L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Un petit message de présentation
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyAujourd'hui à 12:33 par MatthiasMRC

» Dagpo Rimpoché - Le lama venu du Tibet 1 et2/3
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 28 Jan 2023, 20:25 par Disciple laïc

» La force des souhaits dans le vajrayana
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 28 Jan 2023, 08:08 par Disciple laïc

» Iti 18 : Saṅghabheda Sutta : La division du Sangha.
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyVen 27 Jan 2023, 20:41 par Yeshi

» SN 22.43 Attadīpa Sutta : Une île de soi-même.
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyVen 27 Jan 2023, 14:50 par Disciple laïc

» Présentation de ma personne
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 25 Jan 2023, 15:37 par Yeshi

» Trouble psychique et traitement médicamenteux
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 22 Jan 2023, 20:04 par Yeshi

» j'ai du mal à gérer mes emotions, je souhaite m'en sortir
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 22 Jan 2023, 16:12 par felin75

» Promenade dans la nature avec le Bouddha
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 14 Jan 2023, 23:47 par Mila

» Le Cheval
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMar 03 Jan 2023, 17:59 par Pema Gyaltshen

» demande d'informations sur quelques themes
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 01 Jan 2023, 09:17 par Ortho

» La Roue de la vie bouddhique 1/2 et 2/2
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyLun 26 Déc 2022, 12:59 par Disciple laïc

» Le Singe
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 18 Déc 2022, 22:39 par Ortho

» Le Cochon
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 23:07 par petit_caillou

» Le Serpent
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 23:04 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 23:00 par petit_caillou

» Le Coq
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 22:50 par petit_caillou

» Le Chien
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 22:46 par petit_caillou

» Le Dragon
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 22:41 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 22:39 par petit_caillou

» Le Tigre
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 22:33 par petit_caillou

» Le Buffle
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 22:29 par petit_caillou

» Le Rat
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 22:25 par petit_caillou

» L' année du Lapin - 2023
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 22:14 par petit_caillou

» Fermer Les yeux rend t'il heureux ?
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 17 Déc 2022, 18:09 par Disciple laïc

» L'Histoire des Derniers Romains : Sagalassos.
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyJeu 15 Déc 2022, 22:39 par Disciple laïc

» Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ? Abdennour Bidar et Chawkat Moucarry
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 14 Déc 2022, 22:30 par Ortho

» L’apport du bouddhisme dans la quête de sagesse démocratique
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 14 Déc 2022, 18:22 par Disciple laïc

» Les animaux ont-ils conscience d’eux-mêmes ?
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 14 Déc 2022, 15:56 par Disciple laïc

» SN 55.17 . Mittāmacca Sutta : Amis & collègues.
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 11 Déc 2022, 21:29 par Disciple laïc

» Confiance en soi, timidité, les autres, Dharma
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 11 Déc 2022, 10:17 par Disciple laïc

» Japon, l'art du jardin zen
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 11 Déc 2022, 09:19 par Disciple laïc

» AN 8.26 Jīvaka Sutta : Les questions de Jivaka.
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 10 Déc 2022, 21:39 par Disciple laïc

» AN 7.71 Bhāvanā Sutta : Le développement.
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 10 Déc 2022, 21:36 par Disciple laïc

» que pensez vous de toutes ces théories ?
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 07 Déc 2022, 23:15 par Ortho

» Le Yang doit t’il récupéré sa tête
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 07 Déc 2022, 18:22 par LeLoups

» QUI REMPLIT LES PRISONS ? QUI ? Et surtout pourquoi ?
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMar 06 Déc 2022, 22:33 par Ortho

» Les voeux de Bodhisattva
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMar 06 Déc 2022, 22:22 par Mila

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMar 06 Déc 2022, 12:41 par Disciple laïc

» Difficulté générale que je rencontre
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMar 06 Déc 2022, 10:31 par Disciple laïc

» Bonne nouvelle : une ordination
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyJeu 01 Déc 2022, 19:34 par Ortho

» La voie du souffle, dans le bouddhisme theravada
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 30 Nov 2022, 19:03 par Disciple laïc

» Le taoïsme et le bouddhisme s’opposent sur l’approche de la mort (guide touristique)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 30 Nov 2022, 10:21 par Nangpa

» conseil concernant un livre : taoisme
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyJeu 24 Nov 2022, 08:35 par Disciple laïc

» Bouddhisme & Santé: Le bouddhisme m'a sauvé de mon cancer (témoignage)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 23 Nov 2022, 12:33 par Mila

» La pratique de Shamatha ou la quiétude mentale par Jetsunma Tenzin Palmo
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMar 22 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Quand les musulmans se détournent de la foi
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 20 Nov 2022, 22:34 par Ortho

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 19 Nov 2022, 20:36 par Mila

» Les cinq éléments du tao, élixirs de vie
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 19 Nov 2022, 19:35 par Disciple laïc

» Lanterna magica , la Forêt enchantée .
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyJeu 17 Nov 2022, 19:13 par Mila

» Les souhaits de Shantideva
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyLun 14 Nov 2022, 17:16 par Mila

» Amazonie, les civilisations oubliées de la forêt
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 13 Nov 2022, 22:43 par Disciple laïc

» Bouddhisme : Ethique et karma
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 13 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Bangkok, vue et commentée par Kalu Rimpoché
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 06 Nov 2022, 21:01 par Mila

» Japon, l'art du jardin zen
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 06 Nov 2022, 20:46 par Disciple laïc

» Carnac : sur les traces du royaume disparu
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 06 Nov 2022, 08:49 par Disciple laïc

» Un chien à la recherche des disparus
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyVen 04 Nov 2022, 17:52 par Mila

» Des ours polaires s'installent dans une station météorologique de l'arctique
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyVen 04 Nov 2022, 16:49 par Mila

» ASBL L'Arbre des Refuges: Présentation du Projet
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMar 01 Nov 2022, 16:46 par Karma Trindal

» La Bonne Nouvelle du Salut.
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMar 01 Nov 2022, 16:38 par Karma Trindal

» Nouveau sur le forum - merci pour votre accueil
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMar 01 Nov 2022, 16:37 par Karma Trindal

» Des arbres , pour l'Arbre .
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 29 Oct 2022, 11:21 par Mila

» La première étape de la discipline...
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptySam 29 Oct 2022, 11:00 par Mila

» Fanatisme religieux sur CNEWS ?
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMar 25 Oct 2022, 10:12 par Disciple laïc

» Circonstances favorables et confiance (précieuse existence humaine)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyLun 17 Oct 2022, 18:19 par Disciple laïc

» Une ville rasée par une comète : Sodome.
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 16 Oct 2022, 18:57 par Disciple laïc

» La Lignée Drikung Kagyu en France
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 16 Oct 2022, 15:10 par thie24

» MARPA, l’un des fondateurs de la lignée Kagyu
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 16 Oct 2022, 10:06 par Disciple laïc

» Enseignement et initiation d'Amithaba
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyJeu 13 Oct 2022, 18:03 par Disciple laïc

» Une compassion égale pour tous
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 12 Oct 2022, 22:33 par Mila

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyMer 12 Oct 2022, 21:57 par Mila

» Le zen, une pratique du temps infini
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyDim 02 Oct 2022, 10:15 par Disciple laïc

» Le festival pour la Paix à la Pagode de Vincennes
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyJeu 29 Sep 2022, 20:39 par Disciple laïc

» AU SUJET DU DOCUMENTAIRE "BOUDDHISME : LA LOI DU SILENCE".
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyJeu 29 Sep 2022, 16:07 par MichelPaul

» 100 000 mantras.5.Dhâranî des 100 000 ornements de l'Eveil
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion EmptyJeu 22 Sep 2022, 18:18 par Gàara

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 46 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 45 Invités :: 3 Moteurs de recherche

Toupten Zangpo


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 107462 messages dans 12890 sujets

Nous avons 4619 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est MatthiasMRC

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7807)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_leftCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BarCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_right 
Karma Trindal (7220)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_leftCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BarCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_right 
petit_caillou (4847)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_leftCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BarCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_right 
Mila (3548)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_leftCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BarCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_leftCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BarCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_leftCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BarCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_right 
MionaZen (3351)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_leftCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BarCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_leftCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BarCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_right 
vaygas (2774)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_leftCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BarCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_right 
Disciple laïc (2747)
Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_leftCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BarCûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion Bar_right 

Cûlasîhanâdasutta Le petit récit du rugissement du lion

Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Cûlasîhanâdasutta Le petit récit du rugissement du lion

Message par Invité Dim 17 Aoû 2008, 17:57

Qu'est-ce qui différenciait fondamentalement les moines de maître Gotama des autres sectes ?
Les épisodes : les 4 niveaux de réalisation. Les qualités nécessaires à l'achèvement ultime. Les 4 attachement, leur source, la coproduction conditionnelle en sens inverse.

Cûlasîhanâdasutta   Le petit récit du rugissement du lion BOUDDHA


Le Seigneur avait reçu beaucoup d’aumônes et de marques d’honneur. Ses disciples lui racontèrent que d’autres ascètes se plaignaient de n’avoir rien reçu, eux, et qu’ils disaient : « Il n’y a pas que le Seigneur et ses disciples qui vivent en ascètes. Nous aussi. Nous méritons tout autant qu'eux de recevoir des aumônes. » Le Seigneur saisit cette occasion pour attirer l’attention de ses disciples sur les formes les plus élevées de l’ascèse. Ainsi ai-je entendu.

En ce temps-là le Seigneur séjournait, près de Sâvatthi, dans le parc Anâthapindika du bois Jéta.
En cette circonstance le Seigneur s'adressa aux moines :
– Moines !
– Oui, Seigneur, lui répondirent les moines.
– Voici, moines, le rugissement léonin que vous pouvez pousser à juste titre : “On trouve ici seulement le (premier) ascète, on trouve ici seulement le deuxième ascète, on trouve ici seulement le troisième ascète, on trouve ici seulement le quatrième ascète (1), les autres sectes (qui soutiennent d'autres thèses) ne comptent pas de tels ascètes”.
Il peut se trouver, moines, que les renonçants des autres sectes vous demandent : “Qu'est-ce qui vous inspire, vénérables, où trouvez -vous la force d'affirmer que l'on trouve seulement ici le premier, le deuxième, le troisième et le quatrième ascètes, et que les autres sectes ne comptent pas de tels ascètes ?”
Aux renonçants des autres sectes qui vous poseraient cette question, moines, il faudrait répondre : “Le Seigneur, mes amis, qui sait, qui voit, qui est accompli et parfait Bouddha, nous a énuméré quatre facteurs que nous observons en nous d'une façon qui nous permet de formuler cette affirmation. Quels quatre ? Il y a la confiance dans le Maître, il y a la confiance dans le Dhamma, il y a la perfection de la discipline et il y a nos confrères qui nous sont chers et agréables, qu'ils soient laïcs ou renonçants. Tels sont les quatre facteurs que nous a énumérés le Seigneur qui sait, qui voit, qui est accompli et parfait Bouddha, et que nous observons en nous d'une façon qui nous permet de formuler cette affirmation”.

« Il peut aussi se trouver, moines, que les renonçants des autres sectes vous rétorquent : “Nous aussi, mes amis, nous avons confiance dans le maître, il est notre maître ; nous aussi nous avons confiance dans le dhamma, il est notre dhamma ; nous aussi nous parachevons les disciplines qui sont les nôtres ; nous aussi nous avons des confrères, laïcs et renonçants, que nous aimons et chérissons. Quelle différence y a-t-il entre vous et nous, quelle divergence, quelle discordance ?”
Aux renonçants des autres sectes qui vous poseraient cette question, moines, il faudrait demander : “L'ultime achèvement est-il unique ou multiple ?” S'ils répondent correctement, les renonçants des autres sectes diront que l'ultime achèvement est unique et non multiple (2).
(Il faudrait alors leur demander) : “Mais cet achèvement, mes amis, concerne-t-il ceux qui sont passionnés ou ceux qui sont dépassionnés ?” S'ils répondent correctement, les renonçants des autres sectes diront que cet achèvement concerne ceux qui sont dépassionnés et non ceux qui sont passionnés.
“Et cet achèvement, mes amis, concerne-t-il ceux qui ont de l'aversion ou ceux qui ont chassé l'aversion ?” S'ils répondent correctement, les renonçants des autres sectes diront que cet achèvement concerne ceux qui ont chassé l'aversion et non ceux qui en ont.
“Cet achèvement, mes amis, concerne-t-il ceux qui ont de la confusion ou ceux qui ont chassé la confusion ?” S'ils répondent correctement, les renonçants des autres sectes diront que cet achèvement concerne ceux qui ont chassé la confusion et non ceux qui en ont.
“Cet achèvement, mes amis, concerne-t-il ceux qui ont du désir ou ceux qui ont chassé le désir ?” S'ils répondent correctement, les renonçants des autres sectes diront que cet achèvement concerne ceux qui ont chassé le désir et non ceux qui en ont.
“Cet achèvement, mes amis, concerne-t-il ceux qui ont de l'attachement ou ceux qui ont chassé l'attachement ?” S'ils répondent correctement, les renonçants des autres sectes diront que cet achèvement concerne ceux qui ont chassé l'attachement et non ceux qui en ont.
“Cet achèvement, mes amis, concerne-t-il les sages ou les sots ?” S'ils répondent correctement, les renonçants des autres sectes diront que cet achèvement concerne les sages et non les sots.
“Cet achèvement, mes amis, concerne-t-il ceux qui approuvent ou qui rejettent, ou ceux qui n'approuvent ni ne rejettent ?” S'ils répondent correctement, les renonçants des autres sectes diront que cet achèvement concerne ceux qui n'approuvent ni ne rejettent et non ceux qui approuvent ou rejettent.
“Cet achèvement, mes amis, concerne-t-il ceux qui aiment la diversité et y prennent plaisir ou ceux qui n'aiment pas la diversité et n'y prennent pas plaisir ?” S'ils répondent correctement, les renonçants des autres sectes diront que cet achèvement concerne ceux qui n'aiment pas la diversité et n'y prennent pas plaisir et non ceux qui aiment la diversité et y prennent plaisir.
Il y a deux croyances, moines, la croyance à l'existence et la croyance à la disparition. Les ascètes et les brahmanes qui sont attirés par la croyance à l'existence, qui y adhèrent et s'y attachent éprouvent tous de l'aversion pour la croyance à la disparition. Et les ascètes et les brahmanes qui sont attirés par la croyance à la disparition, qui y adhèrent et s'y attachent éprouvent tous de l'aversion pour la croyance à l'existence.
Les ascètes et les brahmanes, moines, qui ne connaissent pas avec sagacité et véracité la source de ces deux croyances, leur cessation, leurs avantages, leurs inconvénients et la façon d'en sortir, ceux-là ont tous des passions, de l'aversion, de la confusion, du désir et de l'attachement, ils sont sots, approuvent ou rejettent, aiment la diversité et y prennent plaisir, ils ne se libèrent pas de la naissance, du vieillissement et de la mort, du chagrin, des lamentations, de l'insatisfaction et du désespoir, ils ne se libèrent pas du malheur, je l'affirme (3).
Mais, moines, les ascètes et les brahmanes qui connaissent avec sagacité et véracité la source de ces deux croyances, leur cessation, leurs avantages, leurs inconvénients et la façon d'en sortir, ceux-là ont tous chassé les passions, l'aversion, la confusion, le désir et l'attachement, ils sont sages, n'approuvent ni ne rejettent, n'aiment pas la diversité et n'y prennent pas plaisir, ils se libèrent de la naissance, du vieillissement et de la mort, du chagrin, des lamentations, de l'insatisfaction et du désespoir, ils se libèrent du malheur, je l'affirme.

« Il y a quatre attachements, moines. Lesquels ? Il y a l'attachement sensoriel, l'attachement aux croyances, l'attachement aux comportements et aux rites, et la saisie-affirmation d'un moi-autonome (4).
Il y a, moines, des ascètes et des brahmanes qui disent connaître pleinement tous les attachements (les transcender) et qui pensent les connaître, mais qui ne les connaissent pas bien : ils connaissent parfaitement l'attachement sensoriel mais pas l'attachement aux croyances, l'attachement aux comportements et aux rites ni la saisie-affirmation d'un moi-autonome. Pourquoi cela ? Parce que ces honorables ascètes et brahmanes ne connaissent pas ces trois-là avec sagacité et véracité. Ils disent donc connaître pleinement tous les attachements, pensent les connaître mais ne les connaissent pas tous, ils connaissent bien l'attachement sensoriel mais pas les trois autres.
Il y a, moines, d'autres ascètes et brahmanes qui disent connaître pleinement tous les attachements et qui pensent les connaître, mais qui ne les connaissent pas bien : ils connaissent parfaitement l'attachement sensoriel et l'attachement aux croyances mais pas l'attachement aux comportements et aux rites ni la saisie-affirmation d'un moi-autonome. Pourquoi cela ? Parce qu'ils ne connaissent pas ces deux-là avec sagacité et véracité. Ils disent donc connaître pleinement tous les attachements, pensent les connaître mais ne les connaissent pas tous, ils connaissent bien les deux premiers mais pas les deux autres.
Il y a aussi, moines, des ascètes et des brahmanes qui disent connaître pleinement tous les attachements et qui pensent les connaître, mais qui ne les connaissent pas bien : ils connaissent parfaitement l'attachement sensoriel, l'attachement aux croyances et l'attachement aux comportements et aux rites mais pas la saisie-affirmation d'un moi-autonome. Pourquoi cela ? Parce qu'ils ne connaissent pas ce dernier avec sagacité et véracité. Ils disent donc connaître pleinement tous les attachements, pensent les connaître mais ne les connaissent pas tous, ils connaissent bien les trois premiers mais pas le dernier (5).


Dernière édition par karma dam tcheu dadreun le Dim 17 Aoû 2008, 18:03, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Cûlasîhanâdasutta Le petit récit du rugissement du lion

Message par Invité Dim 17 Aoû 2008, 17:58

« Dans un tel dhamma-vinaya, moines, on ne peut proclamer que la confiance dans le maître soit juste (6), on ne peut proclamer que la confiance dans le dhamma soit juste, on ne peut proclamer que la perfection dans les disciplines soit juste, on ne peut proclamer que l'amour et l'affection envers les confrères, laïcs et renonçants, soit juste. Pourquoi ? Parce qu'il en va ainsi quand le dhamma-vinaya est mal énoncé, mal compris, sans issue, qu'il ne mène pas à l'apaisement et n'est pas proclamé par un parfait Bouddha.
En revanche, moines, le Tathâgata accompli et parfait Bouddha dit connaître pleinement tous les attachements, estime les connaître et les connaît effectivement tous : il connaît pleinement l'attachement sensoriel, il connaît pleinement l'attachement aux croyances, il connaît pleinement l'attachement aux comportements et aux rites, il connaît pleinement la saisie-affirmation d'un moi-autonome.
Dans son dhamma-vinaya, moines, on peut proclamer que la confiance dans le Maître est juste, on peut proclamer que la confiance dans le Dhamma est juste, on peut proclamer que la perfection dans les disciplines est juste, on peut proclamer que l'amour et l'affection envers les confrères, laïcs et renonçants, est juste. Pourquoi ? Parce qu'il en va ainsi quand le dhamma-vinaya est bien énoncé, bien compris, débouche (sur le but), mène à l'apaisement et est proclamé par un parfait Bouddha.


(Le Seigneur va exposer maintenant la coproduction conditionnelle en sens inverse, Visud XVII 32) Quelle est donc la base de ces quatre attachements, moines, quelle en est la source, quelle en est l'origine, quelle en est la genèse ? C'est le désir premier (la "soif") qui en est la base, la source, l'origine, la genèse.
Et quelle est la base du désir premier, moines, quelle en est la source, quelle en est l'origine, quelle en est la genèse ? C'est le ressenti qui en est la base, la source, l'origine, la genèse.
Et quelle est la base du ressenti, moines, quelle en est la source, quelle en est l'origine, quelle en est la genèse ? C'est le contact (entre les sens et les objets des sens) qui en est la base, la source, l'origine, la genèse.
Et quelle est la base du contact, moines, quelle en est la source, quelle en est l'origine, quelle en est la genèse ? C'est le psychique-et-physique qui en est la base, la source, l'origine, la genèse.
Et quelle est la base du psychique-et-physique, moines, quelle en est la source, quelle en est l'origine, quelle en est la genèse ? C'est l'état de conscience qui en est la base, la source, l'origine, la genèse.
Et quelle est la base de l'état de conscience, moines, quelle en est la source, quelle en est l'origine, quelle en est la genèse ? C'est l'activité qui en est la base, la source, l'origine, la genèse.
Et quelle est la base de l'activité, moines, quelle en est la source, quelle en est l'origine, quelle en est la genèse ? C'est l'aveuglement qui en est la base, la source, l'origine, la genèse.
Quand l'aveuglement est éliminé, moines, et que la connaissance paraît, cet abandon de l'aveuglement et cette apparition de la connaissance fait que le moine ne s'attache plus au sensoriel, ne s'attache plus aux croyances, ne s'attache plus aux comportements et aux rites, ne s'attache plus à la saisie-affirmation d'un moi-autonome. Comme il n'est plus attaché, il n'est plus tourmenté par rien. Comme il n'est plus tourmenté, il atteint par lui-même le complet Dénouement, il reconnaît avec sagacité que la naissance est détruite, la vie sainte achevée, fait ce qui était à faire et rien de plus ici-bas. »

Ainsi parla le Seigneur.
Les moines furent satisfaits des paroles du Seigneur et ils s'en réjouirent.


Dernière édition par karma dam tcheu dadreun le Dim 17 Aoû 2008, 18:04, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité


Titre-sujet Re: Cûlasîhanâdasutta Le petit récit du rugissement du lion

Message par Invité Dim 17 Aoû 2008, 17:59

notes:

Le lapin et la terre


La terre hèle un lapin :
– Honorable lapin !
– Qui m’appelle, demande le lapin.
– Comment ! Tu gambades sur moi, tu urines sur moi et tu défèques sur moi, mais tu ne me reconnais pas ?
– Toi, tu me connais trop bien, répond le lapin. Pourtant, je ne t’effleure que du bout des pattes quand je cours, mon urine et ma fiente ne pèsent rien quand elles tombent sur toi, à l’inverse des éléphants qui te piétinent lourdement et dont les déjections pèsent autant qu’un panier plein. Je vais me libérer de toi !
Et le lapin galope, galope, pour s’éloigner. Mais la terre lui dit :
– Comme tu es parti loin ! Mais n’est-ce pas encore sur moi que tu galopes ?
Exaspéré, le lapin reprend sa course sans mot dire. Cependant, même s’il galopait mille ans, il ne pourrait échapper à la terre.

Le chacal borgne


Chacun sait que les chacals borgnes amassent des pièces d’or et les cachent. Or il arriva que l’un d’eux entra une nuit dans la ville, mangea de la mistelle et, le ventre trop plein, s’endormit lourdement dans un bosquet d’arbres. Il ne se réveilla qu’au lever du soleil, trop tard pour sortir tranquillement de la ville – les chacals borgnes ont tellement d’ennemis ! Il dut recourir à la ruse. Voyant passer un brahmane, le chacal l’appela :
– Seigneur brahmane !
– Qui me hèle, demanda le brahmane.
– C’est moi, maître. Viens par ici !
– Que me veux-tu ?
– Si tu me fais sortir, je te donnerai deux cents pièces d’or.
– Je vais te les faire sortir, dit le brahmane, et il saisit le chacal par les pattes et le secoua.
– Ne sois pas idiot, brahmane, je ne porte pas sur moi de pièces que tu puisses faire tomber, l’or est bien caché. Noue plutôt ta cape pour en former une poche, je m’y blottirai et tu me porteras ainsi ton épaule.
Le brahmane obéit et marcha jusqu’à la porte sud avec le chacal caché dans sa cape. Là, il demanda au chacal :
– Puis-je te déposer ici ?
– Où sommes-nous ?
– À la grande porte.
– Ne sois pas sot, brahmane, où as-tu vu que l’on cachait des pièces d’or sous la porte ? Porte-moi plus loin.
Le brahmane reprit sa marche. Il avançait en demandant de temps à autre s’il pouvait enfin poser le chacal, mais celui-ci avait encore des craintes et demandait au brahmane de l’emmener plus loin. Ils arrivèrent enfin en lieu sûr. Le chacal déclara :
– J’ai promis de te donner deux cents pièces d’or mais j’en possède beaucoup plus. Reste ici et regarde le soleil, le temps que j’apporte les pièces.
Il s’éloigna un peu, puis revint vers le brahmane pour préciser :
– Ne me regarde pas, seigneur brahmane, regarde seulement le soleil.
Le chacal entra alors dans le bois et s’en alla tranquillement pendant que le brahmane restait sur place à regarder le soleil. La sueur lui coulait du front et des aisselles mais il attendait patiemment les pièces d'or promises.

(1) Il n'y a que dans cet enseignement que l'on trouve l'Entré-dans-le-courant, l'Un-seul-retour, le Sans-retour et l'Accompli.




(2) Toutes les sectes appelaient Accomplissement ce qu'elles reconnaissaient comme achèvement ultime. Mais les brahmanes pensaient au monde de Brahmâ, les mortificateurs à Âbhassarâ, les renonçants à Subhakinhâ, et les Âjivikas à "l'esprit sans limite", état qui représentait la vie inconsciente. Dans tous les cas cet achèvement était unique. Cette unicité était reconnue aussi par le Seigneur et par ses disciples.




(3) Il n'y a pas d'achèvement pour eux, de dénouement, ils restent dans le mouvement continuel, le tourbillon de la vie, sa°sâra. Ici se voit la différence entre les disciples du Bouddha et ces ascètes ou brahmanes.




(4) Explications en Visud XVII 240




(5) Le commentaire ajoute qu'ils ne peuvent échapper au tourbillon de la vie et propose la comparaison du lapin et de la terre.




(6) Un tel maître n'est pas plus digne de confiance qu'un chacal borgne.


http://majjhima.neuf.fr/cinquant1/vagga2/sutta11.html

    La date/heure actuelle est Mer 01 Fév 2023, 13:34