Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Dhammapada
Aujourd'hui à 08:20 par vaygas

» Question sur la vie
Aujourd'hui à 07:55 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 01:32 par indian

» Présentation
Lun 13 Aoû 2018, 21:06 par Disciple laïc

» Pourquoi cette censure?
Sam 11 Aoû 2018, 18:58 par Karma Trindal

» Lama à 19 ans , et après
Sam 11 Aoû 2018, 17:40 par Pema Gyaltshen

» (Re)nouveau et présentation :)
Sam 11 Aoû 2018, 17:04 par Erispoë

» Présentation Zui Ho/Livres Bouddhistes
Jeu 09 Aoû 2018, 10:02 par Invité

» Don du sang
Mer 08 Aoû 2018, 12:40 par indian

» bonjour de présentation a tous !
Mer 08 Aoû 2018, 10:12 par Akana

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Mer 08 Aoû 2018, 07:28 par Invité

» Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente
Lun 06 Aoû 2018, 11:36 par Invité

»  Propagande positive pour le Bien de tous les Etres
Dim 05 Aoû 2018, 13:03 par indian

» Question sur le karma
Sam 04 Aoû 2018, 14:42 par indian

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Ven 03 Aoû 2018, 10:11 par Geronima

» Décadence de la Loi
Mer 01 Aoû 2018, 13:08 par Ortho

» Lumbini, lieu de naissance du Bouddha
Mer 01 Aoû 2018, 09:29 par Disciple laïc

» Les religions du Vietnam
Mar 31 Juil 2018, 13:36 par Disciple laïc

» ZAZEN - Pratique du Zen dans un temple bouddhiste
Mar 31 Juil 2018, 12:48 par Disciple laïc

» Présentation
Lun 30 Juil 2018, 12:53 par indian

» Bonjour tout le monde
Lun 30 Juil 2018, 12:47 par indian

» L'ego (ou le Moi)
Dim 29 Juil 2018, 16:28 par Disciple laïc

» Idées reçues
Dim 29 Juil 2018, 16:24 par Disciple laïc

» Le Bouddha et la Voie
Dim 29 Juil 2018, 16:21 par Disciple laïc

» Est-ce bien ici?
Mer 25 Juil 2018, 22:46 par Karma Trindal

» Ma présentation
Mer 25 Juil 2018, 22:43 par Karma Trindal

» Présentation de MINISCALCO
Mer 25 Juil 2018, 22:40 par Karma Trindal

» Présentation groupes de pratique
Mer 25 Juil 2018, 22:37 par Karma Trindal

» Bonjour a tous
Mer 25 Juil 2018, 22:35 par Lisalisa

» Recherche de bouddhistes sur Troyes
Mer 25 Juil 2018, 22:33 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Mer 25 Juil 2018, 22:32 par Karma Trindal

» Maîtres Eveillés: Shabkar! Autobiographie d’un yogi tibétain
Mer 25 Juil 2018, 22:29 par Karma Trindal

» Explication de la Roue de la Vie
Mer 25 Juil 2018, 22:14 par Karma Trindal

» Bonjour à tous.
Mer 25 Juil 2018, 22:04 par Karma Trindal

» Citations Ikkyu
Mer 25 Juil 2018, 21:41 par Karma Trindal

» 13 Juin : Toupten Zangpo
Mer 25 Juil 2018, 21:20 par Karma Trindal

» Bonjour...Je me présente
Mer 25 Juil 2018, 21:19 par Karma Trindal

» Cherche référence livre
Mer 25 Juil 2018, 16:17 par Disciple laïc

» Les 6 règles de la concorde
Mar 24 Juil 2018, 20:11 par Disciple laïc

» La Nature ultime de l'esprit
Mar 24 Juil 2018, 18:31 par Akana

» 3 Sagesses anciennes : Gilgamesh, Bouddha, Epictete
Mar 24 Juil 2018, 10:43 par Akana

» Le Trikaya : Les Trois Corps
Lun 23 Juil 2018, 22:13 par Disciple laïc

» La religion bouddhique présentée par la Police de Montréal
Lun 23 Juil 2018, 21:28 par indian

» 24 heures chez les moines bouddhistes
Lun 23 Juil 2018, 07:34 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 22 Juil 2018, 21:22 par indian

» Les ruses de Māra
Dim 22 Juil 2018, 20:22 par Disciple laïc

» Eveil au "beau"
Dim 22 Juil 2018, 14:59 par Disciple laïc

» Le Noble Sentier Octuple 1/2 et 2/2 rediffusion.
Dim 22 Juil 2018, 12:25 par Disciple laïc

» L'enseignement du Bouddha d'après les textes les plus anciens
Dim 22 Juil 2018, 08:02 par Disciple laïc

» Hédonisme et eudémonisme, bonheur et plaisir : la grande confusion
Dim 22 Juil 2018, 07:16 par Disciple laïc

» Alexandra David Neel une Femme Remarquable
Ven 20 Juil 2018, 19:34 par indian

» Pacifisme et non-violence
Ven 20 Juil 2018, 04:17 par indian

» Histoire du bouddhisme
Jeu 19 Juil 2018, 08:07 par Disciple laïc

» Inexistence en soi et souffrance
Mer 18 Juil 2018, 17:42 par indian

» Quelques enseignements sur le thème de la colère
Mer 18 Juil 2018, 16:28 par Disciple laïc

» Declaration Universelle des Droits de l'Homme (tous les genres humains)
Mer 18 Juil 2018, 13:33 par indian

» Bouddhisme Mahayana et Theravada
Mer 18 Juil 2018, 11:13 par Karma Trindal

» indian, David
Mer 18 Juil 2018, 00:02 par indian

» Le temps... différence d'état
Mar 17 Juil 2018, 21:11 par Disciple laïc

» Qui est Bouddha Maitreya?
Mar 17 Juil 2018, 14:50 par indian

» Ayurveda, aux origines du bien être, l'Inde ancienne
Lun 16 Juil 2018, 22:37 par Invité

» Les 3 entraînements
Lun 16 Juil 2018, 13:50 par Disciple laïc

» La preuve scientifique de l'existence du Dharma
Lun 16 Juil 2018, 13:34 par indian

» Bouthan : le royaume secret des plantes médicinales
Lun 16 Juil 2018, 13:25 par Disciple laïc

» Le choix ..est-il une illusion?
Sam 14 Juil 2018, 04:15 par Kleine Muis

» Les préceptes du bouddhisme: 8 pépites du bouddhisme pour gérer la colère
Ven 13 Juil 2018, 13:39 par Kleine Muis

» Anniversaire de Guru Padmasambhava
Ven 13 Juil 2018, 00:02 par Puntsok Norling

» Méditer sur le non-soi
Lun 09 Juil 2018, 18:13 par Disciple laïc

» Existence en soi
Lun 09 Juil 2018, 17:55 par Disciple laïc

» Réhabiliter le destin de l'humanité
Lun 09 Juil 2018, 16:41 par indian

» Guérir les blessures du passé par la pratique du nouveau départ
Dim 08 Juil 2018, 20:33 par Disciple laïc

» La doctrine du non-soi :anatta
Ven 06 Juil 2018, 08:22 par Disciple laïc

» Question sur les "vies antérieures"
Jeu 05 Juil 2018, 14:16 par indian

» Quel support pour l'offrande du Mandala
Mer 04 Juil 2018, 15:58 par Invité

» Bouddhisme et Science: la plus petite particule de matière indivisible
Mer 04 Juil 2018, 15:54 par indian

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 40 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 40 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 96425 messages dans 11132 sujets

Nous avons 4229 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Mila

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7475)
 
Karma Trindal (6880)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2363)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

qu\'est que \

Partagez

Thubten Neldjorma
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 214
Age : 53
Contrée : ile de la ré-UNION
Arts & métiers : CHEMINER vers mon ESSENCE..
Disposition de l'Esprit : sur le CHEMIN de l'EVEIL...
Date d'inscription : 13/07/2008

qu'est que

Message par Thubten Neldjorma le Dim 26 Oct 2008, 08:09

suite à une citation que jai posté :
"ce que Dieu dit à la rose pour qu'elle éclose en toute beauté ; mille fois il le crie à mon oreille"

jai reçu cette réponse :
L'Arbre des Refuges est avant tout un forum bouddhiste et le Bouddhisme ne fait aucune référence à un Dieu, celui-ci n'ayant aucune existence dans l'enseignement du Bouddha (un exemple, la citation ci-dessus).
Il y a 2500 ans, nombre d'érudits venant de différents courants ont déjà abordé la notion de Dieu avec Le Bouddha. Le Bouddha a répondu maintes fois dans les Sûtras qu'un Dieu créateur n'a pas d'existence.


qu'est que , qu'est ce qui est "DIEU" ??
j'aimerai avoir le point vue bouddique sur ce sujet



dans quels Soutras peut-on trouver ses réponses ?

Merci pour vos réponses, vos partages qui m'éclaireront un peu plus ...


a une époque tres lointaine, "DIEU" était pour moi, une sorte de surhomme.. placé dans le ciel .. et quon regardait, implorait lorsqu'on avait besoin de lui ..
"dieu vengeur" "dieu jaloux" "dieu amour" ...
(à l'image de l'homme je pourais dire hihihihihih)

[size=16](javais tres peur de déplaire à ce dieu)

il était tres loin de moi de dieu ...

"dieu" créa l'homme ??
ou l'homme créa "DIEU" ?????

a une autre époque, "dieu" était pour moi Jésus Christ ...
la "dieu" était plus pres de moi ..
je fus pris d'amour pour "JESUS-CHRIST"... le sauveur
comment un etre peut avoir autant de COMPASSION dans le coeur !
jétais subjuguée... en toute contemplation...

puis à une autre époque pendant une dizaine d'année jai tout rejeté ...
ce fut la période de refus de tout ce qui était "religion" .. ma religion était le plaisir des sens....

tout vient à mourir....

j'en suis revenue à ressentir qu'une grande Force m'habitait...... sans pouvoir y mettre une étiquette
je ressentais : "En moi EST L'ILLIMITE"...
sans aucune religion, ...
javais juste envie de "VIVRE l'AMOUR" sous sa version la plus belle ...

qu'est ce qu'etait cette "ILLIMITE" ????

jai compris à ma manière, que Jésus ne peut "sauver" personne ... mais il peut nous aider à nous sauver...
du coup, jai voulu "ressembler" au Christ : avoir un coeur de Compassion ...

Jésus-CHRIST nétait plus un "dieu", mais un grand Maitre qui montre le CHEMIN ... qui donne l'EXEMPLE à suivre... à ETRE.....

cette vision correspond plus à mon ressenti intérieur..
aussi, émergeait en moi le désir de le ressembler..

je ne savais plus trop quoi mettre sous létiquette "DIEU" ..... je me sentais un peu perdue..

je laissais de coté cette étiquette...
et me centrait sur l'AMOUR....
DIEU fut peu à peur pour moi signe d'AMOUR...
"DIEU" est l'incarnation de l'AMOUR....
(lincarnation de l'AMOUR dans toutes les formes..)

peu à peu se déssinait en moi :
ma nouvelle religion sera l'AMOUR......!!!
le mot religion navait plus de sens véritable pour moi,
et puis tout à coup, le mot religion qui veut dire : relier... à pris son sens !
il ny a que l'AMOUR qui relie les etres entre eux !
"dieu" est ce fil conducteur qui passe de coeur en coeur dans toutes les formes de vie ..

aujourdhui, derriere le mot "dieu", je place la VIE ..
l'ENERGIE CREATRICE qui nous habite tous ..

l'égo, tous ses agrégats comme on dit ...
nous empeche d'etre "dieu" ...
aujourdhui ce terme "dieu" éveille encore en moi, un peu de confusion ....
mais il me semble qu'il se meurt peu à peu dans l'ETAT DE BOUDEITE.....que je cherche à atteindre..à vivre ..

de synchronicité en synchronicité, la Vie me guide au "bon" endroit ..
et ainsi je m'approche du bouddhisme .. qui à mon ressenti, est la "religion" qui correspond avec cette phrase : VIVRE l'AMOUR...
se connaitre pour co-naitre ...
"travailler" sur soi .. pour arriver a cet ETAT DE BOUDEITE ..

le BOUDDHA de la COMPASSION, TCHENREZI
m'a attiré à lui ...
:*Bouddhisme: :*Bouddhisme3: :*Bouddhisme:
et je désire le ressembler ....
travailler à faire naitre en moi, les attributs de BOUDDHA ....
cheminer vers ma réalisation ..
NAITRE A L'ETAT DE BOUDDHA
et ainsi pouvoir, à l'exemple de Bouddha, aider les êtres à cheminer à leur tour vers cet ETAT DIVIN ..

Puisse ce souhait devenir réalité !!!
:*Bouddhisme10:


cette avec cette vision que jarrive dans le monde "Bouddhique" ..

:*Bouddhisme8: ::57 :*Bouddhisme8:

MERCI pour vos PARTAGES qui sont des rayons lumineux qui m'aident à faire la Lumière sur mon CHEMIN

Neljorma


Dernière édition par Thubten Neldjorma le Dim 26 Oct 2008, 09:46, édité 2 fois


_________________
"Tous les Bouddhas sont au départ des gens comme nous, qui en suivant la Voie sont devenus des Eveillés.."
avatar
Karma Détchen Dordje
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 424
Age : 39
Contrée : Bourgogne
Arts & métiers : Responsable Commercial
Disposition de l'Esprit : bouddhisme, treek et alpinisme, arts martiaux
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/10/2008

Re: qu\'est que \

Message par Karma Détchen Dordje le Dim 26 Oct 2008, 08:27

Il n'y a pas de notion de Dieu créateur dans le bouddhisme ce qui fait de ce dernier plutôt une sagesse qu'une religion, né dans un contexte hindouiste il a bien sûr composé avec les Dieux (les dieux sont un des 6 mondes comme l'est celui des hommes ou celui des animaux, les Dieux doivent renaître sous la forme d'homme afin d'arriver à l'éveil !).
Le Bouddhisme est une voie qui peut coexister avec d'autres religion qui croit à un Dieu créateur ( il existe des chrétiens bouddhiste !) mais aussi avec ceux qui ne croit pas en un Dieu créateur, mais aussi avec ceux qui ne savent pas (j'avoue que je suis de ce lot là, il me semble plus simple de croire en l'amour et la compassion qu'en Dieu). Le bouddhisme refuse aussi la notion d'âme tout en reconnaissant que quelque chose transmigre d'un corps à l'autre (mais quoi ?). Cela dit comme je ne sais pas, je ne juge pas ceux qui veulent croire (ou qui en savent plus en la matière...)
Pour moi le Bouddhisme est une médecine, un médecin n'a pas besoin de penser au créateur de la médecine pour soigner, mais il soigne, c'est tout. C'est en tout cas mon avis.

Thubten Neldjorma
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 214
Age : 53
Contrée : ile de la ré-UNION
Arts & métiers : CHEMINER vers mon ESSENCE..
Disposition de l'Esprit : sur le CHEMIN de l'EVEIL...
Date d'inscription : 13/07/2008

Re: qu\'est que \

Message par Thubten Neldjorma le Dim 26 Oct 2008, 09:08

MERCI pour ta réponse.

j'aimerai, pour comprendre, avoir plus d'explication sur "le monde des dieux"

"DIEU" tel que le conçoit la religion catholique, est ; n'est pas "le monde des dieux" ??

comment ça les dieux doivent renaitre sous forme humaine pour arriver à l'Eveil ???
"le monde des dieux" n'est pas plus "élevé" que "le monde humain" ????????
ça m'intrigue ça ...
"etre dieu" sous entend à mon sens : vivre l'Etat d'Eveil !!!
non ???????

javoue qu'émmerge en moi une sorte de confusion ..
je sais aussi que la Réponse arrivera au "bon" moment ..
et je ne m'inquiète pas. les réponses sont là, qu'elle part attendant que les bonnes questions émmergent , lol

les termes "Dieu" et "EVEILLE" ne sont t-il pas (ou ne peuvent til pas) etre synonyme dans son sens ???

en moi, je ressens le terme "ETAT DE BOUDDHA" comme ETAT DIVIN : DIEU EN MOI qui s'annime ..

suis je dans le faux ?? lol
j'avoue que mes croyances (on va dire du Christianisme) se mélangent en moi ..et créent des ptites confusions ..
c'est pour cela que jai besoin de Lumière ...
avoir d'autre vision, vécu, ressenti, croyances ..
souvent une vision apposé à coté dune autre vision : permet un espace d'ouverture dans lequel peut naitre de belles prises de consciences qui ammènent des changement de croyances ... qui conduit à des changements dans nos vies...

cest ce que j'espère en partageant avec vous .. MERCI

je suis d'accord qu'un médecin, n'a pas besoin de penser au créateur de la Médecine, cest exact.
toutefois, s'il le pense, ce n'est pas mal non plus , lol
je pense que s'il connait bien le créateur, il peut mieux suivre le modèle ...
donc, dans le sens mieux soigner ...

le Bouddhisme refuse la notion d'âme , tout en reconnaissant que quelque chose transmigue d'un corps à l'autre

ben si l'étiquette "âme" ne plait pas, cest vrai, sa change rien ,
toutefois, de reconnaitre que quelque chose transmigre ...est l'essentiel !
personnellement, c'est ce qui ma aidé à retrouver le gout de vivre apres mon overdose des plaisirs des sens ..... me conduisant à prendre conscience de cette ILLIMITE en moi ...
personnellement le terme "âme" me convient, mais un tout autre, ne change en rien le sens
est il obligé de mettre toujours des étiquettes sur tout ???
sans doute pour le besoin de compréhension....
peut etre quil faudrait quon le vive sans trop l'intellectualiser ???
mais souvent, du moins pour moi, cest d'avoir intellectualiser qui m'a mené à vivre par la suite .de belles expériences.. qui ammènent à de belles prises de conscience..

alors pour le Bouddhisme qu'est ce que cette "chose" qui transmigue de corps en corps ?????

j'ai besoin (peut etre à tort) de comprendre mon chemin pour avancer ..

alors s'il y a des "Chrétiens Bouddhisme" :
"DIEU" est "accepté" dans le BOUDDHISME ???
ou plutot le Bouddhisme ouvre ses portes et reçoit la personne en tant que "Bouddhiste" avec toutes ses bagages ..??

que de COMPASSION et de TOLERANCE ...
à l'image du Dalaï Lama son représentant
et c'est cet AMOUR, cette TOLERANCE, cette COMPASSION qui me plaisent dans le Bouddhisme : ce sont les VERTUS que je veux apprendre... intégrer, VIVRE .. ETRE


pour l'instant je me place plutot un pied dans ce lot lol
car je suis encore imprégnée de certaines croyances qui étaient fortes en moi, croyance qui m'ont beaucoup aidé à un moment de ma vie ...

mais jy pense, toutes les croyances, nous accompagnent, et à un moment se meurt pour en laisser d'autres qui nous ammènent vers dautres chemins ...

jai tant de choses à découvrir du "Bouddhisme" ...
un espace s'ouvre en moi, pour permettre cette compréhension..
MERCI d'etre là !

Neldjorma


_________________
"Tous les Bouddhas sont au départ des gens comme nous, qui en suivant la Voie sont devenus des Eveillés.."

Thubten Neldjorma
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 214
Age : 53
Contrée : ile de la ré-UNION
Arts & métiers : CHEMINER vers mon ESSENCE..
Disposition de l'Esprit : sur le CHEMIN de l'EVEIL...
Date d'inscription : 13/07/2008

qu'est ce que l'égo ???

Message par Thubten Neldjorma le Dim 26 Oct 2008, 09:20

lorsque je pense au sujet "Dieu" qu'est ce que c'est ;
un autre sujet s'y colle

qu'est ce que l'égo ????

j'aimerai que tout soit clair dans ma tete

au début, je croyais que l'égo était quelque chose à détruire ...
puis jai bien compris qu'il n'est pas à détruire, mais à canaliser.. et le mettre au service du "bien" si on peut dire sa comme sa , lol
son role : servir, et ne pas en etre asservi.

comprendre "qui je suis" "ce que je fais là et dans quel but" "ou je vais"
lorsqu'on a pris conscience que le but de notre vie est d'atteindre l'ETAT de BOUDDHA, on peut mieux placer l'égo .. et comprendre le role qu'il doit prendre !??
la réflexion sur l'un ou l'un l'autre nous (me) conduit sur le CHEMIN quon doit entreprendre pour arriver à notre réalisation..

je pourrai dire que les comportements de l'égo, sont tout ce qui n'est pas AMOUR en nous ... !?
mais véritablement, concrétement qu'est ce que l'égo ?????

cest comme si on peut voir ce quil "fait", mais on ne peut voir sa nature ..
je le vis comme sa, jai besoin d'avoir un peu plus de compréhension sur le sujet.

qu'est ce que "DIEU" pour vous ??
qu'est ce que l'égo pour vous ??
qu'est ce que l'âme pour vous ??
merci de vos partages..

qu'a dit le Bouddha sur le sujet ?

Neldjorma


_________________
"Tous les Bouddhas sont au départ des gens comme nous, qui en suivant la Voie sont devenus des Eveillés.."

Thubten Neldjorma
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 214
Age : 53
Contrée : ile de la ré-UNION
Arts & métiers : CHEMINER vers mon ESSENCE..
Disposition de l'Esprit : sur le CHEMIN de l'EVEIL...
Date d'inscription : 13/07/2008

Les agrégats

Message par Thubten Neldjorma le Dim 26 Oct 2008, 09:38

[b]C. B. : Donc pour rappeler ce qu’a dit le Bouddha à propos de l’ego,


donc de manière simple, qu’a-t-il dit ?

© A. Saliba



R. R. : Le Bouddha n’a jamais défini l’ego, il n’a fait que de nier qu’il y ait un atman, un soi substantiel, parce qu’il n’a pas nié l’ego en tant que personne, mais il avait affaire à des spirituels qui avaient la croyance en un soi qui est l’atman, et qui est permanent et qui est éternel.
Lui considérait que cette croyance en un atman était la base pour rester attaché au petit ego, et donc pour lui il était extrêmement important d’éliminer cette illusion qu’il y avait quelque part un soi ou un ego, que ce soit le grand soi ou le petit soi, à partir du moment où on s’attache à la notion d’un soi substantiel, qu’il soit grand ou petit, il y a là un facteur de souffrance et un facteur d’anxiété.

C. B. : Alors certains disent que l’ego n’étant qu’une illusion il ne faut pas s’en préoccuper. Qu’est-ce que vous dîtes ?

R. R. : Non, je crois au contraire que l’Eveil de Bouddha c’est en grande partie d’apprendre à éclairer son illusion, donc il faut s’en préoccuper, c’est-à-dire pour voir à quel point cette illusion de l’ego nous mène et pervertit énormément nos actions. Mais en même temps il est extrêmement utile, et si j’ai souhaité faire cette émission c’est parce que je pense qu’il ne faut pas diaboliser l’ego.

C. B. : Oui justement, donc il ne faut pas dire que c’est notre ennemi.

R. R. : Parce que sinon on fait encore de l’ego une sorte de péché originel, c’est-à-dire quelque chose d’extrêmement culpabilisant, et souvent dans les groupes spirituels bouddhistes les gens se reprochent les uns aux autres : « c’est encore ton ego, c’est la manifestation de ton ego ». C’est une manière de culpabiliser les autres et si on prend ça pour soi on se culpabilise soi-même, l’ego devient l’ennemi.
Alors que l’ego en tant que soi-même est ce avec quoi nous pratiquons. Par exemple on a absolument besoin d’avoir une ferme décision pour pratiquer, et pratiquer avec volonté, c’est absolument indispensable, alors on peut dire que la pratique avec volonté est une pratique avec ego.

L’ego c’est ce qui nous amène à rechercher la délivrance, à rechercher l’éveil, à venir pratiquer, et donc on en a besoin et jusqu’à un certain point, mais une fois qu’on est engagé dans la pratique et qu’on est dans la méditation par exemple, si cet ego qui nous a porté jusque là continue à se manifester, il va manifester l’avidité qui est une de ses caractéristiques propres, c’est-à-dire de vouloir saisir quelque chose, de vouloir s’emparer des mérites de zazen, de vouloir pratiquer pour obtenir des mérites, de vouloir obtenir l’éveil pour lui-même, de vouloir obtenir l’éternité. Il va bâtir des théories du style : « certes le petit ego n’a pas d’existence propre mais le grand soi est éternel ». Il y a encore là un facteur d’illusion.

Donc l’ego il faut en voir tous les pièges, il faut en même temps se rendre compte qu’on ne peut pas s’en séparer, il nous accompagne, il faut faire en sorte qu’il se mette à fonctionner au service de la Voie. Je crois au fond que l’ego c’est un certain mode de fonctionnement qui dans certains cas peut être pervers et dans d’autres cas peut être bénéfique. Alors il faut rendre l’ego bénéfique à la Voie, c’est-à-dire l’utiliser pour qu’il nous mobilise en direction de la Voie.

Et par exemple, vous avez fait allusion à l’attitude des Bodhisattvas, des êtres d’éveil qui consacrent leur vie à aider les autres à se délivrer de leurs souffrances, et bien il est clair qu’on ne peut pas avec son petit ego aider profondément spirituellement quelqu’un, tant qu’on est centré sur l’ego, ça veut dire tant qu’on centré sur l’attachement à une certaine forme d’illusion, qu’on est dans l’avidité, Il peut même y avoir une avidité à prétendre à être le sauveur des autres, c’est sécurisant, ça nous met dans une position élevée. Donc si vous voulez, l’ego devient aussi un empêchement pour aider les autres. Par contre si on parvient à le remettre à sa place, il va avoir sa propre utilité et il va nous donner d’abord un sens de notre identité personnelle dont on a besoin pour se repérer dans la vie sociale, sans quoi on ne sait plus où on en est et on est un peu fou. On a besoin de cet ego, mais on va l’assouplir, on va le rendre flexible, on va le rendre capable de se mettre à la place de l’autre, c’est-à-dire d’être dans le contact, le moi en contact avec le toi, le moi qui réalise qu’il n’existe pas sans toi, que donc il vit dans l’interdépendance, et là il s’agit finalement de mieux comprendre la véritable nature de soi-même et de façon à permettre à cet ego qui peut être illusoire de se mettre à fonctionner en harmonie avec la réalité telle qu’elle est et vivre notre solidarité avec les autres.

C. B. : Alors justement pour terminer avec le vœu du Bodhisattva, la compassion est quand même au cœur de cet engagement, est-ce qu’on ne peut pas dire finalement que la première compassion que l’on doit éprouver c’est envers son ego ?

© A. Saliba

R. R. : On peut dire effectivement que quelqu’un qui pratique la Voie espère être heureux, comme dit toujours le DALAÏ-LAMA, et sortir de la souffrance, donc c’est compassion pour soi-même,.Mais on ne peut pas se libérer soi-même sans s’oublier soi-même, sans oublier l’illusion d’un ego à quoi on s’attache, et c’est à ce moment là qu’on peut véritablement aider les autres, parce que ce n’est pas soi-même en tant qu’ego qui va aider les autres, mais en réalité c’est la nature de Bouddha, c’est-à-dire l’ego restitué dans sa véritable non substance et à condition de vivre en harmonie avec cela, qui va avoir un effet libérateur pour les autres avec lesquels on va être en contact, car ça va être, comment dire, communicatif, ça va être un exemple encourageant, et puis surtout ça va donner confiance aux autres qu’il ont en eux-mêmes et pas dans leur ego la capacité de s’éveiller.

C. B. : Oui et ce que je voulais dire en fait c’était : arrêter de le traiter en ennemi, en éprouvant déjà de la compassion pour tout ce qu’on est, accepter ce que l’on est globalement.

R. R. : Bien sûr, le premier enseignement du Zen c’est ni amour ni haine, ni avidité ni haine, et détester l’ego c’est une forme de haine, ça devient une cause de souffrance autant que l’avidité et l’attachement à l’ego.

C. B. : Alors deux mots peut-être sur les agrégats dont vous parliez tout à l’heure, très vite.

R. R. : Et bien les agrégats c’est les cinq fonctions que l’on observe quand on essaie de se regarder soi-même, c’est-à-dire son propre corps, les sensations agréables ou désagréables, nos perceptions qui nous permettent de reconnaître les objets, prendre conscience des objets qui nous entourent, et de nous-même, surtout, le quatrième agrégat, là ou vient plutôt se nicher la fonction de l’ego, c’est-à-dire c’est tout ce qui est de l’ordre de la volonté, du désir, des intentions. C’est ce qui fait qu’on a des intentions qui déclenchent l’action. Puis ensuite il y a la conscience, la conscience qui est prendre conscience de quelque chose, alors qu’on a des fois tendance à croire, certains disciples de Bouddha l’ont fait, que la conscience était le véritable soi. Mais en fin de compte il n’y a pas de soi dans la conscience. La conscience, encore une fois est une fonction, il y a toujours conscience de quelque chose, donc la conscience est relative aux objets dont on est conscient. De même, dans le quatrième agrégat il y a des projets, il y a des désirs qui sont tournés vers des objets, ces projets et ces désirs peuvent être sublimés, peuvent nous faire désirer réaliser l’éveil, désirer aider les autres à s’éveiller eux-mêmes, mais cela ne va véritablement fonctionner que si on abandonne tout l’aspect d’avidité, qui est dans ce quatrième agrégat, siège de toutes les fabrications mentales.

C. B. : Alors en conclusion, en deux mots, qu’est-ce que vous avez envie de souligner par rapport à tout ça ?

R. R. : Ce que j’ai envie de souligner c’est qu’on ne peut pratiquer qu’à partir d’une connaissance réaliste de ce que nous sommes nous-même, c’est au fond ça l’enseignement du Bouddha, c’est d’apprendre à se connaître soi-même et ensuite apprendre à harmoniser toutes nos fonctions, toutes les fonctions psychiques qu’on a évoquées, pour qu’elles fonctionnent souplement, qu’elles fonctionnent dans l’interdépendance, dans la compassion, dans un réalisme qui fait que finalement nous vivons d’une manière éveillée et non pas dans l’illusion.

http://zen-nice.org/sangha/L-ego.html

bon début de réponses

merci pour vos partages qui viendront apporter en moi, un peu plus de lumière...

Bon dimanche à chacun de nous.

pensées harmonieuses...

Affectueuse Amitié

Neldjorma

Thubten Neldjorma
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 214
Age : 53
Contrée : ile de la ré-UNION
Arts & métiers : CHEMINER vers mon ESSENCE..
Disposition de l'Esprit : sur le CHEMIN de l'EVEIL...
Date d'inscription : 13/07/2008

Re: qu\'est que \

Message par Thubten Neldjorma le Dim 26 Oct 2008, 10:22

« certes le petit ego n’a pas d’existence propre mais le grand soi est éternel »

hihihiihi c'est exactement ce qui était ancré en moi..
ben cest cool de voir ses illusions.. lol

je sais que les croyances de hier, sont les rires d'aujourdhui...
mais pour linstant cette croyance est fortement ancrée en moi ...
a suivre...

BON jour EGO,
je ne demande qu'à comprendre "qui tu es" ...
pour mieux travailler avec toi ..

j'ouvre une porte pour laisser entrer en moi la Lumière.. les compréhensions que jai besoin d'intégrer pour continuer au mieux mon CHEMIN...
servir le DHARMA...

L’ego c’est ce qui nous amène à rechercher la délivrance, à rechercher l’éveil, à venir pratiquer, et donc on en a besoin et jusqu’à un certain point, mais une fois qu’on est engagé dans la pratique et qu’on est dans la méditation par exemple, si cet ego qui nous a porté jusque là continue à se manifester, il va manifester l’avidité qui est une de ses caractéristiques propres, c’est-à-dire de vouloir saisir quelque chose, de vouloir s’emparer des mérites de zazen, de vouloir pratiquer pour obtenir des mérites, de vouloir obtenir l’éveil pour lui-même, de vouloir obtenir l’éternité. Il va bâtir des théories du style : « certes le petit ego n’a pas d’existence propre mais le grand soi est éternel ». Il y a encore là un facteur d’illusion.

Donc l’ego il faut en voir tous les pièges, il faut en même temps se rendre compte qu’on ne peut pas s’en séparer, il nous accompagne, il faut faire en sorte qu’il se mette à fonctionner au service de la Voie. Je crois au fond que l’ego c’est un certain mode de fonctionnement qui dans certains cas peut être pervers et dans d’autres cas peut être bénéfique. Alors il faut rendre l’ego bénéfique à la Voie, c’est-à-dire l’utiliser pour qu’il nous mobilise en direction de la Voie.

avatar
Vajra
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 59
Contrée : entre Terre et Ciel
Arts & métiers : suivre et vivre le Dharma....
Disposition de l'Esprit : suivre et marcher dans le Dharma...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/10/2008

Re: qu\'est que \

Message par Vajra le Dim 26 Oct 2008, 11:59

Neldjorma, tu dis :
que de COMPASSION et de TOLERANCE ...
à l'image du Dalaï Lama son représentant
et c'est cet AMOUR, cette TOLERANCE, cette COMPASSION qui me plaisent dans le Bouddhisme : ce sont les VERTUS que je veux apprendre... intégrer, VIVRE .. ETRE

oui c est exactement ce que ns voulons tous apprendre , et puis ETRE...
qu est ce que Dieu a a voir ds ces vertues a aquerir?
pour moi il n y a pas de dieu., mais une energie enormes et des etres qui sont passees bien avant nous par ce desir d ETRE toutes ces vertues, et qui sont des Maitres aujourd hui, qui nous guident sur le meme chemin....

l ego...

"'Tous les enseignements, sans exception, et tous les maîtres sont d'accord pour dire que le but est l'effacement, la disparition d'un certain mode de conscience que l'on désigne généralement en français par " le sens de l'ego ". Premier point, savons-nous exactement ce que nous appelons l'ego et en quoi pourrait consister l'état-sans-ego?
l'ego, pour être transcendé, dépassé, doit d'abord être en bon état ou en bonne santé. Même si, pour employer une image combien célèbre, la chenille doit mourir en tant que telle pour devenir papillon, une chenille malade ne fera pas un papillon. Si l'ego est trop peu structuré, comment est-il possible de vouloir tout de suite dépasser celui-ci? Comment parler d'effacement du sens de l'ego à une personne qui n'a même pas l'impression d'exister vraiment et qui se sent bloquée par différentes formes d'inhibitions et de malaises, issus de marques profondes, de samskaras en sanscrit? Certains êtres humains ne se sentent même pas le droit d'exister. Ils ont l'impression qu'ils ne sont à leur place nulle part parce que psychologiquement ils ne se sont pas sentis suffisamment aimés, soutenus, confirmés dans leur enfance. Pour que le sens de l'ego puisse s'effacer, il faut d'abord que l'ego se soit quelque peu affirmé, que cette conscience ordinaire que nous avons de nous se soit organisée, structurée, que nous soyons vraiment un ego au singulier et non pas une multiplicité de personnages ou de tendances qui nous composent et s'opposent entre elles.''


pour ma comprehension, l ego , c est se prendre pour ce que l on n est reellement pas; une identification de la conscience au personnage que nous sommes et que nous désignons par notre nom et notre prénom. Regardons les enfants qui font semblant d etre un avion, tout en sachant qu ils n en sont pas un ds la realite de leur vie.l ego est une allucination!
MA QUESTION SUR L EGO EST; : Comment pouvons-nous progresser vers le moment oùnotre identification (date de naissance prenom parents),va céder et où se révélera une conscience pure, sans attribut,????? a mon avis, c est lorsque nous avons pris conscience que nous ne sommes pas un mais l UNITE!
que ce qui soit disant m appartient aujourd hui, appartiendra a un autre demain!
a mon avis , plus on cherchera a detruire l ego, plus ont le renforcera. il faut donc le garder mais le calmer et ne s esn servir que pour ne pas perdre, par ex, son amour propre, pour se faire respecter etc..... mais pas ds le but de dtruire, de se croire invincible, le meilleurs, le plus beau le plus grands et fort.et surtout pas pour avoir tjrs raison! car lorsque un coeur parle a un ego, il n y a rien de constructible.....et il est preferable de ne pas insister. j ai appris cela recemment par mes experience... recement, ne surtout pas chercher a defendre quoi que ce soit, ne pas attaquer avant de l etre, et si ns le sommes, laisser parler et s eloigner de cette energie nefaste a la mienne qui ne veut ettre que tolerence.


dans un livre j ai ce txte. peut etre t eclairera t il Neldjorma..
.
"" Il existe deux niveaux dans le travail sur l'ego: d'abord la compréhension de ce qu'on appelle la transparence de l'ego et ensuite l'expérience de la non-dualité. L'expérience de la transparence de l'ego consiste à comprendre - comprendre non pas intellectuellement mais dans un vécu abordé dans la méditation assise - comment nous ne sommes pas ce à quoi nous nous identifions. En effet, nous ne sommes pas notre carte d'identité. Notre identité en tant que Pierre, Paul, Marie ou Jeanne, n'a qu'une valeur conventionnelle. Nous sommes un ensemble de samskaras, de tendances, un ensemble d'états de conscience et, sur ce flux de conscience qui constitue notre expérience habituelle, nous mettons un nom: " moi ". A un premier niveau, il s'agit de comprendre que cette identité ou ce processus d'identification - car il n'y a pas une identité solide, une entité qui ait un caractère intègre et monolithique - est en fait et uniquement un processus, c'est-à-dire le jeu interdépendant des différents phénomènes qui nous donnent le sentiment d'être ce comme quoi nous nous vivons. Il se produit alors une désidentification ou une perception de la transparence, du manque de solidité de notre identité conventionnelle, habituelle. C'est ce qu'on appelle traditionnellement le premier niveau du non-ego.

Le deuxième niveau est l'accession à la non-dualité, c'est-à-dire à l'absence de quelqu'un qui soit le témoin de l'expérience du non-ego. Dans un premier temps, il y a la conscience de ne pas être ce à quoi nous nous identifions habituellement, il y a la conscience de la transparence de notre identité - je ne suis pas ceci, je ne suis pas cela -, mais subsiste néanmoins une appréciation qui est cette conscience d'être globale ou cette conscience de ne pas être cette identité. A ce niveau, on a encore l'expérience d'un témoin, d'un observateur, d'un point de référence. Le deuxième niveau, celui de l'expérience non dualiste, est la disparition même de ce point de référence central auquel l'expérience se rapporte. A ce moment-là, il n'y a plus même conscience du non-ego. Il y a une expérience immédiate, directe, sans la notion du sujet qui perçoit quelque chose d'autre ou qui expérimente le non-ego. Cet état est l'expérience non duelle.

Mais partons du début: au niveau psychologique, il y a la nécessité de la structuration de l'ego et la tradition nous propose un certain nombre de pratiques pour d'abord être bien structuré - ce qu'on appelle en tibétain seunamtso, le développement de bienfaits, de l'action juste. Ensuite, sur la base de cette structuration harmonieuse, juste, il est possible de dépasser l'illusion de l'ego, c'est ce qu'on appelle en tibétain yeshetso, le développement d'expérience immédiate, qui comprendra à son tour deux niveaux, le premier étant l'expérience de transparence et le deuxième le dépassement même de toute expérience - fût-ce celle même de la transparence.""
'La transparence de l'ego
Je voudrais demander à Lama Denis s'il peut préciser ce qu'il veut dire par transparence de l'ego et notamment s'il s'agit d'un état où l'ego serait normalisé et où l'on ne serait plus arraché à la réalité relative, par exemple à cause d'émotions ou de désirs forts qui nous empêchent de rester en contact avec la réalité telle qu'elle est? Ou bien s'agit-il d'autre chose ?

LAMA DENIS. La transparence de l'ego est l'aspect élémentaire de ce qu'on appelle dans le bouddhisme shunyata, l'expérience de la vacuité: je ne suis pas ce que j'ai l'impression d'être, je ne suis pas Pierre. Mais habituellement, je suis Pierre, je suis solide. C'est l'expérience que dans le " p ", dans le " i ", dans le " e ", dans les deux " r " et dans le " e " final, il n'y a pas quelqu'un. C'est l'expérience que ce à quoi je m'identifie - cette carte d'identité qui comprend un nom, une date de naissance, une certaine situation sociale, certaines adhésions intellectuelles - n'a qu'une réalité conventionnelle. C'est l'expérience intérieure vécue du caractère relatif de cette identité.

L'expérience dans laquelle on ne s'identifie plus à ses pensées ou à ses émotions, fussent-elles grossières ou subtiles, correspond à ce qu'on appelle l'observateur abstrait. A ce stade, il y a encore la notion d'observateur, de témoin - un témoin non impliqué, un observateur abstrait dans le sens où il n'est pas solidement concret et où il ne réagit pas -, mais il reste la conscience abstraite, neutre, alors que dans le deuxième temps, la conscience même d'être abstrait ou neutre, non impliqué, n'existe plus. C'est uniquement à ce moment-là qu'il y a accession à l'expérience non duelle. La conscience, du point de vue bouddhiste, est toujours conscience de quelque chose d'autre, elle correspond toujours à un mode de connaissance duelle, c'est-à-dire que le sujet est conscient ou connaisseur de quelque chose qui lui est autre, cet autre fût-il la transparence de l'ego.""


je me souviens que lorsque j avais une trentaine d annee, j aimais m appeler "" NOBODY"" (= PERSONNE)
parceque pour moi, mon prenom, mon nom, ma date de naissance n avaient pas de signification.c est clair que mon cote rebel ne m as jamais aidee a respectuer tout ces formulaires! ihihihih l identite? pour quoi faire? la nationalite? detestable, le mariage? pure consomation!, histoire de se securiser .histoire de poceder, histoire de pur ego!! l heure???? oblige pour aller tafer. sinon, pourquoi faire???? suivre son corps et ecouter simplement sa tiite voix interieure...
comme le dit obispo, le temps c est de l amour.
non, non.... je m en remets au Divin, la Vie, la Foi, la Cponfience et je marche ds mon coeur, simpolement....

j ai par la suite toujours dit, que je suis de nulle part et de partout, que ma maison est le Ciel , mon pays la Terre.
je ne suis pas undieu. ce que je sais parcequ on me l a appris, c est que j ai le potenciel en moi, comme nous l avons tous, pour devenir plus ange que hummain....
ce que je sais c est que mon chemin veut s elever jusqu a etre si possibloe, une lumiere pour eclairer ceux qui voudront l etre...
mais je ne suis qu une poussiere, une goutte d eau ds l Ocean, un oiseau de passage qui ne veut pas que passer, mais apprendre toutes ces vertues, au quotidien et tout au lonf de la route qui s offre et s offrira devant ses humbles pas....

MERCI LA VIE!
OMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM


au fait!!!! merci a notre ego, car si ns n en avions pas un, ns serions parfait et ns n apprendrions rien, ns n aurions pas de but a realiser!
tandis qu a force de travail sur ns meme, l ombre deviendra lumirere!
alors merci a toi, l ego! Wink


Dernière édition par Vajra le Dim 26 Oct 2008, 13:12, édité 1 fois


_________________
il n y a pas de chemin vers la Paix.. la Paix est le chemin

Il n y a pas de Lumiere plus grande que celle de la SAGESSE (Bouddha)

OM MANI PEME HUMG
avatar
Vajra
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 59
Contrée : entre Terre et Ciel
Arts & métiers : suivre et vivre le Dharma....
Disposition de l'Esprit : suivre et marcher dans le Dharma...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/10/2008

Re: qu\'est que \

Message par Vajra le Dim 26 Oct 2008, 12:40

j ai lu qu Il n'y a pas de Dieu créateur dans le bouddhisme.
que Le concept de Dieu est incompréhensible

Qu'est-ce que Dieu?
Le créateur de tout est l'esprit. La question devient alors qu'est ce que l'esprit. L'esprit est un continuum qui a pour fonction de connaître les objets. Il n'y a pas de notion d'âme ou de soi permanent. L'esprit n'a pas de début ni de fin. Réaliser la nature de son esprit c'est atteindre l'état de bouddha, l'éveil. Cette nature, chacun l'a en lui, et peut l'atteindre. Il suffit de reconnaître son propre esprit.
Il y a six milliards d'homme sur Terre, donc autant d'esprits. Lorsque la Terre ne comptait qu'un milliard d'habitants, où étaient et que faisaient les cinq autres milliards d'esprits
?

moi je pense que l humanite est trop médiocre pour avoir été créée par un Dieu digne de ce nom.
C'est notre esprit qui crée notre monde!!!

et Bouddha l a bien dit!
""« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées nous créons notre Monde. »

j y pense! pourquoi les Bouddha parleraient t il de Dieu, puisqu ils sont arrive a la realisation !!!?
un Bouddha est un dieu!
donc je suppose que pour les bouddhistes, les bouddhas sont leurs Dieux, leurs Maitres.et ca c est du concret!!!!!! Jesus est concret. tandis que Dieu?...... transparent a jamais !

depuis jeune j ai tjrs ete anti religions parceque les humains en ont fait ce qu ils voulaient, et la beaute et puissance de chaque religion ont tourne a la derision, aux guerres au sang... a la misere.....et a la politique..
et c est pour cette raison que le BOUDDHISME n etant pas une religion, mais une voie spirituelle, m a toujours parle et attiree. oui! une tres belle PHYLOSOPHIE


La conception exacte de Dieu varie en fonction des philosophies et des religions. Dieu désigne généralement un « être suprême » dont les qualités sont illimitées, l'individuation personnelle ou impersonnelle du principe de l'univers, c'est-à-dire sa raison « première » en tant qu'essence primordiale - Dieu est alors souvent[1] considéré comme le démiurge ou créateur - et sa raison « dernière » en tant que finalité et sens de la vie, dans les religions monothéistes.

Le bouddhisme est généralement appelé une religion, bien que la plupart de ses pratiquants le perçoivent comme une forme de spiritualité sans dieu (au sens abrahamique du terme) voire une philosophie. La question de l’existence d’un dieu créateur et de divinités dans le bouddhisme est parfois un sujet de controverses ou d’incompréhension dans la perception du grand public et des autres religions. La traduction et l’analyse de textes/sutras parfois contradictoires et décrivant des attributs que l'on réserve traditionnellement à dieu a contribué à cet état de fait.

alors??? Dieu ou pas Dieu ds le Bouddhisme?
je pense que les opignons divergent . il faudrait poser la question a chaque Lamas,

pour moi aujourd hui , je ressens que toutes ces vertues, nous pouvons les acquerir, par nos pensees, nos paroles et nos actes, lorsque nous les auront harmonisees, et que alors le travail se fait tout seul, dans la Foi et l Amour de la Vie. c est mon travail de chaque nouveau jour et c est mon ressenti. tant que ns ne sommes pas COHERENT, notre apprenti...sage, se limite par notre esprit.


POUR MOI IL N Y A QUE DEUX CHEMINS
CELUI DE L OMBRE : AVEC LES 7 PECHERS CAPITAUX :

la paresse, l’orgueil, la gourmandise, la luxure, l’avarice, la colère et l’envie. :al': ihihihihihi!

CELUI DE LA LUMIERE :
Le courage règle la sensibilité combative, appelée irascible.
La tempérance règle la sensibilité jouissive, appelée concupiscible.
La justice règle la sensibilité rationnelle, appelée avide.
La prudence règle la sensibilité téméraire, appelée intrépide
CE SONT LES VERTUS MORALES

ET LES VERTUES INTELLECTUELLES :
La première lettre de chacune des 5 vertus intellectuelles peut servir à forger le mot latin sapis, qui vaut pour sagesse. Ce qui se présente comme suit :

S = Science;
A = Art;
P = Prudence;
I = Intelligence;
S = Sagesse


mais encore pour moi les vertues que je veux acquerir ds cette vie ci, sont:AMOUR COMPASSION TOLERENCE COHERENCE PARDON AUTHENTICITE PLENITUDE HUMILITE SIMPLICITE ESTIME DE SOI MATURITE AMOUR PROPRE SAVOIR VIVRE = PAIX.INTERIEURE..


:*Bouddhisme7: :*Bouddhisme13: :*Bouddhisme7:


_________________
il n y a pas de chemin vers la Paix.. la Paix est le chemin

Il n y a pas de Lumiere plus grande que celle de la SAGESSE (Bouddha)

OM MANI PEME HUMG
avatar
Vajra
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 59
Contrée : entre Terre et Ciel
Arts & métiers : suivre et vivre le Dharma....
Disposition de l'Esprit : suivre et marcher dans le Dharma...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 16/10/2008

Re: qu\'est que \

Message par Vajra le Dim 26 Oct 2008, 13:24



MERCI a toi, AnandaF, pour l explication des images!!!
belle journee !!!
SOLEIL A NOUS TOUS!


_________________
il n y a pas de chemin vers la Paix.. la Paix est le chemin

Il n y a pas de Lumiere plus grande que celle de la SAGESSE (Bouddha)

OM MANI PEME HUMG

Contenu sponsorisé

Re: qu\'est que \

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 15 Aoû 2018, 13:21