Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Croppe10 Études, Pratiques & Compassion

La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses 5127b810

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle


...

Brave
Le navigateur qui monte
+ Surfez sans publicité !
+ Centré sur la vie privée
+ Rapidité de navigation
+ Modèle de récompense
BAT

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Qu’entend-on vraiment par « tout vient de l’esprit » ?
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyHier à 19:07 par Yeshé Kunga

» Le Sûtra de Vimalakîrti : Présentation générale
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyHier à 13:04 par Disciple laïc

» Le symbole du labyrinthe depuis la nuit des temps
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 31 Mai 2020, 15:07 par Mila

» Un peintre belge: René Magritte
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 31 Mai 2020, 14:17 par Mila

» La place de la foi dans le bouddhisme Vajrayana (rediffusion)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 31 Mai 2020, 11:03 par Disciple laïc

» Coronavirus: interdépendance entre les nations, entre les humains , entre humains et animaux .....
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 28 Mai 2020, 13:07 par Karma Tsultrim Jyurmé

»  Dans le confort et l'aise - extrait (Longchenpa)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMer 27 Mai 2020, 18:31 par Ami

» Qui est vraiment l'homme de couleur ?
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMar 26 Mai 2020, 11:46 par Minako

» Deux kilos deux , Gil Bartholeyns
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyLun 25 Mai 2020, 16:54 par Minako

» La vue et l'action justes ou comment réagir ?
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyLun 25 Mai 2020, 13:56 par Disciple laïc

» Se soigner vegan, naturellement...
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyLun 25 Mai 2020, 11:25 par Minako

» Les voeux de Bodhisattva
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 24 Mai 2020, 12:17 par Mila

» Enseignement sur la pratique de Chenrezi , par Lama Rinchen Palmo
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 23 Mai 2020, 12:49 par Mila

» Lâcher Prise par Arnaud Desjardins
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 23 Mai 2020, 11:49 par Mila

» la posture de zazen et kinhin
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 23 Mai 2020, 08:46 par vaygas

» Conseils de Kalou Rimpoché pour une retraite solitaire
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyVen 22 Mai 2020, 16:11 par Mila

» Initiation de Avalokiteshvara les 29 et 30 mai , par le Dalaï Lama , en direct .
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMar 19 Mai 2020, 11:40 par Mila

» Kagyu Meunlam France 2020 à la Pagode de Vincennes
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 17 Mai 2020, 12:11 par Mila

» Parcours de femmes : Le bouddhisme, une voie d’optimisme
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 17 Mai 2020, 10:51 par Disciple laïc

» Protéger les chats du président de la chasse...
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 16 Mai 2020, 15:17 par Minako

» Rêves réccurents 26 caractères
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 16 Mai 2020, 14:57 par Minako

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 16 Mai 2020, 13:57 par naturopatie

» Enseignements du Dalaï Lama en direct sur le web , les 16 et 17 mai 2020
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 16 Mai 2020, 09:34 par Mila

» Besoin de soutien par les prières
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyVen 15 Mai 2020, 22:29 par Disciple laïc

» Présentation: Bonjour à tous !
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyVen 15 Mai 2020, 15:30 par vaygas

» Les blaireaux, ces héros si discrets
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 14 Mai 2020, 18:15 par Karma Yéshé

» Humour et déconfinement au quotidien
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 14 Mai 2020, 13:49 par Minako

» La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 14 Mai 2020, 10:36 par Pema Gyaltshen

» Bhoutan, le bonheur national brutal ?
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMer 13 Mai 2020, 22:04 par Mila

» "Pour une relance économique intégrant la protection des animaux et de l'environnement.
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMer 13 Mai 2020, 20:39 par Karma Yéshé

» Petit incident : signe ou hasard
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMar 12 Mai 2020, 17:57 par Ahcia

» Confinement et vie quotidienne
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 10 Mai 2020, 17:05 par Minako

» Les balades en foret vont recommencer
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 10 Mai 2020, 16:31 par Minako

» Envers vos pensées, soyez comme le lion, pas comme le chien
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 10 Mai 2020, 16:04 par Mila

» Au nom du Covid-19, les lobbies s'attaquent aux règles envirronementales
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 09 Mai 2020, 20:06 par Karma Yéshé

» Les huit marches vers le bonheur de Bhante Henepola Gunaratana
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyVen 08 Mai 2020, 15:49 par Minako

» Fermer les marchés humides / Pétition
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 07 Mai 2020, 13:07 par Mila

» Petition contre l abattage d un arbre
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 07 Mai 2020, 10:59 par Karma Yéshé

» Bouddha Purnima 2020 dans le monde
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 07 Mai 2020, 10:28 par Mila

» Une vidéo dont le début me met mal à l'aise...
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMer 06 Mai 2020, 14:10 par Ahcia

» Nous sommes remplis de violence
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMer 06 Mai 2020, 12:35 par Mila

» Même si cela paraît irréalisable ....
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 03 Mai 2020, 09:58 par Mila

» Les choses a faire si vous trouvez des oiseaux blesses
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 03 Mai 2020, 08:21 par Karma Yéshé

» Question concernant les cinq agrégats d'attachement
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 02 Mai 2020, 22:47 par Disciple laïc

» Prières pour que cesse la pandémie
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyVen 01 Mai 2020, 10:00 par Pema Gyaltshen

» Le Zen et les Écritures - 1/2 et 2/2
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 30 Avr 2020, 21:43 par Minako

» Citations de George Bernard Shaw
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 30 Avr 2020, 21:33 par Minako

» La présence d'un maître spirituel
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 30 Avr 2020, 11:58 par Mila

» Faire un masque facial en tissu à la maison
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 30 Avr 2020, 11:25 par Mila

» Prière pour Lama TEUNZANG.Montchardon.
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 30 Avr 2020, 11:02 par Ortho

» Coronavirus: les animaux reviennent dans des rues désertées par l'homme .
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyJeu 30 Avr 2020, 10:26 par Minako

» Un lien intéressant pour ceux qui aiment les hirondelles
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMer 29 Avr 2020, 16:23 par Minako

» Meilleure pièce pour l'autel et la méditation
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMar 28 Avr 2020, 18:15 par vaygas

» Face à la pandémie : action, amour et compassion
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMar 28 Avr 2020, 17:15 par Minako

» Le mouvement est l'essence même des choses
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMar 28 Avr 2020, 12:50 par Ami

» Le Dalaï Lama , icône spirituelle
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMar 28 Avr 2020, 12:16 par Mila

» Thaïlande : reportage sur l'aide des temples à la population
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyLun 27 Avr 2020, 23:55 par Ortho

» Heureux anniversaire , Vaygas !
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyLun 27 Avr 2020, 23:48 par Ortho

» L'interférence de l'humain sur la biodiversité , cause de pandémies .
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 26 Avr 2020, 13:23 par Minako

» L'aide alimentaire , victime collatérale du covid19.
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 26 Avr 2020, 09:47 par vaygas

» La mémoire traumatique - Muriel Salmona
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 25 Avr 2020, 21:46 par Minako

» Voyagez gratuitement et sans risques avec votre esprit
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyMar 21 Avr 2020, 08:13 par Pema Gyaltshen

» Une cure de silence par une nonne zen
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyLun 20 Avr 2020, 14:18 par Karma Yéshé

» Stop aux derives de la chasse.
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyLun 20 Avr 2020, 14:16 par Karma Yéshé

» Regardez en direct les jolis bb faucons
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 19 Avr 2020, 17:13 par Minako

» Fabriquer un hôtel à insectes
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 19 Avr 2020, 15:25 par Karma Yéshé

» Une maison pour les hérissons
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 19 Avr 2020, 14:43 par Karma Yéshé

» Prochain Shangpa Mönlam en Bourgogne , dirigé par Kalou Rimpoché
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 19 Avr 2020, 10:35 par Mila

» Poerre Rabhi s inspirer de la nature
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 19 Avr 2020, 08:47 par Karma Yéshé

» Enseignements Zen Sôtô
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 19 Avr 2020, 08:35 par Karma Yéshé

» Question: Comment allez-vous tous?
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptyDim 19 Avr 2020, 08:32 par Karma Yéshé

» Pratique de Base, la compassion de Chenrezik
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 18 Avr 2020, 20:26 par Karma Yéshé

» Prochains Shangpa Mönlams 2020
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 18 Avr 2020, 20:24 par Karma Yéshé

» L'impermanence est comme un ami
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 18 Avr 2020, 20:23 par Karma Yéshé

» Plutôt vidéo du jour
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses EmptySam 18 Avr 2020, 20:18 par Karma Yéshé

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 41 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 41 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 103885 messages dans 12151 sujets

Nous avons 4429 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Perfid777

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7647)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_leftLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses BarLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_right 
Karma Trindal (7080)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_leftLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses BarLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_right 
petit_caillou (4776)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_leftLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses BarLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_leftLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses BarLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3386)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_leftLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses BarLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_right 
MionaZen (3353)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_leftLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses BarLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_right 
Karma Yéshé (3197)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_leftLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses BarLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_right 
vaygas (2755)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_leftLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses BarLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_right 
Mila (2501)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_leftLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses BarLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2308)
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_leftLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses BarLa pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Bar_right 

Les posteurs les plus actifs du mois

-30%
Le deal à ne pas rater :
30% sur les abonnements PlayStation Plus & PlayStation Now
41.99 € 59.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
NIKE Chaussures de running REVOLUTION 5 – Homme ...
Voir le deal
34.99 €

La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7647
Zodiaque : Cancer Âge : 65
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Message par Pema Gyaltshen le Mer 08 Avr 2020, 17:32

Bonjour, pour information...

Quelques éléments provenant des Enseignements Précieux de Kyabje Rabjam Rinpoché
Tradition de Sechen; Lignée de Dilgo Khyentsé Rinpoché

Les Mamos sont une catégorie de Dakinis, certaines sont éveillées d’autres pas, qui sont les protectrices des charniers et qui possèdent le pouvoir de contrôler tous les autres types d’énergies (fantômes, nagas, et beaucoup d’autres).

Lorsqu’une énergie est abimée, par la faute ou pas des humains, il se peut que les humains en fassent les frais, ce qui est – selon les croyances du Bouddhisme Tibétain – typiquement les cas de certaines maladies infectieuses qui ne sont normalement pas destinées aux humains.  Les Mamos peuvent également souffrir de dysharmonie entre elles, et les humains en être les victimes collatérales.

On leur prie de pacifier tout type d’énergies extérieures, intérieures et secrètes, et de faire régner l’harmonie entre elles. Face à des obstacles ou circonstances négatives, de nombreux grands maîtres, comme Guru Rinpoche et Vimalamitra , eurent recours à la supplication aux Mamos et c’est ce qui leur permit de les surmonter. 
C'est pourquoi tous les monastères en relations avec la Lignée de Dilgo Khyentsé  ( dont le mien à Bruxelles )
participent à une grande chaine de pratique de la Sadhana pour "pacifier les Mamos."
En tant que groupe d’élèves de Kyabje Rabjam Rinpoché,  nous sommes honorés de participer à cette accumulation.

Les nombres des pratiques sont envoyés quotidiennement aux Rinpochés de Shechen. 
Ces pratiques nécessitent les initiations requises, "Wang" et "Lung " c'est à dire les transmissions et autorisations comme toujours dans le cadre de la Tradition authentique.


_________________
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Benzar10
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Pema_g10
Mila
Mila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 2501
Zodiaque : Gémeaux Âge : 52
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : méditation, partage
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Titre-sujet Re: La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Message par Mila le Mer 08 Avr 2020, 18:55

Bonne pratique , reliée à l'école Nyingma-pa , si je comprends bien ?


_________________
[b]" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)[/b]
                          
Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7647
Zodiaque : Cancer Âge : 65
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet Re: La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Message par Pema Gyaltshen le Mer 08 Avr 2020, 19:25

A Bruxelles oui c'est le Centre Nyingma-pa qui est sous l'autorité de Rabjam Rinpoché depuis une vingtaine d'année.
Ceci dit le monastère de Sechen et Dilgo Khyentsé ont toujours fait partie du mouvement RIME
qui est ouvert aux quatre écoles Tibétaines.
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses 84159


_________________
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Benzar10
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Pema_g10
Mila
Mila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 2501
Zodiaque : Gémeaux Âge : 52
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : méditation, partage
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Titre-sujet Re: La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Message par Mila le Mer 08 Avr 2020, 19:35

Quel est le nom de cette pratique ?

Nécessite-t-elle une initiation ?


_________________
[b]" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)[/b]
                          
Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7647
Zodiaque : Cancer Âge : 65
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet Re: La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Message par Pema Gyaltshen le Jeu 09 Avr 2020, 09:28

Pacifier la turbulence des mamos
Une courte liturgie de Shétchen Gyaltsab Gyurme Pema Namgyal 
Oui bien sûr, comme toute pratique authentique, il faut les "autorisations" c'est à dire la lecture et la transmission par un Lama ou un Khenpo.
Il vous suffit de contacter le monastère de Sechen
Ou éventuellement notre Khenpo Tséten à Bruxelles ou à Nyima Dzong ( France )
Mais en ce moment le Khenpo est confiné à Bruxelles…
Je peux vous donner le contact par MP
Désolé, je ne publie pas la pratique sur le Forum, ni ailleurs.
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses 586300


_________________
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Benzar10
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Pema_g10
Mila
Mila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 2501
Zodiaque : Gémeaux Âge : 52
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : méditation, partage
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Titre-sujet Re: La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Message par Mila le Jeu 09 Avr 2020, 10:07

Merci Péma  Smile

C'était pour l'information .
Je me suis fait un programme de pratique qui me convient , je ne compte rien ajouter pour le moment .

J'avais entendu des Tibétaines parler des Mamos ....dans un rickshaw collectif à Delhi , mais n'avait pas bien compris de quoi il s'agissait . J'en sais un peu plus maintenant .
                                                             La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses 586300


_________________
[b]" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)[/b]
                          
Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7647
Zodiaque : Cancer Âge : 65
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet Re: La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Message par Pema Gyaltshen le Jeu 09 Avr 2020, 10:36

Mamo (Skt. Mātṛ ou mātṛkā ; Tib. མ་ མོ་, Wyl. Ma mo )
- divinités féminines courroucées faisant partie de l' entourage d' Ekadzati .
Les mamos sont considérés comme faisant partie des principales forces
naturelles susceptibles de réagir à la mauvaise conduite humaine et à la
mauvaise utilisation de l'environnement en créant des obstacles et des
maladies.
Patrul Rinpoché
classe les mamos verbaux dans la classe preta des êtres vivants . Il y a:
mamos de sagesse,
mamos avec karma spécial et
Mamos mondaines.


_________________
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Benzar10
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Pema_g10
Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7647
Zodiaque : Cancer Âge : 65
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet Re: La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Message par Pema Gyaltshen le Jeu 14 Mai 2020, 10:34

Je reviens sur les MAMOS
avec un extrait d'un enseignement ( assez long ) venant de Lama Rangbar
Tradition Nyingma.


Dans le Vajrayana, il est fréquemment fait mention de huit classes d'êtres. Parmi celles-ci, on trouve les Nagas ou castes de serpents, les seigneurs de la Terre, les Tsen, les esprits des arbres, une classe cannibale appelée Rakshasa, les Esprits-Rois, les Dza ou émanations planétaires ou astrologiques, les géants ou Yakshas (parfois appelés en anglais Gin ou Genies, Shinje ou death spirits (Tib Wyl. gshin rje)), Tseurang, aussi connus sous le nom de Lutins / Farfadets et Bar tsam gyi Lha, ou des êtres d'état intermédiaire (disons des fées volantes). Il y a aussi les Mamos, les êtres élémentaires féminins. Comme les systèmes qui énumèrent ces êtres varient, il en va de même pour leur classification et leur catégorisation. Dans certains systèmes, les Du ou quatre maras sont en tête de liste.




Parmi ceux-ci, bien que les Nagas et les Esprits-Rois puissent également causer des maladies, les Mamos (skt Matrikas) semblent être spécifiquement liées à ces types de virus. Les Mamos sont parfois représentées comme des femmes effrayantes aux cheveux hérissés, aux dents hargneuses, portant diverses peaux d'animaux ou des ceintures faites de peau humaine ou de peaux écorchées d'enfants, ou encore tenant un sac de poison ou de maladies pestilentielles et un lasso; notez que le mot virus signifie également poison. D'autres fois, elles sont extrêmement belles avec des corps différents, des coiffures, des vêtements, des parures, différents objets à la main et avec des pouvoirs de séduction. **




Il est communément admis parmi les lamas et les disciples expérimentés que la maladie qui nous atteint, de la famille des Covid-19 et d'autres virus similaires, est une manifestation de ce que l'on pourrait appeler le comportement révolté ou instable des Mamos. On peut dire que c'est un message de leur part, car c'est leur façon directe de communiquer avec nous.

L'un des aspects les plus intéressants des Mamos est qu'elles peuvent être soit très utiles à l'humanité, soit nuisibles, selon notre propre comportement. Cela ne signifie même pas que leur comportement diffère dans les deux cas, il suffit que ce soit notre propre comportement qui diverge. Si nous nous comportons de manière respectueuse, conscients de notre relation avec elles, elles se présentent comme étant en symbiose. C'est une faculté qui rend cette situation intéressante et importante.

Les Mamos jouissent d'un statut, de lignes d'autorité et de pouvoir. Au moment où un énorme fléau se manifeste dans le monde humain, il doit d'abord correspondre d'une manière ou d'une autre avec la sphère de la Sagesse ultime. En d'autres termes, la manifestation du virus doit d'abord être approuvée par le chef des Mamos qui ne se situe plus dans la confusion du samsara comme les autres êtres ordinaires. D'ailleurs, la sagesse n'est pas l'amie de nos préférences personnelles, sauf si elle est vraiment notre seule et unique préférence ... De là, les sbires, qui reçoivent des ordres de ces hauts patrons mais qui sont plus proches de la sphère des êtres ordinaires, reçoivent alors leurs "ordres de marche" pour exécuter les phénomènes.




Le plus haut Protecteur de l'école Nyingma ou école des Anciens est une femme mamo appelée Ekajati ou "La Mère célibataire". Elle a un sein, un œil, et ses cheveux sont ramenés sur le dessus de sa tête en un seul nœud supérieur. Chaque fois que nous recevons une initiation aux mandalas tantriques de Divinités importantes, mâles ou femelles, nous le faisons en comprenant qu'il y a des règles du jeu et que nous sommes soumis à ces règles. Notre système devient adapté ou calibré pour écouter les signaux que ces féroces gardiens nous offrent quotidiennement. Nous sommes tenus de nous asseoir avec nous-mêmes et d'écouter attentivement ces indices et instructions. Lorsqu'on lui a demandé s'il lisait le journal, Sa Sainteté Dudjom Jigdrel Yeshe Dorje a répondu (pour paraphraser) : "Je n'ai pas besoin de lire les journaux. Je peux simplement lire les nouvelles du monde entier dans le ciel à n'importe quel moment".

A l'origine, Ekajati, Mamo Pokhasiddhi, Durtrod Lhamo et d'autres n'étaient pas des êtres apprivoisés. Bien au contraire, ils étaient sauvages et indisciplinés et souvent assez destructeurs pour les humains; ils perdaient facilement et souvent leur sang-froid. Si les humains se trompaient de comportement, même involontairement ou sans être vus par d'autres humains, ces êtres se vengeaient instantanément et sans avertissement. Mais des Etres réalisés avec un grand pouvoir, utilisant une combinaison de compassion (compétence/méthode) et de sagesse, liaient sous serment ces êtres et transformaient leur vie en expression de Sagesse parfaite et en tant que Protecteurs des méthodes. La relation avec les Mamos et les autres Protecteurs liés par serment était un aspect de soutien mutuel ou symbiotique des humains vivant en harmonie avec la nature et ses besoins.

Dans les bonnes périodes où tout allait bien, une culture ou un pays entier maintenait quotidiennement sa relation vivante avec ces différentes classes d'êtres interdimensionnels par la pratique des offrandes. Ces pratiques donnaient aux humains le temps et les moyens d'écouter l'appel de la voix des éléments et d'ajuster leurs comportements en fonction des besoins. Ces pratiques assuraient les précipitations en temps voulu, des récoltes abondantes, la guérison des maladies, etc. Au Tibet, la souveraineté de tout le pays reposait sur le maintien de la relation entre le peuple et ces féroces gardiens, et pourtant cette relation s'est brisée lorsque la politique a pris le pas sur l'harmonie avec la nature.




Même si vous deviez trouver une idée par vous-même, il serait très difficile de nommer un événement ou une chose particulière qui serait plus efficace que le coronavirus pour unifier l'humanité. Considéré comme la manifestation d'un Être de Sagesse, le virus a la capacité de transcender toutes les lignes politiques. Le virus n'est pas un républicain ou un démocrate. La couleur de votre peau n'a pas d'importance et votre pays d'origine non plus. Il ne se soucie pas vraiment de votre âge, et bien que l'argent et les bunkers souterrains de plusieurs millions de dollars puissent permettre une certaine mesure d'isolement, les bunkers ne sont peut-être pas plus impénétrables que la résistance de notre propre système immunitaire.

Beaucoup d'entre nous peuvent déjà voir le virus lui-même comme un message des Mamos, qui ont été chargées depuis des milliers d'années de jouer un rôle vital dans le maintien de l'équilibre des éléments du monde. En fait, elles ne sont rien d'autre que la personnification des éléments. Imaginez si le feu pouvait parler ! Aujourd'hui, même de nombreuses personnes qui se considèrent comme des penseurs responsables dotés de compétences scientifiques parlent de la manifestation de ce virus de manière personnifiée, en considérant au minimum qu'il y a là une relation de cause à effet.

Bien que beaucoup prétendent que le virus n'est pas aéroporté, l'OMS explique qu'il est transmis par l'air. Le moyen de propagation du virus concerne donc la contamination de l'élément spatial, appelé "Nam drip" par les Lamas à l'époque moderne. Nam drip se traduit en gros par "obscurcissement du ciel". Cet obscurcissement a commencé par la pollution au carbone, en général, et s'est poursuivi par la pulvérisation de particules en aérosol.




Les maladies respiratoires ont connu un pic au cours des deux dernières décennies. Il n'est pas étonnant que la partie de l'homme qui s'occupe le plus directement du ciel lui-même, les poumons, soit la première cible à être atteinte par le virus. Une autre partie plus poétique de la palette des composants de cette relation de cause à effet est l'origine du virus : il se serait développé par métamorphose d'un virus propagé par un serpent, un Naga ou une entité aquatique, en une chauve-souris, une créature de l'espace. Les premiers tantras médicaux font référence à plusieurs aliments particuliers qui doivent être évités, et la chair des chauves-souris figure en tête de liste noire. Peu importe si vous pensez que ce virus a été fabriqué par l'homme ou utilisé comme arme, car cela ne diminue en rien son origine, sa trajectoire ou son moyen de déplacement, ni n'affecte la logique naturelle des représailles.




Mais l'obscurcissement du ciel ne s'arrête pas au niveau des produits chimiques ou des particules aériennes. Toutes sortes d'ondes énergétiques de différentes fréquences sont diffusées par la radio, les radars, les micro-ondes, les 3G, 4G et 5G, entre autres sources. Pour notre propre confort, nos résidences disposent d'une liaison wifi dans toute la maison sans que nous réfléchissions aux effets secondaires subtils ou même manifestes. Beaucoup de gens ont rapidement un mal de tête foudroyant rien qu'en étant près d'une tour de téléphonie mobile ou en ayant leur téléphone portable à hauteur de la tête. Après tout, nous sommes faits en grande partie d'eau et les ondes nous traversent ...

Là encore, il y a un autre facteur qui contribue à la goutte de Nam (en : Nam drip) et c'est le fait d'être assis devant un ordinateur : nos yeux sont bombardés non seulement par les radiations de l'écran, mais aussi par les images que nous voyons et que nous devons digérer d'une manière ou d'une autre. Les images et les choix énergétiques qu'elles nous demandent -- comme "essayez de l'obtenir de cette façon", "n'aimez pas cela, essayez de l'éviter" et "cela n'a rien à voir avec moi, je l'ignorerai" -- sollicitent notre système, obscurcissant l'espace fondamental de notre esprit. Cette obscurcissement perturbe la qualité de notre sommeil, augmente notre niveau de stress, et affecte même notre capacité à digérer correctement. Bien que nous pensions que les créatures marines soient les seuls êtres bâillonnés avec des cordes en plastique et des sacs flottants, etc., nous sommes nous-mêmes asphyxiés par l'air malsain et notre esprit obstrué.

Les tantras fournissent aux pratiquants bouddhistes de nombreuses méthodes sublimes pour surmonter les obstacles tels que les épidémies et les virus. La plupart de ces enseignements, qu'ils agissent du côté féminin ou masculin, nous permettent de surmonter les influences de fond de nombreuses forces invisibles; celles-ci s'imposent à nos organismes, les surchargeant de travail, et nous rendent vulnérables à leur nature qui consiste simplement à se reproduire. La clé pour vaincre tout virus consiste alors à trouver un moyen pour nos propres systèmes de reconnaître et d'éliminer l'intrus. Même les vaccins sont supposés permettre ce même mécanisme. Le boulot du virus consiste lui à rester furtif tout en se cachant dans les recoins sombres de notre incapacité à les identifier ou à les localiser pour rejeter leur programme.

Cela nous amène aux pratiques qui nous aident à faire exactement cela. Je déteste entrer dans des discussions politiques, mais à titre d'exemple, lorsqu'un fonctionnaire d'un pays propose en gros que si vous êtes vieux, vous devez vous sacrifier pour le bien de l'économie, ce n'est pas un message sain à intérioriser. Un tel message, s'il était intériorisé, pourrait amener exactement votre système à se résigner à la défaite face à ce voleur qui vous a menti en vous disant qu'il était le releveur de compteurs et que c'est pour cela qu'il s'est faufilé dans votre salon ... c'est un aspect de ce que Dön (forces invisibles) veut dire. D'une certaine manière, se dissimulent à l'arrière-plan des esprits malveillants et agités qui traversent le mental de chacun et qui sont loin d'être fondés sur la sagesse ou la compassion. Nous devons pacifier notre propre frustration, notre haine et toutes les autres causes qui résident en nous.

Dans le panthéon des pratiques tibétaines, on trouve les pratiques de Sangyé Menla ou d'Urgyen Menla (Bouddhas de la médecine), la pratique de Tara Ritröd Lomma Gyönma (la vingtième Tara qui protège des pandémies); la pratique du Vajra Body Armor, une forme de Guru Dragpo; Ta Chag Khyung Sum, la réunion de trois Divinités extrêmement courroucées, Hayagriva, Vajrapani et Garuda; et enfin, Mamo Truk Kong (parmi beaucoup d'autres). Ces pratiques fonctionnent à différents niveaux pour surmonter la réalité du contexte invisible favorisant les maladies contagieuses. L'une de ces pratiques consiste, par exemple, à apaiser l'agitation des Mamos à la fois en reconnaissant et en excusant nos propres méfaits ainsi que les samayas brisés; également la pratique de shakpa (rituel du Tcheu), et en faisant des offrandes par le biais de différents éléments, généralement la fumée ou, autrement dit, en offrant des médicaments par les airs. Là encore, la notion de samaya ou de lien avec les Mamos est essentielle. Une fois de plus, les Mamos ne sont pas réellement séparées de nous et lorsqu'elles sont irritées, cela signifie généralement que nous sommes emplis de frustration, d'agitation, de colère et de haine.




Ces pratiques ne fonctionnent que lorsque certains éléments sont présents. Pour commencer, nos excuses doivent être sincères, il n'y a pas d'échappatoire; cela signifie que nous devons comprendre ce que nous avons fait de travers dans notre vie personnelle. Et, finalement, nous devons promettre de ne plus jamais commettre de tels actes. Bien que cela ne signifie pas que le virus disparaîtra instantanément, la cause peut disparaître, ce qui apaisera l'intensité de toute nouvelle manifestation.




D'une certaine manière, les pratiques nous aident à comprendre comment nous nous sommes laissés duper par des concepts et des messages erronés, et avons pu remédier à la situation. Vous ne pourrez pas attraper un voleur si vous ne savez même pas qu'il est déjà dans votre maison déguisé en abat-jour ... Une fois que nous aurons identifié un ennemi ou un intrus tel qu'un virus et que nous aurons vraiment décidé que nous avons le droit de vivre, notre système fera tout ce qui est nécessaire pour nous débarrasser de cette interférence parasite. Ceci est la clé de quelques-unes des méthodes à utiliser.




Les Amérindiens ont et ont toujours eu leurs propres pratiques pour assurer de bonnes relations avec ces êtres, intrinsèquement reliés à leur mode de vie quotidien élémentaire, pour ainsi dire infaillible. Heureusement, nombre de ces exemples vivants nous entourent aujourd'hui. C'est la preuve qu'il ne s'agit pas d'une vision dogmatique mais d'une compréhension très naturelle. Malheureusement, dans le monde d'aujourd'hui, les gens se sont éloignés des subtilités de l'esprit en ne retenant que les aspects les plus visibles physiquement du phénomène, et ont donc augmenté leur attachement et leur concentration. Il y a longtemps, je crois, à l'époque de Louis Pasteur, lorsque les microbes ont été découverts pour la première fois, celui-ci a été ridiculisé par des affirmations de la communauté scientifique telles que "Si vous ne pouvez pas le voir, ils ne peuvent pas vous faire de mal". Aujourd'hui, ayant constaté que de petites choses au-delà de notre capacité de perception régissent notre existence même, nous sommes devenus de plus en plus réceptifs à l'exploration de choses infiniment petites et même de nanotechnologies. Mais nous restons encore essentiellement matérialistes dans nos conceptions. Et alors que nous reconnaissons aujourd'hui que la petite taille ne diminue en rien le potentiel d'une forte influence, nous ignorons encore, dans l'ensemble, les messages subtils et hyper subtils qui nous parviennent. Nous les avons ignorés à maintes reprises, agissant comme de très mauvais enfants qui souillent irrévérencieusement leurs propres lits.

D'innombrables personnes méconnaissent ou ne se soucient pas de ce que nous faisons à la planète et continuent à agir comme s'il n'y avait pas de causes ni d'effets sur un système bien délimité dont nous faisons tous partie. Le message des Mamos n'est donc rien d'autre qu'un savoir-faire tout naturel. Comme une mère qui aime et protège ses propres enfants, les Mamos ont envoyé des signaux d'avertissement. Lorsque nous les avons ignorés, elles ont haussé le ton avec de puissants phénomènes météorologiques. Une fois de plus, elles se sont exprimées sous la forme du feu, qui se déchaînait dans différentes régions du monde. Les Mamos secouent régulièrement leur corps constitué d'éléments terrestres et pourtant nous agissons comme une colonie de fourmis, surpris que nous sommes par quelque chose que nous croyons sans rapport avec nous. Pour la plupart, nous autres humains ne faisons tout simplement pas notre devoir ou ne comprenons pas notre interdépendance inhérente.

Ce virus, comme nous l'appelons, va continuer à étendre son influence. C'est le message viral des Mamos qui nous invitent tous à nous rassembler, à coopérer et à examiner la nature indisciplinée de nos propres esprits et actions et à les détendre au plus profond de nous-mêmes. Pas de platitudes politiques, pas de postures et de mensonges égoïstes et peu convaincants, et pas de martèlement narcissique de la poitrine ne nous détourneront de notre tâche d'un iota. Le nombre de personnes qui vont mourir de cette maladie signifie que tout le monde connaîtra probablement quelqu'un qui a été touché ou tué par cette vague à un moment donné. La plaisanterie qui a circulé dans laquelle Trump aurait dit "Des gens qui ne sont jamais morts auparavant sont en train de mourir" va créer une pression qui empêchera les gens de considérer la politique de la manière habituelle. Les excuses ne sauveront pas les gens. Le rationalisme budgétaire et les idéologies capitalistes n'arrêteront pas ce virus. Nous verrons un raz-de-marée de besoins de la population affluer aux portes de tous les bureaux publics et seules les personnes mûres et courageuses occuperont ces postes de première ligne. Ces postes ne seront pas occupés par des personnes au cœur faible, mais par ceux qui comprennent qu'il n'y a rien de plus élevé que le service désintéressé.




Il est intéressant de noter que les canaux de Venise, en Italie, se nettoient spontanément et que les dauphins se rapprochent des plages de la Méditerranée. Sans le problème chronique des humains polluant l'eau, elle (Mamaki) est résistante. Il y a un avenir pour l'humanité après la disparition de ce virus; gardez à l'esprit que la seule chose qui puisse l'arrêter est la coopération et un changement dans le comportement des humains. Il ne reste sur cette planète aucune espèce issue des extinctions massives précédentes qui ne se soit pas adaptée.




Nous ne pouvons pas éliminer les Mamos, mais elles peuvent certainement nous éliminer nous-mêmes si c'est ce que nous trouvons nécessaire. Nous devons plutôt tenir compte du message des Mamos et adapter suffisamment nos modes de vie, avec respect, révérence et même gratitude pour avoir été corrigés de notre chemin errant d'autodestruction. Non, laissez-moi reformuler : soit nous faisons tout cela, soit nous périssons, car les Mamos continueront leur travail consistant en réponses parfaitement calibrées à notre comportement jusqu'à ce que nous les écoutions et nous adaptions, ou encore que nous nous transformions en êtres nouveaux ou que nous retournions à la terre (leurs corps), d'où nous sommes nés en premier lieu.




Comme d'habitude, le thème du jeu est humilité, compassion et sagesse. Commençons par un peu d'humilité et louons les Mamos. J'hésite à proposer cette nouvelle façon pesante de voir et d'agir, mais ce ne sont pas les Mamos qui manquent d'intelligence, c'est notre propre incapacité à reconnaître nos propres défauts qui est en cause. Il semble que nous détestions simplement admettre que nous avons tort parce que nous nous sentons tous tellement en droit dans tout ce que nous pensons, disons et faisons. Nous ne sommes donc pas de très bons enfants ni de très bons parents.




Si un individu souffre de sérieuses perturbations de l'esprit, les effets sont généralement assez limités à sa propre sphère de vie; les proches d'une telle personne peuvent être affectés de plusieurs façons, mais la portée globale de la cause n'est pas énorme en ce qui concerne toute une population. Cependant, lorsque des groupes importants d'êtres humains adaptent certains comportements, modes de consommation, utilisations de technologies, pillage effréné et pollution de l'environnement, il y a un poids collectif des actions, qui se traduit par la perturbation effective des cinq éléments extérieurs comme décrit ci-dessus. En tant que tel, puisque ce problème a été créé par les actions collectives des humains, il doit être résolu en tant qu'action collective, et cela pourrait être une bénédiction si nous jouons nos cartes comme il convient, dès aujourd'hui.

Faites toutes les excellentes pratiques que vous souhaitez, mais sachez que si elles ne sont pas basées sur la compassion mais plutôt sur la peur et des perspectives égoïstes, elles ne seront probablement d'aucune utilité ! De plus, elles ne feront que vous agiter davantage. Les pratiques de Tara sont donc un choix particulièrement sûr.





La forte perturbation de nos esprits, due à la peur du virus ou à un sentiment d'impuissance face à cette situation, ou à la frustration de nos dirigeants ou d'autres personnes, peut être apaisée par une simple compréhension. Une fois de plus, la réponse est l'éveil de notre propre Bodhi-Mind de compassion et le recours à des prières et des actions de compassion qui ont un effet positif sans faille dans le monde réel. Tous les êtres souhaitent le bonheur et pourtant, ils ne semblent pas savoir comment le manifester; ils souhaitent être libérés de la souffrance mais ne semblent pas être en mesure de l'éviter.

Alors, veuillez utiliser les quatre méditations illimitées et impliquez tous les êtres dans un collectif de sagesse empreinte de compassion. Vous n'êtes jamais vraiment seul.





"Que tous les êtres connaissent le bonheur et la cause du bonheur. Qu'ils soient libérés de la souffrance et de la cause de la souffrance. Puissent-ils ne jamais être dissociés du bonheur suprême qui est sans souffrance. Qu'ils restent dans l'équanimité sans limite, sans attachement aux êtres chers et sans rejet des autres".


_________________
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Benzar10
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Pema_g10
Pema Gyaltshen
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7647
Zodiaque : Cancer Âge : 65
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Arts
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Titre-sujet Re: La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Message par Pema Gyaltshen le Jeu 14 Mai 2020, 10:36

Je reviens sur les MAMOS
avec un extrait d'un enseignement ( assez long ) venant de Lama Rangbar
Tradition Nyingma.


Dans le Vajrayana, il est fréquemment fait mention de huit classes d'êtres. Parmi celles-ci, on trouve les Nagas ou castes de serpents, les seigneurs de la Terre, les Tsen, les esprits des arbres, une classe cannibale appelée Rakshasa, les Esprits-Rois, les Dza ou émanations planétaires ou astrologiques, les géants ou Yakshas (parfois appelés en anglais Gin ou Genies, Shinje ou death spirits (Tib Wyl. gshin rje)), Tseurang, aussi connus sous le nom de Lutins / Farfadets et Bar tsam gyi Lha, ou des êtres d'état intermédiaire (disons des fées volantes). Il y a aussi les Mamos, les êtres élémentaires féminins. Comme les systèmes qui énumèrent ces êtres varient, il en va de même pour leur classification et leur catégorisation. Dans certains systèmes, les Du ou quatre maras sont en tête de liste.




Parmi ceux-ci, bien que les Nagas et les Esprits-Rois puissent également causer des maladies, les Mamos (skt Matrikas) semblent être spécifiquement liées à ces types de virus. Les Mamos sont parfois représentées comme des femmes effrayantes aux cheveux hérissés, aux dents hargneuses, portant diverses peaux d'animaux ou des ceintures faites de peau humaine ou de peaux écorchées d'enfants, ou encore tenant un sac de poison ou de maladies pestilentielles et un lasso; notez que le mot virus signifie également poison. D'autres fois, elles sont extrêmement belles avec des corps différents, des coiffures, des vêtements, des parures, différents objets à la main et avec des pouvoirs de séduction. **




Il est communément admis parmi les lamas et les disciples expérimentés que la maladie qui nous atteint, de la famille des Covid-19 et d'autres virus similaires, est une manifestation de ce que l'on pourrait appeler le comportement révolté ou instable des Mamos. On peut dire que c'est un message de leur part, car c'est leur façon directe de communiquer avec nous.

L'un des aspects les plus intéressants des Mamos est qu'elles peuvent être soit très utiles à l'humanité, soit nuisibles, selon notre propre comportement. Cela ne signifie même pas que leur comportement diffère dans les deux cas, il suffit que ce soit notre propre comportement qui diverge. Si nous nous comportons de manière respectueuse, conscients de notre relation avec elles, elles se présentent comme étant en symbiose. C'est une faculté qui rend cette situation intéressante et importante.

Les Mamos jouissent d'un statut, de lignes d'autorité et de pouvoir. Au moment où un énorme fléau se manifeste dans le monde humain, il doit d'abord correspondre d'une manière ou d'une autre avec la sphère de la Sagesse ultime. En d'autres termes, la manifestation du virus doit d'abord être approuvée par le chef des Mamos qui ne se situe plus dans la confusion du samsara comme les autres êtres ordinaires. D'ailleurs, la sagesse n'est pas l'amie de nos préférences personnelles, sauf si elle est vraiment notre seule et unique préférence ... De là, les sbires, qui reçoivent des ordres de ces hauts patrons mais qui sont plus proches de la sphère des êtres ordinaires, reçoivent alors leurs "ordres de marche" pour exécuter les phénomènes.




Le plus haut Protecteur de l'école Nyingma ou école des Anciens est une femme mamo appelée Ekajati ou "La Mère célibataire". Elle a un sein, un œil, et ses cheveux sont ramenés sur le dessus de sa tête en un seul nœud supérieur. Chaque fois que nous recevons une initiation aux mandalas tantriques de Divinités importantes, mâles ou femelles, nous le faisons en comprenant qu'il y a des règles du jeu et que nous sommes soumis à ces règles. Notre système devient adapté ou calibré pour écouter les signaux que ces féroces gardiens nous offrent quotidiennement. Nous sommes tenus de nous asseoir avec nous-mêmes et d'écouter attentivement ces indices et instructions. Lorsqu'on lui a demandé s'il lisait le journal, Sa Sainteté Dudjom Jigdrel Yeshe Dorje a répondu (pour paraphraser) : "Je n'ai pas besoin de lire les journaux. Je peux simplement lire les nouvelles du monde entier dans le ciel à n'importe quel moment".

A l'origine, Ekajati, Mamo Pokhasiddhi, Durtrod Lhamo et d'autres n'étaient pas des êtres apprivoisés. Bien au contraire, ils étaient sauvages et indisciplinés et souvent assez destructeurs pour les humains; ils perdaient facilement et souvent leur sang-froid. Si les humains se trompaient de comportement, même involontairement ou sans être vus par d'autres humains, ces êtres se vengeaient instantanément et sans avertissement. Mais des Etres réalisés avec un grand pouvoir, utilisant une combinaison de compassion (compétence/méthode) et de sagesse, liaient sous serment ces êtres et transformaient leur vie en expression de Sagesse parfaite et en tant que Protecteurs des méthodes. La relation avec les Mamos et les autres Protecteurs liés par serment était un aspect de soutien mutuel ou symbiotique des humains vivant en harmonie avec la nature et ses besoins.

Dans les bonnes périodes où tout allait bien, une culture ou un pays entier maintenait quotidiennement sa relation vivante avec ces différentes classes d'êtres interdimensionnels par la pratique des offrandes. Ces pratiques donnaient aux humains le temps et les moyens d'écouter l'appel de la voix des éléments et d'ajuster leurs comportements en fonction des besoins. Ces pratiques assuraient les précipitations en temps voulu, des récoltes abondantes, la guérison des maladies, etc. Au Tibet, la souveraineté de tout le pays reposait sur le maintien de la relation entre le peuple et ces féroces gardiens, et pourtant cette relation s'est brisée lorsque la politique a pris le pas sur l'harmonie avec la nature.




Même si vous deviez trouver une idée par vous-même, il serait très difficile de nommer un événement ou une chose particulière qui serait plus efficace que le coronavirus pour unifier l'humanité. Considéré comme la manifestation d'un Être de Sagesse, le virus a la capacité de transcender toutes les lignes politiques. Le virus n'est pas un républicain ou un démocrate. La couleur de votre peau n'a pas d'importance et votre pays d'origine non plus. Il ne se soucie pas vraiment de votre âge, et bien que l'argent et les bunkers souterrains de plusieurs millions de dollars puissent permettre une certaine mesure d'isolement, les bunkers ne sont peut-être pas plus impénétrables que la résistance de notre propre système immunitaire.

Beaucoup d'entre nous peuvent déjà voir le virus lui-même comme un message des Mamos, qui ont été chargées depuis des milliers d'années de jouer un rôle vital dans le maintien de l'équilibre des éléments du monde. En fait, elles ne sont rien d'autre que la personnification des éléments. Imaginez si le feu pouvait parler ! Aujourd'hui, même de nombreuses personnes qui se considèrent comme des penseurs responsables dotés de compétences scientifiques parlent de la manifestation de ce virus de manière personnifiée, en considérant au minimum qu'il y a là une relation de cause à effet.

Bien que beaucoup prétendent que le virus n'est pas aéroporté, l'OMS explique qu'il est transmis par l'air. Le moyen de propagation du virus concerne donc la contamination de l'élément spatial, appelé "Nam drip" par les Lamas à l'époque moderne. Nam drip se traduit en gros par "obscurcissement du ciel". Cet obscurcissement a commencé par la pollution au carbone, en général, et s'est poursuivi par la pulvérisation de particules en aérosol.




Les maladies respiratoires ont connu un pic au cours des deux dernières décennies. Il n'est pas étonnant que la partie de l'homme qui s'occupe le plus directement du ciel lui-même, les poumons, soit la première cible à être atteinte par le virus. Une autre partie plus poétique de la palette des composants de cette relation de cause à effet est l'origine du virus : il se serait développé par métamorphose d'un virus propagé par un serpent, un Naga ou une entité aquatique, en une chauve-souris, une créature de l'espace. Les premiers tantras médicaux font référence à plusieurs aliments particuliers qui doivent être évités, et la chair des chauves-souris figure en tête de liste noire. Peu importe si vous pensez que ce virus a été fabriqué par l'homme ou utilisé comme arme, car cela ne diminue en rien son origine, sa trajectoire ou son moyen de déplacement, ni n'affecte la logique naturelle des représailles.




Mais l'obscurcissement du ciel ne s'arrête pas au niveau des produits chimiques ou des particules aériennes. Toutes sortes d'ondes énergétiques de différentes fréquences sont diffusées par la radio, les radars, les micro-ondes, les 3G, 4G et 5G, entre autres sources. Pour notre propre confort, nos résidences disposent d'une liaison wifi dans toute la maison sans que nous réfléchissions aux effets secondaires subtils ou même manifestes. Beaucoup de gens ont rapidement un mal de tête foudroyant rien qu'en étant près d'une tour de téléphonie mobile ou en ayant leur téléphone portable à hauteur de la tête. Après tout, nous sommes faits en grande partie d'eau et les ondes nous traversent ...

Là encore, il y a un autre facteur qui contribue à la goutte de Nam (en : Nam drip) et c'est le fait d'être assis devant un ordinateur : nos yeux sont bombardés non seulement par les radiations de l'écran, mais aussi par les images que nous voyons et que nous devons digérer d'une manière ou d'une autre. Les images et les choix énergétiques qu'elles nous demandent -- comme "essayez de l'obtenir de cette façon", "n'aimez pas cela, essayez de l'éviter" et "cela n'a rien à voir avec moi, je l'ignorerai" -- sollicitent notre système, obscurcissant l'espace fondamental de notre esprit. Cette obscurcissement perturbe la qualité de notre sommeil, augmente notre niveau de stress, et affecte même notre capacité à digérer correctement. Bien que nous pensions que les créatures marines soient les seuls êtres bâillonnés avec des cordes en plastique et des sacs flottants, etc., nous sommes nous-mêmes asphyxiés par l'air malsain et notre esprit obstrué.

Les tantras fournissent aux pratiquants bouddhistes de nombreuses méthodes sublimes pour surmonter les obstacles tels que les épidémies et les virus. La plupart de ces enseignements, qu'ils agissent du côté féminin ou masculin, nous permettent de surmonter les influences de fond de nombreuses forces invisibles; celles-ci s'imposent à nos organismes, les surchargeant de travail, et nous rendent vulnérables à leur nature qui consiste simplement à se reproduire. La clé pour vaincre tout virus consiste alors à trouver un moyen pour nos propres systèmes de reconnaître et d'éliminer l'intrus. Même les vaccins sont supposés permettre ce même mécanisme. Le boulot du virus consiste lui à rester furtif tout en se cachant dans les recoins sombres de notre incapacité à les identifier ou à les localiser pour rejeter leur programme.

Cela nous amène aux pratiques qui nous aident à faire exactement cela. Je déteste entrer dans des discussions politiques, mais à titre d'exemple, lorsqu'un fonctionnaire d'un pays propose en gros que si vous êtes vieux, vous devez vous sacrifier pour le bien de l'économie, ce n'est pas un message sain à intérioriser. Un tel message, s'il était intériorisé, pourrait amener exactement votre système à se résigner à la défaite face à ce voleur qui vous a menti en vous disant qu'il était le releveur de compteurs et que c'est pour cela qu'il s'est faufilé dans votre salon ... c'est un aspect de ce que Dön (forces invisibles) veut dire. D'une certaine manière, se dissimulent à l'arrière-plan des esprits malveillants et agités qui traversent le mental de chacun et qui sont loin d'être fondés sur la sagesse ou la compassion. Nous devons pacifier notre propre frustration, notre haine et toutes les autres causes qui résident en nous.

Dans le panthéon des pratiques tibétaines, on trouve les pratiques de Sangyé Menla ou d'Urgyen Menla (Bouddhas de la médecine), la pratique de Tara Ritröd Lomma Gyönma (la vingtième Tara qui protège des pandémies); la pratique du Vajra Body Armor, une forme de Guru Dragpo; Ta Chag Khyung Sum, la réunion de trois Divinités extrêmement courroucées, Hayagriva, Vajrapani et Garuda; et enfin, Mamo Truk Kong (parmi beaucoup d'autres). Ces pratiques fonctionnent à différents niveaux pour surmonter la réalité du contexte invisible favorisant les maladies contagieuses. L'une de ces pratiques consiste, par exemple, à apaiser l'agitation des Mamos à la fois en reconnaissant et en excusant nos propres méfaits ainsi que les samayas brisés; également la pratique de shakpa (rituel du Tcheu), et en faisant des offrandes par le biais de différents éléments, généralement la fumée ou, autrement dit, en offrant des médicaments par les airs. Là encore, la notion de samaya ou de lien avec les Mamos est essentielle. Une fois de plus, les Mamos ne sont pas réellement séparées de nous et lorsqu'elles sont irritées, cela signifie généralement que nous sommes emplis de frustration, d'agitation, de colère et de haine.




Ces pratiques ne fonctionnent que lorsque certains éléments sont présents. Pour commencer, nos excuses doivent être sincères, il n'y a pas d'échappatoire; cela signifie que nous devons comprendre ce que nous avons fait de travers dans notre vie personnelle. Et, finalement, nous devons promettre de ne plus jamais commettre de tels actes. Bien que cela ne signifie pas que le virus disparaîtra instantanément, la cause peut disparaître, ce qui apaisera l'intensité de toute nouvelle manifestation.




D'une certaine manière, les pratiques nous aident à comprendre comment nous nous sommes laissés duper par des concepts et des messages erronés, et avons pu remédier à la situation. Vous ne pourrez pas attraper un voleur si vous ne savez même pas qu'il est déjà dans votre maison déguisé en abat-jour ... Une fois que nous aurons identifié un ennemi ou un intrus tel qu'un virus et que nous aurons vraiment décidé que nous avons le droit de vivre, notre système fera tout ce qui est nécessaire pour nous débarrasser de cette interférence parasite. Ceci est la clé de quelques-unes des méthodes à utiliser.




Les Amérindiens ont et ont toujours eu leurs propres pratiques pour assurer de bonnes relations avec ces êtres, intrinsèquement reliés à leur mode de vie quotidien élémentaire, pour ainsi dire infaillible. Heureusement, nombre de ces exemples vivants nous entourent aujourd'hui. C'est la preuve qu'il ne s'agit pas d'une vision dogmatique mais d'une compréhension très naturelle. Malheureusement, dans le monde d'aujourd'hui, les gens se sont éloignés des subtilités de l'esprit en ne retenant que les aspects les plus visibles physiquement du phénomène, et ont donc augmenté leur attachement et leur concentration. Il y a longtemps, je crois, à l'époque de Louis Pasteur, lorsque les microbes ont été découverts pour la première fois, celui-ci a été ridiculisé par des affirmations de la communauté scientifique telles que "Si vous ne pouvez pas le voir, ils ne peuvent pas vous faire de mal". Aujourd'hui, ayant constaté que de petites choses au-delà de notre capacité de perception régissent notre existence même, nous sommes devenus de plus en plus réceptifs à l'exploration de choses infiniment petites et même de nanotechnologies. Mais nous restons encore essentiellement matérialistes dans nos conceptions. Et alors que nous reconnaissons aujourd'hui que la petite taille ne diminue en rien le potentiel d'une forte influence, nous ignorons encore, dans l'ensemble, les messages subtils et hyper subtils qui nous parviennent. Nous les avons ignorés à maintes reprises, agissant comme de très mauvais enfants qui souillent irrévérencieusement leurs propres lits.

D'innombrables personnes méconnaissent ou ne se soucient pas de ce que nous faisons à la planète et continuent à agir comme s'il n'y avait pas de causes ni d'effets sur un système bien délimité dont nous faisons tous partie. Le message des Mamos n'est donc rien d'autre qu'un savoir-faire tout naturel. Comme une mère qui aime et protège ses propres enfants, les Mamos ont envoyé des signaux d'avertissement. Lorsque nous les avons ignorés, elles ont haussé le ton avec de puissants phénomènes météorologiques. Une fois de plus, elles se sont exprimées sous la forme du feu, qui se déchaînait dans différentes régions du monde. Les Mamos secouent régulièrement leur corps constitué d'éléments terrestres et pourtant nous agissons comme une colonie de fourmis, surpris que nous sommes par quelque chose que nous croyons sans rapport avec nous. Pour la plupart, nous autres humains ne faisons tout simplement pas notre devoir ou ne comprenons pas notre interdépendance inhérente.

Ce virus, comme nous l'appelons, va continuer à étendre son influence. C'est le message viral des Mamos qui nous invitent tous à nous rassembler, à coopérer et à examiner la nature indisciplinée de nos propres esprits et actions et à les détendre au plus profond de nous-mêmes. Pas de platitudes politiques, pas de postures et de mensonges égoïstes et peu convaincants, et pas de martèlement narcissique de la poitrine ne nous détourneront de notre tâche d'un iota. Le nombre de personnes qui vont mourir de cette maladie signifie que tout le monde connaîtra probablement quelqu'un qui a été touché ou tué par cette vague à un moment donné. La plaisanterie qui a circulé dans laquelle Trump aurait dit "Des gens qui ne sont jamais morts auparavant sont en train de mourir" va créer une pression qui empêchera les gens de considérer la politique de la manière habituelle. Les excuses ne sauveront pas les gens. Le rationalisme budgétaire et les idéologies capitalistes n'arrêteront pas ce virus. Nous verrons un raz-de-marée de besoins de la population affluer aux portes de tous les bureaux publics et seules les personnes mûres et courageuses occuperont ces postes de première ligne. Ces postes ne seront pas occupés par des personnes au cœur faible, mais par ceux qui comprennent qu'il n'y a rien de plus élevé que le service désintéressé.




Il est intéressant de noter que les canaux de Venise, en Italie, se nettoient spontanément et que les dauphins se rapprochent des plages de la Méditerranée. Sans le problème chronique des humains polluant l'eau, elle (Mamaki) est résistante. Il y a un avenir pour l'humanité après la disparition de ce virus; gardez à l'esprit que la seule chose qui puisse l'arrêter est la coopération et un changement dans le comportement des humains. Il ne reste sur cette planète aucune espèce issue des extinctions massives précédentes qui ne se soit pas adaptée.




Nous ne pouvons pas éliminer les Mamos, mais elles peuvent certainement nous éliminer nous-mêmes si c'est ce que nous trouvons nécessaire. Nous devons plutôt tenir compte du message des Mamos et adapter suffisamment nos modes de vie, avec respect, révérence et même gratitude pour avoir été corrigés de notre chemin errant d'autodestruction. Non, laissez-moi reformuler : soit nous faisons tout cela, soit nous périssons, car les Mamos continueront leur travail consistant en réponses parfaitement calibrées à notre comportement jusqu'à ce que nous les écoutions et nous adaptions, ou encore que nous nous transformions en êtres nouveaux ou que nous retournions à la terre (leurs corps), d'où nous sommes nés en premier lieu.




Comme d'habitude, le thème du jeu est humilité, compassion et sagesse. Commençons par un peu d'humilité et louons les Mamos. J'hésite à proposer cette nouvelle façon pesante de voir et d'agir, mais ce ne sont pas les Mamos qui manquent d'intelligence, c'est notre propre incapacité à reconnaître nos propres défauts qui est en cause. Il semble que nous détestions simplement admettre que nous avons tort parce que nous nous sentons tous tellement en droit dans tout ce que nous pensons, disons et faisons. Nous ne sommes donc pas de très bons enfants ni de très bons parents.




Si un individu souffre de sérieuses perturbations de l'esprit, les effets sont généralement assez limités à sa propre sphère de vie; les proches d'une telle personne peuvent être affectés de plusieurs façons, mais la portée globale de la cause n'est pas énorme en ce qui concerne toute une population. Cependant, lorsque des groupes importants d'êtres humains adaptent certains comportements, modes de consommation, utilisations de technologies, pillage effréné et pollution de l'environnement, il y a un poids collectif des actions, qui se traduit par la perturbation effective des cinq éléments extérieurs comme décrit ci-dessus. En tant que tel, puisque ce problème a été créé par les actions collectives des humains, il doit être résolu en tant qu'action collective, et cela pourrait être une bénédiction si nous jouons nos cartes comme il convient, dès aujourd'hui.

Faites toutes les excellentes pratiques que vous souhaitez, mais sachez que si elles ne sont pas basées sur la compassion mais plutôt sur la peur et des perspectives égoïstes, elles ne seront probablement d'aucune utilité ! De plus, elles ne feront que vous agiter davantage. Les pratiques de Tara sont donc un choix particulièrement sûr.





La forte perturbation de nos esprits, due à la peur du virus ou à un sentiment d'impuissance face à cette situation, ou à la frustration de nos dirigeants ou d'autres personnes, peut être apaisée par une simple compréhension. Une fois de plus, la réponse est l'éveil de notre propre Bodhi-Mind de compassion et le recours à des prières et des actions de compassion qui ont un effet positif sans faille dans le monde réel. Tous les êtres souhaitent le bonheur et pourtant, ils ne semblent pas savoir comment le manifester; ils souhaitent être libérés de la souffrance mais ne semblent pas être en mesure de l'éviter.

Alors, veuillez utiliser les quatre méditations illimitées et impliquez tous les êtres dans un collectif de sagesse empreinte de compassion. Vous n'êtes jamais vraiment seul.





"Que tous les êtres connaissent le bonheur et la cause du bonheur. Qu'ils soient libérés de la souffrance et de la cause de la souffrance. Puissent-ils ne jamais être dissociés du bonheur suprême qui est sans souffrance. Qu'ils restent dans l'équanimité sans limite, sans attachement aux êtres chers et sans rejet des autres".


_________________
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Benzar10
La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses Pema_g10

Contenu sponsorisé

Titre-sujet Re: La pacification des MAMOS, contre les maladies infectueuses

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 02 Juin 2020, 13:48