Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Vivre au présent, sans passé, sans futur Croppe10Études, Pratiques & Compassion
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Vivre au présent, sans passé, sans futur 5127b810Inscription totalement gratuite, publicités non apparentes pour les membres du forum.

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !


Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle


Les livres à lire dans sa vie

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Attentat de Conflans-Saint-Honorine
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyAujourd'hui à 18:57 par Ortho

» La foire aux bonnes nouvelles
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyAujourd'hui à 18:44 par Mila

» Actualités : Reconnaissance officielle du Bouddhisme en Belgique
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyAujourd'hui à 12:35 par vaygas

» Les règles monastiques : le vinaya, en Chine, au XXe siècle
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 18 Oct 2020, 10:27 par Disciple laïc

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 17 Oct 2020, 19:57 par Disciple laïc

» Présentation d'un individu
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 17 Oct 2020, 19:15 par Karma Trindal

» Les voeux de Bodhisattva
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 17 Oct 2020, 11:58 par Mila

» En Chine, il existe une langue secrète réservée aux femmes : le Nüshu .
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 14 Oct 2020, 16:04 par Mila

» " La folle vie d'un aventurier de 95 ans "
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 14 Oct 2020, 12:40 par Mila

» Esprit ? votre avis m'intéresse.
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 14 Oct 2020, 07:32 par Algo_38

» Art et spiritualité, Yangsi Rimpoché voyage à travers l’œuvre de Pierre Sabatier
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 11 Oct 2020, 13:20 par Mila

» Etre policier et bouddhiste
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyJeu 08 Oct 2020, 08:54 par Algo_38

» Crise ou opportunité : la vie commence t-elle après 40 ans ?
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 07 Oct 2020, 22:03 par Disciple laïc

» Il ressemble plus à un extra-terrestre qu'a un etre humain
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyLun 05 Oct 2020, 18:24 par Ortho

» Enseignements en ligne de Tergar Asia par Yongey Mingyour Rimpoché .
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 03 Oct 2020, 11:03 par Mila

» Nous en remettre aux Trois Joyaux
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 03 Oct 2020, 10:30 par Ortho

» Qui utilise un petit banc de méditation et en est-il content ?
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyVen 02 Oct 2020, 13:37 par jmmatline

» Les Trente-deux marques (laksanas) d'un Bouddha
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyVen 02 Oct 2020, 09:50 par Mila

» Bouddha est-il en vie ?
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyVen 02 Oct 2020, 08:45 par Disciple laïc

» La journée d'un moine au Tibet
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyJeu 01 Oct 2020, 11:05 par Mila

» Qui tue le plus , la peste ou ....?
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMar 29 Sep 2020, 19:52 par Pema Gyaltshen

» Renaissance, karma et mémoire
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 27 Sep 2020, 11:49 par Mila

» Rapport entre bouddhisme et psychologie
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 27 Sep 2020, 11:33 par Nangpa

» Notre propre esprit comme maître spirituel
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 27 Sep 2020, 11:11 par Mila

» J'ai raté ma séance de méditation
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 27 Sep 2020, 11:04 par vaygas

» Quand l'attachement est pris pour de la méditation
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 27 Sep 2020, 10:35 par Mila

» L'Arbre des Refuges: Les Créateurs et Modérateurs du Forum
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 27 Sep 2020, 10:15 par Pema Gyaltshen

» Pour bien faire et au temps du corona :Utilisez votre cerveau .
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 27 Sep 2020, 10:03 par Pema Gyaltshen

» La pagode Kuthodaw, le plus grand livre du monde
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 27 Sep 2020, 09:32 par Disciple laïc

» L’Équanimité - Extrait de : The Four Sublime States
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 26 Sep 2020, 22:10 par petit_caillou

» Karaniya Mettā Sutta - Hymne de l’amour universel
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 26 Sep 2020, 22:04 par petit_caillou

» Présentation de jmmatline de Bruxelles
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 26 Sep 2020, 11:10 par Nangpa

» Bouddhisme et violence, recherche de texte
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyVen 25 Sep 2020, 10:45 par Disciple laïc

» Le Bouddha capitaine et le brigand
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyJeu 24 Sep 2020, 08:16 par jmmatline

» Le bruit cause 12000 morts prématurées par an en Europe
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMar 22 Sep 2020, 22:19 par Ortho

» Dans la vie, on passe d'abord un test ....
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 19 Sep 2020, 08:51 par Pema Gyaltshen

» Qui pense être un Bouddha ?
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 16 Sep 2020, 16:48 par Perfid7

» Peut-on avoir des projets de vie sans vivre dans le futur ?
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 16 Sep 2020, 16:42 par Pema Gyaltshen

» Acquisition de la connaissance.
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 16 Sep 2020, 16:39 par Perfid7

» Mauvaise compréhension - besoin d'explication
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 16 Sep 2020, 10:53 par Mila

» Du cuir de pommes et d'autres fruits
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 13 Sep 2020, 10:02 par Mila

» Un p'tit coucou à Karma Yéshé pour son anniversaire
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 12 Sep 2020, 10:16 par Mila

» Uguns rituäls , rituel de feu du solstice d'été en Lettonie
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 09 Sep 2020, 17:32 par Ortho

» La nature karmique de toute chose
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 09 Sep 2020, 17:20 par Ortho

» Salut tout le monde, voilà ma présentation
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 09 Sep 2020, 17:12 par Ortho

» Se libérer de nos inquiétudes, nos peurs et angoisses.
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyLun 07 Sep 2020, 18:38 par Mila

» Méditation et paix intérieure au quotidien.
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyLun 07 Sep 2020, 15:49 par Disciple laïc

» Enseignements Online de Taï Situpa et Mingyour Rimpoche
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyVen 04 Sep 2020, 08:52 par Mila

» Enseignements de Kalou Rimpoché sur les chants de réalisation Shangpa
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyJeu 03 Sep 2020, 11:29 par Mila

» Les représentations de la vie du Bouddha
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 30 Aoû 2020, 10:48 par Disciple laïc

» Conscience du danger des poisons mentaux
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyVen 28 Aoû 2020, 08:18 par Disciple laïc

» Bardo-Thödol.Films
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMer 26 Aoû 2020, 14:15 par Mila

» Le Bouddhisme , dans les options de cours de religion, à l'école européenne
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMar 25 Aoû 2020, 17:47 par Mila

» Donner une seconde vie à des poules d'élevage .
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMar 25 Aoû 2020, 17:35 par Mila

» Pensées et réflexions
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 23 Aoû 2020, 17:45 par Disciple laïc

» Traduire l’enseignement du Bouddha, un véritable défi
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 23 Aoû 2020, 12:47 par Disciple laïc

»  Les centres de Dharma rouvrent leurs portes !
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyVen 21 Aoû 2020, 09:44 par Mila

» Le moral tient bon pour tout le monde ?
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyJeu 20 Aoû 2020, 12:08 par Mila

» Témoignage: Mise en place du projet: Méditation à l'école!
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMar 18 Aoû 2020, 13:27 par Karma Tsultrim Jyurmé

» il n’y a aucune raison de craindre ce qui est inévitable
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 16 Aoû 2020, 12:50 par Mila

» La pratique spirituelle et l’engagement
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 16 Aoû 2020, 09:16 par Disciple laïc

» Juste une petite question que je me suis posée au cimetière du Père Lachaise .
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyMar 11 Aoû 2020, 19:31 par Mila

» Le parcours extraordinaire de Tenzin Palmo, moniale bouddhiste
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 09 Aoû 2020, 11:07 par Disciple laïc

» Les chants de l'Immortalité , Editions Claire Lumière
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyJeu 06 Aoû 2020, 23:53 par Mila

» Introduction à la posture de méditation .
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyJeu 06 Aoû 2020, 12:46 par Mila

» Enseignements sur les Bardos
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyJeu 06 Aoû 2020, 12:19 par Mila

» Introduction au Bouddhisme et à la méditation
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyJeu 06 Aoû 2020, 12:07 par Mila

» Les différents types de méditation bouddhiste
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyDim 02 Aoû 2020, 10:47 par Disciple laïc

» Le monastère zen Kanshoji en Périgord vert : 1ère et 2ème parties
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 01 Aoû 2020, 17:17 par Disciple laïc

» L'apprentissage du Bouddhisme : un apprentissage différent
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 01 Aoû 2020, 17:13 par Disciple laïc

» Présentation et Questions pour vous
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyJeu 30 Juil 2020, 09:20 par Disciple laïc

» Religion, choix en effet que l'on m'a choisis, c'est le karma
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptyLun 27 Juil 2020, 14:32 par Renard sauvage

» La faim pourrait tuer d'avantage que le coronavirus
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 25 Juil 2020, 19:34 par Mila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 25 Juil 2020, 14:25 par Mila

» Se soigner vegan, naturellement...
Vivre au présent, sans passé, sans futur EmptySam 25 Juil 2020, 13:06 par Toupten Zangpo

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 37 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 37 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 104488 messages dans 12240 sujets

Nous avons 4448 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Algo_38

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7693)
Vivre au présent, sans passé, sans futur Bar_leftVivre au présent, sans passé, sans futur BarVivre au présent, sans passé, sans futur Bar_right 
Karma Trindal (7106)
Vivre au présent, sans passé, sans futur Bar_leftVivre au présent, sans passé, sans futur BarVivre au présent, sans passé, sans futur Bar_right 
petit_caillou (4778)
Vivre au présent, sans passé, sans futur Bar_leftVivre au présent, sans passé, sans futur BarVivre au présent, sans passé, sans futur Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Vivre au présent, sans passé, sans futur Bar_leftVivre au présent, sans passé, sans futur BarVivre au présent, sans passé, sans futur Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Vivre au présent, sans passé, sans futur Bar_leftVivre au présent, sans passé, sans futur BarVivre au présent, sans passé, sans futur Bar_right 
MionaZen (3351)
Vivre au présent, sans passé, sans futur Bar_leftVivre au présent, sans passé, sans futur BarVivre au présent, sans passé, sans futur Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Vivre au présent, sans passé, sans futur Bar_leftVivre au présent, sans passé, sans futur BarVivre au présent, sans passé, sans futur Bar_right 
vaygas (2771)
Vivre au présent, sans passé, sans futur Bar_leftVivre au présent, sans passé, sans futur BarVivre au présent, sans passé, sans futur Bar_right 
Mila (2715)
Vivre au présent, sans passé, sans futur Bar_leftVivre au présent, sans passé, sans futur BarVivre au présent, sans passé, sans futur Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2306)
Vivre au présent, sans passé, sans futur Bar_leftVivre au présent, sans passé, sans futur BarVivre au présent, sans passé, sans futur Bar_right 

Membres les plus tagués

...

Brave
Le navigateur qui monte
+ Surfez sans publicité !
+ Centré sur la vie privée
+ Rapidité de navigation
+ Modèle de récompense
BAT
Le Deal du moment : -54%
CARE Kit Pilates avec ballon, tapis, anneau et pompe
Voir le deal
22.99 €

Vivre au présent, sans passé, sans futur

Disciple laïc
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 2155
Zodiaque : Gémeaux Âge : 45
Contrée : France
Arts & métiers : Sans emploi pour le moment
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chat
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Variable
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Titre-sujet Vivre au présent, sans passé, sans futur

Message par Disciple laïc le Mer 12 Juin 2019, 18:38

Vivre au présent, sans passé, sans futur Buddha15


Fiche wikipédia :



Vivre au présent,
sans passé, sans futur
Ajahn Buddhadasa
Traduit par Jeanne Schut


Extrait d’un enseignement donné à Suan Mokkh, le monastère d’Ajahn Buddhadasa, 
le 31 juillet 1982. 


Première partie


Le thème que nous aborderons aujourd’hui concerne le fait de rester dans le moment présent et ne pas laisser le passé ou le futur venir nous déranger. Cela va à l’encontre de la façon dont on vit ordinairement dans le monde car il est entendu que l’on apprend de ses expériences passées et que l’on a besoin du futur pour y déposer espoirs et rêves. Nous vivons ainsi avec une certaine nostalgie du passé tout en entretenant des attentes pour l’avenir et, de l’avis général, il est normal qu’il en soit ainsi.


Pourtant, le Bouddha a clairement déclaré : « On ne doit pas s’attarder sur ce qui est déjà passé ni s’inquiéter de ce qui ne s’est pas encore produit. Le passé nous a quittés et le futur n’est pas là. » Autrement dit, être attentif au présent est la seule manière de vraiment « vivre ». Certains diront que c’est impossible, qu’ils ne pourraient pas survivre aujourd’hui sans les espoirs qu’ils ont pour demain ; tandis que d’autres diront qu’ils ont besoin de se replonger dans le passé pour en tirer des leçons de vie. En fin de compte, bien que cette manière de fonctionner implique une certaine angoisse, ils en sont satisfaits.


Mais voilà, le Bouddha avait un objectif particulier : que les êtres humains puissent vivre sans souffrir du tout. Alors comment devrions-nous nous comporter face aux notions de passé, de présent et de futur ? Eh bien, écoutons ce que dit ce chant que les bouddhistes reprennent régulièrement, le Bhaddekaratta Gāthā, et qui commence ainsi : «On ne doit pas soupirer après ce qui a disparu ni s’angoisser à propos de choses non encore advenues.» En d’autres termes, nous devons demeurer fermement dans le présent, en avoir clairement conscience et essayer de continuer à nous ancrer ainsi toujours plus dans l’ici et maintenant. Suivre cet enseignement est certainement difficile mais si nous voulons être heureux, détendus et paisibles, c’est bien la façon dont nous devrions vivre pour y parvenir.


Reprenons le nom de ce chant, le Bhaddekaratta Gāthā : bhadda signifie « favorable », « propice » et ekaratta veut dire « une nuit ». Quand on compte les jours, en pāli, ce sont les nuits qui servent de mesure. Par exemple, quand nous disons que nous partons pour trois jours, dans le langage bouddhiste on dirait « pour trois nuits ». Ainsi ekaratta (une nuit) signifie en réalité une journée complète, soit vingt-quatre heures. Bhaddekaratta signifie donc « une seule nuit favorable – ou propice ». Le Bhaddekaratta Gāthā est un enseignement particulier que le Bouddha a donné à des personnes qui voulaient vivre « la vie noble » pour une seule journée. Par conséquent, si nous souhaitons avoir la meilleure vie possible, ne serait-ce que pour un seul jour, voilà comment faire. Bien sûr, il serait bon de pratiquer ainsi pendant plus d’un jour mais, à ce stade, nous ne pourrons probablement pas y parvenir, alors faisons simplement de notre mieux.
Nous pratiquons pendant quelque temps – un petit moment, une heure ou peut-être une journée. Si nous pouvions vivre de cette manière « propice » pendant vingt-quatre heures, ce serait certainement un succès digne de louanges.


Ce que nous devons comprendre, c’est la question du temps : les temps passé, présent et futur. Pourquoi le Bouddha dit-il que la meilleure façon de vivre est de rester dans le présent et d’éviter les enchevêtrements du passé et de l’avenir ? C’est parce qu’entretenir le passé signifie que des souvenirs – des histoires passées – vont venir nous perturber et dissiper notre tranquillité d’esprit. Il en sera de même avec le futur : ceux qui ont des attentes inconsidérées, qui « tirent des plans sur la comète » ne peuvent pas bénéficier d’un état d’esprit vraiment serein car espoirs et attentes créent beaucoup d’agitation mentale.


Pourtant, de nos jours, les systèmes d’éducation encouragent les gens à entretenir des attentes. On nous apprend à vivre dans l’espoir, à faire grandir nos espérances et à toujours attendre davantage de l’avenir. La vie devient une vie vécue à travers l’espoir. Mais regardez bien, observez et voyez : comment est cette vie ? détendue ou crispée ? Tant que nous n’obtenons pas ce que nous voulons, il y a un sentiment d’attente – est-ce agréable ? Est-ce une expérience facile, confortable ou bien est-il stressant de vivre dans l’attente ? Certaines personnes développent des maladies nerveuses à vivre ainsi car l’esprit est torturé. Ne pas réussir aussi bien que prévu ou espéré peut, au bout d’un certain temps, conduire à des maladies chroniques du système nerveux.
Si nous sommes impatients d’obtenir quelque chose, il est clair que nous vivons dans l’espoir. Alors mettons simplement un frein à cette façon de penser et avançons dans la vie sans permettre aux attentes de perturber l’esprit car lorsque nous espérons obtenir quelque chose, nous nous préparons à être aussitôt déçus. Chaque fois que nous nous attendons à avoir une chose ou une autre, nous sommes immédiatement sujets au désappointement puisque ce que nous désirons n’est pas encore arrivé et ce désappointement, quel que soit son degré, perturbe l’esprit ; il mord.


Alors, pourquoi espérer et se faire mordre ? Ne vous embarrassez pas de l’espoir. Si nous avons besoin de quelque chose, nous pouvons réfléchir et puis arrêter de penser et agir. Agir avec énergie, attention et sagesse (sati-paññā). Lorsque nous agissons avec attention et une connaissance juste, nous ne nous faisons pas mordre, contrairement à ce qui se passe si nous agissons avec l’espoir et les attentes. Vivez d’attentes et d’espoir et ils vous mordront ; ils vous mordront tout le temps comme des prédateurs, comme des animaux féroces. Voilà pourquoi nous essayons d’éviter de vivre dans l’espoir ; nous demeurons, au contraire, dans l’attention et la sagesse en nous souvenant d’agir sans laisser pénétrer les attentes qui dévorent.


À ce propos, le Bouddha a fait un jour une comparaison avec une poule qui couve ses œufs. La poule pond des œufs et puis elle s’assied simplement dessus. Elle ne s’attend pas particulièrement à ce qu’il en émerge des poussins – aucune poule ne serait assez sotte pour cela. Elle se contente de s’asseoir sur les œufs. De temps en temps elle gratte et racle, elle retourne les œufs, faisant ce qu’il faut, ce qui est nécessaire, de sorte que, le moment venu, les poussins apparaissent. Agissez de même. Ne faites rien avec des attentes. Si vous laissez les attentes se faire sentir, elles vous mordront et risqueront de causer des maladies nerveuses, voire la folie ou même la mort. Élucubrer sur ce qui pourrait se passer à l’avenir peut finir ainsi. Nous devons donc savoir comment maintenir notre esprit de manière juste et faire en sorte que, lorsque nous pensons, nous le fassions soigneusement, pleinement et correctement. Nous récapitulons ce que nous avons à faire et nous agissons avec attention et sagesse, et non avec espoir et attentes.
Si nous avons des attentes, nous agissons avec la soif du désir –or la soif n’est pas le bonheur, c’est la souffrance.


La première section du Bhaddekaratta Gāthā dit ceci : « On ne doit pas soupirer après ce qui a disparu » c’est-à-dire qu’on ne s’attarde pas sur le passé – il est fini, terminé. Pourquoi introduire le dukkha (le mal-être, la détresse, la souffrance) de la nostalgie dans notre vie ? N’allez pas chercher des choses du passé pour tourmenter votre esprit. Si nous avons fait des erreurs, inutile qu’elles nous empoisonnent l’esprit aujourd’hui ; arrêtons d’y penser et essayons d’éviter de faire la même erreur à l’avenir. Et si cela se reproduit, il faudra continuer à agir de la même façon.


Maintenant, concernant le présent, que devrions-nous faire ? Un étudiant, par exemple, devrait étudier autant que nécessaire sans aller s’encombrer de choses du passé qui le perturberaient, ni avoir des attentes pour l’avenir qui n’auraient aucune pertinence sur le moment et troubleraient son esprit. Cela n’apporterait rien. Ainsi il pourrait être à son aise et bien dans sa peau. En permettant au passé ou au futur de nous déranger, nous ne sommes pas à l’aise, nous nous laissons facilement distraire et n’accomplissons pas tout ce que nous voudrions faire.


Ceci est fondamentalement vrai pour tout le monde ; si nous ne l’avons pas encore vu, il est temps que, dorénavant, nous en prenions conscience. Nous devons essayer de ne pas laisser des pensées du passé ou du futur venir tourmenter notre esprit et, au contraire, faire de notre mieux pour rester dans le présent, conscients de tout ce qui se passe ici et maintenant. Si nous y parvenons, il est dit que « le temps ne nous dévore pas ». Mieux : nous faisons demi-tour et c’est nous qui dévorons le temps.


Dans les textes en pāli, il est dit que le temps dévore tous les êtres vivants. Le temps passe – les jours, les nuits – et dévore tous les êtres vivants dans le sens où il fait que les créatures vieillissent, meurent et disparaissent. Le temps nous mord quand nous espérons. Lorsque nous attendons que quelque chose se passe et que notre espoir ne s’est pas encore concrétisé, le temps nous dévore parce que nous n’obtenons pas assez vite ce que nous voulons. Comment faire en sorte que le temps cesse de nous mordre ? Eh bien, sachant comment opère le temps, nous faisons en sorte de ne rien faire avec des attentes. Nous agissons avec un esprit clair, un esprit vif. Nous agissons en pleine conscience, sans permettre au temps d’interférer ou d’avoir le moindre sens pour nous. Le temps ne signifie rien pour nous si nous évitons de trop penser aux événements du passé ou de l’avenir parce qu’alors il n’y a pas de désir déraisonnable pour ceci ou cela. On peut bien sûr désirer des choses dont on aura besoin à l’avenir mais si on ne s’attarde pas à y penser exagérément, on ne ressentira pas cette forme de soif avide qui cause tant de problèmes. Et quand il n’y a pas de désirs, pas d’avidité pour quelque chose dans le futur, en réalité il n’y a pas de temps non plus.




_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 

    La date/heure actuelle est Mer 21 Oct 2020, 20:47