Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Texte important du Zen Croppe10 Etudes, Pratiques & Compassion

Texte important du Zen B9254110

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle- École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Texte important du Zen EmptyAujourd'hui à 13:48 par Mila

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Texte important du Zen EmptyAujourd'hui à 10:46 par Mila

» La pratique et le sens du Dharma
Texte important du Zen EmptyHier à 22:36 par Shi Fu

» heureureux anniversaire Lyly
Texte important du Zen EmptyHier à 22:27 par Shi Fu

» Plutôt vidéo du jour
Texte important du Zen EmptyHier à 18:30 par Shi Fu

» Centre shingon - komyo In
Texte important du Zen EmptyHier à 11:40 par Shi Fu

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Texte important du Zen EmptyMer 04 Déc 2019, 19:01 par Mila

» Le Bouddha capitaine et le brigand
Texte important du Zen EmptyMar 03 Déc 2019, 22:25 par Shi Fu

» Troubles psychiques, maladie et pratique du bouddhisme
Texte important du Zen EmptyMar 03 Déc 2019, 17:58 par Shi Fu

» Rencontre en cercle inter-tradition
Texte important du Zen EmptyLun 02 Déc 2019, 11:33 par Pema Gyaltshen

» Créer une richesse spirituelle
Texte important du Zen EmptyDim 01 Déc 2019, 19:50 par Shi Fu

» Une brève histoire du Bouddhisme
Texte important du Zen EmptyDim 01 Déc 2019, 17:03 par Mila

» Pensées et réflexions
Texte important du Zen EmptyDim 01 Déc 2019, 12:00 par Disciple laïc

» Emerveillement, regard de Matthieu Ricard sur notre planète – 1ère partie
Texte important du Zen EmptyDim 01 Déc 2019, 10:48 par Disciple laïc

» Bodhi Gaya- The Sacred Land of Buddhahood
Texte important du Zen EmptyDim 01 Déc 2019, 10:39 par Disciple laïc

» Better We Better World - Dalaï Lama talk
Texte important du Zen EmptyDim 01 Déc 2019, 10:38 par Disciple laïc

» Why Are There Not Many Buddhists ?
Texte important du Zen EmptyDim 01 Déc 2019, 10:16 par Mila

» Les voeux de Bodhisattva
Texte important du Zen EmptySam 30 Nov 2019, 20:07 par Mila

» Rêve curieux sur le Dalaï Lama
Texte important du Zen EmptySam 30 Nov 2019, 14:04 par komyo*

» Citation d ' Erasme
Texte important du Zen EmptySam 30 Nov 2019, 12:26 par vaygas

» Des arbres , pour l'Arbre .
Texte important du Zen EmptyVen 29 Nov 2019, 06:20 par Abhradan

» La tradition des Béguinages
Texte important du Zen EmptyJeu 28 Nov 2019, 22:15 par Mila

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Texte important du Zen EmptyJeu 28 Nov 2019, 22:02 par Mila

» Un monument en hommage aux animaux de guerre
Texte important du Zen EmptyJeu 28 Nov 2019, 12:51 par Mila

» Laïcité : je t’aime, moi non plus !
Texte important du Zen EmptyLun 25 Nov 2019, 11:45 par Disciple laïc

» Texte important du Zen
Texte important du Zen EmptyDim 24 Nov 2019, 20:30 par Mila

» Les mandalas pour se faire et faire du bien
Texte important du Zen EmptyDim 24 Nov 2019, 16:57 par Shi Fu

» Une petite vidéo de la reconnaissance d'une enfant
Texte important du Zen EmptySam 23 Nov 2019, 13:16 par Shi Fu

» Cet homme n'est pas allé sur la Lune !
Texte important du Zen EmptyVen 22 Nov 2019, 19:03 par Disciple laïc

» Pensons-y avant de faire un achat ....
Texte important du Zen EmptyMer 20 Nov 2019, 18:24 par Ortho

» How to Cultivate Joy and Happiness
Texte important du Zen EmptyMer 20 Nov 2019, 17:28 par Disciple laïc

» Le corps humain peut être si précieux !
Texte important du Zen EmptyMer 20 Nov 2019, 13:25 par Mila

» 4 émissions radios : Les chemins de la philosophie : Philosophies indiennes
Texte important du Zen EmptyMer 20 Nov 2019, 12:17 par Disciple laïc

» Youth for climate
Texte important du Zen EmptyMer 20 Nov 2019, 10:01 par Mila

» 3 Emissions sur l'oracle du Dalaï-Lama
Texte important du Zen EmptyMar 19 Nov 2019, 20:34 par Pema Gyaltshen

» A propos de la Loi du Karma
Texte important du Zen EmptyMar 19 Nov 2019, 14:53 par Disciple laïc

» Le Fantastique Bill Murray - documentaire
Texte important du Zen EmptyMar 19 Nov 2019, 12:43 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Texte important du Zen EmptyMar 19 Nov 2019, 12:23 par Mila

» Les questions "qui n'ont pas reçu de réponse" du Bouddha
Texte important du Zen EmptyMar 19 Nov 2019, 12:20 par Mila

» Karma collectif
Texte important du Zen EmptyLun 18 Nov 2019, 18:20 par Disciple laïc

» Un vieux témoignage vidéo que je trouve très intéressant
Texte important du Zen EmptyLun 18 Nov 2019, 07:45 par Disciple laïc

» L’extraordinaire voyage des reliques de Sariputta et de Mogallana, deux grands disciples du Bouddha - 1ère et 2ème partie
Texte important du Zen EmptyDim 17 Nov 2019, 09:38 par Disciple laïc

»  La Base de la Base , de l'enseignement du Bouddha .
Texte important du Zen EmptySam 16 Nov 2019, 18:02 par Mila

» Asanga , la Compassion qui change tout .
Texte important du Zen EmptySam 16 Nov 2019, 16:21 par Shi Fu

» Les autres écoles de pensée à l'époque du Bouddha dans la région
Texte important du Zen EmptyVen 15 Nov 2019, 20:10 par Disciple laïc

» Difficultés dans l'approche théorique
Texte important du Zen EmptyVen 15 Nov 2019, 16:35 par Disciple laïc

» Extraits du Sûtra du Diamant
Texte important du Zen EmptyVen 15 Nov 2019, 10:11 par Disciple laïc

» Sur le voile islamique - obligation ou pas ?
Texte important du Zen EmptyVen 15 Nov 2019, 07:13 par Disciple laïc

» Lino Ventura - la part intime.
Texte important du Zen EmptyMer 13 Nov 2019, 23:18 par Disciple laïc

» Pensée du jour ...la liberté
Texte important du Zen EmptyMar 12 Nov 2019, 14:03 par Mila

» Le sapajou à barbe est plus rusé que toi !
Texte important du Zen EmptyMar 12 Nov 2019, 07:52 par Disciple laïc

» La vraie Dévotion
Texte important du Zen EmptyLun 11 Nov 2019, 20:13 par Mila

» Le Bouddhisme et la politique
Texte important du Zen EmptyLun 11 Nov 2019, 07:57 par Disciple laïc

» A propos du Sutra sur les 8 réalisations des Grands Etres
Texte important du Zen EmptyDim 10 Nov 2019, 07:53 par Disciple laïc

» Une tsa-tsa et beaucoup d'éveil
Texte important du Zen EmptyJeu 07 Nov 2019, 18:33 par Shi Fu

» La source d'inspiration
Texte important du Zen EmptyJeu 07 Nov 2019, 14:51 par Mila

» Le Mahamoudra du Gange .
Texte important du Zen EmptyJeu 07 Nov 2019, 11:25 par Mila

» L'univers est-il bouddhiste ?
Texte important du Zen EmptyMer 06 Nov 2019, 11:01 par Mila

» "Messages des visiteurs"
Texte important du Zen EmptyMar 05 Nov 2019, 21:20 par Mila

» Sondage : présence
Texte important du Zen EmptyMar 05 Nov 2019, 20:58 par Ortho

» Le paradoxe de Fermi: où sont les civilisations extraterrestres?
Texte important du Zen EmptyMar 05 Nov 2019, 18:28 par Disciple laïc

» Sujet de réflexion commune : peur ambiante
Texte important du Zen EmptyMar 05 Nov 2019, 12:18 par Disciple laïc

» Existe-t-il un bouddhisme politique en Thaïlande ?
Texte important du Zen EmptyLun 04 Nov 2019, 13:03 par Disciple laïc

» Crises d'angoisse
Texte important du Zen EmptyDim 03 Nov 2019, 19:10 par Marquise Du Mont

» C'est quoi, la générosité ?
Texte important du Zen EmptyDim 03 Nov 2019, 17:01 par Mila

» Le temps existe-il ? Etienne Klein
Texte important du Zen EmptyDim 03 Nov 2019, 16:09 par Disciple laïc

» L'histoire de Chizin Rabten, devenu fondateur d'une école de Thangkas au Tibet
Texte important du Zen EmptyDim 03 Nov 2019, 12:26 par Mila

» Prière commune des deux Karmapas pour le prompt retour du 15e Shamarpa
Texte important du Zen EmptyVen 01 Nov 2019, 22:20 par Ortho

» La PRAJNAPARAMITA SUTRA
Texte important du Zen EmptyJeu 31 Oct 2019, 13:21 par Mila

» Les chemins de la philosophie : philosophies indiennes : et l'Inde créa Bouddha
Texte important du Zen EmptyMer 30 Oct 2019, 18:11 par Shi Fu

» "Je ne suis pas mort, je dors !"
Texte important du Zen EmptyMer 30 Oct 2019, 18:06 par Disciple laïc

» Hindouisme : les sadhous ou l'apologie de l'indigence
Texte important du Zen EmptyMer 30 Oct 2019, 13:48 par Mila

» La perfection
Texte important du Zen EmptyMar 29 Oct 2019, 21:00 par Shi Fu

» Le changement climatique, un défi pour les bouddhistes ?
Texte important du Zen EmptyLun 28 Oct 2019, 23:11 par Pema Gyaltshen

» Le leader de l'Etat Islamique Al-Baghdadi serait mort.
Texte important du Zen EmptyLun 28 Oct 2019, 13:28 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 75 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 75 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 102231 messages dans 11862 sujets

Nous avons 4375 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Mathilde77

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7584)
Texte important du Zen Bar_leftTexte important du Zen BarTexte important du Zen Bar_right 
Karma Trindal (7012)
Texte important du Zen Bar_leftTexte important du Zen BarTexte important du Zen Bar_right 
petit_caillou (4756)
Texte important du Zen Bar_leftTexte important du Zen BarTexte important du Zen Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Texte important du Zen Bar_leftTexte important du Zen BarTexte important du Zen Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3386)
Texte important du Zen Bar_leftTexte important du Zen BarTexte important du Zen Bar_right 
MionaZen (3353)
Texte important du Zen Bar_leftTexte important du Zen BarTexte important du Zen Bar_right 
Karma Yéshé (2936)
Texte important du Zen Bar_leftTexte important du Zen BarTexte important du Zen Bar_right 
vaygas (2705)
Texte important du Zen Bar_leftTexte important du Zen BarTexte important du Zen Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2309)
Texte important du Zen Bar_leftTexte important du Zen BarTexte important du Zen Bar_right 
Mila (2008)
Texte important du Zen Bar_leftTexte important du Zen BarTexte important du Zen Bar_right 

Les posteurs les plus actifs du mois


Texte important du Zen

vaygas
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2705
Zodiaque : Taureau Âge : 53
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : ouvert
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Texte important du Zen Empty Texte important du Zen

Message par vaygas le Dim 11 Aoû 2019, 16:43

Sandokai - L’harmonie entre la différence et l’identité

L’esprit du grand sage de l’Inde

S’est intimement transmis d’ouest en est.

Les facultés de l’homme sont plus ou moins aiguisées

Mais la Voie n’a ni patriarche du Nord ni patriarche du Sud.

La source spirituelle brille dans la lumière ;

Les effluents coulent dans l’obscurité.

Saisir les choses est certainement une illusion ;

Se mettre en accord avec l’identité n’est pas encore l’illumination.

Tous les objets des sens sont en interaction et pourtant ne le sont pas.

L’interaction entraîne la solidarité.

Sans quoi chacun reste sur sa position.

Les visions varient en qualité comme en forme,

Les sons sont tantôt agréables tantôt désagréables.

Dans l’obscurité, les discours raffinés et vulgaires

Se confondent, dans la lumière, les phrases claires et troubles se distinguent.

Les quatre éléments retournent à leur nature

Tout comme l’enfant se tourne vers sa mère.

Le feu chauffe, le vent bouge, l’eau mouille, la terre est solide.

Œil et vision, oreille et son, nez et odeur, langue et saveur.

Ainsi, pour tout ce qui existe, selon ces racines-là, les feuilles se développent.

Le tronc et les branches partagent l’essence ;

Noble ou vulgaire, chacun a son discours.

Dans la lumière existe l’obscurité,

Mais ne la prenez pas pour de l’obscurité.

Dans l’obscurité existe la lumière,

Mais ne la regardez pas comme de la lumière.

La lumière et l’obscurité s’opposent

Comme le pied avant et le pied arrière dans la marche.

De toutes les choses innombrables chacune a son mérite,

Exprimé selon sa fonction et sa place.

Les phénomènes existent, comme la boîte et le couvercle s’ajustent ;

Le principe s’accorde, comme la rencontre de deux pointes de flèche.

Entendant les mots, comprenez le sens ;

Ne créez pas vos propres normes.

Si vous ne comprenez pas la voie qui se trouve à vos pieds

Comment connaîtrez-vous le chemin sur lequel marchez ?

La pratique n’est pas une question d’éloignement ou de proximité,

Mais dans la confusion les montagnes et les rivières barrent la route.

Vous qui étudiez le mystère, je vous supplie respectueusement

De ne pas passer vainement vos jours et vos nuits.

Lien pour une explication du texte.

Mila
Mila
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2008
Zodiaque : Gémeaux Âge : 51
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : méditation, partage
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Texte important du Zen Empty Re: Texte important du Zen

Message par Mila le Lun 12 Aoû 2019, 11:54

Très beau texte , inspirant  Texte important du Zen 322308


_________________
[b]" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)[/b]
                          
vaygas
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2705
Zodiaque : Taureau Âge : 53
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : ouvert
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Texte important du Zen Empty Re: Texte important du Zen

Message par vaygas le Mar 20 Aoû 2019, 08:16

SHIN JIN MEI
C’est le texte le plus ancien du Ch’an, œuvre du 3e patriarche chinois Sosan, mort en 606. Dans le Shin jin mei, Sosan étudie la nature profonde de l’esprit et transmet la moelle de l’enseignement de Bodhidharma et d’Eka, l’essence du zen : ni choix, ni rejet ; pas de dualité ni de discrimination ; réaliser l’unité est la voie.


Shinjinmei - Recueil de poèmes sur la foi en l’esprit

1
Pénétrer la Voie n’est pas difficile
Mais il ne faut ni amour, ni haine, ni choix, ni rejet.
2
N’éprouvant ni amour ni haine
Perspicace, clairvoyante, pénétrante
(indiscutable)
La compréhension.
3
S’il se crée dans l’esprit une singularité
Aussi infime qu’une particule,
Aussitôt une distance illimitée
Sépare le ciel et la terre.
4
Si vous réalisez ici et maintenant le satori,
L’idée de vrai ou de faux
Ne doit plus pénétrer dans votre esprit.
5
Dans notre conscience, la lutte entre le juste et le faux
Débouche sur la maladie de l’esprit.
6
Si nous ne pouvons pénétrer à la source des choses,
Notre esprit s’épuiser, en vain.
7
Elle est ronde, en paix, large comme le vaste cosmos, parfaite,
Sans la moindre notion de demeurer ou de rupture.
8
En vérité, parce que nous voulons saisir ou rejeter,
Nous ne sommes pas libres.
9
Ne courez pas après les phénomènes
Et ne rester pas sur ku (la vérité).
10
Si votre esprit demeure tranquille (dans sa condition normale),
Il s’évanouit comme dans un rêve.
11
Si nous arrêtons tout mouvement,
Notre esprit deviendra tranquille.
Et cette tranquillité par la suite
Provoquera encore le mouvement
12
Si nous demeurons aux deux extrémités,
Comment pouvons-nous en comprendre une ?
13
Si on ne se concentre pas sur l’originel,
Les mérites des deux extrémités seront perdus.
14
Si nous acceptons seulement une existence,
Nous tombons dans cette seule existence.
Si nous suivons le ku,
Nous devenons alors contre le ku.
15
Même si nos paroles sont justes,
Même si nos pensées sont exactes,
Cela n’est pas conforme à la vérité.
16
L’abandon du langage et de la pensée
Nous mènera au-delà de tout lieu.
Si l’on ne peut abandonner le langage et la pensée,
Comment peut-on la résoudre ?
17
Si nous retournons à la racine originelle,
Nous touchons l’essence.
Si nous suivons l’illumination,
Nous perdons l’originalité.
18
Si nous sommes illuminés en toutes directions,
Même un instant,
Cela est supérieur au ku ordinaire.
19
Le changement du ku ordinaire (l’avant-ku)
Dépend de la naissance des illusions.
20
Ne pas chercher la vérité,
Seulement ne pas avoir de préjugés.
21
Ne demeurez pas dans les préjugés,
Ne recherchez pas le dualisme.
22
S’il nous reste un tant soit peu de notion de juste ou de faux,
Notre esprit sombre dans la confusion.
23
Le deux dépend de l’un.
Ne vous attachez pas à l’un.
24
Si un esprit ne se manifeste pas,
Les phénomènes seront sans erreur.
25
Pas d’erreur,
Pas de Dharma,
Pas de Dharma,
Pas d’esprit.
26
Le sujet s’évanouit en suivant l’objet,
L’objet sombre en suivant le sujet.
27
L’objet peut être réalisé en tant que véritable objet
Par la dépendance avec le sujet.
Le sujet peut être réalisé en tant que véritable sujet
Par la dépendance avec l’objet.
28
Si vous désirez comprendre le sujet et l’objet,
Finalement vous devez réaliser que deux sont ku.
29
Un ku identique à l’un et l’autre
Inclut tous les phénomènes.
30
Ne discriminez pas entre le subtil et le grossier,
Il n’y a aucun parti à prendre.
31
La substance de la grande Voie est généreuse,
Elle n’est ni difficile ni facile.
32
Les personnes ayant l’esprit étroit
Tomberont dans le doute.
33
Si nous adhérons à l’esprit mesquin,
Nous perdons toute mesure
Et basculons dans la voie de l’erreur.
34
Si nous l’exprimons librement, nous sommes naturels.
Dans notre corps, il n’y a aucun lieu où aller et demeurer.
35
Embrasser la nature,
Vous serez en harmonie avec la Voie.
35
Si nous faisons confiance à la nature,
Nous pouvons être en harmonie avec la Voie.
36
Ken hen s’oppose à la vérité,
Kontin s’en échappe.
37
Si nous désirons aller,
Prendre le seul et suprême véhicule,
Nous ne devons pas haïr les six souillures.
4
38
Si nous ne haïssons pas les six souillures,
Nos pouvons atteindre l’état de véritable bouddha.
39
L’home sage est non actif,
L’homme stupide aime et s’entrave lui-même.
40
Dans le Dharma, pas de différenciation,
Mais l’homme fou s’attache à lui-même
41
Se servir de l’esprit avec l’esprit,
Est-ce grande confusion ou harmonie ?
42
Dans le doute,
Les consciences de sanran et de kontin s’élèvent.
Dans la conscience du satori,
L’amour et la haine sont inexistants.
43
Au sujet des deux aspects de tous les éléments,
Nous voulons trop considérer.
44
Comme un rêve, un fantôme, une fleur de vacuité,
Ainsi est notre vie.
Pourquoi devrions-nous souffrir
Pour saisir cette illusion ?
45
Le gain, la perte, le juste, le faux,
Je vous en prie, abandonnez-les.
46
Si nos yeux ne dorment pas,
Tous nos rêves s’évanouissent.
47
Si l’esprit n’est pas soumis aux différentiations,
Toutes les existences du cosmos deviennent une unité.
48
Si notre corps réalise profondément l’unité,
Nous pouvons couper instantanément toutes les relations.
49
Si nous considérons toutes les existences avec équanimité,
Nous retournons à notre nature originelle.
50
Si nous examinons cela,
Rien ne peut être comparé.
51
Si nous arrêtons le mouvement,
Il n’y a plus de mouvement.
Si nous faisons se mouvoir l’immobilité,
Il n’y a plus d’immobilité.
52
Le deux étant impossible,
Le un l’est également.
53
Finalement, en dernier lieu,
Il n’y a ni règle ni régulation.
54
Si l’esprit coïncide avec l’esprit,
Les semences, les traces des actions s’évanouissent.
55
Le doute du renard n’existant pas,
Les passions disparaissent complètement,
Et soudainement apparaît la foi juste.
56
Tous les éléments étant impermanents,
Il n’y a aucune trace dans la mémoire.
57
Illuminer sa propre intériorité par la lumière du vide
Ne nécessite pas l’usage de la puissance de l’esprit.
58
En ce qui concerne hishiryo,
Considérer est très difficile.
59
Dans le monde cosmique de la réalité telle qu’elle est,
Il n’y a entité d’ego ni autres différences.
60
Si vous voulez réaliser le un,
Cela n’est possible que dans le non-deux.
61
Comme cela est non-deux,
Toutes choses sont identiques, semblables,
Tolérant les contradictions.
62
Les sages, l’humanité toute entière
Vont vers l’enseignement de la source originelle.
63
Un moment de conscience devient dix mille années.
64
Ni existence ni non-existence,
Partout devant nos yeux.
65
Le minimum est identique au maximum,
Nous devons effacer les frontières des différents lieux.
66
L’infiniment grand est égal à l’infiniment petit,
Nous ne pouvons voir les limites des lieux.
6
67
L’existence elle-même est non-existence.
La non-existence elle-même est existence.
68
Si cela n’est pas ainsi,
Vous ne devez pas seulement le protéger.
69
Le un lui-même est toutes choses,
Toutes choses elles-mêmes sont un.
70
Si cela est ainsi,
Pourquoi est-il nécessaire de considérer au sujet du non-fini ?
71
La foi en l’esprit est non-deux,
Non-deux est la foi en l’esprit.
72
Finalement la voie de notre langage sera totalement coupée,
Et le passé, le présent, le futur ne seront pas limités.

vaygas
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2705
Zodiaque : Taureau Âge : 53
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : ouvert
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Texte important du Zen Empty Re: Texte important du Zen

Message par vaygas le Lun 26 Aoû 2019, 15:05

Maka Hannya Haramita Shingyo

Kan ji zai bo satsu. Gyo jin han-nya ha ra mi ta ji. Sho Ken va sur kai ku. Est-ce-sai ku yaku. Sha ri shi. Shiki fu i ku. Ku fu i shiki. Shiki soku ze ku. Ku soku ze shiki. Ju so gyo shiki. Yaku bu nyo ze. Shari shi. Ze sho ho ku so. Fu sho fu metsu. Fu ku fu jo. Fu zo fu gen. Ze ko ku chu. Mu Shiki Mu Ju, alors Gyo Shiki. Mu gen ni bi ze-shin ni. Mu shiki sho ko mi soku ho. Mu gen kai nai shi mu i shiki kai. Mu mu myo yaku mu mu myo jin. Nai shi mu ro shi. Yaku mu ro shi jin. Mu ku shu metsu do. Mu chi yaku mu toku. Je mu sho toku ko. Bodai sat-ta. E han nya ha ra mi ta ko. Shin mu kei ge mu ke ge ko. Mu u ku fu. Sur ri is-sai ten do mu so.Ku gyo ne han. San ze sho butsu. E han-nya ha ra mi ta ko. Toku a noku ta ra san myaku san bo dai. Ko chi han-nya ha ra mi ta. Ze dai jin shu. Ze dai myo shu. Ze mu jo shu. Ze mu à faire shu. Pas de jo is-sai ku. Shin jitsu fu ko. Ko setsu han-nya hara mi ta shu. Soku setsu shu watsu.
Gya tei gya tei hara gya tei. 
Hara so gya tei bo ji alors wa ka. 
Han-nya shin gyo.

MAKA HANNYA HARAMITA SHINGYO

Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d'aller au-delà
Le Bodhisattva de la Vraie Liberté et de la compassion, par la pratique profonde de la Grande Sagesse,
comprend que le corps et les cinq skandas (sensation, perception, pensée, activité, conscience) ne sont que vacuité, Ku, et par cette compréhension, il aide tous ceux qui souffrent.
 
O Sariputra, les phénomènes ne sont pas différents de Ku, Ku n'est pas différents des phénomènes.
Les phénomènes deviennent Ku, Kudevient phénomène (la forme est le vide, le vide est la forme), les cinq skandas sont phénomènes également.
O Sariputra, toute existence a le caractère de Ku, il n'y a ni naissance, ni commencement, ni pureté,ni souillure, ni croissance, ni décroissance.
C'est pourquoi, dans Ku, il n'y a ni forme, ni skandas, ni oeil, ni oreilles, ni nez, ni langue, ni corps, ni conscience.
Il n'y a ni couleurs, ni sons, ni odeur, ni goût, ni toucher, ni objet de pensée.
Il n'y a ni savoir, ni ignorance, ni illusion du déclin et de la mort.
Il n'y a ni origine de la souffrance, ni cessation de la souffrance.
Il n'y a pas de connaissance, ni profit, ni non-profit.
 
Pour la Bodhisattva, grâce à cette Sagesse qui conduit au-delà, il n'existe ni peur, ni crainte.
Toute illusion, tout attachement sont éloignés et il peut saisir la fin ultime de la vie, le Nirvana.
Tous les Bouddhas du passé, du présent et du futur,
par cette incantation (mantra) incomparable et insurpassable qui permet de trouver l'authentique réalité, Ku,
peuvent atteindre la compréhension de cette Suprême Sagesse qui délivre de toute souffrance.
 
Voici cette incantation :

" Aller, aller, aller ensemble au-delà du par-delà sur la rive du Satori "
vaygas
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2705
Zodiaque : Taureau Âge : 53
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : ouvert
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Texte important du Zen Empty Re: Texte important du Zen

Message par vaygas le Ven 30 Aoû 2019, 08:27

Takkesa ge – Le Sūtra du Kesa

Le Sūtra du Kesa

Texte important du Zen Sangha
La sangha chante le Takkesa ge chaque matin
Présentation rapide : Le Takkesa ge (le Sūtra du Kesa) est traditionnellement le premier sūtra chanté, il exprime la foi dans le Kesa, le vêtement du moine, symbole de la transmission.
Chaque jour, juste après la méditation assise ce sūtra est chanté par les pratiquants dans les temples et les dojos zen. Les pratiquants ordonnés posent leur kesa sur la tête et chantent ensemble le Takkesa ge avant de le revêtir.
Traduction française :

Le Sūtra du Kesa

Ô vêtement de la grande libération
Kesa du champ du bonheur illimité
Je reçois avec foi l’enseignement de Bouddha
Pour aider tous les êtres sensibles
Version Japonaise :

Takkesa ge

Dai sai gedap-puku
Musō fuku den e
Hi bu nyorai kyō
Kō dō shoshu jō
Texte important du Zen Rakusu-300x225
rakusu zen traditionnel “le petit kesa”

Il existe plusieurs sortes de Kesa :


  • Les Bodhisattvas reçoivent lors de leur ordination leur rakusu – le Kesa à cinq bandes.
  • Les moines et nonnes reçoivent leur rakusu, et leur grand kesa – le kesa à sept ou neuf bandes.
  • Les kesa de maîtres, le nombre de bande est toujours impaire et peut varier de 5 à 25 bandes.

[size]
Les kesa à 9 bandes et plus sont portés lors des cérémonies, les kesa à 7 bandes sont portés lors de la méditation assise, le zazen . Les kesa à 5 bandes sont portés tous les jours.
La couture du Kesa fait partie des pratiques du bouddhisme zen, chaque pratiquants désirant recevoir l’ordination doit coudre son Kesa. La manière de coudre est enseignée au cours des ateliers coutures.
Au cours de la cérémonie d’ordination – prise de refuge dans les trois trésors, repentir de son mauvais karma passé et réception des préceptes bouddhiste – les futurs ordonnés reçoivent des mains du maître leur kesa et sont accueillis officiellement par la sangha.
[/size]
vaygas
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2705
Zodiaque : Taureau Âge : 53
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : ouvert
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Texte important du Zen Empty Re: Texte important du Zen

Message par vaygas le Mer 04 Sep 2019, 18:45

Shigu seigan mon
Texte important du Zen Lotus-300x224 Shu jo muhen sei gan do
Bon-no mujin sei gan dan
Ho mon muryo sei gan gaku
Butsu do mujo sei gan jo





Shigu seigan mon - Les quatre voeux du bodhisattva
Si nombreux que soient les êtres sensibles, je fais le voeu de les libérer tous.
Si nombreux que soient les illusions, je fais le voeu de les vaincre toutes.
Si nombreux que soient les Dharmas, je fais le voeu de les acquérir tous.
Si parfaite que soit la voie du Bouddha, je fais le voeu de la réaliser.
vaygas
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2705
Zodiaque : Taureau Âge : 53
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : ouvert
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Texte important du Zen Empty Re: Texte important du Zen

Message par vaygas le Sam 28 Sep 2019, 19:20

BUSHO KAPILA

Busho Kapila
Jodo Makada
Seppo Harana
Nyumetsu Kuchira
Nyorai oryoki
Gakkon toku futen
Ganku issai shu
Tosan rinku jaku

 
Shinjin pashin biru shanofu
Enmon hoshin ru shanofu
senpai kashin Shakyamuni fu
Torai asan miruson fu
Jiho sanshi i shi fu
Daijin myo horenkagin
Daishin monju suribusa
Daian fuen busa
Daishi kanshi in busa
Shi son busa mokosa
Moko hoja horomi

 
Hitotsu ni wa, kono tasho wo hakari
Ka no rai sho wo hakaru
Futatsu ni wa, onorega tokugyo no
Zen ketto wo hakatte kuni ozu
Mitsu ni wa, shin wo fusegi toga wo hanareru kotowa
Tonto wo shutto su
Yotsu ni wa, masani ryoyaku wo koto to suruma
Gyoko wo ryozen ga tamenari
Itsutsu ni wa, jo do no tame no yueni
Ima kono jiki wo uku

Jiten kijin shu
gokin suji kyu
suji hen jiho
Ishi kijin kyo

Jobun sambo
shubun shion
Gekyu rokudo
Kaidoku yo
Ikkui dan issai aku
Nikui shu issai zen
Sankui do sho shu jo
Kaigu jo butsudo

Gashi sen bassui
Nyo ten kan romi
Seyo ki jinshu
Shitsu ryo tokubo u man
Onma kura sai sowaka

TRADUCTION DU SUTRA DES REPAS

Bouddha est né à Kapilavastu,
s’est éveillé à Magadha.
Il enseigna à Varanasi
et entra dans le nirvana à Kuchinagara.
Maintenant, nous ouvrons les bols du Tathagata
pour que celui qui donne, celui qui reçoit et ce qui est donné
puissent être libérés de tout attachement
et atteindre la libération avec tous les êtres sensibles.

Vénération à la pureté illimitée du Bouddha Vairocana,
 à la forme accomplie du Bouddha Amitabha
et à la forme manifestée du bouddha Shakyamuni.
Vénération à Maitreya, le Bouddha du futur.
Vénération à tous les bouddhas du passé, du présent et du futur dans les dix directions.
Au Sutra du lotus de la Loi du Grand Véhicule.
Vénération à Manjushri, grand bodhisattva de la sagesse.
Au grand et parfait bodhisattva Samantabhadra.
Au bodhisattva de la grande compassion, Avalokiteshvara.
Aux innombrables bodhisattvas, à tous les patriarches
 et à la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà.

Premièrement : nous devons réfléchir à la manière
dont cette nourriture nous est parvenue.
Notre reconnaissance s’adresse à tout ce qui y a contribué.
Deuxièmement : en recevant ce don, nous devons vérifier
si nos vertus et notre pratique le méritent vraiment.
Troisièmement :nous devons revenir à la condition normale de l’esprit,
être libre de tout convoitise et avidité.
Quatrièmement : nous devons manger cette nourriture pour la santé de notre corps.
Cinquièmement : nous prenons cette nourriture pour nous perfectionner sur la voie du Bouddha.

Pour tous les esprit affamés,
j’offre maintenant cette nourriture,
 qu’elle pénètre l’univers tout entier.
 J’espère la partager avec vous.

Aux trois trésors, Bouddha Dharma, Sangha,
 à tous ceux qui nous ont aidé, nos parents, nos maîtres, l’humanité entière,
à tous les êtres qui souffrent, qui sont prisonniers des six mondes de l’errance
et qui ne peuvent se libérer eux-mêmes,
que cette nourriture puisse servir à toutes les existences de l’univers.
En premier, nous mangeons pour couper tout le mal.
En deuxième, pour faire le bien.
En troisième, pour sauver tous les êtres sensibles.
Actualisons ensemble la Voie du Bouddha.
Avec cette eau, je lave mon bol,
elle a le goût du nectar céleste,
 j’en fais offrande à tous
les morts et à tous ceux qui souffrent sans leurs enfers,
qu’elle les désaltère comme la rosée du matin.

vaygas
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2705
Zodiaque : Taureau Âge : 53
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : ouvert
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Texte important du Zen Empty Re: Texte important du Zen

Message par vaygas le Dim 24 Nov 2019, 18:48

FUKANZAZENGI 普勧坐禅儀
Ecrit en 1227, c’est le premier écrit sur zazen au Japon ; Maître Dogen le considérait d’une portée universelle.
Zazen n’est pas une technique pour parvenir à l’éveil ; zazen est en soi la « manifestation de l’ultime réalité… la pratique-réalisation d’un éveil parfait. »
Le Fukanzazengi est chanté le soir dans les temples pendant le zazen.

 

Tazunuru ni sore, dō moto enzū,ikade ka shushō o karan, shūjō jizai nanzo kufū o tsuiyasan. Iwan ya, zentai haruka ni jinnai o izu, tare ka hosshiki no shudan o shin zen. Ōyoso, tōjo o hanarezu, ani shugyō no kyakutō o mochiuru mono naran ya. Shikare domo, gōri mo sa areba, tenchi haruka ni hedatari, ijun wazuka ni okoreba, funnen toshite shin o shissu. Tatoi,e ni hokori,go ni yutaka ni shite, betchi no chitsū o e, dō o e,shin o akiramete, shōten no shiiki o koshi,nittō no henryō ni shōyō su to iedomo, hotondo shusshin no katsuro o kikessu.
Iwan ya, kano gion no shōchi taru, tanza roku nen no shōseki mitsu beshi,shōrin no snin in o tsutauru, menpeki kusai no shōmyō nao kikoyu. Koshō sude ni shikari,konjin nanzo ben zezaru. Yue ni subekaraku koto o tazune go o ō no gegyō o kyū subeshi. Subekaraku ekō henshō no taiho o gaku subeshi. Shinjin jinen ni datsuraku shite,honrai no menmoku genzen sen. Inmo no ji o en to hosseba, kyū ni inmo no ji o tsutomeyo. Sore sanzen wa jōshitsu yoroshiku, on jiki setsu ari. Shoen o hōsha shi, banji o kyūsoku shite, zennaku o omowazu, zehi o kan suru koto nakare. Shin i shiki no unten o yame, nen so kan no shikiryō o yamete, sabutto hakaru koto nakare, ani za ka ni kakawaran ya. Yono tsune, zasho ni wa atsuku zamotto shiki, ue ni futon o mochiu. Arui wa kekka fuza, arui wa hanka fuza. Iwaku, Kekka fuza wa, mazu migi no ashi o motte hidari no momo no ue ni anji,hidari no ashi o migi no momo no ue ni anzu. Hanka fuza wa, tada hidari no ashi o motte migi no momo o osu nari. Yuruku etai o kakete, seisei narashimu beshi. Tsugi ni migi no te o hidari no ashi no ue ni anji, hidari no tanagokoro o migi no tanagokoro no ue ni anji, ryō no daiboshi,mukaite ai sasou. Sunawachi shōshin tanza shite, hidari ni sobadachi migi ni katamuki, mae ni kugumari shirie ni aogu koto o ezare. Mimi to kata to taishi, hana to hozo to tai seshimen koto o yōsu. Shita ue no agito ni kakete, shin shi ai tsukcj me wa subekaraku tsune ni hiraku beshi. Bisoku kasuka ni tsūji,shinsō sude ni totonoete, kanki issoku shi, sayū yōshin shite, gotsu gotsu toshite zajō shite, kono fushiryō tei o shiryō seyo. Fushiryō tei ikan ga shiryō sen. Hi shiryō. Kore sunawachi zazen no yōjutsu nari.
Iwayuru zazen wa shūzen ni wa arazu. Tada kore anraku no hōmon nari, bodai o gūjin suru no shushō nari. Kōan genjō, rarō imada itarazu. Moshi kono i o eba,ryū no mizu o uru ga gotoku, tora no yama ni yoru ni nitari. Masa ni shiru beshi, shōbō onozukara genzen shi, konsan mazu bokuraku suru koto o. Moshi za yori tataba, jojo toshite mi o ugokashi, anshō toshite tatsu beshi, sotsubō naru bekarazu. Katte miru,chōbon osshō, zadatsu ryūbō mo, kono chikara ni ichinin suru koto o. Iwan ya mata, shikan shintsui o nenzuru no tenki, hokken bō katsu o kosuru no shōkai mo, imada kore shiryō funbetsu no yoku gesuru tokoro ni arazu, ani jinzū shushō no yoku shiru tokoro to sen ya. Shōshiki no hoka no iigi tarn beshi,nan zo chiken no saki no kisoku ni arazaru mono naran ya.
Shikareba sunawachi,jōchi kagu o ronzezu, rijin donsha o erabu koto nakare. Sen itsu ni kufū seba, masa ni kore bendō nari. Shushō onozukara zenna sezu, shukō sara ni kore byōjō naru mono nari.
Oyoso sore, jikai tahō, saiten tōchi,hitoshiku butchin o ji shi,moppara shūfū o hoshii mama ni su. Tada taza o tsutomete, gotchi ni saeraru. Manbetsu sensha to iu to iedomo, shikan ni sanzen bendō subeshi. Nan zo jike no zajō o bōkyaku shite, midari ni takoku no jinkyō ni kyorai sen. Moshi ippo o ayamareba, tōmen ni shaka su.
Sude ni ninshin no kiyō o e tari, munashiku kōin o wataru koto nakare. Butsudō no yōki o honin su, tare ka midari ni sekka o tanoshiman. Shika nomi narazu, gyōshitsu wa sōro no gotoku, unmei wa denkō ni ni tari. Shukkotsu toshite sunawachi kūji, shuyu ni sunawachi shissu.
Koi negawaku wa, sore sangaku no kōru, hisashiku mozo ni naratte, shinryū o ayashimu koto nakare. Jikishi tanteki no dō ni shōjin shi, zetsu gaku mu i no hito o sonki shi, butsu butsu no bodai ni gattō shi, soso no zanmai o tekishi seyo. Hisashiku inmo nam koto o nasaba, subekaraku kore inmo naru beshi, hōzō onozukara hirakete juyō nyoi naran.

 

La Voie est fondamentalement parfaite. Elle pénètre tout. Comment pourrait-elle
dépendre de la pratique et de la réalisation ? Le véhicule du Dharma est libre et dégagé
de toute entrave. En quoi l’effort concentré de l’homme est-il nécessaire ? En vérité, le
Grand Corps est bien au-delà de la poussière du monde. Qui pourrait croire qu’il existe
un moyen de l’épousseter ? Il n’est jamais distinct de quiconque, toujours exactement là
où l’on est. A quoi bon aller ici ou là pour pratiquer ?
Cependant, s’il y a un fossé, si étroit soit-il, la Voie reste aussi éloignée que le ciel de la
terre. Si l’on manifeste la moindre préférence ou la moindre antipathie, l’esprit se perd
dans la confusion. Imaginez une personne qui se flatte de comprendre et qui se fait des
illusions sur son propre éveil, entrevoyant la sagesse qui pénètre toutes choses, joint la
Voie et clarifie l’âme, et fait naître le désir d’escalader le ciel lui-même. Celle-là a
entrepris l’exploration initiale et limitée des zones frontalières mais elle est encore
insuffisante sur la voie vitale de l’émancipation absolue.
Ai-je besoin de parler du Bouddha qui était en possession de la connaissance innée ? On
ressent encore l’influence des six années qu’il vécut, assis en lotus dans une immobilité
totale. Et Bodhidharma, la transmission du sceau jusqu’à nos jours a conservé le
souvenir de ses neuf années de méditation devant un mur. Puisqu’il en était ainsi avec
les saints d’autrefois, comment les hommes d’aujourd’hui peuvent-ils se dispenser de
négocier la Voie ?
Vous devez en conséquence abandonner une pratique fondée sur la compréhension
intellectuelle, courant après les mots et vous en tenant à la lettre. Vous devez apprendre
le demi-tour qui dirige votre lumière vers l’intérieur, pour illuminer votre vrai nature.
Le corps et l’esprit d’eux-mêmes s’effaceront et votre visage originel apparaîtra. Si vous
voulez atteindre l’éveil, vous devez pratiquer l’éveil sans tarder.
Pour sanzen, une pièce silencieuse convient. Mangez et buvez sobrement. Rejetez tout
engagement et abandonnez toute affaire. Ne pensez pas : « Ceci est bien, cela est mal. »
Ne prenez parti ni pour ni contre. Arrêtez tous les mouvements de l’esprit conscient. Ne
jugez pas des pensées et des perspectives. N’ayez aucun désir de devenir un B. Sanzen
n’a absolument rien à voir avec la position assise ou la position allongée.
A l’endroit où vous avez l’habitude de vous asseoir, étendez une natte épaisse et placez
un coussin dessus. Asseyez-vous en lotus ou bien en demi-lotus. Dans la posture du
lotus, vous placez d’abord votre pied droit sur votre cuisse gauche, et votre pied gauche
sur votre cuisse droite. Dans la posture du demi-lotus, vous vous contentez de presser
votre pied gauche contre votre cuisse droite.
Veillez à desserrer vos vêtements et votre ceinture, arrangez-les convenablement.
Placez alors votre main droite sur votre jambe gauche et votre main gauche (tournée
vers le haut) sur votre main droite; les extrémités des pouces se touchent.
Asseyez-vous bien droit, dans l’attitude corporelle correcte, ni penché à gauche, ni
penché à droite, ni en avant, ni en arrière.
Assurez-vous que vos oreilles sont dans le même plan que vos épaules et que votre nez
se trouve sur la même ligne verticale que votre nombril.
Placez votre langue en avant contre le palais; la bouche est fermée, les dents se
touchent.
Les yeux doivent rester toujours ouverts, et vous devez respirer doucement pas le nez.
Quand vous avez pris la posture correcte, respirez profondément une fois, inspirez et
expirez. Inclinez votre corps de droite et de gauche; et immobilisez-vous dans une
posture stable. Pensez à ne pas penser. Comment pense-t-on à ne pas penser? Au-delà
de la pensée (hishiryo). Cela en soi est l’art essentiel du zazen.
Le Zazen dont je parle n’est pas l’apprentissage de la méditation, il n’est rien d’autre
que le Dharma de paix et de bonheur, la pratique-réalisation d’un éveil parfait. Zazen est
la manifestation de l’ultime réalité. Les pièges et les filets ne peuvent jamais l’atteindre.
Une fois que vous avez saisi son coeur, vous êtes semblable au dragon quand il arrive à
l’eau et semblable au tigre quand il pénètre dans la montagne. Car il faut savoir qu’à ce
moment précis (quand on pratique Zazen), le vrai Dharma se manifeste et que dès le
début on écarte le relâchement physique et mental et la distraction.
(Quand vous vous relevez, remuez doucement et sans hâte, calmement et délibérément.
Ne vous relevez pas subitement ou brusquement. Quand on jette un regard sur le passé,
on s’aperçoit que la transcendance à la fois de l’éveil et du non-éveil, que mourir assis ou
debout, ont toujours dépendu de la vigueur de zazen. )
En outre, l’ouverture à l’illumination (dans l’occasion fournie par un doigt, une
bannière, une aiguille, un maillet, l’accomplissement de la réalisation grâce à un chassemouches,
un poing, un bâton, un cri, tout cela) ne peut être saisie entièrement par la
pensée dualiste de l’homme. En vérité, cela ne peut pas davantage être connu mieux par
l’exercice de pouvoirs surnaturels. Cela est au-delà de ce que l’homme entend et voitn’est-
ce pas un principe antérieur aux connaissances et aux perceptions ?
Ceci dit, il importe peu qu’on soit intelligent ou non. Il n’y a pas de différence entre le
sot et l’avisé. Quand on concentre son effort d’un seul esprit, cela en soi, c’est négocier
la Voie. La pratique-réalisation est pure par nature. Avancer est une affaire de
quotidienneté.
Dans l’ensemble, ce monde et les autres, à la fois en Inde et en Chine, respectent le
sceau du Bouddha. La particularité de cette école prévaut : dévotion à la méditation
assise tout simplement, s’asseoir immobile dans un engagement total. Bien que l’on dise
qu’il y a autant d’âmes que d’hommes, tous négocient la Voie de la même manière en
pratiquant Zazen. Pourquoi abandonner le siège qui vous est réservé à la maison pour
errer sur les terres poussiéreuses d’autres royaumes ? Un seul faux pas, et vous vous
écartez de la voie tracée toute droite devant vous.
Vous avez eu la chance unique de prendre forme humaine. Ne perdez pas votre temps.
Vous apportez votre contribution à l’oeuvre essentielle de la voie du Bouddha. Qui prendrait un
plaisir vain à la flamme jaillie du silex ? Forme et substance sont comme la rosée sur
l’herbe, la destinée semblable à un éclair-évanouie en un instant.
Je vous en prie, honorés disciples du Zen, depuis longtemps habitués à tâter l’éléphant
dans l’obscurité, ne craignez pas le vrai dragon. Consacrez vos énergies à la Voie qui
indique l’absolu sans détours. Respectez l’homme réalisé, qui se situe au-delà des
actions des hommes; succédez à la dynastie légitime du satori des patriarches.
Conduisez-vous toujours ainsi, et vous serez comme ils sont. Votre chambre au trésor
s’ouvrira d’elle-même, et vous en userez comme bon vous semblera.
Mila
Mila
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2008
Zodiaque : Gémeaux Âge : 51
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : méditation, partage
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Texte important du Zen Empty Re: Texte important du Zen

Message par Mila le Dim 24 Nov 2019, 20:30

Texte important du Zen 586300 Texte important du Zen 586300 Texte important du Zen 586300 Texte important du Zen 586300 Texte important du Zen 586300


_________________
[b]" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)[/b]
                          

Contenu sponsorisé

Texte important du Zen Empty Re: Texte important du Zen

Message par Contenu sponsorisé

    Sujets similaires

    -

    La date/heure actuelle est Ven 06 Déc 2019, 18:38