Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Le tibétain?
Hier à 23:49 par Jinpa Datso

» La métamatière et les créations
Hier à 22:50 par tindzin

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 16:31 par manila

» Dhammapada
Hier à 15:59 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Ven 19 Jan 2018, 22:45 par manila

» Si c’est ceci, ceci doit être cela
Ven 19 Jan 2018, 16:41 par tindzin

» Quel est le point de vue du bouddhisme sur le problème de la Birmanie ?
Ven 19 Jan 2018, 13:34 par Disciple laïc

» La grande richesse de la tradition zen – 1ère partie
Mer 17 Jan 2018, 18:19 par Disciple laïc

» Ressentir rigpa, La nature de l'esprit
Lun 15 Jan 2018, 23:24 par Akana

» Offrir une pratique pour quelqu'un
Lun 15 Jan 2018, 20:35 par Disciple laïc

» ne nous sommes nous pas tous trompé au sujet de la vérité sur la spiritualité ?
Dim 14 Jan 2018, 07:56 par Disciple laïc

» Comment contrer certaines émotions négatives ?
Sam 13 Jan 2018, 21:59 par Ortho

» Le pervers narcissique et la spiritualité
Sam 13 Jan 2018, 19:49 par manila

» Pratique de Tchenrezi
Jeu 11 Jan 2018, 21:38 par Ortho

» N'ayez aucune fierté à pratiquer. Ni aucune honte.
Lun 08 Jan 2018, 16:39 par Disciple laïc

» Vivre en centre spirituel
Dim 07 Jan 2018, 12:32 par TantraVida

» Le bouddhisme en occident
Ven 05 Jan 2018, 14:39 par Disciple laïc

» Le centre bouddhiste Karma Ling a brûlé
Ven 05 Jan 2018, 12:01 par manila

» Présentation de Yo
Jeu 04 Jan 2018, 16:14 par Yo Prodrive

» Présentation Neisha
Jeu 04 Jan 2018, 15:51 par Karma Trindal

» Présentation de "Renaissance"
Jeu 04 Jan 2018, 15:50 par Karma Trindal

» bonjour à tous!
Jeu 04 Jan 2018, 15:48 par Karma Trindal

» Présentation Tsultrim Yeunten
Jeu 04 Jan 2018, 15:47 par Karma Trindal

» Besoin de conseils (livres pour débutants)
Jeu 04 Jan 2018, 15:24 par Karma Trindal

» Venir en aide à soi-même ?
Jeu 04 Jan 2018, 15:20 par Karma Trindal

» Une piste, comment répondre à une personne énonçant une vue fausse
Jeu 04 Jan 2018, 13:22 par Karma Trindal

» L'Arbre des Refuges: Nettoyage du Nouvel An
Jeu 04 Jan 2018, 13:12 par Karma Trindal

» Pourquoi devenir moine ou nonne ?
Jeu 04 Jan 2018, 11:29 par manila

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 04 Jan 2018, 09:31 par Pema Gyaltshen

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Lun 01 Jan 2018, 18:21 par Disciple laïc

» Les enseignements de maître Sheng Yen
Lun 01 Jan 2018, 18:03 par Disciple laïc

» Toute l'équipe de L'Arbre des Refuges vous souhaite une bonne année 2018!
Lun 01 Jan 2018, 13:24 par manila

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Dim 31 Déc 2017, 23:36 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges sur Facebook
Sam 30 Déc 2017, 14:41 par Karma Trindal

» Question sur le karma
Ven 29 Déc 2017, 16:54 par Ortho

» Les mantras peuvent guérier les maladies, etc.. ?
Jeu 28 Déc 2017, 15:40 par Ortho

» L'EXERCICE
Jeu 28 Déc 2017, 13:42 par tindzin

» Atteindre rigpa par la base
Mer 27 Déc 2017, 13:41 par tindzin

» L'intuition vient de me dicter une question
Mar 26 Déc 2017, 14:26 par tindzin

» Sem et Rigpa, les deux faces de la même pièces
Lun 25 Déc 2017, 23:23 par tindzin

» Le Singe
Lun 25 Déc 2017, 02:38 par manila

» Le Cochon
Dim 24 Déc 2017, 23:47 par petit_caillou

» Le Serpent
Dim 24 Déc 2017, 22:27 par petit_caillou

» Le Tigre
Dim 24 Déc 2017, 22:06 par petit_caillou

» Le Chien
Dim 24 Déc 2017, 21:41 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Dim 24 Déc 2017, 21:13 par petit_caillou

» Matthieu Ricard : un demi-siècle dans l'Himalaya 1/2 et 2/2
Dim 24 Déc 2017, 10:03 par Disciple laïc

» Le Dragon
Dim 24 Déc 2017, 00:18 par petit_caillou

» Le Buffle
Sam 23 Déc 2017, 22:53 par petit_caillou

» Le Coq
Sam 23 Déc 2017, 22:22 par petit_caillou

» Le Cheval
Sam 23 Déc 2017, 21:39 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Sam 23 Déc 2017, 21:15 par petit_caillou

» Le Rat
Sam 23 Déc 2017, 20:47 par petit_caillou

» Pour les menus de Noël, le Faux Gras
Mer 20 Déc 2017, 16:15 par Karma Yéshé

» La Vue Juste - une définition
Mer 20 Déc 2017, 13:01 par Yeshé Kunga

» Hommage à un petit coeur sous un blouson de cuir
Mar 19 Déc 2017, 12:15 par manila

» Accident Pyrénées orientales
Mar 19 Déc 2017, 12:03 par Disciple laïc

» Is there only one true religion?
Mar 19 Déc 2017, 11:26 par Disciple laïc

» Confessions of a Buddhist Atheist
Lun 18 Déc 2017, 06:36 par Disciple laïc

» Patique de la pleine conscience des oreilles
Jeu 14 Déc 2017, 18:13 par Disciple laïc

» L'esprit d'eveil
Mar 12 Déc 2017, 18:25 par tindzin

» L'homme n'est pas notre ennemi
Lun 11 Déc 2017, 13:48 par manila

» Aoyama Roshi, la vie d’une nonne zen – 1ère et 2ème partie
Dim 10 Déc 2017, 09:51 par Disciple laïc

» Le bien, le mal et le corps du Dharma
Jeu 07 Déc 2017, 15:16 par Disciple laïc

» Eloge du bon sens dans la quête du sens
Mer 06 Déc 2017, 13:07 par tindzin

» Nature du Samsara
Mer 06 Déc 2017, 12:20 par tindzin

» Buddhist Nun Speaks After 45 Years of Solitary Retreat
Mar 05 Déc 2017, 17:46 par manila

» From US Marine to Zen Monk
Mar 05 Déc 2017, 16:42 par Disciple laïc

» Es-ce que la ré-cognition est-elle possible?
Mar 05 Déc 2017, 01:45 par tindzin

» Esprit du Bouthan
Lun 04 Déc 2017, 13:49 par Akana

» sagesse bouddhiste , la marche inspirante
Sam 02 Déc 2017, 07:29 par Karma Yéshé

» Nous sommes remplis de violence
Mer 29 Nov 2017, 10:04 par Karma Tsultrim Jyurmé

» What is nirvana ?
Mar 28 Nov 2017, 22:27 par tindzin

» Les religions sont-elles misogynes ? - Une matinée exceptionnelle
Mar 28 Nov 2017, 13:08 par Ortho

» Aller à contre courant, se libérer des habitudes
Mar 28 Nov 2017, 02:23 par tindzin

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 35 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 33 Invités :: 1 Moteur de recherche

Akana, Jinpa Datso


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 93738 messages dans 10883 sujets

Nous avons 4126 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est philreg

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7426)
 
Karma Trindal (6807)
 
petit_caillou (4729)
 
manila (4629)
 
Karma Döndrup Tsetso (3457)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2776)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2106)
 

Les plantes malades des pesticides (livre)

Partagez
avatar
Invité
Invité

Les plantes malades des pesticides (livre)

Message par Invité le Mar 19 Avr 2011, 14:35

de francis Chaboussou
Pour François Veillerette (MDRGF : Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures), les effets négatifs des pesticides sur les plantes cultivées peuvent aller nettement au-delà des conséquences d’un bouleversement des écosystèmes. Francis Chaboussou (qui fut directeur de recherche et directeur de station de l’INRA) démontre ici, et ce fut une première, que c’est la physiologie même de la plante cultivée qui est perturbée par les pesticides, la rendant plus vulnérable aux agresseurs. Il montre que le recours massif aux pesticides crée des fragilités chez les plantes… qui vont conduire à augmenter encore plus l’usage de ces toxiques pour tenter de réduire les nouveaux dégâts causés par cette fragilité. On a ici la meilleure illustration possible du véritable cercle vicieux dans lequel nous a conduit l’agriculture intensive depuis 60 ans, s’appuyant, pour tenter de pallier les déséquilibres qu’elle engendre inévitablement, sur la béquille chimique illusoire des pesticides. Francis Chaboussou, chercheur (atypique) à l’INRA pendant près de cinquante ans, établit sa théorie, la trophobiose selon laquelle tout parasite ne devient virulent que s’il rencontre dans la plante les éléments nutritionnels qui lui sont nécessaires. Révolutionnaire, car il prouve, dès 1970 et en pleine hégémonie des traitements chimiques, que ces derniers, au contraire des idées émises, contribuent à développer dans la plante ces éléments qui permettent aux champignons, acariens, insectes, virus et autres bactéries d’y proliférer… Visionnaire car, a contrario du credo moderniste de cette époque, il démontre également que seule l’agriculture biologique peut assurer l’équilibre écologique interdisant aux parasites latents de devenir nuisibles…

avatar
Invité
Invité

Re: Les plantes malades des pesticides (livre)

Message par Invité le Mar 19 Avr 2011, 14:41

le livre noir de l'agriculture d' isabelle Saporta

Vous souvenez-vous des Shadoks, ces étranges oiseaux qui passaient leur vie à pomper, pomper, pomper et à inventer des machines toujours plus absurdes ? Les Shadoks, aujourd’hui, c’est nous, ou plutôt notre agriculture. Malgré son coût prohibitif, celle-ci ne respecte ni le pacte social qui la lie aux paysans, ni le pacte environnemental qui la lie aux générations futures, ni même le pacte de santé publique qui la lie à chacun de nous. Les ressources d’eau sont gaspillées, polluées. Nous recevons chaque jour dans nos assiettes notre dose de pesticides et autres résidus médicamenteux. L’agriculteur ne s’en sort plus, et il est injustement voué aux gémonies, lui qui n’est que le bouc émissaire d’un système qu’il subit. La confiance est rompue.
Pendant deux ans, Isabelle Saporta a parcouru les campagnes françaises. Dans cette enquête, elle met au jour l’absurdité du système, en le remontant de la fourche à la fourchette, du cours d’eau pollué aux cancers environnementaux provoqués par les pesticides, des animaux trop traités à l’antibiorésistance.
La conclusion semble s’imposer : puisque notre agriculture pose plus de problèmes qu’elle n’en résout, il est urgent de changer de cap et de revenir à davantage de raison. Mais si tout le monde s’accorde sur le constat d’échec, aucun responsable politique ne veut prendre le risque de s’attaquer aux fondements de l’agriculture intensive.
Loin de se contenter de brosser un tableau alarmiste, Isabelle Saporta avance des solutions simples. Pour les trouver, il suffit de savoir écouter ceux qui connaissaient le monde avant son délire productiviste. Ceux qui, aujourd’hui, travaillent d’arrache-pied à remettre les champs dans les sillons du bon sens paysan.


Isabelle Saporta est journaliste. Elle a longtemps préparé les émissions de Jean-Pierre Coffe sur France Inter. Elle est l’auteur de documentaires, dont Manger peut-il nuire à notre santé ? et collabore à Marianne.

    La date/heure actuelle est Dim 21 Jan 2018, 00:00