimanche) ou encore mieux, tout le temps, comme cela est le cas pour les nonnes. Généralement, il est demandé aux yogī qui viennent effectuer une retraite dans un centre de méditation, de suivre ces huit préceptes.



À quoi servent ces préceptes ? Leur utilité est toute simple : purifier son esprit. L’entraîner à être plus conscient des choses, à moins s’investir dans des choses mauvaises ou inutiles. Cela, pour nous aider à développer des bonnes actions. En fait, ce n’est pas tant des bonnes choses qu’il faut accomplir, ce sont essentiellement des mauvaises choses qu’il faut éviter. Le seul fait d’éviter des mauvaises actions, cela même EST une bonne action. C’est surtout cela, les bonnes actions ; faire de temps en temps des petits efforts qui consistent à éviter les mauvaises habitudes, les mauvais réflexes, les mauvaises choses. Le secret d’un pays propre n’est pas de bien le nettoyer, c’est tout simplement de ne pas le salir. Eh bien, ce qui est valable pour un pays, l’est exactement de la même manière pour son propre esprit.



Bouddha ne nous enseigne-t-il pas que la plus grande, la meilleure, la plus bénéfique, la plus honorable de toutes les bonnes actions est le développement de la connaissance juste de la réalité, la culture de la sagacité, c’est-à-dire la méditation ? En d’autres termes, l’effort minime qui consiste à observer les perceptions telles qu’elles apparaissent. Cette vision directe de la réalité, obtenue par cette simple application de l’attention, en pali, Bouddha l’appelle « vipassanā ».



Dans un instant durant lequel on porte son attention sur un objet physique ou mental, quelle action fait-on ? Aucune ! On laisse juste l’opportunité à son esprit de connaître, de voir directement, en face, l’objet qui apparaît. C’est-à-dire ce qui est perçu : ce qui est entendu, ce qui est touché, ce qui est vu, ce qui est senti, ce qui est goûté et ce qui est pensé. En revanche, dans cet instant, durant lequel nous portons simplement notre attention sur la sensation perçue, nous nous abstenons. Nous nous abstenons de toute chose, nous nous abstenons de tout. Nous ne faisons rien d’autre que de nous ABSTENIR.



Ainsi, les huit préceptes consistent à s’abstenir. S’abstenir de choses qui peuvent être néfastes, malsaines, douloureuses, pour soi ou pour son entourage. Tous ces préceptes sont d’une facilité extrême à respecter étant donné qu’il suffit de ne PAS faire. Toute la difficulté réside uniquement dans le fait d’éviter de faire des choses néfastes, de s’empêcher de se laisser aller à de mauvaises habitudes qui, selon les individus, peuvent être plus ou moins fortement ancrées. D'ailleurs, tout le travail de purification mentale se résume surtout en ce point, que ce soit pour les moines ou pour les laïcs. C’est un entraînement visant à éviter les mauvaises habitudes.
Chacun de ces préceptes correspond à un état d’esprit bien précis. Ils sont des repères qui nous sont d’une aide précieuse dans notre quotidien. Ils nous permettent de développer une conduite juste et vertueuse.



Pour prendre ces préceptes, une fois après avoir pris refuge envers Bouddha, le dhamma et le saṃgha, il suffit de les réciter les uns après les autres, en pali. Afin que chacun puisse comprendre ce qu’il récite, voici une brève signification de ces préceptes :



Tous ces préceptes finissent par : « veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. » Ce qui peut se traduire par : « Je m’abstiendrai de ceci, pour avoir une bonne conduite. »



Liste des 8 préceptes


1er précepte : « pānātipātā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »



« Je m’abstiendrai de nuire à la vie d’autrui. »
C’est-à-dire : « Je ne tuerai pas, je ne blesserai pas d’êtres, quels qu’ils soient. Même pas les moustiques qui me piquent. »



2e précepte : « adinnādānā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »


« Je m’abstiendrai de voler. »

C’est-à-dire : « Je ne m’approprierai pas la propriété d’autrui, je ne m’emparerai pas de ce qui ne m’a pas été donné. Je ne prendrai même pas le métro pour une station, sans payer. »



3e précepte : « abrahmacariyā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »


« Je m’abstiendrai de toute pratique sexuelle. »
C’est-à-dire : « Pas de copulation, pas de masturbation. J’éviterai même les caresses amoureuses. »



4e précepte : « musāvādā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »


« Je m’abstiendrai de paroles mensongères. »



C’est-à-dire : « Je ne mentirai pas, je serai honnête en toutes situations. » Quoiqu’on en pense et quelle qu’en soit l’intention, un mensonge aura toujours un résultat négatif. « J’éviterai même de médire, de jurer et de parler inutilement. » Ce précepte est probablement le plus difficile à tenir.



5e précepte : « surāmeraya majjapamādaṭṭhānā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »





« Je m’abstiendrai de consommer de l’alcool et quel intoxicant que ce soit. »



C’est-à-dire : « Je ne consommerai pas de substances susceptibles d’intoxiquer mon corps ou mon mental, comme l’alcool, les drogues, le tabac, etc. J’éviterai même de boire trop de café. » Pour des raisons de santé, les médicaments sont autorisés.



6e précepte : « vikālabhojanā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »



« Je m’abstiendrai de manger après midi. »



C’est-à-dire : « Je ne consommerai pas d’aliments solides après le midi solaire (qui, en France, tombe environ à 13h30 en heure d’été et à 12h30 en heure d’hiver) et ce, jusqu’au lendemain à l’aube. Durant cette période, je ne boirai même pas de lait, qui est considéré comme aliment solide, car très nourrissant. » En cas de faim violente ou de grand manque d’énergie, le miel, la mélasse, les sucres liquides, l’huile et le beurre sont également autorisés.



7e précepte : « nacca gīta vādita visukadassanā mālā gandha vilepana dhārana mandana vibhūsanaṭṭhānā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »



« Je m’abstiendrai de musique, de chant, de danse, de fleurs, bijoux et autres parures. »



C’est-à-dire : « Je n’écouterai pas de musique, je n’irai pas voir de spectacle, je ne regarderai pas de film, pas de distraction, pas de magazines de mode, de jeux, etc. Je ne me parfumerai pas, je n’arrangerai pas mon corps dans un but esthétique (maquillage, vêtements de mode, coiffure sophistiquée, bijoux, etc.) J’éviterai même de me vêtir de façon voyante. » Pour des raisons de santé, les produits de soin de la peau sont autorisés.



8e précepte : « uccāsayana mahāsayana veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »



« Je m’abstiendrai de places hautes et de places nobles. »



C’est-à-dire : « Je ne m’installerai pas – assis(e) ou allongé(e) – à des places plus hautes que celles où sont installés des êtres nobles (bhikkhu, bhikkhunī, sāmaṇera, rois, etc.) ou à des places réservées à de tels êtres. »



Le 9e précepte



Il existe encore un 9ème précepte qui peut s’ajouter aux 8 préceptes (ne pas le confondre avec le 9 des 10 préceptes). Ce précepte « en option » consiste, pour celui qui l’adopte, à s’efforcer de saisir chaque occasion de la journée à développer mettā, la bienveillance, à l’égard de tous les êtres, sans faire de distinction. L’entraînement à ce précepte est très riche en bénéfices. Il a une place un peu à part, car il ne concerne pas directement sīla.



9e précepte : « mettā sahagatena cetasā sabbapāna bhūtesu pharitvā vihāraṃ samādhiyāmi. »


« Je m’efforcerai de rayonner un état d’esprit empli de bienveillance, de manière égale, à l’égard de tous les êtres.»

Les 5 préceptes



Les cinq préceptes correspondent aux cinq premiers des huit préceptes, sauf que le 3 devient :
« kamesu miccacara veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »
« Je m’abstiendrai de pratiques sexuelles inconvenantes. »
C’est-à-dire : « Je ne commettrai pas l’adultère, je n’aurai pas de rapport sexuel illégal, ni par prostitution, etc. »


PS: désolé pour la pagination je dois toujours prendre de grosses marges car bcp de choses sautent entre ce que j'écris et ce qui est posté -_-


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 

Contenu sponsorisé

Re: La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 22 Sep 2018, 11:58