Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Croppe10 Études, Pratiques & Compassion

 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) 5127b810

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle


...

Brave
Le navigateur qui monte
+ Surfez sans publicité !
+ Centré sur la vie privée
+ Rapidité de navigation
+ Modèle de récompense
BAT

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Qu’entend-on vraiment par « tout vient de l’esprit » ?
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyHier à 19:07 par Yeshé Kunga

» Le Sûtra de Vimalakîrti : Présentation générale
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyHier à 13:04 par Disciple laïc

» Le symbole du labyrinthe depuis la nuit des temps
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 31 Mai 2020, 15:07 par Mila

» Un peintre belge: René Magritte
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 31 Mai 2020, 14:17 par Mila

» La place de la foi dans le bouddhisme Vajrayana (rediffusion)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 31 Mai 2020, 11:03 par Disciple laïc

» Coronavirus: interdépendance entre les nations, entre les humains , entre humains et animaux .....
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 28 Mai 2020, 13:07 par Karma Tsultrim Jyurmé

»  Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMer 27 Mai 2020, 18:31 par Ami

» Qui est vraiment l'homme de couleur ?
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMar 26 Mai 2020, 11:46 par Minako

» Deux kilos deux , Gil Bartholeyns
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyLun 25 Mai 2020, 16:54 par Minako

» La vue et l'action justes ou comment réagir ?
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyLun 25 Mai 2020, 13:56 par Disciple laïc

» Se soigner vegan, naturellement...
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyLun 25 Mai 2020, 11:25 par Minako

» Les voeux de Bodhisattva
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 24 Mai 2020, 12:17 par Mila

» Enseignement sur la pratique de Chenrezi , par Lama Rinchen Palmo
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 23 Mai 2020, 12:49 par Mila

» Lâcher Prise par Arnaud Desjardins
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 23 Mai 2020, 11:49 par Mila

» la posture de zazen et kinhin
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 23 Mai 2020, 08:46 par vaygas

» Conseils de Kalou Rimpoché pour une retraite solitaire
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyVen 22 Mai 2020, 16:11 par Mila

» Initiation de Avalokiteshvara les 29 et 30 mai , par le Dalaï Lama , en direct .
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMar 19 Mai 2020, 11:40 par Mila

» Kagyu Meunlam France 2020 à la Pagode de Vincennes
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 17 Mai 2020, 12:11 par Mila

» Parcours de femmes : Le bouddhisme, une voie d’optimisme
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 17 Mai 2020, 10:51 par Disciple laïc

» Protéger les chats du président de la chasse...
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 16 Mai 2020, 15:17 par Minako

» Rêves réccurents 26 caractères
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 16 Mai 2020, 14:57 par Minako

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 16 Mai 2020, 13:57 par naturopatie

» Enseignements du Dalaï Lama en direct sur le web , les 16 et 17 mai 2020
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 16 Mai 2020, 09:34 par Mila

» Besoin de soutien par les prières
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyVen 15 Mai 2020, 22:29 par Disciple laïc

» Présentation: Bonjour à tous !
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyVen 15 Mai 2020, 15:30 par vaygas

» Les blaireaux, ces héros si discrets
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 14 Mai 2020, 18:15 par Karma Yéshé

» Humour et déconfinement au quotidien
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 14 Mai 2020, 13:49 par Minako

» La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 14 Mai 2020, 10:36 par Pema Gyaltshen

» Bhoutan, le bonheur national brutal ?
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMer 13 Mai 2020, 22:04 par Mila

» "Pour une relance économique intégrant la protection des animaux et de l'environnement.
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMer 13 Mai 2020, 20:39 par Karma Yéshé

» Petit incident : signe ou hasard
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMar 12 Mai 2020, 17:57 par Ahcia

» Confinement et vie quotidienne
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 10 Mai 2020, 17:05 par Minako

» Les balades en foret vont recommencer
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 10 Mai 2020, 16:31 par Minako

» Envers vos pensées, soyez comme le lion, pas comme le chien
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 10 Mai 2020, 16:04 par Mila

» Au nom du Covid-19, les lobbies s'attaquent aux règles envirronementales
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 09 Mai 2020, 20:06 par Karma Yéshé

» Les huit marches vers le bonheur de Bhante Henepola Gunaratana
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyVen 08 Mai 2020, 15:49 par Minako

» Fermer les marchés humides / Pétition
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 07 Mai 2020, 13:07 par Mila

» Petition contre l abattage d un arbre
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 07 Mai 2020, 10:59 par Karma Yéshé

» Bouddha Purnima 2020 dans le monde
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 07 Mai 2020, 10:28 par Mila

» Une vidéo dont le début me met mal à l'aise...
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMer 06 Mai 2020, 14:10 par Ahcia

» Nous sommes remplis de violence
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMer 06 Mai 2020, 12:35 par Mila

» Même si cela paraît irréalisable ....
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 03 Mai 2020, 09:58 par Mila

» Les choses a faire si vous trouvez des oiseaux blesses
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 03 Mai 2020, 08:21 par Karma Yéshé

» Question concernant les cinq agrégats d'attachement
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 02 Mai 2020, 22:47 par Disciple laïc

» Prières pour que cesse la pandémie
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyVen 01 Mai 2020, 10:00 par Pema Gyaltshen

» Le Zen et les Écritures - 1/2 et 2/2
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 30 Avr 2020, 21:43 par Minako

» Citations de George Bernard Shaw
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 30 Avr 2020, 21:33 par Minako

» La présence d'un maître spirituel
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 30 Avr 2020, 11:58 par Mila

» Faire un masque facial en tissu à la maison
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 30 Avr 2020, 11:25 par Mila

» Prière pour Lama TEUNZANG.Montchardon.
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 30 Avr 2020, 11:02 par Ortho

» Coronavirus: les animaux reviennent dans des rues désertées par l'homme .
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyJeu 30 Avr 2020, 10:26 par Minako

» Un lien intéressant pour ceux qui aiment les hirondelles
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMer 29 Avr 2020, 16:23 par Minako

» Meilleure pièce pour l'autel et la méditation
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMar 28 Avr 2020, 18:15 par vaygas

» Face à la pandémie : action, amour et compassion
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMar 28 Avr 2020, 17:15 par Minako

» Le mouvement est l'essence même des choses
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMar 28 Avr 2020, 12:50 par Ami

» Le Dalaï Lama , icône spirituelle
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMar 28 Avr 2020, 12:16 par Mila

» Thaïlande : reportage sur l'aide des temples à la population
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyLun 27 Avr 2020, 23:55 par Ortho

» Heureux anniversaire , Vaygas !
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyLun 27 Avr 2020, 23:48 par Ortho

» L'interférence de l'humain sur la biodiversité , cause de pandémies .
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 26 Avr 2020, 13:23 par Minako

» L'aide alimentaire , victime collatérale du covid19.
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 26 Avr 2020, 09:47 par vaygas

» La mémoire traumatique - Muriel Salmona
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 25 Avr 2020, 21:46 par Minako

» Voyagez gratuitement et sans risques avec votre esprit
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyMar 21 Avr 2020, 08:13 par Pema Gyaltshen

» Une cure de silence par une nonne zen
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyLun 20 Avr 2020, 14:18 par Karma Yéshé

» Stop aux derives de la chasse.
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyLun 20 Avr 2020, 14:16 par Karma Yéshé

» Regardez en direct les jolis bb faucons
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 19 Avr 2020, 17:13 par Minako

» Fabriquer un hôtel à insectes
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 19 Avr 2020, 15:25 par Karma Yéshé

» Une maison pour les hérissons
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 19 Avr 2020, 14:43 par Karma Yéshé

» Prochain Shangpa Mönlam en Bourgogne , dirigé par Kalou Rimpoché
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 19 Avr 2020, 10:35 par Mila

» Poerre Rabhi s inspirer de la nature
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 19 Avr 2020, 08:47 par Karma Yéshé

» Enseignements Zen Sôtô
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 19 Avr 2020, 08:35 par Karma Yéshé

» Question: Comment allez-vous tous?
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptyDim 19 Avr 2020, 08:32 par Karma Yéshé

» Pratique de Base, la compassion de Chenrezik
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 18 Avr 2020, 20:26 par Karma Yéshé

» Prochains Shangpa Mönlams 2020
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 18 Avr 2020, 20:24 par Karma Yéshé

» L'impermanence est comme un ami
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 18 Avr 2020, 20:23 par Karma Yéshé

» Plutôt vidéo du jour
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) EmptySam 18 Avr 2020, 20:18 par Karma Yéshé

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 36 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 36 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 103885 messages dans 12151 sujets

Nous avons 4429 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Perfid777

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7647)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_left Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_right 
Karma Trindal (7080)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_left Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_right 
petit_caillou (4776)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_left Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_left Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3386)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_left Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_right 
MionaZen (3353)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_left Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_right 
Karma Yéshé (3197)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_left Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_right 
vaygas (2755)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_left Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_right 
Mila (2501)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_left Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2308)
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_left Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Bar_right 

Les posteurs les plus actifs du mois

-35%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike Air Max 200 – Noir/Blanc
81 € 125 €
Voir le deal

Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa)

Ami
Ami
Membre confirmé
Membre confirmé

Masculin
Nombre de messages : 31
Zodiaque : Taureau Âge : 50
Contrée : Normandie
Arts & métiers : Métrologue
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : L'esprit ou rien
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/04/2020

Titre-sujet Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa)

Message par Ami le Sam 25 Avr 2020, 14:23

Longchenpa a écrit:Celui qui ainsi réalise l’unité
Des phases de Développement et d’Accomplissement
Entre dans le Grand Espace Absolu de l’Existence,
La clarté vide et sans origine de toute chose.

De plus, tout, la réalité comme l’illusion,
Le Samsara et le Nirvana,
N’a jamais eu d’existence propre
Et reste au-delà de toute définition.
C’est à cause de votre volonté et désirs personnels,
A la suite de la perte de la conscience claire,
Que vous errez sans fin
Dans le monde de cette existence illusoire :
Bien qu’apparaissent diversement, Samsara et Nirvana,
Bonheur et déception,
Leur nature même est vacuité.
Ce ne sont que des formes vides,
Illusoires et changeantes,
Comme un rêve.

Ainsi, toutes les choses concrètes
Qui semblent être des objets extérieurs
Apparaissent dans l’esprit mais ne sont pas l’esprit,
Et cependant on ne les trouve nulle part ailleurs
Que dans l’esprit.
Bien que par la force d’habitudes immémoriales,
Il semble qu’il y ait une dualité du sujet et de l’objet,
Cette dualité n’est en fait qu’une illusion
Qui n’a pas d’existence véritable.
C’est comme un visage et son reflet dans le miroir.

Bien que le visage apparaisse dans le miroir,
Il n’y réside pas ;
Et cependant,
Les qualités observables transmises au miroir
Sont celles-là mêmes du visage.

De la même façon, la dualité du sujet et de l’objet
Apparaît réelle et présente,
Et cependant,
Elle n’a pas d’existence propre ;
Ainsi en est-il pour tous les phénomènes
Qui existent et n’existent pas tout à la fois.

Tant que les choses et les phénomènes ne sont pas analysés
Ils sont une source de joie,
Mais dès lors qu’ils sont observés et examinés,
Ils deviennent fuyants et insaisissables,
Échappant finalement à toute définition,
A toute description,
A toute saisie.
L’existence et la non-existence n’ont pas de sens ;
Il n’y a pas de limité ou d’illimité.

Si elles semblent exister à la façon d’une apparition,
Pourtant, elles ne naissent pas, ayant toujours été là ;
C’est comme l’eau d’un mirage dans le désert
Ou le reflet de la lune au fond d’un puits.

En particulier, les six sortes d’êtres sensibles,
Existences impures prises dans le filet du Karma,
Ne sont en fait que des perceptions fausses
Emportées par le flot des conditionnements,
Formes trompeuses qui s’égarent.
Tout comme une personne souffrant de la cataracte
Qui n’a qu’un monde embrumé et flou devant les yeux,
Doit subir l’opération qui la délivrera de son aveuglement,
Ainsi, celui qui aspire à la lumière
Doit laisser s’effacer et disparaître
Le voile obscur de la perte de la conscience claire.

Vous devez réaliser que les tendances karmiques
Qui construisent le Samsara
Sont aussi ouverture et vacuité,
Grâce à la sagesse rayonnante
Qui s’écoule de la Nature de l’Esprit,
Equilibrant ainsi l’opacité des habitudes de l’être-là ;
Vous verrez alors la non-dualité
Des apparences et de l’ouverture,
L’union des formes et de la vacuité.
Du coeur de l’existence, loin des extrêmes,
Vous ne supportez plus l’agitation de ce monde illusoire
Ni la tranquillité morne et passive,
Mais demeurez libre et ouvert
Dans la pure luminosité de l’espace,
Aussi vaste que le Ciel.
Ceci est la vérité authentique et réelle
De la Présence Spontanée, de la Pureté Primordiale :
Le Grand Espace de Rigpa.

Le monde en lui-même n’est ni bénéfique ni nuisible ;
Comme vous êtes enchaînés dans ce monde illusoire
Par votre tendance à croire à la réalité de son existence,
Il ne faut pas tant se perdre dans les méandres infinis
D’une analyse conceptuelle,
Mais bien plutôt couper à la racine cet esprit manipulateur.

L’esprit bien sûr est là, mais on ne peut rien en dire.
Vous ne le trouverez pas si vous le cherchez ;
Vous ne le verrez pas si vous l’observez.
Sans couleur ni forme,
On ne peut pas le saisir comme un objet ;
Il n’a pas de dedans ni de dehors ; au-delà du temps,
Il n’a pas de naissance ni de mort, pas de début ni de fin ;
Il ne se compose pas de pièces ni de morceaux ;
Sans origine, il n’a pas de fondement concret ;

Cet esprit qui est au-delà des pensées, des objets,
Et que l’on ne peut désigner du doigt,
N’a pas de passé ni de futur ;
Il n’appartient pas au présent non plus
Mais demeure tel qu’en lui-même.
Plutôt que de courir après l’esprit au moyen de l’esprit,
Détendez-vous, restez à l’aise.

Les instants de l’attention et de la réflexion
Avec leurs affirmations et leurs négations,
Sont les objets qui habitent votre esprit ;
De simples éclats de lucidité
Qui ne sont ni dedans, ni dehors.
Celui qu’on cherche c’est le chercheur lui-même,
Trompé par sa recherche.
L’objet de votre recherche n’a pas d’existence propre :
Il ne peut donc pas être trouvé.

Cette réalité authentique et sans naissance
Est l’Esprit-tel-quel,
De nulle part et toujours présent,
Espace illimité au-delà du temps,
Qui n’a pas de fondation ni d’origine.

Dans l’ouverture spontanée et incessante de sa présence
Où émerge et se déploie l’infinie variété des objets,
Il n’y a pas l’éternité d’une existence immuable,
Puisque dénuée de substance et de qualités,
Ni même l’éternité du néant,
Car incessantes sont les manifestations.
On ne peut rien en dire car c’est ni l’une, ni l’autre
[Ni l’éternalisme ni le nihilisme], ni leurs contraires.
On ne peut s’en saisir concrètement
Puisqu’il (l’Esprit-tel-quel) est indescriptible.
Sans naissance ni cessation,
C’est la Grande Pureté Primordiale.

L’étude ou l’absence d’étude
Ne change pas sa véritable nature
Qui est vacuité.
Puisque son être-là est sans dualité,
Ni le bien ni le mal, ni l’acceptation ni le rejet,
Ni l’espoir ni la crainte n’ont de vérité ;
Aussi, pourquoi vous égarer
Dans le labyrinthe des choix et de l’analyse ?
Ne perdez pas votre temps dans l’agitation
D’un esprit constamment affairé et frénétique.

Tandis qu’il n’y a pas de compréhension véritable,
Quand l’esprit,
Agité par la paille légère des raisonnements discursifs,
Va, de-ci de-là, comme le vent qui tourbillonne,
La perception pure du réel tel-qu’il-est
Est là, au contraire,
Simple et naturelle,
S’élevant avec l’esprit d’Eveil,
Origine de la limpide clarté et de la sagesse rayonnante,
Au-delà de la négation et de l’affirmation,
Des allées et des venues,
Expression spontanée
De la Nature de l’Esprit qui-embrasse-tout.

Tous les systèmes philosophiques,
Les pensées, les mots et les concepts,
N’ont pas de raison d’être ici.
L’Absolu Incréé
N’est pas dans le champ de la démonstration
Ni de la réfutation ;
Il n’a pas de centre ni de périphérie,
Et la quête spirituelle même
Ne peut pas être morcelée ni graduée ;
Pur comme le ciel, il n’est pas troublé ni altéré.
Comme il est voilé et déformé par l’intellect
Et ses concepts d’existence et de non-existence,
Comment peut-on dire avec des mots l’Inexprimable ?
C’est une façon vaine et épuisante de nourrir le non-sens.

C’est comme débattre sans fin sur ce qui convient le mieux
Aux qualités nécessaires d’un parc imaginaire,
Débordant de fleurs, de fruits et de cascades,
Dans le milieu du ciel.

L’Esprit-tel-quel, pur et immaculé,
Ne peut pas être reconnu
Par le filet illusoire des concepts.
Est-il juste alors de pratiquer de cette façon
Les phases de Développement et d’Accomplissement ?
La méditation spontanée de la clarté primordiale
Risque d’être altérée par ces constructions mentales.

Comme dans l’Esprit-tel-quel,
Pur en lui-même depuis l’origine des temps,
Il n’y a rien à rejeter, rien à libérer et rien à atteindre,
Abandonnez votre souci à ce sujet.
Comme il n’y a pas de dedans ni de dehors,
Rien de redoutable ni rien à redouter,
Laissez de côté vos projections.
Comme il ne peut pas être saisi comme un objet,
Cessez de le désirer.
Comme il n’y a pas d’obtention ni de non-obtention,
Que s’évanouissent vos spéculations et vos peurs.

Tous les aspects et qualités des choses et des phénomènes,
Reflets changeants au gré des circonstances,
Sont spontanément présents, sans écart ni reflux,
Dans le champ de la conscience primordiale,
Libres d’eux-mêmes et de leurs manifestations.
C’est comme l’Océan et ses vagues,
Expressions changeantes
Du rayonnement de la Nature de l’Esprit.

Quand on le voit quelque part,
L’objet de la recherche change de place
Sans qu’on le trouve en le cherchant.
Sans habitation ni direction, on le perd.
Le chercheur lui-même, qui n’est pas vraiment visible,
Reste indescriptible.
Ainsi, comme il n’y a pas de créateur,
Il n’y a rien à créer.

Une fois atteinte la sphère primordiale,
Pure et Immaculée comme le Ciel,
Vous ne pouvez pas revenir en arrière,
Et d’ailleurs où irez-vous maintenant ?
Vous êtes parvenus là où s’épuisent les phénomènes ;
Il n’y a rien au-delà.
Mais où suis-je si personne ne me voit ?

Si vous savez cela,
Vous n’avez désormais plus besoin d’autre chose,
Et ceux qui sont devenus libres ont, comme moi,
Tranché le coeur de l’illusion trompeuse.
Je n’ai plus de questions maintenant ;
Le fondement et la racine de l’esprit s’en est allé.
Il n’y a plus de repères, plus de saisie,
Plus de certitudes ni de : « C’est cela ».
Il y a le flux continu, sans interruption,
Vaste et qui-embrasse-tout.
Comprenant cela, maintenant je chante :
Moi, « Drimé Öser »,
[« Rayons Lumineux Immaculés »],
J’ai révélé cette Vérité,
Qui s’écoule et rayonne de ma Réalisation
Et maintenant, je pars.

Mes Amis !
Regardez les objets dans leur être-là.
Tous sont semblables car ils n’ont pas d’existence propre,
Demeurant dans l’ouverture illimitée de la vacuité.
Aussi nombreuses et variées
Que soient les images qui apparaissent dans le miroir,
Elles sont l’égal reflet qui brille à la surface de ce miroir.

Examinez ici l’esprit qui introduit ces distinctions.
L’Esprit est comme le Ciel,
Au-delà de l’affirmation et de la négation ;
Les nuages passent et disparaissent dans le ciel,
Mais le ciel est toujours là, pur et immaculé.
Il en est de même pour la Nature de Bouddha,
Éclatante et primordiale ;
Incréée, spontanément présente et illuminante.

Dans la Pureté Primordiale
Où l’objet et l’esprit ne sont pas différents,
La dualité du rejet et de l’acceptation,
De l’affirmation et de la négation à propos des apparences
N’existe pas.
Ce qui est là n’a pas de réalité propre et indépendante,
Mais demeure
L’expression et la forme vide de l’Espace Absolu.
Dire que toutes choses sont égales,
C’est rappeler l’absence de support.

De même que l’être-là des phénomènes est multiple,
Sans objets définis,
L’esprit aussi, qui n’a pas d’attributs particuliers,
Est sans limites.
Ceci est l’absolue et complète vérité.

Ainsi, comme l’ensemble de l’être-là et de l’illusion,
Du Samsara et du Nirvana,
Les choses du passé sont également vides
Dans leur fuite et leur disparition ;
Les événements du futur sont uniformément vides
Dans leur devenir et leur projection ;
Les faits du présent sont équivalents
Dans leur évanouissement ;
Les trois aspects du temps sont semblables,
Car ils n’ont pas d’origine ni de racine.
Tout est parfait et complet depuis toujours
Dans le champ vide et lumineux de l’Absolu Incréé.

L’être-là et l’illusion, le Samsara et le Nirvana,
Sont des images de l’esprit ;
L’esprit lui-même est le flux continu du réel
Aussi vaste que le Ciel.
Le Ciel lui-même, au-delà du temps,
Demeure tel qu’en lui-même,
Sans écart ni reflux.
C’est le Nirvana, la grande égalité primordiale
Au-delà de toute réunion ou séparation ;
La manifestation spontanée de la conscience claire éveillée
Origine de la limpide clarté et de la sagesse rayonnante,
Le ciel pur de Samantabhadra,
La Bouddha Primordial.

Ce Champ Primordial,
Union des apparences et de la vacuité,
Est sans caractéristiques et sans description possibles.
Cette grande égalité naturelle,
Sans séparations ni divisions,
Est l’Essence de l’être-là, de l’ouverture,
De la vérité, du mensonge,
De l’existence et de la non-existence,
Dépassant et bouleversant toutes les barrières.
C’est l’Océan immaculé et sans origine
De la pureté illuminante.

Toutes les spéculations de l’intellect
Sont dénuées de substance ;
Les noms sont accessoires
Et les essences de simples constructions.
Il n’y a pas de vérité ni de mensonge ;
Les objets et l’esprit ne sont pas séparés.
L’un n’est pas l’enveloppe de l’autre,
Et ainsi, comme il n’y a pas de sujet ni d’objet,
Tout s’efface.

Tout comme une image qui apparaît dans le miroir,
De même les qualités observables d’un objet
Se dessinent dans les consciences des sens ;
En saisissant l’objet comme réel,
Vous vous égarez dans le monde illusoire
De l’attachement et de l’aversion.
Si vous observez attentivement,
Vous remarquerez que l’esprit n’est pas allé dans l’objet
Et que les qualités observables de cet objet
Ne surgissent pas dans l’esprit.
Spontanément libres,
Il n’y a pas de dualité possible.

Tous les objets sont uns et égaux
Car ils n’ont pas d’essence propre,
Et tous les intellects sont uns et égaux
Car on ne peut pas les saisir concrètement.
L’être-là du monde et l’esprit ne sont pas séparés :
Depuis toujours ils sont uns et égaux
Dans la pureté primordiale.
Nul besoin d’aller et de venir, de l’un à l’autre,
De façon discursive ;
Uns et égaux,
Les phénomènes baignent dans la même liberté spontanée.

Samsara et Nirvana ne sont pas différents :
Ils sont uns et égaux dans le royaume de l’esprit.
Les rivières et les fleuves innombrables
Sont uns et égaux dans l’infini de l’océan.
Toutes choses sont de semblable valeur,
Unes et égales dans l’expérience de leur déploiement.
Les changements et les transformations
Des forces et des éléments
Sont uns et égaux dans le vide de l’espace.
Les affirmations et les négations de l’esprit
Sont unes et égales dans l’ouverture de l’Être.
La manifestation et la libération ne sont pas séparées :
Elles sont unes et égales dans la Pureté Primordiale.
La danse des vagues est une et égale :
C’est le jeu de l’Océan.
Si vous réalisez cela, alors vraiment,
Vous êtes juste et sage.

Tous les éléments du réel que l’on ne peut pas saisir
Concrètement dans leur multiplicité,
Sont de simples images évanescentes.
Ni bon ni mauvais, sans acceptation ni rejet,
C’est le jeu des mondes qui s’élève librement,
Laissant là l’intellect qui s’agrippe.

Cette auto-libération de la pure conscience claire,
Sans exigences ni revendications,
Qui traverse l’être-là du monde et ses objets,
Est le mode d’être de l’Absolu Incréé.

Puissent la grande égalité de tout ce qui est,
Le champ de la sagesse primordiale,
Libre de concepts, de saisie, et des voiles obscurs
Qui masquent la pure conscience claire éveillée,
Permettre à l’Esprit,
Usé et épuisé par l’esclavage de l’ignorance,
De trouver aujourd’hui le confort et l’aise.

Dans le confort et l'aise
CHAPITRE X


Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7647
Zodiaque : Cancer Âge : 65
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet Re: Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa)

Message par Pema Gyaltshen le Mar 26 Mai 2020, 19:26

 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) 586300


_________________
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Benzar10
 Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa) Pema_g10
Ami
Ami
Membre confirmé
Membre confirmé

Masculin
Nombre de messages : 31
Zodiaque : Taureau Âge : 50
Contrée : Normandie
Arts & métiers : Métrologue
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : L'esprit ou rien
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/04/2020

Titre-sujet Re: Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa)

Message par Ami le Mer 27 Mai 2020, 18:31

Dans le confort et l'aise, oui, cette disposition (d'esprit) me plaît bien. Libre, ouvert, détendu, sans attente de rien, n'opposant rien à rien, sans jugement de rien, serein face à tout. Une vision agréable, désagréable ? Quelle importance. Vide d'essence, pure évanescence, illusion magique sans substance comme dirait l'autre. Un claquement de doigts, entendu dans l'espace vide et clair de l'esprit, sans existence autre, suffit à reprendre son confort et son aise.

Contenu sponsorisé

Titre-sujet Re: Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa)

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 02 Juin 2020, 12:25