Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion. Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !



Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 07:59 par Karma Döndrup Tsetso

» Film : Master of Zen - Bodhidharma
Aujourd'hui à 07:50 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 20:44 par manila

» Dhammapada
Hier à 13:09 par vaygas

» Quelles sont les caractéristiques propres au bouddhisme tibétain
Hier à 11:17 par manila

» Dans la circulation à Dakar
Mar 21 Nov 2017, 17:04 par tindzin

» 24/12 fête de noel
Mar 21 Nov 2017, 09:02 par Karma Yéshé

» 3/12 La méditation du Calme Mental
Mar 21 Nov 2017, 09:01 par Karma Yéshé

» sam 2/12 Shinee, met Lama Zeupa
Mar 21 Nov 2017, 08:59 par Karma Yéshé

» 2 et 3 /12 Tai Chi, avec Nello Mauro
Mar 21 Nov 2017, 08:58 par Karma Yéshé

» 2 et 3 /12 langue tibétaine
Mar 21 Nov 2017, 08:57 par Karma Yéshé

» 30/11Het Juweel van de Bevrijding
Mar 21 Nov 2017, 08:56 par Karma Yéshé

» 25 et 26/11 les12 maillons de la naissance conditionnée.
Mar 21 Nov 2017, 08:54 par Karma Yéshé

» 18 et 19 /11 Méditation
Mar 21 Nov 2017, 08:51 par Karma Yéshé

» 29/11 le joyau ornement de la liberation
Mar 21 Nov 2017, 08:48 par Karma Yéshé

» Eloge du bon sens dans la quête du sens
Lun 20 Nov 2017, 19:09 par Karma Yéshé

» Besoin de conseils (livres pour débutants)
Lun 20 Nov 2017, 19:09 par manila

» Prière d'offrande de lampes
Lun 20 Nov 2017, 19:05 par manila

» La Corée du Sud : le pays aux multiples miracles : les Temples Bouddhistes
Lun 20 Nov 2017, 18:00 par Karma Yéshé

» Présentation Neisha
Lun 20 Nov 2017, 17:59 par Neisha

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 20 Nov 2017, 17:15 par Karma Yéshé

» Citation d'Einstein sur le bouddhisme
Dim 19 Nov 2017, 23:14 par Disciple laïc

» Sur la souffrance , un débat
Dim 19 Nov 2017, 21:21 par Karma Yéshé

» Digestion difficile
Dim 19 Nov 2017, 21:15 par Karma Yéshé

» Bouddhisme et management responsable
Sam 18 Nov 2017, 14:07 par manila

» L'esprit d'eveil
Sam 18 Nov 2017, 13:44 par manila

» Table d'étude
Sam 18 Nov 2017, 13:31 par Tsultrim Yeunten

» Marcher de noel hilamayen
Sam 18 Nov 2017, 13:08 par manila

» Atteindre rigpa par la base
Ven 17 Nov 2017, 00:47 par tindzin

» What is nirvana ?
Jeu 16 Nov 2017, 10:50 par Disciple laïc

» Quatre nobles vérités
Jeu 16 Nov 2017, 10:29 par Franck Barron

» Créer une association
Jeu 16 Nov 2017, 09:35 par manila

» Tout sur le karma
Mer 15 Nov 2017, 00:09 par tindzin

» Bouddhisme engagé : La Chine, amie ou ennemie ? L'exemple de Leibniz et Confucius
Mar 14 Nov 2017, 23:23 par tindzin

» L'homme n'est pas notre ennemi
Mar 14 Nov 2017, 20:35 par Karma Yéshé

» Reliques du Bouddha
Mar 14 Nov 2017, 20:24 par Karma Yéshé

» Esprit du Bouthan
Mar 14 Nov 2017, 14:22 par Akana

» Présentation de "Renaissance"
Mar 14 Nov 2017, 13:02 par Puchi

» bonjour à tous!
Mar 14 Nov 2017, 12:59 par Puchi

» Les 16 attitudes ou l'éducation universelle 2/2
Mar 14 Nov 2017, 12:58 par Disciple laïc

» Recherche magasin de zafus sur Paris
Mar 14 Nov 2017, 12:15 par Disciple laïc

» Présentation Bern
Mar 14 Nov 2017, 11:05 par manila

» Présentation Tsultrim Yeunten
Mar 14 Nov 2017, 10:38 par manila

» Histoire Zen _ Le Maître du Silence
Mar 14 Nov 2017, 10:36 par manila

» Ecouter les enseignements.
Lun 13 Nov 2017, 14:45 par Karma Yéshé

» Sciences et Vie: Les étonnantes vertus de la méditation
Dim 12 Nov 2017, 21:46 par Invité

» Statuette de Bern
Dim 12 Nov 2017, 20:49 par Invité

» Aller à contre courant, se libérer des habitudes
Mer 08 Nov 2017, 10:30 par manila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mer 08 Nov 2017, 10:23 par manila

» Adzom Gyalsé Rinpotché à Bruxelles novembre 2017
Mer 08 Nov 2017, 09:46 par Pema Gyaltshen

» Entretien autour d'un film.
Mar 07 Nov 2017, 19:54 par Karma Yéshé

» Vivre en centre spirituel
Mar 07 Nov 2017, 12:40 par manila

» Japon : les chemins de pélérinage
Mar 07 Nov 2017, 12:38 par manila

» Homéo et aphtes.
Mar 07 Nov 2017, 09:28 par Karma Yéshé

» Le bouddhisme selon Matthieu Ricard
Lun 06 Nov 2017, 20:49 par Karma Yéshé

» Les 4 Nobles Vérités selon le maître Zen Thich Nath Hanh
Lun 06 Nov 2017, 20:03 par Karma Yéshé

» Pourquoi et comment méditer sur la vacuité ?
Lun 06 Nov 2017, 19:57 par Karma Yéshé

» Kyudo, tir à l’arc zen
Lun 06 Nov 2017, 17:57 par manila

» Une policière rencontre Thich Nhat Hanh
Lun 06 Nov 2017, 17:57 par Karma Yéshé

» Homéo et acné
Lun 06 Nov 2017, 16:34 par manila

» Pour les allergiques au lactose
Lun 06 Nov 2017, 07:09 par Karma Yéshé

» Les 5 poisons mentaux.
Dim 05 Nov 2017, 21:24 par Disciple laïc

» Les chants de réalisation des maîtres de la lignée shangpa
Dim 05 Nov 2017, 20:14 par manila

» Pâtes au ofu et paprika de A.Boncompain
Dim 05 Nov 2017, 19:59 par manila

» Le processus de la mort par ph Cornu
Dim 05 Nov 2017, 19:56 par manila

» Chakras et méridiens
Dim 05 Nov 2017, 17:12 par Karma Yéshé

» H E Ravintsara
Dim 05 Nov 2017, 17:08 par Karma Yéshé

» L'instant présent
Dim 05 Nov 2017, 16:10 par Karma Yéshé

» Citation du Bouddha
Dim 05 Nov 2017, 16:08 par Karma Yéshé

» Les 16 attitudes ou l'éducation universelle 1/2
Dim 05 Nov 2017, 15:23 par Karma Yéshé

» Un soir au musée : Angkor
Dim 05 Nov 2017, 15:04 par Karma Yéshé

» Regards zen sur l’alimentation
Dim 05 Nov 2017, 14:52 par manila

» Moine bouddhiste en Kalmoukie
Sam 04 Nov 2017, 12:23 par manila

» Les mantras peuvent guérier les maladies, etc.. ?
Ven 03 Nov 2017, 23:00 par Jorince

» Aide au Bouddhisme
Ven 03 Nov 2017, 21:14 par Invité

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 37 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 34 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana, Disciple laïc, manila


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 93248 messages dans 10846 sujets

Nous avons 4091 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est taradel

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7416)
 
Karma Trindal (6794)
 
petit_caillou (4717)
 
manila (4502)
 
Karma Döndrup Tsetso (3444)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2761)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2041)
 

La Vue Juste - une définition

Partagez
avatar
levitrailleur
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 74
Age : 73
Contrée : Québec, Canada
Arts & métiers : mathématicien et vitrailleur
Disposition de l'Esprit : vers la Lumière !
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 25/05/2010

La Vue Juste - une définition

Message par levitrailleur le Mer 13 Sep 2017, 14:35

Bonjour à toutes et à tous,
M'étant mis à l'étude du Madhyamika, j'essaie de me faire une idée simple et concise de la Vue Juste.
Qui, parmi vous, saurait en donner une définition simple en un seul paragraphe (de 5 à 10 lignes par exemple) ?
Merci de votre collaboration.
Paix et bonté
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: La Vue Juste - une définition

Message par Karma Trindal le Sam 16 Sep 2017, 21:38

Bonjour Levitrailleur,

Karma Sherab Tenpa et moi-même allons essayer de te répondre.

La vue juste:

La vue juste est de pouvoir enlever toutes les vues erronées, ce qui est l'essence même de la pratique. Celui qui a la vue juste ne trouve plus l'insatisfaction (la vue juste engendre joie et bonheur, la vue erronée engendre souffrance et lamentation).
Comprendre ce que Bouddha nous a enseigné sur les 4 Nobles Vérités permet d'avoir une vue et une compréhension juste.
Etudier le sentier octuple et les 6 paramitas permet de développer la vue juste.
Comprendre les 12 facteurs interdépendants le permet également.
Comprendre la loi karmique aussi.
Eviter les 2 vues extrêmes et pratiquer la voie du milieu est pour finir une vue juste.

C'est juste, non? Laughing

Et pour compléter l'étude:

https://www.larbredesrefuges.com/t2977-etude-vue-fausse-vue-juste-vue-parfaite#17943

https://www.larbredesrefuges.com/t10437-moment-present-noble-chemin-octuple#84557

https://www.larbredesrefuges.com/t5-les-quatre-nobles-verites#5

Mais nous arrêtons ici car tu as demandé un petit paragraphe. lol!

Belle soirée!
avatar
levitrailleur
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 74
Age : 73
Contrée : Québec, Canada
Arts & métiers : mathématicien et vitrailleur
Disposition de l'Esprit : vers la Lumière !
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 25/05/2010

Re: La Vue Juste - une définition

Message par levitrailleur le Lun 18 Sep 2017, 01:03

Merci beaucoup à vous deux.
Je suis allé lire votre référence. Dans le cas de la Vue parfaite, il est écrit : « La Vue Parfaite, ou, plutôt, la Vision Parfaite. La Vision Parfaite est la vue juste développée dans son étendue la plus complète. C’est la vision totale de l’homme total, au plus haut niveau concevable de son développement. La Vision Parfaite est la vision sans limites ; c’est la Vision inconditionnée de la Réalité inconditionnée ; c’est la Vision qui transcende l’espace et le temps ; c’est une vision qui transcende la cadre ordinaire de la perception, la relation sujet / objet elle-même. La Vision Parfaite est la vision de Celui qui est Éveillé, de celui qui voit avec Sagesse et Compassion. Ainsi, la Vision Parfaite est la vision du Bouddha. »

Ce que j'en comprends, car j'ai tendance à associer cette définition plutôt à la Vue Juste, c'est que la Vue Juste serait une vue non-duelle, non dualiste, sans sujet ni objet, sans un sujet « moi » qui observe un objet « quelque chose ou un phénomène, ou même un autre sujet ». Une Vue où il n'y aurait que l'« Esprit » et encore faudrait-il identifier ce que nous appelons « Esprit ». Aussi une vue, comme le propose le Madhyamika, entre le nihilisme et l'éternalisme, l'histoire du mirage dans le désert étant particulièrement éclairante en ce qui concerne la « vérité (ou réalité) relative ou conventionnelle ». La « vérité (ou réalité) ultime » appartenant au monde de l'éveil, si je peux m'exprimer de cette manière.

Bref . . . tout ça serait-il une définition acceptable de la Vue juste ?

Paix et bonté
avatar
Blutack
Membre confirmé
Membre confirmé

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 33
Contrée : france
Arts & métiers : sans emploi
Disposition de l'Esprit : déçu
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/09/2010

Re: La Vue Juste - une définition

Message par Blutack le Lun 18 Sep 2017, 15:35

Alors en me basant sur un recueil de conférence fait par Guéshé George Dreyfus sur le Madhyamika, je dirais que la vue juste c'est voir l'absence d’existence intrinsèque du soi et des phénomènes.
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 442
Age : 57
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: La Vue Juste - une définition

Message par tindzin le Mar 19 Sep 2017, 02:15

A vous toutes et tous et surtout à toi levitrailleur,

Bonjour,

C'est marrant, je viens à l'instant de finir l'écriture d'un texte suite à ma pratique de ce jour de Thögyal et Treckchö et celui-ci va un peu dans le sens de ce qu'est la vue juste.

Bonne lecture à vous toutes et tous et n'hésiter pas les questions.

 
Sariputra au sermon du pic du vautour :
 
A mon avis, tout n’a pas été dit sur le sermon du pic du vautour à Rajagria. Sariputra a fait une assez longue énumération de ce qu’il n’y avait pas, dont pas d’oreille, pas d’œil, pas de forme, ni de sans forme, etc …
 
Cependant pour clarifier, il aurait été bon d’ajouter me semble t’il et selon mon ressenti, que toutes notions de temps, de longueur, de largeur, de profondeur et de gravité, de déplacement dans l’espace et de vitesse n’étaient que des notions relatives qui en fait n’avaient aucune existance.
 
De par mes lectures de Maîtres affirmant que rien en fait ne s’étant déployé de la base neutre incréée et non née, tout comme je l’appréhende à travers mon ressenti, comme je l’ai déjà exprimé également, nous même et notre environnement, s’étant déployé de la base neutre non née et incréée, tout en ne l’ayant jamais quitté, nous sommes donc la base neutre et tout ce qui nous entoure et nous même, l’illusion d’évoluer dans notre monde, alors que cette vision est pernicieuse.
 
Cette vision est pernicieuse, dans le sens ou, les événements de notre existence qui se suivent, sont le fruit de causes et d’effets dus à nos actions, dans le cadre de cette expérience d’éveil voilé que l’on nomme samsara.
 
Ce qui va permettre cette prise de conscience est notre capacité à demeurer par la contemplation, dans la vue. Cette vue ce situe au-delà du mental, c’est la nature de l’esprit, rigpa, alors que le mental est la base de l’esprit mondain "sem", dont l’on dit qu’il est marigpa.
 
Dans le samsara, l’on peut mourir de mille et une façons différentes et notre conscience voilée, ainsi que de celles qui nous entourent le croient également, tout comme nous croyons nos sens qui servent à nous situer dans l’espace d’un environnement donné.
 
Ainsi, lorsque l’on meurt, si l’on a pas expérimenté et ressenti le miroir, nous ne pourrons pas connaître que nous ne sommes que reflet et nous continuerons notre migration en tant que conscience individuée, dans l’ignorance du samsara.
 
La place que nous occupons à l’instant dans le samsara, correspond à l’exacte place où nous devons nous trouver et paradoxalement, plus l’on approche la réalité de ce que nous ne sommes pas, plus notre vie tend à se désagréger. Par exemple l’on peut tomber gravement malade, où l’on peut faire de mauvaises rencontres de personnes qui vont nous voler, détruire notre vie et nos souvenirs, s’en prendre à notre entourage.
 
Pour ma part j’ai beaucoup été volé et l’on m’a pris tous mes biens, mes créations et mes souvenirs. J’ai été plusieurs fois l’objet de vols à mon domicile avec chaque fois la perte de parcelles non négligeable de mes données personnelles, de mes souvenirs, ou alors j’ai aussi plusieurs sauvegardes complètes d’ordinateurs perdues d’un seul coup, par le dysfonctionnement de disques durs externes ayant subitement et sans raison particulière, lâché. L’on m’a également délesté de plusieurs téléphones portable, d’un ordinateur volé à mon appartement, j'ai même une fois été jeté en prison par des policiers, un avocat et un magistrat verreux et un escroc pour me racketter, etc.
 
J’ai souvent été maltraité par différents employeurs dans différents types d’activités, alors que presque toujours un collègue compatissant ne comprenait pas pour quelle raison j’avais été licencié. De même, cela m'est arrivé plusieurs fois, dans un temps donné de 18 mois, ceux de ces employeurs qui avaient été trop loin et surtout trop fort avec moi, ont soit perdu leur entreprise, soit ont été à leur tour licencié.

Pourtant longtemps j’ai cru, alors même que j'étais déjà un pratiquant bouddhiste, que j'avais du être un affreux type dans mes vies passées, alors que maintenant je sais que c’était la manière la plus directe que cette conscience s'est donnée en cadeau à elle même, à travers les actes qu'elle a posé durant de multiples existences, afin quelle puisse en une seule vie, purger ses actes négatifs accumulés depuis des temps immémoriaux, afin de pouvoir acquérir la compréhension qu'elle partage aujourd’hui avec vous. Tous ces coups durs vu du samsara, sont en fait des bénédictions, des accélérateurs d’élévation de conscience.
 
Sariputra n’avait pas à en ajouter, la conscience qui cherche la voie de la lumière, trouve elle-même le non chemin de libération de ses illusions à l’insurpassable éveil.

Bien à vous toutes et tous.

tindzin
avatar
levitrailleur
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 74
Age : 73
Contrée : Québec, Canada
Arts & métiers : mathématicien et vitrailleur
Disposition de l'Esprit : vers la Lumière !
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 25/05/2010

Re: La Vue Juste - une définition

Message par levitrailleur le Mar 19 Sep 2017, 12:51

Je suis ici, tôt, ce matin à lire les réponses de Blutack et tindzin. Je vous remercie.

Blutack me donne une définition simple et juste, je crois de la Vue juste. Je l'aime bien. La Vue juste serait-elle aussi simple que cela ? Tout comme dans une très grande partie de l'enseignement bouddhiste, cette définition m'apparaît négative dans le sens où on parle d' « absence » d'existence.

Il y a quelques années, je me disais : « Comment se fait-il que la matière existe ? ». Autant la pierre que l'arbre et les êtres sensibles. Cela m'apparaît encore aujourd'hui un mystère, un miracle. Un miracle en soi serais-je tenté de dire. C'est cette question qui m'a conduit à cette quête bouddhiste. Je comprends assez bien, je crois, la notion d'impermanence, le jeu (ou la loi) de cause à effet. Cette « bougeotte universelle » est quelque chose d'assez extraordinaire, magnifique même, car sans cela, sans ce principe, rien n'existerait car alors il n'y aurait vraiment ni sujet ni objet. Ça fait même peur juste à y penser. Le miracle, c'est que tout change constamment, à différents rythmes. Je vous le dis, l'émotion me vient juste à y penser.

Tindzin a raison de mentionner que dans le Soutra du cœur, il faut comprendre aussi qu'il n'y a non seulement ni œil, ni oreille, etc. mais aussi ni temps, ni longueur, etc. Encore ici, nous sommes dans la négative. Que reste-t-il de positif ? 

Ce que je comprends aussi de l'impermanence, de la cause et de l'effet, c'est qu'avant l'instant présent il y avait un certain « état » des choses et qu'après l'instant présent cet « état » est modifié partout, même aux endroits où on ne le voit pas. En effet, si on pouvoir percevoir ce qui se passe au plan atomique, on s'apercevrait que des particules élémentaires ont changé de place.

Existe-t-il quelque chose qui existe en soi ? L'Abidharma cite l'espace. Non pas l'espace qu'on mesure, mais simplement l'espace au sens large, général, sans penser à la dimension, sans lui donner un attribut de dimension.

Cette Vue juste, serait-elle inconcevable et ineffable ? Tout comme la Perfection de connaissance, la Perfection de connaissance transcendante, faut-il le préciser. Cela étant, la Vue juste serait alors cette Vue de Connaissance. Sans apparition, sans cessation, tout comme l'essence de l'espace. (Pour être honnête, je cite ici une partie d'un quatrain que certains moines récitent avant la pratique du Soutra du cœur). À mon avis, ce quatrain résume, synthétise en lui-même toute la Prajnaparamita. Et quand on le contemple, on ne peut s'élever vers l'éveil.

Encore merci à vous deux pour votre intervention.
Paix et bonté
avatar
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2041
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: La Vue Juste - une définition

Message par vaygas le Mar 19 Sep 2017, 13:35

La vue juste est la disparition de la soif du désir, de l'aversion et de l'illusion.
avatar
levitrailleur
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 74
Age : 73
Contrée : Québec, Canada
Arts & métiers : mathématicien et vitrailleur
Disposition de l'Esprit : vers la Lumière !
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 25/05/2010

Re: La Vue Juste - une définition

Message par levitrailleur le Mar 19 Sep 2017, 13:57

Hum . . . je n'adhère pas tout à fait à cette définition, vaygas.
Je dirais plutôt que la disparition de la soif de quelque chose, etc. est une conséquence de la vue juste.
À remarquer que nous sommes encore dans la négation (la disparition), la non soif.
Paix et bonté
avatar
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2041
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: La Vue Juste - une définition

Message par vaygas le Mer 20 Sep 2017, 11:00

Oui, c'est la conséquence du chemin parcouru qui m’emmène à la vue juste. Donc à mes yeux la définition simple et concise de la vue juste. 
Il n'y a pas de négation la dedans, c'est juste la fin de quelque choses, une libération, autrement cela reste de la dualité. 
Je ne détiens que la vérité du chemine parcouru et il me reste encore une longue une route sur l' Octuple Sentier.
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 442
Age : 57
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: La Vue Juste - une définition

Message par tindzin le Ven 22 Sep 2017, 03:39

Jeu d’ombres et lumières
 
Bonjour Levitrailleur,

« Il n'y a pas », dans le sens exprimé du Sutra du coeur, n'est pas l'expression du nihilisme et d'une forme négative, ce qu'il faut retenir de cette démonstration d'absence est plutôt la claire démonstration de ce qu'il y a, mais ce n'est pas d'un coté c'est l'ombre et de l'autre la lumière. Cet « il n'y a pas », doit plutôt être compris comme notre part d'ombre est en fait la lumière. Ainsi ce n'est pas un match ombre contre lumière, mais comment amener la compréhension à chacun, que l'ombre ce n'est qu'une manière d'appréhender la lumière.

Bien à vous toutes et tous et particulièrement toi Levitrailleur.

tindzin

 
Dakar, le vendredi 22 septembre 2017 à 01:41

Contenu sponsorisé

Re: La Vue Juste - une définition

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov 2017, 12:15