L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Un petit message de présentation
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyAujourd'hui à 12:33 par MatthiasMRC

» Dagpo Rimpoché - Le lama venu du Tibet 1 et2/3
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 28 Jan 2023, 20:25 par Disciple laïc

» La force des souhaits dans le vajrayana
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 28 Jan 2023, 08:08 par Disciple laïc

» Iti 18 : Saṅghabheda Sutta : La division du Sangha.
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyVen 27 Jan 2023, 20:41 par Yeshi

» SN 22.43 Attadīpa Sutta : Une île de soi-même.
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyVen 27 Jan 2023, 14:50 par Disciple laïc

» Présentation de ma personne
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 25 Jan 2023, 15:37 par Yeshi

» Trouble psychique et traitement médicamenteux
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 22 Jan 2023, 20:04 par Yeshi

» j'ai du mal à gérer mes emotions, je souhaite m'en sortir
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 22 Jan 2023, 16:12 par felin75

» Promenade dans la nature avec le Bouddha
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 14 Jan 2023, 23:47 par Mila

» Le Cheval
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMar 03 Jan 2023, 17:59 par Pema Gyaltshen

» demande d'informations sur quelques themes
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 01 Jan 2023, 09:17 par Ortho

» La Roue de la vie bouddhique 1/2 et 2/2
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyLun 26 Déc 2022, 12:59 par Disciple laïc

» Le Singe
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 18 Déc 2022, 22:39 par Ortho

» Le Cochon
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 23:07 par petit_caillou

» Le Serpent
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 23:04 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 23:00 par petit_caillou

» Le Coq
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 22:50 par petit_caillou

» Le Chien
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 22:46 par petit_caillou

» Le Dragon
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 22:41 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 22:39 par petit_caillou

» Le Tigre
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 22:33 par petit_caillou

» Le Buffle
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 22:29 par petit_caillou

» Le Rat
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 22:25 par petit_caillou

» L' année du Lapin - 2023
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 22:14 par petit_caillou

» Fermer Les yeux rend t'il heureux ?
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 17 Déc 2022, 18:09 par Disciple laïc

» L'Histoire des Derniers Romains : Sagalassos.
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyJeu 15 Déc 2022, 22:39 par Disciple laïc

» Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ? Abdennour Bidar et Chawkat Moucarry
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 14 Déc 2022, 22:30 par Ortho

» L’apport du bouddhisme dans la quête de sagesse démocratique
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 14 Déc 2022, 18:22 par Disciple laïc

» Les animaux ont-ils conscience d’eux-mêmes ?
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 14 Déc 2022, 15:56 par Disciple laïc

» SN 55.17 . Mittāmacca Sutta : Amis & collègues.
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 11 Déc 2022, 21:29 par Disciple laïc

» Confiance en soi, timidité, les autres, Dharma
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 11 Déc 2022, 10:17 par Disciple laïc

» Japon, l'art du jardin zen
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 11 Déc 2022, 09:19 par Disciple laïc

» AN 8.26 Jīvaka Sutta : Les questions de Jivaka.
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 10 Déc 2022, 21:39 par Disciple laïc

» AN 7.71 Bhāvanā Sutta : Le développement.
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 10 Déc 2022, 21:36 par Disciple laïc

» que pensez vous de toutes ces théories ?
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 07 Déc 2022, 23:15 par Ortho

» Le Yang doit t’il récupéré sa tête
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 07 Déc 2022, 18:22 par LeLoups

» QUI REMPLIT LES PRISONS ? QUI ? Et surtout pourquoi ?
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMar 06 Déc 2022, 22:33 par Ortho

» Les voeux de Bodhisattva
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMar 06 Déc 2022, 22:22 par Mila

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMar 06 Déc 2022, 12:41 par Disciple laïc

» Difficulté générale que je rencontre
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMar 06 Déc 2022, 10:31 par Disciple laïc

» Bonne nouvelle : une ordination
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyJeu 01 Déc 2022, 19:34 par Ortho

» La voie du souffle, dans le bouddhisme theravada
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 30 Nov 2022, 19:03 par Disciple laïc

» Le taoïsme et le bouddhisme s’opposent sur l’approche de la mort (guide touristique)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 30 Nov 2022, 10:21 par Nangpa

» conseil concernant un livre : taoisme
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyJeu 24 Nov 2022, 08:35 par Disciple laïc

» Bouddhisme & Santé: Le bouddhisme m'a sauvé de mon cancer (témoignage)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 23 Nov 2022, 12:33 par Mila

» La pratique de Shamatha ou la quiétude mentale par Jetsunma Tenzin Palmo
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMar 22 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Quand les musulmans se détournent de la foi
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 20 Nov 2022, 22:34 par Ortho

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 19 Nov 2022, 20:36 par Mila

» Les cinq éléments du tao, élixirs de vie
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 19 Nov 2022, 19:35 par Disciple laïc

» Lanterna magica , la Forêt enchantée .
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyJeu 17 Nov 2022, 19:13 par Mila

» Les souhaits de Shantideva
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyLun 14 Nov 2022, 17:16 par Mila

» Amazonie, les civilisations oubliées de la forêt
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 13 Nov 2022, 22:43 par Disciple laïc

» Bouddhisme : Ethique et karma
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 13 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Bangkok, vue et commentée par Kalu Rimpoché
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 06 Nov 2022, 21:01 par Mila

» Japon, l'art du jardin zen
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 06 Nov 2022, 20:46 par Disciple laïc

» Carnac : sur les traces du royaume disparu
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 06 Nov 2022, 08:49 par Disciple laïc

» Un chien à la recherche des disparus
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyVen 04 Nov 2022, 17:52 par Mila

» Des ours polaires s'installent dans une station météorologique de l'arctique
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyVen 04 Nov 2022, 16:49 par Mila

» ASBL L'Arbre des Refuges: Présentation du Projet
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMar 01 Nov 2022, 16:46 par Karma Trindal

» La Bonne Nouvelle du Salut.
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMar 01 Nov 2022, 16:38 par Karma Trindal

» Nouveau sur le forum - merci pour votre accueil
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMar 01 Nov 2022, 16:37 par Karma Trindal

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 29 Oct 2022, 11:21 par Mila

» La première étape de la discipline...
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptySam 29 Oct 2022, 11:00 par Mila

» Fanatisme religieux sur CNEWS ?
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMar 25 Oct 2022, 10:12 par Disciple laïc

» Circonstances favorables et confiance (précieuse existence humaine)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyLun 17 Oct 2022, 18:19 par Disciple laïc

» Une ville rasée par une comète : Sodome.
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 16 Oct 2022, 18:57 par Disciple laïc

» La Lignée Drikung Kagyu en France
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 16 Oct 2022, 15:10 par thie24

» MARPA, l’un des fondateurs de la lignée Kagyu
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 16 Oct 2022, 10:06 par Disciple laïc

» Enseignement et initiation d'Amithaba
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyJeu 13 Oct 2022, 18:03 par Disciple laïc

» Une compassion égale pour tous
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 12 Oct 2022, 22:33 par Mila

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyMer 12 Oct 2022, 21:57 par Mila

» Le zen, une pratique du temps infini
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyDim 02 Oct 2022, 10:15 par Disciple laïc

» Le festival pour la Paix à la Pagode de Vincennes
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyJeu 29 Sep 2022, 20:39 par Disciple laïc

» AU SUJET DU DOCUMENTAIRE "BOUDDHISME : LA LOI DU SILENCE".
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyJeu 29 Sep 2022, 16:07 par MichelPaul

» 100 000 mantras.5.Dhâranî des 100 000 ornements de l'Eveil
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement EmptyJeu 22 Sep 2022, 18:18 par Gàara

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 47 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 46 Invités :: 2 Moteurs de recherche

MatthiasMRC


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 107462 messages dans 12890 sujets

Nous avons 4619 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est MatthiasMRC

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7807)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_leftSallekhasutta    Le récit de l'effacement BarSallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_right 
Karma Trindal (7220)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_leftSallekhasutta    Le récit de l'effacement BarSallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_right 
petit_caillou (4847)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_leftSallekhasutta    Le récit de l'effacement BarSallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_right 
Mila (3548)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_leftSallekhasutta    Le récit de l'effacement BarSallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_leftSallekhasutta    Le récit de l'effacement BarSallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_leftSallekhasutta    Le récit de l'effacement BarSallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_right 
MionaZen (3351)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_leftSallekhasutta    Le récit de l'effacement BarSallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_leftSallekhasutta    Le récit de l'effacement BarSallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_right 
vaygas (2774)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_leftSallekhasutta    Le récit de l'effacement BarSallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_right 
Disciple laïc (2747)
Sallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_leftSallekhasutta    Le récit de l'effacement BarSallekhasutta    Le récit de l'effacement Bar_right 

Sallekhasutta Le récit de l'effacement

Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Sallekhasutta Le récit de l'effacement

Message par Invité Lun 11 Aoû 2008, 22:32

Qu'est-ce que l'effacement (dénouement) dont parle le Maître ?
Les rubriques : Comment éliminer les croyances erronées, absorptions et effacement, comment réaliser l'effacement.


Sallekhasutta    Le récit de l'effacement 3buddha




Il circulait des croyances relatives à la personne : la personne se confond avec son corps, elle est contenue dans le corps, elle émane du corps, ou elle possède un corps ; et les 4 mêmes formulations avec le ressenti, la perception, les composants psychiques et l'état de conscience. On trouvait aussi des croyances selon lesquelles le monde est éternel, ou temporaire, fini, ou infini. Certains élèves du vénérable Cunda le Grand s'imaginaient pouvoir éliminer ces croyances par une simple prise en considération, avant même d'avoir atteint l'entrée dans le courant. D'autres, qui maîtrisaient l'un ou l'autre des jhânas mais n'avaient pas atteint l'entrée dans le courant, pensaient à tort avoir effacé les souillures de l'esprit parce que l'état paisible du jhâna leur en cachait l'existence. Mais pour effacer ces souillures, il faut pratiquer la supravoyance et atteindre l'entrée dans le courant. Le vénérable Cunda vint trouver maître Gotama pour que ses élèves perdent leurs illusions.

Ainsi ai-je entendu.
En ce temps-là le Seigneur séjournait, près de Sâvatthi, dans le parc Anâthâpindika du bois Jéta.
Un soir, le vénérable Cunda le Grand émergea de la solitude et vint trouver le Seigneur. Il salua le Seigneur en arrivant et s'assit convenablement. Une fois bien assis, le vénérable demanda au Seigneur :
– Des croyances variées sont présentes dans le monde, Seigneur. Elles concernent soit la personne, soit le monde. Est-ce dès le début qu'un moine qui les prend en considération peut éliminer ces croyances, qu'il peut s'en défaire ?
– En effet, Cunda, des croyances variées sont présentes dans le monde. Elles concernent soit la personne, soit le monde. C'est en voyant véritablement, avec une juste sagacité, de quoi elles naissent, où elles s'ancrent et où elles s'expriment (1) qu'on peut éliminer ces croyances – “ceci n'est pas à moi, je ne suis pas ceci, ceci n'est pas mon moi-autonome” – et qu'on peut s'en défaire totalement.
Il arrive, Cunda, qu'en s'isolant du sensoriel, en s'isolant des facteurs pernicieux, un moine accède au premier jhâna – lequel comporte prise-ferme et application-soutenue, et consiste en un ravissement-félicité né de l'isolement –, y demeure et croit alors demeurer dans l'effacement. Mais dans l'éducation de l'Immaculé, cela ne s'appelle pas effacement, cela s'appelle état heureux dans la réalité présente.
Il arrive aussi que, par la disparition de la prise-ferme et de l'application-soutenue, un moine accède au deuxième jhâna – lequel consiste en assurance-sereine et en élévation unique de l'esprit, est dépourvu de prise-ferme et d'application-soutenue, et consiste en un ravissement-félicité né de la concentration –, y demeure et croit demeurer dans l'effacement. Mais dans l'éducation de l'Immaculé, cela ne s'appelle pas effacement, cela s'appelle état heureux dans la réalité présente.
Il arrive encore qu'en se détachant aussi du ravissement, un moine maintienne un regard-neutre. Vigilant et pleinement conscient, il ressent physiquement le bonheur et accède à ce troisième jhâna à propos duquel les Immaculés déclarent “il reste neutre et vigilant dans le bonheur”, il y demeure et croit demeurer dans l'effacement. Mais dans l'éducation de l'Immaculé, cela ne s'appelle pas effacement, cela s'appelle état heureux dans la réalité présente.
Il arrive aussi que, par l'élimination du plaisir et l'élimination de la douleur, par la disparition antérieure des satisfactions et des insatisfactions, un moine accède au quatrième jhâna – lequel n'est n'y désagréable ni agréable, et consiste en pureté de la vigilance par le regard-neutre –, y demeure et croit demeurer dans l'effacement. Mais dans l'éducation de l'Immaculé, cela ne s'appelle pas effacement, cela s'appelle état heureux dans la réalité présente.
Il arrive encore qu'en transcendant totalement les perceptions physiques pures, en supprimant les perceptions-chocs, en ne prêtant plus attention aux perceptions diverses, un moine accède au domaine de l'espace infini (2) – “infini est l'espace” –, y demeure et croit demeurer dans l'effacement. Mais dans l'éducation de l'Immaculé, cela ne s'appelle pas effacement, cela s'appelle état paisible.
Il arrive aussi qu'en transcendant totalement le domaine de l'espace infini, un moine accède au domaine de la conscience infinie – “infinie est la conscience” –, y demeure et croit demeurer dans l'effacement. Mais dans l'éducation de l'Immaculé, cela ne s'appelle pas effacement, cela s'appelle état paisible.
Il arrive encore qu'en transcendant totalement le domaine de la conscience infinie, un moine accède au domaine du néant – “il n'y a rien” –, y demeure et croit demeurer dans l'effacement. Mais dans l'éducation de l'Immaculé, cela ne s'appelle pas effacement, cela s'appelle état paisible.
Il arrive enfin qu'en transcendant totalement le domaine du néant, un moine accède au domaine sans perception ni absence de perception, y demeure et croit demeurer dans l'effacement. Mais dans l'éducation de l'Immaculé, cela ne s'appelle pas effacement, cela s'appelle état paisible.
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Sallekhasutta Le récit de l'effacement

Message par Invité Lun 11 Aoû 2008, 22:32

« Voici en revanche, Cunda, comment vous devez réaliser l'effacement :
“Là où d'autres se montreraient violents, nous, nous éviterons la violence (3)”.
“Là où d'autres détruiraient le souffle vital, nous, nous éviterons de détruire le souffle vital”.
“Là où d'autres prendraient ce qui ne leur est pas donné, nous, nous éviterons de prendre ce qui ne nous est pas donné”.
“Là où d'autres auraient des relations sexuelles, nous, nous éviterons les relations sexuelles”.
“Là où d'autres mentiraient, nous, nous éviterons de mentir”.
“Là où d'autres parleraient avec malveillance, nous, nous éviterons de parler avec malveillance”.
“Là où d'autres diraient des paroles blessantes, nous, nous éviterons d'émettre des paroles blessantes”.
“Là où d'autres bavarderaient, nous, nous éviterons de bavarder”.
“Là où d'autres seraient pleins de convoitise, nous, nous resterons sans convoitise”.
“Là où d'autres auraient un sentiment d'aversion, nous, nous garderons notre esprit de toute aversion”.
“Là où d'autres nourriraient des croyances erronées, nous, nous aurons une vision juste”.
“Là où d'autres nourriraient un dessein erroné, nous, nous aurons un dessein juste”.
“Là où d'autres diraient une parole erronée, nous, nous dirons une parole juste”.
“Là où d'autres agiraient incorrectement, nous, nous agirons correctement”.
“Là où d'autres adopteraient un mode de subsistance erroné, nous, nous subsisterons de façon juste”.
“Là où d'autres fourniraient des efforts erronés, nous, nous produiront des efforts justes”.
“Là où d'autres auraient une vigilance erronée, nous, nous maintiendrons une vigilance juste”.
“Là où d'autres auraient une concentration erronée, nous, nous aurons une concentration juste”.
“Là où d'autres auraient une connaissance erronée, nous, nous aurons une connaissance juste”.
“Là où d'autres auraient une délivrance erronée, nous, nous aurons une délivrance juste”.
“Là où d'autres seraient envahis par l'engourdissement et la torpeur, nous, nous resterons sans engourdissement ni torpeur”.
“Là où d'autres seraient agités, nous, nous resterons sans aucune agitation”.
“Là où d'autres hésiteraient, nous, nous n'hésiterons pas”.
“Là où d'autres se mettraient en colère, nous, nous résisterons à la colère”.
“Là où d'autres auraient du ressentiment, nous, nous n'aurons pas de ressentiment”.
“Là où d'autres seraient ingrats, nous, nous ne serons pas ingrats”.
“Là où d'autres auraient un esprit de rivalité, nous, nous n'aurons pas de rivalité”.
“Là où d'autres auraient de la jalousie, nous, nous ne serons pas jaloux”.
“Là où d'autres ne voudraient pas partager, nous, nous partagerons”.
“Là où d'autres simuleraient, nous, nous ne simulerons pas”.
“Là où d'autres dissimuleraient, nous, nous ne cacherons rien”.
“Là où d'autres feraient preuve d'obstination, nous, nous ne serons pas obstinés”.
“Là où d'autres sous-estimeraient, nous, nous ne sous-estimerons pas”.
“Là où d'autres seraient rétifs, nous, nous serons dociles”.
“Là où d'autres seraient de mauvais amis, nous, nous serons de bons amis”.
“Là où d'autres seraient insouciants, nous, nous serons attentifs”.
“Là où d'autres seraient incrédules, nous, nous serons convaincus”.
“Là où d'autres manqueraient de retenue, nous, nous aurons de la retenue”.
“Là où d'autres manqueraient de respect humain, nous, nous aurons du respect humain”.
“Là où d'autres resteraient ignorants, nous, nous nous instruirons”.
“Là où d'autres seraient indolents, nous, nous serons énergiques”.
“Là où d'autres seraient distraits, nous, nous serons vigilants”.
“Là où d'autres feraient preuve de sottise, nous, nous serons sagaces”.
“Là où d'autres se méprendraient sur ce qu'ils voient, percevraient une solidité et ne lâcheraient pas prise, nous, nous ne nous méprendrons pas sur ce que nous voyons, nous ne percevrons pas de solidité et nous lâcherons prise”.
C'est ainsi que vous devez réaliser l'effacement.

« J'affirme, Cunda, que les idées agissent fortement sur les facteurs mentaux bénéfiques, et tout autant sur leurs conséquences physiques et verbales. Voilà pourquoi il faut avoir ces idées : “Là où d'autres se montreraient violents, nous, nous éviterons la violence”... (reprise des 44 résolutions)

« Quand un chemin est périlleux, Cunda, on empreinte un autre chemin, plus facile. Quand un gué est dangereux, on passe par un autre gué, plus sûr. De même, la non-violence permet à l'Homme Véritable d'éviter la violence... (reprise des 44 mêmes)

« Tous les facteurs pernicieux, Cunda, mènent aux existences inférieures, et tous les facteurs bénéfiques aux existences supérieures (4) . Ainsi, pour l'Homme Véritable qui serait tenté par la violence, la non-violence permet d'accéder aux existences supérieures... (reprise des 44 mêmes)

« Assurément, Cunda, quand on est plongé dans le bourbier des sens, on ne peut pas en tirer ceux qui y sont enlisés. Mais quand on n'y est pas plongé, on peut en tirer ceux qui y sont enlisés. Assurément, Cunda, quand on n'est pas soi-même discipliné, éduqué et qu'on n'a pas atteint le complet dénouement, on ne peut pas discipliner les autres, les éduquer ni les mener au complet dénouement. Mais quand on est soi-même discipliné, éduqué et qu'on a atteint le complet dénouement, on peut discipliner les autres, les éduquer et les mener au complet dénouement.
De même, Cunda, la non-violence de l'Homme Véritable peut effacer totalement la violence... (à nouveau les 44 mêmes)

« Voilà, Cunda, comment j'enseigne la voie de l'effacement, comment j'enseigne la voie des idées, comment j'enseigne la voie de l'évitement, comment j'enseigne la voie des existences supérieures et comment j'enseigne la voie de l'effacement total. Ce qu'un maître doit faire avec compassion pour le bonheur de ses disciples, par compassion je l'ai fait pour vous. Voici le pied des arbres, moines, voici les solitudes. Pratiquez la contemplation, ne tombez pas dans l'insouciance, n'ayez pas de regrets plus tard. Telles sont les instructions que je vous laisse. »

Ainsi parla le Seigneur.

Le vénérable Cunda le Grand fut satisfait des paroles du Seigneur et il s'en réjouit.
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Sallekhasutta Le récit de l'effacement

Message par Invité Lun 11 Aoû 2008, 22:33

notes:


(1) La sagacité de la supravoyance. Ces croyances naissent relativement aux cinq ensembles qui en sont l'objet, et c'est là qu'elles s'ancrent. Elles s'expriment par la parole et par l'action. Elles s'éliminent ainsi : “ce physique n'est pas à moi, je ne suis pas ce physique, ce physique n'est pas mon moi-autonome”, qui s'opposent aux pensées de désirs, aux appréciations et aux croyances. On ne s'en défait vraiment que par le chemin d'entrée dans le courant, à l'apogée de la supravoyance.

(2) Les 4 domaines infinis sont expliqués en détail dans le chapitre X du Visuddhimagga.

(3) Effacement lorsque la non-violence efface la violence.

(4) Les facteurs pernicieux conditionnent les existences inférieures lors des renaissances. Puis, au cours de l'existence, ils provoquent des états résultants désagréables. Au contraire, les facteurs bénéfiques causent des existences supérieures et des états résultants agréables.


http://majjhima.neuf.fr/cinquant1/vagga1/sutta8.html
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Sallekhasutta Le récit de l'effacement

Message par Invité Mar 12 Aoû 2008, 06:58

çà me fais penser a une superbe prière de je ne sais plus quel saint qui dit en gros:
là ou il y a la haine, que je mette l'amour
là ou il y a la tristesse, que je mette l'amour
ect...

    La date/heure actuelle est Mer 01 Fév 2023, 13:26