Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 15:07 par Jean-François

» Dhammapada
Aujourd'hui à 15:04 par vaygas

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Aujourd'hui à 14:37 par Disciple laïc

» Funérailles de robots
Aujourd'hui à 08:44 par Pema Gyaltshen

» meditation et pratique avec Lodoe Rinpoche
Hier à 23:56 par Puntsok Norling

» Le programme B.A.S.E - bouddhisme, action sociale et engagement
Hier à 19:32 par Disciple laïc

» Livre sur le bouddhisme Theravada
Hier à 16:14 par Ortho

» Bouddhisme et Science: la plus petite particule de matière indivisible
Hier à 15:12 par Admin

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Hier à 09:37 par Pema Gyaltshen

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Sam 19 Mai 2018, 10:44 par manila

» Christopher Dawson
Ven 18 Mai 2018, 19:55 par Disciple laïc

» Rencontre en cercle inter-tradition
Ven 18 Mai 2018, 15:48 par Pema Gyaltshen

» M6-Replay >Enquêtes extraordinaires: Preuve de la réincarnation ?
Mar 15 Mai 2018, 22:00 par Disciple laïc

» Khandro Rimpoché
Mar 15 Mai 2018, 19:04 par Disciple laïc

» 4 AMAZING INCIDENTS IN THE LIFE OF BUDDHA
Mar 15 Mai 2018, 14:28 par manila

» Film en diffusion ce soir le 14/05/2018
Lun 14 Mai 2018, 23:16 par manila

» Sur la loi du karma
Lun 14 Mai 2018, 18:13 par Akana

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Lun 14 Mai 2018, 14:30 par Nanachi

» Bonjour tout le monde!
Dim 13 Mai 2018, 19:46 par Karma Trindal

» Présentation rom5991
Dim 13 Mai 2018, 19:43 par Karma Trindal

» Saka Dawa Festival
Dim 13 Mai 2018, 10:58 par Puntsok Norling

» Rencontre avec Sa Sainteté le XVIIème Karmapa Trinlé Thayé Dorjé – 1/2 et 2/2
Dim 13 Mai 2018, 10:23 par Disciple laïc

» Meditation et pratique avec Lodoe RInpoche
Sam 12 Mai 2018, 11:29 par Puntsok Norling

» Présentations
Jeu 10 Mai 2018, 21:43 par Disciple laïc

» Bonjour à tous
Mar 08 Mai 2018, 01:04 par rom5991

» Amour altruiste et compassion.
Lun 07 Mai 2018, 17:56 par Disciple laïc

» Les crises de panique: que sont-elles et comment les affronter ?
Sam 05 Mai 2018, 06:21 par rom5991

» Sensation pendant et après méditation
Mer 02 Mai 2018, 13:46 par Srivatsa

» Sexisme, andocentrisme, et misogynie
Mar 01 Mai 2018, 20:42 par Disciple laïc

» Recherche de bouddhistes sur Troyes
Mar 01 Mai 2018, 10:24 par vaygas

» Réflexions sur les trois piliers de la voie du Bouddha : vertu, méditation et sagesse
Lun 30 Avr 2018, 17:35 par Disciple laïc

» Même le Bouddha fut confronté à des épreuves
Lun 30 Avr 2018, 14:27 par Disciple laïc

» Lama Puntso nous parle du bouddhisme
Lun 30 Avr 2018, 10:37 par Disciple laïc

» Complexité du Karma
Dim 29 Avr 2018, 20:00 par Disciple laïc

» Traduction et L'interprétation des écrits saints en Islam
Dim 29 Avr 2018, 18:51 par Disciple laïc

» Nos deux mains
Dim 29 Avr 2018, 13:10 par manila

» Aumônerie bouddhiste
Dim 29 Avr 2018, 10:05 par Ortho

» Meditation et Pratique avec Lodoe RInpoche
Sam 28 Avr 2018, 22:14 par Puntsok Norling

» Les bienfaits de la souffrance
Sam 28 Avr 2018, 21:20 par Disciple laïc

» En quoi se démarque « Le livre de l’Eveil » des traditions théistes et du bouddhisme, tout en y étant attaché.
Sam 28 Avr 2018, 15:41 par tindzin

» Bouddhisme et nihilisme
Jeu 26 Avr 2018, 22:37 par Disciple laïc

» le rêve dans le bouddhisme
Jeu 26 Avr 2018, 22:20 par Jean-François

» La Mort selon les bouddhistes
Mer 25 Avr 2018, 22:29 par Ortho

» Que penser de la méditation coupée de ses racines ?
Mer 25 Avr 2018, 16:26 par Pema Gyaltshen

» Je n'arrive plus à croire en mes rêves
Mer 25 Avr 2018, 08:54 par Karma Tsultrim Jyurmé

» La loi de causalité
Dim 22 Avr 2018, 20:40 par Disciple laïc

» Les enfants du Goulag
Dim 22 Avr 2018, 20:11 par Disciple laïc

» C'est tous ce qu'il y a à savoir
Dim 22 Avr 2018, 13:31 par manila

» Un bon critère pour savoir ou nous en sommes
Jeu 19 Avr 2018, 16:04 par manila

» Shantidéva (687-763)
Mar 17 Avr 2018, 21:34 par Disciple laïc

» L'illusion du temps
Mar 17 Avr 2018, 18:49 par Disciple laïc

» Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara
Mar 17 Avr 2018, 16:43 par Ortho

» L’art de la méditation
Mar 17 Avr 2018, 09:34 par Disciple laïc

» Présentation d'une petite nouvelle
Lun 16 Avr 2018, 20:27 par vaygas

» La jalousie, l'envie, des idées pour soigner ce poison?
Lun 16 Avr 2018, 15:25 par Disciple laïc

»  Un traducteur et un ami est mort , Frans Goetghebeur
Lun 16 Avr 2018, 10:11 par Disciple laïc

» Le monde de la compassion existe
Lun 16 Avr 2018, 10:10 par Disciple laïc

» Y a t'il un point commun entre Nikola Tesla, les autres scientifiques, Holywood et les Maîtres bouddhistes ?
Lun 16 Avr 2018, 08:55 par tindzin

» A ceux qui fréquentent Karma Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 14 Avr 2018, 18:01 par manila

» Me revoici
Sam 14 Avr 2018, 13:27 par Cris87

» Le syndrome d'hubris: pouvoir et démesure
Sam 14 Avr 2018, 11:55 par manila

» Le bouddhisme et la science
Ven 13 Avr 2018, 19:50 par manila

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Ven 13 Avr 2018, 19:15 par Disciple laïc

» Le bouddhisme zen "Rinzaï" au Japon
Ven 13 Avr 2018, 18:54 par Disciple laïc

» Bonjour tout le monde
Ven 13 Avr 2018, 13:13 par vaygas

» Comment réussir à surmonter une déception
Ven 13 Avr 2018, 12:42 par Disciple laïc

» Point utile sur le Village des Pruniers
Ven 13 Avr 2018, 12:15 par Disciple laïc

» Le Complexe de Dieu
Ven 13 Avr 2018, 10:54 par petit_caillou

» Film "Le Vénérable W."
Jeu 12 Avr 2018, 18:44 par Akana

» C'est un au revoir
Mer 11 Avr 2018, 15:31 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Question sur les "vies antérieures"
Lun 09 Avr 2018, 23:00 par Ortho

» Bibliothèque multi-médias: La Cité interdite révélée
Lun 09 Avr 2018, 21:58 par Admin

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Lun 09 Avr 2018, 21:37 par Admin

» Salut à tous
Lun 09 Avr 2018, 17:30 par Karma Trindal

» Bonjour à toutes et à tous
Lun 09 Avr 2018, 17:28 par Karma Trindal

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 40 utilisateurs en ligne :: 4 Enregistrés, 0 Invisible et 36 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana, Disciple laïc, Karma Tsultrim Jyurmé, rom5991


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 95256 messages dans 11037 sujets

Nous avons 4200 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Davy

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7462)
 
Karma Trindal (6843)
 
manila (4969)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3465)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2293)
 

Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Partagez

Admin
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 782
Date d'inscription : 28/01/2007

Des journalistes étrangers seraient autorisés à aller au Tibet en 2009

Message par Admin le Jeu 08 Jan 2009, 14:44

Des journalistes étrangers seraient autorisés à aller au Tibet en 2009



dimanche 4 janvier 2009 par Monique Dorizon

Des journalistes étrangers seraient autorisés à aller au Tibet en 2009, mais les précédentes restrictions demeurent.
Le 30 décembre 2008, la Chine a rappelé que les journalistes étrangers seraient les bienvenus s’ils désiraient aller dans la "Région Autonome du Tibet" et y réaliser des reportages même si les limitations inhérentes à cette acceptation demeurent.


Wang Chen, Directeur du Bureau de l’Information d’Etat

En effet, selon le site du People’s Daily on Line, porte-parole du Parti communiste, en date du 30 décembre 2008, en annonçant, lors d’une conférence de presse, un prétendu accueil favorable, Wang Chen, Directeur du Bureau de l’Information d’Etat, a indiqué que les étrangers devraient se plier à des réglementations du gouvernement local du Tibet lors de leur entrée au Tibet, comme le font les journalistes étrangers.
A regarder l’offre elle-même, Wang a dit que la Chine "accueillerait favorablement" les journalistes étrangers pour qu’ils y fassent personnellement des reportages sur la "Région Autonome du Tibet" et en cas de besoin offrirait l’aide nécessaire.
Wang a dit aussi que le gouvernement de la "Région Autonome du Tibet" ferait de gros efforts pour simplifier les formalités pour les étrangers qui visitent le Tibet et s’améliorerait en efficacité.
Ces commentaires ont été faits dans le contexte, en 2009, du 60ème anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine [1] et de ce que Wang a appelé le "50ème anniversaire de la réforme démocratique de la ’Région Autonome du Tibet’ " [2] (…)


Source : Tibetan Review.net, et China Tibet online 31 décembre 2008
avatar
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1310
Age : 59
Contrée : Marais salant de Guérande
Disposition de l'Esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par karma younten zongmo le Jeu 05 Fév 2009, 12:27

Rappel des textes adoptés par le Parlement Européen le 6 juillet 2000 à Strasbourg


Résolution du Parlement européen sur le projet de réduction de la pauvreté en Chine occidentale et l'avenir du Tibet
Le Parlement européen,
- vu ses résolutions antérieures sur le Tibet,

A. considérant l'absence de progrès dans le dialogue UE-Chine sur les droits de l'homme,
B. considérant que le 7 juillet 2000, la Banque mondiale doit statuer définitivement sur son soutien au projet de réduction de la pauvreté en Chine occidentale,
C. rappelant que le Tibet a été envahi et occupé en 1949 et en 1950 par les forces armées chinoises,
D. rappelant que si l'"Accord en 17 points”, signé à Pékin sous la contrainte par les autorités tibétaines, sanctionnait l'annexion du Tibet à la République populaire de Chine, il garantissait également la pleine autonomie du Tibet et, en particulier, la pérennité de son système politique et le plein respect de la liberté religieuse,
E. rappelant la révolte de Lhassa contre l'occupation du régime de Pékin, du 10 mars 1959, qui a provoqué la mort et l'emprisonnement de milliers de Tibétains ainsi que l'exil du Dalaï Lama et de dizaines de milliers d'autres Tibétains,
F. rappelant l'institution en 1965 de la Région Autonome du Tibet (TAR) par les autorités de Pékin et considérant qu'aucune autonomie réelle n'existe dans cette région depuis l'occupation du territoire par la Chine,
G. rappelant les tentatives réitérées de relancer le dialogue avec les autorités de Pékin, faites par le Dalaï Lama, par le biais notamment du "Plan en 5 points”, présenté devant le Congrès américain en 1987, et de la "proposition de Strasbourg”, présentée devant le Parlement européen en 1988,
H. préoccupé de constater que la Chine ne s'est aucunement montrée disposée à participer à un dialogue en vue de négocier l'avenir du Tibet,
I. rappelant l'attribution en 1989 du Prix Nobel de la Paix au Dalaï Lama et l'appel lancé par ce dernier à la communauté internationale afin que celle-ci puisse favoriser un règlement pacifique du problème tibétain,
J. rappelant la transformation en 1992 du Tibet en "Zone économique spéciale” et le transfert massif de colons chinois au Tibet qui s'en est suivi et qui a transformé en quelques années les Tibétains en minorité dans leur propre pays,
K. considérant que le projet de réduction de la pauvreté en Chine occidentale qui a été proposé peut conduire à la réinstallation des Chinois d'origine ethnique dans les zones tibétaines et peut constituer une violation de la politique de la Banque mondiale concernant les populations indigènes, les transferts de population involontaires et l'environnement;
1. demande au Conseil, à la Commission et aux États membres de tout mettre en œuvre afin que le gouvernement de la République populaire de Chine et le Dalaï Lama négocient un nouveau statut du Tibet qui garantisse une pleine autonomie des Tibétains dans tous les secteurs de la vie politique, économique, sociale et culturelle, avec les seules exceptions de la politique de défense et de la politique étrangère;
2. invite les gouvernements des États membres à examiner sérieusement la possibilité de reconnaître le gouvernement tibétain en exil comme légitime représentant du peuple tibétain si, dans un délai de trois ans, les autorités de Pékin et le gouvernement tibétain en exil ne sont pas parvenus à un accord sur un nouveau statut pour le Tibet par le biais de négociations organisées sous l'égide du Secrétaire général des Nations unies;
3. demande à la Commission et au Conseil d'inviter instamment la Banque mondiale à suspendre la décision concernant le projet de réduction de la pauvreté en Chine occidentale et à vérifier tous les effets que ce projet pourrait avoir sur l'équilibre ethnique, culturel et social du Tibet;
4. demande instamment à la Banque mondiale de publier le rapport et la recommandation du groupe d'inspection sur le projet de réduction de la pauvreté en Chine occidentale avant le vote du Conseil des gouverneurs de la Banque mondiale;
5. charge sa Présidente de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, aux gouvernements et aux parlements des États membres, aux gouvernements et aux parlements des pays candidats à l'adhésion, au Président et au Premier ministre de la République populaire de Chine, au Dalaï Lama ainsi qu'au gouvernement et au parlement tibétains en exil.

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P5-TA-2000-0328+0+DOC+XML+V0//FR


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Karma Trindal le Jeu 05 Fév 2009, 16:29

Merci pour ce rapport.
En souhaitant que les demandes soient acceptées et respectées au plus vite pour le bien de tous.

Amitiés,


_________________

avatar
Admin
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 782
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. » Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Dalai Lama: Citoyen d'honneur de Rome, Pékin proteste

Message par Admin le Mer 11 Fév 2009, 18:12


Le Dalaï Lama citoyen d'honneur de Rome, Pékin proteste

ROME
NOUVELOBS.COM | 10.02.2009 | 11:52

Réagissez à l'article 7 réactions

"Cette décision blesse gravement le peuple chinois. Nous exprimons notre profonde insatisfaction et notre opposition", déclare la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le chef spirituel en exil du Tibet, le Dalaï Lama, a été fait hier citoyen d'honneur de la ville de Rome par son maire Gianni Alemanno. Pékin a exprimé sa "profonde insatisfaction". (Reuters)

Le chef spirituel en exil du Tibet, le Dalaï Lama, a été fait hier citoyen d'honneur de la ville de Rome par son maire Gianni Alemanno. Pékin a exprimé sa "profonde insatisfaction". (Reuters)
La Chine a protesté mardi 10 février auprès du gouvernement italien contre la décision de la municipalité de Rome d'accorder au Dalaï Lama le titre de citoyen d'honneur de la ville.
"Cette décision blesse gravement le peuple chinois. Nous exprimons notre profonde insatisfaction et notre opposition", a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

"Profonde préoccupation de la Chine"

"Nous espérons que l'Italie prêtera attention à la profonde préoccupation de la Chine et prendra des mesures immédiates et efficaces pour effacer cet impact négatif et maintenir un développement stable et sain des relations bilatérales", a ajouté Jiang Yu. (AVEC AP)




_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7462
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Pema Gyaltshen le Mer 11 Fév 2009, 18:58

C'est une très bonne nouvelle !! cheers


_________________

avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 55
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Karma Yönten Dolma le Mer 11 Fév 2009, 21:42

Cette décision est juste et j'en suis très heureuse !

Puisse un jour le gouvernement chinois atteindre la paix.


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

En Chine, les autorités renforcent les contrôles sur les zones tibétaines

Message par Karma Trindal le Dim 15 Fév 2009, 12:16



En Chine, les autorités renforcent les contrôles sur les zones tibétaines


A l'approche du 50e anniversaire de la fuite du dalaï-lama, qui prit la route de son exil indien le 10 mars 1959 après un soulèvement antichinois dans Lhassa, les autorités de Pékin ont entrepris de boucler à nouveau les zones tibétaines.

Répondant aux inquiétudes du dalaï-lama qui, lors d'un passage en Allemagne, le 11 février, avait déclaré que des "explosions de violence peuvent survenir à tout moment au Tibet", la porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Jiang Yu, a déclaré, jeudi 12 février, que "la situation est stable" dans la région.

Pour Pékin, il s'agit d'empêcher que cet anniversaire des plus sensibles ne fournisse un prétexte à de nouvelles émeutes, comme cela avait été le cas en 2008 lorsque, le 14 mars, des manifestations de Tibétains dégénérèrent en violences antichinoises dans Lhassa. Il s'agit également, pour le pouvoir, de veiller à ce que les journalistes étrangers n'approchent pas du Tibet et des régions avoisinantes.

De grandes parties des districts ou préfectures de peuplement tibétain des provinces du Gansu, du Sichuan et du Qinghai ont ainsi été déclarées zones interdites aux étrangers, rapporte l'agence Associated Press (AP), citant des autorités locales. Récemment, une équipe de télévision française d'Hikari Productions, basée à Pékin, a été raccompagnée manu militari en voiture de police alors qu'elle venait d'arriver dans la ville de Xiahe, où se situe le grand monastère de Labrang, et qui fut, l'année dernière, le théâtre d'une manifestation de Tibétains. L'agence AP cite un officiel du bureau du tourisme de la "préfecture autonome de Gannan", au Gansu, précisant que la région sera fermée aux étrangers jusqu'à la fin mars.

Le Tibet proprement dit, la "Région autonome du Tibet", est quasiment interdit en permanence pour la presse étrangère, à l'exception, comme cela a été le cas cette semaine, de voyages encadrés. Questionnée sur les difficultés faites aux journalistes, Mme Jiang a admis : "il est exact qu'il est désormais plus difficile pour certains journalistes de se rendre au Tibet", ajoutant "mais cela n'est pas de notre faute et c'est une situation qui ne nous plaît pas"...

Un correspondant de l'agence Reuters, qui faisait partie du voyage organisé à Lhassa, raconte que pour de nombreux résidents han (ethnie chinoise) ou hui, une ethnie musulmane nombreuse au Tibet, la vie à Lhassa est de plus en plus difficile. Depuis les violences de l'année dernière, le tourisme a plongé et le commerce s'en est ressenti.

Au point que de nombreux migrants établis sur place songent désormais à quitter la ville. "Je ne peux pas oublier ce qui s'est passé l'année dernière quand les Tibétains ont attaqué des Han et je vais partir", a déclaré au journaliste de Reuters un commerçant chinois.

L'agence de presse chinoise Xinhua ("Chine nouvelle") a, de son côté, annoncé, 11 février, que 76 personnes accusées d'avoir participé aux émeutes de mars 2008 ont été condamnées à des peines de prison, sans en préciser la durée. En novembre dernier, les autorités avaient déclaré que 55 personnes avaient fait l'objet de peines variant de trois ans à la détention à perpétuité pour "vols, destructions et atteintes à l'ordre public" lors des violences du 14 mars.

Selon les autorités, 19 personnes ont été tuées durant les troubles. Chiffre contesté par les informations émanant des cercles du gouvernement tibétain en exil en Inde, pour qui le nombre de moines, de nonnes et de laïcs tibétains morts durant la répression est bien supérieur.

Lors d'une conférence de presse à Lhassa, le 10 février, un haut responsable du parti communiste pour la "région autonome", Nyima Tsering, n'avait pas donné de détails sur les dernières condamnations, mais avait estimé que le gouvernement s'était montré magnanime à l'égard d'un grand nombre parmi les 950 personnes arrêtées à la suite des émeutes : "nous avons veillé à rester très modérés", a-t-il déclaré.

Les médias locaux ont, pour leur part, annoncé que, depuis décembre, des dizaines de personnes ont, de nouveau, été arrêtées pour "avoir soutenu la cause indépendantiste, répandu des rumeurs et fomenté des troubles".

Bruno Philip

Source:


_________________

avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 55
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Karma Yönten Dolma le Dim 15 Fév 2009, 13:41

Quand tout cela cessera t-il !!!
Puisse le peuple tibétain trouver un jour la paix.
:*Bouddhisme8:


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
Invité
Invité

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Invité le Dim 15 Fév 2009, 16:24

çà ne cessera jamais.
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7462
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Pema Gyaltshen le Dim 15 Fév 2009, 19:01

La loi du Karma est aussi valable pour cette situation...


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

La presse chinoise se déchaîne contre le Tibet

Message par Karma Trindal le Lun 23 Fév 2009, 14:21



La presse chinoise se déchaîne contre le Tibet


"Ecraser la clique du dalaï-lama !"

Trois semaines avant le 50e anniversaire du soulèvement de Lhassa, le 10 mars 1959, la presse officielle se déchaîne contre le chef de l'Eglise tibétaine, et prévient que le pouvoir ne tolérera pas une répétition des émeutes antichinoises du printemps 2008.
Selon le journal Xi Zang Ribao ("Le Quotidien du Tibet"), des responsables de la "Région autonome" tibétaine ont appelé "le Parti communiste, le gouvernement, l'armée et le public à se mobiliser", afin "d'écraser fermement la sauvage agression de la clique du dalaï-lama". "Il faut, conclut l'article, vaincre le séparatisme et maintenir la stabilité."

Dans les zones tibétaines, le niveau de contrôle exercé par la police et les forces paramilitaires de la Police armée populaire (PAP) a été renforcé. Les forces de l'ordre ont été déployées principalement à Lhassa, à Xiahe (Gansu) - où se situe le grand monastère de Labrang, qui avait été le théâtre de manifestations en mars 2008 -, à Tongren, dans la province du Qinghai, et enfin à Litang, au Sichuan.

C'est dans cette dernière ville que vient d'avoir lieu la manifestation la plus significative depuis les troubles du printemps 2008 : dimanche 15 février, un moine du nom de Lobsang Lhundup, 37 ans, a été arrêté après avoir crié des slogans en faveur du dalaï-lama.

Selon l'organisation Free Tibet et le Tibetan Centre for Human Rights and Democracy (TCHRD), basé à Dharamsala, en Inde, 300 personnes se sont rassemblées le lendemain dans le centre de Litang pour exiger la libération du moine. Des heurts ont éclaté avec les forces de l'ordre, qui ont dispersé la manifestation à coups de bâton et de crosse de fusil. Selon ces mêmes sources, une vingtaine de manifestants ont été arrêtés.

"LE DOIGT SUR LA DÉTENTE"

Que ce soit au Tibet ou dans les districts et "préfectures autonomes" tibétaines des provinces avoisinantes, l'ambiance est morose, rapportent des voyageurs ou des habitants. La population semble bien décidée à boycotter les festivités du nouvel an tibétain (Losar), qui ont débuté mercredi 18 février. Les Tibétains veulent faire de ce boycottage un exemple, afin de marquer leur hostilité au pouvoir et de protester contre la répression qui s'est abattue sur ces régions depuis les événements de 2008.

Les mesures prises à l'approche de l'anniversaire qui marque la fuite en exil du dalaï-lama trahissent la préoccupation des autorités. De passage en Allemagne, le chef de l'Eglise tibétaine avait déclaré : "La situation est si tendue que les militaires chinois ont le doigt sur la détente quand ils portent leurs armes. Aussi longtemps qu'il y aura présence militaire chinoise, il y a aura tension."

Bruno Philip

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Pierre Bergé défie Pékin avant la vente d'oeuvres de collection

Message par Karma Trindal le Lun 23 Fév 2009, 14:34


A deux jours du début de la vente aux enchères d'oeuvres d'art acquises avec le couturier Yves Saint Laurent et lui-même, au Grand Palais à Paris, l'homme d'affaires Pierre Bergé a qualifié de "ridicule" une procédure judiciaire visant à restituer à Pékin deux figures du XVIIIe siècle - une tête de rat et une autre de lapin - volées pendant les guerres de l'opium. (Reuters/Charles Platiau)

Pierre Bergé défie Pékin avant la vente d'oeuvres de collection


Par Reuters, publié le 20/02/2009 à 23:38

PARIS - Quelques mois après le décès d'Yves Saint Laurent, Pierre Bergé disperse aux enchères les oeuvres d'art acquises avec le couturier, dont des Matisse, des Picasso et deux sculptures de bronze réclamées par Pékin.
A deux jours du début de la vente aux enchères d'oeuvres d'art acquises avec le couturier Yves Saint Laurent et lui-même, au Grand Palais à Paris, l'homme d'affaires Pierre Bergé a qualifié de ridicule une procédure judiciaire visant à restituer à Pékin deux figures du XVIIIe siècle - une tête de rat et une autre de lapin - volées pendant les guerres de l'opium. (Reuters/Charles Platiau)

A deux jours du début de la vente au Grand Palais à Paris, l'homme d'affaires a qualifié de "ridicule" une procédure judiciaire visant à restituer à Pékin deux figures du XVIIIe siècle - une tête de rat et une autre de lapin - volées pendant les guerres de l'opium.

Il s'est dit sûr de son bon droit, malgré le référé déposé par une association de défense du patrimoine chinois devant le tribunal de grande instance de Paris visant à empêcher la vente de ces deux pièces.

L'audience doit se tenir lundi, à quelques heures du début de la vente aux enchères qui dispersera 733 oeuvres d'art acquises par Pierre Bergé et Yves Saint Laurent.

Pékin veut récupérer ces deux objets qui ornaient la fontaine du palais d'été de l'empereur Qianlong, dérobés par les puissances occidentales vers 1860.

"Je suis protégé complètement par la loi et c'est en toute sérénité que j'attends la suite de ce référé", a déclaré Pierre Bergé vendredi à Reuters.

Et l'homme d'affaires de proposer un marché aux autorités chinoises : les deux sculptures contre un assouplissement de la politique des droits de l'homme en Chine.

"Moi je suis prêt à offrir ces têtes en bronze au gouvernement chinois, tout de suite", a-t-il déclaré devant deux oeuvres d'Andy Warhol représentant Yves Saint Laurent.

"Il leur suffit, aux Chinois, de déclarer qu'ils vont appliquer les droits de l'homme, rendre la liberté aux Tibétains et accepter le dalaï-lama sur leur territoire".

"UN CHANTAGE QUE J'ASSUME"

"S'ils font cela, je serai très heureux, moi-même de leur apporter ces deux têtes chinoises pour les remettre au Palais d'été, à Pékin", a-t-il insisté. "C'est évidemment du chantage, mais c'est un chantage que j'assume".

Evaluées chacune entre 8 et 10 millions d'euros, ces deux sculptures ne sont qu'une infime partie de collection d'oeuvres - tableaux, sculptures, pièces de mobilier, d'orfèvrerie, etc. - mise en vente par Christie's, en association avec la maison Pierre Bergé & associés.

Les recettes de la vente, estimées entre 200 et 300 millions d'euros, iront à la fondation que Pierre Bergé souhaite créer pour aider la recherche scientifique, notamment contre le sida.

Les oeuvres seront exposées tout ce week-end au Grand Palais avant la vente programmée de lundi à mercredi.

Fruit de 50 ans de complicité entre deux esthètes, cette collection privée est, aux dires des spécialistes, l'une des plus extraordinaires jamais mises sur le marché en raison de la densité et de qualité des pièces.

On y trouve un Picasso de 1914 ("Instruments de musique sur un guéridon", estimé entre 30 et 40 millions d'euros) et plusieurs Matisse (dont "Les coucous, tapis bleu et rose", estimé entre 15 et 20 millions).

Sont en outre proposés des tableaux d'Edgar Degas et de Jean-Auguste-Dominique Ingres, une sculpture en bois de Constantin Brancusi, un torse masculin romain du Ier siècle ou encore un "bar YSL" imaginé par l'artiste français François-Xavier Lalanne. (avec Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le Tibet, miroir des crispations chinoises

Message par Karma Trindal le Ven 27 Fév 2009, 19:45


Le Tibet, miroir des crispations chinoises


Il y a deux semaines, les autorités chinoises ont organisé, au Tibet, un voyage de presse auquel une dizaine de journalistes étrangers étaient conviés. Qu'ont-ils vu sur place ? Une région tranquille, « aseptisée », affirme l'un de ces confrères, dans Le Figaro, qui décrit cette visite « étroitement contrôlée ». Pas de présence massive des forces de l'ordre, des monastères presque sans moines. Le message de Pékin est clair : un an après les émeutes de Lhassa, le Tibet serait « stable », contrairement à la situation décrite par le dalaï-lama qui annonce que « des explosions de violence peuvent survenir à tout moment ».

Les journalistes repartis, Pékin s'est empressé de refermer la porte. Jusqu'au 1er avril, le Tibet est coupé du monde. Pas de touristes. Pas de journalistes. Le régime redoute, en cette fin d'hiver, la concomitance de trois anniversaires. Il y a 50 ans, le 10 mars 1959, en pleine insurrection antichinoise, le jeune dalaï-lama fuyait le Tibet pour se réfugier en Inde. Il y a 20 ans, l'onde de choc des bouleversements en Europe de l'Est se fit sentir jusque sur la place Tienanmen, mais la « génération 89 » fut balayée par un massacre et une répression violente. Même scénario l'an dernier, le 14 mars 2008, lorsque les moines tibétains tentèrent de profiter de l'approche des Jeux Olympiques pour faire entendre leur cause.

Depuis un demi-siècle, à chaque risque de soulèvement, la fermeture du Tibet est une pratique habituelle du régime chinois. Mais, cette année, le contexte est tout autre. D'abord, parce que les craintes répétées du dalaï-lama de voir le Tibet s'embraser répondent à l'impuissance croissante du gouvernement en exil à tenir une jeunesse de plus en plus sceptique face au choix de la non-violence.

Et puis, la crise économique n'épargne pas le géant asiatique, dont la formidable croissance à deux chiffres est désormais grippée. Pour 2009, le FMI prévoit 6 % de croissance. Ce serait un miracle en Europe. En Chine, cela peut provoquer une catastrophe sociale. Le chômage s'accroît. Les ouvriers du boom économique retournent dans leurs campagnes.

Parallèlement, la société chinoise, avec ses 300 millions d'internautes, a évolué. La censure, évidemment, s'exerce sur la Toile, mais sans Internet, les intellectuels démocrates qui viennent de publier une « Charte 08 », sur le modèle de la « Charte 77 » des dissidents tchèques de naguère, n'auraient eu, sans doute, ni cette audace ni ce retentissement. Or Pékin n'ignore pas que tout mouvement de contestation ¯ qu'il soit pour l'autonomie du Tibet, pour les libertés ou pour le pain ¯ menace son autorité. Le souvenir de l'effondrement du bloc soviétique est un cauchemar qui obsède le pouvoir chinois.

Sur la scène diplomatique, la Chine a toujours expliqué que l'absence de progrès en matière de droits de l'homme était compensée par le mieux-être économique de ses citoyens. En période de crise, l'argument ne tient plus. Mais personne ne semble s'en offusquer à l'étranger, justement parce qu'on est en crise. Hillary Clinton, à Pékin la semaine dernière, n'a pas du tout évoqué les droits de l'homme. En revanche, c'est au sein de la société chinoise que les tensions se multiplient. Le président Hu Jintao ne veut prendre aucun risque. Il préfère cadenasser le Tibet à double tour.

Laurent Marchand

Source:


_________________

avatar
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1310
Age : 59
Contrée : Marais salant de Guérande
Disposition de l'Esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par karma younten zongmo le Sam 28 Fév 2009, 23:32

Un moine tibétain qui venait de s'immoler par le feu s'est fait tirer dessus vendredi par les forces de sécurité chinoises dans l'ouest de la Chine, selon les organisations de défense de la cause tibétaine.
L'agence officielle Chine nouvelle a quant à elle fait état de l'immolation d'un homme vendredi à Aba, ajoutant qu'il était soigné à l'hôpital après que la police soit intervenue pour éteindre les flammes. Chine nouvelle ne dit pas s'il s'agissait d'un moine, ne mentionne pas de tirs ni ne donne d'explications sur cette immolation. "L'homme a été brûlé au cou et à la tête", précise Shi Jun, secrétaire du parti communiste local, cité par l'agence.
Free Tibet, la Campagne internationale pour le Tibet, et phayul.com, un site d'informations tibétaines proches du gouvernement en exil du Dalaï lama, ont identifié ce moine sous le nom de Tapey. Ces organisations disaient auparavant ne pas avoir de nouvelles de la victime.
Les faits se sont déroulés à Aba, ville à majorité tibétaine de la province du Sichuan.
La tension est remontée en Chine alors que les cérémonies du Nouvel an tibétain, qui ont débuté mercredi, seraient boudées par les Tibétains de Chine, en signe de protestation après la répression sanglante de mars dernier. En outre, le mois prochain marquera le 50ème anniversaire du départ en exil du Dalaï lama, à la suite de l'échec du soulèvement tibétain en 1959.
Les autorités chinoises font en outre tout leur possible pour empêcher tout important rassemblement de moines, un an après le plus important mouvement anti-gouvernemental depuis des décennies dans les régions tibétaines de Chine.
Selon la Campagne internationale pour le Tibet, le moine s'est immolé pour protester contre l'annulation des cérémonies de prière à son monastère de Kirti, contre laquelle avaient déjà protesté un millier de bonzes un peu plus tôt dans la journée. Tapey brandissait une photo du Dalaï lama et un drapeau tibétain quand il s'est immolé.
Des passants cités par le site phayul.com ont raconté avoir vu le moine s'effondrer après avoir entendu trois détonations. AP

http://ecolonews.blog.fr/2009/02/28/un-moine-s-immole-pour-le-tibet-5665125/


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Chine: tension au Sichuan où la police a tiré sur un moine tibétain

Message par Karma Trindal le Dim 01 Mar 2009, 12:23


Chine: tension au Sichuan où la police a tiré sur un moine tibétain


PEKIN (AFP) — La tension est montée dans une ville de la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine) où la police a tiré sur un moine tibétain qui venait de s'immoler par le feu, à l'approche du 50e anniversaire du départ en exil du dalaï lama, ont rapporté samedi des témoins et des associations pro-tibétaines.

Selon l'association Free Tibet, basée à Londres, la police a tiré sur le moine qui s'était juste avant immolé par le feu, dans la ville de Aba, dans la province du Sichuan. L'incident s'est produit vendredi.

Selon l'autre association "Students for a Free Tibet" (Etudiants pour un Tibet libre), le drame s'est produit à proximité du monastère de Kirti, lorsque les autorités ont empêché un millier de moines de se rendre à l'intérieur du site.

Alors que la plupart des moines se dispersaient sur les conseils de leurs aînés, un de leurs coreligionnaires d'une vingtaine d'années qui portait un drapeau tibétain à l'effigie du dalaï lama s'est immolé par le feu, selon un communiqué vendredi à New York de l'association, qui dit avoir recueilli le récit d'un témoin. Les faits ont également été rapportés l'association International Campaign for Tibet (ICT), basée aux Etats-Unis.

La police a tiré à trois reprises sur le jeune homme du nom de Tape avant de rapidement emmener le corps, selon "Students for a Free Tibet" qui ne sait pas si la victime était toujours en vie.

Des résidents de Aba, joints au téléphone par l'AFP, ont confirmé que la police avait tiré, sans préciser vers qui les tirs étaient dirigés.

Interrogée pour savoir si un moine s'était immolé par le feu, une employée d'un hôtel de la ville a répondu sous couvert d'anonymat: "C'est vrai, mais je ne peux pas en dire plus. Mon téléphone est sur écoute".

D'autres résidents ont confirmé les tirs de la police, avant de rapidement raccrocher.

Certains témoins ont également fait état d'une importante présence policière. "Il y a de nombreux policiers qui patrouillent dans les rues et tous sont armés", a témoigné l'employé d'une maison de thé, également sous couvert d'anonymat.

Le gouvernement local et la police n'ont pas fait de commentaires.

Le dalaï lama, le chef spirituel tibétain, a mis en garde mardi contre une répression chinoise au Tibet à l'approche du 50è anniversaire du soulèvement contre Pékin.

Cette mise en garde survient alors que des agences de voyage ont annoncé que la Chine allait fermer le Tibet aux touristes étrangers avant le 10 mars, jour du 50è anniversaire de l'insurrection tibétaine, et que, selon des sources concordantes, la sécurité a éte renforcée dans la région himalayenne.

Jeudi, la Chine a démenti vouloir fermer le Tibet aux touristes étrangers avant le 10 mars.

Il y a un an, plus de 200 Tibétains ont été tués au cours des manifestations de mars 2008 qui coïncidaient avec le 49è anniversaire du soulèvement anti-chinois de 1959, selon des exilés tibétains. Pour sa part, Pékin a accusé des "émeutiers" tibétains d'avoir tué 21 personnes.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Tibet:: formalités à savoir...

Message par Karma Trindal le Dim 01 Mar 2009, 15:06


Tibet : formalités à savoir


28/02/09 par : Jocelyn Chavy

Voici les consignes actuellement en vigueur au niveau des formalités pour entrer au Tibet, d'après le site du Ministère des Affaires Etrangères français :

Les agences de voyage ont reçu pour consigne de ne pas délivrer de laisser-passer aux touristes étrangers jusqu’au 1er avril.

Les personnes résidant dans la région et titulaires d’un permis valide ne sont pas affectées par cette mesure.

Les autorisations d’accès seront de nouveau délivrées à partir du début du mois d’avril, toujours avec les limitations instaurées depuis la réouverture de la région en juin 2008 :

- Tous les visiteurs étrangers doivent, avant leur départ vers Lhassa, être munis d’un permis spécifique pour se rendre au Tibet. Il n’est pas possible d’acheter de billet de train ou d’avion sans ce permis. La majeure partie du Tibet ne reste de toute façon accessible qu’avec un permis spécial additionnel.

- Les voyages se font exclusivement en groupes, dont la taille est actuellement de deux personnes, mais ce chiffre pourrait être fixé à trois ou quatre.

- Tous les membres du groupe doivent avoir la même nationalité et être prévus au minimum 10 jours à l’avance du fait des délais de délivrance des permis, qui sont au minimum d’une semaine.

- Toutes les réservations d’hôtel doivent être faites à l’avance.

- Toutes les visites doivent être prévues et organisées avant le départ vers Lhassa.

- La présence d’un guide est désormais obligatoire durant tout le séjour au Tibet.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Les exilés tibétains tournent leurs espoirs vers le karmapa-lama

Message par Karma Trindal le Lun 02 Mar 2009, 20:14


Les exilés tibétains tournent leurs espoirs vers le karmapa-lama


DHARAMSALA, Inde - "Bouddha vivant" âgé de 23 ans, vêtu d'une robe orange et possesseur d'un iPod, le karmapa-lama, possible successeur du dalaï-lama, pense pouvoir être le pont entre les générations de bouddhistes tibétains, ainsi qu'avec la Chine.

Pour survivre, les Tibétains doivent se moderniser, estime le troisième lama le plus important, qui a fui le Tibet il y a neuf ans pour rejoindre le dalaï-lama dans son exil indien de Dharamsala.

"Le Tibet a développé au fil de bien des générations ses propres modes de pensée et de vie, qui sont plutôt dépassés aujourd'hui", a déclaré le karmapa-lama à Reuters lors d'une entrevue à Dharamsala.

"Il y a un fossé entre la vieille mentalité tibétaine et la jeunesse d'aujourd'hui. C'est un grand problème, et je pense vraiment pouvoir servir de passerelle entre les deux", a-t-il ajouté, via un interprète.

Le dalaï-lama, âgé de 73 ans, commémore cette année le 50e anniversaire de son départ en exil face aux autorités chinoises, et certains observateurs pensent qu'il pourrait préparer lui-même sa succession.

Le karmapa-lama est celui dont le nom revient le plus souvent. Malgré son éducation tibétaine classique, il se distingue de ses aînés par des attributs bien occidentaux comme un iPod ou une Playstation.

Surtout, il est à la fois reconnu par les Tibétains comme par le gouvernement de Pékin, qui rejette le dalaï-lama, accusé de séparatisme.

"Il a travaillé avec les Chinois, qui ne lui sont pas étrangers", note Jeremy Russell, son professeur d'anglais. "Il n'est pas consumé par la rancoeur et considère qu'ils font partie du paysage."

HÉROS RESPECTÉ

Des moines en quête d'un lama réincarné ont vu dans cet enfant de nomades la 17e réincarnation du chef spirituel de la secte Kagyu, alors qu'il avait sept ans.

Sa fuite audacieuse d'un monastère tibétain pour rallier l'Inde en franchissant l'Himalaya à pied et à cheval lui a plus tard valu le respect de la communauté des exilés.

"Il a choisi de renoncer aux privilèges dont il aurait bénéficié sous l'autorité chinoise. Sa fuite en a fait un héros pour les Tibétains, qui y voient un acte délibéré d'opposition aux Chinois", explique l'intellectuel de premier plan Tsering Shakya.

Le dalaï-lama doit normalement informer son entourage de sa réincarnation peu avant de mourir, afin de permettre aux moines de se mettre en quête de l'enfant élu. Les Tibétains craignent toutefois que Pékin ne place son propre successeur, comme ce fut le cas dans les années 1990 avec le panchen-lama, deuxième lama le plus éminent de la communauté.

Le dalaï-lama a laissé flotter l'idée de désigner un régent qui prendrait sa place de guide spirituel le temps qu'un nouveau lama grandisse.

Mais le karmapa-lama pourrait refuser un tel rôle. "La société tibétaine d'aujourd'hui est démocratique, et chaque individu a le droit de dire ce qu'il éprouve ou pense. Il n'est obligatoire pour personne de faire ce qu'un autre a décidé pour lui."

Son enfance au Tibet sous administration chinoise lui a permis d'apprendre le Chinois, qu'il parle et calligraphie couramment, et pourrait en tout cas lui permettre de resserrer les liens de son peuple avec Pékin.

"Cet apprentissage pourrait aider à créer une relation de compréhension cordiale, et favoriser une sorte de coexistence pacifique", espère-t- il.

Avec Bappa Majumdar à New Delhi, version française Gregory Schwartz

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Chine : un monastère tibétain encerclé

Message par Karma Trindal le Lun 02 Mar 2009, 20:53


Chine : un monastère tibétain encerclé


AFP 02/03/2009 | Mise à jour : 07:12

Les forces de l'ordre ont encerclé un monastère tibétain dans le sud-ouest de la Chine après une manifestation de moines contre la répression chinoise, ont affirmé des organisation pro-tibétaines. Selon ces dernières, la manifestation a eu lieu dimanche dans la préfecture d'Aba, une région tibétaine du Sichuan, où un moine s'est immolé par le feu la semaine dernière, alors que la tension est forte à l'approche du 50e anniversaire du soulèvement contre Pékin, le 10 mars, et un an après les émeutes de Lhassa, le 14.

Plusieurs centaines de moines du monastère de Sey ont protesté contre l'interdiction des prières durant un festival bouddhiste traditionnel, le Monlam, qui intervient juste après le Nouvel an tibétain, affirme l'organisation Campagne internationale pour le Tibet, basée à New York, qui cite des sources sur place. Ils ont également réclamé la libération de tous les prisonniers tibétains, affirme-t-elle, ajoutant que la police armée a encerclé le monastère où les moines étaient revenus après la manifestation.

L'association Etudiants pour un Tibet libre, également basée à New York, a aussi fait état de ces incidents. Le dalaï lama, le chef spirituel tibétain, a mis en garde la semaine dernière contre une répression chinoise au Tibet. Cette mise en garde survient alors que des agences de voyage ont annoncé que la Chine allait fermer le Tibet aux touristes étrangers avant le 10 mars et que, selon des sources concordantes, la sécurité a éte renforcée dans la région himalayenne.

Jeudi, la Chine a démenti vouloir fermer le Tibet aux touristes étrangers avant le 10 mars. Il y a un an, plus de 200 Tibétains ont été tués au cours des manifestations de mars 2008 qui coïncidaient avec le 49e anniversaire du soulèvement anti-chinois de 1959, selon des exilés tibétains. Pour sa part, Pékin a accusé des "émeutiers" tibétains d'avoir tué 21 personnes.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Pékin fait pression contre l'accueil du dalaï lama

Message par Karma Trindal le Lun 09 Mar 2009, 15:17

Pékin fait pression contre l'accueil du dalaï lama


Le ministre chinois des Affaires étrangères a appelé samedi les pays étrangers à ne pas permettre au dalaï lama d'utiliser leur territoire pour mener ce que Pékin qualifie d'activités séparatistes en vue d'obtenir l'indépendance du Tibet. "Dans le développement de leurs relations avec la Chine, les autres Etats ne devraient pas autoriser le dalaï lama à visiter leur pays", a déclaré Yang Jiechi lors d'une conférence de presse en marge de la réunion du parlement. Ces commentaires interviennent à quelques jours du cinquantième anniversaire du départ en exil du chef spirituel tibétain après l'échec d'un soulèvement antichinois et un an après des manifestations qui avaient tourné à l'émeute.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

La Chine accuse le dalaï lama de vouloir faire un "Grand Tibet"

Message par Karma Trindal le Lun 09 Mar 2009, 15:26


La Chine accuse le dalaï lama de vouloir faire un "Grand Tibet"


PEKIN - La Chine a accusé samedi le dalaï lama de vouloir établir un "Grand Tibet" et appelé les pays étrangers à éviter tout contact avec lui, au moment elle redoute des troubles la semaine prochaine au Tibet à l'occasion du 50e anniversaire de l'insurrection contre le joug chinois.

"Le dalaï lama veut toujours établir d'un "Grand Tibet" sur un quart du territoire chinois", a affirmé le chef de la diplomatie chinoise, Yang Jiechi, lors d'une conférence de presse.

"Ils veulent chasser les forces armées chinoises et demander aux non Tibétains, des gens qui ont vécu depuis longtemps dans cette partie du territoire chinois, de partir vivre ailleurs (...). Vous appelez cette personne une figure religieuse?", a-t-il ajouté.

Le chef des bouddhistes tibétains, lauréat 1989 du prix Nobel de la paix âgé de 74 ans, est à la fois une icône internationale et la bête noire de Pékin, qui l'accuse d'être un dangereux séparatiste sous le couvert de la religion.

Pragmatique, le dalaï lama a en fait renoncé depuis longtemps à l'indépendance du Tibet au profit d'une prudente "autonomie culturelle".

M. Yang a également appelé les pays étrangers à "ne pas autoriser de visites sur leur sol du dalaï lama" et à ne pas "le laisser utiliser leur territoire pour se livrer à des activités séparatistes".

La rencontre en décembre entre le président français Nicolas Sarkozy, alors président en exercice de l'Union européenne, et le dalaï lama avait ulcéré Pékin qui, en représailles, avait annulé un sommet avec l'UE prévu en France.

Yang Jiechi a appelé samedi Paris à prendre des mesures pour réchauffer les relations entre les deux pays.

"Les problèmes actuels dans les relations sino-françaises ne viennent pas de la partie chinoise. Nous espérons que la France apportera une réponse positive aux revendications de la Chine", a-t-il souligné.

La Chine craint des troubles au Tibet à partir de mardi, à l'occasion du 50e anniversaire de l'insurrection contre la férule chinoise qui avait provoqué l'exil du dalaï lama.

Le gouverneur de cette région autonome de Chine a estimé vendredi que le Tibet avait besoin de plus de forces de sécurité, car des troubles liés "à la clique du dalaï lama" pourraient survenir.

Le responsable du Parti communiste au Tibet, Zhang Qingli, a aussi appelé les forces de police anti-émeutes à rester "constamment en alerte", rapporte samedi le Tibet Daily.

Par ailleurs, deux Tibétaines, dont une femme bonze, qui manifestaient en soutien au dalaï lama, ont été arrêtées samedi à Kardze, zone peuplée de Tibétains dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine), selon l'organisation de défense des droits de l'homme International Campaign for Tibet.

Il y a un an, des manifestations pacifiques de moines à Lhassa avaient dégénéré en émeutes dans la capitale régionale, puis dans les régions environnantes où vivent des minorités tibétaines.

Plus de 200 Tibétains avaient été tués, selon des exilés tibétains, alors que Pékin accusait de son côté des "émeutiers" tibétains d'avoir tué 21 personnes.

(©AFP / 07 mars 2009 13h28)

Source
:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le Dalaï Lama veut envahir la Chine!

Message par Karma Trindal le Lun 09 Mar 2009, 15:36

Le Dalaï Lama veut envahir la Chine!

Ce sont les autorités chinoise qui en parlent le mieux...

Le Dalaï Lama, ou l'abominable homme du Tibet...


Selon Yang Jiechi, ministre des Affaires Etrangères de la République Populaire de Chine, Tenzin Gyatso, XIVe
Dalaï Lama
, aujourd'hui agé de 74 ans, prix Nobel de la Paix en 1989 et en exil depuis 1959 veut "réaliser le Grand Tibet, qui comprendrait un quart du territoire chinois", et, avec ses fidèles, "chasser les forces armées chinoises et les non-Tibétains" de ce territoire...

D'importantes dates anniversaires cette semaine.


À la veille du premier anniversaire des évènements de Lhassa (ou la RPC fut accusée d'avoir créé elle-même de nombreux heurts en infiltrant
les Tibétains
) mais aussi des cinquante ans de l'insurrection tibétaine (anti-chinoise et anti-communiste), la RPC exige de la communauté internationale que "personne n'invite (ou n'accueille) le Dalaï Lama", afin de "ne pas lui permettre d'excercer ainsi ses activités séparatistes visant à l'indépendance du Tibet".

Et le futur sommet "DURBAN 2" ?


Il s'agit d'une "conférence internationale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance" organisée par l'ONU et massivement critiquée. Elle est prévue à Genève du 20 au 25 avril 2009.Mais le Canada, puis les Etas-Unis ont annoncé leur boycott, rejoints ce samedi par l'Italie. Au coeur de la polémique: Israel. L'état actuel du brouillon de la déclaration finale semblerait, entre autres, l'accuser d'apartheid
envers la Palestine, inacceptable pour certains, dont la diplomatie
italienne qui dénonce la présence dans le brouillon de phrases qu'elle
juge "antisémites".

Qui sait si, dans ce contexte, à quelqu'un viendrait aussi l'idée de parler du Tibet ?

Ce serait apparemment très fâcheux, ou très fâchant.

LHASSA 2008: Photos incriminant la RPC :


LHASSA 2008 : "Photo distribuée par l'ambassade de Chine aux médias.
La photo montre un homme identifié par la suite comme un policier chinois.
Il tient un sabre, et il est vêtu avec des habits le faisant passer pour un tibétain.* "



LHASSA 2008 "Voilà l'image distribuée par l'ambassade
après que l'homme au sabre ait été identifié comme un policier chinois.
La photo a été retouchée : l'homme a disparu.* "



LHASSA 2008 : "Gros plan de l'homme au sabre
identifié comme un policier chinois déguisé en tibétain.* "
-a&c-*

Ces 3 photos et commentaires: http://www.lagrandeepoque.com

Source: http://www.lepost.fr/article/2009/03/08/1449446_le-dalai-lama-veut-envahir-la-chine.html


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le Tibet fermé pour un mois

Message par Karma Trindal le Lun 09 Mar 2009, 15:56


Le Tibet fermé pour un mois - Des anniversaires sous haute surveillance en Chine


Pékin veut éviter d'avoir mauvaise presse dans la communauté internationale

D'ici le 1er octobre, les autorités chinoises feront face à une série d'anniversaires particulièrement «sensibles». L'échéancier politique suscite la nervosité en haut lieu, parce qu'il soulève trois sujets controversés: la question du Tibet, les événements de la place Tiananmen de 1989 et les contestataires de la secte Falun Gong.

Le Tibet a été littéralement fermé ce mois-ci pour éviter que ne s'y produisent des dérapages à l'approche de trois importantes dates anniversaires. Interdit aux touristes et aux journalistes! Bouclé par des milliers de soldats, car pas question de voir se répéter les
troubles de Lhassa de mars 2008, qui ont donné très mauvaise presse à la Chine à la veille des Jeux olympiques.

Sur le toit du monde, trois dates posent problème dans les relations sino-tibétaines. D'abord, le 25 février dernier, au Nouvel An tibétain, la population du plateau a réussi à manifester calmement sa résistance en boycottant les festivités traditionnelles du Losar.
Malgré les encouragements officiels à célébrer et la télédiffusion d'un spectacle de gala de 800 artistes, les Tibétains ont laissé savoir que l'heure n'était pas du tout aux réjouissances. Le mot d'ordre diffusé en douce a été largement suivi.


La deuxième date, beaucoup plus critique, survient mardi prochain: le 50e anniversaire du soulèvement avorté des Tibétains, qui fut suivi par la fuite définitive de l'actuel dalaï-lama vers l'Inde voisine. Dans un pays sensible au symbolisme numéral, un demi-siècle fait
époque. Le bouclage serré de la région autonome du Tibet par des renforts de soldats étouffera probablement toute velléité de protestations. Mais partout à l'étranger où vivent des Tibétains il y aura des manifestations. Par exemple, ici même, des autocars partiront de Montréal pour transporter des sympathisants vers le parlement
d'Ottawa, où diverses personnalités prendront la parole.

Guerre de calendrier

Rappelons que mars 1959 a marqué une page d'histoire sanglante à Lhassa. Les Tibétains se sont révoltés contre la chape de plomb imposée par Pékin au début de la décennie. Il est difficile de s'entendre sur les chiffres exacts, mais la répression aurait fait près de 90 000 victimes. La loi martiale a facilité l'élimination des dernières résistances, l'arrestation de milliers de moines et la destruction d'innombrables monastères.

Ironiquement, une troisième date à surveiller surviendra le 28 mars prochain: nouvelle fête créée de toutes pièces par le Parlement local.
Ainsi, pour la première fois, le «jour de l'émancipation des serfs» sera officiellement imposé au Tibet. Aux yeux du Parti communiste, mars 1959 a plutôt permis la libération d'un million d'esclaves du régime féodal en place depuis sept siècles. C'est à cette date que l'ancien gouvernement tibétain a été remplacé par celui de la Région autonome du Tibet. Voilà donc qu'une guerre de calendrier est déclenchée entre le 10 et le 28 mars -- avec tout le pouvoir politique et militaire se
concentrant sur cette deuxième date.

Les observateurs s'interrogent sur la réaction de la minorité tibétaine à cette réinterprétation de leur histoire. S'ils ont été capables de s'abstenir de toute célébration à leur jour de l'An, signe de résistance passive, ne seront-ils pas capables de tout boycotter le
28 mars prochain? Un autre gala télévisé, des banderoles dans les rues et quelques discours publics en assureront-ils le succès? Chose
certaine, les médias officiels pencheront du bon côté.

Une année difficile

Malgré tous les efforts de Pékin pour faire prévaloir ses thèses sur la région himalayenne, il s'agit là d'une source constante de critique internationale contre la Chine populaire. Mais il y a davantage au chapitre des anniversaires à faire oublier.
En effet, le 4 juin prochain, tous les défenseurs des droits de la personne ne manqueront pas de commémorer les événements très médiatisés de la place Tiananmen de 1989. Des rassemblements publics sont prévus à Hong Kong,
comme chaque année. Le mois passé, une pétition de 127 noms a été adressée au gouvernement central. Ding Zilin, mère d'un étudiant de 17 ans abattu il y a 20 ans, continue de mener le combat pour faire faire la lumière sur la répression militaire.

Puis, le 22 juillet, les militants du Falun Gong ne manqueront pas de souligner que leur mouvement a été officiellement banni il y a dix ans. Selon eux, le début d'une opération de persécution se poursuivant encore aujourd'hui. Cette secte sème l'inquiétude dans les rangs du Parti communiste et les actions d'éclat sont toujours redoutées. Le Falun Gong est bien implanté dans plusieurs pays, y compris au Canada, et utilise son réseau médiatique pour attaquer sans relâche la Chine
populaire.

Malgré tout, les autorités chinoises préparent le 60e anniversaire de la proclamation de la République populaire. Le 1er octobre aura lieu un grand défilé dans les rues de la capitale. La direction des opérations a été confiée au célèbre réalisateur Zhang Yimou, grand
architecte des feux d'artifice des Jeux olympiques. Dans ce dernier cas, la question sera de savoir quel message le gouvernement voudra envoyer. En pleine crise économique, année officiellement qualifiée la semaine passée de «difficile» par le premier ministre Wen Jiabao, les dirigeants choisiront-ils de faire leur cinéma, voulant montrer que tout se passe bien, ou bien opteront-ils pour la modération par respect pour les millions de chômeurs?

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6843
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Karma Trindal le Lun 09 Mar 2009, 16:01

Arrestation de deux manifestantes tibétaines, selon une ONG


Pekin - La Chine a arrêté deux Tibétaines, dont une femme bonze, qui manifestaient en soutien au dalaï lama, le chef spirituel du bouddhisme tibétain, a affirmé l'organisation de défense des droits de l'homme International Campaign for Tibet.

Les deux femmes ont été interpellées à Kardze, une zone peuplée de Tibétains dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine), indique l'ONG dans un communiqué.

"Les deux femmes dont une bonzesse, ont manifesté séparément dans la ville de Kardze en distribuant des tracts et appelant au retour du dalaï lama au Tibet", selon l'ONG. Les deux femmes demandaient aussi le respect des droits de l'homme et de la liberté religieuse et réclamaient la libération des Tibétains emprisonnés.

Selon International Campaign For Tibet, les deux femmes ont été emmenées dans un lieu inconnu.

Source:


_________________

avatar
Invité
Invité

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Invité le Lun 09 Mar 2009, 17:16

C'est honteux.
avatar
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1310
Age : 59
Contrée : Marais salant de Guérande
Disposition de l'Esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par karma younten zongmo le Lun 09 Mar 2009, 17:46

Nous sommes le 9 mars et mon coeur est beaucoup avec elles deux et tous

Je ne cacherai pas que je prierai un peu plus encore la date du 10 mars 2009 que les années précédentes

Et me surprends à penser le jour ou là-bas sera ici visiblement quasi identique en qualité de respect des droits de l'homme, de la femme et de l'enfant...
Ce qui me semble doucement et progressivement s'en approcher, et pardon de peut-être ici choquer

KYZ.


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité
avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 55
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Karma Yönten Dolma le Lun 09 Mar 2009, 20:38

Je souhaite de tout coeur que cela cesse un jour.. PAIX à l'humanité entière...


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"

Contenu sponsorisé

Re: Marche du Dalaï Lama/Lhassa s'enflamme, Pékin l'étouffe

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 21 Mai 2018, 16:28