Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» venue du Dalaï Lama à Rotterdam
Aujourd'hui à 12:35 par Mila

» Quand chante Milarépa
Hier à 19:25 par Mila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 17:29 par indian

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Hier à 13:17 par indian

» AN 4.180 Mahāpadesa Sutta — Les grandes références —
Hier à 12:18 par Disciple laïc

» On ne peut plus être Tartuffe quant à l'avenir du monde
Jeu 20 Sep 2018, 19:17 par indian

» L'an 2000 vu dans les années 1960
Jeu 20 Sep 2018, 18:39 par Mila

» Visite d'un temple tibétain en Auvergne avec lama Namgyal
Jeu 20 Sep 2018, 17:57 par Disciple laïc

» AN 5.29 Caṅkama Sutta — Méditation marchée —
Jeu 20 Sep 2018, 17:47 par Disciple laïc

» AN 4.202 Assaddha Sutta — Sans conviction —
Jeu 20 Sep 2018, 17:30 par Disciple laïc

» Le Bouddhisme et le Salut
Jeu 20 Sep 2018, 15:20 par Disciple laïc

» L’art tibétain : mille ans de peintures murales du Tibet
Jeu 20 Sep 2018, 12:04 par Disciple laïc

» Accompagner les enfants et les ados dans la méditation
Mer 19 Sep 2018, 22:04 par Karma Trindal

» Dhammapada
Mer 19 Sep 2018, 13:13 par vaygas

» Site sur le bouddhisme
Mer 19 Sep 2018, 13:08 par indian

» Le trésor du coeur des êtres éveillés
Mer 19 Sep 2018, 08:29 par Mila

» décès de Namkhai Norbu
Dim 16 Sep 2018, 22:17 par Disciple laïc

» Quelques questions sur le Véhicule de Diamant
Dim 16 Sep 2018, 18:27 par Ortho

» IA et éthique
Dim 16 Sep 2018, 07:06 par Disciple laïc

» Do Tulku Rinpoché à Bruxelles
Ven 14 Sep 2018, 19:09 par Akana

» Prise de refuge
Jeu 13 Sep 2018, 12:59 par Vyathita

» La vacuité selon le Véhicule de Diamant ?
Mar 11 Sep 2018, 20:44 par Disciple laïc

» En quête de ma Source, Jésus et l'Inde
Mar 11 Sep 2018, 18:52 par Disciple laïc

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , du 6 au 13 décembre 2018
Lun 10 Sep 2018, 14:11 par Mila

» Les 3 voies du Bouddha
Sam 08 Sep 2018, 11:56 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Sam 08 Sep 2018, 07:45 par Disciple laïc

» Le mouvement est la vie
Ven 07 Sep 2018, 22:06 par Disciple laïc

» Comment ajouter un événement dans le calendrier ?
Ven 07 Sep 2018, 17:14 par Karma Trindal

» Moment propice - par Maître Eihei Dôgen
Ven 07 Sep 2018, 10:52 par Disciple laïc

» Un reportage dans le Japon de l'année 1958, cérémonies bouddhistes
Jeu 06 Sep 2018, 18:05 par Disciple laïc

» Centre shingon - komyo In
Jeu 06 Sep 2018, 17:58 par komyo*

» HAIR
Jeu 06 Sep 2018, 15:03 par Mila

» Le bouddhisme est-il une religion ?
Jeu 06 Sep 2018, 14:34 par indian

» (Re)nouveau et présentation :)
Mar 04 Sep 2018, 20:41 par Karma Trindal

» Bonjour de présentation à tous !
Mar 04 Sep 2018, 20:39 par Karma Trindal

» Présentation Zui Ho/Livres Bouddhistes
Mar 04 Sep 2018, 20:38 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Mar 04 Sep 2018, 20:35 par Karma Trindal

» Présentation
Mar 04 Sep 2018, 20:34 par Karma Trindal

» Salut à Tous
Mar 04 Sep 2018, 20:31 par Karma Trindal

» Présentation des messages, à lire svp.
Mar 04 Sep 2018, 20:27 par Karma Trindal

» Entretiens avec Houang-po - maître Chan (?-850)
Lun 03 Sep 2018, 18:38 par Disciple laïc

» Anecdotes sur Mazu (maître ch'an 709-788)
Lun 03 Sep 2018, 18:06 par Disciple laïc

» Un grand père soldat dans les années 20 à 40.
Lun 03 Sep 2018, 09:58 par Ortho

» Le double accomplissement du bien d’autrui et de notre propre bien
Dim 02 Sep 2018, 10:27 par Mila

» Kagyu Meunlam, 4 jours de souhaits bouddhistes au Bois de Vincennes
Dim 02 Sep 2018, 10:20 par Mila

» Rappel : lois de conservation de la matière/énergie
Dim 02 Sep 2018, 04:10 par indian

» Se libérer des quatre attachements
Sam 01 Sep 2018, 23:54 par Mila

» Rencontre avec Yongey Mingyour Rimpoché – 1ère partie
Jeu 30 Aoû 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Le Bouddha dans son contexte indien
Jeu 30 Aoû 2018, 20:03 par Disciple laïc

» Un "truc" pour être vigilant vis à vis de la médisance
Jeu 30 Aoû 2018, 15:33 par indian

» Quelques enseignements sur le thème de la colère
Jeu 30 Aoû 2018, 09:22 par Disciple laïc

» Méditation assise problème de dos
Mer 29 Aoû 2018, 16:30 par Ortho

» Les 10 tableaux de dressage du bœuf (ou du buffle)
Mar 28 Aoû 2018, 14:27 par Mila

» Question sur la vie
Lun 27 Aoû 2018, 16:29 par indian

» Méditation avec Lama Lodoe Rinpoche
Lun 27 Aoû 2018, 11:57 par Puntsok Norling

» Les Incroyables comestibles
Dim 26 Aoû 2018, 18:39 par vaygas

» Bouddhisme Mahayana et Theravada
Dim 26 Aoû 2018, 15:41 par Disciple laïc

» l'étude et la résolution de la question de la souffrance humaine et rien d'autre.
Ven 24 Aoû 2018, 21:48 par Disciple laïc

» Contes et histoires pour enfant de 4 ans
Jeu 23 Aoû 2018, 12:00 par Mila

» Les livres sur la Médecine Tibétaine
Jeu 23 Aoû 2018, 11:51 par Mila

» Instructions fondamentales : Introduction au bouddhisme Vajrayana
Mer 22 Aoû 2018, 12:36 par Karma Détchen Dordje

» Je m'appelle Mila
Lun 20 Aoû 2018, 22:23 par Mila

» Lama à 19 ans , et après
Ven 17 Aoû 2018, 08:30 par Mila

» Maîtres Eveillés: Shabkar! Autobiographie d’un yogi tibétain
Jeu 16 Aoû 2018, 12:38 par Mila

» Pourquoi cette censure?
Sam 11 Aoû 2018, 18:58 par Karma Trindal

» Don du sang
Mer 08 Aoû 2018, 12:40 par indian

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Mer 08 Aoû 2018, 07:28 par Invité

» Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente
Lun 06 Aoû 2018, 11:36 par Invité

»  Propagande positive pour le Bien de tous les Etres
Dim 05 Aoû 2018, 13:03 par indian

» Question sur le karma
Sam 04 Aoû 2018, 14:42 par indian

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Ven 03 Aoû 2018, 10:11 par Geronima

» Décadence de la Loi
Mer 01 Aoû 2018, 13:08 par Ortho

» Lumbini, lieu de naissance du Bouddha
Mer 01 Aoû 2018, 09:29 par Disciple laïc

» Les religions du Vietnam
Mar 31 Juil 2018, 13:36 par Disciple laïc

» ZAZEN - Pratique du Zen dans un temple bouddhiste
Mar 31 Juil 2018, 12:48 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 27 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97200 messages dans 11179 sujets

Nous avons 4237 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Anne B

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7485)
 
Karma Trindal (6896)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2410)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Partagez
avatar
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4731
Age : 36
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par petit_caillou le Dim 17 Jan 2016, 16:29

Sortir de l’enfer grâce à la compassion


Publié le 18 novembre 2015 par Matthieu Ricard

« Quelle que soit la personne que tu rencontres, sache qu’elle a déjà plusieurs fois traversé l’enfer, » écrit Christian Bobin. C’est bien un enfer qu’ont vécu nos frères et sœurs parisiens, ceux qui ont perdu la vie, ceux qui ont été grièvement blessés, leurs proches et tous ceux qui ont été bouleversés par la tragédie qui a frappé un pays en paix depuis plus d’un demi-siècle. Comment ne pas perdre courage ? Comment réagir avec justesse devant un tel déferlement de barbarie ? Se résigner à une situation inacceptable ? Faire preuve de fortitude ? La résignation mène au découragement et à la passivité. La résilience, elle, engendre la force d’âme indispensable pour faire face à l’adversité avec sagesse et compassion. Quant à la peur, nous devons la surmonter par la solidarité.

Dans le cas d’une organisation comme Daech, il ne s’agit pas de tolérer leurs actions innommables. Nous devons tout faire pour y mettre fin. Dans le même temps, il faut se rendre compte que ces gens ne sont pas nés avec le désir de couper des têtes et de massacrer tous les habitants d’un village. Un ensemble de causes et de conditions les a conduits à ce terrible comportement. La compassion, dans ce cas, c’est le désir de remédier aux causes, comme un médecin souhaite mettre fin à une épidémie. Cela implique, parmi d’autres moyens, de remédier aux inégalités dans le monde, de permettre aux jeunes d’accéder à une meilleure éducation, d’améliorer le statut des femmes, etc., pour que disparaisse le terreau social dans lequel ces mouvements extrêmes prennent racine.

Quand la haine a déjà enflammé l’esprit de quelqu’un, la compassion consiste à adopter face à lui l’attitude du médecin envers un fou furieux. Il faut d’abord l’empêcher de nuire. Mais, comme le médecin qui s’attaque au mal qui ronge l’esprit du fou sans prendre un gourdin et réduire son cerveau en bouillie, il faut aussi envisager tous les moyens possibles pour résoudre le problème sans tomber soi-même dans la violence et la haine. Si la haine répond à la haine, le problème n’aura jamais de fin. Le moment est venu d’appliquer le baume de la compassion sur nos blessures et nos peines et sur la folie du monde.



_________________
avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par Karma Yéshé le Lun 18 Jan 2016, 12:28

j'ai bien peur que la compassion ne soit pas une arme suffisante contre le terrorisme.
avatar
Invité
Invité

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par Invité le Lun 18 Jan 2016, 13:12

Moi non plus .

Elle aide beaucoup les personnes qui en ont souffert,à surmonter et reprendre goût à la vie , peut-etre plus forts et plus sages qu'avant . Elle évite d'ensuite tomber dans la haine et les représailles et donc de faire boule de neige dans la violence .

Mais pour les combattre ....
avatar
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2410
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par vaygas le Lun 18 Jan 2016, 21:35

Bien sur qu'il faut agir avec compassion et bienveillances  avec tout les êtres humains sans aucune exception, mais il faut faire preuve de discernement. Nous sommes en guerre contre des gens qui veulent mettre fin au valeur universelle. Alors oui je souhaite les aidées à sortir de leurs illusions, de leur haine....., mais je pense également à sauver toute les personnes qu'il menace et qui souffre par leur faute et cela passe aussi malheureusement parfois par un conflit armée.
Depuis le 11 septembre 2001 je ne crois plus que l'éducation soit un des remèdes miracle, ni l'origine social la cause de tout les maux.
avatar
FZEN
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 54
Contrée : FRANCE
Arts & métiers : Agriculture
Disposition de l'Esprit : ouverture aux autres
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 06/02/2016

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par FZEN le Sam 06 Fév 2016, 16:52

Pourquoi faut-il toujours que les différences d'opinions engendrent la violence dans ce monde...??
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7485
Age : 64
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par Pema Gyaltshen le Mar 09 Fév 2016, 18:48

Bonjour

Le terrorisme n'est pas nouveau finalement, depuis des temps immémoriaux les humains se font la guerre et commettent d'ignobles crimes...
N'oublions pas les fondamentaux : La loi du Karma toujours applicable
La compassion est indispensable, avec la sagesse qui en découle.

Nous sommes tous responsable de tout. C'est interdépendance
Donc aucun humain ne peut en juger un autre sans avoir la connaissance d'un Bouddha.

On peut avoir de l'indignation et même une colère compassionnée, mais le but ultime est toujours la libération de la souffrance de tous les êtres sans aucune exception.
Le monde que nous percevons procède de notre propre mental.

Sa Sainteté Dilgo Khyentsé a écrit : "Ce ne sont pas les cinq perceptions qui causent problème, mais la manière dont nous allons réagir vis à vis de ce qui est perçu."



_________________

avatar
FZEN
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 54
Contrée : FRANCE
Arts & métiers : Agriculture
Disposition de l'Esprit : ouverture aux autres
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 06/02/2016

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par FZEN le Mar 09 Fév 2016, 20:48

Bonsoir,

 Tout ceci je l'ai bien compris en pratiquant l'enseignement de Bouddha mais j'aimerais tant que l'humanité apprenne à enfin s'aimer au lieu de se déchirer, s'entre-tuer, pour le pouvoir sur les autres, l'argent, la gloire...
que va t-il falloir pour que l'humanité prenne soin d'elle avant de tout détruire et s'auto-détruire ??...

Chaque être vivant a droit au respect et si les personnes assumaient ce qu'elles sont et ce qu'elles font nous n'en serions pas là....

je souhaite sincèrement que le sursaut se produise pour que ce que Bouddha a pu trouver tout le monde le trouve ...

paix et amour à tous 


_________________

Apprendre à se connaître soi-même c'est s'oublier..
S'oublier, c'est être éclairé par toutes choses dans le monde..
Etre éclairé par toutes choses dans le monde, c'est abandonné son corps et son esprit.

ben
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 127
Age : 38
Contrée : À l'horizon
Arts & métiers : ostéopathe
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 31/08/2009

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par ben le Mer 10 Fév 2016, 14:54

Essayer d'arriver à une sécurité durable nous apprend beaucoup, car si nous n'essayons jamais de le faire, nous ne nous rendrons jamais compte que c'est tout simplement impossible.

Pema Chödrön 


_________________
"Ne laissez personne venir a vous et repartir sans être plus heureux" mother teresa
avatar
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2410
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par vaygas le Mer 10 Fév 2016, 15:25

Voici un extrait du récit de la quête immaculée (ariyapariyesana sutta n°26)

Résumer : Siddhârta Gautama après avoir appris avec 2 grands maitres de son temps Alâra Kâlama et Uddaka Râmaputta n'était toujours pas satisfait, alors il trouva un endroit agréable et pratique puis chercha seul la libération. Il trouva.....
" J'ai atteint cette réalité profonde, difficile à voir, difficile à réaliser, excellente, inaccessible par la seule réflexion, absconse et perceptible par les seuls sages. Mais lhumanité aime les attachements (attachement aux objets des sens, mais aussi attachement au désir li même.), elle se délecte dans les attachements elle se réjouit des attachement. Et pour l'humanité qui aime les attachements, qui s'y délecte et s'en réjouit, il est difficile de voir la coproduction conditionnelle avec la causalité, il est difficile de voir l'élimination de toutes les activités intentionnelles, l'abandon de toutes les tromperies, la destruction du désir le détachement, l'arrêt, le dénouement. Et même si je leur exposais cette réalité, les autres ne me comprendraient pas, et ce me serait fatigue, ce me serait nuisance (physique, sans avoir de prise sur l'esprit)........
Heureusement pour nous Bouddha s'est ravisé.
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 949
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par Disciple laïc le Lun 02 Oct 2017, 12:52

@Petit-caillou : j'avais déjà croisé ce billet du moine Matthieu Ricard mais apparemment je n'avais pas pris la peine de le conserver. C'est maintenant chose faite. 
Merci pour ce partage.  Very Happy
avatar
Renard sauvage
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 54
Age : 29
Contrée : France
Arts & métiers : peinture, poésie, musique / métier changeant
Disposition de l'Esprit : "celui qui ne rivalise avec personne, personne ne peut rivaliser avec lui"
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/10/2017

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par Renard sauvage le Jeu 05 Oct 2017, 13:51

@ben a écrit:Essayer d'arriver à une sécurité durable nous apprend beaucoup, car si nous n'essayons jamais de le faire, nous ne nous rendrons jamais compte que c'est tout simplement impossible.

Pema Chödrön 



J'aime beaucoup cette citation. Elle fait directement écho, je crois, à ces deux stances du Dhammapada :








127. Nulle part dans les airs, ni au milieu de l'océan, ni au fond d'une grotte

profonde, n'est trouvée une place sur terre où, y demeurant, l'on puisse échapper

aux conséquences des mauvaises actions.



128. Nulle part dans les airs, ni au milieu de l'océan, ni au fond d'une grotte

profonde, n'est trouvée une place sur terre où, y demeurant, l'on ne puisse être

vaincu par la mort





Puisque il y a eu des mauvaises actions, il y aura un effet auquel on ne pourra pas échapper. En termes politiques, on peut, de manière un peu caricaturale, considérer que l'Occident, à travers la colonisation, a produit un contexte propice au développement du terrorisme.



Tout est régi par les lois de la causalité (karma) ; il y a malheureusement de nombreux maux que l'on ne pourra pas empêcher. Loin de nous plonger dans un fatalisme moribond, cela peut nous permettre de développer la compassion : ces choses étaient inévitables, mais, peu à peu, on peut essayer d'évoluer, en tant que civilisation, en tant qu'espèce, et éviter les actes qui engendrent nécessairement des effets négatifs.



avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6896
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par Karma Trindal le Sam 07 Oct 2017, 17:05

Je pense que la compréhension profonde de la loi du Karma est la clé. Rien n'arrive par hasard et tout à une cause.

Comme beaucoup d'entre vous le dites, cela doit nous permettre de pratiquer la compassion et l'amour altruiste (même si c'est difficile) et il n'est pas toujours évident (loin de là) de ne pas éprouver de tristesse ou de colère devant tant d'ignorance.

Et comme le souligne Matthieu Ricard, il n'est pas question de tolérer ces agissements mais de mettre fin aux causes de ces agissements. A notre humble niveau, nous sommes assez démunis mais nous pouvons déjà pratiquer la compassion.


La part du Colibri


Un immense incendie ravage la jungle.
Affolés, les animaux fuient en tous sens.
Seul un colibri, sans relâche,
fait l’aller-retour de la rivière au brasier,
une minuscule goutte d’eau dans son bec,
pour l’y déposer sur le feu.
Un toucan à l’énorme bec l’interpelle :
“tu es fou, colibri, tu vois bien que cela ne sert à rien”.
“Oui, je sais” réponds le colibri, “mais je fais ma part”…


_________________

avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 684
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par tindzin le Dim 08 Oct 2017, 14:28

Bonjour petit Caillou,
 
Tu as un noble sentiment, surtout si tu exprime de la compassion envers tous les êtres, y compris les animaux, les prêtas, les devas, les titans et ceux des enfers, c’est tout à ton honneur et c’est aussi juste ce que je fais à travers de mes dédicaces de mérites plusieurs fois par jour, mais pour ce qui est du terrorisme, à mon avis tu ne t'attaque pas au "problème", par le bon bout.
 
Tout d'abord le terrorisme est quelque chose qui nous dépasse tous et qui prend racine dans une dynamique qui n'a rien avoir avec donner du bonheur à tous, mais qui va dans une dynamique, un moyen, d'assoir son pouvoir en prenant l'ascendant sur autrui.
 
Ces gens n'ont aucune visée d'atteindre l'état de bouddha, que se soit dans cette vie où dans une autre auquel il ne croit sans doute simplement pas, omnubiler qu’ils sont, par leurs vues fausses.
 
Ensuite, admettons que tu veuilles tout de même entreprendre quelque chose pour eux, ce qui n’est pas gagner, et bien je pense que la meilleure façon d’agir est de continuer à travailler sur toi et d’avancer vers l’éveil, il me semble que c’est la meilleure chose que l’on puisse faire, en rejoignant le plus promptement possible la cohorte des autres êtres déjà éveillés qui par leurs pensées, souhaitent l'éveil pour tous les êtres.

Car malheureusement autrement, je ne pense pas que l’on ne peux grand chose pour eux qui sont dans une toute autre logique et dynamique, que vivre sans trop d’attachement, en croyant à l’égalité de tout ce qui vit, libre de la passion, de l’aversion et des préjugés.
 
De plus comment vraiment savoir. Il semblerait par exemple que Daesh ai été mis en place par Israël et la CIA afin de destabiliser la région pour reprendre à leur compte les gisements pétrolifères et gaziers, en coupant l’herbe sous les pieds Russes et Chinois.
 
C’est comme le World Trade Center où cela fait presque dix ans que je suis convaincu que se sont les Etats-Unis eux-mêmes qui ont explosé leur propre concitoyens afin d’avoir un prétexte pour envahir l’Afganistan et l’Irak, et pas uniquement pour le pétrole, mais aussi pour mettre la main sur les champs de pavots et des territoires stratégiques.
 
Enfin petit caillou, les personnes qui s’expriment sur ce site de larbredesrefuges sont en quête spirituelle, c’est une dynamique diamétralement opposée à celle valorisant l’égo, l’individualité et s’intéresser à la véracité de l’impermanence.
 
Le constat est plutôt dure que triste. Vois-tu je vis depuis peu en Afrique, et je subi parfois des comportements de racisme primaire, je me dis alors que ces personnes sont  peut-être d’ex-négrier qui ont été réincarnés dans ce type de mauvaises personnes justement là, afin de purifier lentement une partie de leur karma négatif tout en élevant leur niveau de karma positif, sans qu’ils sachent (autrement peut-être qu’ils arrêteraient), tout le bien qu’elles me procure, par la cascade sur moi, des effets de leur comportement négatif, qui agissent sur moi en positif.
 
Selon le bouddhisme, chacun de nous, se trouve à la seule et unique place où nous devons nous trouver en fonction de nos actions. J’ai écrit vers 2007-2008, ceci, qui est un extrait de mon livre « Partage autour du dzogchen »:
 
Le bourreau et sa victime :
(selon mon intuition)
Déjà ce n’est pas un cycle sans fin. Ainsi, si une personne doit selon son karma, mourir d’une manière atroce, cela peut être sans bourreau extérieur, ni par un suicide où là intervient l’intention de la personne de se donner la mort (voir ci- dessous). Ca peut être au travers d’un accident de circulation, de travail avec une machine, durant un loisir, une maladie où autre.
Cependant pour moi, dans la dynamique de la paire bourreau/victime, la victime décharge instantanément un immense potentiel karmique négatif, alors que le bourreau se charge de ce fardeau. Quel est donc le gain positif du bourreau, puisque d’après mon intuition, pour commettre et réussir un acte négatif, il faut posséder suffisamment de karma positif. Eh bien le bourreau à déjà la vie sauve, puis il va peut être s’approprier les biens de sa victime où sera le protégé d’un puissant qui lui octroiera une vie confortable et un bon salaire.
Ou selon mon intuition, comment identifier le plus clairement possible, le mécanisme organisationnel des flux énergétiques, des karmas qui découlent de nos actions.
Prenons simplement un « banal » vol à la tire d'un sac à main. Le voleur ne prend que l'argent cash et jette le reste à la poubelle. Par cette acte il va mieux vivre un petit moment, peut-être uniquement une journée. Son karma négatif augmente instantanément une fois l'acte commis et son karma positif diminue aussi. D'abord pour avoir réussi son larcin sans ce faire prendre, puis en jouissant de l'argent volé. Mais son bilan négatif s'alourdit de part la situation dans lequel il a plongé la personne volée. Ici perte d'un sac à mains des papiers d'identité, cartes bancaires et divers, peut-être aussi de l'unique photo souvenir d'un moment agréable où d'un proche. Quant à l'argent, imaginons qu’il était destiné aux payements du mois, ce qui plonge la personne dans un profond désarroi ainsi que tous ses proches et son cercle d'amis, le voleur encaisse aussi pour cela, le karma négatif dans lequel par son acte, il a plongé la victime.
Maintenant soyons fou! Imaginons l'improbable, qu'à une personne, d'autres lui volent l'ensemble de ses biens, jusqu'à tous ses souvenirs, créations, médicaments journalier, tous ses vêtements, en fait, l'ensemble de ses effets matériels et à part la tuer, tout ce qui composait sa vie. Suite à mon exemple ci-dessus, que pensez-vous qu'accumuleraient comme karmas négatifs de tels individus?
Etant donné qu’à mon sens l'obtention du vrai bonheur ne peut l’être qu’au prix de l’épuisement de tous nos karmas négatifs et non uniquement dans l’accumulation et l’utilisation de nos karmas positifs, axés pour l’essentiel dans l’obtention de bonheurs à court terme dans cette existence, notre détermination pour nous même tout comme notre compassion pour autrui, ne devrait-elle pas être dès lors, plutôt dirigée à l’élévation dans cette existence de tous nos karmas négatifs, afin que tous nous en soyons déchargés, plutôt qu’espérer constamment que s'éloigne de nous la souffrance ?
Pour en revenir à certains types de déroulements karmiques selon ma vision, je prendrais l’exemple des actions négatives que l’on peut faire. Mon intuition me dit, que pour réussir une action négative il faut au préalable disposer de karma positif.
L’acte négatif épuisera le karma positif et augmentera le karma négatif et pour la victime se sera un allégement de son karma négatif, donc ultimement positif.
L’augmentation ou la décharge de karma est selon moi, en fonction de la sévérité de l’acte et de la réparation ou non du préjudice.
Inversement, les conséquences d’un acte positif, amenuisera le bon karma de celui visé par cette action et augmentera le karma positif de celui qui a produit l’action.
Cependant, une action menée à l’attention d’une personne qui n’est plus attachée au Samsara, exemple: arhats, certains bodhisattvas, bouddhas. A mon sens, tous les résultats produits, bons ou mauvais, rejaillissent sur l’auteur.
Je vais affiner mon propos, car autrement cela donnerait ceci:
Une action négative contre un individu amène une perte de son karma positif et augmente son karma négatif, mais si par effet miroir l’on comprenait à tord que l’on prend en retour l’effet ultimement positif de la mauvaise action que l’on a faite à la victime, c’est à mon sens, mal comprendre.
En fait, l’effet de la mauvaise action sur la victime est inopérant, étant donné que l’être visé n’est plus soumis au karma du fait de son élévation spirituelle et de son aptitude à déjouer les pièges de l’égo et de l’illusion.
Par contre étant donné que rien ne se perd dans notre univers, celui qui lance une action négative contre un tel être, au minimum double l’accumulation négative et dans la même dynamique celui qui lance une action positive.
Sur un tel être, au minimum cela double son accumulation de karma positif. Voilà pour ma part, la bonne compréhension.


Bien à toi petit caillou et bonne journée à vous toutes et tous.

tindzin

Contenu sponsorisé

Re: Sortir de l’enfer grâce à la compassion

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 22 Sep 2018, 12:55