L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Guru Padmasambhava: À la recherche du Maître né du Lotus
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptySam 24 Juil 2021, 16:40 par Admin

» Cramage du cerveau par CQFD
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 23 Juil 2021, 13:45 par LeRetour

» Bonjour, bientôt je vais aller au temple Boudhiste à lodéve
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 23 Juil 2021, 13:44 par LeRetour

» Contre la nourriture carnée
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 21 Juil 2021, 19:25 par Disciple laïc

» question ...mandant une réponse
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 21 Juil 2021, 06:39 par LeRetour

» TocToc Le Retour de la folie
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 21 Juil 2021, 01:38 par LeRetour

» Comment pratiquer la vraie observation ? Krishnamurti
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 19 Juil 2021, 22:07 par Ortho

» Comment définir un être sensible
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 19 Juil 2021, 20:50 par Disciple laïc

» Le Monde selon Xi Jinping - Arte
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 19 Juil 2021, 20:33 par Mila

» Les voeux de Bodhisattva
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 19 Juil 2021, 20:30 par Mila

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 19 Juil 2021, 16:53 par Disciple laïc

» ASBL L'Arbre des Refuges: Présentation du Projet
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 19 Juil 2021, 10:09 par Manu8370

» L'apprentissage du Bouddhisme : un apprentissage différent
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 19 Juil 2021, 07:38 par Disciple laïc

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 18 Juil 2021, 18:24 par Ortho

» La foire aux bonnes nouvelles
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 16 Juil 2021, 17:51 par Mila

» Nouveau membre. Question sur le forum.
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyJeu 15 Juil 2021, 08:25 par Karma Trindal

» le corps énergétique : question concernant
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMar 13 Juil 2021, 13:07 par Disciple laïc

» question concernant le détachement
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 12 Juil 2021, 21:01 par Disciple laïc

» Une question à propos du Bouddhisme zen
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 12 Juil 2021, 20:53 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 12 Juil 2021, 12:58 par Mila

» Pensée amérindienne - Luther Standing Bear
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptySam 10 Juil 2021, 11:28 par Pema Gyaltshen

» Le mythe de la liberté et la voie de la méditation - De Chögyam Trungpa
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyJeu 08 Juil 2021, 19:48 par dominique0

» Le trésor des miracles , tome 1, Editions Claire Lumière
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyJeu 08 Juil 2021, 17:14 par Pema Gyaltshen

» La méditation présentée comme "bonne pour la santé"
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyJeu 08 Juil 2021, 13:41 par Mila

» Message du Dalaï Lama pour son 86e anniversaire, demain, le 6 juillet .
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 05 Juil 2021, 19:16 par Mila

» Tout est une question de pensée
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 05 Juil 2021, 14:19 par Disciple laïc

» L'expérience de mort imminente serait-elle une stratégie de survie ?
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 02 Juil 2021, 21:54 par Mila

» Citation de " NathalC " ( Trouvée sur " Babelio" )
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 02 Juil 2021, 20:37 par Mila

» Générer la certitude basée sur la réflexion
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyJeu 01 Juil 2021, 12:47 par Mila

» En quête d'un nouveau moi ou plutôt d'un moi plus vrai.
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyJeu 01 Juil 2021, 11:22 par Mila

» Besoin d'un petit coup de pouce pour déchiffrer un message :)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 30 Juin 2021, 19:22 par Disciple laïc

» Le vrai secret du bonheur ,c'est l'amour .
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 30 Juin 2021, 12:17 par dominique0

» Différence entre Amour bienveillant et Compassion
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 30 Juin 2021, 11:47 par Mila

» signification de Exsuffler
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 30 Juin 2021, 11:29 par epsilon777

» Citation d' Ajahn Chah - [ Page du site : "Babelio " ]
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMar 29 Juin 2021, 11:42 par dominique0

» Petit rappel : Lodjong, l'entraînement de l'esprit en 7 points
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 28 Juin 2021, 11:58 par Mila

» Réflexions de jetsunma Tenzin Palmo sur le tonglen
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 28 Juin 2021, 11:16 par dominique0

» Une citation de Jetsunma Tenzin Talmo
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 27 Juin 2021, 10:33 par dominique0

» Regard sur l'Abhidharma de Chögyam Trungpa
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 25 Juin 2021, 12:08 par menddy

» Comprendre la phénoménologie avec une tique (Von Uexküll)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 23 Juin 2021, 19:00 par dominique0

» Eric Emmanuel Schmitt - Ma vision de l'amour
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 23 Juin 2021, 18:06 par dominique0

» ARTE Découverte: Tibet, les dilemmes de Tashi
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 23 Juin 2021, 00:43 par Admin

» Bonjour ,c'est Carine11 ,ravie d'être parmis vous.
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMar 22 Juin 2021, 23:00 par petit_caillou

» Des propos intéressants sur la question de la confiance en soi
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 21 Juin 2021, 18:37 par dominique0

» Qu’est-ce qu’un maître authentique ?
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 20 Juin 2021, 20:17 par Disciple laïc

» Sur Giordano Bruno - Une courte présentation
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptySam 19 Juin 2021, 19:16 par Disciple laïc

» La pensée du Bouddha - De Richard Gombrich
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 18 Juin 2021, 20:30 par Disciple laïc

» Les 4 karmas , transcription d'un séminaire de Chögyam Trungpa
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 18 Juin 2021, 20:13 par dominique0

» Sauver un écureuil - Des gestes simples mais efficaces
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 18 Juin 2021, 20:00 par dominique0

» Colloque avec Somasekha, Pierre Leret Guillemet et Julie Ann.
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 14 Juin 2021, 11:20 par dominique0

» Les trésors du musée CERNUSCHI 1/2 et 2/2
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 13 Juin 2021, 20:03 par Disciple laïc

» Somasekha - Soin d’Amour - Soin de la Source - Vidéo
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 13 Juin 2021, 19:16 par dominique0

» Petite présentation, parcours, intérêt, questionnement, gratitude, etc ...
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 13 Juin 2021, 16:09 par Karma Trindal

» Allâh Akbar, ou l'expression d'une transgression. Une courte vidéo qui vaut vraiment la peine d'être écoutée
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 11 Juin 2021, 22:58 par Disciple laïc

» Pensée du Dalaï-lama - ( Traduite de l'anglais en français )
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMer 09 Juin 2021, 10:02 par dominique0

» Citation extraite d'un livre de Françoise Verny
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMar 08 Juin 2021, 18:05 par dominique0

» Un homme passionné par les gorilles - Une belle histoire .
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMar 08 Juin 2021, 11:41 par dominique0

» Un homme passionné par les gorilles - Une belle histoire .
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMar 08 Juin 2021, 11:41 par dominique0

» Une belle voix - Avinu Malkeinu
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 06 Juin 2021, 19:05 par dominique0

» Un monument en hommage aux animaux de guerre
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 06 Juin 2021, 16:38 par Mila

» La journée mondiale de l'environnement
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 06 Juin 2021, 10:00 par Mila

» Marcher dans les Bois , le guide amoureux de la forêt .
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 06 Juin 2021, 09:47 par Mila

» Nous avons un anniversaire aujourd'hui
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 04 Juin 2021, 20:22 par Disciple laïc

» Pensées de Gilles Deleuze - Dialogues avec Claire Parnet. Paris, éditions Flammarion, 1977.
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyJeu 03 Juin 2021, 11:39 par dominique0

» Les fleurs comestibles ....
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMar 01 Juin 2021, 13:42 par Mila

» Le bouddhism est contradictoire ?
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMar 01 Juin 2021, 11:12 par Tranquilité

» Stéphane Allix: "L’âme conserve l’empreinte des traumatismes des vies passées"- Un témoignage intéressant
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyMar 01 Juin 2021, 10:29 par dominique0

» Un Bouddha du 7ème siècle retrouvé en...Suède ???
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 31 Mai 2021, 16:38 par Disciple laïc

» Thich Nhat Hanh, figure du bouddhisme engagé, de retour au Vietnam, mais sous surveillance
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyLun 31 Mai 2021, 15:28 par Disciple laïc

» Les peintures de Djé Tsongkhapa
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 30 Mai 2021, 20:07 par Disciple laïc

» Aide au Bouddhisme
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 30 Mai 2021, 11:54 par Nangpa

» Pensées de Jetsunma Tenzin Palmo
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyDim 30 Mai 2021, 10:38 par Mila

» Trouble psychique et traitement médicamenteux
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptySam 29 Mai 2021, 22:26 par Disciple laïc

» Les "mauvaises fréquentations"
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptySam 29 Mai 2021, 21:23 par Disciple laïc

» Kōmyōzō -Zanmai - La lumière spirituelle, trésor de Samadhi
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) EmptyVen 28 Mai 2021, 22:54 par âne aveugle

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 22 Invités :: 3 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 105998 messages dans 12591 sujets

Nous avons 4522 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Nguyen anne

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7773)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_leftScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) BarScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_right 
Karma Trindal (7182)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_leftScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) BarScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_right 
petit_caillou (4816)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_leftScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) BarScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_leftScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) BarScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_leftScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) BarScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_right 
MionaZen (3351)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_leftScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) BarScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_leftScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) BarScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_right 
Mila (3142)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_leftScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) BarScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_right 
vaygas (2774)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_leftScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) BarScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_right 
Disciple laïc (2419)
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_leftScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) BarScience et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Bar_right 

Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III)

Admin
Admin
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 837
Zodiaque : Balance Âge : 49
Contrée : 中越-Royaume de Belgique
Arts & métiers : Président de l'ASBL- Administrateur réseau
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : " Souciez vous de ce que pensent les autres et vous serez toujours leur prisonnier." (Lao Tseu / Lao Zi)
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Titre-sujet Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III)

Message par Admin Lun 12 Mar 2007, 12:31

Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Image179_universmultiples
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins

L'impermanence au cœur de la réalité

Pour le bouddhisme, l'interdépendance est intimement liée à l'impermanence des phénomènes. On distingue l'impermanence grossière - le changement des saisons, l'érosion des montagnes, le passage de la jeunesse à la vieillesse - et l'impermanence subtile : à chaque moment infinitésimal, tout ce qui semble exister se transforme. L'univers n'est pas fait d'entités solides et distinctes, mais est comme un vaste flux d'événements et de courants dynamiques tous interconnectés et interagissant continuellement. Ce concept de changement perpétuel et omniprésent rejoint ce que dit la cosmologie moderne. L'immuabilité aristotélicienne des cieux et l'univers statique de Newton ne sont plus. Tout bouge, tout change, tout est impermanent, du plus petit atome à l'univers entier en passant par les galaxies, les étoiles et les hommes.

Propulsé par une explosion primordiale, l'univers se dilate. Cette nature dynamique est décrite par les équations de la relativité. Avec la théorie du big bang, l'univers a acquis une histoire. Il a un commencement, un passé, un présent et un futur. Il mourra un jour dans un brasier infernal ou dans un froid glacial. Toutes les structures de l'univers - planètes, étoiles, galaxies ou amas de galaxies - sont en mouvement perpétuel et participent à un immense ballet cosmique : mouvement de rotation autour d'elles-mêmes, de révolution, d'éloignement ou d'approche les unes par rapport aux autres. Elles aussi ont une histoire : elles naissent, évoluent et meurent. Les étoiles suivent des cycles de vie et de mort qui se mesurent en millions, voire en milliards d'années.

Le monde atomique et subatomique n'est pas en reste. Là aussi, tout est impermanence. Les particules peuvent changer de nature : un quark peut changer de famille ou de « saveur », un proton peut devenir un neutron avec émission d'un positon et d'un neutrino. Dans des processus d'annihilation avec l'antimatière, la matière peut se muer en pure énergie. Le mouvement d'une particule peut se transformer en particule, ou vice versa. En d'autres termes, la propriété d'un objet peut se transformer en particule. Grâce au flou quantique de l'énergie, l'espace qui nous entoure est peuplé d'un nombre inimaginable de particules dites « virtuelles », à l'existence fantomatique et éphémère. Apparaissant et disparaissant dans des cycles de vie et de mort d'une durée infinitésimale, elles exemplifient l'impermanence au plus haut degré.

Existe-t-il un principe anthropique ?

Malgré les convergences remarquables décrites précédemment, il y a un domaine où le bouddhisme peut entrer en conflit avec la cosmologie moderne. Cela concerne le fait que l'univers a eu un début et qu'il a été réglé de façon extrêmement précise pour l'apparition de la vie et de la conscience.

Le fantôme de Copernic

Depuis le XVIe siècle, l'homme n'a cessé de rapetisser dans l'espace. En 1543, Copernic déloge la Terre de sa place centrale et la relègue au rang de simple planète tournant autour du Soleil. Depuis le fantôme de Copernic n'a pas cessé de nous hanter. Si notre planète n'occupait pas le centre du monde, notre astre devait sûrement l'occuper. Mais voilà que Harlow Shapley découvre que le Soleil n'est qu'une simple étoile de banlieue parmi la centaine de milliards d'autres qui composent notre galaxie. La Voie lactée n'est elle-même, on le sait maintenant, qu'une parmi les quelque cent milliards de galaxies de l'univers observable, dont le rayon s'étend à quinze milliards d'années-lumière. L'homme n'est qu'un grain de sable sur la vaste plage cosmique. Cette réduction de l'homme à l'insignifiant conduisit au cri d'angoisse de Pascal au XVIIe siècle : « Le silence éternel des espaces infinis m'effraie », auquel firent écho, trois siècles plus tard, le biologiste Jacques Monod : « L'homme est perdu dans l'immensité indifférente de l'univers où il a émergé par hasard », et le physicien Steven Weinberg : « Plus on comprend l'univers, plus il nous apparaît vide de sens ».

Le principe anthropique

Je ne pense pas que l'homme ait émergé par hasard dans un univers qui lui est totalement indifférent. Au contraire, tous deux sont en étroite symbiose : si l'univers est si vaste, c'est pour permettre notre présence. La cosmologie moderne a découvert que l'existence de l'être humain semble être inscrite dans les propriétés de chaque atome, étoile et galaxie de l'univers et dans chaque loi physique qui régit le cosmos. L'univers semble être parfaitement réglé pour l'apparition d'un observateur intelligent capable d'apprécier son organisation et son harmonie. Cet énoncé est appelé « principe anthropique », du grec « anthropos » qui veut dire « homme ». Deux remarques s'imposent. D'abord le qualificatif « anthropique » est mal choisi. Il sous-entend que l'univers tend vers l'homme exclusivement. En fait, les arguments anthropiques s'appliquent à toute forme d'intelligence dans l'univers. Deuxièmement, la définition que j'ai donnée ne concerne que la version dite « forte » du principe anthropique. Il existe aussi une version « faible » qui ne suppose pas une intention dans l'organisation de la Nature et qui dit : « Les propriétés de l'univers doivent être compatibles avec l'existence de l'homme. » C'est presque une tautologie, et je ne m'y attarderai plus.

Quel est le fondement scientifique du principe anthropique ? L'évolution de l'univers est déterminée par deux types d'informations : 1) ses conditions initiales telles son contenu en masse et énergie, son taux initial d'expansion, etc. et 2) une quinzaine de nombres dits « constantes physiques » tels que la constante de gravitation, la constante de Planck, la masse des particules élémentaires, la vitesse de la lumière, etc. Nous pouvons mesurer la valeur de ces constantes avec une très grande précision, mais nous ne disposons d'aucune théorie physique expliquant pourquoi ces constantes ont la valeur qu'elles ont plutôt qu'une autre. En construisant des modèles d'univers avec des conditions initiales et des constantes physiques différentes, les astrophysiciens se sont rendus compte qu'elles ont été réglées de manière extrêmement précise pour l'émergence de la vie et de la conscience. Si les conditions initiales et les constantes physiques étaient légèrement différentes, nous ne serions pas ici pour en parler. Considérons par exemple la densité initiale de matière dans l'univers. La matière exerce une force gravitationnelle attractive qui s'oppose à l'impulsion de l'explosion primordiale et ralentit l'expansion universelle. Si la densité initiale était trop élevée, l'univers s'effondrerait sur lui-même au bout d'un million d'années, d'un siècle ou même d'un an, dépendant de la valeur exacte de la densité. Ce laps de temps serait trop court pour que l'alchimie nucléaire des étoiles produise les éléments lourds, comme le carbone, nécessaires à la vie. Par contre, si la densité initiale de matière était insuffisante, la force de gravité serait trop faible pour que les étoiles se forment. Sans étoiles, adieu aux éléments lourds et à la vie ! Tout se joue sur un équilibre très délicat. La densité initiale de l'univers doit être réglée avec une précision de 10**-60. La précision stupéfiante de ce réglage est comparable à celle dont devrait être capable un archer pour planter une flèche dans une cible carrée d'un centimètre de côté qui serait placée aux confins de l'univers, à une distance de quinze milliards d'années-lumière ! La précision du réglage dépend de la constante ou de la condition initiale dont il s'agit, mais dans tous les cas, un changement infime entraînerait la stérilité de l'univers.


_________________
Science et Bouddhisme : A la Croisée des Chemins (Part III) Balanc10«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]

    La date/heure actuelle est Mar 27 Juil 2021, 04:52